baudrier dangeureux pour monter au mat!

Chaque année je monte dans mon mât au moins une fois pour tout verifier (je suis a peu pres le seul dans le port et c'est donc toujours une attraction...) Depuis des années je monte avec ma chaise de calfat classique; une planche avec sangles latérales, le modele de Plastimo...
Ayant vu en film et photos des tas d'équipiers monter à toute vitesse dans leur mat avec des baudriers, j'avais toujours voulu m'en acheter un mais le prix m'avait fait réflechir....)
Cet hiver Décatlon propose toute série de baudriers bien concus à des prix enfin accessible: dans les 50 euros. Je prends le modéle qui comporte les bandes pour les jambes les plus larges possibles...
Ce week end je monte: la monté est géniale! fini le siege qui se baladde sous vous car l'équipier tire pas assez vite la drisse (je monte en m'aidant de mes mains sur le grement..)
J'arrive en haut du mat de 13 metres et commence a démonter la merde d'antene VHF Glo...X
qui se casse toujours pour une marque beucoup plus cher mais beaucoup plus serieuse...
Je dois fixer et faire une soudure pour prise PL259, bref tout un programe...
Je n'ai pas une trés bonne circulation sanguine helas (il a fallu il y a 10 ans m'enlever la Saphene interne)...mais au bout de 10 minutes je commence à ressentir des crampes trés génénantes: j'essaye de bouger: impossible avec un baudrier (alors que l'on peut le faire avec une chaise de calfat!)....Je veux finir absolument ma réparration et quand une demi heure apres on me redescends j'ai des poteaux à la place des pieds, je suis blanc et vaseux au dire de mes equipiers...Je me dit que c'est ma mauvaise circulation sanguine qui me joue des tours...
Quel n'est pas ma surprise, de retour à Paris, en faisant sur GOGOLE baudrier+circulation sanguine de voir un nombre d'articles impressionnants expliquant que la position immobile sur un baudrier pendant 10 minutes immobile est TRES DANGEUREUSE....je vous invite à regarder la nombreuse littérature la dessus sur le net...
Ma question:
-Comment se fait il que des équipiers dans les courses vont bricoler en tete de mat avec des baudriers?
-Quel expérieuce avez vous?
-Je me re"trouve avec un baudrier tout neuf qui ne sert plus à rien....Est ce que cela peut servir de harnais sur le pont avec une longe reliée classiquement à la ligne de vie?

Au plaisir de vous lire...mais surtout faites attention avec le baudrier si vous devez rester immobile quelque temps dans le mat (ce qui est souvent le cas...)

Philou

L'équipage
20 juin 2011
20 juin 2011
2

Bah dit donc, je pensais pas que c'était très dangereux, ca craint !

Je monte avec un baudrier à chaque fois pour bricoler entre 10 et 30 minutes, et chaque fois je met bien 5minutes pour retrouver l'usage de mes jambes quand j'ai fini...

Mon siège est bien vieux et inspire peu confiance... du coup j'utilise le baudrier !

C'est bon a savoir, merci !

16 juin 2019
0

et dire que quant j ai eu ce problème j ai mis ça sur le vertige ça fait réfléchir

20 juin 2011
0

un conseil si je peux me permettre issu de ma dernière expérience.
Je monte toujours au mat seul en général avec un beaudrier et une poignée jumar équipée de "pédale" (genre marches en sangle.
D'abitude tout va bien .
La dernière fois à Marseille, un pote musclé ma hisse au winch, je me passe donc de l'ustensile sus cité.
Et là ca a été l'horreur comme pour toi : au retour sur la terre ferme je ne sentais plus mes jambes.
Moralité, pour etre confort il faut pouvoir soulager le poids de toncorps en te hissant sur une boucle en sangle ou autre
voir éventuellement ici si ca marche?
s.media.chez-alice.fr[...]mat.wmv
ou
s.media.chez-alice.fr[...]en.html

20 juin 201120 juin 2011
0

Interessant..merci.
Du temps (ancien) ou je pratiquait l'escalade, on disait qu'un baudrier s'achète toujours après essai en suspension dans le magasin. Les bons magasins ont une corde accrochée à cet effet.

20 juin 2011
0

Jamais eu ce problème puisque toujours seul pour monter… en mouvement et en extension sur une pédale accrochée à une poignée… en outre j'avais acheté la chose au V… C…peur après essai… mais je n'ai jamais essayé de me laisser suspendre au delà de la minute… de toute façon je déteste être accroché là-haut… donc je fais tout le plus vite possible et je m'agite !… mais malgré tout, après la descente, durant laquelle on est suspendu, je ne danserai pas une gigue directe (si je savais la danser).

21 juin 201116 juin 2020
5

J'ignorais ce problème, mais moi, j'ai installé 2 marches pour travailler à la bonne hauteur au dessus du mât

21 juin 2011
0

Peut être mets deux marches de mat en haut du mat, comme ça tu pourras t'y reposer pour des bricoles de plus de 5mn tout en gardant ton baudrier.

21 juin 2011
0

Ou alors, te fabriquer un jeu de sangle avec deux emplacements pour les pieds. A accrocher sur la drisse, via un mousqueton, lorsque tu seras en haut pour travailler.

21 juin 2011
4

Rien n'empêche aussi de travailler sur une chaise traditionnelle, avec un baudrier assuré pour la sécurité en cas de chute.

21 juin 2011
0

Il n'y a aucune raison (sauf pathologie sévére) que ce phénoméne se produise avec un baudrier.
Tous les baudrier ne sont pas les mémes (qualité) et toutes les morphologies sont différentes donc le confort sera modifié, mais un baudrier c'est aussi prévu au dépard pour son usage initial c'est a dire; des heures pendu en paroie.
Je pense qu'il y a mésusage du matériel, probléme de réglage, d'utilisation voire matériel incomplet...........

21 juin 201116 juin 2020
0

Impressionnant les renseignements trouvés sur le web! :-(
Un petit extrait par exemple .....


