Belles et bonnes années 60 en souvenir d' un architecte fabuleux...

Jean Jacques Herbulot, c' est grace à lui que de nombreux jeunes comme mon frère et moi sont devenus des terreurs de la régate, grâce à un dériveur magique qui était dans toutes les écoles de voile, il s' appelait le VAURIEN, nous avions 14 et 15 ans, c' était il y a 50 ans... J' ai tellement aimé ce dériveur que j' en ai gardé un en collection qui date de 1957, entièrement vernis, une merveille. La liste des bateaux que Jean Jacques Herbulot a créé est fabuleuse, qu' ils soient de course ou de balade, je rêve encore de ces années de création, sa fille peut être fier d' avoir eu un papa comme lui, la voile Française lui doit énormément. La simplicité et le prix de ce dériveur était la priorité ce qui explique le nom : "Vaurien"... le prix à l' époque était un peu plus cher que celui d' un vélo le but étant d' intéresser le maximum de jeunes, nous sommes nombreux à en avoir profité, de nous jours nous sommes loin de la même histoire... Merci Jean Jacques Herbulot.

L'équipage
02 jan. 2014
02 jan. 2014
0

oui en effet pour avoir bien connu trois de ces bateau qui on toujours les même qualité de nav j ai aussi naviguer sur le vaurien puis mon premier achat de bateau fut un Corsair et mon deuxième une corvette d ailleurs ! j en et eu deux de corvette très bonne raideur a la toile rapide pour sont âges
et souvent navigué avec les chandelier dans l eau et elle tenais bon et ce qui était appréciable sur les bateau a bouchain ces qu une foi bien régler plus besoin de pilote il avance droit et garde sont cap seul regret peut de monde a restauré des corvettes contrairement aux corsaire qui ce re fabrique en polyester

02 jan. 2014
2

Je vois que le fil sur le Muscadet donne des idées… ;-)

Pour avoir eu une Corvette, je dois dire que j'échangerais volontiers et sans hésitation deux corvettes pour un Muscadet…

On pourrait dire que Jean-Jacques Herbulot a ouvert l'ère de la plaisance de masse d'après guerre, puis est arrivé Philippe Harlé, architecte phare du 20ème à mon goût. L'architecte de la modernité, j'ai envie de dire.

J'ai passé un nombre incommensurable d'heures à retaper cette Corvette du sud. Un bon bateau avec son charme bien à lui.
Le Vaurien et le Corsaire sont sans doute ses deux plus belles réussites.

02 jan. 2014
1

A mon avis Philippe Harlé a dû naviguer sur des canotes Herbulot avant de devenir le super architecte que nous avons bien connu, mon père a eu à l' époque un Armagnac construit chez Arié. Il y a un bateau signé JJ Herbulot qui début des sixties était très apprécié en course : le Cap Horn qui en plus était un joli bateau. Peu de monde se souvient de lui, ce serait vraiment dommage qu' il disparaisse... en connaissez vous ?

0

J'en ai eu un, très bon marcheur en effet

1

je crois plutot que c'est jm finot l'architecte de la modernité,car ph harlé etait plutot classique sur ses premieres unités ,le muscadet par exemple avait encore un arriere etroit :-)

02 jan. 201402 jan. 2014
0

ils n'ont pas travaillé ensemble mais juste cosignés un bateau :le folie douce

au debut jm finot etait associé avec laurent cordelle et deux autres dont j'ai oublié le nom (phillipe salle..... ?)

02 jan. 2014
0

Jean Marie Finot et Philippe Harlé ont travaillé ensemble puis JM s' est lancé en solo pour plus de liberté et effectivement il a fait basculer l' architecture vers une vision très moderne qui continue. En 1969 nous avons quitté notre fameux Armagnac Morbic2 pour le proto Finot Morbic3, et paf tout de suite les résultats sont arrivés, premier bateau Français champion du RORC en classe V.

02 jan. 2014
0

Exact, sauf que pour le Folie Douce il a bien fallut qu' ils bossent ensemble... Les 2 cowboys du début étaient bien Laurent Cordelle qui était plus sur l' eau qu' au bureau on se foutait sur la tronche lui étant sur le proto allu du Brise de Mer, et le très discret Philippe Salles, as tu des nouvelles de ces 2 indiens que j' ai bien connu début des Seventies... ça fait plus de 40 ans !!!

02 jan. 2014
1

Comme beaucoup "d'anciens", j'ai fait mes premières armes sur Caravelle puis Vaurien en école de voile. Mon premier bateau a été un Cap Corse (parce que je n'étais pas assez riche pour me payer un Muscadet). J'ignorais alors que j'étais "Fan" de JJ Herbulot ! Si on ne voit plus guère de Vauriens ou de Cap Corse, il y a encore beaucoup de Caravelles qui servent plutôt d'annexe dans les écoles de voile.

