Batteries NiCd

Bonjour à tous.

Je m’intéresse aux batteries aujourd’hui. Les batteries sont un problème majeur pour les petits bateaux de voyage (petits et légers) qui veulent tout de même emporter du confort, et donc des capacités assez importantes de stockage d'électricité, sans alourdir trop le bateau, ni encombrer les quelques emplacements disponibles.

Ma question est simple : pourquoi pas d’autres batteries que les antiques batteries au plomb ?
Les batteries NiCd ou autres NiMh me semblent plus adaptées à l’utilisation que nous faisons :
Poids beaucoup plus faible (divisé par 2 ou 3)
Possibilité de décharger complètement les batteries.
Nombre de cycle très élevé (plus de 2000), ce qui devrait augmenter considérablement la durée de vie du parc. Cela éviterai d’avoir à trouver un lot de batteries à l’autre bout du monde.

Ces batteries sont assez courantes dans l’industrie, et dans les véhicules électriques. La gestion de ces batteries est certainement un peu plus compliquée que pour les batteries au plomb. Mais une bonne électronique de gestion permet de le faire tout seul. Des électroniques de charge adaptées peuvent se trouver assez facilement.

Je compare donc des parcs de batterie permettant d’avoir une capacité réellement utilisable de 100Ah (à chaque cycle) en 12V, et pour obtenir au moins 1000 cycles.

1) Batteries plomb calcium sans entretien – électrolyte liquide
Les 1000 cycles sont ici Inatteignables. Il faudra changer les batteries au bout de 500 cycles (à compter dans le prix).
Pour obtenir 500 cycles, les batteries ne doivent pas être déchargées de plus de 30%. Il faut donc un parc de 330Ah pour pouvoir utiliser 100Ah.
Poids ~75kg
Prix ~400 euros pour un parc, à renouveler 1 fois, donc ~800 euros au total !

2) Solution plomb – électrolyte gélifié
Il faut décharger les batteries de 40% seulement pour obtenir 1000 cycles. Le parc doit donc être de 250Ah.
Poids ~75kg.
Le prix (2 batteries 12V 120Ah) est de ~550 euros.

3) Solution NiCd
2 batteries SAFT STM5-100 de 6V, 100Ah.
Elles sont mises en série. Elles peuvent être cyclées à 100%.
Poids : 26kg.
Prix : ~700 euros
www.elektromobil.wz.cz[...]STM.pdf

J’attends donc vos commentaires sur le sujet. Je pense que c’est potentiellement une bonne idée, qu’il faudrait creuser sérieusement. Un parc de batterie permettant d’avoir 200Ah, qui ne pèse que 50kg, ça me parait être un gain considérable.

Leon.

L'équipage
04 mai 2007
04 mai 2007
0

batteries...
En fait il semble que se pose un double probleme intriqué;
--&gtCelui des accumulateurs d'énergie
--&gtcelui du bas voltage
le tout a l'ere de l'informatique!!!
On peut parier que les bateaux seront les derniers utilisateurs de batteries lourdes en bas voltage, alors que tous les autres véhicules autonomes á composante électrique seront en haut voltage , autour du 150 Volts, avec une somme de petites batteries gérées par informatique car en série!De plus l'utilisation va en etre informatisée aussi!
Et sur ce plan les plus performant seront...chinoises !!!
Et le prix tombe a celui du plomb, au watt commun!
La batterie va continuer, mais profondément changer!

04 mai 2007
0

bilan ...
Tu fais le bilan des batteries au plomb lambda que vend le ship du coin avec des NiCd vendu par des spécialistes high-tech.

Il faudrait ajouter au bilan de comparaison les batteries plomb classiques , mais ouvertes, et à usage professionnel, qui ne sont pas chez les ship du coin (Trojan, Rolls, Sonnenshein, etc ...). Elles ont des durées de vie sont aussi importantes que le NiCd, des possibilité de décharge profonde aussi importantes que le NiCd aussi.

Inconvénient: le poids.
Avantage : le prix.

J'utilise les deux:

  • les unes dans mon bateau (plomb 500-600 Ah en 3 éléments de 4V en série).

  • les autres (NiCa ou NiMh 2Ah) dans des usages particulier de moteur électriques ultra légers pesant 300 grammes, développant 700 watts (1 CV) à 10-20.000 rpm, sous 20V-35A. Charge totale à 2C en 30 minutes !

