Bateau tropical

Etant basé depuis pas mal d'année à Mayotte et ayant utilisé quelques bateaux divers dans ces coins, mono et multi, je trouve que les bateaux "classiques "ne sont pas très adaptés à ces latitudes, du moins dans notre coin.
1 : Le carré intérieur ne sert quasiment jamais, beaucoup de place inutile.
2 : Les cabines sont inutilisables pour dormir. Tout le monde se retrouve sur le pont. D'une manière générale, la ventilation ne correspond pas aux températures rencontrées.
3 : La maintenance est complexe : accès mal foutus, etc.. Chez Perkins, il trouve le moyen d'avoir un contacteur à clé où viennent se brancher 7 fils. Il me semblait que 3 suffisaient. Or bien souvent dans ces coins, il faut se débrouiller seul (avec heureusement l'aide très précieuse de ce forum).Et l'électricité et l'électronique dégustent bien.
4 : Les alizés, ce n'est pas permanent, et c'est bien d'arriver à naviguer par petit temps.

De temps à autre, on voit ou on essaie un bateau dont certains éléments semble correspondre aux nécessités, mais qui ont peu de succès.
Les catas open de plus de dix metres sont rares, mais avec un bimini bien conçu, c'est beaucoup mieux qu'un cata classique. En plus, ca régle le problème de la hauteur de nacelle et du fardage.
En monocoque, il y a eu quelques tentatives coté Atoll (très moche,certes) ou Geabsea 334 Open.
Pour la ventilation, j'ai usé ce week end d'une cabine avant d'Idylle 15,50, c'était pas mal, mais hors de portée de la majorité d'entre nous.
La solution du taud bien au dessus du pont apporte un début de solution, mais quand il y a calme plat on apprécierait des solutions de ventilation mécanique 12 v n'emettant pas un bruit strident empechant tout sommeil (quelqu'un en connait ?)
Question maintenance, marre de ces tuyaux gainés qui vous embarque 30 cables au fond des planchers dont on ne sait pas où ils vont. Alors que dans le bâtiment, on dispose de gouttières en plastique avec couvercle clipsable très pratique. On parle aussi des solutions type bus : si quelqu'un pouvait expliquer comment ca marche, je suis intéressé.
Quant au moteur inaccessible, ceux qui sont placés en position centrale sont une réussite (Sur un Dehler 38, il me fallait 5 mm pour avoir un accès parfait 4 cotés.
A propos, je trouve qu'avec 2 panneaux solaires de 100 watts et la solution frigo de Tilikum, la bière est bien fraiche !

L'équipage
13 mai 2008
13 mai 200816 juin 2020
0

Un cata open intéressant pour Mayotte
Il y quelques années, un pote a acheté d'occase le seul "citée d'alet" Open ( plan Lerouge) construit par Labbé.

Ce bateau a fait St Malo - Tahiti en contener avec un premier propriétaire, puis le chemin retour avec un deuxième.

Le pote a rénové le bateau et navigue l'été en bretagne sud : la plateforme est idéale par beau temps. Ultra rapide, un cockepit gigantesque à couvrir par un taud, 1,80 m sous barreau à l'intérieur.

L'intérieur est lavable à grande eau. Aucun des problèmes de maintenance que tu évoques.

J'ai bien pensé que ce bateau serait idéal pour moi à Mayotte ou Mada. Il peut faire le chemin par la mer... ou en contener de 40 pieds.

mon pote essaye (mollement) de le vendre depuis deux ans, mais comme tu dis, ce genre de bateau ne fait pas recette ici.

13 mai 2008
0

salut Vincent
Remarque personnel:
Tu aurais pu nettoyer ta place avant de partir de vauban.
c'est dégeulasse en ce moment.
:-D :-D :-D

Un cité d'Alet rentre dans un container ?
Cà se démonte?

a+

pierr

15 mai 2008
0

Interessant
Bien sûr qu'un Cité d'Alet open serait bien pour Mayotte, mais au transport il faudrait ajouter les taxes d'entrée sur Mayotte (prix du bateau + prix du transport) et à l'arrivée, ca fait beaucoup !!

13 mai 2008
0

saut Pierre
Remarque personnelle :
T'avais qu'à pas me piquer ma place dès que j'ai eu le dos tourné.
Ce sera toujours aussi dégueulasse après.
Remarque complémentaire : bien fait pour vous.

Oui, le Citée d'alet se démonte en une demi journée. Eric l'a fait l'année dernière pour rénover le bateau.
Il faut constuire des bers pour les coques.
Les deux poutres en alu ne craignent rien.

Le précédent propriétaire avait ramené le bateau de Tahiti pour environ 100 000 francs à la fin des années 90.

