Barre franche ou barre à roue ????

Bonjour à tous je me présente j'ai 52 ans je suis des Hautes Pyrénées et je désire acquérir un voilier de 10 à 12 m. J'hésite encore entre une barre franche et une barre à roue.
Quels sont vos avis ?
Merci pour vos réponses

L'équipage
12 août 2018
12 août 201812 août 2018
2

bienvenue !
y'a pas toujours le choix, sur plein de bateaux récents, c'est même 2 barres à roue !
(pour faire le paon, il vaut mieux une roue ... :heu:)

12 août 2018
0

Bonjour mais n'ayant pas encore fait mon choix je cherche à savoir ce qu'est le mieux franche ou à roue.

13 août 2018
5

Avec un voilier de 10 m, il n'est nul besoin d'une barre à roue. Avec 12 m, une barre à roue est préférable .

13 août 2018
1

Merci wiking35 donc en dessous de 12m une barre franche suffirait

13 août 2018
3

Non seulement ça suffit, mais c'est mieux car plus simple !
Viking à bien cerné le problème, mais il faut aussi tenir compte du poids.
;-)

13 août 2018
0

Du poids.. Et du bateau. Certains sont de vrais camions à la barre et la roue est alors un vrai plus. Enfin, certains cockpits sont dessinés optimisés pour l'une ou l'autre, et l'alternative est alors moins adaptée (position d'assise, volume disponible derrière la barre..)

13 août 2018
1

sur un bateau plus s'est simple mieux ça vaut,pour la securité et pour le porte monaie

13 août 2018
0

La barre à roue fait plus riche, plus gros bateau mais aussi elle est souvent moins dure dans la piaule si on ne règle pas bien ses voiles.

13 août 2018
0

barre franche plus simple , moins chere en entretien si problème , ça prend moins de place dans le cockpit ...mais comme dit plus haut , si bateau lourd barre à roue c'est moins dur etc...

13 août 2018
0

pilote de barre franche moins cher moins compliqué...

13 août 2018
0

A partir de 10 mètres barre roue sans hésiter.

13 août 2018
10

Vraiment? Mon bateau a une barre franche et fait 13.7m de long.

13 août 201813 août 2018
1

On trouve aussi les IMOCA de 60 pieds à barre franche, ces bateaux naviguent sous pilote 99% du temps.
Une formule 1 n'a qu'une place, dois-je acheter une voiture à une place pour promener ma famille le dimanche ?

13 août 2018
0

C'est quoi ton bateau ?

13 août 201813 août 2018
0

@Yeswecan
Faux ! Le Sélection 37 etait prévu avec cette option, ils sont plus que rares.
Mais on ignore si Ellocco cherche dans le neuf ou l'occasion...
:-D

13 août 2018
3

Une question trollesque de plus ???

Sur quel type de bateau (monocoque, multicoque ?)? Pour quel usage (les imoca 60 ont des barres franches, l’Hermione obligatoirement une barre à roue...) ? Et le choix de ton bateau ne dépend que du système de barre ???

Enfin, merci, ça me rappelle que j’aie aussi une question : l’enroulement Du génois, plutôt dans le sens des aiguilles ou pas quand on le rentre ?

13 août 2018
4

Le sens d'enroulement dépend du côté de ta voile où se trouve la protection anti-UV, qui doit se retrouver à l'extérieur une fois roulé :-)

14 août 2018
1

Ne serait ce pas l’inverse c’est le coté du génois ou est cousu la bande anti uv qui détermine in fine le sens d’enroulement de l’enrouleur qui peut enrouler indifféremment dans les 2 sens. En général la bande est cousue sur la face tribord du génois. Donc l’enroulement se fait doit se faire dans dans le sens anti-horaire.

13 août 2018
1

Le sens d'enroulement dépend avant tout du montage de l'enrouleur qui définit le côté de la bande anti UV.

13 août 2018
0

pour ton génois ca dépend de quel coté est ta bande UV!

13 août 2018
2

Jusqu'à 12 m: barre franche et ça te forceras à tenir la toile du temps pour qu'elle ne devienne pas trop dure.
En plus, si tu installes un pilote inboard, tu pourras libérer tout le cockpit. Je ne barre que pour les entrées/sorties de mouillage. Au début, tu aimeras barrer ta nouvelle monture mais ensuite sur de longues routes, tu en auras vite assez...

13 août 201813 août 2018
2

De toute façon tous ceux qui naviguent sur des antiquités vont te dire "barre franche si non ça fait prétentieux....."
Mais si tu veux acheter une unité récente de plus de dix mètres tu en trouvera très peu avec barre franche donc la question ne se posera pas vraiment.

13 août 2018
0

C'est vrai, les Hanse 315 et Salona 33 par exemple sont sous les 10 mètres et proposés de série en barre franche avec en option une double barre à roue. Honnêtement en ayant vu les 2 configurations je préfère les 2 barres à roue mais c'est personnel et sur un 9m c'est vrai que cela fait un peu prétentieux..

