Bateaux de régate rincés.. ça existe vraiment ?

Après vente du mien je vais certainement acheter un course croisière des années 80 rush, symphonie, first 29 ou 30, super arlequin, feeling, etc....

Certains proprios dans les annonces mentionnent n'a jamais régaté. Mes questions :

  • est- ce que c'est vraiment un plus, à entretien égal, que le bateau n'ai jamais régaté?

  • si régates intensives est-ce raisonnable de penser que la majeure partie de ce qui devait casser a déjà cassé?

  • le bateau qui reste à quai ne s'abime-t-il pas plus ?

  • avez-vous déjà vus une structure de bateau défoncée d'avoir navigué surtoilée avec du rappel ?

Merci à tous pour vos réponses et votre expérience ou point de vue.

L'équipage
27 jan. 2019
27 jan. 2019
0

Intérieurs pourris par les voiles trempées , talonnages lors routes au plus juste... tout dépend du propriétaire , privé ou club ou location pour une saison....

27 jan. 2019
2

Je dirais que ça dépend des bateaux

Sur un X, pas trop de soucis à se faire... c’est fait pour
Sur un first ou un sun fast dérivé d’un sun odyssey, il y a plus de risque car les bateaux ne sont pas aussi bien construit et un bateau qui navigue plus et plus fort que la moyenne va fatiguer plus aussi...

Seul avantage des bateaux de régatent, c’est qu’ils sont optimisés notamment côté accastillage et voile et que la coque ne ressemble pas à un lépreux...

28 jan. 2019
5

QUE D'IDEES RECUES !

"Sur un X, pas trop de soucis à se faire."
Sauf que je connais un X 40 récent dont la cadène est passée à travers le pont.

"Sur un first ou un sun fast dérivé d’un sun odyssey, il y a plus de risque"
Sauf que je connais plusieurs First Class 10 qui ont accumulé chacun plus de 100000 milles de régates en plusieurs décades. Seul deux d'entre eux ont changé leur mat!

Sauf que je connais plusieurs Sun Odyssey 40 qui régatent assidûment depuis des années sans le moindre souci.

Sauf que je connais un A 40 qui a plus de 100 000 milles de courses sans la moindre avarie et dans un état impeccable.

28 jan. 2019
0

Dire qu'un bateau qui a navigué l'équivalent de 2 TDM en mode régate est comme neuf, c'est se foutre le doigt dans l’œil! il peut encore naviguer sans doute, mais c'est comme un moteur, il y a usure, et en général ça se termine par de la casse.

Qu'un bateau conçu pour tienne bien le choc, c'est OK. Pour ma part, je n'ai jamais vu un X avec une coque qui forme un creux autour de sa quille au carénage. Des first xx.7, c'est quasi systématique... et si ça bouge à terre, en mer cela doit bouger aussi, et si ça bouge en mer il y a fatigue des matériaux. d'ailleurs, ceux qui ont talonné et refait les fonds sont plus rigides...

Maintenant les superbes réalisations de nos chantiers de très grandes séries, ne doivent pas être confondues avec des productions réellement faites pour, c'est un fait.

L'exemple du Sun Fast vu il y a quelques jour sur ce forum, dont les fonds sont devenus mous...
Il me semble que c'est un Jeanneau... coque dérivé d'un sun Odyssey non?
Certe, le constructeur a vu un poil fin sur certains échantillonnage et sans doute que sur d'autres le problème n’apparaît pas, ou plutôt pas encore.
Quand tu tires sur le matériel, les faiblesses apparaissent plus vite. Ce qui aurait pu durer 40 ans, ne dure finalement plus que 10...
Comme ces constructions sont conçues au plus juste, il est normal qu'en usage intensif/régate, le bateau soit structurellement plus atteint.

Maintenant, puisque tu parles de ton bateau en particulier, pour ma part, si je devais acheter ce modèle, je t'avoue que je ferais en sorte de ne pas l'acheter, et serais près à payer le même prix pour un moins bien équipé, ou payer plus cher pour un avec le même équipement et un passé moins sportif.

28 jan. 2019
0

Comment se manifeste cette fatigue dûe à une navigation surtoilée sur les bateaux "rincés " ? Varangues, cadènes, cloisons ?