21 juin 2011
0

Bonjour,

Je ne vais encore pas me faire des amis...mais il faut arrêter votre parano!
L'article de nisouck parle d'une personne inanimé (dans le coma) et précise que l'usage du baudrier dans des conditions normale n'est absolument pas dangereuse (sauf cas pathologique évidement!)

Je rejoins donc Rachid !

Il faut donc bien lire et bien tout comprendre!

Les baudrier sont utilisée en escalade et en spéléo depuis belle lurette!!

Personnellement je ne monterais jamais mais alors jamais à 13 m de haut juste les fesses posées sur une balancelle !!
Je ne parle même pas de monter au mat juste assuré par une drisse, sans aucune autre sécurité!!

Fou de Bassant à eu un problème certes, mais cela est certainement du à sont état de santé.
Mais au delà de ça il à surtout prit, comme beaucoup d'autre, des risques inconsidérés en montant au mat, pendant des années, les fesses sur une balancelle et simplement accroché à une drisse!!

21 juin 2011
0

Tout à fait d'accord manuprenlair et j'ajouterais que grimper seul est imprudent aussi.

21 juin 2011
0

Il s'agit là d'un aventaire d'accidents de spéléo lors desquels les victimes sont restées pendues épuisées et/ou INANIMEES en milieu froid et humide (c'est le moins que l'on puisse dire)
Rien à voir avec grimper en T-shirt à 13 m de haut.
Ancien spéléo comme Rachid, je suis aussi resté pendu des heures sur baudrier sans ressentir aucun problème circulatoire. Comme Rachid, je pense qu'il s'agit d'un problème de règlage et qu'il suffit d'emporter une petite "pédale" pour soulager le dessous des cuisses de temps en temps.

21 juin 2011
1

Salut,
je n'y connais pas grand chose mais je travail régulièrement avec un baudrier.
Certaines sociétée m'obligent à en porter pour le travail en hauteur,peu importe,
j'ai donc un baudrier perso et de grande qualité avec une "formation" pour le réglage.
Je pensais que le baudrier n'était pas fait pour qu'on soit suspendu mais plustôt par sécurité en de chute.En alpinisme,par exemple,on escalade mais on espère bien ne pas
à avoir a s'en servir.
Pour moi,la chaise de calfat me parait plus indiqué pour rester suspendu...
A+

21 juin 2011
0

En escalade, le baudrier est une assurance en effet. En spéléo, dans les cavités à tendance verticale, on est presqu'en permanence assis dedans.

21 juin 2011
0

je rejoins Juju. Un baudrier d'escalade est avant tout un élément de sécurité et a sans doute été conçu pour cela. Pour faire un peu d'histoire, il a remplacé la corde nouée autour de la taille ...pour parer une chute en montagne ou en escalade. les premiers baudriers étaient "complets" c'est à dire qu'ils prenaient aussi le buste. Les "cuissards" sont arrivés après, puis leur usage en bloc, en salle d'escalade et pour grimper aux mats des voiliers s'est généralisé. En usage escalade, on grimpe avec ses jambes et ses bras. Se reposer dans son baudrier, en étant suspendu n'est jamais très long (c'est au relais, et les pieds sont très généralement en appui sur la paroi, voir on est assis sur une vire, ou débout). En rappel, tout le corps est porté par le baudrier, mais les pieds sont sur la paroi (sauf les rappels en surplombs ... mais cela dure quelques minutes pour les as des as). Un rappel en escalade, ca doit durer 1 minute environ, peut être 2 !
Donc je suis certain que les baudriers d'escalade normaux (voir les premiers prix) sont conçus pour parer les chutes et descendre en rappel ou se faire descendre (voies dans les gymnases) durant 1 ou 2 minutes max. la taille des sangles a sans doute été ajustée pour cet objectif.
Pour le confort (et la même sécurité) il y a des baudriers pros pour les forestiers par exemple. le prix n'est pas le même.
hervé

21 juin 2011
0

Mais non..............un baudrier c'est prévu pour etre assis en sécurité et longtemps.
Quid d'un secours en falaise ou sous terre qui va durer des heures et non programmé.
Et quand tu encadre c'est des heures sur une vire ou un spit intermédiaire pour faire passer les clients....etc........
Pour l'anecdote lors d'un secours dans les pyrennées (long et éprouvant) je pensais qu'une équipe me rattrapait, je reste en haut du puit sur la téte d'ammarrage pour écouter.........c'est eux qui m'ont reveillé longtemps aprés.........j'étais épuisé........

21 juin 2011
0

rachid, un baudrier décath ou autre, à 50€ et à sangles fines est prévu pour les écoles d'escalades en gymnase ... C'est le sens de mon commentaire. Ce que tu décris, c'est autre chose.
Tous les baudriers obéissant à la norme qui va bien (en terme de resistance) comment expliquer les écarts de prix de 30 à 300€ à la louche ?

21 juin 2011
1

Comment expliquer les prix : les baudriers d'escalade en falaise ou montagne, chers, sont prévus pour les premiers de cordée qui risquent de tomber de 2x la distance qui les sépare du dernier piton qui est sous eux (parfois 10 m x 2). Ils encaissent alors plusieurs fois leur poids, heureusement amorti par la dynamique de la corde.
En salle ou pour escalader un mât, la résistance du baudrier lui-même (même bas de gamme) est toujours suffisante.
Mais quid du reste ?
Pensez que si vous grimpez au Jumar sur une drisse tournée au taquet, vous êtes pendu sur deux petites vis inox qui tiennent le taquet au mât.
Pensez que si on vous hisse, le réa de tête peut se fendre en deux et vous bloquer pour longtemps.
Si on vous hisse, faites un NOEUD entre la drisse et le baudrier. Jamais pendu sur le mousqueton de bout de drisse !
Etc...
Le mieux pour moi (mais à chacun sa technique et chacun fait comme il veut) serait de grimper au Jumar sur une drisse, assuré par un équipier sur une deuxième.
Ou hissé (moins fatigant) par deux équipiers sur deux drisses.

21 juin 2011
0

+1
+1
+1

... avec les défenseurs du baudrier.
Le truc est 1000 fois supérieur !

Bon.
Juste 100 fois.

