Bateau idéale

Bonjour à tous,

Sur une réflexion pour la construction d'un voilier pour un projet de grand voyage, pourriez-vous me donner votre avis sur vos différents choix pris. Concernant , plan de dérive, matériaux, gréement, longueur

Merci d'avance

Fab

L'équipage
21 sept. 2000
28 sept. 2000
0

Bateau idéale
Bonjour,
Le choix que tu vas faire t'engage pour un bout de temps ;
quant à moi je prends un cata plastoc 12 m cela fait déjà un budget balaize mais j'ai déjà fait 4 transats avec,gros temps petit temps etc..
Avec un cata tu ne remontes pas,vois un gennacker sur tangonnet et un spi asymétrique,ou alors tu es en voyage ouvre l'angle = confort et relax

10 nov. 2000
0

Bateau idéale
Le bateau idéal j'en rêve.
Et j'ai vue des trucs qui me laisse songeuse sur les bateaux du VendéeGlobe. Notamment un carré sur cardent et la couchette de Thiercelin.

28 nov. 2000
0

Bateau idéale
La couchette de Marc Thiercelin, rien que ça ;-)

P.

30 nov. 2000
0

Bateau idéale
la réponse est bien différente si tu construit ou fait construire:
-au moins 10m, si le budget est serré, mais pas plus de 13m si tu n'as que deux bras.
-a budget égal, tu peux envisager un bateau un peu plus grand si tu construis
-solutions simples si tu construis (bouchains si alu ou acier, moule récupéré si polyester)
-cata ou mono, c'est un choix quasi religieux!idem pour dérive ou quille..

et surtout: le bateau idéal, c'est celui qu'on peut faire (ou acheter) sans se planter en route (sur le budget, le courage, le couple..)..

aie aie, je philosophe! alors qu'il y a encore des cadènes à percer..

08 déc. 2000
0

Bateau idéale
En construction amateur il ne faut pas s'attaquer à un projet dont la taille viendra à bout des forces dont on dispose... Il suffit juste de donner un petit coup de main pour caréner un bateau de 10 mètres ou un bateau de 14 mètres cela n'est pas du tout pareil... Si vous construisez, il ne s'agira plus de simplement poncer un petit coup ou passer un rouleau de peinture.
En achat la taille dépend surtout des moyens... c'est après que cela doit rester à la portée de l'équipage... Cela me serait insupportable de devoir toujours avoir à bord des équipiers parce que le bateau est trop grand pour que je puisse le manoeuvrer seul (ou à deux) .
Dernier point: Ne pas faire l'erreur de penser qu'il faut plein de chose à bord... Je suis convaincu que le bateau idéal est un bateau simple avec un équipement éprouvé et sans gadgets inutiles qui crève le porte monnaie et accapare en entretien, le meilleur temps dont on dispose à pouvoir faire autre chose sous le soleil...
Dernier point: un bateau à faible tirant d'eau aura de multiples possibilités de mouillage très sympas ou d'accès à des refuges plus abrités.

11 déc. 2000
0

Bateau idéale
oh! fabrice! t'es là ou on parle dans le vide?

Même conseil que Banik : passé la période de quelques mois "rêve d'un 14m dériveur alu en forme , conseils svp!" il faut ensuite passer avec succés la période de quelques années "construit un 11m acier à bouchain plan Caroff..", puis parfois hélas "à vendre coque nue à finir, petit prix.." donc: bien réfléchir, évaluer ses moyens (en temps et en argent) et ce qu'on veut vraiment à long terme.

bonne chance, ça sera super!

08 nov. 2002
0

bateau idéal
bonjour,
moi aussi je reve du bateau idéal. J'avais repéré une goélette de 20 m environ. J'ai beaucoup de messages qui semblent me le déconseiller, vu les manoeuvres d'arrivée de port. J'y voyais l'avantage de pouvoir diviser la voilure, de profiter d'une longueur de coque agréable en mer, d'un roof abrité permettant d'tre à l'abri la plupart du temps.
merci en tous cas pour vos interentions.
est-il possible avec un grand bateau de passer plus de temps dans des mouillages que dans des ports.

08 nov. 2002
0

mouillages!
bien sûr qu'on peut passer plus de temps au mouillage qu'au port! surtout avec un grand bateau , qui permet d'avoir beaucoup de reserves et de rouler moins (ça dépends)et en plus les places au port sont trop cheres!
mais pas sur la cote d'azur ou la costa brava!

mais aux antilles , ou sans aller si loin a formentera, a mahon ou fornells, tu peux trouver des abris superbes et avec une bonne annexe faire tous les approvisionnements ..
bonne reflexion!

