Bénéteau Océanis panne electrique (alternateur, répartiteur batteries)

Suite à un arrêt total de de production électrique de l'alternateur sur mon Océanis-31, après avoir espéré que la panne soit réglée par Bénéteau. J'ai fini par étudier moi même le schéma électrique et fait les tests pour comprendre la logique de production électrique et de répartition entre les batteries servitude et moteur.

J'ai posté le résultat sur www.portanna.org[...]eneteau

En espérant que ca puisse servir à d'autre.

L'équipage
14 juin 2010
14 juin 2010
0

Masochisme flagrant
de la part de certains chantiers !

  • La solution obsolète du répartiteur de charge suppose :

-- Un répartiteur à diodes,disons 80 €
-- Le câblage, câble et cosses ~~ 50 €
-- La modification de l'alternateur pour que ça fonctionne à peu près MO comprise ~~ 100 €
-- La MO pour tout câbler correctement, 3 heures ~~ 150 €

  • La solution pourtant simple qui a du mal à être admise, pourtant pratiquée par de "petits" chantiers comme par de vrais "grands" chantiers ayant probablement les moyens de payer des électriciens compétents consiste à ne rien toucher dans le câblage d'origine du moteur ni de l'alternateur, [i]ce qui préserve d'ailleurs les clauses de garantie de celui-ci...[/i]

-- Un relais de couplage automatique ~~ 80 €
-- Le câblage, câble et cosses ~~ 15 €
-- La MO pour tout câbler correctement... une heure ~~ 50 €

Ceci dit, pourvu que ça dure : certains électriciens [i]dont je fais partie[/i] se font un plaisir de virer toute l'usine à gaz d'origine chantier pour installer un système plus logique et surtout plus fiable qui fonctionne... :-D

Dommage pour le client : il aura payé deux fois !

_/)

14 juin 2010
0

Sur l'Oceanis le répartiteur est une config usine
Dans le cas présent, c'est une bidouille de l'usine Bénéteau, pas celle d'un chantier local qui aurait bricolé après cout. Ce qui est encore pire :-(

Sinon je rejoins ta vision sur les électriciens marine. A chaque fois que j'ai eu des problèmes, j'ai fini par faire le boulot moi même (pourtant je ne suis qu'un bricoleur éclairé, et le bateau est sous garantie).

Le circuit électrique de l'Océanis est étrange, certaines parties comme la distribution du 12v sous la table à carte sont magnifiques et dignes des meilleures installations industrielles. D'autre comme les relais/fusible volants, ou les mètres de câbles 100A roulés entre les coupe-circuits dans le compartiment moteur sont dignes de plus mauvais des bricoleurs. C'est comme si on avait fait un super design initial, puis bricolé au dernier moment pour faire rentrer des équipements qu'on avait oublié.

Par contre pour les répartiteurs à diodes, je ne te suis pas forcement. Ils sont probablement un peu plus simple, et encore ??? Effectivement leur chute de tension est simple à contourner en modifiant la tension de régulation de l'alternateur. Néanmoins ca ne fonctionne pas avec les alternateurs de dernière génération qui fixent leur tension en fonction du niveau de la batterie. Du coup le problème d'amorçage reste identique.

14 juin 2010
0

"le répartiteur est une config usine"
[i]Dans le cas présent, c'est une bidouille de [u]l'usine[/u] Bénéteau, pas celle d'un chantier local qui aurait bricolé après cout. Ce qui est encore pire [/i]

Dans mon esprit et en ce qui concerne les bateaux une "usine" ou un "chantier" c'est pareil, la seule différence étant que "l'usine" fabrique en série.

Les "électriciens" que je critique sont ceux de "l'usine", qui installent encore des répartiteurs à diodes en 2010, alors que tant qu'à vouloir à tout prix ce système de répartition de charge il existe depuis des années des répartiteurs FET ! A ce stade, ce n'est plus du travail mais du sabotage !

