Batteries en parallèles

Avoir des batteries en parallèles, n'est pas terrible pour des questions de variations de resistance interne ..... :blabla:

Dans le cas particulier de l'hivernage, que pensez vous de la mise en // de l'ensemble des batteries du bord avec un panneaux solaire connecté en permanence, et une consomation nulle (circuit ouvert).

Batteries de techno. identique bien entendu.

L'équipage
05 déc. 2006
05 déc. 2006
0

revoir
les discussions la dessus:

pour vivre vieux en parallele, il ne suffit pas qu'elles soient identiques a l'achat (techno, type, capacité), mais encore identiques aujourd'hui, or si l'une a servi au moteur et l'autre au bord, elles ont eu des cycles trés différents, et vieilli differemment, donc c'est pas bon du tout.

05 déc. 2006
0

Oui bien sur mais
dans le cas particulier ou on se contente de charger en quasi permanence (panneau) pour l'entretien, qu'elle risque vois tu a les maintenir en // ?

C'est le systeme du coupleur automatique sur le circuit de charge ...

07 déc. 2006
0

Du bon usage du parallélisme
Michel a raison : pour être sûr qu'elle vont rester soeurs jumelles il faut

  1. les acheter ensemble (même modèle bien sûr)
  2. ne jamais les isoler

Ce que je pratique depuis 15 ans sur mon Symphonie avec des bêtes batteries Norauto. Jamais eu à m'en plaindre. Je les change systématiquement tous les 4-5 ans pour plus de sûreté.

Elles sont perpétuellement rechargées par un panneau solaire (avec régulateur).

05 déc. 2006
0

Pourquoi poses tu la question ?
C'est un des problèmes évoqués lorsque tu as présenté ton circuit électrique, mais apparement cela ne pouvait supporter aucune critique.

Donc je dirais personnellement: oui ! (vu que ce sont tes batteries)

Maintenant il faut savoir que vu l'auto décharge des batteries plomb/calcium (on va partir de là vu que tu ne précises pas la technologie des batteries), mettre en paralèlle des batteries à cyclages differents et leur maintenir un courant de charge pendant un hivernage peut être un bon moyen de se chauffer l'hiver .... un temps très court, ce qui est fort dommage !

05 déc. 2006
0

Je confirme
que tu n'avais pas lu mon schema ...

il n'y a pas la moindre batterie en // dessus ...

et ensuite je n'ai pas jugé utile de preciser que le panneau est bien entendu equipé d'un regulateur, dont la fonction première est d'eviter de transformer les batteries en moyen de chauffe.

05 déc. 2006
0

Freja
tu as ta vision, j'ai la mienne

ta pseudo demonstration ci dessus est sans interêt ni rapport, maintenant je n'ai pas envie de m'enerver inutilement a debatre la dessus.

J'ai refait un post avec une question precise.

Si tu as une reponse precise je suis preneur, pour le reste pas la peine.

05 déc. 2006
0

Une repone tellement precise
mais a deux versants selon l'interlocuteur ...

Le schema classique du forum qui utilise un coupleur automatique, dont je te rappelle le fonctionnement au cas ou ...

Enclenchement d'un relais a partir 13,2 V
Declenchement a partir de 12,8 V

Donc mise en // durant toute la recharge, puis maintenu jusqu'a ce que l'autodecharge ou consomation ammene la tension d'une des batteries a moins de 12,8 V ...

Avec des batteries a 100 % tu es toujours au dessus de 12,8, donc le relais decolle pas tu restes en //

C'est quoi la difference hormis le non du matelot qui poste ???? :reflechi:

05 déc. 2006
0

Parfait encore
une fois sans rapport avec la question

perte de temps reciproque c'est idiot non ?

05 déc. 2006
0

Un régulateur
n'a jamais empeché 2 plaques de se mettre en court circuit .....

J'ai bien lu ton schema, tu constitues des parcs differents qui n'ont pas le même taux d'utilisation en décharge et recharge, et l'hiver tu mets tout ça joyeusement en paralèlle avec en plus un courant de charge.

CQFD

05 déc. 2006
0

Je t'ai fait une réponse précise
Michel aussi. Donc pour la Xème fois, mettre en paralèlle des batteries qui n'ont pas eu la même utilisation est le meilleur moyen d'accelerer leur mise à mort.

Basile en dessous te confirme également ce que je t'indiquais, vu la faible auto décharge des batteries plomb calcium, leur maintenir un courant de charge génèrera plus d'emm.... que de ne rien faire du tout et de débrancher simplement les batteries du circuit du bord.

Heu, ça peut pas être plus précis là !

Mais si tu as envie de le faire, fais le, je ne vois même pas pourquoi tu poses la question vu que tu t'es déjà fait la réponse.