28 jan. 201928 jan. 2019
3

Les mats sont foutus avant le reste, surtout sur les petits bateaux. Quand on dit foutu c'est qu'ils sont devenus trop souples pour régater et difficiles à régler, mais en croisière ça ne se sent pas trop.. Je préfèrerais un bateau qui a régaté et gagné à une occasion beta.
Les gagnants sont souvent des propriétaires soigneux, pointilleux qui ont pris le temps d'optimiser leur bateau et l'ont rendu fiable en le lésinant pas sur la qualité de l'accastillage. Les bons ne laissent que rarement les coussins pour régater (sauf si bateau pesé avec... en principe....)
Régater c'est pas toujours navigué chargé comme une mule, et, ce qui doit casser casse généralement au début, un bateau qui a régaté est souvent plus solide après quelques années qu'à sa naissance!

28 jan. 2019
2

les voiliers de régate purs ne sont pas faits pour durer
les voiles non plus d'ailleurs ,certains les changent chaque saison .
quand on met 300kgs de viande au rappel pour ne pas réduire
ça tire sur la structure et le dormant .
les rush régate ,les first class 8 et 10 ext .sur lesquels on à tiré comme des malades ont des problèmes des structure
importants .
mais s'ils ont été utilisés raisonnablement en croisière ,généralement ils vieillissent bien ..
alain

28 jan. 2019
1

Fritz Pour être crédible, cite des exemples de Rush régate et First Class 10 qui ont des problèmes de structures .

28 jan. 2019
0

dans le années 90 il y en avait un juste devant ad toulon
le propriétaire faisait toutes les régates et à l'époque c'était pratiquement tous les week end .en plus je crois que c'était un modèle que Jeanneau avait livré spécialement pour ça
il courait la snim en plus .

je suis monté à bord et j'ai vu des décollements de cloisons

un jour le mat est tombé .

le voilier est remonté au chantier sur camion et je ne l'ai jamais revu .

nous avons eu a hyères aussi un f35 qui à pas mal souffert
d'un usage intensif dans le même style .

alain

28 jan. 2019
0

Il faut croire que régater en rade de Toulon est plus brutal que de régater en Manche... ;-)

En cherchant bien, en dehors du X 40, je ne me souviens que d'un Club 86 qui a eu des soucis de cadène. En 48 ans de régate, cela fait peu, tu l'admettras.

28 jan. 2019
1

effectivement les coups de vent en med sont plus brutaux qu'en atlantique
et surtout arrivent souvent sans prévenir ,bien que les prévisions météo soient de plus en plus fines ..
alain

28 jan. 2019
1

Si ils ne donnaient pas de départ au delà de 23-25 noeuds, il n'y aurait pas souvent de SNIM et encore moins de novembre à Hyères.
Sur les 2 SNIM que j'ai faites, on a en tous cas une année régaté dans 35 noeuds établis et plus. Je ne me souviens plus si toutes les catégories avaient été lancées, peut-être que les gros.
À novembre à Hyères en Surprise, on a plusieurs fois régaté dans 25 noeuds biens tassés.

28 jan. 2019
0

Plus soudains, c'est certain.
Mais les départs de régates ne sont pas donnés au dessu de 23/25 noeuds...

28 jan. 2019
0

Que les voiles soient rincées ça c'est évident si elles ont plus de 2 ou 3 ans bien que certains s'obstinent à changer leurs voiles tous les ans pour ne pas reconnaître qu'il y en a qui régatent mieux qu'eux. J'ai vu des bateaux de régate usés, ça se voit au liston ou au pont qui remonte au niveau des cadènes aussi mais moins visible au niveau de l'étrave qui remonte un peu c'est le cas parfois des requins ou autres dragons. Ca se voit surtout au niveau des collages de varangues ou de cloisons qui sont décollés quand le bateau a beaucoup servi et pas seulement en régate quant au mât usé ! je reste dubitatif, un mât est ou n'est pas, je n'en ai pas vu qui soient devenus mous avec l'âge. Le gréement est a surveiller comme sur n'importe quel bateau qu'il soit de régate ou pas mais on n'est quand même pas des assureurs qui refusent d'assurer un gréement plus vieux de dix ans. Un bon coup d'oeil est suffisant le plus souvent.
Un bateau qu'il soit de régate ou pas prend du poids avec l'âge et devient un peu moins raide selon l'humidité due à l'osmose mais ça ne dépasse pas 12,5% du poids du stratifié du bateau (ou alors c'est une éponge et le chantier est connu pour la mauvaise qualité de ses oeuvres) ce qui est rarement plus que le poids du personnel embarqué. Et d'ailleurs de vieux bateaux en stratifié régatent encore très honorablement.

