Bavaria 42

Vous avez vu cette histoire incroyable?
www.sailing.hu[...]kupa/2/
Un Bavaria 42 tout neuf qui a perdu sa quille... Un mort avec: jusqu'où gratteront-ils sur les échantillonages ?
Vive les boats des années 70/80 !

L'équipage
13 juin 2005
13 juin 2005
0

Faut pas généraliser :
Il y a certes quelques mauvaises construction actuellement, mais il y a trente ans, il y en avait aussi !

19 juin 2005
0

oui peut étre
mais un bateau avec une quille longue en fuite c est a dire l avant plus haut que l arriére avec leste coulé dans la coque est une épaisseur de plastique!! entre 3 et 8cm voir plus et pas de probléme d osmose!!!! tiens on en parle plus de celle là !! oui je sais il surfera jamais mais bon pas de frayeur au premier vent et rare les manques a virer ou alors il est rond le chassiron comme dirait ( bon je me met à la cape pour le nom du moqueur professionnel!!)

13 juin 2005
0

mis à part
le fait que je ne maitrise absolument pas les langues étrangères, au vu des photos il semblerait plutot que le bobato nous aurait fait un bon vieux talonnage.

la quille qui se désolidarise du bateau, en général emmene les boulons avec elle, alors que là, visiblement, les boulons sont encore là et les fonds me semblent bien enfoncés.

ceci dit n'étant pas ni expert ni constructeur, mes propos n'engagent que moi !

13 juin 2005
0

Quand même !
il parait que la quille était stratifiée directement sur la coque et non sur les membrures, de plus sans renfort en acier !
Et que plusieurs bateaux de la série "Match", après une régate par 25/30 noeuds ont eu de "lourds" travaux à effectuer... Ca laisse rêveur tout de même :-(

13 juin 2005
0

De plus
allez lire sur "le site concurrent" les commentaires de plusieurs proprios de Bavaria et vous comprendrez. Bavaria, ça fait "schleu", "gross qualität" et tout, mais là, ça va leur faire mal, et TANT MIEUX !

0

c'est pas parce que c'est allemand
que c'est plus solide !!!loins de la ;de tout les constructeur bavaria est celui qui a poussé la politique d'industrialisation et de rendement a outrance on voit ce que cela donne !

13 juin 2005
0

A voir ce que font
certains chantiers français, ce n'est pas beaucoup mieux ! :-(

13 juin 2005
0

Plus facile à lire

et en anglais, sûrement plus connu parmi nous que la langue locale :

team.sailing.hu[...]tia.pdf

Le montage de la quille semble un peu curieux, il n'y a pas le même nombre de contre-plaques sur des unités identiques, et apparement pas de reprises sur les varangues.

Il serait intéressant de connaître l'avis de certains matelots, qui ont de solides connaissances en architecture navale...

Il est certain que l'on peux construire léger ET solide, mais là, il faut être vraiment bon !

_/)

13 juin 2005
0

Merci Fred
pour le site en anglais. On y parle de "faiblesses structurelles", dues à des erreurs de "conception" ou de "production"! De portes qui ne s'ouvrent plus, etc... Là, il y a eu un mort, et les assurances vont pas se laisser faire. Ils ont trop tiré sur la ficelle et elle a cassé, au prix de la vie d'un homme !
Je suis curieux de voir ce que va en rapporter notre bonne presse nautique qui vit entre autres des grasses pubs Bavaria...

14 juin 2005
0

On en a toujours pour son argent...
A force de gratter , de tirer sur tout pour abaisser les prix et essayer malgré tout de faire le bénéfice maximum...

Visiblement certains "ingénieurs" de Bavaria ne doivent pas souvents naviguer sur leurs conceptions ou alors ils ont une sacré assurance vie :-(

Le principe en mer... est de se dire qu'on appartient aux flots et c'est pas le contraire

Reste aux heureux proprio de ces bavaria à surveiller les fonds ..

14 juin 2005
0

Etonnant ...
J'ai consulté les 2 ou 3 sites qui narrent cette affaire ... il est vrai qu'à la vue des photos des boulons de quille, le procédé de fixation parrait tellement incroyable (cependant je ne suis ni archi, ni constructeur) que j'ai même pensé dans un premier temps à une entreprise d'intox. Mais malheureusement ça n'a pas l'air d'être le cas.

On souhaiterait quand même quelques validations et explications complémentaires ...