13 août 2018
1

et ceux qui naviguent avec des barres à roue pensent qu'ils sont "modernes"

pauvre monde ....il font prendre ce qui est le mieux et non ce que l'on te met sous le nez

13 août 2018
4

mdr ...s'il faut maintenant une assistance de direction sur un bateau de 10m il doit y avoir un probleme musculaire du coté du skipper à moins qu'il soit handicapé ...

desolé mais mettre une barre a roue sur un petit bateau (moins de 12/13m)ce n'est surement pas un "'progrès" mais simplement de la consommation materialiste car ça ne sert a rien du tout

13 août 201813 août 2018
1

Faut vivre avec son temps ....
Tu penses quoi de la direction assistée, de l'ABS et de l'anti -patinage ?
Ma deux 2cv était vachement plus simple à réparer le problème c'est qu'elle était souvent en panne, ma voiture actuelle est bourrée d'électronique irréparable sans l'assistance d'un garage mais je n'ai pas eu de panne depuis dix ans .... :langue2:

13 août 201813 août 2018
0

Hello,
Je n'ai jamais eu l'occasion de faire un près très gité avec une barre à roue simple mais j'ai comme dans l'idée que c'est plus facile avec une barre franche avec un stick ou avec une double barre à roue (comme ça le barreur est aussi au rappel). Votre avis ?

13 août 2018
0

Ca dépend de l'ergonomie du cockpit! Si petite barre à roue au centre, c'est difficile de t'installer et te caler confortablement sur l'hiloire, alors la barre franche avec stick est préférable. Par contre une grande barre à roue ou deux barres bien excentrées te permettent de bien te poser sur le côté du cockpit.

13 août 2018
2

En solo la barre à roue te coince à l'arrière et limite tes accès aux manoeuvres, sauf quelques rares modèles prévus pour.

13 août 2018
0

Généralement sur les bateaux de 10m la (les) barre à roue est tellement loin à l'arrière que tu as le (les) pataras dans le dos, ce qui n'est pas agréable. A nouveau, il faut voir l'ergonomie du cockpit.

13 août 2018
0

Sauf que maintenant exit le pataras voir Dufour....

13 août 2018
0

Oui, mais alors ça par contre cela ne me convainc pas du tout!

13 août 2018
2

barre franche : relation plus direct avec le bateau, peut devenir physique par gros temps, prend moins de place dans le cockpit

Barre a roue : impréssionne les enfants qui peuvent se prendre pour Jack Sparrow, plus facile à expliquer aux débutants, en standard sur quasi toutes les unités modernes d'une certaine taille

13 août 201813 août 2018
2

Ce que j’aime bien avec la barre franche, c’est qu’on sent bien le bateau.

Un exemple: nous sommes en approche de l’embouchure du Tage avec 20 nds de vent au portant. Nous nous disons que, vu les collines environnantes, on risque d’avoir une belle accélération locale. Nous rentrons le spi et continuons sous GV haute, yankee et trinquette. 15-30 minutes plus tard, on a effectivement notre accélération: 40 nds! Nous enroulons le yankee. GV haute + trinquette, je me dis que ce n’est pas équilibré, et qu’il vaudrait mieux débrancher le pilote. Et effectivement, la barre était devenue très physique. Pas bien grave dans ce cas, puisque l’accélération ne durerait pas très longtemps. Mais sinon, ça aurait été un signal clair qu’il faut prendre un ou deux ris.

13 août 2018
3

Ah oui, prendre un ou deux ris avec 40 nds, c'est plus prudent.
Mais même avec une barre à roue, on s'en rend compte !

13 août 2018
4

D'habitude quand on ne fait pas la course où la casse est payée par un sponsor aussi généreux que stupide, on essaye d'anticiper pour garder son matériel en bon état.

13 août 2018
0

Je ne fais que te citer "Mais sinon, ça aurait été un signal clair qu’il faut prendre un ou deux ris."...

13 août 2018
3

Pas nécessaire de prendre des ris pour 20-30 minutes.

13 août 201816 juin 2020
1

Mais nous avions parfaitement anticipé puisque nous avions rentré le spi bien à l’avance. Pas besoin de faire tout un plat d’une accélération très locale par beau temps.

Le vent venait du nord (alizés portugais), et on voyait assez bien en fait où l’accélération commençait et où elle s’arrêtait.

13 août 2018
0

Un avantage de la barre franche c'est la visu permanente sur la position du safran. Est-il possible d'avoir avec un repère visuel de position avec une barre à roue ?

13 août 2018
0

Un petit accessoire, utilisant l'inertie d'un petit lest, à coller sur l'axe de la roue permet de suivre l'angle de barre.
Sinon, accompagnant un PA on peut monter un indicateur électrique.
La barre à roue à l'avantage de bien voir vers l'avant du bateau et donc de surveiller très facilement la voilure.

