Barre intérieure sans fil

Bonjour,
Avez-vous déjà utilisés ou vu utilisé, un télécommande de pilote comme barre intérieure. Dans le mauvais temps ca peut-être sympas de resté au chaud et au sec.
Qu'en pensez-vous ? Réaliste ou pas ?

L'équipage
06 jan. 2004
06 jan. 2004
0

Le problème...
C'est pas la télécommande, c'est que le pilote soit capable de barrer dans le gros temps et que, si tu prends la main, tu sois capable d'anticiper un poil le temps de réaction du moteur.
Autrement, j'ai vu des entrées de port très pluvieuses faites comme ça... jusqu'au ponton. Sa femme et son gamin se trempaient à passer les amarres et lui sirotait son cafe-scotch bien au sec, sous le dodger en rigolant. Comme quoi y a des machos partout ;-).

06 jan. 200416 juin 2020
0

Il y arrive trés bien tout seul !
Et bien caché sous le dogger,et j'adore le regarder travailler ;-)
Mais Evenkeel à raison, faut vérifier AVANT qu'il supporte le mauvais temps!

06 jan. 2004
0

Oui ...
c'est possible . Sans faire de pub, le pilote hydrau que j'ai, avec une télécommande sans fil marche parfaitement bien, et pilote plutôt mieux qu'un barreur "moyen" pas très affuté :-)

C'est si vrai que je ne me sers plus que de la télécommande dès que le pilote est en route, quel que soit l'endroit où je suis dans le bateau. Pour cela il a fallu mettre une petite antenne extérieure (un modèle prévu pour GSM) sur la prise prévue à cet effet sur la base fixe du pilote.

Robert.

P.S.: j'ai un NKE, hydraulique Lecomble & Schmitt, développant 500 kgF sur la barre, mais ça vaut tout de même 25 kF avec tous les accessoires, gyroscope et télécom ...

06 jan. 2004
0

pilote
Si le pilote est prévu pour une type et un tonnage de bateau précis, il doit fonctionner normalement par gros temps. Le pb, est le prix, alors on prend le minimum. Il faut au contraire prendre le maxi. Mon bateau fait 15 m et 17 t, j'ai un pilote pour un bateau de 18 m et 21 t: je n'ai jamais eu de pb, même par mauvais temps, le pilote a toujours assuré à ma place. C'est 25% + cher mais on s'y retrouve largement en cas de mauvais temps. Je suis content de ne pas avoir sur cet appareil si important, comme pour le guindeau.
J'ai un 2500 W en 24V pour de la chaîne de 12.
Cela m'a servi au moins 2 fois pour ne pas perdre mon bateau.
Sur certaines questions, je préfère avoir plus que le nécessaire, ça sert peut-être peu mais.......
un jour cela rend un énorme gros service..... celui de repartir avec son bateau intact ! Et l'équipage en sécurité, ce qui est le principal.

07 jan. 2004
0

moi je comprends pô...
A part l'exemple de la rentrée au port d'evenkeel, pourquoi barrer a la télécommande et pas laisser le pilote faire le job?

Pour les sensations? avec une télécommande, j'en doute.

Pour barrer mieux que le pilote? J'en doute aussi puisque c'est essentiellement le manque de force du verin qui pourrait etre en cause.

donc...

08 jan. 2004
0

essaye pas le regulateur avec un cata
ca te fera bizarre, et en general avec un bateau rapide dont le vent apparent change trop rapidement pour que tu comprennes ce qui t'arrives.
J'avais un Sailomat sur le 14m mono, quille longue. Génial, tout le pacifique sans touché a rien d'autre que de retendre le bout en Vectran qui arrivait quand même à se detendre ???
J'ai essayé temporairement sur le cat. Vent perturbé, vent apparent sans arret en train de changer, pale un poil courte.... rien que des emmerdes. J'ai acheté un Autohelm 5000 sailpilot. Good try. J'croise les doigts mais en plus de quatre ans, pas une miette.
Le regulateur d'allure ne fonctionne qu'avec un bateau déjà stable et particulièrement bien équilibré. Je doute que beaucoup de bateau de grand voyage vite conçu en alu acier, un poil trop puissant (mode oblige) ou ce que vous voudrez puisse encaisser plus de trente noeuds rien qu'au régulateur. D'ailleurs ça serait un très bon test pour connaitre un bateau. Proposons ça aux architectes et on va bien rigoler.... test comparatif des bateaus de grands voyages. Epreuve N1 le regulateur d'allure. reglé par ces maîtres incontestés de la mer, l'architecte du bateau lui-même ou la personne de son choix.... Attention.... Résultat.... ;-)