09 nov. 2002
0

bateau ideal
absent et isole ,retour à l'echange
Bon:peu d'info pratique sur l'aerorig en croisiere hauturiere,sur des bateaux de 12 à 14 metres;j'en reste à ces belles coques du chantier cnb de bordeaux 24 à 26 metres grees en aerorig ainsi qu'au jacquelina 28 metres base à antibes et de retour du bresil en parfait etat, et de sillage 11 metres ancien gib sea mais peu de d'experience en grande croisiere.
Merci pour l'adresse de gallinelli ,il est d'ailleurs dans le dernier Loisirs Nautiques et merci pour les encouragements.
Certains ont mal lu mon texte;il n'est nullement question de se passer de bib si air bag malgre la biere lulu connait bien la violence et la rapidite d'un feu à bord;gègè il ne faut pas prendre les gens pour ce qu'ils ne sont pas forcement.
Quant aux reflexions de gègè il me semble que dorenavent l'on pourra faire l'economie des voyages sur les divers salons,et aller par exemple se cultiver au theatre,et pourquoi pas trainer ses charges à l'epaule et foutre la paix à la roue qui ne nous a rien demande!!
Sache gègè que le propre de la nature humaine malgre l'invention de la biere ,est de faire travailler ce que nous avons sous le crane,nous creons innovons sans cesse,cela participe de ce depassement de soi et comme l'a ecrit un philosophede cette volonte de puissance; tins voila un sujet de dissertation pendant tes navigations;mais tu ne dois pas en avoir le temps car sans gps et toutes ces conneries d'aide à la navigation tu dois navoir fort à faire sur ton bateau.A bientot lucien.

09 nov. 2002
0

erreur de thread?
pour lucien:
tu ne te serais pas planté de sujet?? gégé, il est sur l'autre thread!!

21 juin 2003
0

le prix est il juste
Bonjour,
On me propose un " bateau, fluvial,Mer" de marque Bichwood 6 m45, 2ml5 de 1975,1750 heurs de marche,équippement 4 couchettes, WC, feu (3) four, réfrigérateur.Moteur volvo 10 cv essence,sondeur, compas et tente sur l'ar.Apparaux complet au prix de 13000 euros, que pensez vous du prix demandé.
Pierre

22 juin 2003
0

trop cher
il se moque de toi un bateau de 605 m qui a presque 25 ans avec un moteur essence 13000 euros ,c'est du vol ! n' achete pas

RV

22 juin 2003
0

divise par deux
7000 maxi!!

23 juin 2003
0

Fauché
Avant de prendre une décision, regardes autour de toi. 13000 € c'est cher sauf si le bateau est en teck massif et avec tout dedans neuf.
A comparer, un 7m parfait état pour 45000 Fs, le vendeur n'a pas encore assimilé l'€.
A toi de voir le temps de bricolage que tu acceptes de passer, sinon c'est plus cher, va faire le tour des chantiers.

11 sept. 2003
0

Dans la série le bateau idéal.
1° Poids du bateau et sécurité.

C’est bientôt le Salon. On y vend des bateaux pour tous les goûts, ou plutôt pour toutes les bourses. Mais sont-ils tous des bateaux, comme le souhaitent les futurs acquéreurs ?

J’ai un bateau de 21 pieds 850 Kg, idéal paraît il en solitaire. Lest 250 Kg situé à 0,75 m. Il est homologué en 3ème catégorie. Au largue, 30 nœuds rafales à 35, OK. Mais au près avec 20 nœuds de vent réel, en solitaire je suis bloqué sur ma banquette. Si je bouge pour régler le génois qui est sur le winch à la gîte, la stabilité est modifiée. Avec la mer qui se creuse, le pilote automatique n’assure plus les changements d’assiette, et le bateau part au lof. Je n’ai pas eu l’occasion de rencontrer ces conditions avec un équipage confirmé, mais j’ai trouvé ces conditions dangereuses en solitaire pour de longues étapes.

N’y a t-il pas contradiction entre "bateau" et 850 Kg ?

2° Carène moderne et stabilité de cap.

Commentaires élogieux des journalistes à la sortie du bateau, « il vire comme un petit vélo ». J’ai compris par la suite que cela voulait dire qu’il ne tient pas le cap, même barre amarrée, et que le pilote travaille constamment. « Il est amusant » : sous entendu, il est fatiguant.
J’ai un ami qui a un Kerlouan : 6,40m, 1500 Kg, quille longue. J’ai été étonné de constater qu'il pouvait carrément lâcher la barre sous quasiment toutes les allures.

Alors, tous les bateaux à quille courte sont-il aussi instables de cap ?

12 sept. 200316 juin 2020
0

Bateau idéal
Bateau idéal? mais pour quoi faire? avec quel équipage? quels moyens financiers?
Il y a des gens qui font leur bonheur de faire du cabotage le long des côtes de Bretagne dont ils ambitionnent de connaître tous les estuaires et toutes les îles. D'autres font la même chose en Méditerranée.

Et puis, aux Etats-unis (encore eux!) il y a quelques personnes qui ont construit, à plusieurs exemplaires ça ( voir photo ) pour gagner des régates et faire de la vraie navigation .Pourquoi pas?