Les manœuvres sont aussi naturelles, non inversées
Dans un cockpit assez étroit la barre à roue prend certes de la place mais quand on est obligé, PA dépassé, de barrer par temps très mauvais on est relativement verrouillé, surtout si on croche la longe en pied de barre.

13 août 2018
0

Mettre un petit adhésif sur la barre quand le safran est droit, tu trouves ça compliqué ?

13 août 2018
0

Oui, c'était le sens de ma question.. Bien sur si l'axe du safran est visible du cockpit, on peut avoir une idée de l'angle surtout en manœuvre de port, mais un système électronique genre recopie de position (utilisées sur les vannes de régulation en industrie ) couplé a un petit afficheur LCD à la console, çà me semblerai pas mal..(en fait c'est le même système qu'une girouette d'anémo)

13 août 2018
1

le repère visuel sur les barres à roue ne donne qu'une seule position de safran : la barre droite.
En revanche, il ne dit pas l'angle du safran pour les autres positions

13 août 2018
0

Bien souvent le carré de secours pour la barre franche est visible...donc c est facile de se reperez

14 août 2018
0

ben oui.. un morceau de scotch sur la barre.. et une marque sur la mèche. Indispensable pour moi qui suis un gros nul en réglage de voile

13 août 2018
0

Le vrai avantage de la barre franche c'est le dégagement du passage... et encore.
sur un bateau de voyage dans lequel on passe plus de temps à vivre qu'à naviguer, et où le "rappel" du barreur est insignifiant (d'ailleurs on ne barre que lors des entrées sorties en mouillages ou port), je verrais bien 1 petite roue de la taille d'un volant (comme les Amel, par ex...)
.. et heureusement qu'il y a un repère visuel de position sur la barre à roue !

13 août 2018
3

Excellente question.

Il faut effectivement considérer l"ergonomie du cockpiit, il y a des cockpits sur lesquels une barre à roue est la meilleure option, et d'autres une barre franche.
Je m'en suis rendu compte sur mon bateau sur lequel l'ancien proprio a remplacé la barre franche par une barre à roue.
Fais très attention à ce type de modification, dont la réalisation (même par un pro) n'est pas toujours heureuse...et que le vendeur te présentera comme un "plus".
Dans mon cas, cette barre à roue limite l'amplitude de mouvement du safran, sa platine rend dfficile l'accès à la cale arrière, et la position assise face à la proue n'est pas du tout adaptée.
Du coup, je remets la barre franche en place.

Inconvénient "accessoire" de la barre franche, c'est que les pilotes sont généralement mieux intégrés. Sur les barres franches, lorsque tu installes un pilote auto, tu te retrouves avec le système piston/boitier de commande en travers du coquepite. C'est pas terrible au niveau de l'ergonomie et de l'esthétique.

Avantage "accesoire" de la barre franche, c'est que tu peux bricoler un système régulateur d'allure de fortune avec un sandow et un bout de ficelle assez facilement (Joshua Slocum mode :D).

13 août 2018
2

Rien ne t'empêche de mettre un pilote inboard avec une barre franche, c'est ce que j'ai.
Un bras sur la mèche de safran et roule ma poule.

13 août 2018
0

merci pour l'info, mais je ne sais pas si c'est toujours possible dans la pratique.

13 août 2018
0

la barre à roue est un mecanisme qui a pour but de demultiplier les efforts musculaire du barreur ..

lorsque cet effort est minime ( sur un petit bateau ( audessous de 12/13m) il n'est pas necessaire de le diviser de nouveau .Alors la barre à roue a une autre raison d'etre ,par exemple vente du bateau ,sophistication du produit etc un peu comme un l'emballage mais ça ne sert a rien

13 août 2018
0

Les chantiers vendent ce dont les clients ont envie.
Par exemple, l'Opium 39 était au départ équipé de deux barres franches. Lorsqu'il a été racheté par le chantier Wauquiez ils sont passés à la barre à roue, car les clients de Wauquiez se rêvent probablement derrière une barre à roue.
Si on regarde les Pogo par exemple : même le Pogo 50 est à barres franches.
Perso je barre tellement peu souvent que je n'imagine pas encombrer mon cockpit avec une barre à roue. Et même quand je barre la barre franche me convient bien, même si elle est amortie par le vérin hydraulique du pilote.

13 août 2018
1

Salut,
Pour démultiplier les efforts avec une barre franche, il suffit d'une barre plus longue. Encore faut-il avoir de la place pour l'installer. Je me souviens d'une location de deux semaines sur un Sun Fast 36, avec le rail d'écoute au milieu du cockpit et une barre franche très courte, très physique. Ma dame ne pouvait plus barrer dès force 4...
Donc même si en principe une barre franche peut convenir pour des bateaux jusqu'à 12 mètres (le Via 36 est un régal), il vaut mieux parfois une bonne barre à roue qu'une mauvaise barre franche.
Amitiés,
Jef

13 août 2018
1

Le Sunfast 36 est l'exemple même de la barre lourde rendant le bateau "bateau". On le lui a bcp reproché, en soulignant que le cockpit était adapté à la barre à roue, pourtant il s'est vendu une majorité de barres franches, qui ont la préférence des régatiers.