21 juin 2011
0

Personnellement, j'utilise un ancien siège passager de parapente, je trouve ça beaucoup plus confortable.
Je grimpe seul avec 2 "shunt" de chez Petzl, un pour le siège et un pour les pédales.
A chacun sa technique et ses préférences ...

13 mai 2018
0

+1 avec la sellette parapente... :pouce:

21 juin 2011
2

hello....

Pour les septiques voici une vidéo (de mauvaise qualité) qui montre TRES BIEN le danger de rester en l'air avec un baudrier. On voit trois cobayes avec une equipe médicalisée qui testent trois positions. Ils expliquent bien que 30 minutes immobile est tres dangeureux...(allez voir tout de suite à + 3 minutes)
La vidéo:
www.dailymotion.com[...]BhQXl93

En haut de mon mat (Ps je ne monte pas avec seulement un Tshirt(???!!!) mais avec une chaise de calfat que des miliers de plaisanciers utilisent et qui n'a rien à voir avec une 'balancelle'(??????)n'en déplaise à Manuprendlair....) donc en haut de mon mat, le probleme est que avec ce materiel il est impossible de 'pousser' sur ces pieds pour faire marcher la circulation sanguine..Peut etre aurai je du entourer plus le mat de mes pieds en faisant des efforts de contraction...Mais le baudrier c'est fini pour moi.

J'ai l'impression que le baudrier est intéréssant quand on est 'en activité' et qu'il est juste un fusible 'au cas ou'. Ce qui explique l'escalade du mat trés rapide que j'ai deja vu faire ou des équipiers musclés envoyent rapidement le gars en l'air pour décoincer une drisse avec retour quelques minutes plus tard sur le pont....

En tout cas j'ai déja passé auparavant ,sans probleme, une bonne heure en l'air avec ma chaise de calfat (et non une balencelle), lors de travaux complexes en tete de mat...sans probléme...
Comme le dit l'un des intervenants l'idéal serait d'associer les deux...
Philou
Ps:
Pour monter dans un mat il faut ...une drisse! ou beaucoup de musculation en s'aidant avec les pieds et les mains sur les haubans mais là c'est vraiment dangeureux!

21 juin 2011
0

Voici le baudrier que j'ai acheté en prenant bien soin d'avoir les attaches des jambes les plus larges possible:

www.decathlon.fr[...]13.html

Elles me semblent larges mais bon ce n'est pas suffisant (pour moi en tout cas!)

Au fait est ce que l'on peut utiliser ce type de baudrier comme harnais de sécurité sur le pont?
Est ce que la boucle qui est bien au dessus du nombril est dans la bonne position si on est tiré en tombant à l'eau?
Merci de vos conseils
Philou

21 juin 2011
0

amha la boucle d'attache est encore trop basse pour être sûr de ne pas se trouver à l'envers quand on est tracté.
D'autre part, pourquoi est il "concu pour les femmes" ??? :tesur: :cheri:
Y aurait-il une sangle mal placée ???

21 juin 2011
1

Ben oui un baudrier n'est pas fait pour rester assis suspendu. Je monte au mat avec une pédale maison avec un noeud de machard (ou prussik) ce qui permet de ne pas rester suspendu alors qu'on travaille en tete de mat.

21 juin 2011
0

Je viens de trouver un baudrier 'spécial voile' beaucoup plus cher mais a peu de chose pres pas si different du modele que j'ai acheté (peut etre un tout petit peu plus large au niveau des cuisses...)

yachtingavenue.com[...]uct.php

Philou

21 juin 2011
0

J'aime bien un débat comme celui-ci où on lit le blanc et le noir.
Je m'explique, j'ai lu :
- non pas dangereux ..... utilisé ici, et là sans problème ....
mais
- Pas n'importe lequel ..... sans formation .... pas le modèle à 50€ ....

MA conclusion : dangereux ..... pour Monsieur tout le monde .... et bravo
et merci à fou de bassant d'avoir lancé cette réflexion en rapportant
son expérience.

Mais ceci n'est que mon avis. :reflechi:

21 juin 201121 juin 2011
0

Je résume?
Bon beaudrier, bien réglé,
grimper sur une drisse, avec un noeud de chaise pas sur le mousqueton encore moins la manille,
s'assurer sur une autre drisse si possible qui passe dans le mat,
éviter les drisses extérieures qui tiennent par une vielle manille rouillée qu'on découvre une fois en haut.!!
progression jumar+ pédale
assurage 2nd jumar ou shunt
2 marches de mat en haut
j'ai oublié qq chose?

22 juin 2011
0

Quelques baudriers/cuissards dispo sur le marché...

Celui qui nous est proposé par fou de bassant est très bien par le fait de sa bouclerie inox :
yachtingavenue.com[...]uct.php
Notez qu'il est très proche des baudriers de grimpe "sport".

Justement, les baudriers de grimpe :
www.expe.fr[...]_8.html
www.revedecime.com[...]er.html
www.decathlon.fr[...]me.html
Tous conviennent si vous disposez d'une pédale ou de deux marches en haut pour soulager un peu.

Les cuissards/baudriers de travail :
www.auvieuxcampeur.fr[...]d-elite
www.expe.fr[...]69.html
Pompiers et GIGN compris.
Les travailleurs en hauteur y passent la semaine et recommencent le lundi suivant.
Les marins qui redoutent un peu doivent choisir dans cette catégorie à mon sens.

Les spéléos :
www.expe.fr[...]_4.html
Des centaines de mètres d'ascension par jour (pas quinze mètres), solo, sur corde seule, au mollet seul (pas de diésel), et plein vide.
Je ne vous le conseille pas si vous n'êtes pas initiés. Réglages fins. Doit être associé à des outils comme ça :
www.auvieuxcampeur.fr[...]eologie
Mais c'est la soluce la plus efficace. Le meilleur rendement à la montée en solo.

Un cas particulier, les baudriers d'élagage :
www.auvieuxcampeur.fr[...]elagage
Surdimensionnés à mon sens.

Déjà dit plus haut mais je répète : choisir suspendu à la faitière du magasin.