En pratique, j'ai l'impression que ces montages sont dessinés dans un bureau d'étude par un ingénieur fatigué proche de la retraite qui ressort depuis 40 ans le même schéma de son tiroir et installés par un OS à qui on ne demande surtout pas de faire preuve d'imagination...

_/)

15 juin 2010
0

Cyrix
Bonjour Tilikum,

Tu parles de "relais de couplage automatique".
Tu penses au Cyrix où à un appareil du même type ?

Je pense en monter un, et vu le prix, je me demande pourquoi on vend encore des répartiteurs à diodes.

Amicalement.
François-Xavier

14 juin 2010
0

du coup, je vais inspecter le mien
dès le 30 juin date à laquelle je récupère mon boat pour 2 mois, je vais regarder tout cela avec attention (oceanis 31 GTE neuf d'avril 2010 - 2 semaines de nav pour l'instant).

Pour l'instant rien à signaler à part quelques bricoles à revoir(de ma faute...) mais je n'ai pas regardé la qualité du montage électrique. A surveiller donc !

merci pour cette "alerte"

Jacques

14 juin 2010
0

A vérifier ...
Sans même ouvrir les entrailles, tu auras une idée de l'installation "alternateur" en mesurant avec un métrix numérique banal la tension aux bornes de la batterie servitude (préalablement chargée au quai) lorsque le moteur tourne à mi régime et mis en marche depuis quelques minutes.

Si c'est moins que 14.3 volts environ (c'est parfois aussi bas que 13.5V) tu peux supputer que le schéma du câblage est possiblement médiocre, répartiteurs à diode mal compensés ou pas compensés du tout, ou alternateur mal réglé.

15 juin 2010
0

Au fait tadjoura ....
Cette vérification pendant que l'alternateur tourne est plus significative si quelques consommateurs sont en route (5 à 10A) , par ex. les feux de route et quelques autres éclairages, de manière à charger un peu l'alternateur malgré que la batterie servitude soit par avance bien pleine.

15 juin 2010
0

Toujours vérifier
les tensions avec un instrument indépendant : certains "voltmètres" de tableaux étant parfois... hum... optimisés ! :heu:

_/)

15 juin 2010
0

pourquoi sortir du port ?
tu peux faire la même chose en restant au quai (chargeur débranché !) avec le moteur à 1500 tours au point mort en allumant divers consommateurs pour 5-10A d'éclairage, feu de route, de hune, phare de pont, etc .... Le frigo ne compte pas, car il ne marche que 30% du temps, pareil pour le pilote ;-)

Il faut mesurer directement sur les bornes des batteries servitudes avec un petit voltmètre numérique.

A ce moment, l'alternateur n'est obligé de débiter que 5-10A, la batterie est bien pleine, et donc la tension d'alternateur sur les batteries doit être élevée (14.3 est un minimum, 14.7 le maximum standard pour un alternateur "bête")

15 juin 2010
0

A vérifier ...
merci Robert !

je vérifie dès la reprise de mon bateau le 30 juin...

A+
Jacques

15 juin 2010
0

merci Robert pour la précision
donc, je passe une nuit branché au quai.
Je pars au moteur à mi régime, soit 1500 tr/mn env (après la sortie du port évidemment !) avec frigo et pilote par exemple.
Je regarde la tension des 3 batteries (2 servitudes et 1 moteur)au tableau électrique (vaut-il mieux avec un voltmètre directement aux bornes) ?
Dans cette configuration, je devrait donc trouver 14,3 v minimum si tout est OK.

Correct ?

Jacques

15 juin 2010
0

bien compris
Merci Robert et Fred

Je fais la vérif dès le 1er juillet après la nuit au port.

Pour un bateau neuf (avril 2010) j'espère ne pas avoir de mauvaise surprise...mais je me dis qu'il n'y a pas de raison, en tout cas jusqu'à présent pas de pb !

Je posterai les relevés.

Jacques

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

Souvenir d'été

  • 4.5 (114)

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

novembre 2021