Beneteau va bien ....

eh bien, qui a dit que la plaisance se portait mal ???
www.voilesnews.fr[...]24.html

L'équipage
09 jan. 2011
09 jan. 2011
0

Super ! ;-)
Les actions vont monter !
:litjournal:

09 jan. 2011
0

emploi ...
ça redonnera au moins quelques emplois d'intérimaires, largement comprimés en Vendée deuis 2 ans

à moins que ce soit pour mieux construire à l'étranger ???

10 jan. 2011
0

ben nan
ben à dévissé de près de 4 points à la clôture vendredi :acheval:

12 jan. 2011
0

l'action
Bénéteau a retrouvé son niveau d'avant la crise .
Donc plus d'intérêt pour les spéculateurs .
Ni pour un père de famille vu le niveau des dividendes .
Faut se rabattre sur Poncin :-)
Faut attendre la prochaine crise . La semaine prochaine peut-être si le Portugal s'effondre en entraînant l'Espagne qui entraînera l'Italie qui ... .
Mais, pas d'inquiétude, encore un peu de lobbying et ils obtiendront enfin que soient détruits les bateaux de plus de vingt ans .

10 jan. 2011
0

Pour faire monter...
il suffit de licencier quelques français et de délocaliser....:aurevoirdame:

10 jan. 2011
0

Réseau
Le réseau de concessionnaires Bénéteau est un des seuls à être resté pratiquement intact malgré la période traversée.

En dehors des modèles moteur type Antarès, ce sont les First 30 et le Sense 50 qui sont les fers de lance de la marque aujourd'hui.

La campagne de pub sur le net et les réseaux sociaux a très bien marché pour le F30.
La marque est plutôt contente de son carnet de commande engrangé durant les salons de LR et Paris.

Pour le Sense, c'est l'aspect vie à bord qui séduit, plus fait pour une vie sédentaire que pour avaler des milles.
On parle même de monomaran.
A noter que le système "Dock and go" en option est commandé à 70% sur les modèles vendus malgré un surcoût de 5%.

11 jan. 2011
0

Ca m'intrigue...
C'est quoi le système "Dock & go" ?

12 jan. 2011
0

Encore un truc....
qui évite d'apprendre à manœuvrer!!!
Bientôt, on rentrera les cordonnées GPS de l'emplacement et on s'enfermera dans le carré avec une bonne bière jusqu'au signal indiquant que le bateau est placé et amarré automatiquement!

12 jan. 2011
0

Il me tarde de voir ça...
on a pas fini de rigoler à voir manoeuvrer les novices...

Merci pour l'explication.

12 jan. 2011
0

Visiblement
il est desinscrit le Gad , ça sort " erreur matelot non trouvé " quand on clique sur sa fiche ... :-( :-( :-(
Esperons que ce n'est que passager , il manquerait...

12 jan. 2011
0

en effet,
plus de gadloo, son nom est remplacé par trois tirets : "---"
peut-être une mauvaise manip?

12 jan. 2011
0

Dock and Go
Explication : www.courseaularge.com[...]rt.html

C'est l'assistance au parking !!!

12 jan. 2011
0

J'ai oublié...
Quelqu'un connait-il Gadloo ? Il semble qu'il ait disparu...

12 jan. 2011
0

il doit y avoir un bug
avec le nouveau site, "consulter" ne s'ouvre plus...

12 jan. 2011
0

Visiblement
Il n'a pas supporté des remarques assez vives de Tom à propos du cite site. Je l'avais senti venir et je l'ai écrit dans un post.
les vieilles histoires recommencent...

12 jan. 2011
0

gad ,
fais pas la gueule !

reviens , merde !!!

16 jan. 2011
0

Bénéteau
Pour le 1er trimestre de l'exercice 2010/11 (et donc oct, nov, déc 2010), le CA de la division bateau est à 80 M€ et celui de la division habitat (mobiles de loisir et maisons résidentielles ossature bois) est à 25M€ (25% d'augmentation sur ce segment).

Bénéteau précise que le CA de ce premier trimestre ne représente que 15% max du CA annuel. Donc peu significatif.

