Batterie fondue chez le voisin

L'autre jour un voisin de ponton a eu une batterie qui a failli prendre feu et qui a laissé son acide dans le bac de rétention.

C'était une batterie de servitude d'un voilier neuf datant de 3 ans environs. Il n'y a eu aucun choc ou maltraitance.

Il m'a dit que c'était impossible d'aller à l'intérieur de son bateau, tellement le gaz était fort. Ca brulait les yeux et les poumons.

Je trouve ça plutôt inquiétant.

Que pourrait en être la cause ? Comment détecter, prévenir, se protéger ? thermomètre sur les batteries avec alarme ? Détecteur de gaz... ?

L'équipage
28 juin 2016
28 juin 2016
0

Une batterie toute seule ne doit pas fondre ... il y a eu certainement une surcharge, mauvaise régulation ...
Perso sur mon Sun Liberty les batteries sont dans un coffre du cockpit donc donnant vers l'extérieur et bien je ne trouve pas cela délirant.

Gilles

0

Le chargeur de quai était-il branché en permanence ?
Il n'est pas facile de se protéger d'un chargeur qui disfontionne, il faudrait un détecteur de présence d'hydrogène qui couperait l'alimentation, pas simple ...

Ton voisin est certainement passé très près de la grosse explosion destructrice et génératrice d'incendie ...

28 juin 2016
0

Il vit plusieurs mois par année sur son bateau, donc il est souvent branché sur le 220. Par contre ce jour-Là il naviguait sous moteur. Heureusement pas trop loin du port.

29 juin 2016
1

Qu'il vérifie la tension de sortie de son alternateur.

28 juin 2016
0

Il faudrait poser des sondes de température sur chaque batterie, je l'avais commencé mais évidemment ce sont les sondes qui ont lâché en premier, depuis... je ne contrôle plus la température mais où trouver des sondes fiables et pas trop chères ?

29 juin 2016
1

Avec des thermocontacts peut-être?
Ce sont des pastilles à coller un peu comme des condensateurs avec les fils qui sortent sur un côté. Pour ça il faudrait savoir jusqu'à quelle température la batterie peut monter.
Chaque pastille à sa température prédéfinie après il suffit de les mettre dans un circuit d'alarme avec relais et buzzer.
C'est ce que je pensais faire pour voir. Il n'y a pas de raison que ça ne marche pas. J'en mettais dans le temps sur les bobinages des moteurs en essais poussés. On en met toujours sur du matériel électrique en plate-forme d'essai quand on doit monter la sauce.

29 juin 2016
0

bien vu ! je vais m'y atteler cet hiver. Merci !

28 juin 2016
0

c'est vrai les sonde de température sur les batterie des véhicule terrestre c'est très très courant....
il faut rester dans le raisonnable...
Et n'oublier pas d’éteindre le phare de la bmw quand vous la retire du vieux port surtout si elle dates de l occupation!!!!

28 juin 201628 juin 2016
0

Salut Dulcinea,
Tu nous montres 1 batterie servitude, mais son parc de servitude est'il constitué de plusieurs batteries en parallèle? si oui, sont elles toutes identiques techniquement ? Existe t'il un selecteur de charge ?
Mamita

29 juin 2016
0

Tu dis qu'il est souvent sur le 220V mais que là, il était sous moteur.
Donc alternateur et régulateur de charge.

Batterie sans entretien, seule dans le parc ou plusieurs ?
"Il m'a dit que c'était impossible d'aller à l'intérieur de son bateau, tellement le gaz était fort. Ca brulait les yeux et les poumons. "
A cause des fumées ou de l'acide ?

En tout cas, ça sent la batterie en court-circuit, ça peut être "naturel"...

29 juin 2016
0

Mamita et PhilippeG,

Malheureusement je ne peux répondre avec précision. Je suis à 650 km du port en ce moment.

Mais il avait 2 de ces batteries "sans entretien" en parallel pour la servitude.

Je ne crois pas qu'il y aie de la fumé à proprement parler, mais des odeurs d'acide et de brulé, d'après lui.

Oui, je pense à une batterie en court-circuit.

29 juin 2016
0

y a pas que le moteur. Encore pire en voltage, panneaux solaires

29 juin 2016
0

Lui n'en a pas, moi oui... 200w un grand panneau 36v.

Mais il faudrait que le régulateur MPPT soit KO pour donner plus que 14,4v.

