besoin d'un conseil !

Bonjour à tous,

heureux possesseur d'un Edel 660 du côté de Bénodet, j'adore naviguer seul mais j'ai eu quelques problèmes la semaine dernière pour hisser (seul donc) mon génois : il y avait de la houle et une bonne brise et, n'ayant pas d'enrouleur, il était difficile pour moi de lacher la barre pour courir sur le pont tout en gardant le bateau nez au vent.
Je doute qu'en amarrant la barre il garde son cap à cause de la trop forte houle et des rafales.
Je n'ai pu que naviguer ce jour-là avec la GV, et au bout d'une demi-heure à louvoyer sur place, je suis rentré la rage au ventre et la honte au coeur !
Quelqu'un aurait-il un conseil à me donner pour optimiser ma manoeuvre ?
Merci d'avance à chacun pour vos précieux conseils...
Bon vent à tous,
Pepiman.

L'équipage
19 nov. 2011
19 nov. 2011
0

Il faudrait que tu endraille ton genois au port et que tu le range le long des fileres. La drisse à poste et son retour au cockpit.
Dans ce cas, tu as juste à larguer la fixation le long des filieres, revenir au cockpit et hisser le genois.

19 nov. 201116 juin 2020
0

Merci Johann pour ta réponse. Le problème c'est que je n'ai pas de retour de drisse ramené au cockpit... mais bon, s'il faut que je hisse au mat, ça va le faire quand même comme ça j'imagine...
Sinon si quelqu'un à d'autres conseils, je suis preneur !...

19 nov. 2011
0

Peut etre penser a mettre a enrouleur ....?
Si tu navigues souvent en solo, c est pas mal tu sais...

19 nov. 2011
0

t'es pas obligé de le monter face au vent, tu te mets au près barre amarrée et tu hisses, au pire si tu vire c'est pas bien grave.

19 nov. 2011
0

Effectivement il est possible de hisser une voile d'avant a toute les allures. Nul besoin d'être bout au vent.

19 nov. 2011
0

Bon sang mais c'est bien sûr ! Merci les gars... parce qu'investir en ce moment dans un enrouleur, enfin bon c'est la crise quoi...
Pepiman.

19 nov. 2011
0

Ou alors dans un pilote auto ^^

;-)

16 déc. 2011
0

Il me semble que c'est une des bonnes solution. Un pilote pour aider dans les manoeuvres de ports pour ranger et installer les parbat., amarres, et les voiles.

Cordialement

Patrice

19 nov. 201116 juin 2020
0

Bonjour Pepiman.
Je n'ai pas un Edel 660, mais qu'importe. Je n'ai pas d'enrouleur également . Mais j'ai fait revenir la drisse de foc au cockpit. Et pour faire descendre le foc, j'ai installé une contre drisse qui est fixé par une manille au premier mousqueton. La contre drisse revient au cockpit par des petites poulies le long du balcon et passe avant. Plus besoin d'aller à l'avant du bateau faire le singe et de revenir à toute vitesse. Pour descendre le foc, je remonte au près au maximum, je souque l'écoute,(foc ou le génois)et donne du mou a la drisse tout en tirant sur la contre drisse. (Voir photo)
A+
Kenevo

19 nov. 2011
0

Tous ces conseils sont juste, mais n´oublie pas que apres avoir hisse, si le vent se leve par exemple, il te faudra affaler et peut etre dans des conditions plus musclees.
Le pilote semble donc indispensable si ton bateau ne tient pas son cap seul (au moin au pres/bon plein ).
Bonne nav.
P.

19 nov. 2011
0

Bonjour,
J'ai eu un Edel660 sans enrouleur sur lequel je naviguais seul. Pour pouvoir lâcher la barre j'avais installé un système pas onéreux. Environ 1fois+ 1,5 fois la largeur du cockpit grosse garcette ou petit bout de 3/4mm (si tu as plus gros ça le fait aussi. Et une sangle qui puisse faire depuis la barre->tour du mât et retour.
Tu fais une boucle à chaque extrémité de la sangle de façon à ce qu’elles arrivent à une distance de une demi largeur de cockpit + 20cm en avant de l’anneau pour accrocher la poulie de spi du balcon arrière.
Tu fais une boucle sur la garcette la plus courte, tu la passes autour de l’extrémité de la barre puis tu fais passer la garcette dans l’anneau de poulie de spi, et tu la fixe sur la sangle de façon à ce la garcette soit tendue avec la barre dans l’axe.
Même principe de l’autre côté mais tu fais passer la garcette dans la boucle de la sangle, tu la repasses dans l’anneau, et tu fait un nœud auto bloquant sur le bout côté boucle.
Le nœud auto bloquant (prussik) permet de régler la tension et de pouvoir libérer quasi instantanément la barre quand tu n’en as pas besoin et de réinstaller le système aussi vite.
Tu règles ta barre au pied de mât, en tirant sur ta sangle, et le frottement de la sangle sur le mât tient le réglage.
Cela parait un peu compliqué une fois écrit, mais je peux t’envoyer un croquis et tu verras que c’est simplissime à monter.
La méthode conseillée par Johan est très bonne. Comme tu dois avoir aussi un foc de route, il est possible de l’adapter pour effectuer un changement de voile rapide.