Ca laisse en tous cas perplexe sur certaines évolutions des process industriels des grands chantiers ...

Christophe

14 juin 2005
0

Inquiétant !
Peut-être est-ce l'angoisse de l'ignorant, mais j'avoue que perdre une quille fait partie de mes préoccupations majeures quand je monte à bord.

Sur mon bateau, qui fait 5 pieds de moins, j'ai 8 contre-plaques et une trentaine de boulons, et j'ai des palpitations quand il y a un filet de rouille, alors là je suis un peu réveur ...
Mais c'est vrai qu'il faudrait l'avis d'un spécialiste avant d'effrayer tous les chermanisants qui fiennent sur le site...

14 juin 2005
0

talonnage!

Bonjour.
Mon voilier étant amarré à côté d'un chantier ou plutôt d'une aire de carénages. Je suis étonné du nombre important de talonnages en un mois pas moins de quatre voiliers et des unités de 36 à 40 pieds, talonnages assez important pour nécessité la déposé de la quille, tissus epoxy sur la semelle de quille de la coque, reprise de varangues, changement de certains boulons (ceux de devants!)Et pour les quilles en fontes changement de certaines. Au passage, les quilles en plomb ont un bien meilleurs comportement mécanique que celles en fontes leur relative mollesse amortissent le choc et soulage un peu la coque aux percussions!
Cela est méditer malgré la différence de prix!
. Devant ses fortunes de mer à répétitions à quoi servent les instruments aussi modernes que le GPS et autres cartes électroniques, les cailloux auraient'ils des pattes ? Ou la projection des points GPS sans normalisation des cartes donne'ils ce résultat?
Je suis dubitatif?
Cordialement votre.

14 juin 2005
0

Pas un talonnage !!
L'histoire du Bavaria qui a perdu sa quille n'a rien à voir avec un talonnage.

Les dommages ont été provoqué par les mouvements du bateau tapant dans la mer (1,5 à 2m de creux selon les témoignages, et 35 noeuds de vent au plus fort).

Une grande partie du reste de la flotte (bateaux de même modèle) a été contrôlée à postériori et nombreux sont les bateaux présentant des amorces de rupture au niveau des liaisons coque/lest.

Pour ma part, celà ne métonne pas plus que celà et je me disais que celà devait finir par arriver... :-(

A voir les réductions d'échantillonage et les montages d'équipements approximatifs (sans contre plaque par exemple, voir sans mastic d'étanchéité, je l'ai vu !) qui deviennent maintenant habituels, on va bientôt avoir droit à une génération de bateaux "kleenex" .

Pour illustrer celà, je vous fais part de mes petites expériences perso de... disons les 2 derniers mois...
- Un magnifique 42 pieds de voyage, d'un très grand chantier français arrive le mois dernier au carénage. La grue commence à poser doucement le bateau sur son lest et là, horreur du (nouveau) proprio, le bateau continue de s'enfoncer et le lest à monter dans la coque.... Il a fallu répartir le poids du bateau sur lest et patins du ber, au grand dam de certaines cloisons intérieures qui ont craqué sous l'effort.

  • Vu sur des bateaux NEUFS (de 7 à 12m) arrivés au chantier avec, en vrac, les anomalies suivantes: ** Accastillage monté "sec" (sans mastic d'étanchéité) ou/et sans contre plaque ** Cloison intérieure cassée pendant le transport ** Ber moteur déscellé

Vous trouvez celà NORMAL, vous, pour des engins de CE PRIX auquels de nombreuses personnes confient leur vie et celle de leur entourage ??
Moi pas.. :-(

par contre, on a, en général, de très jolis rideaux, des petits spots halogène partout et un panneau électrique digne du dernier Airbus !! :mdr:

14 juin 2005
0

Evolution technologique
Je vais être franc, j'ai parfois un petit rêve qui me titille: j'aime observer au salon ou à d'autres occasions l'évolution des carènes et des appendices sur les bateaux.

Ces dernières années, je trouve qu'une des évolutions les plus marquantes a été portée au niveau de la quille des bateaux, que ce soit sur les bateaux de série comme sur les bateaux de courses, et le parallèle n'est pas innocent.