A+
Vincent

13 mai 2008
0

Aussi
L' edel 28 ou mieux le 33 de Lelievre

14 mai 2008
0

Mais
dommage que je les trouve laids :-(

14 mai 200816 juin 2020
0

Un cata tropical qui va bien
J'ai eu l'occasion de naviguer a Phuket sur des catas concus pour les tropiques, et construits en Thailande. Bon bateaux pour ces programmes, tres vivables sous ces climats.

www.latitude8yachts.com[...]ven.htm

14 mai 2008
0

le seul
moyen de limiter la t° intérieure au mouillage, c'est de couvrir au maximum le pont par un taud de soleil et éviter que le soleil n'entre par les ouvertures transparentes sinon effet de serre garanti: cette technique est d'ailleurs bien connue car c'est une technique de survie des militaires dans le désert, qui consiste à creuser dans le sens du vent dominant un sillon assez profond dans le sable, recouvrir le sillon par une bâche, faire un bourrelet de sable par dessus les bords et mettre par dessus une 2° bâche également maintenue par du sable: le but est de créer une lame d'air entre les 2 bâches ce qui isole très efficacement de la chaleur le bonhomme qui se planque sous ce dispositif pourtant très simple et léger...

14 mai 2008
0

Les tropiques et les bateaux
Je suis bien d'accord sur le fait que les constructeurs ne pensent aux pays chauds..... Dans le genre "open", le Kaidoz 31 présente il me semble une formule interessante. Pour le look bien sur c'est une autre affaire.

14 mai 2008
0

Robin 976
Je vois que tu es également à Mayotte

le Kaidoz 31, de quoi s'agit-il ?

15 mai 2008
0

kaidoz
C'est un bateau très ouvert sur l'extérieur,et la partie "cabine" est couverte par une sorte de toile qui vient prendre place sur des arceaux. Le site

15 mai 2008
0

Et les cata Wharam ?
Bonjour les amis

souvent , les amateurs de multicoques ont un avis défavorable , voir condescendants en ce qui concerne les multis de Wharam . Pourtant j'ai toujours pensé que dans le cadre de leur programme, c'est a dire la vie a bord sous les tropiques , il n'y a pas mieux : lourds et fins , donc acceptant la charge consécutive a une vie a bord permanente , immense plateforme centrale en bois ( c'est quand même plus agréable que les surfaces arrondies en plastique genre sanitaire ), fabrication rustique donc facile a entretenir et réparer , ils sont parfaits pour flaner entre les atolls . C'est d'ailleurs logique , puisqu'ils s'inspirent fortement des grands multicoques polynésiens de jadis dont on retrouve l'esprit dans leur décoration. Ce qui ne gâte rien est que l'on en trouve souvent en occasion a des prix intéressants et en construction neuve leur prix de reviens est sans commune mesure avec les bidules high-tech issus des délires de vitesse qui n'ont rien a voir avec les réalités du quotidien au long cours.
Imaginez vous l' instant d'un rêve sur un grand Wharam , vétu d'un paréo , par une nuit sans lune au large de Tongaréva ...Trés trés loin de la plaisance de grande consommation !
Amicalement - Joël

15 mai 2008
0

Du bon et du moins bon
J'aime beaucoup les Wharam sur le plan de la conception "simple" et bout de ficelle. Je les pense très sûrs, assez adaptés à la vie sous les tropiques et effectivement peu chers. Il y avait à Mada un Pahi 42 à 30 000 euros.
Mais je partage l'avis de Guillemot sur leurs performances, surtout au prés dans un lagon où le vent est souvent dans les 10 noeuds pendant 8 mois. Les carènes peu performantes et le plan de voilure ne permettent que de tirer des bords carrés.
J'ai eu un Corneel 26 à Mayotte qui marchait bien dans ces conditions, j'ai essayé très récemment un Tiki 21 et j'ai trouvé que pour le près, c'était vraiment catastrophique.
Dommage que l'on ne mixe pas cette conception simple et des carènes performantes.

15 mai 2008
0

cata Wharam : pas vraiment d'accord
Dans un lagon comme celui de Mayotte ( ou ailleurs, du reste), on navigue surtout à la journée et éventuellement au w-e.
La vie permanente à bord et la capacité de charge ne sont pas au programme.
Je chercherais plutôt le plaisir d'un multi rapide à toutes les allures, y compris par petit temps.

Il y avait trois Wharam à Mayotte lorsque j'y étais. Je les ai vu naviguer et tirer des bord carrés dans le lagon : bof...

A noter que le volume et le confort du cité d'alet open est supérieur à celui d'un wharam de même taille (j'ai visité celui qui fait 9 m à Mayotte)
Et les performances, on est dans un autre monde.