29 juin 2016
0

En tout cas, pour revenir au début du fil :
C'est gentil de t'occuper du voisin, mais je comprends plus l'objet de ton fil qui est plus l'inquiétude à avoir personnellement ce genre de problème.

Pour les questions :
"Que pourrait en être la cause ? Comment détecter, prévenir, se protéger ? thermomètre sur les batteries avec alarme ? Détecteur de gaz... ?"

Difficile d'énumérer toutes les causes, batterie ayant un défaut, ayant reçu un choc électrique ou physique provoquant une dégradation des plaques qui vont tomber dans le fond et provoquer un court-circuit.
Comment détecter :
Là, il y a toute une batterie (oups...), un arsenal de moyens, tous plus compliqués les uns que les autres et entraînant donc des pannes multiples. Le plus simple étant un capteur de température (thermistance, donc résistance variant avec la température) qui va déclencher sur une carte un arrêt ou disjonction de la charge. Mais cette carte peut tomber en panne, le capteur est agressé par la chaleur, les gaz corrosifs, le sel et j'en passe...
Et si c'est un court-circuit, interne, rien à faire !
Détecteur de gaz, hum, hormis un détecteur de fumée en cas de simili départ de feu par la batterie et d'opacification de l'air, pas grand chose et en tout cas, soit ça active une alarme, l'envoi d'un SMS, un extincteur, mais on revient au départ, si batterie en CC interne, rien à faire ou presque...

Et, un peu HS mais qui sait, une batterie ou un parc batterie Pb, quelque soit la technologie est beaucoup plus dangereux qu'une batterie Lifepo4.
Mais combien de batteries Pb causent des dégâts réels et sérieux sur un bateau, des statistiques ?

29 juin 2016
0

Je m'en fous un peu "du voisin", même si c'est un gars sympa que je connais depuis 8 ans...

Je voudrais surtout essayer de comprendre le pourquoi du comment, afin de prévenir ce même genre d'incident chez moi.

N'est-ce pas un peu la responsabilité d'un skipper ?

Je suis loin de mon bateau environs 320 jours par année. Je ne voudrais pas qu'il prenne feu, ni pendant mon absence, ni quand je suis à bord, ni quand mes enfants naviguent dessus alors que je n'y suis pas.

Il me semble que c'est un sujet qui devrait interpeller tout le monde sur ce forum.

01 juil. 2016
0

Je suis tout sauf énervé :mdr:

01 juil. 2016
0

T'énerve pas, c'est exactement ce que je voulais dire.

29 juin 201629 juin 2016
1

Re,
Malgré les faibles renseignements rexposés... il se peut qu'une des 2 batteries en // du parc servitude soit plus "faible" que l'autre; ainsi, une batterie débite dans l'autre (l'une étant productrice l'autre devenant réceptrice jusqu'à destruction complète).
En utilisation, les résistances internes des batteries sont de l'ordre du centième d'ohm, et un simple mauvais serrage d'une connexion de batterie peut amorcer le processus...
Mamita

29 juin 201629 juin 2016
0

Pour qu'une batterie débite dans l'autre il doit y avoir une différence de potentiel et je ne vois pas très bien comment deux batteries reliées en // pourrait en avoir une.... .
.
Un court-circuit interne dans un élément de batterie se fait soit avec comme final une grande résistance et il n’y a plus de courant qui passe … = batterie capout soit le court-circuit est faible, la cellule se décharge et la tension de la batterie tombe rapidement à 10V.
Typiquement avec des batteries en // il y peut y avoir assez de courant pour dissiper le court-circuit (s’il est faible) et on ne saura jamais qu’il y en a eu un, dans le cas contraire d’un sérieux court-circuit c’est la tension tot du banc qui tombe à 10V ce qui provoque un échauffement local mais sûrement pas assez pour dégazer et que cela pique à la gorge.
.
Ce que relate Dulcinea c'est typiquement un dégagement de sulfure d'hydrogène (forte odeur d’œuf pourri) du a une surtension prolongée du chargeur en occurrence ici l'alternateur, odeur qui d’ailleurs n'aurait jamais du diffuser dans le bateau si les batteries étaient enfermées dans un coffre étanche.
.
On joue souvent à se faire peur quand il s'agit de batteries et je rejoint volontiers PhillippeG quand il dit:
"Mais combien de batteries Pb causent des dégâts réels et sérieux sur un bateau, des statistiques ?"

29 juin 2016
0

Selon la division 240, le compartiment batterie doit être ventilé. Difficile de le rendre étanche.......