13 août 2018
4

Un détail : avec l'âge, le cou tourné vers l'avant du bateau avec une barre franche c'est plus fatiguant qu'une barre à roue où la position du cou est plus naturelle

13 août 2018
2

Pour ma part , le gros avantage de la barre franche c'est que tu sens l'eau qui coule sur le safran. Tu sens la moindre variation de pression de l'eau et ça te permet de savoir si tes voiles sont réglées pile poil. Ce que tu n'as pas avec une roue car les variations de force de l'eau exercée sur le safran , tu ne les sens pas , elles sont beaucoup trop amorties par la démultiplication . C'est le plaisir de barrer que l'on n'a pas avec une barre à roue. Mon bateau fait 10,70m et je me régale de barrer

13 août 2018
1

Barre à roue, barre franche, c’est un choix essentiel, quitte à faire l’impasse sur les qualités marines, on peut toujours s’accommoder d’un sabot, mais pas d’un mauvais choix de barre…
Mais il y a également pleins d’autres critères de choix essentiels, moi par exemple j’hésite encore beaucoup entre un voilier équipé d’un chiotte monoplace ou d’un chiotte biplace, j’ai également du mal à faire un choix entre un évier simple ou un double, et également sur la couleur des rideaux qui diffère beaucoup selon les constructeurs…

:litjournal:

13 août 201813 août 2018
2

A la réflexion y a peut-être un truc qu'est mieux avec la barre à roue, c'est que quand on tourne la barre à gauche le bateau va à gauche, et quand on la tourne à droite, ben la bateau va à droite...Donc si on sait conduire sa voiture, on sait conduire son bateau.

13 août 2018
2

Pour moi, la barre franche est un plus incontestable lors des manœuvres de port au moteur.
Avec une barre à roues on ne sais pas toujours où on en est ( point neutre) surtout si elle est très démultipliée; et il faut faire un grand nombre de tours pour inverser la barre.
Avec une barre franche, pas de problème de repérage du point neutre et plus grande réactivité.

13 août 2018
0

Les pénichettes fluviales de location sont volontairement nettement très sous motorisées et en plus avec un gouvernail médiocre, peu influencé par l'hélice, pour la forme et le faible tirant d'eau (1m maximum), tout cela pour contrôler une embarcation très lourde avec donc beaucoup d'inertie.
Il faut donc un minimum d'entrainement pour maitriser.
Il faut comprendre ce qui se passe mais cela vient assez vite.

14 août 2018
1

D'énormes crises de rire en les voyant se "garer" le long des quais...le capitaine hurlant les ordres à son équipage familiale, d'ailleurs si les bateaux sont parés d'énormes boudins sur la quasi totalité de la coque,c'est pour une bonne raison

13 août 2018
1

Hello,
Pour ce que ça sert...5 mn en quittant un mouillage, et 5 mn en arrivant sur un autre!
Entre temps, mon pilote gère...sur environ 10000 miles parcourus, j'ai dû barrer une 10 saine d'heures à tout casser!
:heu:

13 août 2018
1

"Donc si on sait conduire sa voiture, on sait conduire son bateau."
C'est l'argument des loueurs de pénichettes, je vous invite a venir voir le spectacle à Marseillan et sur le canal du midi...
:-D

14 août 2018
0

Les boudins permettent effectivement de limiter les problèmes particulièrement et surtout dans les écluses.
Le voilier de mer est très peu adapté à la rivière et surtout aux écluses même en protégeant la coque avec un maximum de pare battages. Le tirant d'eau est parfois à 1M.
Le mât couché qui dépasse est très vulnérable (mon prédécesseur y a laissé le sien).
Sinon la navigation en rivière est très agréable et idéale pour les enfants qui en gardent de merveilleux souvenirs à l'inverse de la haute mer. N'hésitez pas à naviguer en rivière.

13 août 2018
4

Il faut aussi se rendre compte qu'avec une barre barre à roue, on est à l'arrière du cockpit, et très exposé dès que ça mouille un peu, alors qu'avec une barre franche, on peut s'abriter derrière la capote.
Barre à roue : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

13 août 2018
1

Ce que j’aimais bien avec la barre franche, c’était pour les manœuvres de port :
On aligne la barre avec le point où on veut aller et c’est super précis.

Avec une barre à roue c’est plus flou, on peut utiliser le repère du neutre mais c’est moins bien.
Sinon c’est bien le seul aspect que je regrette pour barrer et mes cervicales me remercient.
Avec une barre à roue, on peut changer de côté, barrer debout ou assis au vent ou sous le vent, on a le choix.
Après il y a les aspects encombrement, mais ça c’est du confort au port, c’est plus de la nave.