22 juin 2011
0

Y a du pas cher du tout aussi;

Qqs métre de sangle (en fonction du confort souhaité vous pouvez varier la largeur), et un MAVC (mousqueton a vis de ceinture).

Faire une boucle, fermée par un noeud de sangle.
Avec cette boucle faire un 8 dont le croisement devra étre a l'entre jambe, donc a l'arriére du bonhome est sous les fesses.
Ce croisement ainsi que les deux autres extrémité de la boucle devront se rejoindre sur le devant de la personne a équiper (niveau braguette), donc une sur la fesse et l'autre a la fin de la fesse et au debut de la cuisse.
Pour les deux extrémité de la boucle méme objectif, une sangle hauteur hanche et l'autre début de la cuisse.
Faire une ceinture a la bonne dimension (ni trop longue ni trop courte)que se termine des deux cotés par une ganse faite par 2 noeuds de sangle.
La ceinture se porte le plus haut possible dans le dos (et se porte bloquée au dessus de l'os iliaque) et chaque ganse vient dans le MAVC.

Voila c'est pas cher, qqs € et aussi efficace que ceux du commerce.
L'inconvénient c'est que ça ne va qu'a vous......

TRES IMPORTANT.
Nota; un MAVC N'EST pas un mousqueton classique c'est un MAVC, .

22 juin 2011
0

Bonjour à tous,
L'échelle du type "0cean Outils" qui allie marches en sangle et baudrier ne constituerait-elle une alternative intéressante ?
Je m'interroge sur cet achat par ailleurs assez couteux....

22 juin 2011
0

Bonjour eppc.
Je te réponds à propos de l’échelle « outils océans », que j’utilise fréquemment avec satisfaction.
Mais attention, ne rêvons pas, on ne monte pas à ce genre d’échelle aussi facilement qu’à une échelle rigide, ça demande quand même un minimum d’agilité. Quoiqu’il est possible d’améliorer grandement la facilité d’utilisation en cousant des coulisseaux sur l’échelle. Dans tous les cas, il convient d’étarquer fortement la drisse.
Par contre la mise en œuvre est immédiate, le rangement aussi, et c’est léger.
Pour bosser en haut du mât, il te suffit une fois en haut, de te « saucissonner » au mât avec ta longe de harnais pour pouvoir te libérer les mains.

22 juin 2011
0

pour monter une ou deux fois par an
,un harnaie issu du batiment doit etre moins cher et surement aussi solide (les couvreurs qui passent leur vie sur les toits sont probablement sérieusement équipés )
la différence : les pièces métaliques ne sont pas "inox" , la belle affaire ........quand on a terminé l'accrobatie , on range le matos à la maison ou dans un endroit sec du bateau ?

22 juin 2011
1

J'ai souvent regretté l'utilisation d'un baudrier de montagne quand il ya a du travail à faire là haut . C'est bien mais inconfortable rapidement ( petlz).
Dessus , il faudrait des bretelles en cas de chute la tete en bas ! elles existent .
Quand on doit rester longtemps au meme endroit , une chaise calfat bien profonde me semble judicieuse .En dynamique , le harnis montagne est mieux .
Par contre , c'est ce que j'utilise en nav solo la nuit avec une longe extensible.
plus pratique pour la pissouillette , mal réveillé.

22 juin 2011
0

Hello!
Comme je le demandais, est ce que vous confirmez que le baudrier avec une longe peut faire un bon harnais?
Est ce que le point d'attache est suffisament haut en cas de chute?
Philou

22 juin 201122 juin 2011
0

Perso je m'en servirais pas, le point de fix de la longe est trop bas.
Je pense que selon la position dans laquelle tu risque de trouver a l'exterieur du bateau ça risque d'étre TRES inconfortable............
Sauf a rajouter un baudrier de poitrine, mais là ça devient un peu délire.........

22 juin 201116 juin 2020
0

roots, pour la pissouillette, il y a moins dangereux (et même de jour) :tesur:

Il y a aussi l'écope :blabla:

22 juin 201122 juin 2011
0

[quote="fou de bassant"]Est ce que vous confirmez que le baudrier avec une longe peut faire un bon harnais ?[/quote]

Je ne recommanderais pas ça sans tests in situ (le situ c'est à l'eau à 10 nœuds) avec de nombreux modèles !

Réponse par défaut et à priori NON.

Surtout pas les baudriers spéléos dont le point d'attache est très bas, le plus bas possible (il s'agit d'augmenter l'amplitude d'un cycle de mouvements à la montée).

Notez :
- Les points d'attache des harnais "mer" sont généralement très hauts,
- Pas de passage de jambe,
- Flottabilité.
C'est un autre produit.
Je n'ai pas d'info sur l'esprit qui préside à la conception des harnais de sécu "mer".

Quelqu'un sait-il ?
Un lien sur des tests harnais "mer" ?
La règlementation ?
Concepts de conception ?

22 juin 2011
0

"Surtout pas les baudriers spéléos dont le point d'attache est très bas, le plus bas possible".
Il fut un temps où les harnais "mer" avaient le point d'attache très haut et dans le dos (entre les omoplates, voir au dessus) pour ne pas noyer le porteur en attendant de pouvoir arrêter le bateau, cela existe t'il encore ??? Je n'en ai pas trouvé chez aucun ship ???

22 juin 2011
0

Ok merci pour vos avis...
Bon il va falloir que je me fasse une raison de cet achat inutile!!!!
On va retourner à la bonne vieille chaise de calfat!
Fou de bassan

23 juin 2011
0

pour les harnais n c'est ici :
www.dailymotion.com[...]s_sport

accrochez vous ...........

23 juin 2011
0

Brrrrrrr. Il faut vraiment avoir confiance dans son matoss...
Même si objectivement, on fait tous aveuglément confiance en sa voiture, son ascenseurou d'autres trucs de genre, ce qu'ils font est quand même flippant.
Peu pour moi.

23 juin 201116 juin 2020
0

Quand tu n'as pas de matos, tu ne comptes que sur toi même :pouce:

24 juin 2011
0

Salut , questions désagréables...

