Bateaux contreplaqué epoxy récents:

Quelqu'un at'il une expérience de nav au long cours avec ce type de construction.

Y à t'il une fatigue particulière à redouter au niveau de la structure de coque? decollage? autre?
Viellissement du au soleil?

Sous les tropiques est'il nécessaire comme pour une coque alu d'avoir une isolation thermique ?, et inversement qu'en est'il de la condensation à l'ntérieur par temps frais sous nos latitudes?

Enfin la revente d'une telle construction, après plusieurs années est t'elle équivalente à celle d'une production plus classique ou souffre t'elle d'une image "contreplaqué"?
Retour d'expérience de quelqu'un ayant réellement expérimenté sera bien appréciée.

L'équipage
21 jan. 2008
21 jan. 2008
0

à ce que j'ai vu au Mille Sabords ...
... l'un des tout premiers RM 10.50 (jaune) était proposé à la vente à 145 000 € ! ! !
Un neuf, près à naviguer, revient à 170 000 €.
La perte est plus que minime.
S'il a été vendu à ce prix ...

21 jan. 2008
0

cp mal fait
pour répondre a ta question www.remi2.net[...]c2b.php
mais tous les bateaux construits en cp ne sont pas comme ca! heureusement

21 jan. 2008
0

Pas bon l'histoire...
Il semble que les défauts interviennent au niveau des cloisons posées par les proprios.
Mauvais dosage de l'epoxy, defaut d'application?

22 jan. 2008
0

CP mal fait ? Je ne crois pas...
Ces photos de Rémi 2 montrent des fissure à priori dans des angles entre une membrure et la coque. La liaison coque membrure est normalement faite par un joint congé en époxy avec une charge tyxotropique. Le rayon du joint congé doit être d'autant plus grand que la charge est peu dense. Les vendeurs de charge ont des abaques pour utiliser correctement ces produits.

Le problème survenu sur Rémi 2 peut provenir d'une résine mal dosée, d'un rayon de joint congé inadapté à la résistance requise. A mon avis en aucun cas d'un problème concernant le CP. Il aurait fallu, en plus du joint congé, stratifier quelques couches de bibiais de verre par dessus le joint des deux cotés de la cloison.

Enfin, je n'ai pas vu le Rémi 2, mais si la membrure peut reprendre sa place, rien n'est perdu. Il suffit de retirer le joint congé cassé (à la disqueuse par exemple), de mettre le CP à nu et de refaire un nouveau joint congé plus gros avec la même charge (ou du même rayon avec une charge plus dense) et des stratifier quelques couches de bibiais par dessus. Ne pas oublier que l'époxy DOIT être dosée avec précision par temps sec et posée sur du bois sec évidemment.

Avec le CP il suffit d'avoir un de savoir faire, trois gouttes d'huile de coude et ne pas se décourager. CP et époxy sont les meilleurs amis.

Marc

23 jan. 2008
0

Bof
Tout procédé de construction demande des compétences.

Dans le cas de Remi2, le procédé n'est pas en cause, mais seulement les compétences de ceux qui l'ont mis en œuvre.

23 jan. 2008
0

je pense
qu'il s'agit plutot de cloisons et pas de membrures.
Cela montre les limites du procédé de construction par joint conges.Si on ne maitrise pas la construction en cp et les dosages resine charges on peut faire des catastrophes.Si en plus comme dans ce cas on ne stratifie pas les cloisons a la coque on a le type d'avaries de structure du Remi2.
La construction en cp et joints conges a permis malheureusement de voir fleurir sur le marché des pseudos chantiers navals qui ont fait beaucoup de bétises.

23 jan. 2008
0

exactement
dommage pour ceux qui essuient les platres

21 jan. 2008
0

suite car pas tout lu
Ou plutot des cloisons structurelles posées par chantier!
Pas tres pro tout ça.
Et de plus ils ont déposé le bilan.
D'autres avis, d'autres vécus?
Le contreplaqué cela isole assez du chaud ou pas?

21 jan. 2008
0

CP époxy
Je viens de terminer un tour du monde plus un tour de l'atlantique avec un cata de 12,5m en strip planking pour les fonds et CP époxy pour toute la superstructure soit plus de 50 000 milles. J'ai bien eu quelques problèmes de fissures mais à chaque fois dus à une mauvaise qualité de cp qui se délamine.
Sous les tropiques il est nécéssaire d'isoler, 3cm de mousse sur toutes les parties en contact avec le soleil cela a l'avantage de rendre le bateau insummersible.
Pour la revente je ne sais pas encore puisque le bateau n'est pas vendu mais je pense que c'est plus une question de budget.
Pour + d'info aller sur le site : kalen koan en passant par google
bon courage

21 jan. 2008
0

approfondir
pourrais tu stp approfondir au niveau fissures et delaminage.
Est ce que cela veut dire des fendillements qui interviennent d'eux même dans la surface du bois, ou après impacts sur une "mauvaise" qualité de bois?
Tu identifies le problème en parlant de mauvaise qualité de bois.
Comment eviter cela au moment de la construction, qu'est ce qui fait la différence?

22 jan. 2008
0

la colle
La difference c'est la colle ou plutot le collage des panneaux cp.Tu trouveras sur ce lien asso.abv.free.fr[...]/
toutes les infos concernant le CP.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (43)

Le beau temps !

mars 2021