05 déc. 2006
0

Pffffffff !
Ce sera ma dernière intervention, car comme disait mon ancien boss, on ne force pas un ane à boire quand il n'a plus soif.

Je me permets de replacer ici un extrait dudit article:

"L’alternateur doit toujours être branché sur au moins 1 accu : on ne met jamais inopinément sur « off » la clé des batteries
On ne met jamais en parallèle les accus, l’interrupteur « de secours » permet par combinaison avec les interrupteurs « moteur » et « servitude » de rediriger au choix chaque accus (moteur, servitude) vers chaque fonction (moteur, servitude).
On a toujours un accu de « démarrage » moteur en bon état de charge, car il ne sert qu’à cela et est rechargé en priorité par le coupleur automatique. "

Maintenant je te le redis, tu as raison, tout ça ce n'est que des c...., mets tes batteries en paralèlle et ton panneau solaire par la dessus, et la vie sera belle .......

05 déc. 2006
0

Je reformule la question ...
Ne souhaitant pas partir dans un debat de fond sterile.

Aujourd'hui beaucoup pronent pour la mise en // temporaire des batteries tant que la tension reste superieur à 12,8 V via un coupleur automatique (pas de diode, c'est un relai) donc une vrai mise en // de toutes les batteries du bords quel qu'en soit le type.....

Dans le cas specifique de l'hivernage ...
Uniquement dans un but d'entretien, voyez vous une difficulté a laisser X batteries en bon etat et de techno identiques branché en // sur le regulateur de charge du Px Solaire.

05 déc. 2006
0

Tu es sûr qu'elles ont besoin d'être "hivernées" ?

C'est pas un truc de mécano pour faire payer les gogos ?

Celles au calcium ont une autodécharge faible. J'ai contrôlé les miennes au bout de 2 mois, elles étaient à 12.70, soit plus que ma bagnole arrêtée une semaine.

Je vais les vérifier à nouveau à Noël. Je vous dirai ce qu'il en est.

05 déc. 2006
0

Non, en effet Basile elles vivraient
très bien sans probleme l'hivernage sans recharge, d'autant que je vais au bateau au moins une fois par mois ..

Mais aillant un panneau a poste, je trouve cela un peu dommage de ne pas utiliser "un peu" de sa generosité.

06 déc. 2006
0

en fait
Brancher deux batteries en parallèle s'est parfois prendre un risque que ça se passe mal, même si le batteries sont sencées être identiques il peut y avoir un déséquilibre (ça se joue à peu de choses).

Tant qu'a faire met tes batterie en "zone non froide" (elles peuvent ne pas aimer pas le froid) et au cours de l'hivert bascule ton appareil d'une batterie à l'autre ou trouve un système pour le faire automatiquement (pas la mer à boire).

06 déc. 2006
0

Zeph,
On revient un peu à la question que je posais et à laquelle tu m'as répondu.
En fait, j'avais le même souçis, maintenir en charge avec un panneaux ou un chargeur, deux batteries identiques alors que l'on ne dispose que d'une sortie.
Mes batteries servent toutes les deux à la conso du bord (j'ai un hors bord, qui démarre comme dans l'ancien temps en tirant une ficelle).
Le problème de la charge existe aussi en croisière. Comme je n'ai pas non plus d'alternateur, je m'en remet toujours au panneau ou au chargeur.
Dans le cas de l'hivernage, où les deux batteries identiques sont chargées, la solution de les connecter en parralèle et de brancher le panneau sur la première ne semble pas poser de problème.
Mais si elle ne sont pas chargées pareil ?
Alors imaginons :
Une batterie est déchargée (genre 11,5v), l'autre à moitié. C'est le matin, il fait super beau, le temps se couvrira le lendemain. J'ai donc une 12aine d'heures devant moi pour charger mes deux batteries.
Qu'est ce qui va être le plus efficace ?
- Charger l'une après l'autre
- Charger les deux en parralèle ?
Evidement, quand je navigue, elle ne restent plus en parralèle. Je les isoles l'une de l'autre, et j'en vide une après l'autre.
Merci
Jacques

06 déc. 2006
0

Jacques, la problematique est quand même differente
Dans ton cas tu mets manuellement tes batteries en // quand tu le desires.
Lors de la mise en // tu auras des batteries a des niveaux de charge differents, ayant subis des cycles differents, et sur lequel tu continuras de tirer.

Tu te retrouves dans le cas d'un montage en // classique qui n'est pas bon pour la durée de vie des batteries, c'est pour cela que je t'avais proposé de mettre un regulateur a deux sorties sur ton eolienne, ainsi tu n'avais plus aucune raison de mettre tes batteries en //, tu en utilisais une ou l'autre librement.
L'alternateur chargeait la batterie que tu utilisais, to eoliene et chargeur tous deux à 2 sorties chargeaient tes 2 batteries quel que soit la batterie en usage.

