Bateau de régate pour une boucle atlanque sur 1 an

Bonjour a tous
Avec mon amie, nous avons pour projet de réaliser une boucle atlantique en année sabbatique d'ici 2 ou 3 ans.

Je suis actuellement propriétaire d'un first class 8 avec lequel je fais pas mal de milles autour de la Bretagne et je commence a regarder les bateaux qui pourrait m’intéresser pour ce type de voyage. Je ne suis pas super enchanté par les bateaux dit "de voyage" type Caroff ou autre. Même si ce sont de trés jolies bateaux, je souhaite quelque chose de plus rapide, plus fun! Je m’intéresse a des bateaux tel que le Selection 37 ou encore le First class europe. Ces bateaux ont l’avantage d’être grand pour un prix relativement bas et offre de grandes possibilités d'aménagement du fait des nombreux volumes vide. Cela permet aussi d'avoir un bateau qui avance et qui est sympa a la barre. Un autre avantage est qui'ils permettent de faire un peu de course/croisiere (croisière sportive, tourduf, tresto, transmanche) en attendant le jour J du grand départ.
Aprés est ce vraiment serieux/réaliste d'envisager une grande croisiere avec un tel bateau? Sont t-il suffisamment safe pour ne pas ce retrouver dans le rouge en cas de mauvais temps au large? Sont il assez raid a la toile pour etre correctement mené a deux? Ou faut t'il vraiment faire un choix entre rapidité et confort ?
Aprés il y a toujours la possibilité de "l'assagir" avant le depart, mais en tout cas le fait d'avoir des bastaques a gerer ou des voiles d'avant sur etais creux ne me derange pas dutout, je touve au contraire que cela rajoute de l'attrait à la navigation.

Je suis preneur de toute information sur ces bateaux.
Si certain d'entre vous ont des retours d’expérience de grande croisière fait sur ce type de voilier (ou autre) à partager. Ou meme d'autre bateau a me conseiller...

Merci d'avance pour vos conseil

guillaume
Brest

L'équipage
26 sept. 2012
26 sept. 2012
0

Selection aucun problème, il a vraiment été conçu comme un bateau de mer. Il est grand pour deux personnes, supporte les équipements additionnels indispensables pour l'énergie et l'eau. Il tient bien au portant sous (gyro)pilote et marche au prés sans taper comme les luges actuelles.
Les JOD35 ou le First Class Europe je me méfierais plus. Ils sont légers, bas sur l'eau, pas exempts de problémes structurels.
Cotés conditions météo, l'aller est plutôt cool une fois sorti du Golfe de Gascogne, avec un Alizé qui peut atteindre 25 noeuds plein cul une fois passé les Canaries. Même les baignoires traversent. Au retour c'est plus chaud, beaucoup de prés plus ou moins serré jusqu'aux Açores. Ensuite c'est selon mais encore du prés sur un bon bout avant de toucher un carton d'ouest qui sera probablement le seul coup de vent de la boucle.

Coté voilure cela fait beaucoup de route dans des conditions plutôt musclées pour ces bateaux très toilés. Il faut donc que tu ais bien testé ton voilier dans 25-30 noeuds à toutes les allures en équipage réduit.
Tu peux toujours décider de naviguer un à deux crans en dessous du potentiel max du voilier, c'est plus reposant et tu perds pas plus de 1nd en vitesse moyenne.
Les réductions de voilure instantanées doivent être rodées pour saluer les grains. Un radar la nuit permet de les voir arriver. Quand ils sont à deux milles de toi, tout en bas, surtout les spis. C'est une vraie sécurité.
Le gros carton à 40-50 noeuds peut arriver autour des Açores et jusqu'à Brest sur le chemin du retour. Donc les voiles de gros temps doivent être testées comme il faut.
L'avantage c'est que tu peux tabler sur 8 noeuds de vitesse moyenne même dans le temps léger ce qui raccourcit le temps passé en mer.
Un beau projet qui demande deux à trois saisons pour être fin prêt.