13 août 2018
0

OK pour le flou dans les manoeuvres du port; mais c'est comme le reste : question d'habitude et d'expérience.

"les aspects encombrement, mais ça c’est du confort au port"

pas seulement au port : au mouillage, pour ceux qui y passent du temps (un bateau, ça sert aussi à ça...), pour la baignade, la douche sur la jupe, l'accès au coffre arrière ou encore l'accès à l'annexe... C'est à ces moments-là que l'on comprend l'intérêt de 2 petites roues au lieu d'une grande, qu'on regarde la roue qui se replie, ou le bateau du copain et son petit volant...

13 août 2018
0

La barre à roue c'est moins de sensations et plus de sources de pannes mais aussi une console centrale qui permet d'y fixer une table, le compas de route, des instruments, des portes verres... et surtout de pouvoir se tenir debout dans le cockpit grâce à l'arceau qui y est généralement attaché. C'est vraiment agréable et j'aurai du mal à m'en passer.

13 août 2018
2

J'ai la faiblesse de croire qu'un bon bateau bien équilibré et avec la voilure du temps peut se contenter d'une barre franche. Le reste ne devrait être qu'une affaire de goût.

13 août 2018
3

Sur cette question, comme sur bien d'autres, il n'y a pas de vérité et chacun aura sa préférence. Il y a 3 configurations courantes et de mon point de vue :
* Barre franche :
Les + : on sent mieux le bateau (plus de plaisir à la barre), plus simple, plus sûr, encombrement réduit au mouillage, mais...
Les - : encombrement du cockpit en nav (pas d'équipiers dans le rayon de barre), le stick parfois chiant à gérer à la gîte, position pouvant être éprouvante dans la durée, pas facile d'être bien centré (il faut chevaucher la barre), barre parfois difficile à tenir (on se retrouve cramponné au lof);
* 1 barre à roue :
Les + : efforts mieux gérés, conduite "comme dans sa voiture", position debout aisée, instruments de nav (ex. plotteur) centralisés sur la console;
Les - : ça prend bcp de place dans le cockpit au port, en nav le barreur est coincé derrière et a du mal à gérer les manoeuvres en même temps (pas facile en solo), mécanique moins fiable que la barre franche, pilotage plus flou (angle de barre difficile à estimer);
* 2 barres à roues :
Les + : plus facile de trouver une bonne position pour le barreur, amélioration de la visibilité en choisissant son bord, cockpit plus dégagé autorisant la circulation, possibilité de barrer en "double commandes", pratique avec des enfants/débutants;
Les - : plus de pièces mécaniques, coût plus élevé, pas de console centrale, d'où duplication des instruments, difficulté d'estimer l'angle du safran.
Je ne saurais dire ce que je préfère, ça dépend du bateau, j'ai barré des années en barre franche mais plus récemment j'ai eu des bateaux à barre à roue. Mes dernières expériences avec 2 barres à roue, sur voiliers de 11 et 10 m, m'ont plus convaincu qu'avec 1 seule barre à roue. Bavaria 37 et Dufour GL 360, cockpits beaucoup plus spacieux que sur des designs plus traditionnels.
Je ne pense pas que le type de barre soit un critère déterminant en soi, c'est l'ergonomie d'ensemble du cockpit qu'il faut voir.

13 août 201813 août 2018
0

Je me souviens avoir barré un First 32S5 avec 25 nœuds, je peux te dire que la barre est vraiment très dure et que tu aimerai avoir une roue, malheureusement la largeur du cockpit ne le permet pas.
Idem avec avec un Espace 1000, tu as rapidement les bras qui demandent grâce !

13 août 2018
4

Si on navigue avec une barre trop dure, c'est qu'il faut (re)passer par la case école !
:-D

13 août 2018
0

iff est un pro !

14 août 2018
1

^peut être y avait il un pb de bague ou d'allignement ou trop toilé . En tous cas je barre mon 345 avec des épaules qui ont 70 ans de maturité et si la barre devient dure .... je réduis !

13 août 201813 août 2018
0

Je naviguai à l'époque avec un skipper pro mais comme d'hab sur ce site y a toujours un mec qui sait mieux .... :-)

13 août 2018
0

Ah oui et même qu'il était avec nous sur le bateau donc il sait !

14 août 2018
0

Oui tu n'as pas tort bidule mais tu sais bien que parfois on ne réduit pas tout suite par pure flemme et espérant que ça va retomber un peu .... :)

14 août 2018
0

Oui ou alors, par une salle de musculation

13 août 2018
4

J'ai fait des milliers de milles avec barre franche, au point que quand je barre avec une roue, si je fais pas gaffe, j'inverse...
Pour moi, pour aller à bâbord, il faut mettre la barre à tribord... et c'est encore pire quand je veux culer, il faut vraiment que je réfléchisse, c'est pas naturel du tout.