19 nov. 2011
0

Tu ne pourrais pas mettre un croquis ? Je n'ai pas de spi, donc ne visualise pas ce que tu décris ; mais la méthode m'intéresse, j'aimerais bien voir si ça peut s'adapter.
J'ai un génois sur enrouleur, mais rien d'autre ; donc j'envisage soit l'étai largable, soit revenir aux mousquetons, mais je ne voyais pas dans ce cas comment résoudre le pb du solo ; pouvoir barrer de l'avant me paraît plus efficace que gérer les voiles avant depuis le cockpit.

19 nov. 201116 juin 2020
0

Merci pour ces conseils... en fait, j'avais fait ce que me conseillait Johan, à savoir amarrer le génois non pas à mon balcon (je navigue sans balcon avant en ce moment pour cause de réparation, d'où mon problème de stabilité de bateau) mais à un bout fixé sur taquet... le problème est que je n'ai pas de retour de drisse au cockpit. Je dois donc hisser et affaler depuis le pont... je me suis fait un peu peur cette semaine avec la houle et les rafales en sortant de l'Odet, c'est la raison pour laquelle j'avais envoyé ce sujet sur le forum... Cela dit, J-C, si tu pouvais m'envoyer un shéma ou photo de ton mécanisme avec sangle attachée au mat, ce serait vraiment sympa, tu sauveras peut-être la vie d'un homme !!! ;-)
A+ les gars et merci encore pour vos lumières...
Pepiman.

19 nov. 2011
0

le plus important c'est d'avoir une ligne de vie

19 nov. 2011
0

Y a également une autre solution, pas onéreuse et qui fonctionne :

Tu trouves des elastiques assez costaud, tu les coupent pour les ouvrir ( pas trop non plus..) tu montes ton génois au ponton, tu le roule sur lui meme, tu mets les elastiques autour, au plus haut possible jusqu en bas, tu les terminent pas un noeud solide.

Une fois que tu souhaites envoyer le genois , il te suffit de le border au winch , les elastiques vont peter sout seul....

Si ca peut t aider..

19 nov. 2011
0

Je navigue régulièrement seul sur un microchallenger (5.50m et environ 550 kg). J'affale la voile d'avant, effectue les changements de voile, prépare mon spi, seul, assez sereinement (faut pas tomber à l'eau quand même !), en faisant route sous GV seule, bateau assez bien appuyé sur sa GV. Le système utilisé repose sur un sandow prolongé par 2 petits bouts. Une boucle est réalisée au milieu du sandow dans laquelle entre la barre. Les petits bouts entrent dans 2 petits taquets coinceurs rivetés de chaque coté du cockpit. Je peux ainsi régler la position de la barre (+ ou - centrée) et sa tension de maintien. Dès que le réglage stable est trouvé : en avant ! J'effectue ces manoeuvres toujours au près, GV pas trop bordée. Si le bateau abat un peu trop sous l'effet d'une vague par exemple, il va se mettre giter et donc va lofer et tendre vers son cap initial. S'il lofe trop, la GV ne porte plus et le vent va naturellemnt le faire abattre jusqu'à ce qu'il retrouve à nouveau son cap initial et que la GV porte.

19 nov. 201116 juin 2020
0

Carthage, Pepiman,
vite fait une photo et un croquis du noeud autobloquant. Pas eu le temps de faire mieux ce soir, mais ça doit déjà être plus "parlant". J'essaierai de faire une vue d'ensemble pour le milieu de la semaine prochaine.
Carthage, sur la photon du cockpit de l'Edel on voit l'anneau de poulie de spi. Sur les photos d'Arpège que j'ai vu, il n'y en a pas. Mais le pied du balcon arrière étant relativement vertical,tu dois pouvoir simplement passer derrière. Le frottement sera plus important, mais comme ton bateau est plus puissant que l'Edel ça doit compenser. Il faudra que tu ajustes la tension avec le prussik en faisant des essais. Après tu fais une marque au feutre, pour retrouer tout de suite.

16 déc. 2011
0

Bonjour
je viens de tomber sur ton système aujourd'hui, est ce que tu pourrais effectivement faire une vue d'ensemble?
D'avance merci
Bernard

20 nov. 2011
0

Merci SHE 36, J-C, boul et Carthage pour ces infos... je vais faire un mix de tout ça !
Les conditions sont pas mal apparemment aujourd'hui, je vais sortir et mettre en application vos conseils...
En vous souhaitant un bon dimanche...
Pepiman

16 déc. 2011
0

<< Je doute qu'en amarrant la barre il garde son cap à cause de la trop forte houle et des rafales. >>

C'était le bon moment pour tester les réactions de votre bateau, et pour voir comment il se serait justement débrouillé. Normalement en amarrant la barre avec un sandow au vent, plus ou moins tendu, et GV bordée pour le près, il doit rester à cette allure.

Ceci dit, une voile d'avant, contrairement à la GV, peut se hisser à n'importe quelle allure...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (135)

mars 2021