30 juin 2016
0

Le dégagement sur l'extérieur ne concerne pas la plupart de nos voiliers. :-)

29 juin 2016
0

Étanche pour que les gaz ne puissent se dissiper dans le bateau et ventiler pour qu'ils puissent s'échapper sur l'extérieure.. :-)

30 juin 2016
0

"Pour qu'une batterie débite dans l'autre il doit y avoir une différence de potentiel et je ne vois pas très bien comment deux batteries reliées en // pourrait en avoir une.... ."

Sans avoir de moindre connaissance en électricité, il suffit de brancher 2 batteries en parallèle et brancher une pince ampèremétrique.............

30 juin 201630 juin 2016
30 juin 201630 juin 2016
0

...!

30 juin 2016
0

Les lois de la physique ont, probablement, été modifiées récemment !
Mais les journalistes sont trop occupés par la campagne pour la sélection du roi et par le Brexit pour avoir le temps de nous en parler.
PS
Il est possible que les six premiers mots du deuxième paragraphe soient les seuls ayant un sens.

29 juin 2016
0

Bonjour,
J'ai 2 batteries de servitude au Pb/Antimoine en //. Elles ne sont jamais en charge en mon absence et pourtant j'ai retrouvé (3 semaines après mon débarquement) une batterie explosée et l'acide répandu dans le bac anti-acide. Elle avait un élément en court-circuit. Depuis je débranche une des jonctions + ou - lorsque je quitte le bord. Il n(y avait aucune odeur ni fumée.
Cordialement.
Jean

30 juin 201630 juin 2016
1

J'aide mon camarade Frablo !

;-)

donc sic : Pour qu'une batterie débite dans l'autre il doit y avoir une différence de potentiel et je ne vois pas très bien comment deux batteries reliées en // pourrait en avoir une...
 

il suffit simplement que la résistance interne des deux batteries soient différente pour générer un DDP !
sachant que la résistance interne d'une batterie évolue en fonctions de plusieurs paramètre (retournement élément, température , vieillissement de l'électrolyte ... )
 

on comprend qu'un montage stable peut sous condition devenir moins stable . Une des batterie se retrouve générateur l'autre récepteur (la plus faible).
 

Ces montages en parallèles réclament une surveillance attentive.
3 ans pour des batteries grand public ce n'est plus des batteries neuves !
 

En industrie 4 X (20 000 A) sous 48 v, ce type de montage est effectuer avec en permanence des ampèremètres de surveillance (mesure automatique et alarmes) pour s'assurer 24h/24 que aucunes des batteries ne se mettent dans cette état.
 

Si ça devait arriver (une batterie ce décharge anormalement ) des sectionneurs à souffle viennent immédiatement couper une des branches !

le sectionneurs en générale ne résiste pas ! mais on ne prend pas une batterie dans la tronche !

A+

30 juin 2016
0

une solution simple :
1/ ne pas mettre les batteries dans la cabine mais à l'exterieur
2/ ne pas mettre les batteries en // mais leurs dedié des circuits différents

30 juin 201630 juin 2016
1

Salut a_guy
...le sectionneurs en générale ne résiste pas !...
En courant continu l'arc électrique de coupure ne passe pas par "0", à l'inverse du courant alternatif qui, lui, passe 100 fois par "0" par seconde; (frequence=50 périodes par seconde et 2fois par période)
l'arc de coupure est donc beaucoup plus difficile a souffler en CC.
Mamita

01 juil. 2016
0

Merci pour l'aide.

Ayant fait de la maintenance sur des "bateaux" ayant plusieurs dizaines de tonnes de batterie, bien avant l'invention de la pince ampèremétrique pour courant continu, ça fait bien longtemps que je n'ai plus de doute sur la présence d'un différence de potentiel, terme bien pompeux que je n'ai jamais employé en tant qu'ancien électricien, entre des batteries en //.

01 juil. 2016
0

;-)

je crois qu'on a fait les mêmes formations ,mais je suis beaucoup plus jeune je parle aussi en DDP :whaou: ;-)

01 juil. 2016
0

Oui je sais ce Bô matériel est une sécurité ''au cas ou '' et n'est pas prévue pour fonctionner plusieurs fois ! (dépend ce qu'il devra couper le jour J) si les éléments sont en flootings ça tiens si on est en période de charge ou décharge ça craint malgré les 1m60 d'ouverture , le temps d'ouverture arrachera une partie des couteaux. c'est pour cela que je vois mal un système semblable pour des particuliers ! Donc privilégier des solution simple comme dit Calypso 2.

Cordialement

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (83)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021