Ma question est je suis en hivernage. Mes circuits de décharge sont tous ouvert.
Mes batteries en bon etat et de techno similaire (plomb Calcium) sont chargées a bloc (tension de l'ordre de 12,85 V).

Plûtot que de laisser mon panneau, debiter l'integralité de ses A dans une poubelle à W.

Puis je mettre mes batteries en // sur la sortie unique de mon regulateur de panneaux afin de les maintenir a 100 % ?

Sachant que si j'avais le montage "classique" avec le coupleur automatique, la tension aux bornes des batteries etant superieure a 12,8 V, le relais du coupleur serait collé et les batteries resteraient en // :reflechi:

Personnelement je n'aime pas ces coupleurs automatique, en raison justement de cette mise en//.

Comme il n'y a que les imbeciles qui ne changent pas d'avis je m'interoge, et vu que des intervenants competents pronent le coupleur automatique, j'en conclu que le maintien en // de batteries chargées même de techno differente n'est pas nuisible.
Alors je pose la question et là on me repond NADA a pas faire ...... :reflechi:

Moralité reste trois cas de figure :

  • soit les infos données par Victron Energy sont fausses et leur coupleur automatique marche par magie, et non à l'aide d'un relais commandé en fonction d'une tension (fermeture à T &gt 13,2 V, puis ouveture à T &lt 12,8 V)
  • soit les coupleurs automatiques sont des merdes a jeter.
  • soit comme c'est Zeph qui pose la question et que l'on n'aime pas son montage on lui dit niet.
06 déc. 2006
0

Yves, peux tu donner plus d'elements
Avec le peux que tu as communiqués, on ne peut rien conclure de ta contrib.

06 déc. 2006
0

Rien ne permet
avec les elements que tu donnes de determiner si la mort subite des tes batteries est liée au panneau,

ou à l'usage, ou la chaleur, ou decharge trop profonde, ou .....

Je te confirme par ailleurs que ta vision est déplacée.

06 déc. 2006
0

Tu es libre de ton avis
......

06 déc. 2006
0

vecu
histoire vécue
2 batteries de 200 A plonb , panneaux solaire de 150W + régulateur .
batteries en //
2 ans d'hivernage , avec entretien des batteries par panneau
2 batteries à changer

chacun est libre mais l'histoire m'a servi de leçon

06 déc. 2006
0

last call
les batteries étaient neuves , le circuit des panneaux nickel c'est moi qui l'ai monté , j'ai tout vérifié
les batteries identiques achetées en meme temps
meme utilisation sevritude

ça te convient

juste une vision ( peut etre déplcée )
fais tes experiences
et ensuite on verra

06 déc. 2006
0

le minimum
quand on pose une question le minimum de politesse c'est de na pas envoyer paitre les gens
mais manifestement la politesse et toi ça fait 2

j'espere surtout ne pas te rentrer sur un mouillage

06 déc. 2006
0

ok a moitié
je suis d'accord que si tes batteries restent chargées toutes deux à 12,8, il semble qu'n'y a pas de rique : c'est en effet ce que font les coupleurs a relai auto.

Le risque est en cas de décharge pour raison obscure (fuite, regul de panneau cramé, fil coupé..). Peu a craindre avec un montage propre

mais je ne suis pas sur de ce qui se passe exactement autour de la charge max, quand par exemple il n'y a pas de soleil (la nuit polaire bretonne) . ça devient trop fin a analyser, mais c'est sans doute du pinaillage.

ps: mais non zeph c'est pas parce que c'est toi qu'on dit non (:&gt)c'est parce que ce n'est pas "qualifié" et qu'on ne veut pas donner de conseils non vérifiés.
Donc c'est toi qui aidera a verifier cette option et nous dira le résultat.
seul pb, la qualif est longue car ce n'est qu'au bout d'un an ou deux en général qu'on constate le mauvais état d'une batterie..

06 déc. 2006
0

Nous avons peut etre deja des testeurs a bord ?
Y a t-il des matelots equipés d'un coupleur automatique, et qui laisse leur paneaux charger durant l'hivernage ?

06 déc. 2006
0

Je ne comprends pas à quoi sert le coupleur automatique
lors de l'hivernage, si on part du principe que les deux batteries sont chargées ?
Jacques

06 déc. 2006
0

Jacques
va voir l'article en biblio
www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

Le truc si que si tu laisses le circuit de charge fermé, afind de charger avec le panneaux, la tension des batteries (au moins une) sera superieur a 12,8 V, et le coupleur automatique fermé, donc les batteries en //.

06 déc. 2006
0

court ou long ?
bon, j'ai pas tout lu en détail, mais voilà ce que j'en pense:

1) à très court terme (quelques minutes) mettre deux batteries en //, même non identiques, ne pose pas de problème.