Ton age
Ton poids
Ton IMC indice de masse corporelle
Ton activité sportive réguliére,
Tes antécédents pathologiques,ETC

autant de réponses possibles à un probléme ... potentiel
Réglages du harnais??
Beaucoup de questions, peu de réponses objectives
pas de conclusion HATIVE !
Salut BD

24 juin 2011
1

jamais essayé mais j'avais pensé à mon harnais culotte de planche à voile avec une manille .

16 juin 2019
0

Oups! Mon pouce a voté par erreur.

24 juin 2011
0

harnais PAV : PAS DU TOUT prévu pour cela , risque MAJEUR !!!aucune sécurité, agrément mécanique : NONNNNNNNNNNNNNN

monterais au mont blanc en tong ? idem ( ou pire ) pour harnais PAV danger absolu !

25 juin 2011
0

Bonsoir,

Je monte aussi en tête de mat avec un baudrier, je m'aide des bras et des jambes sur les barres de flèches pour la montée et la descente, sauf quand haut y a plus rien et la je suis dans le vide.
J'essaye de serrer le mat avec mes jambes comme je peux, plus pour ne pas partir a droite ou à gauche, car j'ai besoin de mes mains et la haut pour ce qui ne savent pas ça bouge quand même pas mal.
Je ne monte pas seul, les gars tournent le winch au fur a mesure surtout pour les derniers mètres ou de toute façon je n'ai plus rien pour m'aider a grimper.

Pour etre honnête au bout d'un moment la haut j'étais pas au top de ma forme, j'ai mis ça sur le compte de la hauteur (vertige ?) et du fait que cela bougeait et que je n'avais rien pour me tenir.
Je suis redescendu tranquille ensuite, mais c'est vrai que j'ai ressenti une fatigue en arrivant en bas aprés avoir passé une bonne dizaine de minutes la haut. J'avais mis ça sur le compte du trajet, car ce n'etait pas la première fois que je grimpais et je n'avais jamais rien ressenti de particulier jusqu'a ce jour

La j'étais peut etre resté plus longtemps que d'hab. Il m'a fallu un peu de temps pour récupérer et que cette sensation disparaisse.

J'ai réfléchit a ce truc la et ce sujet tombe a pic, Je pense qu'il faut a tout pris soulager le poids du corps sur la harnais par les jambes et je pensais utiliser une sangle entre les pieds a la manière des gars qui grimpent au cocotiers, pas encore essayer, mais cette idée la me trotte bien.

petite aparté : je me souviens que lors de la formation harnais dispensé par mon employeur le syndrome du "suspendu " a été évoqué.

cdlt.

seb

23 mai 2016
4

bonjour
je suis cordiste depuis près de quinze ans et donc je passe près de 6 heures par jours pendu dans un baudrier, le seul truc a savoir c est qu'il faut rajouter une sellette que l'on peu fabriquer avec un bout de contreplaqué de 50x 20 . on l'accroche avec une cordelette et deux mousquetons au pontet sur lequel on accroche le descendeur ou la poignée et la plus de problème de compression

23 mai 2016
1

fixer une paire de marches en fil inox en tête de mat à la bonne hauteur
quand on arrive en haut on repose sur ses pieds et le baudrier avec une sangle passée autour du mat permet d'y rester le temps nécessaire ,
ou si l'on monte seul il faut équiper la pédale de deux sangles une pour chaque pied et on reste en appui dessus ..
je fais ça depuis 30ans et peut être plus sans avoir de problèmes
couper la circulation c'est un risque d'embolie..
alain

23 mai 2016
0

que de discours et d'interrogations ,,,
bien sur il faut deux marches en haut..en escalade on evite les relais completement suspendus , on se demerde tojours pour poser +/- les pieds..mais si le cas se produit, on passe d'une jambe a l'autre , ou encore on porte plus sur la ceinture un petit moment , enfin on se debrouille..mais on en fait pas un article:mdr:
je ne viens que rarement donner mon avis sur le site depuis des mois ( tant mieux me direz vous)mais parfois comme ici je suis un peu consterné de la " simplcité" de vos problemes
moi aujourd'hui j'ai juste faim et plus de Go dans la bagnole car je suis raide...bon chacun voit midi a sa porte.
allez faites gaffe a vos abattis les marins :heu:
philippe

23 mai 2016
0

et dire quant je suis monter a mon mat ! je penser que le fait de plus tenir sur mais jambes a mon retour sur le plancher des vache étés du au vertige ! voila ma réponse je m en souviendrait :heu:

23 mai 2016
0

Ce qu'il faut surtout éviter , c'est la compression au niveau des cuisses !

0

Jusqu'à présent, je me sers d'un harnais de montagne avec mon ascenseur de mât, + une poignée pour m'assurer sur ma drisse de spi tendue, je crois que je vais m'acheter une chaise de calfat et garder le harnais en sécurité car moi aussi je prends de l'age

24 mai 2016
0

Comme margotte
J'ai installé 2 marches pour travailler à la bonne hauteur au dessus du mât et je monte avec une chaise classique .

2

Trouvez une vieille sellette de parapente, c'est vraiment confortable. Il suffit de rajouter une barre pour tenir écarté les 2 mousquetons. Je peux y passer des heures sans aucune fatigue. Ça coûte une miséré sur le BC.

24 mai 2016
0

C'est ce que j'ai aussi : un vieux siège passager de parapente, qu'on m'a donné.
Vraiment nickel, je peux passer une heure en haut sans problème si nécessaire.

24 mai 2016
0

Salut pour monter j'utilise la methode cocotier,les pieds passés dans un loop fait avec une sangle et on pousse sur les jambes les mains ne servant qu'a stabiliser.
Une fois en haut le poids reste en appui sur les jambes.
Une longe prise au point le plus haut du harnais qui fait un tour mort autour du mat empeche de basculer en arriere.

Le harnais e servant qu'en sécu et la drisse jamais en tension, mais pas 3 metre de mou non plus???
Amusez vous bien!!!