Aujourd'hui par rapport à une 10/15 aine d'années, les quilles sont beaucoup plus profondes et étroites, et ce aussi sur les bateaux de série comme sur les bateaux de course également. Qu'elles sont belles ces quilles, avec un voile bien profilé et ce bulbe qui à coup sur doit donner une sacré raideur à la toile. Et ce profil étroit, comme cela doit diminuer les perturbations, comme le comportement du bateau doit être plus sympa.

Alors je me prends à rêver qu'au cours d'une folie je me paye une quille toute neuve et moderne .....

Puis je réflechis: hum, la quille étant plus étroite, les efforts sont moins bien répartissur les fonds, ça risque de poser un problème structurel. Puis vient le dernier Vendée Globe: comme par hasard, les seuls problèmes structurels qu'ont connus les bateaux cette année vient de la quille: combien de concurrents ont eu le même problème ? La mésaventure de Golding (qui lui était ballasté) ne ressemble t elle pas étrangement à la tragédie que viennent de connaitre ces Bavaria ?

Au delà de la solidité des bateaux, on dirait qu'il y a un gros problème chez les architectes et les bureaux d'étude en ce moment au niveau des quilles, et que ces belles quilles longues et étroites ont dépassé la capacité des constructions actuelles, high tech comme de série, à encaisser une navigation un peu plus sérieuse que 3 bouées par mer calme !

Bavaria n'a, AMHA, avec sa malheureuse plaque inox qui manque, fait qu'accélérer le process qui fait qu'il va falloir se poser beaucoup de question sur ce type construction ! Mais y'a pas que Bavaria qui est dans la m... dans ce cas là !

Bon, finalement, je la trouve bien ma quille avec tous ses boulons !

14 juin 2005
0

Oh ! mais fonds épais !

Bonjour.
. Je viens de visionner les photos du sinistre qui l'est d'ailleurs! Et bien je ne regrette plus mon fond de 3 cm en monolithique traditionnel, évidement il faut F7 pour partir au planning, mais mes 38 pieds à déjà légèrement talonner à 3nds (la prudence et ou la chance!) Sans dommage, mais même à cette modeste vitesse on se retrouve le nez sur le pont! Et le mastic du pourtour de quille signale discrètement le choc!
Mais quel voilier n'a pas dans sa vie talonnée un petit peu ?
Cordialement votre .

PS: Des mauvaises langues prétendent que les stratifications des coques des Bavaria sont faites par des plombiers Polonais ! Des vilains ragots sans aucun doutes diffusés par des chantiers Francais qui utilisent certainement des techniciens de hauts niveaux techniques!

14 juin 2005
0

comparer
Ce qui est comparable. Un 60' open Vendée n'a rien a voir avec un promène couillon a voiles et leurs quilles encore moins. C'est comparer une Ferrari avec un char d'assault. Nul et idiot!!

14 juin 2005
0

peut-être pas si nul que çà,
quand on sait que ce que l'on a sur nos bateaux passés, actuels et à venir dérive forcément de la compétition, comme en automobile, et qu'en plus, plus on économise sur le matos, et plus on rentre de fric, non?

14 juin 2005
0

toi
plutôt sur le veillissement du polyester et la perte de ses qualites mecaniques ca te sera plus utile que de croire que tu auras un jour une quille basculante....

14 juin 2005
0

Toi mon pote ...
tu me rappelle un gusse déjà croisé surle fil de maxsea ...

14 juin 2005
0

Ben oui mais dans ce cas
les Bavaria étaient neufs !

Donc le vieillissement du polyester, hum ..... !

Hein Mr le Troll qui sait tout ?!

14 juin 2005
0

bavaria
peut etre mais les Sangria.....

14 juin 2005
0

D'aaaaccooooord !
Bon, OK, ce n'est encore juste que de la provoc, mieux vaut laisser tomber

14 juin 2005
0

J'ai vu un Moody
arriver en même temps que moi à la Corogne en octobre 87 (on s'était fait légèrement secouer...) la coque complètement délaminée, mais pour ce coup là, il semblerait que le bateau était justement trop neuf ! (pas sec ?)

