Bateau "rincé"

Bonjour,

Dans cerrtaines discussions sur des avis à propos de bateau utilisé en regatte, je peux souvent lire "attention, ils ont peut-être bien tiré dans le bateau et il peut-être rincé"

Comment voit on si un bateau est rincé ?

Merci et bonne journée

L'équipage
26 nov. 2020
26 nov. 2020
0

sur les bateaux de régates, tout ce qui est sollicité :
c'est les voiles, le gréement, l'accastillage ...
Mais pas que : jeter un oeil dans les fonds, du coté des varangues, du contremoulage, des boulons de quille.
Ils sont pas tous comme ça, mais il y en a qui sont en mode bourrins, les écoutes entre les dents, faut taper dedans, allez, on sort le spi par 35 nœuds, empannage de porc ...
je suis en mode humour, doucement les grincheux ...
Et bon vent à tous !
;-)


PYTHEAS II:Et des reprises de cadènes, pied de mat, épontille, cloison principale, tous les renforts d'accastillages sous les winchs d'écoutes entre autre.....·le 26 nov. 13:38
26 nov. 2020
19

Si quand tu lèches le pont, ce n'est pas salé, c'est que le bateau est rincé.


Kobaia:je dirais au contraire que si le pont est très salée c'est qu'on a tiré dessus et qu'il a reçu beaucoup d'embryons 😊·le 28 nov. 08:52
Scotland:"Tiré" et "embryons" ??? Mais que fais tu avec ton bateau ???🤣·le 28 nov. 09:09
Kobaia:P... n d'écriture automatique ! 😵 Et comme c'est un commentaire j'ai pas trouvé le moyen d'éditer... ·le 28 nov. 11:32
26 nov. 2020
0

Et aussi, sur les bateaux de régate, quand on sort du port pour aller sur la ligne au moteur, on démarre et tout le monde à fond de cinquième. Ca fume de partout.


26 nov. 2020
1

les coques en papiers de cigarette ,quand ça fûme elle brulent
donc il faut rincer pour les éteindre ;-))
Alain


26 nov. 2020
0

Comment voit on si un bateau est rincé ? Un indicateur sûr, c'est de savoir qui paye les dégâts. Nombreux sont les marins capables de gagner les régates s'ils ne payent pas ce qu'ils cassent à force de "bourriner". A la fin de la journée, c'est pas les mêmes bateaux. Ce qu'il faut donc consulter, c'est le cahier d'entretien et le chef d'atelier.


26 nov. 202026 nov. 2020
1

suppression d'un message faux qui ne servait à rien. cf message de duffy en dessous.


26 nov. 2020
0

Ayant embarqué sur un voilier de course moderne de 10 m avec voiles noires, j'ai été vraiment surpris et un peu effrayé des tensions qu'il mettait demandé d'atteindre: en bordant cela craque de partout; mais ce serait normal!


26 nov. 2020
0

Ce que dit Napadnom n'est pas exact. Le phénomène de fatigue (rupture d' une pièce fonction d'un nombre de cycles sous effort bien inférieur à la charge de rupture statique ) n'existe pas pour une pièce en composite.C'est applicable dans l'aéronautique civile et aussi ailleurs.
Si une pièce en composite est rincée c'est qu'elle a subi des charges supérieures à sa limite élastique (déformation permanente).
Pour info en aéronautique civile moderne seuls les moteurs et le train ne font pas la vie de l'avion. Si une pièce métallique autre est dimensionnée par le phénomène de fatigue, c'est la durée de vie de l'avion qui est pris en compte


Polmar:Peux-tu expliquer le pourquoi des dérives carbone des premiers Rafale qui cassaient; semble-t-il trop rigides;·le 26 nov. 20:18
duffy:le principe des rupture en fatigue c'est qu'il faut faut beaucoup de cycles . Donc quand tu parles des premiers c'est au début. Je ne connais pas pas ces cas mais cela ressemble plutôt à des cas de fortes manœuvres non prises en compte dans le dimensionnement initial. Que cela soit la partie composite ou métallique (attache dérive sur fuselage ) qui ait cassé.·le 26 nov. 20:52
Submersible2:Au sujet des elements de structure trop rigides qui cassent: je ne connais pas le cas des derives de Rafale mais il y a eu le cas de l’Orlyonok, un ekranoplan soviétique.Le prototype s’est ecrasé en 1975, suite a une rupture structurelle (la derive aussi si je me souviens bien) et il s’est averé que c’etait du a un alliage trop rigide.Par la suite un alliage moins rigide fut utilisé, resolvant le probleme.Ce serait du si je me souviens bien, a l’effet de regimes vibratoires qui fragiliseraient plus des structures trop rigides.·le 27 nov. 19:10
26 nov. 202026 nov. 2020
8

Encore une discussion passionnée qui ne manquera pas de jugements à l'emporte pièce. Je me permet de mettre un peu d'eau dans votre vin. Armez vous de patience, c'est long.