26 sept. 201226 sept. 2012
0

En utilisant la fonction "recherche" tu trouveras ce sujet traité plusieurs fois.

Pour Altair, "le First Class Europe je me méfierais plus...pas exempts de problêmes structurels." Peux tu m'indiquer de quel problème le Class Europe serait atteint?

26 sept. 2012
0

"Sont t-il suffisamment safe pour ne pas ce retrouver dans le rouge en cas de mauvais temps au large?"

La réponse est NON

26 sept. 2012
0

Voici un super bateau de régate :
www.voilesetvoiliers.com[...]=23025/

Voici le blog du voyage :
flashtrip.over-blog.com[...]/

Et Voici un sujet intéressant :
www.hisse-et-oh.com[...]ondiste

Erik Lerouge en a convaincu beaucoup ici de s'orienter vers des ULDB pour la grande croisière.

Je suis du même avis, je n'imagine pas une grande croisière sur un bateau de croisière, faire de la voile occupe une grande partie du temps en voyage alors quand on a un bateau fin a régler et a barrer, c'est un régale.

Il y'a des inconvénients bien sûr.

Bon courage pour ton choix.
Thomas

26 sept. 2012
0

UN POGO :pouce: on en a croisé trois il y a deux ans, l’intérieur et un peu camping si l'on compare à un bateau tout confort ( eau ss pression; frigo etc mais les capitaines étaient ravis.

Le petit moins c'est qu'il faut penser navigation solo, même quand on est deux on sait jamais. pour nous ma campagne n'avait jamais touché une écoute de sa vie donc bateau sportif qui pardonne pas tres peu pour nous.
apres quand tu dis ca me dérange pas de passer à l'avant pour faire les changements de voiles, je rigole : réenfiler ton ciré mouillé 1heure apres la fin de ton quart pour changer ce foc qui est sur-toilé et ça 4 fois dans la journée. hummmm c'est chiant et je te garantie que tu te demandes mais pourquoi ce choix.
Mais je rassure ce sentiment n'est que passager une petite coryphene de bon matin et tout est oublié.

apres c’est vrai que à partir de 8 noeuds tu peux nettement plus commencer à jouer avec la méteo alors qu'a 5 noeuds tu subis tout.

Le bateau parfait n'existe pas alors éclate toi, la préparation c'est déjà le voyage.

26 sept. 2012
0

Pour le même prix qu'un Pogo ( voire moins cher), offrez vous un voilier de course de 12 m assagi.

Vous aurez du volume, un grand cockpit, avancerez à 6 nds au prés serré avec 6/7 nds de vent et 13 noeuds au portant avec 20/25 noeuds de vent.

Et lors du retour par les Açores, si vous rencontrez la queue d'un cyclone ( cela arrive) vous pourrez voir venir.

26 sept. 2012
0

Un A40 par exemple ? J'y avais pensé ...

26 sept. 2012
0

une chose à prendre en considération pour adapter le bateau par rapport à sa propre façon de naviguer est la capacité de charge

si (je dis bien si) on a envie/besoin de ramener avec soi du matériel pour la navigation, les mouillages, le confort etc, le poids grimpe très vite,

j'estime sur notre bateau (on était en famille avec 2 petites filles, elles pas lourdes mais tout leur bazar si) avoir chargé entre 1.5 et 2 tonnes supplémentaires; le bateau faisait environ 8t, il est passé à 10

pour charger une tonne sur un ULDB ou un bateau de semicourse il faut aller sur des tailles conséquentes pour que le pourcentage de charge reste tolérable; charger 1-2 tonnes sur un bateau qui en fait 4-5, à part la perte de vitesse cela signifie prendre de gros risques avec la sécurité

donc si vous êtes minimalistes pas de problèmes, si vous voulez charger un bateau de course ad libitum alors il faut monter beaucoup avec la taille

26 sept. 2012
0

@guillaume29, un article de V&V N° 374 avril 2002 décrit exactement ce projet, réalisé sur une année par 4 copains avec un ex admiraler Reichel-Pugh de 44 pieds pour un budget annoncé de 122 000 euros,

soit 50 300 euros d'achat,
26 000 euros de mise à niveau hauturier
et y compris 16 euros/jours et par personnes (4).