07 jan. 2004
0

Benoît ...
faut avoir essayé pour voir l'intérêt :-) Un pilote hydrau de ce genre a plusieurs modes, dont un semblable à un joy-stick et un autre plus classique. Quand tu bronzes à poil sur la plage avant avec ta minette :-) et qu'il faut abattre un poil ou lofer idem, Ahhhhh ... quel pied, tu bouges pas d'un poil (normal, change pas de main) , tu files un petit coup de pouce sur la télécommande, et hop ... changement de cap ... Le gusse sur le bateau en face il est baba ... et jaloux (de la minette, pas du pilote) ... :-)

Bon, soyons sérieux, quand tu es en solitaire (ou en faux solitaire, c.à.d. accompagné de personnes non opérationnelles), la télécommande est un élément de sécurité fantastique à tout moment, y compris pour virer de bord en automatique pendant que tu manoeuvres les écoutes, ferler la voile tout seul au pied de mat, lever l'ancre (ou la poser) etc ....

L'idée de base est que tu peux en permanence faire deux choses à la fois, l'une des deux étant barrer !

Robert.

08 jan. 2004
0

Ahh Robert!
J'adore tes réponses pleine de bon sens et de connaissance techniques! (C'est sérieux, je tenais à te le dire...)

Moi je ne discute pas l'utilité de la télécommande, mais c'est quand même le pilote qui tient la barre. Toi tu lui dis juste "abat de 3°, le foc me fait de l'ombre". Comme le capitaine parle au timonier.

Nico parle de réelement barrer joystick en main. C'est ca dont je ne comprends pas l'utilité...

07 jan. 2004
0

pilote
Pour moi naviguer et barrer, c'est un plaisir.
J'utilise le pilote seulement quand j'en ai besoin pour me permettre de faire autre chose: la nave, la bouffe, une réparation, envie de dormir.
Je ne pourrai jamais naviguer plusieurs jours avec le pilote en marche
J'ai des copains qui, dés le mouillage quitté, passent sous pilote jusqu'à l'arrivée: je ne comprends pas trés bien même si j'aime bouquiner!
Avoir la barre en main, sentir son bateau, décider l'abattre un peu ou de loffer en fonction de la vague, c'est, à mon sens, avoir du sens marin. Sinon, prendre un ferry ou un avion.
J'ai traversé l'Atlantique sans pilote (en panne): on s'est relayé à la barre, à 3, chaque 4 h sans aucun pb et personne ne s'en garde un mauvais souvenir. Barrer avec les dauphins ou les baleines, aller les voir de plus prés........quel pied!
Indispensable, le pilote, oui bien sur, mais pour des tâches subalternes précises :-p :-p :-p : et surement pas en utilisation continue. Cela n'engage que moi aprés avoir fait 15 ans de course au large. Barrer, c'est un réél plaisir! On a le temps de réfléchir, de penser, barrer devient une sorte d'automatisme au bout de qques minutes. Le temps ne compte plus. L'oeil ne revient sur le compas que rarement tellement l'on fait corps avec l'élément liquide. C'est cela que j'aime dans ce que je vis sur mon bateau, mais j'aime bien aussi les périodes au mouillage pour refaire le monde avec les pôtes, divaguer sur la qualité d'une ancre, d'un mouillage, d'une route ou d'une recette sur le thon pêché hier!!!!!
Kenavo!

08 jan. 2004
0

tu le dis toi même
Barrer à 3 sans en garder un mauvais souvenir... si t'es seul ?
Le pilote est devenu aussi indispensable qu'un winch, et surtout en course en équipage réduit.
Rares sont les gogos de plaisanciers que nous sommes qui croisent avec plus de 2 personnes compétentes à bord.On y peut rien. Mais heureusement, se faire plaisir tant que faire se peut en barrant le plus possible reste encore possible :-D et se faire plaisir en allant se faire un café et jeter un coup d'oeil à la carte, verifier la reception météo,... pendant que l'autre peut continuer de roupiller reste possible aussi :-D.
De quoi se plaint-on ? tout est possible alors !
Boudiou ça ressemble à kekchoz tout ça. Cool

08 jan. 2004
0

Déviation du sujet
Le sujet n'est pas de savoir si c'est mieux de barre à la main ou au pilote, le sujet est de savoir si piloter avec la télécommande du pilote, depuis l'intérieur est faisable (genre entrée de port sous la pluie, passe difficile dans le froid,...)