On peut vérifier l' "usure" du stratifié en tapant dessus, un stratifié humide à un son plus mou qu'un stratifié sec mais il faut s'y connaître pour l'entendre.

28 jan. 201928 jan. 2019
2

Je me pose la question si le souci n'est pas simplement que ces bateaux naviguent beaucoup. Ce n'est évidement pas une statistique mais en visitant des bateaux d'occasion je remarque que les voiliers typés "régate" ont souvent des intérieurs plus "usés" que les bateaux type Bavaria, Oceanis ou Etap. Il est possible qu'une équipe de 6 ou 7 costauds qui navigue avec enthousiasme un WE sur deux use plus un intérieur qu'un couple dans la 60aine qui utilise leur bateau 2 semaines par an en été. Pour la structure je ne peux naturellement pas juger sur une simple visite.

28 jan. 2019
0

Le risque de choc avec un autre concurrent est une spécificité de l'usage régate. Et évidemment, on va plus tirer sur les limites en régate qu'en croisière, donc provoquer des usures prématurées sur des parties sous-dimensionnées. Si le voilier est bien conçu pour cet usage, il pourra sans doute bien encaisser ce traitement mais ce n'est pas toujours le cas.

28 jan. 2019
1

Quand on voit comment vieilliss(ai)ent les bateaux de chez Archambaut par exemple, on sent que la conception est solide.
Sur le Léman, de vieux Surprises de première génération gagnent encore et quand je vois le traitement qu'on fait subir à nos Grand-Surprise aux passages de bouées, et comment ça vieillit, c'est plutôt costaud.
Certains Sprint ont eu des soucis de démâtage, mais c'était à cause des 1er gréement lacs modifiés maison. Les suivants sont devenus moins fragile avec le gréement lac de série, même si il ne fallait pas oublier les bastaques. Pas de problème de structure récurrent à ma connaissance.
Apparemment les A31 et A40 vieillissent bien aussi, vraiment dommage que ce chantier ait disparu.

28 jan. 2019
4

Au moment de l'achat d'un bato il faut estimer comme un plus le fait qu'il ait régaté. Ce sont des bateaux qui ont eté soignés, qui sortent régulièrement, avec la toile du temps, bien entretenus, avec une maneuvre bien plus facile qu'un bato standard, souvent de qualité supérieure á l'original. Ce ne sont pas le nombre de miles parcourus qui tuent un bateau.
Le mauvais choix est un bato qui sort rarement.

28 jan. 2019
1

bonsoir
je comprends que tu pense acheter un bateau de plus de trente ans et il faudra l'inspecter partout , surtout les points plus faibles connus de chaque modele
ce qu'aurais fait ou pas le canot durant ces annees est peu etre moins important que l'entretien fait par les differents proprietaires .
ce qu'il faut aussi ; c'est qu'il corresponde a ton programme et ta façon de naviguer .

salut

28 jan. 2019
0

Sur le Gib'Sea 90 familial, qui avait du régater une quinzaine d'année avant l'achat, la cloison carré/toilettes se décollait du pont tellement on avait tiré dessus avec amour

29 jan. 2019
0

Ok merci à tous, à voir au cas par cas je suppose.... je me range à l'avis de Bianca et porterai une attention particulière à tous les signes de fatigue structurelle que vous avez évoqués.

A se demander d'ailleurs si la régate use exagérément les bateaux ou si elle met en évidence les bateaux du vendredi, les erreurs de conception ou de fabrication.

Encore merci et bonne nav à tous (et sans surtoiler !)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Chez nous c'est l'été ,décapage de coque

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (21)

Chez nous c'est l'été ,décapage de coque

février 2020