17 jan. 2011
0

ces chiffres
sont à comparer avec ceux de 2007 et 2008 .
A moins d'être salarié du dit groupe, il n'y a aucun intérêt à le défendre .
C'est une entreprise familiale dont le capital est verrouillé .
Aucun intérêt pour les investisseurs .
Aucun intérêt pour les spéculateurs .
En l'état actuel des choses .

17 jan. 2011
0

Il faut ajouter....
Bénéteau est le premier constructeur mondial de bateaux à voile dont il détient 25% du marché mondial si ma mémoire ne me trahit pas et bien placé en bateaux à moteur.
Ils se sont placés également sur le marché des voiliers importants de luxe et idem pour les bateaux à moteurs, niche où les marges sont importantes.

Ils ont une usine en Caroline du Nord qui construit des catas pour le marché américain.
Il y a quelques années, ils avaient un projet d'implantation en Chine car cette région du monde est un marché potentiellement énorme, comme on peut le voir déjà actuellement avec l'automobile. J'ignore où en est ce projet, sans doute mis au frigo en attendant des jours meilleurs.

Après s'être dégagé de son activité de microvoitures, Bénéteau s'est recentré sur l'habitat, d'une part habitat de loisirs où ils sont présents depuis longtemps et maintenant constructions à ossature bois, secteur en pleine expansion.

C'est en effet un groupe familial, dont la gestion est généralement moins "aventureuse" que celle de groupes à base uniquement financière.

L'activité a connu un creux en 2008 et surtout 2009 mais montre une reprise en 2010.

On est loin du chantier familial qui construisait des bateaux de pêche en bois à l'unité!
C'ets un groupe qui sait tirer habilement parti de l'économie mondialisée dans laquelle nous vivons et qu'il est de bon ton de dénigrer (comme les entreprises d'ailleurs) dans notre pays où l'ignorance en matière économique et d'entreprise est malheureusement abyssale.

17 jan. 2011
0

et aussi CNB
et ses jolis 60' plus les one off

17 jan. 2011
0

al.woodrat
quand tu seras de meilleure humeur, fais-nous donc un 40.7 en bois. Unique ! :-D

Promis, j'viendrai calfater. ;-)

17 jan. 2011
0

C'est 25% du marché mondial des voiliers...
Tu peux, comme tout un chacun aimer ou pas leurs productions, préférer un vieux voilier en bois, ou tout neuf, construit à l'unité.

Je me suis placé en réponse à une question relative à "défendre Bénéteau", sur le strict plan de l'entreprise et de son intérêt économique et social.

Idem dans l'industrie automobile. On peut préférer une Bugatti Atlantic, peut être la plus belle voiture jamais construite, mais ce sont les constructeurs de voitures de grande série qui font vivre l'économie et qui donnent du travail, même si ces voitures ne satisfont pas certains d'entre nous.

Le "bon" produit est celui qui satisfait les attentes du plus grand nombre permettant de le fabriquer industriellement dans de bonnes conditions de rentabilité.

Malgré la beauté et l'intérêt du "beau bateau", pièce unique dont tu sembles rêver, je demande quel serait son intérêt économique. Permettrait-il de faire vivre une région et de remplir nos caisses de devises?

Nous avons la chance d'avoir une entreprise leader mondial sur son marché. Ne boudons pas notre plaisir. Ce n'est pas pour autant que je rêve d'acheter un Bénéteau, encore que...

Mon passé en entreprise (privée, cela va de soi), me rend bassement matérialiste, je le sais.

17 jan. 2011
0

Le problème, c'est que ce "business model"
n'est pas jouable.
Dans un cas, on a une structure industrielle avec une puissance d'achat et d'organisation, une possibilité d'amortir frais d'études et moules sur de grandes séries, méthodes assurant une excellent productivité etc...
De l'autre, des structures artisanales qui produiront certes des produits de haute, voire très haute qualité, mais à des prix inaccessibles et en tous cas incompatibles avec la capacité d'achat des clients potentiels.

C'est le même problème que pour l'automobile qui s'est démocratisée à partir du moment ou Henry Ford a produit sa Ford "T" à la chaîne, bientôt suivi par tous les constructeurs. Ceux qui faisaient de la petite série avec de belles voitures ont tous disparu.