Eh bien je n'ai aucune tentation d'utiliser les secondes dans le premier cas. A chaque technologie sa logique d'usage. Cela n'empêche pas un technicien averti de tenter l'aventure du NiCd de grosse capacité en bateau, mais faut avoir envie de faire de l'exploration technologique, les moyen techniques de gérer tout ça, et financier pour le payer et peut-être le mettre à la benne en cas d'échec.

Mais ce n'est pas plus que mon point de vue.

05 mai 2007
0

Précisions
Robert,

Ce que tu nous dit est intéressant, peux-tu préciser, stp?
Tu dis que des batteries au plomb ouvertes peuvent être cyclées plus de 2000 fois, à des décharges profondes (plus de 80%). Cela m'étonne beaucoup, mais je ne connais pas trop ce type de batteries. As-tu des docs constructeurs qui mentionnent le nombre de cyclage possibles?

Quand tu dis "à chaque technologie sa logique d'usage", que veux-tu dire?
Les batteries NiCd ne sont-elles pas utilisées pour des usages très similaires à nos maisons flottantes? Cyclages profonds, grosse puissance pour le guindeau ou le démarreur, capacité à être déchargées profondément pendant longtemps...

Leon.

05 mai 2007
0

le prix ...
j'oubliais le prix:

Une Surette série 500 (2000 cycles à 80%) de 6 volts , 550Ah à C/20, vaut 900 US$. 10 ans de garantie. Carrément pas cher ;-)

www.staabbattery.com[...]pec.pdf

Section E 6 Volt Series 5000 Dual Container Premium Deep Cycle 10 Yr Warranty
GROUP PART# 20HR RC CCA WET LB L X W X H PRICE
Spec. 6 CS 17PM 546 1083 1357 221 22 8 1/4 18 1/4 $881.97
Spec. 6 CS 21PM 683 1353 1740 271 22 9 3/4 18 1/4 $1,103.27
Spec. 6 CS 25PM 820 1624 2088 318 22 11 1/4 18 1/4 $1,226.45

05 mai 2007
0

Merci!
Merci beaucoup, Robert, pour ces informations très intéressantes.

Leon.

05 mai 2007
05 mai 2007
0

duré de vie et usage ...
Par exemple, ici, une classique plomb Rolls-Surette à 2000 cycles à 80% de décharge, 4000 cycles à 30%: www.dcbattery.com[...]aph.pdf

Tilikum a donné sur H&O il y a quelque temps une liste de quelques modèles au plomb de longue durée de vie, avec leur nombre cyclage en fonction du taux de décharge et de la température.

"A chaque technologie sont usage", signifie pour moi que tout choix est un compromis entre longévité, coût, adaptation à l'usager, technicité d'usage, facilité d'approvisionnement, etc ... Sur les 2 points que tu cites (cyclage et courant forts) elles sont adaptées à notre usage, mais pas sur 3 ou 4 autres points.

05 mai 2007
04 mai 2007
0

J'ai justement rdv
cet après midi avec un 60' pour débarquer ses NICD et installer des batteries classiques au plomb.

Pourquoi ? C'est ingérable à bord d'un bateau !

Je peux te faire parvenir la notice technique en PDF concernant la recharge de telles batteries d'un grand fabricant, tu comprendras ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

04 mai 2007
0

recharge
Fred, je suis preneur de ta notice, pour que je me rende compte de la complexité.
mon mail: ze(point)bot(at)free(point)fr

Adresse à retraduire comme il faut, bien sur.
Merci d'avance pour la doc.

La complexité de la charge n'est-elle pas gérable entièrement automatiquement par l'électronique du chargeur/régulateur de charge?

Leon.

05 mai 2007
0

Pourquoi 2 batteries?
Fred,

Merci pour la doc. En fait, j'avais déjà récupéré l'équivalent anglais. J'ai déjà cotoyé ces batteries quand j'utilisais un "ScootElec"! Ca a de la patate au démarrage, ces engins.
Je pourrais d'ailleurs normalement me procurer des batteries SAFT d'occasion (moins de 2 ans) issus de véhicules électriques de flotte, à bon prix.

Pourquoi dis-tu qu'il faut 2 batteries quand une est en charge? C'est parce que la tension de fin de charge est trop élevée (plus de 17V)? C'est vrai que beaucoup de consommateurs sont limités à 15V ou 16V.

Leon.

05 mai 2007
0

Delta Peak
Ce que je sais pour les NiCd en petites capacités:

Les NiCd ne se chargent pas avec une tension de fin de cycle, mais avec la détection du "Delta-Peak". On mesure la vitesse de variation de la tension, et quand c'est plein cette vitesse fait une "bosse" (elle croit un peu plus vite puis décroit aussitôt en formant un pic = peak).