Un bateau de régate, est plus sollicité qu'un croiseur par son équipage, on spie, on navigue au max de la voilure, dans des forces de vent supérieures à l'usage 'normal'. Donc le gréement est très sollicité les tensions sont énormes (vraiment énormes) et le bateau travaille beaucoup.

Maintenant qu'un bateau soit rincé ou non dépend de 3 facteurs

1/ L'usage:
Un bateau de régate s'use plus vite qu'un croiseur, c'est d'autant plus vrai s'il fait de la course au large plutôt que de la régate de quartier, et encore plus s'il est mené en équipage complet plutôt que réduit (le rappel n'est pas le même).
Donc le programme est important, mais un Tofinou mené en famille à Noirmoutiers ne vieillit pas comme un 31.7 qui tourne en Osiris ou IRC

2/ La construction:
Regarde le type de construction (infusion notamment) et la qualité des résines, celle de l'accastillage surdimensionné, des inserts en métal à l'emplacement des winches et bloqueurs, ou l'échantillonnage de la construction de marques comme X (chassis alu reprenant les tensions du gréement), J, Archambault, JPK, Pogo et d'autres.
Tu es très très loin des standards des croiseurs lambda, en ce qui concerne la longévité du bateau. Regarde la côte des X et J par rapport aux Bénétubes (escellent croiseurs par ailleurs), c'est assez parlant.

3/ L'entretien
On parle de bateaux rincés, mais les pires que je vois sont des croiseurs délaissés par leur patron, sans entretien. En régate tu pousses ton bateau énormément, et tu es sans cesse en quête du maillon faible que tu remplaces AVANT qu'il ne casse: dormant, courant, accastillage, voiles, electroniques sont remplacés périodiquement. Donc le renouvellement des consommables (j'inclus le mât) est supérieur à tous les croiseurs.

A Abu dhabi on a récupéré un TP52 (Samba Pa'Ti) de 15 ans qui avait beaucoup couru aux mains de pro, notamment la Transpac, le bateau, n'avait pas bougé, pas une fissure, rien. Pareil pour les anciens Mumm 30 du Tour Voile qui ont fini à Oman, ils étaient a priori rincés mais sur le Tour on remplace l'étai tous les ans et le dormant tous les 2 ans.
Les bateaux étaient moches, bugnés de partout, mais on a jamais rien cassé en course dans des conditions très dures. Les bateaux ont 25 ans et se sont fait littéralement torturer par leurs équipages, et hors cosmétique tout va bien

A l'inverse, la visite d'un dufour 40 d'école de voile de 6 ans avec 30.000 milles au compteur montre un bateau faïencé de partout, avec des reprises à faire au niveau des cadènes, des cloisons, des tirants, du mât, etc... Un truc que je n'emmènerai pas au Fastnet alors même qu'il est censé être suivi par des pros.

Ma conclusion, c'est que je préfèrerai toujours un coursier bien construit et surtout bien suivi avec un historique limpide qu'un croiseur lambda entretenu sur un budget limité.

Avrio à 42 ans, le mât Proctor en 15 de moins, le bateau a couru toute sa vie au mains de professionnels du Nautisme (gréeur/voilier). Il est nickel. Après l'achat on est partis directement aux Scilly avant de faire la Normandie solo, du RORC et le tour de l'île de Wight (qu'on gagne en double), soient 2000 milles à fond la caisse entre 2 et 35 nds sans rien casser.

Alors d'accord, en 2020 on a fait de gros travaux et changé pas mal de trucs en préventif donc le budget est à l'avenant, mais j'ai beaucoup plus confiance qu'avec la plupart des bateaux sur lesquels je navigue dontles portes se bloquent au prés ou il y a toujours un truc pété qui n'est pas remplacé.

Un exemple ici même:
www.hisse-et-oh.com[...]5-match


Lepapé:Bien d'accord avec cette analyse. Bien construit, bien suivi, un voilier de course fort sollicité par un équipage qui maîtrise et navigue beaucoup peu durer vraiment très longtemps. ·le 26 nov. 18:46
Dr Feelgood:Merci, je pense aussi aux Selection et JOD, pourtant pas construits pour durer et qui pourtant sont toujours visibles ça et là.·le 26 nov. 19:56
Trialp:un tout grand merci pour ces explications detaillées. ·le 27 nov. 10:35
27 nov. 2020
0

J'ai parlé de la torture des Mumm, la voila mise en musique.


27 nov. 2020
0

un tout grand merci pour vos reponses serieurses et les reponses humoristiques.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Skellig 2019

Faune et Flore marine !

  • 4.5 (75)

Skellig 2019

janvier 2021