02 jan. 201402 jan. 2014
0

Beaucoup de Corvettes ont très mal vieillies.
Les voiliers de cette époque ont été délaissés pour le polyester, plus facile d'usage.
A l'heure du Formica, les belles armoires de campagne se sont vendues une bouchée de pain…
Les unités CP d'Harlé ont mieux passé le cap de la concurrence polyester. JJ Herbulot est devenu un architecte du passé, à partir des années 70, je dirais, malgré son empreinte énorme.

02 jan. 2014
0

"... sa fille peut être fier d' avoir eu un papa comme lui..." Il faut parler au passé maintenant. Elle a d'ailleurs beaucoup fait pour la mémoire de l’œuvre de son père.
Pour Breizatao et les autres, il existe encore une belle flotte de Vaurien. A retrouver sur le site de l'asso et lors des régates ou des sorties.

02 jan. 2014
0

Lodge, si j' ai bien compris tu nous informes que sa fille nous a quitté, comme tu le dis effectivement elle a beaucoup fait pour mémoriser l' oeuvre de son père, par contre je suis très surpris de cette info car elle n' était pas très âgée. En ce qui concerne les Vauriens je suis inscrit dans l' association par contre j' aurai bien aimé avoir des nouvelles des Cap Horn...

02 jan. 2014
0

Si l'on parle de la même personne,
asvaurien.fr[...]erbulot

02 jan. 2014
0

Fabuleux, J-J Herbulot...
Quand d'autres archi, tout aussi fabuleux, dessinaient de superbes machines de course mais néanmoins hors de prix (505, FD, Fireball, Finn, etc...), lui, travaillait à rendre l'apprentissage de la voile abordable : la Vaurien, construit à partir d'une seule plaque de contreplaqué (que de souvenirs...), la Caravelle, bonne à tout faire des écoles de voile (prame, bateau de sécu, bateau d'initiation, bateau de servitudes....).
Toute une époque, et maintenant des assoces continuent à faire vivre ces bateaux mythiques, merci à elles.

02 jan. 2014
0

il et vrais que pour la corvette elle avais quelque point faible elle pourrisse souvent aux même endroit semelle de quille ! et jonction roof pont et ce que je lui reprocher ! c était sont roof qui était bien petit pour un bateau comme ca sinon que de bon souvenir j en et encore une qui dort ou plutôt en mauvaise état que je conserve pour le jour ou je m ennuyais je m en servirai de model pour en refaire une identique pour le coté nostalgie ;)

02 jan. 2014
0

Bonsoir,

Il est certain que Herbulot a beaucoup contribué à démocratiser la voile, et il ne faut pas oublier qu'il a beaucoup travaillé avec le centre des glénans. ceci dit, ses bateaux n'étaient généralement pas des foudres de guerre, et manquaient souvent de raideur à la toile.

Certes, le Muscadet avait un petit tableau AR, mais ce n'était déjà plus le cas de l'Armagnac et du Cognac, sans parler du Romanée.

Autre architecte "génial" de cette époque, Mauric, avec le Challenger et le Super-Cha.

02 jan. 2014
0

C' est sûr qu' André Mauric a été un super architecte mais JJ Herbulot était un pionnier de l' architecture de la plaisance, Mauric jouait encore aux billes quand Herbulot dessinait ses bateaux ... Au fait as tu connu une bombe Mauric nommée CLIPPER MC (construit par le chantier de Maurice Craff à Bénodet) c' était un Supcha encore plus affiné... une vraie bombe qui malheureusement n' a pas connu le succès alors que ce bateau aurait dû tout gagner en 1973... mais voilà encore faut il que ceux qui montent dessus soient du même niveau... ils l' ont été par la suite mais à cette époque ils étaient beaucoup trop jeunes et faisaient des conneries en navigation.

02 jan. 2014
0

Si des flottes de muscadets d'Harlé ou de corsaires d'Herbulot existent encore, c'est grâce au contre plaqué. on rénove facilement ces unités en changeant des bordés de cp. Aller faire pareil avec du polyester qui a vieilli ! Le vaurien, la caravelle et le corsaire sont des foudres de guerre, comme le muscadet, le cognac et l'armagnac. D'accord pour dire que Mauric avait lui aussi du génie. Des trois Herbulot est le plus ancien, ce qui explique peut-être moins d'homogénéité dans la réussite sur l'ensemble de ses créations.

1

il me semble qu'un clipper mc nommé jabadao a gagné pas mal de course ?MC ça veux dire mauric / craff et pas maurice craff :-)

02 jan. 2014
1

Ben oui, Monsieur Craff se prénommait Robert ...