Ils ont fait un site à l'époque, ça va t'occuper tes soirées et peupler tes nuits.
bluewatersailing.chez.com[...]/

Nota bene : A 2 à bord sur ce genre de bateau assez physique et qui demande pas mal d'attention, la difficulté est dans la fatigue qui vient vite et peu provoquer bien des problèmes, même graves.

Au bout de 4-5 jours seulement, il parait que j'ai dit des choses assez étonnantes à mon équipier.

26 sept. 2012
0

Bonjour
Dans la tradition de faire diversion, avec celui là pas de "zone rouge" (amha) :
[url=www.hisse-et-oh.com[...]aroloEl Rio]El Rio[/url]
Il a tout raflé en régate !
Dans le Sélection, selon moi, pas de pb pour la coque, plutôt pour le géement...
Tout a fait d'accord avec Roberto.
La réponse à la question de Viking m'interesse.
Alain :-/

26 sept. 2012
0

Merci pour toute vos reponses

Mon choix ce portait vers le Sélection ou le First class europe car il sont autour de 30 000E, ce qui représente un peu prés le budget que je souhaite mettre dans l'achat du bateau.

Il est clair que si mon budget etait illimité mon choix ce porterais plus vers un Pogo 1050, un JPK ;-). Voir meme un A 40 qui, pour avoir un peu navigué decu est un bateau génial!

@altair. pourrais tu etre plus clair quand tu parles de probleme de structure sur le first class europe. Je n'ai jamais entendu parler de ce type de problème sur les Finots de série.

Le classe europe m'interesse beaucoup, car il a un super plan de pont, qui reste toujours d'actualité aujourd'hui, il est large a l'arrière et va vite. Il y a aussi beaucoup de possibilité d’aménagement. Aprés, je pense qu'un Selection serait un choix un peu plus raisonnable?
A ce propos peut etre que quelqu'un pourrait me dire lequel de ces deux bateau a le plus de raideur a la toile?

Mème si il sont beaucoup toilé, rien n'empèche de navigué un peu sous toiler quand on souhaite relâcher un peu.

Pour ce qui est du poids embarqué, nous ne seront que deux, donc je ne pense pas que cela soit un probleme.

@ Viking, pourquoi d'apres toi ces bateau ne serait pas safe par gros temps? Par exemple entre les acores et la bretagne?

merci

26 sept. 2012
0

le FC Europe n'est pas raide à la toile, et gréement bien trop mince et élancé pour un grand voyage !

26 sept. 2012
0

Hello,

Voici les inconvénients que j'ai noté sur mon bateau :

Dans le gros temps au près :
- le bateau tape fort, difficile de dormir ; c'est ce qu'on appel planter des pieux
- Manœuvre à l'avant très difficile.
- Gite excessive et difficulté de vivre à l’intérieur mais là on s'habitue rapidement et on apprends a faire a manger dans n'importe qu'elles conditions.
- Les manœuvres sont nombreuses (beaucoup plus que sur un bateau lourd moins sensible au variation du vent) et cela devient rapidement épuisant en équipage réduit, début de traversée difficile mais la encore on prends un rythme

Fort Vent arrière ;
- même avec un minimum de toile le bateau surfera fort ; il y a le risque de l'empannage sauvage et du départ au lofe. Souvent contraint de barrer
-Manœuvre a l'avant dangereuse

Et le chargement... même a deux on a envie de faire beaucoup de course là où l'on peut acheter des produits que l'on connais, la quantité de gazole ne change pas, les deux lignes de mouillage non plus, les voiles, l'annexe, le petit moteur, les outils, les pièces de change, la survie, l'eau douce, les bières...