_/)

15 juin 2005
0

la différence quand même
un 60' open est fait pour gagner, sans soucis de prix (presque) et en acceptant 1% (ou plus?)de risque de casser.
Un benenut, bavarié, ou jeannot lapin, est fait pour se vendre:
en allant assez vite , pour que le comparatif de V et V soit élogieux.. donc trés légers
avec du confort et des gadgets, pour attirer les clients nouveaux au salon..
et surtout en baissant le prix au mini car ils sont en concurrence féroce.

sachant que bavaria fait plus de la moitié de son chiffre avec les loueurs (allez voir en croatie!)et qu'un bateau de location est amorti en 5 ans , et marche 90% au moteur par force 3, et que l'autre moitié (les bateaux de propriétaires) ne sort qu'une semaine par an, les infiltrations d'eau aux cadènes ou boulons de quille sont sans importance...

il ne faut pas en vouloir aux concepteurs: ils font exactement ce qui leur est demandé, hélas

mais il y a d'autres chantiers...un peu plus chers, un peu moins standard,
merci M Amel , merci Swan, en restant dans les grands chantiers... a chacun de choisir

nb: ceci n'est qu'une impression, et si un pro veut bien expliquer clairement les choses , il sera le bienvenu (j'ai dit pro, pas troll!)

0

rien à ajouter
l'archi fait ce pourquoi il est payé,
le marketteur détermine le profil client modal...

celui qui veut plus utiliser son bateau n'a qu'à le savoir, sinon, tant pis mour sa pomme...

Ah, tiens, et la responsabilité de la presse spécialisée là dedans?

15 juin 2005
0

dans 10 à 15 ans ...
et/ou quand il nous faudra changé nos bato, et en sachant que l'on aura toujours pas les roros pour acheter du neuf ou des swan ....
que va-t-il nous rester sur le marché de
l'occase ?
des bavaria en kit?
d'un coté la coque de l'autre la quille ?
et pis les cloisons an vrac dasn un coin

0

ben, deux possiblités:
tu construis toi même, en solide de ton choix.
Ca sera pas moins cher qu'un benenuts de ce temps là, mais au moins tu saures ce que tu as...

ou alors, les Hallberg Rassy et autres machins solides de maintenant qui seront sur le marché de l'occase.

15 juin 2005
0

Y a des solutions
On passe tous en cata, tri.. ou à moteur ;-) ;-)

N'empèche que le raisonnement est vrai... au détriment de la sécurité

.. quand je pense que sur mon bon vieux roc.. j'ai du changer le passe coque des wc en le sortant à la masse.....

Et comme je fais pas de régate, je commence à parfois apprécier ces 2 cm à 3 cm d'épaisseur. même si je suis pas à l'abris vu les 30 ans d'avoir des boulons de quille pourris... au moins j'arracherai pas le fond du bateau

15 juin 2005
0

Le temps fera le tri
Dans 10 ou 15 ans, le temps aura accompli son oeuvre et les bateau mal construits ne seront plus sur le marché (si un bateau perd sa quille par 35 nds de vent, il y a fort à parier quand 10 ans elle se soit barrée...). En revanche l'attitude des constructeurs est scandaleuse, même si leur produits sont conçus en fonction d'un cahier de charge qui n'implique pas de fabriquer des coffre-forts, il n'est pas admissible qu'un bateau ne sombre aussi tragiquement dans des conditions de navigation qui n'ont rien d'anormal. Je pense que de tels agissements sont graves et j'imagine que la justice va s'en méler.
A +

12 mar. 2008
0

au fait
est ce quelqu'un a eu des nouvelles du denouement de cette tragique histoire???

15 juin 200516 juin 2020
0

Il ne reste plus

aux différentes administrations qu'à prendre leurs responsabilités...
C'est à dire, homologuer les patouillards de ces bons chantiers à leurs justes valeurs... comme engin de plages !

pfffzzzz

15 juin 2005
0

Non, pitié !!!!
Assez avec les homologations !!!

C'est plutôt aux acheteurs de prendre leurs responsabilités en allant voir du côté boulons de quille, varangues et autres reprises de cadènes avant de signer un joli chèque.

0

Oh, tu sais, aller voir
de nos jours, avec les coques à structure contre-moulée, même un expert ne peut avoir une idée relativement incertaine de l'état réel de la coque qu'après un examen minutieux avec un équippement hypersophistiqué, et en supposant que le client lui laisse faire deux jours d'observations rien que pour la coque au sec.

alors, je crois que la solution de choix d'un bateau doit surtout être aujourd'hui, achetez quelque chose dont vous voyez la structure. ou alors achetez neuf et utilisez avec ménagement
;)

15 juin 2005
0

Formule.
Bonjour, Je livre à vos pensées la réflexion d'un plaisancier architecte terrien à qui je m'étonnais d'avoir depuis 27 ans un voilier qui n'avait pas "bougé" malgré une utilisation intensive et parfois "cassante" :
" A l'époque, les chantiers ne savaient pas construire les bateaux " . C'est vrai ça !!!