Pourtant je suis pas dyslexique... c'est grave docteur ?
;-)

13 août 2018
0

Alors, remplace la "barre à roue" par un volant de voiture !
:-D
J'ai du mal avec "barre à roue", une barre et une roue c'est juste le contraire...
:reflechi:

13 août 2018
0

L'appareil à gouverner : la roue, la transmission etc...
;-)

13 août 2018
0

On "barre le bateau", qu'il soit équipé d'une "barre franche" ou d'une "barre à roue", ou tout autre organe de commande du gouvernail.

academie.atilf.fr[...]r/barre
BARRE n. f. xiie siècle. Emprunté du latin populaire *barra, d'origine inconnue.
//
Spécialt. La barre franche ou, ellipt., la barre, le levier horizontal qui commande la mèche de gouvernail et, par ext., tout organe de commande du gouvernail, y compris la barre à roue.

13 août 2018
0

un appareil a gouverner est un ensemble ,il comprends le safran ,la meche ,le tube de jaumiere et la barre franche ou la roue

13 août 2018
0

Tu rigoles, mais c'est ce que je me dis, c'est pas instinctif...
Et comment tu l'appelles alors ?

13 août 201813 août 2018
0

La barre fait partie de l'appareil à gouverner, et se décline en "barre à roue", ou "barre franche".
www.bateaux.com[...]-a-roue

13 août 2018
1

Dans les essais des revues nautiques on pouvait lire que le Dufour 34 année 2OOO... la barre franche n'était pas convaincante... la barre à roue était mieux .!

13 août 2018
0

Quand on pense que pour le départ de la Whitbread en 1973, Pen Duick VI ( 22m le bébé de 32 tonnes) étaite encore en barre franche.
Apres la mise en place de la barre à roue sur les étapes suivantes, Kersauzon s'est chargé de sculpter la barre franche dans une forme ... Suggestive.

Autre temps .....

14 août 2018
0

Si j'ai bonne mémoire, lorsque arrivé à Rio Eric Tabarly a enfin admis qu'il fallait installer une barre à roue,(au lieu de deux équipiers qui suaient sang et eau dans la brise) c'est Goiot qui s'est chargé du calcul du secteur de barre.
Celui qui s'en est chargé m'expliqua plus tard que cela correspondait à une barre franche de 7 mètres de long. Autrement sois dit: Il eut fallu une barre franche de 7 mètres de long...

14 août 2018
1

La barre franche resta, elle l'est toujours, à poste. Rio? mémoire défaillante. Et j'ai omis de le préciser, c'est le VI, mais vous l'aviez bien compris.
Oui c'est après la première étape, donc Capetown.

14 août 201816 juin 2020
1

Oui elle est toujours à poste.

14 août 2018
0

Je croyais que c'était à Capetown lors de la première étape qu'ils avaient ajouté une barre à roue. La barre franche restant à poste.

13 août 2018
0

Un voilier avec une très grande barre à roue....c est plutôt très jolie....
J adorerais

14 août 2018
2

Je préfère la barre franche, c'est plus précis, réactif , de plus le système est simple,
Tous les types de pilote sont possibles, et en cas de panne, installer celui de secour s'installe rapidement.
Au mouillage ou au port le cockpit et entièrement dégagé.
Sur certaines unités, la ou les barres à roues sont complètement inutile, mais c'est la mode.
Le rêve d'antilles , qui est un très bon bateau de voyage et très souvent équipé d'une barre franche.

14 août 2018
4

dans la vie il faut ce faire plaisir , m^me si la barre a roue ne sert a rien , mais si elle fait plaisir pourquoi pas ..reste evidement a avoir la casquette qui va avec :jelaferme:

14 août 2018
0

Un aspect dans ce débat qui n’a pas été mentionné. En général, le positionnement de la barre franche est directement lié au positionnement de la mèche du safran. Hors, il est parfois nécessaire de séparer le positionnement du ou des safrans et le positionnement du ou des postes de barre. Dans ce cas, la barre franche n’est pas une bonne solution.

14 août 2018
2

De toute façon, le futur c’est le joystick!
:lavache:

14 août 2018
0

Petit sondage !
Quels sont les détracteurs de la barre à roue qui ont moins de 80 ans ?
:mdr:

14 août 2018
0

Tu penses que tous les propriétaires de Pogo ont plus de 80 ans ?
En tout cas tu sembles croire que la barre à roue ça fait jeune ...

14 août 2018
2

Merci à tous pour vos réponses et vos avis j en déduit barre franche ou barre à roue l'essentiel est d'être voiles aux vents !!!!

14 août 2018
0

Oui et tu verra que tu n'aura pas forcement le choix si tu achètes une unité récente !