Evidemment, il existe encore quelques constructeurs automobiles qui créent et produisent des véhicules exceptionnels (Aston Martin, Bugatti Veyron etc...) mais pour combien de clients.

Il faut atterrir, nous sommes désormais dans un univers de production industrielle de masse, que cela fasse plaisir ou non.

17 jan. 2011
0

Mme Anette Roux
ne dirige plus le groupe Beneteau depuis 2004 le Président du Directoire est Monsieur Bruno Cathelinais

17 jan. 2011
0

Défendre Bénéteau...
C'est effectivement une entreprise familiale qui emploie tout de même environ 5500 personnes, plus le travail des sous traitants et fournisseurs! Ce n'est pas rien.
Ils exportent plus de la moitié de leur production dans le monde entier.
Même si le capital est verrouillé (ce que j'ignore en fait) pour éviter une OPA par exemple, B. peut être intéressant pour des investisseurs qui jouent sur la hausse de la valeur du titre en bourse.

Donc pour résumer, une belle entreprise qui mérite d'être défendue en tant que telle§ Par ailleurs, on peut aimer leurs produits ou pas, c'est une autre affaire!

17 jan. 2011
0

alors, ajoutons encore
la marque Monte-Carlo spécialisée dans le domaine du luxe avec des navires de grande taille de 62 à 86' (pour l'instant).
Site de production, managers et designers en Italie.
Elle s'appelle Carla Demaria et c'est elle qui a en charge le développement de cette marque et ça tombe bien puisqu'elle a été vice-présidente de la fédération italienne du nautisme (Ucima).

www.managementclub.it[...]494.jpg

17 jan. 2011
0

ben
quand je lis que Beneteau représente 25% du marché mondial (ce n'est pas une critique juste une observation personnelle)sur quoi? cinquante modèles?... cela me fait, meme sans en avoir un seul sous les yeux me détourner de la marque.Ils pourraient etre les plus beaux, les plus performants du marché, on me les donnerait,je n'en voudrais pas. Je n'aime que les personnes, les objets uniques ou tout du moins rares.....
Wouhaou... je suis d'une humeur execrable aujourd'hui.... Il y aurait une autre alternative à ces usines... les petits chantiers... mais c'est bien fini et c'est dommage. Pourquoi faut-il tout sortir d'un "moule", les hommes y compris????????

17 jan. 2011
0

Gadloo... tu exagères
40.7...acceptes tu de passer à 42 pieds ou meme 37 pieds, 40.7 c'est du metrique fini traduit en imperial et je préfère travailler directement en pieds et pouces, au niveau des entre-axes de membrures c'est plus facile et comme je n'ai que des vieux plans anglais des années cinquante, cela impliquerait des erreurs comme sur les airbus... merci... hahahah!!! (pour le calfat, je vais voir l'agriculteur pour qu'il mette les graines en terre pour l'étoupe.)

17 jan. 2011
0

ok
mais on pourrait aussi avoir plein de petits chantiers qui feraient tous des produits différents, qui employeraient certainement au final plus de personnel qu'une grosse entreprise qui fait passer ses actionnaires avant ses employés. Les scops ou tous les acteurs sont actionnaires, avec au final un produit moins grande diffusion, souvent de meilleure qualité, étalées sur tous le territoire pourraient produire autant de bateaux que ne le font les grandes marques... Cinquante moules et 15000 ouvriers pour les servir ou cinquante mille moules servis par 150 ouvriers??? C'est une question de politique et au final quoi? Darwin et la diversité vous connaissez?

17 jan. 2011
0

pas si sur,
il a un peu raison . Le modèle automobile n'est plus vraiment un exemple . Il ne fonctionne plus ces derniers temps que gràce aux aides publiques .

les entreprises de cette taille emploient (quand elles n'ont pas délocalisé) en majorité des smicards . Mais les frais de structure,le poids du réseau de vente et le cout du marketing font que l'heure de smicard coûte au client final trois ou quatre fois plus que celle d'un chantier artisanal .

De plus, dans l'industrie, les structures sont lourdes, il y a peu de place pour les initiatives individuelles et le savoir faire . La position d'une vis, avant d'être approuvée par un décisionnaire du niveau défini par le manuel des procédures internes, aura due être validée par trois ou quatre services ou comités .