0

totalement vrai
de même que, parmis les 101 raisons possibles invoquées par ceux qui ne veulent pas acheter une construction amateur, la solidité est la moins valable, car par doute ou ignorance, ces constructions sont presque toujours suréchantillonnées.

ce n'est que depuis que la technologie a vachement évolué que les constructions sont calculées au plus fin, justifiablement pour les bêtes de course, et pour les comptables des grands chantiers... de plus, (pour ceux qui nous regardent, sorry) comme ces technologies sont fort publiées, le défaut se propage hélas aussi dans certaines constructions amateur... tout fout le camps ;o))

15 juin 2005
0

AMHA...
Dans le temps, c'était des marins qui construisaient le bateaux, et ils faisaient quelques erreurs, n'étant pas ingénieurs...

Aujourd'hui, ce sont des ingénieurs qui construisent les bateaux, mais lesquels d'entre eux ont déjà navigué ailleurs que dans un ordinateur ? :tesur:

_/)

15 juin 2005
0

Haro sur Bavaria ?
Bonjour,

J’ai un Bavaria 32 année 2003 qui n’a pas (encore ?) perdu sa quille.
J’ai bien regardé les photos parures sur le site relatant cet accident.
Sur cette base, il est vraiment difficile de se faire une idée précise sur ce qui c’est passé exactement. De plus, je ne comprends rien au texte en Hongrois ( ?)
Talonnage ? Récif ? Défaut de fabrication ? Défaut de conception ?
Chapeau donc à celles et ceux qui parviennent, sans autre information, à tirer des conclusions générales et définitives sur la qualité des Bavaria.
Bavaria n’est sans doute pas sans défaut et je partage les avis de ceux qui pensent que tous les chantiers construisent de plus en plus léger…trop léger sans doute !
J’ai bien dit tous les chantiers !
Je m’en vais inspecter ma quille…

Cordialement

15 juin 2005
0

Il faut lire .......
Fred (Tilikum) a mis un lien un peu plus haut dans le sujet avec le texte relatant l'accident en anglais.

Il s'agit bien d'un accident, avec perte de quille sans événement extérieur, par une météo et une mer tout à fait classique. Pas de talonnage, mais les photos et le texte sont tout à fait explicites: il s'agit à la fois d'un défaut de conception (reprises de quille beaucoup trop faibles), ainsi que probablement un défaut de fabrication puisque sur les 30 bateaux controlés, certains n'avaient pas toutes leurs plaques inox. 17 bateaux sur 30 après controle de la flotte montraient de graves problèmes de structure autour de la quille.

Il ne s'agit donc pas de conclusions sans informations, mais d'un simple constat sur ce qui est une évidence.

Il ne s'agit pas de jeter la pierre aux propriétaires de Bavaria, loin de là. Et tout le monde semble d'accord sur le fait que cette légèreté de construction devient de plus en plus générale.

15 juin 2005
0

Vive l'occasion !
Cela redonne tout son sens (marin) à une préférence partagée qui va vers les occasions qui ont fait leurs preuves et dont on peut juger, d'ailleurs plus sur les pontons et les forums que dans la presse spécialisée, des qualités et des défauts .

Avant de monter dans l'A380, je vais attendre quelques vols...

:-)

Dans le neuf ou le très récent, on est obligé de faire confiance et/ou des concessions à ses visions en matière de sécurité notamment .
A moins d'assister et d'influer à coup d'euros à la construction.
De plus, comme Kiwi, je m'étonne que ce problème n'ait pas été soulevé dans les essais des revues "indépendantes" ; il faut dire qu'un avis trop sévère sur ce sujet aurait un effet catastrophique sur les ventes .
De mémoire, un article comparatif concernant les Bavaria 42 mettait l'accent sur le prix, les options, l'automatisation de la mise en place du moteur in-board, mais pas sur les faiblesses structurelles.

Personnellement, ayant vu des boulons fondus par la foudre, je préfère en avoir en rab...

Pour une fois, l'exigence de qualité va dans le même sens que le portefeuille .

:-)

15 juin 2005
0

dernier
Voile Magazine sur le sujet.