14 août 2018
1

il est tout à fait "étonnant" que personne ne signale ce qui (à mon avis)est le seul inconvénient de la barre franche=
la marche arrière pour manoeuvres de port ,ou,surtout si la mèche est inclineé vers l arrière,un trop grand angle de barre rendla barre incontrolable ..et le système part en buteé...
souvent il faut bien camper ses jambes de chaque coté de la barre...celles ci participant à la maitrise du bazar (avec les bras)....
on peut essayer de rallonger la barre pour obtenir un plus long levier et donc davantage de force pour maitriser le phénomène....?

14 août 2018
0

de toute façon au delà de 35° d'un bord ou de l'autre le bateau est mal gouverner il est plus frené que gouverner

14 août 201814 août 2018
3

Si on ne maîtrise pas, on peut se faire prendre la main presque autant avec une roue qu'avec une barre.
Recommandation aux débutants : ne jamais passer l'avant bras à travers la roue !
;-)

16 août 2018
1

Tant qu’ils reculent droit et que le safran est dans l'axe , oui.
Mais dès que ce n’est plus le cas, fini de faire semblant de ne pas forcer !

14 août 2018
1

La marche arrière est beaucoup plus facile avec une barre à roue qu'avec une barre franche du fait justement de sa démultiplication et et de son retour très atténué. Il faut vraiment le faire exprès pour laisser partir la roue lors de cette manoeuvre.

16 août 2018
0

La barre entre les jambes, je ne le ferais pas...
;-)

16 août 2018
0

et en marche avant ?

16 août 201816 août 2018
0

je m'adressais à Matelot concernant l'effort sur le safran , en marche avant comme en marche arriere c'est proportionnel au carré de la vitesse ,mais le sens de l'effort est inverse et en marche avant l'effort tend a mettre la safran dans le sens de la marche du bateau par contre en marche arriere le safran a tendance de ce mettre en travers d'où l'effet sur la barre n'est pas le m^me

14 août 2018
0

calypso
oui...OK...
mais je parle ici de ce possible phénomène..... incontrolable...du moins tant que le bateau recule ...bref la barre à "plus de 30/35"° c est qu'elle a échappé...au controle ce n'est pas un (mauvais!)choix
pour iff
je n'ai pas l expérience suffisante de barre à roue...
je m imaginais que ('à condition d'avoir un système costaud et en bon état)la démultiplication "donnait" baeucoup plus de force...de telle façon que la pelle du safran soit toujours controlable meme avec une vitesse notable en marche arrière(vitesse souvent nécéssaire pour manoeuvres de port par vent frais)
me trompe-je??

15 août 2018
0

@iff
j entends bien tes arguments et experiences.....
mais....mais...
quand je vois des skippers point du tout"atlhetiques" qui semblent aucunement forcer sur la roue meme en reculant assez vite...par exemple avec une seule main sur la roue...?

16 août 2018
1

En marche arrière l'effort sur la barre est proportionnel au carré de la vitesse, il faut donc apprendre à doser la vitesse.
Avec une barre à roue il est souvent difficile de se placer dans la position naturelle pour reculer, face à l'arrière. Alors qu'avec la barre franche on peut se caler face à l'arrière avec éventuellement la barre entre les jambes.

16 août 2018
0

Bah je le fais souvent, il faut contrôler sa vitesse bien sûr.

16 août 2018
0

Ben à mon avis.... c est justement ce qu il faut faire!
Évidemment tant que la pelle est dans l axe....
Mais à t on vu une manœuvre de port ou on prend sa place en 100% tout droit!!??

16 août 2018
0

Sans problème en avant, je parlais en arrière.

;-)

16 août 2018
0

Oui bien sûr, nous sommes d'accord :-)

14 août 2018
1

Sauf que dans ce cas la, la barre roue part en butée avec de la casse itou...
:-D

14 août 2018
0

Comme mon bateau est bisafran, je fais toutes les manœuvres de port en marche arrière. Je connais parfaitement le phénomène que vous décrivez. Suffit de ne pas se laisser surprendre et ça ne pose pas de problème particulier.

14 août 201814 août 2018
0

@zeraucat, enfin quelqu un pour le dire....

je sors de 14 ans en dufour 34 perf avec barre à roue et le plan de pont prevu pour.
j ai beaucoup aimé (grande, tres precise, peu demultipliee et parfaitement reglee sans aucun jeu) et me fais surprendre avec les barres franches du pogo qui engagent fort en marche arriere
par contre, sur les gros croiseurs actuels que j ai essayé, chaque fois, la barre à roue est une purge d imprécision et de lourdeur

14 août 2018
0

J'avais une barre à roue sur mon 37 pieds . Système à câble . Au moment où il ne fallait surtout pas un des câbles pourtant en bon état et bien graissé à cassé .......! J'ai donc tout viré . Si quelqu'un est interressé j'ai une barre à roue , la chaîne et le reste dans mon grenier . À donner .