24 mai 2016
1

mon premier baudrier avait en plus une sangle qui restait au niveau de la ceinture.
Dès qu'il y avait une attente à faire sur corde il suffisait de prendre un appui avec les pieds et de passer cette sangle en dessous des fesses, le baudrier devenait une chaise, et il n'y avait plus de compression sur l'artère fémorale.
La m...e c'est que parfois cela s'accrochait dans des étroitures, mais il n'y en pas sur un mât. ;-)

14 mai 2018
0

les baudriers de par leur fabrication, coupe la circulation des arteres principales des jambes ( effet garrot) perso j utilise ça pour m'envoyer en l air tout seul! (si si :mdr: ) mais regulierement je bouge les jambes de façon a retablir la circulation !

www.matieres.fr[...]ont.pdf

14 mai 2018
0

Étude très intéressante... :pouce:
La semaine dernière, je n'ai pas réussi à hisser mon gendre avec le winch....bon, il est comme moi...vieux et lisse.., :heu: et le grimpeur fait quasiment son quintal..... :mdr:
Il avait apporté son baudrier....seulement! Le reste du matériel était resté à l'atelier....
C'est un spécialiste de l'élagage...donc, les travaux en hauteur, c'est son quotidien.
Nous avons parlé de ce problème de circulation sanguine qui peut provoquer des accidents graves. Il m'as expliqué qu'en fait dans sa façon de travailler, il ne reste quasiment jamais en suspension. Il grimpe avec des pointes acier en bout de chaussures et travaille en appui sur les jambes.
Son harnais vaut 350 euros....ce n'est pas le premier prix....il a une durée de vie limité ainsi que tout le matériel ( cordes bloqueurs, etc)
Perso, j'ai gardé une sellette légère de mon époque parapente...je pense m'en servir pour grimper au mat...sans déranger personne.
J'espère réussir à monter mes 90 kg.....
:mdr:

14 mai 201814 mai 2018
1

Après avoir visionné ça dans un autre fil, je suis passé à la réalisation de l'outil.

Je pense avoir l'occasion de l'essayer d'ici quelques jours.
Je ne manquerai pas de venir en parler.
J'ai harnais et chaise, je ne sais pas si je vais essayer les 2.
Pour le stationnement en haut du mât, j'ai 2 échelons posé pour ma taille donc pas de problème avec le harnais.

@julirosien, l'inconvénient, c'est que ce dispositif nécessite d'être 2, mais ce n'est peut-être pas plus mal d'être 2 au cas où.........

14 mai 2018
0

Je me suis aussi fabriqué la planche...manquement coinceur.... :heu:

14 mai 2018
0

J'ai eu exactement le même problème il y a une 10aine d'années.
Petite précision: je n'ai pas de problème de circulation sanguine...

Après être monté en tête de mât, je m'installe confortablement en tête de mât et là, au bout de 15mn, malaise, jambes insensibles etc...

Je demande qu'on me redescende en catastrophe, je suis tombé dans les pommes à l'arrivée et me suis réveillé allongé sur le pont.
Circulation dans les jambes coupée.

Depuis, pour moi, c'est chaise de calfat et rien d'autre.
J'utilise un TopClimber que j'ai amélioré avec des shunts Petzl pour pouvoir monter seul.

14 mai 2018
1

Des baudriers il y en a plein de modèles différents, ceux qui possèdent une sangle sous-cutale (une deuxième boucle sous la ceinture sur laquelle reposent les fesses) réduisent ce phénomène bien connu des spéléos dont je fait partie. Lorsque l'on équipe une grosse cavité on passe plusieurs heures suspendus par le baudrier mais on essaie de ne jamais rester immobile plus de quelques minutes et je n'ai jamais eu de problème en 8 années de pratique.
Lorsque je bricole en haut du mât c'est pareil, un changement de position et ça roule, au pire on redescend sur les barres de flèche se dégourdir les jambes.

Dire qu'un baudrier est dangereux pour monter au mât c'est un titre un peu provocateur voire une contre vérité !
Dire qu'une chaise de calfat c'est plus confortable... c'est pas faux !

15 mai 2018
0

Hum... C'est bien mal connaître la spéléo...

16 mai 2018
0

Là c'est plus clair. Oui, ça comporte des risques, mais on peut les gérer en connaissance de cause.
C'est finalement le cas de l'utilisation de bien des outils et de bien des pratiques : la limite du risque par la prévention.

J'aurais donc préféré un titre du style : baudrier pour monter au mât... attention !

14 mai 2018
0

Non. :non:
Dire publiquement qu'un baudrier pour monter au mât n'est pas dangereux est irresponsable. Le danger est réel.
Faire une petite recherche sur l'Internet sur le thème ´syndrome du harnais'. On verra que ce peut être mortel.
L'utilisation en paroie (montagne, spéléo) est différente de la montée au mât : dans le premier cas, on a les jambes en appui. Dans deuxième cas, elles sont pendantes, d'où le pb de circulation.

15 mai 2018
0

Il est vrai que mon expérience de spéléo est limitée. En revanche j'ai longtemps pratiqué l'escalade et le canyoning et j'ai passé des heures à assurer des relais en paroie installé dans un baudrier. Cela n'a m'a jamais posé le moindre problème.
Plus tard quand j'ai eu un bateau et que j'ai du monter au mât, j'ai ressorti mon baudard, mes grigris et autres shunts, et fort de mon expérience je suis monté bricoler. Avant de prendre conscience du pb, j'ai ressenti plusieurs reprises les symptômes décrits plus haut : vertige, presque évanouissement. Et là je me suis informé, j'ai changé de matériel et modifié ma pratique. Mais avant cela, j'étais inconscient du problème.
Si j'évoque cela, c'est pour monter la necessité d'être informé sur les dangers d'utiliser un baudrier sans précautions et de ne pas laisser croire que c'est inoffensif.

14 mai 2018
1

J'ai une échelle de sangle fabriqué sur mesure avec des coulisseaux que je hisse et étarque avec la drisse de GV, puis un baudrier avec un descendeur sur la drisse de spi ; arrivé en haut je peux me mettre en appui debout les deux pieds sur une double boucle pour éviter de couper la circulation et je peux travailler assez facilement.
C'est à mon avis un des rares système économique qui permet de monter et descendre sans aucune aide y compris au large si c'est nécessaire avec un bon niveau de sécurité et en évitant le syndrome du baudrier.