2) à court terme (quelques heures) mettre deux batteries en //, même de techno différente (calcium et antimoine) ne pose pas de problème SI on est en train de les charger.

3) à long terme (des semaines) la mise en // est déconseillée, même pour des batteries de même technologie mais non rigoureusement identiques, que l'on soit en charge ou non.

4) à long terme (plusieurs mois) , laisser une batterie en floating (avec un très bon régulateur, pas une m**de à 100 balles), n'est PAS une bonne chose, et tout cas, moins bon que de laisser la batterie isolée, au froid, et bien chargée au départ.

5) le cas No 4 est encore plus défavorable si des batteries non identiques sont en //.

Conclusion: jusqu'à 4 à 5 mois de durée, le mieux est de laisser la batteries bien chargée au départ, cosse débranchée, et au frais. Après 4-5 mois maxi, on passe au bateau lui faire subir une bonne charge bien à fond avec "ébullition".

06 déc. 2006
0

je m'excuse ...
mais je ne suis pas d'accord avec le 1)pour moi la plus forte va se décharger dans la plus faible avec une intensité proportionnelle à la différence de tension et à la resistance interne maintenant je peux me tromper ;-)

06 déc. 2006
0

pas de panique
tu ne te trompe pas ;-)

Mais à court terme (quelques minutes) ce n'est pas un problème. On peut facilement mesurer que ce courant d'équilibrage n'est pas très fort (quelques ampères c'est tout) car l'égalisation des tensions se fait très vite. En tout cas, c'est sans danger si les deux batteries sont en bon état.

06 déc. 2006
0

Pas d'accord du tout!
Mais alors là, pas du tout du tout!

La mise en parallèle de plusieurs batteries (de technologies identiques) ad vitam eternam n'est pas risquée du tout, et beaucoup moins que la mise en parallèle temporaire et répétée.

Pour la mise en parallèle temporaire, le courant d'équilibrage peut être très élevé, et surtout durer de nombreuses minutes, ce qui donne un vrai choc à la batterie. C'est équivalent à une une charge rapide, et surtout une décharge rapide, ce qui n'est pas conseillé du tout.
En plus, si tu le fais de manière répétée, ça sera d'autant plus dommageable pour les batteries.
Bien sur, c'est d'autant plus vrai si les batteries ne sont pas chargées de la même façon.

Je ne comprend toujours pas ce mythe qui traine ici, et qui dit que c'est mal de mettre les batteries en parallèle ad vitam eternam, alors que ce type de montage est on ne peut plus standard. Le seul risque, c'est une légère perte de capacité totale par rapport à la somme des capacités individuelles.

Leon.

06 déc. 2006
0

Mesuré
Expérience vécue:
J'ai mesuré un courant de transfert de ~45A entre des batteries de 100Ah (si je me rappelle bien), ce qui est absolument énorme, et pas recommandé du tout, surtout que ça a duré de nombreuse minutes, contrairement à un guindeau qui ne pompe autant de courant que pendant un court moment. L'une était chargée, et l'autre bien déchargée. L'objectif était justement de "transférer" de la charge d'une batterie à l'autre, pour permettre à un bateau avec alternateur mort et batterie à plat de démarrer depuis un mouillage.

Leon.

06 déc. 2006
0

100A
Ton guindeau pompe 100A en continu??

Tu es certain qu'il n'y a pas un problème? Parce que ça ne me parait pas très normal comme consommation continue, pour un guindeau. Normalement, ça ne consomme autant que quand on force sur l'ancre, donc pendant un court instant.

Leon.

07 déc. 2006
0

Chacun fait comme il veut
&gt Sûr qu'il consomme un moins quand l'ancre est
&gt déterrée ... bien que quand je suis seul à bord
&gt ça m'arrive souvent de tirer le bateau (8 à 9
&gt tonnes) sur le guindeau face au vent pour lever
&gt l'ancre. Et là on sent bien le guindeau qui
&gt tourne péniblement aux 1/2 à 2/3 de sa vitesse
&gt à vide , quelquefois même qui s'arrête presque,
&gt donc qui consomme bien

Je suis toujours étonné de voir que l'on inflige souvent un tel traitement à un guindeau et à toute une installation électrique qui n'est pas faite pour. Tirer un bateau de plus de 10m avec un guindeau, et en plus régulièrement, c'est tout de même limite, non? Comme tu le dis, le matériel doit souffrir énormément!
Pourquoi ne pas s'aider du moteur, ce qui est faisable même en solitaire? Il suffit de commander la manoeuvre depuis un endroit: cokpit avec une télécommande de guindeau, ou bien baille à mouillage avec une télécommande de pilote (si, si, ça marche!).