Ce qui fait qu'une NiCd a une tension de fin de charge de l'ordre de 15V quand elle est neuve, et quelquefois jusqu'à 17V quand elle est vieille, mais avec une capacité encore raisonnable.

Cette détection de fin charge spéciale se fait mieux avec une charge rapide (genre C à C/3) ce qui avec des grosses capacités n'est pas une mince affaire car ça va faire des courants forts. Par exemple, une 2 Ah se charge au mieux avec un courant de 3A typiquement ... si on extrapole à une 200 Ah, on est mal :-(

La charge se fait mieux aussi si on vide complètement à 100% la batterie avant de la recharger (un effet de mémoire gênant des NiCd) ... galère pour une grosse capacité sur un bateau !

etc ...

05 mai 2007
0

heuu ?
non, non, jen n'en veux pas aux NiCd, je les utilise beaucoup dans des applications high-tech un peu spéciales. J'ai ce qu'il faut pour les charger, et pour la petite histoire, dans mon application je les utilise tellement violemment qu'elles sont déchargées en 4 à 6 minutes: je fais débiter 20A en continu à des éléments de 2 Ah jusqu'à décharge complète, et à la fin de ce traitement elles sont à 50°C environ :heu: .

Après quelques temps de ce régime, elles ont une tension de fin de charge qui est passée de 15 à 17V environ.

Dans ton montage, tu devrais avoir deux batteries indépendantes utilisées alternativement, puisque chacune devra être déchargée à fond régulièrement. Ta décharge totale obligatoire régulière devra de préférence être faite par le chargeur lui-même (prévu pour ça avec la bonne détection de fin de décharge) et pas par ton frigo ou autre chose. Car tu risquerais de passer quelques éléments en tension inverse qui abrège bien leur durée de vie.

Je pense que c'est super d'explorer des trucs comme ça si tu peux le faire pour pas cher. Mais je pense que tu peux aussi faire le pari que tous ceux qui les ont débarqués de leur bord ne sont pas nécessairement des nuls ;-)

05 mai 2007
0

C'est partit !
Le problème, c'est qu'il faut deux batteries dont une en charge, ou un convertisseur pour avoir une tension utilisable batterie en charge... pas simple.

Bonne lecture... ;-)

[color=blue]_/)[/color]

05 mai 2007
0

Tension fin de charge
C'est en effet un des problèmes, qui avec les technologies modernes peut certes être facilement résolu, mais une bonne installation bien faite et automatisée deviendrait vite une usine à gaz...

J'ai rencontré quatre ou cinq bateaux équipés NICD depuis que je travaille dans le nautisme, tous sont revenus aux classiques batteries au plomb.

Un bon technicien devrait s'en sortir sur son propre bateau, mais pour l'utilisateur lamda c'est trop compliqué.

Perso je n'en voudrait pas à mon bord ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

05 mai 2007
0

Dis donc...
Tu en veux aux Ni-Cd, toi!

J'ai bien précisé au début que je parlais des petits bateaux (légers et rapides) qui ont tout intérêt à perdre du poids.

D'après la notice fournie par Fred, la charge d'une batterie NiCd SAFT "STM 5 100 MR" se fait à 20A (C/5). Pour un parc de 200Ah, ça donnerai 40A, ce qui est tout à fait raisonnable pour un chargeur de quai. Et rien n'empêche de ne charger qu'avec 30A.

La détection du seuil de charge dont tu parles peut se faire avec une détection de la variation, ou quand la tension a atteint une certaine valeur (qui varie en fonction de l'intensité traversée).

La détection de fin de charge sera dans tous les cas plus compliquée pour une charge avec des énergies douces, comme l'hydrogénérateur ou les panneaux solaires. Mais avec un petit gestionaire de batteries, ça devrai aller.

On préconise également une décharge profonde régulièrement comme tu le dis, mais pas systématiquement, loin de là. Tous les 10 ou 20 cycles, ça suffit amplement. Pour bien décharger, j'ai le "trimixte" qui consomme plus de 10A, le convertisseur 350VA qui peut alimenter n'importe quel appareil gourmand en 220V.

Je serais bien tenté par un parc de 140Ah en 12V. Je vous en reparle si je m'y met. Certes, tout cela fait un peu usine à gaz, Mais ça ne me fait pas peur, et ça m'amuserai même un peu. Je continue à me renseigner pour l'instant, à la recherche d'une électronique de gestion adaptée.