08 jan. 2004
0

Pilote dans le gros temps ?
Une notion n'a pas été reprise dans ces considérations et j'en suis un peu étonné.

L'utilité d'un pilote est indéniable, là n'est pas la question. Mais avez vous essayé un pilote dans le gros temps, là où il faut négocier chaque vague, là ou il n'est pas question de marcher au moteur ? Le pilote a plein d'avantages, mais il a un gros défaut: il n'a pas d'yeux. J'ai eu l'occasion de tester le pilote dans une mer très (très) formée, celle où il faut lofer pour monter la vague, et abattre pour la redescendre. Et où les vagues n'ont pas un angle constant.

Attention, je ne parle pas de la cape

Et bien le pilote, il ne sait pas du tout faire ça, et cela ne m'a pas pris plus de 5 sec pour le débrancher et reprendre la barre, avec une grosse trouille.

Comment faites vous dans ce cas ? Cela est il l'occasion d'engager une discussion qui nous permettrait d'améliorer l'utilisation de cet outil indispensable ?

Sinon, personnellement, j'ai une double commande de pilote (cockpit + Table à carte), je trouve cela bien pratique: je met le bateau sous pilote du cockpit, puis descend affiner ma route à la table, corrige le cap à la table, puis remonte pour affiner les réglages de voile en fonction de cette route corrigée.

Maintenant, je m'y prend peut être mal ou je n'ai peut être pas tout saisi. Mais seulement peut être avec du gros temps par l'arrière je mettrai le pilote (et encore). Dans les autres cas je me dis : "t'as voulu y être, alors assume !"

08 jan. 2004
0

C'est exactement une des parties
de la question de nico : &gt&gt avec un joystick, est-ce que je peux barrer à la vague, peinard au chaud ? &lt&lt
C'est seulement le moteur du pilote qui est utilisé dans ce cas, les fonctions de tenue de cap etc... ne servent plus à grand chose.

08 jan. 2004
0

Fréja, .... Quel Pilote ?
Ceux avec gyroscope , correctement réglés, et suffisamment puissant, sont réputés pour savoir négocier les vagues ... Je ne crois avoir souvent lu que les coureurs solitaires du Vendée Globe ne passent pas beaucoup de temps à barrer, même (et surtout) dans le mauvais temps !

La principale différence entre les yeux et le gyroscope, c'est que les yeux peuvent voir la vague un poil avant qu'elle ne soit là ... encore faut-il que le barreur soit parfaitement bien clair , ce qui ne dure jamais très longtemps dans le mauvais temps ...

Si le barreur travaille "aux fesses" (le gyroscope des humains), le gyroscope élecronique a la même information, et ne se fatigue pas, lui :-)

PAr contre, il y a , pour le pilote comme pour le barreur, une période d'apprentissage liée aux réactions particulières de chaque bateau. Le calculateur du pilote a au départ un réglage "moyen" , reste à l'affiner pour ton bateau. De mémoire cela représente 4 ou 5 paramètres indépendants à régler. Cela suppose aussi que tu as le couplage du speedo et du vent apparent sur le pilote, car le calcul de barre doit tenir compte aussi de la vitesse et de l'angle de vent. Les calculateurs les plus récents sont "auto-apprentissant" selon des techniques maintenant classiques de la robotique.

On est loin de l'aérien avec le flettner sur le safran :-) et aussi loin de l'autohelm 1000 de monsieur tout le monde :-)

Cependant on peut se payer ce genre de pilote pour un coût "raisonnable", mettons 2% du prix du bateau sur un 40' ...

Robert

P.S.: je n'ai (évidemment et heureusement) pas eu l'occasion de tester le mien dans ces conditions extrèmes, mais j'ai lu ce qui ressort des compte rendu des courses au large.

08 jan. 2004
0

effectivement
Le mien est un Autohelm 6000 (à vérin) de 91. Pas de gyroscope, pas de couplage avec la girouette ni le speedo.

J'ai bien entendu parlé des pilotes nouvelle génération, mais je reste dubitatif: j'ai du mal à concevoir que cela arrive à faire la même chose, tant l'exercice est difficle.

Mais j'ai aussi lu les récits de coureurs, c'est vrai que c'est tentant. Je revendrais bien le mien, mais l'investissement dans un neuf, c'est trois mois de voyage (sans gros risque de gros temps) en moins !