&gt Mon chargeur de quai débite 40A, mon
&gt alternateur débite jusqu'à 90A pendant aussi
&gt longtemps que la batterie veut bien ... autant
&gt dire que pour les chocs sur la batterie, "ça le
&gt fait bien"
Oui, mais les valeurs que tu annonces sont associées à un parc de batterie beaucoup plus conséquent que sur mon "petit" bateau. Je n'ai que 100Ah (fois deux). Je maintien que 50A de décharge en continu pour une batterie de 100Ah, c'est violent.

Leon.

07 déc. 2006
0

guideau et alternateur
d'accord JP, bien sûr, je fais marcher le moteur (au ralenti) pour tirer sur le guindal. Mais pendant les 17 premières années de sa vie mon bateau avait un alternateur qui, au ralenti, ne débitait presque rien (moins de 10A), et 45A maxi à 3000 rpm. Donc le pauvre accus se "tapppait" tout le courant du guindau :-(

Et la batterie moteur + guindau (110 Ah) a tout de même survécu 8 ans avant que je ne la change par pure précaution !

Maintenant j'ai mis depuis 1 an un bon alternateur, qui débite 40 à 50A au ralenti à 800 RPM et 90 A à 3000 RPM ;-)

C'est plus satisfaisant pour l'esprit !

06 déc. 2006
0

il faut tout lire
leon, faut tout lire avec précision ;-)

Mettre en // des batteries identitique est très banal et courant. Mais il faut le faire dès leur mise en service et les y laisser toujours. Personne n'a dit le contraire ici. Mais ce qui est certain, c'est que ce n'est pas la solution la plus rationnelle, même si c'est la plus répandue.

Pour la mise en // occasionnelle et de courte durée de deux batteries non identiques, fais la mesure avec un ampèremètre, tu seras surpris, par la valeur tout à fait raisonnable du courant de transfert. Ce sera un choc tout à fait négligeable par rapport à celui que provoque un usage du démarreur, du guindeau, du chargeur puissant, ou même du démarrage du frigo.

06 déc. 2006
0

Ah ?
j'ai fait la même mesure et trouvé quelque 10A pendant 1 ou 2 minutes, ce qui n'est pas grand chose.

Mon guindeau mange 100A pendant 4 à 5 minutes quand je remonte mes 60m de chaine.

06 déc. 2006
0

1500 watts, 140 kg de chaine + l'ancre.
Sûr qu'il consomme un moins quand l'ancre est déterrée ... bien que quand je suis seul à bord ça m'arrive souvent de tirer le bateau (8 à 9 tonnes) sur le guindeau face au vent pour lever l'ancre. Et là on sent bien le guindeau qui tourne péniblement aux 1/2 à 2/3 de sa vitesse à vide , quelquefois même qui s'arrête presque, donc qui consomme bien ;-)

Mon chargeur de quai débite 40A, mon alternateur débite jusqu'à 90A pendant aussi longtemps que la batterie veut bien ... autant dire que pour les chocs sur la batterie, "ça le fait bien" ;-)

Mais ne perdons pas de vue la question initiale de zéphir. S'il s'agit de savoir ce qui va tuer ses batteries, c'est beaucoup plus probablement un floating mal contrôlé pendant des mois que d'autres mauvais traitement tels des "chocs" ou des mise en // de qulques minutes .

07 déc. 2006
0

Statistiques ...
leon, quand je fais un choix (comme tu dis , chacun casse son matos comme il préfère), je le prends toujours sur le plan statistique.

Comme on ne peut pas tout avoir à la fois, pour décider ce que je néglige je me pose la question: quel est le risque le plus problable et le plus emm***dant ?

Donc par exemple, pour la levée de l'ancre ensolitaire_ (140kg de chaine + le reste), quelques essais m'ont montré que les 3 grands risques instantannés sont i) le lumbago grave (bloqué 3 jours à plat dos dans un pays paumé, ii)le sac de noeud de la chaine sur le barbotin qui casse tout = exit la télécommande du guindeau iii) le bateau qui qui part en c**le dans les voisins si on laisse la marche avant avec personne à la barre. Donc je tire sur le guindeau ... il a 18 ans et se porte toujours bien, donc le choix du moindre risque était le bon ;-)

Autre exemple qui nous rapporche de la question initale de zephyr: quel est le risque le plus important pour tuer une batterie ? Faut demander à Tilik, qui a des statistiques personelles sérieuse sur la question. Pour moi ce sont dans le désordre i) la sous charge chronique (sulfaté) ii) la surcharge chronique de faible intensité (asséché) iii) la décharge profonde pour une batterie non prévue pour.