A la période qui a permis le développement d'une société comme Benet, tout reposait sur le marketing, les doubles pages sur papier glacé et ils ont vendu de l'image comme les constructeurs automobiles . Ils ont aussi profité d'aides publiques . Les 50 pieds défiscalisés sont partis aux Antilles par cargos entiers .

Le développement du net et des sites comme HeO contribue à créer une nouvelle race d'acheteur . Ils regardent d'un oeuil distrait et narquoi les publi reportages des revues qui n'en finissent pas de crever . Les petits chantiers peuvent montrer à faible coût ce qu'ils peuvent et savent faire .

Les PME et les structures artisanales ont toutes leurs chances à condition de s'occuper un peu de la gestion, des clients et de la communication .

Exemple :
www.chantierduguip.com[...]/
(taux horaire 42 € hors TVA, chez Renaultminute c'est 75, chez Bénéteau on te donne l'adresse du concessionaire).

PS : je ne suis pas un énemi de Bénéteau . J'y ai des amis et pire j'ai aussi un Océanis 311 . C'est un bon bateau qui marche bien mais dont les aménagements ont été déterminés par le marketing . Il y a eau chaude à profusion dans la douche mais pas un seul endroit pour ranger les instructions nautiques . Chaque manutention provoque des palpitations quand j'entend les craquements qui annoncent qu'une cloison ou un élément de contremoulage s'est décollé . Quand j'aurai vraiment peur, je le revendrai un bon prix .

:-p :-p :-p :-p :-p :-p :-p :-p

17 jan. 2011
0

+1 écumeur
Est c'est Amha un des points forts de BEN, FR0000035164 - BEN @ 16,535 ytd sur Euronext pour les intimes.

Les autres poids lourds, notamment Bavaria sont sous contrôle de purs investisseurs, qui sont moins patients , notamment si il faut réduire la voilure.

Ce qui n'empêche pas Béneteau de se séparer d'actifs non stratégiques, par rapport au développement et au positionement de ses marques, ce qui a été le cas il y a peu avec la Cession de Wauqiez, dont malheureusement la liquidation a été prononcé fin décembre 2010, avec poursuite d'activité de 1 mois jusqu'au 20 janvier.

Même si la production de Beneteau ne me fait pas particulièrement fantasmer, il faut reconnaître qu'elle correspond à la demande du plus grand nombre, et que le groupe sait aussi faire de bons canots et parfois de niche, first, figaro, Sun Fast 3200 etc...

Moi je souhaite que cette entreprise perdure, se développe, et pour celà il faut qu'elle gagne des €, beaucoup d'€

17 jan. 2011
0

Ajoutons...
que cette entreprise a longtemps été dirigée par une femme... ce n'est pas si fréquent !

Aujourd'hui je ne sais pas si Annette Roux est toujours là ?

17 jan. 2011
0

bien dit, ecumeur!
en Norvège, j'ai été agréablement surpris par la quantité de Bénéteau appartenant à des locaux; aussi en GB. :-)

17 août 2012
0

Il y a une grande cohérence avec le niveau de qualité et l'utilisation faite de la majorité de la production 'nautique' de la marque et la présence du groupe Bénéteau dans l'habitat de loisir...
Des bateaux conçus pour rester à quai et offrir tout le confort souhaitable aux plaisanciers dont le plaisir est davantage de séjourner à quai dans une ambiance dépaysante -et ceci est un choix parfaitement respectable- plutôt qu'avaler les milles à la voile ou au moteur.
Nul besoin en effet d'équiper les voiliers d'accastillage de qualité et convenablement dimensionné si celui-ci ne sert qu'à décorer le pont d'une rutilante caravane flottante.
Les économies générées permettent d'offrir au public des unités parfaitement adaptées à leur utilisation future pour un budget très… étudié ? Le risque est désormais d’attendre de ces produits low-cost un service sûr et efficace en mer et sans dénigrer aucunement une marque française dont on peut être fier, force est de constater le nombre important de soucis SAV rencontrés sur ces unités flambants neuves.
Il est loin le souvenir de ces Bénéteau aux intérieurs de qualité, à l’accastillage robuste et aux coques taillées pour la mer…