14 août 2018
0

voilà une vraie experience :on gagne toujours a avoir des systèmes simple car ils sont fiable

14 août 2018
0

Tu veux dire que les dames te font ramer ? lol

14 août 2018
1

Avec ce raisonnement, le plus simple pour ne pas risquer de panne, c'est de ne pas avoir de bateau...
même à rames on peut avoir des problèmes de dames...

14 août 2018
0

Moi virer la barre à roue et tout son bordel j’en rêve, je n’y vois que des avantages.

Sur le centurion 42, il y a une trappe d’acces bien placée et accessible (barre de secours) mais pour le peu que je touche la barre finalement... (peut être lié d’ailleurs, pas beaucoup de plaisir avec une roue insensible)

Il y a des gens ici qui ont fait la modif dans ce sens, roue > franche ??

14 août 201814 août 2018
14 août 2018
3

C'est une plaisanterie ! :-D :-D
A cause de la colonne les barres de secours sont très courtes, on est obligé d'utiliser des palans pour barrer !!!
:reflechi:

14 août 2018
0

Non, mais ici, plus rien n'étonne !
:-D

14 août 2018
0

Evidemment que c'est une plaisanterie !! ;-) MDR ! Tu l'as cru ?

14 août 2018
1

Exact, donc il faut virer la colonne et trouver un emplacement pour la commande moteur. Comment calculer le bras de levier nécessaire ? Empiriquement ?

14 août 2018
0

MDR !

14 août 2018
2

A roue ou franche est un faux problème.

Il existe des voiliers d'une bonne longueur 13 /15 m trés équilibré qui n'ont absolument pas besoin de barre à roue . Plans Lerouge par exemple.

Il existe aussi de trop nombreux monocoques de 10 m et plus mal conçus qui passent sur leur barre trop facilement parce qu'il est difficile de les équilibrer ( absence de barre d'écoute efficace par exemple).

Il y a trop de navigateurs qui ne savent pas régler leurs voiles, il est plus facile de pousser sur une barre à roue.

De plus, il y a barre à roue et barre à roue.

Barrer un A 40, Un X , un Bavaria 40 munis d'une grande barre est un régal. Mais barrer un Sun Fizz (au hasard ) au près dans 20 /25 noeuds de vent n'est pas une partie de plaisir.

Mais comme rien n'est parfait, barrer au portant sous spi avec une mer croisée et une grande barre à roue n'est pas une sinécure pour le barreur, non plus.

14 août 2018
0

""Mais comme rien n'est parfait, barrer au portant sous spi avec une mer croisée et une grande barre à roue n'est pas une sinécure pour le barreur, non plus""
tout a fait d'accord , c est même une sacré corvée

14 août 2018
0

Tout à fait d'accord. Problème de calcul de démultiplication. Mais les "clients" veulent des barres douces... et dans les conditions de mer/vent que vous décrivez, c'est usant.Comment s'étonner alors que certains pilotes automatiques ne suivent pas...passant leur temps à pousser tirer, pousser tirer...

14 août 2018
1

Je n'ai eu l'occasion qu'une fois de barrer un voilier de la taille du mien, équipé d'une barre à roue...et je n'ai pas aimé. Mais cette courte expérience n'est nullement significative.

Là où la barre franche présente un net avantage, est lorsqu'il faut prendre l'apéro ou un repas dans le cockpit avec de nombreux convives....il y a de la place.

Et puis en navigation méditerranéenne, avec la pétole, on est souvent au moteur, sous pilote automatique. Les pilotes de barre franche, sont plus simple et moins chers que ceux de barre à roue.

15 août 2018
0

Pen Duick 6 ou Pen Duick 600...?
LoLïc!!!!

15 août 2018
1

En même tant que j'étudiais l'adaptation du vérin hydraulique de pilot sur ma barre franche ( L= 1,5m) dans cockpit de nav non protégé j'avais extrapolé la commande hydraulique en parallèle avec une barre a roue a l'abri du cockpit principal .....j'ai vite abandonné le projet sur les avis défavorables des utilisateurs de barre a roue ..... qui lorsqu il viennent barrer sur mon bateau se régale de sentir le bateau.... LECELTE

16 août 2018
0

rien ne vaut la barre à roue… mais la barre franche étant plus complexe question drosses, relais-poulies etc... en cas de blém… ça c'est toi qui voit !

16 août 2018
0

:oups: A la relecture...

16 août 2018
0

Barre franche si possible (taille, poid bateau, effort, emplacement) sinon barre à roue...
Toute les barres à roue ne sont pas dénuette de sensation, une barre a drosse bien pensé plutôt qu'hydraulique donne de bonne sensation.
Attention au petit bateau avec barre à roue, j'ai fait la 50eme croisiere bleu sur un cyclade 29 avec barre à roue : une horreur absolue sur laquelle il fallait 15tours de bord à bord et sans sensation

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un éléphant ça trombe

Après la pluie...

  • 4.5 (185)

un éléphant ça trombe

mars 2021