03 jan. 2014
0

Exact Mauric Craff, je me suis laissé allé !!! Heureusement qu' il y a eu le Jabadao à Guy Cornou parce que dans les courses du RORC le Clipper MC est totalement inconnu parce que personne ne l' a utilisé, c' est triste d' avoir connu un si brillant bateau que personne (à par Cornou) n' avait choisi pour courir alors que quelques temps plus tard Bénéteau faisait un carton avec le First 30 qui à mon avis était moins fort que le Clipper MC, on ne peut pas refaire l' histoire !

02 jan. 2014
0

N'oubliez pas la Caravelle, JJ Herbulot aussi !

03 jan. 2014
1

Et les Cavales ? personne pour s'en souvenir? Pourtant...

02 jan. 2014
0

Le clipper MC Jabadao a gagné la course de l'Aurore en 1975 avec Guy Cornou.

J'ai longtemps cru qu'il était une extrapolation directe du Super-Cha, mais, d'après mes infos, il était sensiblement plus lourd.

0

merçi tiama,il etait surtout plus lesté et voilé :-)

02 jan. 2014
0

Il y a encore une assos Muscadet qui navigue encore en régates nationales avec des unités parfaitement entretenues. Un vrai régal pour les yeux!

03 jan. 2014
0

Tiens personne n'a parlé du mousquetaire?
Je n'ai pas encore navigué sur le mien...vivement le printemps!!!
Y a t'il des possesseur de mousquetaire ici?
Christophe

03 jan. 2014
0

Vaurien, Caravelle, Cap Horn, Cap Corse, Mousquetaire, Corvette, Brick (Cockpit Ar Ou CC), Frégate, Gouverneur etc...

03 jan. 2014
0

et les Beaufort 14, 16, ET 18 mais encore le Vulcain 1 en acier par Brument et bien d'autres !

04 jan. 2014
0

et les Figaro 5 et 6 prévus pour la construction amateur...
voiliers.figaro-5.figaro-6.herbulot.over-blog.com[...]/

04 jan. 2014
0

Et aussi celui-ci :
passionmousquetaire.free.fr[...]dex.php
François, ex-mousquetairien,
(ps : et merci à M. Herbulot)

16 jan. 2014
0

J' ai essayé de m' inscrire sur ce site pour avoir des infos et paf... rien à faire mon identifiant et mon mot de passe ne sont pas reconnus... 6 essais et toujours la même réponse. J' aurai bien aimé savoir si la fixation des béquilles pour l' échouage était très solide ? Merci pour l' info.

04 jan. 2014
0

Francois est modeste...je rajoute la page de Birao
birao.cherb.pagesperso-orange.fr[...]/
Y a t'il d'autres héonautes?

04 jan. 2014
0

Moi, j'ai eu un mousquetaire classique. Un régal au portant sous spi.
Bien sûr, au près dans la prise et le clapot, c'était autre chose.
Que de merveilleux souvenirs de mes 20 ans.
.
Avant le mousquetaire, j'ai eu une corvette grand tirant d'eau. C'était une autre affaire. Aujourd'hui, on appellerait ce bateau un veau.

04 jan. 201404 jan. 2014
0

La Corvette : la faute aux appendices.
Avec un safran extérieur, et un lest façon Muscadet, ce voilier retrouve de la vélocité, du punch.
Ma Corvette marchait vraiment bien.

12 avr. 2017
0

Salut Lorenzo. Tu as l'air de connaître bien la corvette. J'aimerais en restaurer une, et je suis intéressé par ce que tu dis à propos des transformations qui font mieux marcher le bateau. Je suis charpentier de marine donc outillé et avec des notions même si je suis plutôt en phase débutante. A combien d'heures environ estimes tu le boulot nécessaire pour gérer le déplacement du safran et de la quille vers l'arrière? Pour la quille, est ce faisable soi même? Merci à toi

12 avr. 2017
0

Damn it! Merci

12 avr. 2017
0

le fait que Lorenzo soit entre () indique que ce pseudo a été supprimé

12 avr. 2017
0

Il doit y avoir moyen de le contacter via le forum qu'il a créé: www.voiles-alternatives.com[...]/

04 jan. 2014
0

C'est vrai que la Corvette sérieusement préparée n'était pas mauvaise, j'en ai connu une qui allait comme un muscadet par temps moyen.
Paraît qu'au départ c'était fait pour être un bateau moteur sans mât ni quille bien sûr.

04 jan. 2014
0

Oui, j'ai eu l'essai de la corvette dans une des premières revue bateaux (n° 3 ou 4, je crois)
Il y était écrit que la corvette était un voilier mixte qui devait être doté d'un moteur inbord essence.
Cela ne fût jamais réalisé (je ne sais plus pourquoi)
.
la mienne était très mal équilibrée sous voiles, car totalement d'origine.
La pelle de safran non profilée en acier était infernale à tenir vent de travers.
.
J'ai vu en Bretagne des corvettes bien préparées : étai à l'étrave, safran sur tableau, quille rallongée sur l'arrière.
.
je garde néanmoins de bons souvenirs. c'était un joli bateau, dont la ligne, vue de trois quart avant, est très jolie.