12 sept. 200316 juin 2020
0

"ripage" de la photo
fiez-vous aux machines! ce n'était pas ça, mais cela, donc renvoi de la (bonne) photo:

12 sept. 2003
0

C'est ça
Essayer d'imaginer le parfait bateau sans préciser ses aptitudes n'a pas de sens. La question en aurait un si on avait navigué sur de plus petites unités auparavant.
Fantasmer sur le tour du monde sans expérience est trop répandu sur nos côtes.
Il faut commencer par un 5 mètres, c'est déjà gros si on n'a pas d'expérience.
On en a marre de se faire estourbir lors de sa brasse matinale par des pingouins qui seraient incapables de manoeuvrer à la voile dans un port.
D'ailleurs ces coques ne sont pas finies la plupart du temps, et finissent pas poller visuellement nos carrefours de leurs bouchains rouillés.
Ayons un peu les pieds sur mer!

12 sept. 2003
0

Meadow Bird
16 pieds.
L'est très zoli.

12 sept. 200316 juin 2020
0

Bateau idéal
Un navigateur un peu "matheux " a établi une statistique selon laquelle le nombre d'heures de navigation effectuées variait à proportion inverse de la taille du bateau, et que , par contre le "coût d'utilisation" variait en fonction du cube de l'augmentation de longueur.De sorte que le "coût horaire" réel atteignait des sommets lorsque le bateau dépassait les 8,50mètres hors tout ( d'où l'intérêt de la location lorsqu'on navigue peu.)

J'ai beaucoup apprécié à mes débuts d'avoir eu un voilier de seulement 5 mètres (6,50 hors-tout avec le beaupré et quand même 1,5 tonnes de déplacement) ne serait-ce que pour n'avoir eu de l'eau que jusqu'à la taille quand il fallait le déséchouer.

Un bateau de 5 à 6m, pesant 4 à 600 kg, avec une bonne tenue à la mer permet de bien se "faire la main" et de faire des croisières côtières intéressantes, dans ses limites, bien sûr, force6 est le maximum, sauf situation de survie: les "exploits" dont on entend parler parfois sont le fait de gaillards très expérimentés et "coriaces"( on ne parle jamais, bien entendu, de ceux qui ne reviennent pas) . Il peut se construire à la maison, avec des techniques modernes qui n'ont plus rien à voir avec les méthodes traditionnelles. Si on le perd, c'est fâcheux, mais évidemment moins coûteux que de perdre un grand bateau. Le choix des modèles (les bons, parce qu'on trouve dans les plans le meilleur, le moyen et le pire) est très vaste, des "vieux gréements" aux voiles ultra-modernes.
Pour illustrer le propos, je l'accompagne de la photo d'un petit voilier très joli et marin qui a été construit par plusieurs amateurs qui en sont fort satisfaits.
Si on n'est pas outre mesure tenté par le rabot et la scie, on trouve couramment chez nous l'excellent "Corsaire" ,d'occasion, qui, bien mené, est un "vrai" voilier.

Si on n'a pas fait de planche à voile ou de dériveur, il faut en faire: la voile minimale, en prise directe avec les forces de la mer et du vent, quasiment sans inertie, est indispensable pour sentir ce qui se passe.
Ensuite, pas un , mais DES stages de croisière, jusqu'au niveau "chef de bord": même si l'on n'est pas pour autant capitaine au longs cours, c'est mieux que rien, parce que le jour où l'on est seul maître à bord" de son bateau, il faut assumer.
Et se lancer "avec passion, et progressivement" (je ne me souviens plus si c'était Einstein ou Freud qui donnait ce conseil à ses étudiants)

13 sept. 2003
0

Eune Na Mara?
Ou Grey Seal?
D'Ian Oughtred sans doute...

15 sept. 200316 juin 2020
0

"bateau idéal"
Ni l'un ni l'autre: il s'agit de l' "Elver", qui camoufle bien sa quille plate.

Le "Eune na Mara " a une coque totalement en forme. C'et un genre de bateau qui a été construit par nombre de chantiers traditionnels jusque vers les années 1950. Moins volumineux et moins rapide que les bateaux modernes, mais des mouvements plus doux à la mer, et tellement plus beau! (voir la photo)

15 sept. 200316 juin 2020
0

le phoque gris
le "Grey seal" quant à lui est un bateau de lignes classiques, construit à clins, généralement gréé en Sloop ( gréement de Ketch en option ), également fort beau (photo,bien sûr).

A l'heure où un voilier ne doive nécéssairement plus être beau pour être rapide, il reste le choix:

de s'offir "Trigano-sur-mer",

ou un bidet en plastique,

voire de préférer un engin flottant en forme de caisse d'emballage,

ou un voilier qui soit en même temps une oeuvre d'art (d'où l'engouement actuel pour les '"vieux gréements" et ce qui les évoque plus ou moins)

A Brest l'an prochain!

15 sept. 200316 juin 2020
0

GREY SEAL (GREAT SAIL!)
A vrai dire, il en mérite une seconde

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

lever  du  soleil  à la  Cala  Mongo Costa  Brava

Après la pluie...

  • 4.5 (119)

lever du soleil à la Cala Mongo Costa Brava

mars 2021