14 mai 2018
0

Bonsoir à tous, et que pensez-vous de ce baudrier qui a l'air assez confortable et où le poids semble plutôt bien réparti ?
www.resurgence.fr[...]dex.php

14 mai 2018
0

Perso je monte avec le baudrier et me pose dans la chaise quand je suis statique. Autre version confortable. Baudrier et appui des deux pieds debout sur la chaise de calfat.

14 mai 2018
0

Faudrait qu'on m'explique. J'ai passé 1h dans mon baudrier d'escalade à superviser des enfants en escalade sur mur,vache sur split. J'ai jamais eu la moindre gêne. Vous êtes sûrs que vous savez le régler ?

15 mai 2018
9

Je suis cordiste, travaillant essentiellement sur les parcs éoliens offshore (en Belgique). Je suis également instructeur "travail en hauteur" dans un centre de formation à Ostende, formations GWO (Global Wind Organisation).
Le syndrome du harnais ou "TRAUMATISME DE SUSPENSION" est un danger réel (DANGER DE MORT) quel que soit le modèle du harnais ! Les symptômes ont été très bien décrits par plusieurs d'entre vous et surviennent lorsque qu'il y a une suspension statique prolongée. La plupart des baudriers ou harnais sont des harnais "antichute" qui ne sont pas prévu pour de longues station suspendue.
Les harnais de suspension ont des sangles sous les cuisses beaucoup plus large pour diminuer l'effet de garrot. Ils peuvent être agrémenter d'une sellette (comme décrite par marelli) pour les travaux les plus longs. Les systèmes de pédales, ou tout autre système qui permettent de régulièrement transférer le poids sur les pieds, de soulager la pression dans les sangles sous-cutales et de garder les jambes en mouvement peuvent(doivent) être utilisés.
Donc si vous faites une ascension au mat le temps de rattraper une drisse qui se serait échappée vous ne risquez pas ce genre de problème.
Par contre, s'il s'agit de remplacer une antenne ou un feu de mat, avec peut-être complications, soudures...etc, là il y a danger !!!

15 mai 2018
0

Un avis éclairé et modéré qui tranche avec le manichéisme du titre et certaines interventions.

15 mai 2018
0

Oui, un avis modéré, mais surtout explicatif.
Pour en revenir aux intervention manichéennes, il faut parfois avoir des propos tranchés en matière de sécurité quand on s'adresse à un public non spécialisé.

15 mai 2018
2

Quand je travaillais en gréement j'utilisais le matériel de l'entreprise, une chaise de calfat en toile avec ceinture et boucles autour des jambes réglables, et des points d'attache solide. Je ne sais pas d'où elle venait, mais très confortable et sécurisante. Je ne fais pas de parapente mais après avoir regardé des images, je vois que le principe est similaire, quoique l'aspect assez différent.
À ceux qui disent que les baudriers ne sont pas dangereux et que ceux qui ont des problèmes sont des incompétents : c'est un peu énervant, il n'y a pas besoin d'être en surpoids ou d'avoir des problèmes de circulation sanguine pour avoir la circulation coupée dans les jambes après une longue période statique dans un baudrier. Ça n'est pas dangereux à partir du moment où on est averti du risque, donc on se ménage du confort (pédale, sellette, changements de position..). L'intérêt de ce fil, c'est justement d'avertir du danger éventuellement méconnu pour les plaisanciers qui ne pratiquent pas le baudrier par ailleurs.
En revanche, dire que le baudrier c'est dangereux et qu'il vaut mieux une chaise de calfat, c'est pour moi très problématique : la plupart des chaises de calfat du commerce sont impossibles à ajuster et le maintien est mauvais pendant l'ascension et la descente. Ce n'est un matériel sécurisant que associé à un baudrier réglable pour être assuré.

15 mai 201815 mai 2018
0

Je suis aussi ancien formateur ''travail grande hauteur''(quant j'étais beau ,jeune, et intelligent ) et je cautionne à 100 % les propos de MeloCake les harnais de suspections ne sont pas les mêmes que les harnais anti chute (c'est pas non plus le même prix) et contrairement a casto le fait d'avoir le bon matériel ne vous garantie pas le savoir faire. Et tous ça n'a rien a voire avec des harnais de varappes ,de montagne ou d'élagage ni avec décathlon. mon conseil est aussi : formez vous a minima et surtout soyez deux pour intervenir avec un téléphone à proximité du surveillant .Dans un monde idéal les deux formés et équipés (un scenario de secours prévu et en place). ;-)

Bonne journée

A_guy

15 mai 2018
0

Ces derniers poste sont pleins de sagesse. Il vaut mieux être trop prudents que pas assez....
La plupart des baudriers sont des dispositifs anti chutes ! Les baudriers professionnels d'elagueurs sont destinés à des positions spéciales, les sellettes légères de parapente sont destinées à l'apprentissage ou des vols courts car elles ne permettent pas l'emport du parachute de secours. J'ai utilisé dans le temps une sellette " Cocoon" c'est un vrai " Canapé"! Mais destinée aux vols longue distance en altitude.....je ne me vois pas grimper au mât avec ça.... :heu:
Quoique..... héliporté ? :mdr:
Choisir le bon outil pour le bon travail..... :pouce:

15 mai 2018
0

la voile, c est dangereux!!!! on peut tomber a l eau! n en faites surtout pas !!!!!!!!
tout est sources d accident ou danger quand c'est fait sans les informations de sécurité recquises a tel ou tel materiel, a partir du moment, ou l'on a le bon matos et les connaissances ( trouvables chez googles), tout devient "moins" dangereux. Personne ne tenterait une transat en opti ( quoique...) et aucun cordiste resterait pendu dans son harnais sans sellette pour une longue période ( du moins intentionnellement) de meme plus aucun plongeur(loisir) n'irait se faire une 60 m a l'air de 3 heures. les normes de sécurité d'utilisation de matériel, ont été pondus après maintes accident qui ont étaient étudiés afin d'en déceler les causes et d'y remédier. Apres, a chacun de voir son jeu et faire se qu'il veut ( a ses risques et périls ).... perso, oui j utilise un baudrier, mais en connaissance de cause, si je dois rester longtemps, sellette, sinon jambes en appui sur pedales pour ne pas couper la circulation aux cuisses en limitant le poids sur les sangles du harnais

