Bateau recherché et retrouvé : coût et responsabilité ?

Pour une fois, les échanges sont plus vifs sur face de bouc qu'ici. :acheval:

m.facebook.com[...]ory.php

Je suis toutefois curieux de savoir qui va payer toute cette recherche pour rien, pour un voilier perdu faute de carte papier.

"Ce lundi matin, ces recherches, interrompues la nuit dernière, ont pu reprendre à l'aide d'un hélicoptère de la gendarmerie appuyé par deux semi rigides de la SNSM et des pompiers."

Les gendarmes se sont, dans un premier temps, rendus au domicile du skipper."
"Les recherches se sont alors orientées au nord de Noirmoutier jusqu'à l'estuaire de la Loire. En vain, les recherches, qui se sont poursuivies en soirée dimanche, ont été suspendues avant de reprendre ce lundi matin."

" Des recherches en mer commencent à l’aide d’un hélicoptère de service public de la Marine nationale basé à La Rochelle, de vedettes SNSM (Fromentine et île d'Yeu) et de gendarmes de Beauvoir-sur-Mer."

" La zone de recherches est élargie?: du nord de Noirmoutier jusqu’à l’estuaire de la Loire. Avec un Falcon de la Matine nationale basé à Lann Bihoué, des vedettes SNSM (Noirmoutier, Pornic et Pornichet), des pompiers au sud de l’estuaire et le soutien des postes de plage."

" Suspendues durant la nuit, les recherches ont repris ce matin à l’aide d’un hélicoptère de la gendarmerie, d’une vedette SNSM et des pompiers."

Ça fait quand même beaucoup d'hommes et de moyens.
Ce sont des moyens légitimes pour couvrir les urgences, mais quand il s'agit de négligence ?
Combien ça coûte et finalement, qui va payer ?

L'équipage
07 août 2017
0

(Le "AR Vag" du Facebook, n'est pas moi, qu'on se le dise.)

07 août 201707 août 2017
1

J'y suis allé jeter un coup d'oeil sur face de bouc, oulala le niveau des échanges. :lavache: :lavache:

07 août 2017
0

Surréaliste ! Le gars est en peu en dessous du niveau zéro de compétence, part, se paume et ose insulter tout ce qui flotte de ne pas le secourir assez vite ...
Même si c'est à ça qu'on les reconnait, celui ci fait très fort.

07 août 2017
0

Il faut quelques cartes papiers, des routières à grande échelle, un petit minimum. Pour la manche 3 voir 4 suffisent. Ca ne coûte pas un bras à côté de tout ce qu'un bateau coûte. Si on les a à bord on peut y reporter un point dessus au crayon avec une appli gratuite sur le smartphone qui donne longitude latitude. La nuit, en y mettant un point toute les heures, ça donne un bon point de départ si toute l'électronique part en carafe.

07 août 201707 août 2017
0

Je crois rêver : "en Manche, 3 ou 4 suffisent..."
Voila qui est justement complètement irresponsable. Ne se fier qu' a l'électronique sur l'eau (gps ou smartphone) devrait être interdit..
De toute façon, pour moi, tout gps à bord devrait étre supprimé, la nav ça se mérite. :acheval:
Sans rire, le niveau de ce gars qui longe cette côte pas très dangereuse et se paume, c'est incroyable...on dit que les voileux savent naviguer, que le motonautisme c'est "caca"...je pense qu'un permis plaisance avec une bonne épreuve de nav ne serait plus du luxe...A cause justement de la généralisation des gps dans les bagnoles et leur utilisation identique en mer...Les océans à la portée de Mr Pinon...

07 août 2017
8

@Rigil.

Je persiste avec mes "3 ou 4 cartes" suffise pour la manche. Au moins des Pays-bas jusqu'à Cherbourg.
1/ un bon almanach/instructions nautiques te donneront les cartes des entrées des ports.
2/ Pour l'électronique, une licence navionics par ex. te donne le droit d'avoir le logiciel sur deux supports (tablette et smartphone par ex.), donc il y redondance si panne d'un des deux supports.
3/ si on a un sens marin de m...e, 300 cartes n'arrangerons rien à l'affaire. Joshua Slocum a fait le tour du monde avec très peu de cartes.

07 août 2017
0

Exact.
j'ai fait Cherbourg/hollande avec une carte large de la Manche, l'almanach et le pilote côtier. Faut savoir lire les instructions et n'être pas empoté.
A l'époque, je n'avais pas de redondance, et je ne pensais pas faire escale.

09 août 2017
1

Et bien moi Rigil, je suis un irresponsable un vrai "Pinon", merci pour lui et avec je pense une bonne partie des marins qui navigue à part toi bien entendu . :whaou:
J'ai un GPS, non 3, 3 ordi avec toutes les cartes possible inimaginable et en guise de carte marine, mon bloc marine obligatoire, avec un radar, un AIS, et tout tintoin..... :mdr:
Des mecs qui se paume même dans leur propre village t'en trouveras toujours, même si ils y sont nés, c'est comme ça et c'est pas en hurlant à tue tête que tu résoudras le problème et donc en faisant passer un permis qui t'apportera rien si ce n'est le fait de t'amputer d'une partie de ton budget et la possibilité de te faire 'emmerder par la maréchaussée alors que tout ce que tu auras appris tu l'auras oublié le lendemain, j'en sais quelque chose, j'ai mon permis depuis 30 ans :heu:
Pascal :alavotre:

07 août 2017
0

Parfois, sur Hisse et Oh, les échanges sont vifs, mais là, sur ce fil Facebook, c'est vraiment hargneux et au-dessous de tout!
Je suis scandalisé du mépris de la part de la "victime" porté aux autres navigateurs qui n'auraient pas vu le voilier en "détresse". Comment savoir qu'un bateau qui ne lance ni message VHF, ni fusée de détresse est peut-être en difficulté? Je rejoins totalement la remarque de Neptune99.

07 août 2017
2

Mais justement, je n'ai pas très bien compris où était la détresse. Il n'avait plus d'électricité, c'est juste gênant pour les feux de route. Il devait bien avoir la lampe de poche réglementaire pour éclairer sa carte ? Quant au compas de relèvement, il a une pastille phosphorescente…

07 août 2017
0

l'appel de détresse a été fait par un ami qui l'attendait sur terre... ce qui est curieux c'est qu'il se soit laissé dériver à partir du moment ou il n'avait plus de batterie.

07 août 2017
2

Mon dieu... je viens d'aller sur facebook lire les échanges... ce n'est que mon avis mais 48h de plus à dériver ne leur auraient pas fait de mal... absolument scandaleux et le coût de "ne pas tirer de fusée de détresse pour ne pas payer un remorquage" :lavache: :lavache: on atteind les bas fond du nautisme, que quelqun leur mette une bonne claque pour les reveiller

07 août 2017
1

Va t'il faire un don a la snsm ?
J'ai un doute :jelaferme:

13 août 2017
0

Sûrement pas, vu qu'il n'a pas fait appel à eux ;-)

08 août 2017
0

bonjour a tous je rappelle que le secours des personnes est gratuit mais pas celle des biens donc le bateau retrouvé et ramené au port =facture de dépannage !!!!!!!!!!!! :alavotre: :goodbye:

08 août 2017
0

Bonjour matelot.
Je suis d'accord avec toi. De ce que j'ai lu, il a été pris en remorque par un semi rigide de la snsm à 4 miles de Pornichet et route sur ce même port.
Remorquage = facture.
(Soit dit en passant, ce n'est pas le vent qui manque cet été)

Ma question portait plus sur les 48h de recherche, les vedettes sur zone, les pompiers, les hélicoptères, le Falcon....
Je crains que, pauvres contribuables que nous sommes, ça soit à la charge de la collectivité.

Suis-je dans le vrai ?

09 août 2017
1

je ne suis pas toujours d accord ave Pascal ,mais là je mets une étoile .

08 août 2017
0

bonjour mouzig, pour les recherches les jours précédent je n'en ai aucune idée et je crois bien que c'est nous qui paieront l'addition
c'est vrai que cette année ont est gâté pour le vent , j'espère qu'en septembre il sera d'est pour que nous puissions remonter depuis royan plus facilement . :alavotre: :goodbye:
ps : tu vois plus bas la facture d'un petit remorquage 340euros!!!!!!!!!!!!!!

09 août 2017
4

En même temps Romain, le jour ou un gars se choppe un crabe à cause de la bibine, du tabac de la bouffe ou je ne sais quoi, tu crois que le contribuable y échappe... :reflechi:
Heureusement que non, on a bien de la chance d'être dans un état comme le notre ou la participation aux maux de tous est pris en charge par la communauté et chacun un jour ou l'autre y trouvera son compte pour diverses raison bonne ou mauvaise ;-)
Pascal :alavotre: :reflechi:

09 août 2017
0

T'es pas toujours raccord avec moi parce-que tu ne comprends pas tous vu que j'ai toujours raison :mdr:
Pascal :alavotre:

09 août 2017
0

moi de même :mdr:

08 août 201716 juin 2020
0

J'aime bien son aussière en corde de paysan.

0

J'aime beaucoup la notion du "sans moyen de communication". :pouce:

La quasi totalité de la zone cotiere dans laquelle il a "dérivé" est couverte par un simple téléphone portable :mdr:

08 août 2017
2

Alors là, sa défense et son agressivité sur facebook me laisse sans voix... Il me vient toutefois ceci à l'esprit:

La classe mondiale, peut-être même le champion du monde...

Ce que l'on craignait il y a quelques temps arrive. Des gens en mer, incompétents, panne de batterie et c'est la cata, et qui engueulent vertement tous les plaisanciers parce que personne ne vient l'aider...

:tesur: :tesur: :tesur:

08 août 2017
1

j'ai fait Locmariaquer / Arzon avec une carte routière de la Creuse et bien c'est quand ma femme m'a dit qu'on entrait dans le port des Sables d'Olonnes que je me suis demandé si je ne devrais pas investir dans une carte plus précise !!

08 août 2017
1

Bonjour,
ma réflexion du jour :
"Bah faut pas être sorti de st Cyr pour faire 12 mn, il devait surement pas avoir le nécessaire règlementaire à bord et à mon humble avis il a du bien se faire aligner à la sortie.
J'ai pas été sur fesse de bouc et j'irai pas ça ne m'intéresse pas, ce qui est plus grave c'est que si il avait au moins une carte à bord, un annuaire des marées et des courants je pense qu'il serait arrivé à bon port, à moins que ce soit une vraie bille..."

08 août 2017
7

Souvent il manque l'équipement minimum !!!

''Un cerveau'' !

hormis pour faire le buzz a 12 M des cotes c'est pas le milieu l'Atlantique en 48 h 00 y a moyen de faire des points même sans Gps ni sextant , ni boussole, ni montre !!!

08 août 2017
0

www.francebleu.fr[...]1510195

"Son téléphone portable n'avait notamment plus de batterie. L'homme, âgé de 35-40 ans, habitant de l'île d'Yeu n'était visiblement pas inquiet. Il a passé la nuit de dimanche à lundi au mouillage près de Pornichet sans savoir qu'il était recherché. "

09 août 2017
3

il n'était visiblement pas inquiét et sur facebook il dit qu'il faisait des grands signes aux bateaux qui passaient (des "Y").
Moi quand je suis pas inquiet au mouillage eh bien je fais la sieste, je fais pas des grands signes à tous les bateaux qui passent.
Toujours la meme histoire, une ampoule qui grille et le bateau est en perdition.
Le gars habite sur une ile et il est pas foutu de ramener son voilier tout ça parce que sa batterie est à plat. il devrait aller s'installer au centre ville de Paris, il nous coutera moins cher en sauvetage.

08 août 2017
0

Pas très clair cette histoire, si je comprends bien il était en panne de batterie et perdu mais pas en détresse.
Des proches trop angoissés ?
Je note quand même à quel point pour le commun des mortels la navigation de plaisance est souvent considérée comme une activité extrèmement risquée. Idem l'aviation commerciale il y a 20 ans alors que c'était déjà un des moyens de transport parmi les plus sures. A quand de bonnes statistiques d'accident au niveau Européen qui établisseront définitivement que ce n'est pas un sport plus dangereux qu'un autre ? Ca désangoissera certains et pourrait peut-être épargner des $$$$$$$$$ en recherches inutiles.

09 août 2017
0

@Pierre3; "ce n'est pas un sport plus dangereux qu'un autre"
Les sports dangereux sont l'équitation, la plongée, l'alpinisme ou le parapente par exemple...

08 août 2017
0

ça me remémore une anecdote. Une fin d'après-midi nous étions au mouillage près des Huguenans à Chausey, un petit canot à moteur s'approche de nous et le pilote nous demande si nous pouvons appeler son père à Granville pour dire que tout allait bien sauf que son téléphone était passé à l'eau et qu'il ne serait pas de retour avant 2 heures... Avoir un correspondant à terre, c'est bien ! et il vaut mieux une alerte inutile si l'inquiétude est fondée, que pas d'alerte si nécessaire.

08 août 2017
0

J'ai eu un problème de dépôt dans mon réservoir a 5 milles au nord de l'ile de Noirmoutier. Mon moteur a calé et impossible de le redémarré...
Dans mon cas, mon téléphone toujours chargé a bloc avant chaque sortie car je n'ai qu'un permis côtier et je n'ai donc pas de VHF.
Aprés 30 minute de dérive, j'ai quand même téléphoné a la SNSM.
15min plus tard ils étaient la!

Je n'ai qu'un petit bateau de pèche/promenade et un permis côtier mais j'ai quand même pris une assurance navigation (5€/ mois) au cas ou...et bien heureusement!
Grace a l’assistance de l'assurance, je suis couvert pour les remorquages des biens...
Facture de la SNSM de 340€ remboursé intégralement par mon assurance!

Franchement, pour 5/mois...faut pas s'en privé

08 août 201708 août 2017
0

Re réflexion du jour :
je cite "www.francebleu.fr[...]1510195 "
+
"Son embarcation a été prise en remorque par la SNSM jusqu'au port de Pornichet. Les gendarmes maritimes sont venus l'interroger et ont visité le voilier afin de voir les équipements présents à bord. Si des équipements de sécurité manquent, des amendes sont possibles."
Fin de citation, et je rajouterai (en état de fonctionnement, non périmé...etc...).
ça risque bien de lui coûter cher cette affaire là...

08 août 2017
2

Cette histoire pourrait arriver à beaucoup de plaisanciers.

Un gars avec qui je vais régulièrement à la pêche était parti il y a quelques semaines pour une partie de pêche, à moins d'un mile de la cote , très rapidement , la brume est tombée. Il avait oublié sa vhf et son tel portable . Il a alors sagement décidé de mouiller en attendant que la brume se lève.
A 20 heures , sa femme ne l'ayant pas vu rentrer alors qu'il devait rentrer à 19 a appelé le cross , et c'est toute l'armada qui s'est mise en route , les pompiers pour la cote , la snsm , l'hélico....
A 20H30, la brume s'est levée et , il est rentré par ses propres moyens , surpris d'avoir déclenché un pareil cirque.

Il aurait pu aussi avoir un malaise , ça arrive .

Je suppose que tous les participants à hisse et ho n'oublient jamais leur vhf , jamais leur téléphone portable , même pour une toute petite sortie.

08 août 2017
1

A 20 heures , sa femme ne l'ayant pas vu rentrer alors qu'il devait rentrer à 19 a appelé le cross<<<<
pitoyable.

09 août 2017
6

oui oui Torlak, mais en même temps elle n'a pas téléphoné directement à son Notaire :mdr: :oups: :jelaferme:
Pascal :alavotre:

08 août 201708 août 2017
6

Je n'ai jamais eu de correspondant à terre pour éviter cette situation. J'ai pu ainsi rester sereine le jour (lointain) où je me suis trouvée dans le brouillard sans Vhf (inexistante en plaisance à l'époque) ni téléphone portable ni Gps (pas encore nés) ni radar plus le loch en panne en partant des Sables. J'ai continué ma route en envisageant de tourner en rond toute la nuit à l'approche de l'île d'Yeu si je ne la voyais pas au moment où les fonds remontaient, au lieu de rester scotchée près de mon port de départ (facile ce jour-là, pas de bords à tirer et pas de pêcheurs au large). Je suis sortie de la nappe de brouillard à quelques milles de l'île et au lieu de ma précipiter vers la cabine téléphonique je me suis préparée un bon repas !

09 août 2017
2

Ah la merveilleuse époque où les GSM n'existaient pas encore... quelle liberté.
Mais je me suis aussi mis une fois la rate au court bouillons ne voyant pas revenir mon frere d'une rando à ski à 22h00.
Là j'étais limite à appeler les secours (ce qui ne m'est jamais arrivé ni en montagne ni sur mer).
Finalement, le retour leur a pris beaucoup plus de temps que prévu et ils avaient fait un resto au retour.
Aujourd'hui, si ton rejeton ne t'a pas rappelé à l'heure -5mn c'est panique à bord.
Autres temps autres mœurs.

09 août 2017
0

Il m'est arrivé il y a environ une trentaine d'années de me retrouver au milieu du brouillard tout d'un coup et plus de vent du tout, on a continué la route sur notre cap avec les derniers relevés, gonio à la main et cartes papier plus corne de brume réguliers... le brouillard a fini par se lever et nous sommes arrivé à bon port.
Ce jour là on a vidé la mer de ses maquereaux c'est pour ça qu'il n'y en a plus aujourd'hui !
:pecheur: :-D

09 août 2017
0

Le gars dont on parle sur ce fil est vraiment nul.
Je ne voit pas bien comment une panne de batterie peut arrêter un voilier, mais bon...

Marrant d'être en "détresse" sans le dire pendant 48 heures ! c'est un gag !
:mdr:
Si on ne sait plus ou on est du tout, qu'on a perdu ses cartes, VHF, ses jumelles et ses lunettes de vue, il suffit de suivre un autre petit voilier qui rentre vers son port, c'est pas bien compliqué !

Vous êtes vraiment injustes avec "Pinon" car lui est vraiment bon, la preuve il a fait rire tout le monde !
:mdr:

J'ai toujours une VHF étanche chargée et attachée, plus de portable (en plus souvent à quelques milles ça ne capte plus), un gps chargé dont je ne me sert jamais, mais surtout des cartes papiers bien plus pratiques (pas de reflets ni de pannes de batteries).
Je trouve qu'avec les cartes papier on "visualise" mieux les côtes.

Tout ceci est typique des gags de l'été !
;-)
Et l'été n'est pas fini !
:mdr:

13 août 2017
0

j'ai du mal à comprendre la réaction du skipper, le trajet yeu - fromentine n'a aucune complexité, à part le chenal près du pont de noirmoutier. Il y a peu de fond entre Yeu et la côte, rien ne l'empêchait de mouiller et d'attendre le jour. Que ce soit la nuit ou le jour , le pont de noirmoutier se voit de très loin.

Bref dur de comprendre. Surtout que se laisser dériver vers le croisic, présente le risque de se taper les rochers au large du NO de Noirmoutier...

Flap

13 août 2017
1

C'est en effet une réaction difficile à comprendre , encore plus difficile à comprendre est que cette attitude est courante.

Les réactions en cas de problème en mer sont très souvent irrationnelles.

Il y a souvent , ce refus de mouiller et d'attendre de meilleures conditions quand ça serait possible .

Il peut y avoir aussi sur un voilier , le fait de ne pas utiliser les voiles alors qu'il y a du vent et que le moteur est en panne.

Sans doute un sentiment de panique paralysant.

Il y a quelques semaines , un voilier avec une famille à bord se trouve en panne de moteur et se met à dériver. Le skipper mouille , mais l'ancre chasse , et la dérive du voilier se poursuit jusqu'au moment où enfin l'ancre croche , la dérive s'arrête à quelques dizaines de mètres des rochers. A aucun moment le skipper n'a déroulé la voile d'avant , à aucun moment le skipper n'a hissé la GV.

D'autres paniquent immédiatement pour une petite voie d'eau liée à un filtre à eau de mer légèrement dévissé.

13 août 2017
0

Les commentaires de l'équipage sur Facebook m'ont rappelé le piratage de La Tanit : la famille des skippers avait donné l'alerte mais la veuve du skipper a reproché ensuite à l'état français d'être intervenu !

13 août 2017
0

Bonne nav a tous
Je ne me rappelle plus comment on faisait sans téléphone portable?
Peut être qu' on naviguait pas?
Je vais prendre mon canot et partir en Manche en stoppant tout le matos
Électronique et voir s il est encore possible de voyager sans ca
Je reviendrais la famille de ne pas faire de recherche avant 3 4 jours
Je pense que si le soleil se lève toujours a l'est ca ira
Par paresse je ne possède pas de permis mais assez de bon sens pour naviguer dans de bonnes conditions michel

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (137)

un éléphant ça trombe

mars 2021