15 juin 2005
0

conception trop légère
au vu des photos du dessous de plancher,il devrait y avoir une liaison plaque-boulons-varangues.La coque supporte seule le levier de la quille et ça casse, comme un fil de fer qu'on tord dans un sens et dans l'autre.C'est dommage ,les Bavarias sont de bons et jolis bateaux.

0

il doit y avoir
un renforcement du contre moulage à cet endroit, car en tout état de cause, je n'imagine pas que cela soit une simple coque monolythique (il y a des limites à ce qu'un constructeur osera quand même)
N'empèche, à la première occasion, je plongerai dans les fonds d'un Bavaria récent.

Faut pas oublier qu'ils ont ces dernières années multiplié leur production par 10 en réduisant les prix de moitié.

C'est un peu comme les Moody d'il y a 20 ans, les spécialistes savaient qu'il y avait deux standards: ceux fabriqués en grande série et vendus à des prix raisonnables, et ceux fabriqués à l'unité pour ce qu'ils appellent "blue water cruising" (disparus aujourd'hui)

16 juin 2005
0

rappel (et renfort) de tous les Bavaria Match 38 et 42 !!!!!!
Bonjour
le pb des Bavaria 42 match dont la quille cède, ca me fait peur! (on vient de me livrer un Bavaria 32!)

dans Voiles et Voiliers de juillet, page 31(recu aujourd'hui) il est question de marque de talonnage sur 14 des 20 voiliers de la regate où a eu lieu la perte de quille .
bon, admettons, mais si un talonnage suffit pour dézinguer les bas de coque de ces 14 boats, la construction ne semble pas tres sérieuse!

Le chantier admet d'ailleurs que tous les Bavaria 38 et 42 vont etre rappelé et renforcé à ce niveau! signe qui montre que ce n'est pas net de ce côté!

j'ai hate d'aller voir (dans une semaine) de plus près la fixation et les renforts de mon boat...

J Marie

16 juin 2005
0

Préventif :
C'est peut-être le bon moment (psychologique) d'exiger un renfort à titre préventif !? ;-)

17 juin 2005
0

voile magazine
en regardant bien le voile magazine de juillet, il y a une photo des fonds du bavaria 30: meme montage, aucune reprise sur les varangues...

18 juin 2005
0

Autant pour moi
si la presse nautique en a parlé: je fus mauvaise langue sur le coup... :litjournal:
C'est promis, j'arrête de dauber. :jelaferme:

18 juin 2005
0

Constat :
depuis que cette histoire est publique, je me suis amusé a soulever les plancher de plusieurs bateaux de differants chantiers francais, et j'observe ceci :

Les boulons de quille n'ont jamais de contreplaques comme le Bavaria, juste des rondelles ou des bouts de tole inox de 50x50mm.

Si renfort sur les varangues il y a, ils sont en fibre de verre statifiés a la resine. Je n'ai jamais vu de renforts metalliques entre les boulons et les varangues.

Le probleme est probablement ailleurs.

0

ben non, il est la justement
la quille est boulonnée sur les varangues, tandisque dans le bavaria, elle semble boulonnée à travers le fond
:-(

19 juin 2005
0

Etrange :
la reponse de domino me semble la plus logique.

Je n'ai encore jamais vu de boulons de quille passant a travers les varangues, et vu que sur la plupart des petits voiliers, les planchers sont poses sur les varangues, il y aurait des problemes (au moins estetiques) avec ce montage.

Sans compter la longueur des boulons !

19 juin 2005
0

Réponse à Zippo du18-06-2005
La liaison coque-varangues doit étre un blindage progressif de quadriaxiaux,les attaches de quille étant le plus près possible des varangues.Si on a les moyens, un peu de quadriaxiaux sur la zone de contact quille -coque.Amicalement.

19 juin 2005
0

il y a percription

Voici un petit temoignage de quelqu'un qui a travaillé un peu dans le polyester (dessinateur).

La boite dans laquelle je travaillais rachete un chantier polyester en faillite.Premiere decision technique vu les prix de revient:l'on enleve une epaisseur de mat sur les coques.Deuxieme experience : l'on fait un chalutier en polyester (23m),construction serieuse,renfort là ou il faut etc..prix de revient plus elevé que le prix de vente , l'on en fait un second ... la boite arrete les frais en refusant de faire de la merde.