17 août 2012
0

@louis-fernand
Je ne connais pas assez bien la production actuelle de Bénéteau pour savoir si tu as raison ou pas, mais je doûte que "séjourner à quai dans une ambiance dépaysante"... "choix parfaitement respectable" soient bien assumés par ces nx proprios ?
Ton analyse acide va en agacer plus d'un...
:lavache: ;-)

17 août 201217 août 2012
0

Pas tout à fait d'accord !
Rester à quai avec un bateau de plus de 10 m inéchouables, c'est, dans certaines régions la cause de saccages de sites naturels fragiles au nom de la pénurie de places de ports.

17 août 2012
0

Bonjour, selon vous, pour la dernière phrase, c'était jusqu'à quelle année?

17 août 2012
0

tout à fait d'accord avec louis fernand , les bénéteau c'est plus ce que c'était .
à la moindre vague la coque se lèzarde , dés force 3 ils dèmatent ou perdent la quille , on n'en voit jamais en dehors des ports .
j'en ai même vu un dont la quille remontait au fur et à mesure qu'on le mettait à l'eau , c'est vous dire .

17 août 2012
0

Mes propos ne sont guère que le constat -un brin désabusé je le concède- de ce que je constate chaque jour à Deauville où le seul concessionnaire présent représente la marque Bénéteau.
J'avoue que les problèmes de sav constatés et ce sur tout type d'unités me laissent perplexe s'agissant d'une marque au savoir faire réputé.

J'imagine que d'autres marques grand public ont suivi le même raisonnement marketing qui vise à offrir au consommateur ce qu'il souhaite, qui à perdre de vue la vocation initiale du bien commercialisé.
Les concessions -et cela se conçoit fort bien commercialement- vendent du rêve de navigation ou de statut social...

S'ensuit la découverte de la réalité faite de carènage annuel, d'entretien mécanique, électrique, d'activités liées au nettoyage... Avant d'expérimenter le monde passionnant et secret des professionnels du nautisme, sur lequel il me semble préférable de conserver un silence pudique.

Je suis néanmoins profondément attaché à cet univers marin générateur de rencontres passionnantes où abondent les géo-trouve-tout inventeurs ou bricoleurs passionnés, permettant également une réelle mixité sociale avec la mer en dénominateur commun.

A chacun son bateau idéal, adapté à son programme, son bugdet, son sens de l'esthétique aussi.

Et puis, les rêves ont-ils un prix ?

17 août 2012
0

Il ne faut rien exagérer, les Oceanis et autres Lagoon ça navigue aussi, ne serait-ce qu'à travers les compagnies de location.

17 août 2012
0

Je viens d'acquérir un OC37 et pour le moment il sort tous les jours (voire plus) et pas de soucis particulier ou plus exactement pas plus que sur mon précédent en acier des années 80 "solide" mais nécessitant une surveillance constante.
Quant au côté "low cost", je dirais oui et non. Il y a bien 2 ou 3 trucs à la fois superflus (à mon avis) et cheap dessus, que je remplacerai à la première occasion, mais c'était vu et prévu. Va t il s’abîmer plus vite qu'un très vieux déjà rabougris ? En même temps si j'avais eu le budget ad hoc ce n'est pas un bénéteau que j'aurai acheté mais... voilà il y a une équation.

Concernant les goûts du public, j'ai navigué sur pas mal d'OFNI mais franchement je commence à en avoir marre du mal de dos, des bleus associés à des forets de taquets, de la glacière jamais froide (pour mon rosé), des cabines où je me cogne dès que je me retourne etc etc. Le "avant c'était mieux", ça rime souvent avec nostalgie.
Le vrai soucis à mon avis c'est plus la camelote d'accastillage qu'on trouve sur le marché. Des manilles censées résister à 6T que j'explose au premier étarquage avec 5N de vent... Ca oui la pacotille chinoise ça me fatigue surtout qu'il est quasi impossible de trouver autre chose sur le marché...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Perdu à Paris

Après la pluie...

  • 4.5 (30)

Perdu à Paris

mars 2021