Leon.

04 mai 2007
0

Info
Juste pour info,

Beaucoup de nouveaux monos 60' avaient imaginé installer ce type de batteries,
en particulier les lithium-ion ; en dehors du prix qui atteint des sommets, reste la gestion de la charge, trop complexe.
De plus il faut savoir qu'à de basses t°, plus de courant !

Dans les bruits de pontons, il se dit que Groupama III est équipé de telles batteries et qu'il en sont à leur 3ème parc après 1 an !!! cherchez l'erreur !

V.

04 mai 2007
0

y a mieux ...
les LiPo, encore plus de capacité pour moins de poids, excellent pour mettre le feu au bateau si on se gourre en les chargeant :-D

05 mai 2007
0

Je ne sais pas ce que
les gens de Groupama ont fabriqué, mais voici un c/c d'un courrier échangé avec le fabricant dont j'ai envoyé la notice technique à Léon :


"Cependant, j'attire votre attention que ces batteries de cyclage donnent en moyenne 2500 cycles à une profondeur de décharge de 80%. Après 8 ans de fonctionnement, on estime que ces batteries peuvent toujours donner le service demandé ( sauf si vous avez cyclé totalement les batteries quotidiennement pendant 8 ans!, ce qui est peu probable).

En moyenne, ces batteries ont une durée de vie supérieure à 15 ans.

Avant de changer ces batteries, je vous conseille vivement de vérifier les paramètres de charge ainsi que l'etat de votre chargeur. L'idéal serait de faire un test de capacité afin de connaitre la capacité restante et remettre à niveau la batterie. Voir §7.2 Reconditionnement du manuel technique ci-joint."

Ces batteries ont donc huit ans, ce qui n'est pas si mal que ça, mais ça fait huit ans que l'équipage se prend la tête, et maintenant il semble qu'il craque ! ;-)

Amha, ce que semble oublier le fabricant, c'est la température ambiante locale, qui divise par deux la durée de vie d'une batterie utilisée en climat tempéré... et ça ne fait pas deux ans que ce bateau navigue par ici.

[color=blue]_/)[/color]

26 juil. 200716 juin 2020
0

Ils ont craqué !
Marrant ce fil qui remonte justement le jour où je viens de terminer la nouvelle installation !

A la benne les 360 Ah 24 volts NICD et leurs (très) chers chargeurs ( 2 x 30 A), sans compter le tableau de commande digne d'un Boeing pour piloter l'usine...

A la place et dans le même volume pour presque le même poids total, 480 Ah 24 volts de batteries plomb à plaques positives tubulaires et un chargeur 100 A, avec sa télécommande et un moniteur de batterie, sur un tableau nettement plus simple où on a gardé les deux disjoncteurs permettant de passer de la batterie principale à la batterie secours 105 Ah qui servait durant la charge des NICD...

[color=blue]_/)[/color]

25 juil. 2007
0

Passionant !
ce débat d'experts : moi qui vais bientot changer mes batteries (actuellement plomb 2X105), j'en apprend beaucoup grace à vous !!!
Merci, pour la qualité de vos interventions (y compris celles repérées sur les fils précédents !).
Quelles sont les bonnes adresses pour l'achat de ces batteries, en 12V (pas assez de place pour la solution 6+6) ?
Bonne journée
Arnaud

26 juil. 2007
0

Je reviens juste sur une remarque de Leon M
"Cela éviterai d’avoir à trouver un lot de batteries à l’autre bout du monde"

A notre époque, les batteries industrielles sont justement un bon choix lorsqu'il s'agit de changer son parc: on en trouve dans tous les pays un peu exotique car dans ces pays, les besoins en batteries type solaire sont importants pour pallier aux défauts de réseau électrique.

Je viens de faire don de mes batteries "de chez le ship" à un tunisien bien content de faire la récupération du plomb (z'ont pas trainé longtemps sur le ponton, les batteries !) que j'ai remplacé par 2 batteries pour installation solaire de chez Assad batteries qui rentraient pile poil dans mon coffre. Prix: 500 € pour 550 ampaires

La différence est géante ! Déchargées à 70%, j'ai encore 12 volt. Elles encaissent des recharges très rapides sans broncher, et, avantage suprème, on voit ce qui se passe dedans en ouvrant les bouchons (marrant les bubulles !). On peut faire l'impasse sur une charge complète sans dégrader les batteries, ce qui permet de faire des recharges très rapides (avec 1H30 de charge, j'ai ce qu'il me faut pour 3 jours). J'avais peur qu'elles fuient, je les ai mis à 90° et à peine un léger suintement est apparu (je pense qu'il restait un peu de liquide dans une des valves des bouchons).