L'idéal est d'avoir deux cabines arrière et une avant ; pour matosser l'équipement et bien dormir celons les conditions.

Ça se discute, il faut faire les pour et les contre. Deux couple d'amis passionné de régate sont partis en tour de l'atlantique avec des bateaux alu.

A+

26 sept. 2012
0

le sun fast 36 est un trés bon compromis mais hors budget je pense..

26 sept. 2012
0

Je reviens d'une assez longue croisière, 2 mois 1/2 au départ de la Gironde, puis Espagne, Portugal, archipel de Madère, archipel des Açores.
Ceci avec un bateau censé être un 'course-croisière' des années 90, un First 32s5.
Nous étions 3 à bord et la 1ère réflexion qui me vient à l'esprit, c'est qu'à 3 sur un 32 pieds pendant 2 mois, c'est assez...petit et ça rétrécit au fil des semaines ! Le couchage n'a pas été un problème , la cabine AR étant la plus confortable en mer, la cabine AV trépidante et bruyante avec la vague d'étrave en mer était elle la plus confortable à l'escale !
Les rangements sont minimalistes (eau douce sous couchette babord, gasoil sous couchettes tribord), mais nombreux : nous avons recencé 27 endroits de rangement à bord.... mais gestion des contenus rigoureuse avec cahier de suivi !
2ème réflexion : course-croisière ou pas, un régulateur d'allure d'allure est indispensable. Nous avions 2 pilotes électriques, 1 seul a été de service mais il a fallu surveiller la consommation électrique. Et encore, par suite de petit temps, le moteur a été souvent sollicité. Mais le frigo n'était de service que pendant les heures de moteur, sauf aux escales bien entendu.
Surtout, l'autonomie en gasoil est trop faible : 70 litres du réservoir plus 2 jerrycans de 20 litres chacun nous ont imposé de très longues journées de spi évanescent dans le retour des Açores vers l'Espagne (vent AR réel de moins de 5 noeuds) et des inquiétudes pour franchir de nuit le rail des cargos de La Corogne.
Pas de souci en revanche concernant l'eau douce, celle du réservoir (environ 150 litres) a suffi compte-tenu de la réserve d'eau minérale pour la boisson que nous avions.
Pas de souci non plus concernant "l'étalage" du mauvais temps à l'aller dans le golfe de Gascogne, le bateau était sécurisant.
Je suppose que dans les mêmes conditions, le voyage se serait avéré être moins fatigant à bord d'un Océanis de même taille par exemple ..ou d'un Sélection !

26 sept. 2012
0

Hello,

Il y avait un article dans V&V sur un couple partis en voyage sur un first de la série "s" (me rappelle plus la taille)

Ils étaient partis plutôt vers le nord, si je me souviens bien.

Il étaient ravis de leur bateau et avaient été étonné de sa capacité à accepter la charge.

Les archivistes d'H&O vont peut être retrouver l'article en question.

Donc, certains l'ont fait...

A+,
Now

26 sept. 2012
0

je navigue d'octobre à mars (en régate) sur un First Europe, et avant d'en faire un voilier de grande croisière, y'a du boulot !

26 sept. 2012
0

Bonsoir, nous avons fait une boucle de l'atlantique avec mon amie il y a 4 ans sur un bateau avec un compromis très intéressant performance/confort. Voir le blog : thorsson2007
Un 38 pied léger et bien toilé. Carène pas trop large très rapide dans les petits airs et plannant vite au portant.
Le bateau devrait rentrer d'une autre boucle au printemps prochain.
Le prix devrait etre légèrement supérieur à votre budget.
Bonne recherche.