Les courants forts (1 à 3 fois la capacité, c'est à dire 100 à 300A pour une batterie de 100 Ah), même répétés (tous les jours) et assez courts en temps ne font pas partie des risques les plus graves pour une bonne batterie, sinon les démarreurs de nos moteurs ne seraient pas possibles.

07 déc. 2006
0

juste une petite question en passant par hasard:
si un guindeau n'est pas fait pour tirer, à quoi ça peut bien servir?

si une batterie ne peut pas recevoir du jus, ni en fournir, à quoi ça sert aussi? ( d'autant plus que sur mes batteries, il est écrit au minimum 450 A voire 600 A, ce qui tendrait à dire que le fabricant qui a écrit çà annonce bien qu'on peut tirer jusqu'à cette valeur sans dommage pour la batterie)

enfin une petite remarque pour finir, quand il y a une forte consommation du type guindeau et en même temps un fort apport du type alternateur à fort débit, il ne me semble pas que le courant de chacun traverse la batterie qui se contente de fournir la différence en intensité si elle est négative et compense la différence géométrique entre le courant continu et le redressé et se trouve en fait en // avec le circuit principal

mais ce n'est qu'un avis d'un non électricien ;-)

amicalement

06 déc. 2006
0

batteries //
Pour faire court, sous faible intensité, la plus chargée se décharge dans la moins chargée pour parvenir à l'équilibrage qui n'a en théorie jamais lieu car il y a auto-décharge.
En conclusion, ça les fait travailler un peu ce qui est très bien.
Pour dormir tranquille, relie les 2 batteries par de l'étain de soudure; si l'une par ensorcellement se met en court-circuit, ça ne va pas décharger très longtemps ;-)

06 déc. 2006
0

Bon, quelques remarques
J'apporte quelques remarques, car on se fait beaucoup de films à mon avis ici:

  • la mise en parallèle en continu de batteries "de technos identiques" ne pose pas de problème. C'est un montage utilisé courramment dans l'industrie. Aucun risque à prévoir. Pour les mettre en parallèle avant de réaliser ton montage pour l'hivernage, il convient de les charger à fond, de les laisser se reposer quelques heures, et seulement après de les connecter ensemble, si les tensions sont suffisament proches.

  • pour maintenir la charge d'une batterie en hivernage avec un chargeur de quai ou un régulateur, il est IMPERATIF d'utiliser un mode "hivernage" spécifique. En effet, il y a un fort risque de sur-charge, même lente, si la tension de charge est une tension classique (13.8V). Si le régulateur ou le chargeur ne possède pas un tel mode, il faut régler "à la main" la sortie s'il y a un potentiomètre, à une tension de charge assez basse (~13V). Enfin, s'il n'y a aucun réglage possible, les batteries seront plus en sécurité entièrement déconnectées, sans chargeur.
    Les chargeurs ou les régulateurs "3 états" se mettent normalement automatiquement dans une tension basse non risquée (~13V) si les batteries sont totalement chargées. Mais beaucoup de régulateurs solaires ne sont pas aussi intelligents, et ne régulent qu'une tension de sortie maxi à ne pas dépasser, et devront donc être réglés à la main.

  • Un montage à coupleur automatique pour charger plusieurs parcs de batterie n'est pas du tout adapté pour une source d'énergie "douce" comme un panneau solaire, une éolienne ou autre. Il faut utiliser un répartiteur à diode pour les sources "douces". Le coupleur automatique fonctionne très bien uniquement pour l'alternateur.

Leon.

06 déc. 2006
0

étoile!
rien à ajouter!

06 déc. 2006
0

Hum...
"" Un montage à coupleur automatique pour charger plusieurs parcs de batterie n'est pas du tout adapté pour une source d'énergie "douce" comme un panneau solaire, une éolienne ou autre. Il faut utiliser un répartiteur à diode pour les sources "douces". Le coupleur automatique fonctionne très bien uniquement pour l'alternateur. ""

C'est pourtant ce que j'utilise entre mes deux batteries servitude : lorsque ma production solaire excède la consommation du bateau, je préfère de loin faire profiter de l'excédent d'énergie la batterie au repos plutôt que de la dissiper dans une bête résistance, ou de faire chauffer des diodes ! ;-)

Un répartiteur à diodes, outre sa perte par chute de tension va permettre de charger une batterie qui n'en a pas besoin, au détriment de celle qui en a vraiment besoin.

(amha)

[color=blue]_/)[/color]

06 déc. 2006
0

Pour l'instant
mes 2 batteries, non identiques sont isolées et je laisse faire la nature.

Si un jour j'ai un panneau solaire, je monte 2 diodes en sortie avec un dispositif anti-surcharge qui puisse commuter l'énergie en fonction de la plus faible tension vers 12,5v par exemple et qui se déconnecte vers 13v maxi. Le panneau solaire sera choisi pour un courant maxi de l'ordre ce Inominal/100 à IN/50. Fonction des batteries j'utiliserais des diodes shottky 0,2à 0,5v et silicium 0,5 à 0,7V histoire de re-équilibrer les circuits.