04 jan. 2014
0

Celle sur laquelle je naviguai avait un moteur inbord gota bi-cylindres 2 temps 10 cv. En service, il fallait oter une petite plaque au fond du cockpit afin de loger un tube venant se loger sur l'inverseur. La commande des gaz se faisait par un tirette à cable. Ca fumait et pétaradait !!!!

04 jan. 2014
0

Là où Philippe Harlé a fait fort, c'est qu'il a conçu un petit voilier pour un programme hauturier.
Sur ce point, ce fut une pure réussite.

Le Mousquetaire est un très bon voilier mais il n'arrive pas à être aussi marin et performant (sinon il aurait été choisi pour la mini transat).

La Corvette manque de franc-bord pour être à la hauteur d'ambition hauturière.
Cela reste un voilier côtier qui aura fait connaitre les côtes françaises à beaucoup de personne, pour leur plus grand bonheur.

04 jan. 201404 jan. 2014
0

Malgré tout il y eut des Corsaire JOG (quillard) qui participèrent à Cowes/Dinard !
Pas si mal pour un 5,50 m. Qui aujourd'hui penserait traverser la Manche en course avec un voilier de cette taille ... ?

04 jan. 2014
0

On dit du Corsaire qu'il étale superbement le mauvais temps.
Un vrai baroudeur quoi ! ;-)

04 jan. 2014
0

Bonjour, je suis un vieux nouveau
Mon second bateau était un Corsaire, il en a pas mal supporté, c'est vrai, mais un jour, dans un coup de vent sous orage, dans le Golfe d'Ajaccio, il s'est ouvert en deux au niveau de l'étrave!
C'est lui qui nous a donné l'idée de construire un bateau avec une étrave en V: il en a vu de belle et navigue toujours .
Mais il n'empêche ses bateaux m'ont aussi fait rêver !

04 jan. 2014
0

j ai eu deux Corsaires Jog , et c est vrai que la brise ne lui faisait pas peur , mais il faut relativiser , 30nds était un maximum, surtout au prés .
et c est déjà pas mal pour un voilier de cette taille

04 jan. 2014
0

A propos du mousquetaire : il parait que certains exemplaires ont connus des problèmes de structure par gros temps (on en avait déjà parler sur le forum).

Le Muscadet était au contraire d'une construction beaucoup plus solide, ce qui explique en partie sa vocation plus "hauturière".

04 jan. 2014
0

oui, le mien s'est ouvert en deux, comme de nombreux autres.

04 jan. 2014
0

bonsoir
jean jacques herbulot a innové aussi dessinant des bateaux vraiment tres tres (trop?) modernes pour leur temps
je me souviens d'un de ses plans construits exposé au CNIT, donc c'est vieux, le Sinagot, avec un espar devant en place de l'etai mais pas jusqu'au mat et à enrouleur!!! vraiment novateuret les visieteurs regardaient cela comme une diablerie!!
il y a eu un modele de Ce bateau là ici sur les annonces de heo à donner il y a quelques mois..je ne sais pas ce que cette unité atypique est devenue...
eric

04 jan. 2014
0

Bonsoir,
Mousquetaire Club , oui et pendant 10 ans jusqu'à l'année dernière . Très bon bateau , mais un peu lourd pour sa surface de voile , il lui faut un peu de vent pour s'animer .
Beaucoup de place, une grande table à carte et de quoi bien cuisiner = grande autonomie.
Jean

05 jan. 2014
0

Le prototype du Figaro 6 avait lui aussi une voile avant sur matereau à enrouleur.

Il a eu des problèmes de coincements sur ce matereau avant qui par ailleurs était loué par les testeurs pour le coté pratique.

on voit une photo du matereau sur ce fil:
voiliers.figaro-5.figaro-6.herbulot.over-blog.com[...]40.html

et le voilier sur celui-là:
voiliers.figaro-5.figaro-6.herbulot.over-blog.com[...]40.html

13 jan. 2014
0

bonsoir, j'ai eu un brick de J.J.herbulot, construction Mallard à cockpit central. Sympa et marchant bien.
Pour Harlé, son coup de génie a été (entre autres) de comprendre que l'on pouvait avoir de l'espace même dans un petit bateau en CP, alors que Herbulot cloisonnait beaucoup ses bateaux. En avant dernier bateau j'ai eu une caravelle CP.

16 jan. 2014
0

voici l'adresse de contact ou vous pouvez désormais commander les plans disponibles des voiliers dessinés par J.J. Herbulot:

bateauxHerbulot@orange.fr

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

Souvenir d'été

  • 4.5 (119)

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

novembre 2021