16 mai 2018
0

Bonsoir à Toutes et à Tous,
Alors moi qui suis novice dans le domaine du travail en hauteur et sur un mât en particulier, je souhaiterais une réponse "pratique" au problème soulevé et au phénomène physiologique très bien expliqué sur certains postes.
Donc,étude de cas pour être pratique et concret, pour un homme de 50balais, de 1,85m et 115kg, qui doit grimper seul en haut du mât....quel(s) matériel(s) (sérieux et sécuritaire et liste avec refs éventuellement) proposez-vous pour limiter autant que possible tous les risques évoqués en plus de celui d'éviter de faire le tour du mât à chaque vague? Je pense que ça répondra à de nombreuses attentes en plus de la mienne...
Merci d'avance pour vos contributions.

16 mai 2018
0

J'avais lancé ce sujet il y a 8 ans.....depuis je ne suis jamais remonté en baudrier...
Merci à la belle étude médicale qui vient d'être rajoutée et qui dit tout....
En résumé si on bouge pour un temps trés limité c'est pratique...mais rester immobile pour changer une antenne avec soudure comme je l'avais fait...c'est non...
Mais avant cette aventure et ce fil je ne me serai jamais douté de rien...
comme quoi....
Philou

16 mai 2018
0

Il m'arrive régulièrement de monter en haut (15 mètres) avec baudrier et grigri. Je n'ai jamais eu de problèmes, précision faite que je bouge et que j'ai 2 marches en haut et que je suis assuré au mat. J'utilise une drisse de 10 mm. j'ai essayé une fois en pleine mer avec des creux de 3 mètres ( enrouleur de génois bloqué) et au premier étage j'ai bougé de 2 mètres en latéral et j'ai arrêté. Ce n'était pas raisonnable. Mais au port, franchement avec un bon baudrier et ayant conscience de ces problèmes de circulation, je n'ai jamais eu de problèmes. On pousse avec la jambe, on bloque, on pousse, on bloque. cela fait faire un peu de cardio. Je fait 1,78 m et 80 kg.(en général, je suis seul).

16 mai 2018
0

Je vais faire de mème...sellette légère parapente, grigri, poignée Petzl, poulie de renvoi, drisse de 10 spécifique, assuré sur la drisse de spi...on ne sait jamais. Et pas seul...
Mon antenne VHF semble avoir des idées de vacances... et j'aimerai bien voir l’état des réas...la mat fait dans les 11m... trident 80.
Précisions, je vais sur mes 69 balais, 90kg et pas encore sur déambulateur... :mdr:
Du moins, pas encore.... :heu:

17 mai 2018
0

@force10 et Julirosien,
Vous pourriez poster des photos de votre équipement et de vos "grigri", svp?

18 mai 2018
0

j'irai ce week end sur mon bateau, je prendrai une photo.

17 mai 2018
0

Bonjour tout le monde,moi j'ai deux marches en haut du mat comme margotte et ça fonctionne pas mal , cela m'a permis d'installer la girouette anémomètre et radar sans problème ,bien sûr avec une chaise de mât pour éviter les crampes.

18 mai 201818 mai 2018
0

Bon voilà, j'ai essayé la planche.
Positif mais avoir de bonnes chaussures pour protéger le dessus des pieds.
La sécurité est assurée du fait de 2 drisses. Pas besoin de dégréer la GV.

J'ai choisi ce taquet coinceur pour les billes:
www.accastillage-diffusion.com[...]14.html
Avec une drisse de 8, impec.
Avec une drisse de 10, trop de résistance à monter la planche.
Il faut donc un bon rapport bloqueur/drisse.

19 mai 2018
0

Quel poids? :heu:
Je n'osais poser la question..... :mdr:

19 mai 201819 mai 2018
0

En plus, 7 balais et 1kg. :lavache: :mdr:
Comme c'était pour un essai, je me suis arrêté aux barres de flèches car je n'avais rien à faire la -haut

19 mai 2018
0

Il manque pas des zéros ? :heu:

19 mai 2018
0

Non ! 7 balais de + que toi et aussi 1 kg de +
Faut savoir lire :litjournal:

19 mai 2018
0

Bon sang.... :lavache:
Je te croyais pas si jeune.... :bravo:
Par contre ...pour le poids, tu as le choix.... hypocalorique ou pénitentiaire.... :mdr:

16 juin 2019
0

bonjour ,
pour continuer à utiliser le baudrier ,qui, à mon avis est plus sécurisant qu'une mauvaise chaise qui empêche d'écarter les jambes .
on peut se faire un petit siège repris de chaque coté dans lequel on s'assied quand on est à poste pour travailler ,ce qui va libérer la pression sur la fémorale et éviter l'embolie .
la paire d'échelons en tête de mat est une exellente solution ,
mais pour les autres endroits du mat ça ne sert à rien .
alain

16 juin 2019
0

moi qui vais devoir monté des que le vent tombe j ai acheté une chaise de mat vais être hissé grâce a la drisse de spy (14mm) et sécurisé par ma drisse de balancine (12mm) et un ami qui restera au winch pour l ascension et la descente pour remettre en place ma drisse de gv et de génois qui elle passe dans le mat

16 juin 2019
1

j'éviterais de monter sur une drisse extérieure.
la solidité la plus faible n'est pas forcement celle de la drisse.
alain

16 juin 2019
0

le souci et que les intérieur ne sont plus a poste pour cela que je voulais en utilisé une pour monter l autre pour me sécurisé

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bol d'Or 2016

Après la pluie...

  • 4.5 (59)

Bol d'Or 2016

mars 2021