27 sept. 2012
1

fut un temps ou un half-tonner en CP, sans moteur ni guindeau bien sûr, avec un jeune couple suivant l'exemple des Damien certainement, se baladait dans les canaux de Patagonie...alors un sélection autour de l'atlantique, c'est de la gnognotte!! ...le grand confort! c'est un bon bateau de mer même en croisière, son défaut principal c'est que c'est passablement gîtard, aux premières séries d'ailleurs, il manquaient 500kgs de lest!..il y a de l'espace largement pour deux...je vois pas en quoi il serait insécure sur un tour de l'atlantique aux bonnes périodes...quand on voit ce qui flotte au beau milieu de l'atl. nord parfois! personnellement je veillerai surtout á revoir la réduction de voilure et un 3éme ou même un 4éme ris (dans le cas ou la réduction des 3 ris a poste serait trop faible) seraient bienvenus....l'inconvénient de mettre ce genre de bateau sous régulateur d'allure, c'est que ce sont des bateaux assez volages! un pilote elec, avec gyrocompas, me semble plus réaliste!..sinon, je partirai plus facilement avec un sélection qu'avec un téquila sport! et pourtant plein de téquila sport, ou autres muscadets ont traversé!!....

27 sept. 2012
0

@bil56: Voici un exemple que je trouve plutot bien réussi:
fr.cosasdebarcos.com[...]45.html
Belle couchette double a l'arrière, local technique/toilette de l'autre coté. Des ballastes (pourquoi pas?) ont été rajoutés, et le grément a été réduit. Quelle sont tes retours en ce qui consterne ce bateau en nav?

matelot@17976, votre bateau à 'air super, mais en effet surement au decu de mon budget.

A propos du selection, les deux descentes sont elles plutot un avantage, ou un inconvénient ?

27 sept. 2012
0

Bonjour
Ca ferait pour Guillaume !
C'est un voilier préparé pour le deuxième Tdm d'un couple, il y a 3 ans. reporté pour raisons persos.
Mât neuf adapté pour ce programme.
Alain :-/

27 sept. 2012
0

Bonjour.
En 2010, ma femme et moi (2 sexagénaires), avons fait un tour de l’Atlantique sur un First 36.7. Le bateau est un modèle à barre à roue petit tirant d’eau (1,80m ) il était équipé d’un régulateur d’allure “windpilot” et l’énergie était fourni par un groupe électrogène.
Le négatif:
Bateau très évolutif, qui nous a beaucoup secoué dans des alizés musclés. Toute la traversée allée a été faîte sous régulateur qui n’est pas très performant dans les survitesse à chaque descente de vague, 8nds sous génois seul. Plus toilé à partir de 10nds ça se stabilise mais il faut un barreur.
Nécessitée d’embarquer des bidons de GO à l’intérieur le réservoir ne faisant que 70l.
Le positif:
Bateau très sain et équilibré dans lequel j’ai toujours eu confiance malgré un front froid costaud en arrivant aux Açores, j’ai quand même barré la moitié de la nuit!
Bateau très vivant qui procure beaucoup de plaisir.
Il me semble aussi qu’un bateau de régate est construit pour être plus sollicité qu’un bateau de croisière?
Si je devais repartir, ce serait avec le même type de bateau mais à 3.
Salut Thomas.
Joël

04 oct. 2012
0

Et pourquoi pas le Jod 35? avec un peu d'emménagement apporté.
Sinon je me demandais. Dans les pays chaud,l'interieur de ces bateau peu isolé ne ressemblerait pas a un four quand le soleil tape vraiment?
guillaume

04 oct. 2012
0

Si, il est nécessaire de prévoir une bonne aération… en particulier en prévoyant des panneaux supplémentaires, même petits… mais la chaleur est un problème commun à tous les voiliers dans nos climats (il faut bien qu'il y ait des désagréments)… pas spécialement les anciens bateau de régate, quoique souvent moins pourvus en panneaux ouvrants…

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (96)

Piégeage des gouttes

mars 2021