(en accord avec leon_m)

07 déc. 2006
0

J'ai relu le test
et je suis cent pour cent d'accord avec les résultats mesurés, ils sont logiques. Mais :

Il prouve qu'une partie de la précieuse et chère énergie solaire va se gaspiller par exemple dans la batterie moteur qui n'en a pas besoin, à partir d'une certaine tension.

J'ai également fait des mesures assez précises en utilisant des moniteurs de batteries, qui prouvent qu'avec le montage à répartiteurs à diodes on gaspille facilement vingt pour cent de l'énergie solaire !

Quand au régulateurs à résistance poubelle, le mien a vingt ans et il est exeptionnel qu'il soit actif, c'est pour cela que je ne vois pas l'intérêt de le remplacer.

Dans mes installations actuelles, je n'utilise bien sûr que les régulateurs modernes à découpage, qui d'ailleurs n'existent pas depuis si longtemps... ;-)

[color=blue]_/)[/color]

07 déc. 2006
0

C'était sur le bateau
d'un client et néanmoins ami, équipé d'une batterie moteur de 100Ah, une servitude de 400 Ah, 220 watts solaire et d'un contrôleur de batterie. Toutes ses sources de charge passant par des répartiteurs à diodes classiques.

J'ai ajouté (provisoirement) un contrôleur de batterie sur la batterie moteur, et un autre sur les panneaux solaires, et on a laissé vivre sa vie au bateau uniquement en énergie solaire durant une semaine après avoir chargé à bloc toutes les batteries avec le chargeur de quai.

A la fin de la semaine,en relevant le compteur de la servitude on avait un déficit de 30% de sa capacité,(normal : le frigo) on a pu voir combien d'Ah la batterie moteur avait absorbé alors qu'elle était pleine et n'a pas été sollicitée, et enfin combien d'Ah avaient produits les panneaux solaire... il n'y avait plus qu'a faire les additions et soustractions ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

06 déc. 2006
0

Un répartiteur à diodes
Un répariteur à diodes répartit la charge dans la batterie qui en a le plus besoin en priorité. La charge est donc idéalement répartie, avec un montage simple, qui ne provoque pas d'à coup de courant comme un coupleur. Pourquoi dis tu que le répartiteur à diode charge la batterie qui n'en a pas besoin?

Regarde le test que j'avais fait ici:
www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

Quand au régulateur à "résistance poubelle", il n'est pas bien adapté à un panneau solaire. Un régulateur à découpage convient beaucoup mieux, et évite de faire passer un courant inutile dans les panneaux quand ce n'est pas nécessaire.

Leon.

07 déc. 2006
0

Entre temps
Je suis allé voir de la doc chez RS. Il existe des batteries dont le taux d'auto-décharge devient critique au bout de 2 ans. Par moment on se pose des faux problèmes.

A mon sens le panneau solaire, s'il existe, est là pour fournir une énergie destinée à autre chose.

07 déc. 2006
0

ca m'intéresse
&gt J'ai également fait des mesures assez précises
&gt en utilisant des moniteurs de batteries, qui
&gt prouvent qu'avec le montage à répartiteurs à
&gt diodes on gaspille facilement vingt pour cent
&gt de l'énergie solaire !

Ca m'intéresse. Peux-tu nous décrire un peu plus la mesure que tu as faite? Dans quelles conditions, quelle donnée mesurée, etc... Comment arrives-tu à cette conclusion de 20% de perte par rapprort à un montage sans répartiteur?

Leon.

07 déc. 2006
0

Intérêt
J'avoue ne pas du tout voir l'intérêt d'un panneau solaire branché sur un répartiteur de charge, et qui charge entre autre une batterie moteur.
Comme tu le dis, la recharge de la batterie moteur par les panneaux est inutile. Pourquoi le répartiteur du panneau était-il branché sur la batterie moteur?

Mais le répartiteur à diode retrouve tout son intérêt pour charger plusieurs parc servitude différent à partir d'énergies douces (solaire).
En tout cas, je ne connais pas de solution concurrente. Et je maintiens que le coupleur automatique n'est pas du tout adapté aux énergies douces.

Leon.

06 déc. 2006
0

//
j'ajouterai qu'en mettant un programmateur sur le chargeur, on résout pas mal de pb genre surcharge et consommation d'anodes, mais ce n'est pas le sujet donc :jelaferme:

06 déc. 2006
0

en resumé ....
sur un parc batterie en "entretien", il ne faudrait pas laisser le panneau branché ....