Pour un bateau souhaitant avoir une grande autonomie, je pense que c'est vraiment le bon choix, surtout si on vise les pays chauds ce qui élimine les batteries sophistiquées.

Pour Arny, le fournisseur de batteries industrielle au coin de chez toi pourra te fournir ton bonheur ...... sous réserve que cela rentre dans ton coffre à batterie car c'est le principal problème des bateaux de séries (exit les belles Rolls avec leur bouchon condensateur de gaz): les coffres sont trop bas pour les batteries industrielles. Personnellement, j'ai du déporter la batterie moteur en lui créant un nouveau coffre. Sinon Robert a une bonne adresse dans l'ouest.

Cependant attention: pour que tout cela serve à quelque chose, ce ne sont pas que les batteries qu'il faut revoir, c'est toute l'installation de charge également

26 juil. 2007
0

merci Freja,
bien compris les contraintes, qu'elles soient liées à l'encombrement ou au process de charge.
A moi de creuser plus avant, désormais...
A+

26 juil. 2007
0

500 €uros
pour 550 Ah... ce n'est pas cher comparé à ce qu'on peut trouver dans mon coin ! ;-)

Aurais-tu les cotes Nicolas, que je puisse comparer aux standards habituels ?

[color=blue]_/)[/color]

26 juil. 2007
0

C'est à peu près
le standard "8D" pour 210 à 240 Ah en 12 volts.

Un détail : les capacités des batteries solaires sont généralement données en Ah/100H, ce qui fait qu'un modèle 275 Ah/100h fait en réalité 245 Ah/20H... ;-)

[color=blue]_/)[/color]

26 juil. 2007
0

Les bouchons...
J'espère que tu ne les enlèves pas pour charger ? :reflechi:

[color=blue]_/)[/color]

26 juil. 2007
0

Assez compactes
L= 48, l= 27,5, H= 23 (hors cosse à vis). Mais 70 à 75 kg le bestiau !

C'est surtout la hauteur qui est pratique.
Ils font les mêmes en gamme marine mais étanches (et plaques moins épaisses).

Hors, avec les 150 A que je leur balance en charge (et encore, sans le groupe :-D ) , il me fallait des bouchons.......

Pour Iemania en dessous, tu peux régler ton problème avec un simple séparateur/coupleur automatique, ce qui te permettra de mettre les batteries que tu souhaites

26 juil. 2007
0

Exact !
Trop fort Fred: données pour 275 en C100, mais 250 en C20 :-)

Pour le test d'inclinaison, c'était pour être sur de ne pas retrouver le coffre qui baigne dans l'acide. Pour mes 20 à 30 ° d'inclinaison en nav, pas de prob, toutes les plaques restent immergées si le niveau est bon (il faut donc surveiller souvent)

26 juil. 2007
0

l'inclinaison ...
est un paramètre pour l'étanchéité mais surtout lorsque les batteries travaillent en charge ou en décharge car certaines par construction ont les plaques qui ne sont plus entièrement immergées lorsquelles sont inclinées donc dégradation de ces plaques.Des constructeurs donnaient un sens d'inclinaison pour leurs batteries.
Euh !!! incliner à 90° des batteries ouvertes c'est certainement pas prévu ;-)

26 juil. 2007
0

Attention au problèmes de compatibilités....
j'ai 4 parcs de batteries dédiés (1 moteur et 3 servitudes) = 15 batteries installées par l'ancien propriétaire. J'essaie de réduire un peu tout cela mais l'un des parcs est quand même à changer (6 ans). Je suis obligé de continuer à installer des batteries calcium car les tensions de charges et floating sont différentes suivant les batteries et je ne peux pas installer ces batteries industrielles au plomb qui ont l'air d'avoir un rapport qualité prix très intéressant... : -(

Cela peu aussi être le problème de tous ceux qui ont un même alternateur qui charge le parc servitude et le parc moteur, ils devront installer des batteries compatibles, sinon la durée de vie en sera réduite.. :-(

Je remercie en passant Tlikum, grace à ses conseil j'ai installé un groupe de froid très performant et avec un très bon rendement :-) :-) :-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

Souvenir d'été

  • 4.5 (73)

Mouillage a cap Lardier dans une eau digne des plus beaux lagons

novembre 2021