En fait, j'aimerais bien essayer avant. Robert, prochain coup de mistral, on se fait une sortie ? ;-)

Hormi cela, je m'imagine mal dans un monocoque par mer formée avec mes touches +10 et -10.
Evenkeel (Salut Evenkeel !), peut être y songes tu parceque tu as un cata (plus de stabilité) avec une bonne visibilité extérieure ?

Bonne journée à tous

08 jan. 2004
0

Fréja ...
Je ceux bien (pour le coup de Mistral), l'ennui c'est que je suis à 1000 bornes de là :-(

C'est pas tellemnt plus cher que ton AH6000, l'ennui c'est que ça fait mal au coeur de le mettre à la casse :-(

Pour la faisabilité technique de ces nouveaux engins, je pense qu'il n'y a pas de soucis à se faire. En robotique on fait des trucs vachement plus compliqués: penses à l'ABS et à l'antidérapage de nos voitures modernes qui te conservent une trajectoire sur route glissante, c'est un peu plus compliqué q'un pilote de bateau, rapidité et exigence de fiabilité comprises ! Et c'est nettement plus performant que le conducteur moyen !

Donc reste le coût et la fiabilité (ce qui est la même chose en fait !) . Là ça peut être redhibitoire selon les circonstances.

Pour le pilotage par mer formée via la télécommande, on ne l'utilise pas avec les touches +/- 10 évidemment ... on utilise le mode "tiller" qui n'existe peut-être pas sur les ancien AH6000 : ta télécommande fonctionne comme une manette de jeu de Play-Station :-) Et ça marche très bien .. Un peu comme une barre à roue intérieure miniature. Mais je pense que c'est un exercice de style sans intérêt, le pilote fera mieux avec son calculateur :-)

J'ai un pote qui a eu l'occasion de tester un NKE hydraulique avec gyro dans des conditions "rugueuses" sur un bateau grand public course-croisière. IL était ravi :-)

Robert.

08 jan. 2004
0

pilote et mauvais temps
Je ne suis pas d'accord avec toi, Freja, quant a la superiorite de l'humain sur le pilote dans le mauvais temps. L'allure est aussi,un parametre a prendre en compte. Ayant fait recemment une remontee au pres (hum.. je dirais plutot 70° du vent-impossible de faire plus vu l'etat de la mer) contre vagues, vent et courant avec la cote sous le vent, mon experience est la suivante : j'ai essaye de barrer en me disant aussi que l'humain a cette possibilite d'anticiper. Sauf que la marge de manoeuvre, enfin je veux dire le bon equilibre cap-puissance par rapport aux vagues-soulager le bato et le bonhomme, est si restreinte que je me retrouvais a faire la meme chose que le pilote.Sans parler du fait que quand arrivent la nuit et la fatigue, la capacite d'anticipation diminue fortement. J'ai donc fait plusieurs essais tout au long du parcours et a chaque fois le pilote faisait mieux ou tout au moins...pas pire.
Maintenant pour une autre allure (grand larque, par ex.) peut etre est ce different avec des pilotes 'non intelligents' (pas de gyro) qui risquent de se faire 'embarquer' rapidement.
Cela dit, je ne vois pas trop l'interet de la telecommande si le pilote barre au cap:changer de cap implique un nouveau reglage de voile, faut donc s'y coller (a remonter sur le pont, ou a abandonner la copine de bronzette a Robert ;-) ). A moins que la telecommande agisse aussi sur les winches ? alors la c'est vraiment trop fort !! :-D :-D
ps:j'ai un st4000 , le bato fait 35'.

08 jan. 2004
0

Tiens, une question à tous
L'un de vous a-t-il essayé de regler son pilote sur VENT (au lieu de CAP) par mer formée.
Impressions ?

08 jan. 2004
0

Pilote sur VENT
Je l'utilise souvent ainsi, non seulement il consomme moins d'énergie, mais au près quand le vent adonne le cap devient tout seul plus favorable.
Et si la route suivie, avec la variation du vent, est modifiée de plus de 15° l'alarme du ST 6000 se déclenche incitant à revérifier le réglage des voiles et du cap.
J'aime beaucoup ce mode "VENT"
Sinon j'ai moi aussi un répétiteur du ST6000 à la table à carte près du radar et lecteur de cartes, c'est bien pratique par temps de brouillard ou la nuit quand j'ai la flemme de rester trop longtemps dehors.
Bon vent à tous pour les croisières 2004.

08 jan. 2004
0

Non ...
j'ai pas pu car je n'ai pas (encore) le couplage entre le NKE et la centrale B&G .... toujours ces problèmes minables de fric :-) ...