06 déc. 2006
0

Comme souvent il suffisait de lire Mr Victron
Après avoir indiqué qu'une batterie de 100 Ah perdait par bouillonnement

0,1l / an a 13 V
0,3l / an a 13,2 V
0,4l / an a 13,5 V
0,6l / an a 13,8 V
0,8l / an a 14 V
.....

je cite

"A mon avis, plutôt que de trouver un équilibre entre l'autodécharge et le bouillonnement, il serait préférable de débrancher la batterie et de ne la recharger que 3 ou 4 fois par an ......"

Donc le panneau en entretien c'est la mort rapide des batteries assuré.

top j'aurai rien a mettre en // ;-)

06 déc. 2006
0

Ah ?
c'est bien ce qu'on disait ;-)

07 déc. 2006
0

enfin !!!!
ça faisait juste un bob bout de temps qu'on te le disait !!!!!!!

07 déc. 2006
0

Ahh bon.............
on a plutôt traité du montage en // lors de la recharge.

L'aspect vieillissement par maintien d'une tension de floating trop elevée, qui est en conclusion le point essenteil.

N'a pas surchargé le fil par le nombre d'intervention abordant ce point.

Mais bon, mon cher Yves chacun à la lecture et l'interpretation qu'il veut ....

07 déc. 2006
0

Puique l'on parle de batteries en //
J'ai une petite question, un peu HS par rapport à la question initiale, mais bon, je la pose quand même (désolé Zeph).

Soient 2 batteries neuves pour la servitude, non encore remplies d'acide.
A la 1ère mise en route, après le remplissage d'acide, il est conseillé de les charger un bon coup.

Cette charge doit-elle, dans l'idéal, déjà se faire sur les 2 batteries en //, ou s'agissant d'une première charge, cela n'a pas de conséquence ?

07 déc. 2006
0

et Gibsea faut pas l'oublier
:coucou:

:coucou:

Dans le doute,

je remplirais, ferais une premiere charge complète séparement, puis metrais en //

Comme cela on doit être a peu pret sur de demarer la vie de couple sur une base commune ....

mais bon ...

c'est juste un avis ..

07 déc. 2006
0

En fait,
en réalité la batterie (après repos) est chargée entre 70 et 80%.

En automobile ça n'a pas d'importance, la charge est suffisante pour démarrer et après une demie heure de route elle sera pleine.

Pour un bateau, la mise en // peut se faire avant ou après, ça n'a aucune importance, mais il est conseillé de charger le parc après avoir laissé reposer quelques heures.

[color=blue]_/)[/color]

08 déc. 2006
0

une petite dernière
avant extinction du fil...

j'ai suivi le débat avec interet, et je me pose la question suivante:

mes 2 batteries (servitude uniquement, pas de mot.) ont 6 mois d'utilisation, identiques en tous points, mais comme j'ai un coupleur separateur entre les deux, elles n'ont pas eu exactement la même "vie"

suite à ce fil, je me rends compte que je me prends peut etre un peu la tete a decharger l'une , puis l'autre ... bref essayer de gerer manuellement l'energie à bord:

puis je encore à ce jour utiliser (et charger) les deux sans autre forme de procés ?

ces 6 mois me placent il dans le cas de 2 batteries n'ayant pas le même potentiel ?

merci

08 déc. 2006
0

essayer ?
bonne idée... ça fera de quoi repondre aux prochains fils sur le sujet

merci

08 déc. 2006
0

merci
pas de maltraitance depuis leur mis en service !

alors je vais les laisser en //, le coupleur separateur sera la en sécurité pour couper le jus ...ou les isoler si ça "merde" ...

07 déc. 2006
0

batterie sèche.
Les batteries "sèches" sont en principe "préchargées" c'est à dire que les plaques de plomb sont dans l'état chimique qu'il faut pour l'état chargé.

Donc la première charge précaunisée ne changera pas grand chose à l'état initial de la batterie.

Au pifomètre, séparé ou déjà en // n'aura probablement pas beaucoup d'importance.

07 déc. 2006
0

OK
OK, merci à tous les deux.
Cela n'était pas existentiel, mais c'est toujours un doute en moins.

08 déc. 2006
0

bof ...
faut essayer pour savoir.

Mais il est très probable que tu peux encore les mettre en // et les laisser définitivement ainsi sans dommage .... en les chargeant bien d'abord chacune.

08 déc. 2006
0

Sauf s'il y a eu maltraitance
d'une des batteries, ça ne devrait pas poser de problème : j'ai à mon bord deux batteries de 24 volts 350 Ah dont je me sert alternativement un jour sur deux, chacune équipée d'un moniteur de batterie.

Elles ont environ cinq ans, et une fois l'an je les laisse en // une semaine pour voir si elles réagissent de la même manière : jusque là, RAS ! :-)

[color=blue]_/)[/color]

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (164)

novembre 2021