15 mai 2008
0

Oui
Guillemot me semble plus près de la réalité; le reste relève plus du fantasme.

Quant au bois, si c'est vraiment sympa pour le contact on ne peut oublier son entretien

15 mai 200816 juin 2020
0

Wharam = grand voyage
C'est clair qu'un Wharam n'est pas fait pour les sorties a la journée , ni pour le louvoyage dans des endroits étroits . Une fois en route ils sont sur des rails , mais c'est dur de les faire virer.J'ai une vision de la croisière très axée sur les longues traites , et dans le cas d'un multicoque dans le pacifique , ce sont des jours et des jours au portant sans rien toucher ni a la barre ni a la voilure . Moi dans ces conditions je persiste a préfèrer être sur un Wharam que sur un truc qui sent la chimie , meublé en sous-ikéa , avec autant de charme qu'un évier en plastique .Mais je respecte tous les choix , et si les Wharam étaient a la mode , leur prix augmenterait , et ce serait dommage; Ci joint la photo d'un 16m état neuf a vendre pour 70000 Euro.

Amicalement - Joël

15 mai 2008
0

D'accord , tout a fait d'accord !
Ou que l'on soit dans le monde on est amené a faire du près si on veut absolument aller la d'ou vient le vent a un moment précis . Mais la philosophie des proprios de Wharam tels que j'en connais un ou deux ( je n'ai pas dit que c'était la mienne ) c'est plutot d'aller la ou le vent les pousse , quitte a attendre un peu si nécessaire .En plus ils sont motorisés , en général un moteur dans chaque coque , et ils s'en servent en cas de besoin sans remords . Celui que je connais le mieux , c'est un ami anglais qui navigue sur son 14 m depuis 37 ans , toujours dans le Pacifique , et il n'a jamais eu d'autre domicile bien qu'il soit d'une famille hupée . Il (ou plutot sa femme?) fabrique des bijoux en corail que son fils vends en Angleterre .Inutile de préciser qu'il est définitivement perdu pour la socièté moderne , et qu'il y a plus qu'un monde entre lui et l'acheteur d'un quelconque Lagoon au salon nautique . Moi j'aime bien ce genre de personnage , et les bateaux qui vont avec .
Amicalement - Joël

16 mai 200816 juin 2020
0

Gros Wharam
Exact

ils ont souvent des moteurs HB en puits , ce qui simplifie beaucoup de choses, mais dans ce cas les moteurs sont vraiment des auxiliaires de manoeuvres et on perd les avantages liés aux diesels fixes . Le gros Tehini que j'ai visité en Croatie l'automne dernier a deux diesels Yanmar de 23 cv et ce qui est étonnant vu la forme des coques , est que l'on a vraiment la place de tourner autour des moteurs dans les deux compartiments moteur . Il est vrais que c'est un gros morceau ( voir photo ) . Pas vraiment fait pour rentrer a St Martin de Ré , mais vu son état absolument parfait , a 70000 Euro je persiste a dire que c'est donné .

Joël

15 mai 2008
0

Grand voyage = portant ?
hum, j'aimerais que ce soit vrai. Hélas nos routes nous amènent quand même à quelques bords de près, sauf à ne jamais passer deux fois au même endroit sans refaire le tour. Le Pacifique ne fait pas exception: de Tahiti aux Tuamotous ou aux Marquises, c'est du près. Tu vas aux îles sous le vent ça va, tu en reviens: du près. J'imagine qu'on a le même problème dès qu'on habite quelque part... et donc à Mayote.
Il n'y a qu'aux Antilles où j'ai constaté qu'on faisait essentiellement... du bon plein ! :-D

16 mai 2008
0

Wharam et motorisation
Effectivement, compter sur le moteur pour avancer au près, c'est une solution tout à fait acceptable. Mais,la forme en V des Wharam n'est guère favorable à l'implantation de 2 diesels in bord. Bien souvent, ils sont équipés de HB ce qui est assez conforme à leur concept général. Et j'ai le souvenir d'un Oro de près de 15 m équipé de 2 HB, c'était pas triste.
Et effectivement à Mayotte, un des trajets les plus fréquents, c'est Mayotte - Nosy Bé, soit 180 milles avec le vent à 20 degré de face de la direction et une mer assez confuse..

15 mai 2008
0

Non
il ne faut pas ramener le prix des Wharram a une simple question de mode! Ils n'apportent évidemment pas ce qu'apportent les autres catas que tu catalogues un peu rapidement.

Et puis l'esprit d'un voyage n'est pas forcement lie a l'esprit d'un bateau, ou celui qu'on lui donne

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

Souvenir d'été

  • 4.5 (144)

Météo idéale pour un mouillage à l'île de Sein

novembre 2021