Au vu de la puissance du vérin et de la vitesse de réaction de la girouette électronique, je présume qu'il amortir (temporiser) considérablement la boucle de contre-réaction dans le cas que tu évoques :-(

Au vu du risque d'instabilité, je ne suis pas sûr que ce soit très intéressant à faire (sauf en course), ce qui ne m'a pas incité à faire la dépense supplémentaire assez conséquente !

Par contre le couplage avec le loch me semble très pertinent pour optimiser le gyroscope au portant dans la houle.

Robert.

08 jan. 2004
0

jeanyves ...
Qu'est-ce que cela dit par mer formée et vent faible, quand la girouette bat comme une folle ?

Robert.

08 jan. 2004
0

Peine perdu
Visiblement c'est peine perdu de revenir au sujet d'origine. evenkeel, merci d'avoir essayé de recentré le débat, mais c'est peine perdu.
Bon j'essaie encore.
Le sujet concerne : piloter son voilier depuis l'intérieur (au chaud) avec la télécommande du pilote. Autrement dire avoir une barre intérieure à la manière des fifties mais sans mécanisme doublé (on récupère le moteur du pilote à distance).
Le sujet ne concerne pas s'il faut ou non barrer de l'intérieur, ni s'il faut utiliser ou non un pilote.

08 jan. 2004
0

ça dit ........
diesel !!!!

08 jan. 2004
0

Pas autant que ça, Nico

Tu as des éléments de réponses à ta question, voir l'explication des joy stick et autres.

Donc c'est possible, tout simplement ! ;-)

08 jan. 2004
0

Nico c'est quoi ton "mauvais temps" ?
Ex: une nuit de novembre, petit vent frais plein dans le pif, pluviote froid, je suis parti à 18h parce que la meteo du lendemain est vraiment pourrave, 80M à faire, 6kn, moteur à 2500RPM, webasto en marche, fait chaud dans le carré je passe la tête dehors à l'abri du parebrise et sous la capote, pas de pécheur, je corrige de 3° (avec la telecommande)la route pour mieux m'aligner sur les feux du Brescou que l'on commence à voir . Je me sens comme un conducteur de tank ;-)je retourne au chaud.

Contre ex: bon mistral au prés anémo entre 30 et 40, le pilote tient bien, mais j'suis à coté, je voudrais bien border un peu plus la gv, -10° pour soulager un peu et je tire comme un sourd sur cette p.. d'ecoute, +10°pour reprendre la route.
Je surveille les vagues, l'anémo qui change un peu etc...

Deux situations vecues, sous pilote .

08 jan. 2004
0

Roger
Non le système n'est pas instable sinon ce ne serait pas marrant, de plus pour répondre à ta question ça marche aussi bien par vent soutenu ou vent faible (mais suffisant pour faire avancer le bateau bien sûr).
Il y a en effet sans doute une temporisation.
La centrale de mon Dufour 39 D.I. était ainsi montée à la livraison, ainsi que le couplage avec le loch, mais je n'ai pas de gyro compas.
Pour Nico, il me semble que nous avons répondu à ta question en te donnant des exemples où il est possible de piloter de l'intérieur avec soit une télécommande soit avec l'option de la deuxième commande du ST6000 à la table à carte (que j'avais commandée avant la livraison).
Donc tu vois on "récupère bien le moteur du pilote à distance", pour reprendre ton expression.
Amitiés,
Jean-Yves

09 jan. 2004
0

sur le sujet initial de nico
barrer en télécommande depuis l'intérieur, sans la fonction pilote, si je comprends bien?

possible bien sûr, mais il y a des limites, comme pour toute barre intérieure: si la route est trés fréquentée, l'angle mort vers l'arrière est un risque, car les ferries arrivent vite, on ne voit pas le casier de filet qui arrive devant, etc..
La télécommande ajoute ses risques propres: le sans fil n'est jamais fiable a 100% (si l'antenne ou le boitier prends l'eau tout doucement et coupe tout au moment de virer la jetée (:&gt)par exemple)

personnellement j'ai une télécommande "a fils" qui ne me sert que a l'abri sous la capote, pour corriger un peu sous pilote, si un chalutier est devant, jamais pour "barrer" vraiment, car la sensation de barre disparait, et le temps pour faire un demi tour de barre est bien plus grand que "au bras", avac en plus l'impression de tout un tas d'intermédiares pas garantis entre moi et la safran (:&gt)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bandol en vue, août 2008 sur Colo

Souvenir d'été

  • 4.5 (134)

Bandol en vue, août 2008 sur Colo

novembre 2021