Il me semble que le gros pb de la plaisance actuel est que les chantiers peuvent faire n'importe quoi sans controle, alors que dans tout autre secteur des regles sont etablis.Ll faudra surement encore quelques morts pour que l'administration reagise enfin.

josé

0

Bon, au fond c'est votre vie
Mais enfin, pour une description de comment les fonds d'un voilier en polyester devraient être conçus, ouvrez une doc de chez Hallberg Rassy.

et à côté de ça, ajoutez toutes les doses de quadriaxial que vouz voulez... mais on a beau dire qu'ils ont talonné, celui qui veut naviguer sur un bateau incapable de talonner ou de passer sur un conteneur sans perdre sa quille... ferait mieux de rester sur son catway à l'année

20 juin 2005
0

Bonne idée Eric ...
A voir avec Tom qui devrait mettre en place la petite structure de saisie. En fait la structure technique serait à peu près celles des petites annonces.

20 juin 2005
0

Societes clasification
El le supervision Germanische Lloyd ? ou Bureau Veritas et autres ... Ce pour quelque chose le marcage CE ???

20 juin 2005
0

Eric tu me fais penser à ...
la définition de la démocratisation des avantages ou biens matériels (la citation n'est pas de moi):

"Démocratiser l' accession à un bien ou avantage quelconque, c'est mettre à la portée du plus grand nombre quelque chose qui du fait même de sa démocratisation n'existe plus"

Cela s'applique bien à la plaisance je trouve ;-)

Par exemple: les mouillages calmes, les bateaux solides, la sécurité sur le canal 16 à la VHF ...

20 juin 2005
0

Optimum ...
Si on construit la courbe "qualité-prix" versus "nombre fabriqué", elle a probablement une forme en cloche avec un optimum. Trop petit nombre = mise au point trop chère, trop grand nombre = problème de reproductibilité à grande échelle à coût faible.

Mais je pense qu'en aucun cas on ne peut regretter la démocratisation des activité de loisir en tant que telle, ce serait idéologiquement insupportable après 1789 ;-)

20 juin 2005
0

En fait, ce n'est pas vraiment nouveau ....
Eric, tu écris:

"Quand un nouveau modèle sort, attendez donc quelque temps avant de l'acheter pour voir si il n'y a pas de problème...et si vous avez des problèmes avec un bateau, rangez votre amour-propre au placard (votre b.te...?) et diffusez votre expérience à bon escient...les forums sont là pour ça"

Tout à fait d'accord, et ce principe vaut pour pas mal de choses. En ce qui concerne les bateaux, il est aussi arrivé par le passé que des constructions catastrophiques voient le jour: j'ai en tête une série de Roc par exemple, dont la coque était prête à exploser sous l'impact d'une fiante de goeland, à cause d'un nouveau procédé de fabrication de la coque qui n'était pas fiable du tout. Ou un chantier très réputé qui s'était fait refiler une résine qui pourrissait en moins de 2....

L'avantage c'est qu'avec le temps, tous ces bateaux ont disparu de la circulation par sélection naturelle. Restent les acheteurs qui se retrouvent avec ces bateaux sur les bras .... Le Bavaria 42 Match sera t il éliminé du marché ? Bien malin qui peut le prédire .... !

20 juil. 2005
0

Le point de vue de Bavaria
Bonjour,

Afin de compléter la documentation relative à cet accident, on peut lire le point de vue actuel de Bavaria sur le site officiel (en anglais ou en allemand):

www.bavariayachtbau.de[...]dex.php

Bien cordialement

20 juil. 2005
0

Perplexe je suis,
Aprés la lecture du rapport d'expertise:
Le calcul selon les normes ISO donne une epaisseur de coque suffisante de 8m/m ! Le chantier en a mis 13, donc c'est OK !

En même temps, rappel general des bavaria 38 et 42 pour un renforcement des fonds?

Perso, j'aurai bien aimé voir une carotte, ou une coupe des fonds de coque.

20 juil. 2005
0

En effet... voir le VM de juillet pour le bavaria 30
Fixation de quille = Tige filetée + rondelle + écrou....

On de demande bien pq ils mettent meme une rondelle et un écrou tant qu'on y est.... ils auraient pu encore économiser 4 euro sur le PRIX de vente....

Vraiment m'importe quoi....

0

en principe
le renforcement aramide de la flange de quille est calculé pour reprendre l'ensemble des efforts.

évidemment, malgré ISO et tralala, ça reste fort empirique.

qu'en pense JC?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer