bateau neuf a bas prix

Salut à tous,

Aujourd'hui Bavaria et Poncin (gamme Harmony) proposent des voiliers à des prix largement inférieur à leur concurent, pensez vous que ce soit au détriment de la qualité?. Ces bateaux moin couteux risque t'ils d'entrainer une baisse des prix du marché de l'occasion? Qu'en pensez vous?

L'équipage
10 août 2005
10 août 2005
0

Le juste prix ...
Attention aux prix catalogues ... ils ne signifient souvent pas grand chose, chaque constructeur y met ce qu'il veut, et souvent il faut y ajouter jusqu'à 20 à 25% pour avoir un bateau en état de marche et à l'eau.

Pour comparer les vrais prix, il faut se faire faire une véritable offre d'achat détaillée comme si on allait signer un bon de commande !

10 août 2005
0

J'ai eu l'occasion
de voir un harmony de près, les meubles semblent sortir de chez ikéa :-D

Réponse d'un commercial : "c'est un nouveau concept" :mdr: !!!

_/)

10 août 2005
0

Y'a pas de secret
Les prix ne baissent pas par un coup de baguette magique, même si l'industrialisation et la rationnalisation aident.

J'ai eu l'occasion de voir un Cyclade (concurrent des marques précitées): ce qui m'a le plus choqué (je n'ai pas vu l'intérieur, j'ai laissé tombé), c'est qu'il n'y avait pas de barre d'écoute de GV. L'accastillage était nettement sous dimensionné, et pas des meilleurs gammes de fabricants.

Personnellement, je ne dirais pas que la qualité n'est pas bonne, j'en serais bien incapable: je n'ai pas découpé le bateau à la tronçonneuse pour vérifier l'épaisseur des fonds.

Mais mon avis (qui n'engage que moi) est que ces bateaux sont sous équipés, et le prétendu "clé en main" n'est qu'en fait qu'un "pret à naviguer pas loin", et que le chèque à faire pour le mettre vraiment à niveau n'est pas négligeable.

De plus, ces bateaux sont conçus pour un marché principal: la location. En cela, ils répondent parfaitement à leur programme: naviguer très facile, et ne surtout pas s'embéter avec des trucs à régler, c'est un peu de voile quand c'est pas trop fort, et moteur les 3/4 du temps.

Quant à faire baisser le marché, non, au contraire, j'aurais tendance à penser qu'ils vont plutot faire monter les prix de bateaux proposant de meilleures prestations. La valeur de ces séries (Cyclade, Harmony et autres) par contre, peut se retrouver en dessous du marché moyen, mais là il faut quand même être devin pour le parier car il y a tellement de critères irrationnels qui rentrent en jeu ....

10 août 2005
0

Hello, fred
"les meubles semblent sortir de chez ikéa"

tu entends par là le design ou la qualité du mobilier ?

Chantal,

10 août 2005
0

Ben... le design met
la puce à l'oreille, et en regardant de près... :-( !!!

_/)

10 août 2005
0

ben quoi ?
chuis en train de vernir des chaises ikéa (modèle de base en sapin brut à 14,5 euros)

Je vous assure, avec du vernis marine, ça le fait !
Mais ma femme me dit que pour la cuisine ça vaut pas le coup de mettre 7 couches...
Z'en pensez quoi ?

:famille:

10 août 2005
0

P't'ête ben
qu'c'est l'vernis qui tient la chaise !

Merlin plage sur la côte normande, çà ne vous rappelle rien ?

10 août 2005
0

Une fois
le futal collé à la chaise, ça devrait la renforcer... :jelaferme:

_/)

10 août 2005
0

Pour être sérieux
La finition entre pour une part non négligeable du prix.....et dans ton cas, c'est toi qui la fait. Donc il faut comparer à prestation égale.

Pour la petite histoire, voila pas mal de fois que j'achète de vulgaires oranges dans 2 hypers d'enseigne différentes et chez un petit légumier.

Chez ce dernier, elles sont facile 30% plus cher. Mais 2 de ses oranges me donnent autant de jus que 3 chez les GMS et pourtant depuis 1983, le seul message que nous délivre la grande distribution c'est : "vient chez moi c'est moins cher" Quelle indigence ? et pourtant çà fonctionne. Cherchez l'erreur.

10 août 2005
0

à voir...
pas encore essayé de m'asseoir dessus, c'est pas sec !

:lavache:

10 août 2005
0

j'ai un peu exagéré...
je vais m'arrêter sans doute à 3 couches...
(mais mon équipière trouvait que 2 c'était déjà pas mal).

Et d'accord, ça ne vaut pas une "vraie" chaise !
Mais c'est moins pire qu'ailleurs: c..a, f.. etc...
:scie:
(dis, tom, t'as pas une binette avec un pinceau ?)

10 août 2005
0

Ben alors, finalement...
qu'est-ce qu'il faut acheter pour avoir une qualité acceptable et pouvoir naviguer à la voile même par 7B sans craindre une casse anormale ou pouvoir border une voile sans y laisser 1 biceps?

10 août 2005
0

je crois que la seule chose à "acheter" obligatoirement
mais c'est valable pour tout : c'est l'expérience.
Chacun la sienne c'est évident, mais le nez au vent çà ne suffit pas.

Les Chinois ne vont pas tarder de reprendre la fabrication des bateaux aussi !!!! mais comme on n'aura plus de boulot, on n'aura plus de fric non plus, même pour acheter moins cher, toujours moins cher, on y laissera la peau.....à moins de se contenter d'un bol de riz....par semaine.

11 août 2005
0

Ce ne sont pas les chinois qu'il faut traiter de satan
Eux, ils font ce qui est bon pour eux.
Par contre, quel que soit le prix de la marchandise, la distribution prend sa com et naturellement, moins c'est cher, plus elle fait de chiffre. C'est bien là tout le problème.

11 août 2005
0

Ah les chinois ...
le nouveau "grand satan économique"; c'est sûr que ça aide d'avoir sous la main un responsable universel !

Mais sans vouloir pousser plus loin la polémique, rappelons-nous que c'est en partie déjà le cas: de nombreux éléments d'accastillage et d'équipements divers de nos bateaux sont fabriqués en Chine, ce qui ne veut d'ailleurs pas dire que ce soit systématiquement de la m...e. Là aussi, différentes qualités sont produites, et comme tu le dis, à nous de choisir ce qui nous semble le plus adapté à notre programme.
Christophe

11 août 2005
0

oui et oui ...
Cf le marché des automobiles des années 80,
et celui de l aeroNautisme des années 90.
C est au tour du nautisme de baisser les prix ... jusqu'à la limite ... sans cesse repoussée.

11 août 2005
0

des chiffres !! des chiffres !!
sans vouloir vous la jouer technique, dans le prix d'un voilier construit par un chantier, il y a :
1/ ce qui est acheté à l'extérieur de la boite
2/ les salaires des employés de la boite
3/ les couts administratifs
4/ ce qui reste

Le plus gros poste (j'imagine 50 %) ce sont les SALAIRES des employés !!
Le plastoc a déja réduit le temps de travail, comment faire en moins de temps ???
:-D

11 août 2005
0

hors sujet ?
la solution du "grand méchant capitaliste", c'est de délocaliser, vers des endroits où la main d'oeuvre est moins chère...
Et quand c'est nous, consommateurs, qui demandons des prix plus bas, c'est ce qui finit par arriver !

Pas sur la tête, hein, j'ai pas dit que c'est bien !

11 août 2005
0

Ce n'est pas exactement comme çà, du moins
de mon point de vue que çà se passe.

Ce n'est pas au départ le consommateur qui demande moins cher, mais quand on lui offre moins cher, il se précipite dessus évidemment et ce d'autant plus qu'il voit son pouvoir d'achat diminuer.

Dans les années 80, disons jusqu'à + ou - 95, un cadre compétent faisait son salaire à l'embauche. J'en sais quelque chose. Aujourd'hui, sauf dans des spécialités rares, il doit s'aligner avec souvent 30 bon pourcents de moins qu'il y a 15 ans.

Donc, il est le premier à chercher des prix, c'est une logique imparable.

Le problème, ce ne sont pas tellement les délocalisations en tant que telles, ce sont les termes de l'échange. Dès lors que les Chinois font aussi bien que nous, que leur vendons nous en échange : des airbus, des TGV, des gros machins spectaculaires mais qui font globalement moins de roros que des millions de teeshorts à moins d'un roro et autres Moulinex délocalisé la-bas.

Airbus fait vivre combien de gens chez nous ? tout est là.

L'énnoncé du problème est assez facile à poser, mais je n'ai pas la solution. y'a ka faire autre chose....y'a ka aller où il y a du boulot, ne fonctionne pas pour tout le monde. Eternelle opposition entre l'analyse transversale à 10 ans d'écart et l'analyse longitudinale de la vie d'un homme et de sa famille.

Mais bon on sort un peu du sujet.

Tout çà pour dire qu'il faut quand même être très vigilant sur le contenu que l'on propose pour un prix donné et de l'idée qu'on s'en fait. Il y a deux mecs qui viennent de faire Paris Saïgon pardon Ho chi min ville, en dodoche scalpée à hauteur des poignées de porte et qui à les entendre se sont pris un sacré pied pour un budget plus que limité.

0

il suffit de regarder:
au cours de la "démocratisation" de la plaisance, les bateaux de série ont doucement évolué de coques bien finies et massives, avec un peu de mobilier en plances vaguement vernies (prenez un sun kiss, ou l'Arpège de Nouch) vers des coques produites à la chaine grâce aux nouvelles techniques, fort bon marché, mais parallèmlement, l'aspect visuel des aménagements s'est fortement amélioré (convaincre madame autant que monsieur, plus grands bateaux donc idée de luxe etc...)

il suffit de regarder les finitions d'un beneteau ou d'un Bavaria récent, alors que nous devons convenir que c'est du bas de gamme (Bene et Bava, si vous nous regardez... :reflechi: ), pour voir le soin apporté à l'esthétique et à la technique domestique (frigos, eau chaude, spots encastrés, stereo, gaz aux étages...)

Le "nouveau concept" consiste à revenir dans ces coques de bas de gamme à des aménagements qui, sans nécessairement être de moindre qualité, acceptent de ne pas "simuler" le look teck, vieille plaisance etc... ce qui conduirait à un cout moindre en termes de matériaux, d'usinage et de main d'oeuvre (plus de plaquages, plus d'arondis, plus de listons travaillée dans tous les coins...)

sous le nouveau concept, je crois qu'il demeure important de garder un regards critique sur le rapport entre solidité, finition, prix et programme. Ce type de bateaux peut certainement rencontrer un public.

Cela dit, je n'ai pas vraiment eu l'impression que le prix est affecté. c'est probablement plus un effet de mode qui va jouer....

à quand une coque de haut de gamme aménagé proprement mais simplement pour le rendre abordable?

11 août 2005
0

Ca existe ...
"à quand une coque de haut de gamme aménagé proprement mais simplement pour le rendre abordable?" ==&gt étant donné que ça ne répond pas à l'attente du plus grand nombre (pour l'instant !), c'est donc vers les coques à aménager ou faire aménager, qu'il faut se tourner. Le problème, c'est que pour l'instant, la grande majorité de l'offre est constituée de coques alu, le choix reste donc assez restreint quand au matériau de la coque.
Christophe

11 août 2005
0

Prix de l'occasion ...
Salut,

faire baisser les prix de l'occasion, certainement pas , j'ai même le sentiment que les prix des bateaux d'occasion sont en train de grimper pour la simple et bonne raison qu'il y a pénurie de place de port et que le seul moyen d'avoir une place aujourd'hui est d'acheter un bateau à quelqu'un qui "arrête" ...

Par contre c'est certain que BAVARIA a bien fait chuter les prix du neuf chez ses concurrents, malgrè un excellent rapport qualité/prix, mais je ne sais pas qui peut acheter du neuf aujourd'hui pour le même problème que cité précedemment : LA PLACE

JEFFROTULE :-)

12 août 2005
0

Si la place est louée, bien des ports
n'acceptent pas le changement de propriétaire du canote pour faire suivre la place avec. De plus, il faut pour que çà marche que le vendeur cesse de naviguer. Pas si simple.
Comme a dit quelqu'un avant moi, je n'ai pas les moyens d'acheter bon marché.

0

raciste!!!
bien sur que là est l'avenir, mais le quillard peut aussi bien mouiller et s'équiper d'une bonne annexe.
le résultat est le même, meilleur même, car si j'étais échoué pour plusieurs jours, je voudrais certainement être présent au moment des échouages et reflottages, ce qui limite vachement les visites d'escale :-p

12 août 2005
0

la place de port de demain?
En l absence de volonte de creer des ports de la part des municipalités et du fait d' une affluence estivale ou le lieu perd souvent son ame,la solution n' est elle pas l autonomie cad le biquille échouable, le dériveur intégral rendant accessible des lieux interdits aux touristes de la voile?Le port classique pour les promène -couillons ou les régatiers et les endroits secrets naturellement défendus; mais ceux ci existent ils encore?les Bretons... sans trahir les petits coins de paradis?

12 août 2005
0

he pour de rire!! si tu es au courant!!!
pour sa nouvelle place !il paye combien cobra!ou alors il connait quelqu un si c est gratos!!! pourtant je croyais qu il avait pas le bras long?bon vent!!

12 août 2005
0

il peut étre intéressant
pour les proprios habitants le long de grands fleuves!! de remonter leur canote sur celui ci! place 2 a 3 fois moins chére!! un ou deux jours de fluvial,c est sympa!! non !bon vent

12 août 2005
0

Il y a un côté positif
à la mauvaise qualité de certaines productions :

Ca fait vivre les gens comme moi, qui travaillent dans le nautisme !

Les bateaux sont de plus en plus mal faits, on a donc de plus en plus de boulot : -), et lorsqu' on me demande ce que j'en pense, ma réponse est "pourvu que ça dure "!

Rien que pour les frigos, par exemple sur un Jongert, les premières pannes surviennent des années après la mise en service... aucun intérêt ! ;-)

_/)

13 août 2005
0

C'est comme tout...
Faut choisir entre la qualité et le prix...

Clair qu'un occase refait revient pas forcément moins cher si on accumule les stress, les problèmes récurents, les vices cachés mais on a l'avantage de connaitre le moindre détail du bateau à la fin, et sans vouloir être critique (sans en connaitre la cause) quand on voit un bavaria "perdre" sa quille (sous soupçon de talonnage) et que le mois suivant dans un célèbre mensuel on voit les photos de fixation de quille du bavaria 30, des planchers non vernis sur les champs, la finition globale... et tous les chantiers sont pareils faut bien rogner les couts pour tenter de décrocher des clients...

13 août 2005
0

Attention au sens des mots Patrick
çà se prononce pareil, mais çà n'est pas du tout la même chose :

On cultive les champs, mais on vernit (ou pas) les chants et d'ailleurs on ne chante plus en travaillant.

14 août 2005
0

étonnant non?
Maintenant de nombreux chantiers et importateurs font venir leurs coques ou même leurs bateaux finis de pays a faible coût de main d'oeuvre mais il n'y a que peu ou pas de répercution sur le prix du produit livré au client. J'en conclue, peut être hâtivement, que c'est lamarge qui augmente puisque le prix départ dminue et que le prix arrivée reste constant. Mais peut être me gourje?

:whaou:

14 août 2005
0

CQFD !
:-D :-D :-D

_/)

14 août 2005
0

utilisation
la moyenne (d'après un sondage effectué par une revue de nautisme) d'utilisation annuelle d'un bateau (moteur et voiliers confondus) est de 3 jours par ans. Pouquoi voulez-vous avoir des bateaux costauds pour faire çà?

16 août 2005
0

Bas prix ? Pas vraiment...
Bonjour,

Je navigue depuis une quinzaine d’années et après un Jeanneau Cap 540 et un Jeanneau Sun Way 25, j’ai maintenant, depuis 3 ans, un Bavaria 32.
Je l’utilise de façon intense (+/ 120 jours de navigation par an en Manche, en mer du Nord et en Hollande)

Le prix « catalogue » était de +/- 68.000 €.
En comptant les frais de livraison, les différentes options (Ancre et chaîne ( !), VHF, girouette électronique, capote, GV lattée, lazy, ouvertures latérales, foc renforcé, anti UV, etc…) et les équipements que j’ai ajoutés (GPS, radar, pilote, annexe, moteur annexe, survie) il m’a coûté près de 95.000 € ce qui n’est pas finalement pas si « bon marché » que cela !

Chez Bavaria, le prix « catalogue » ne veut pas dire grand-chose, pas plus que chez bien d’autres « grands constructeurs » que j’avais consultés.
On ne peut donc pas croire que, tout étant compté, Bavaria pratique « des prix largement inférieurs à la concurrence ».
Par contre il est certain que les techniques de fabrication et l’agressivité commerciale de Bavaria pressent les prix du marché de la plaisance à la baisse.
Au détriment de la solidité et de la sécurité ?
Si tel était le cas, ne pensez-vous pas que « le marché », en postulant que bon nombre d’acheteurs sont lucides, aurait réagi et que les ventes de Bavaria seraient en chute libre ?
Bien sûr, on ne construit plus (nulle part) comme il y a 30 ans, mais en tant qu’utilisateur et après avoir été confronté à quelques situations difficiles, je peux témoigner que le bateau est solide, sécurisant et confortable.
La finition est bonne (sans être exceptionnelle), à l’extérieur comme à l’intérieur.
L’accastillage, les voiles et l’équipement d’origine proviennent de marques réputées et sont incontestablement de bonne qualité.
Le moteur (Volvo MD 2020) tourne comme une horloge et est suffisant dans la plupart des situations.
Et si, comme un Bavaria 42 Match en Croatie, je ne perd pas ma quille (bien boulonnée sur le 32 ; j’ai contrôlé…) je ne demande rien de plus…

Un (gros) point noir : mieux vaut ne pas avoir besoin du service après-vente…inexistant (en Belgique)!

Dans un autre fil, quelqu’un proposait de consacrer une rubrique aux avis et critiques des utilisateurs de différents types de bateaux…
Je suis preneur.

Bien cordialement

0

postulez, postulez...
il en restera toujours quelque chose
;-)
quoi, les acheteurs, lucides?
alllleeeeeeeez!

16 août 2005
0

Quand j'étais en Afrique
la viande des bouchers traditionnels était vendue au tas !

En faisant quelques contrôles, on s'est vite aperçu que le prix au kilo était strictement proportionnel à la proportion de viande par rapport aux déchets (nerfs et os). A rapprocher des oranges GMS plus haut.

Il n'y a de miracles que dans la tête.

L'expression on en a toujours pour son fric demeure vraie le plus souvent...à qualité égale s'entend.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (188)

Les enfants de la mer

novembre 2021