Balises de detresse EPIRB vs PLB

Pour ce que j'ai compris ces 2 balises fonctionnent a peu pres pareil, couverture mondiale sans abonnement, meme durée de batterie. le seul avantage reel que je vois pour l'EPRIB est le declanchement automatique en cas d'immersion.
la premiere est plus grosse et coute 700 euros, la deuxieme ultra legere 350 euros, peut etre portée dans la poche.

Quelles sont les raisons de prendre une EPRIB plutot qu'une PLB ?

www.kannadmarine.com[...]/

L'équipage
17 mar. 2012
17 mar. 2012
0

J'ai choisi une PLB avec GPS identifiée mmsi bi-fréquences car je suis essentiellement en Solo, je la porte très fréquemment sur moi.

17 mar. 201217 mar. 2012
0

L'autonomie fait la difference pour l'EPIRB ainsi que son identification rattachée au bateau , la PLB , elle, est nominale á la personne.(plus polyvalente en fait!...randonnée,bateau, ski,voyage auto etc...trés peu encombrante et légère,toujours en poche!)

17 mar. 2012
0

Ne pas oublier que l'EPIRB doit être mobile de manière à pouvoir être embarquée avec soi dans la survie en cas d'évacuation, c'est écrit dans la division 240. et doit tenir en émission 48h mini.
Les Plb n'ont qu'une portée de 4 ou 5 NM mais les nouvelles on l'avantage d'être étanches à 10m. et normalement d'émettre également sur 121,5 Mhz
J'avais commencé à scanner avec mon smartphone les baratins qu'il y avait y a deux ans dans le numéro spécial salon de voile mag.
demain je finirai et le mettrai dans le fil. ça peut intéresser qq'un

Cdlt

17 mar. 2012
0

Ce sont les balises AIS qui ont une portée de 4 ou 5 MN.

Les PLB et EPIRB fonctionnent strictement de la même manière et ont une couverture mondiale.

www.cospas-sarsat.org[...]systeme

17 mar. 2012
0

l'epirb flotte en général, j'ai acheté une océan signal, elle semble bien placée en ce moment, attention sur ce modèle de gros écarts de prix en fonction de la présence du gps, la batterie est changeable par l'utilisateur, vois réduc sur achat de la prochaine batterie avec l'achat de la balise aujourd"hui..

17 mar. 2012
0

J'ai les deux (raisons historiques), toutes deux enregistrées à l'ANFR.

A mon sens, le seul plus de l'EPIRB est son déclenchement auto. Mais, pour cela, il faudrait que le bateau ait coulé, donc je vois plus trop son plus par rapport à une PLB.

RV

20 déc. 2014
1

La PLB ne s'enregistre pas à l'ANFR, elle n'a pas de N° de MMSI, elle est attachée à la personne et non au bateau.
Elle s'enregistre uniquement au CNES.

17 mar. 2012
0

Je crois aussi que les Epirb ont une plus grande autonomie.

17 mar. 2012
0

batterie de 6 ans contre 5 ans, emmet pendant 48h contre 24h pour la PLB.

18 mar. 2012
0

En gros : l'EPIRB c'est pour le bateau et la PLB pour l'équipage...

19 mar. 2012
0

en gros, les deux sont pour l'équipage, le bateau, lui, s'en fout!!.. :heu:
disons que la PLB est une évolution technologique logique de l'EPIRB...la miniaturisation!
donc pratique..!

20 mar. 2012
0

Ben parles en aux armateurs de gros navires de commerce...
En tout cas ça a été conçu comme ça : l'EPIRB pour le navire et la PLB pour les hommes...
Après chacun fait ce qu'il veux...

21 mar. 201221 mar. 2012
0

@ oleolag Tu as raison je me suis mélangé les crayons.

:oups:

19 déc. 2014
0

EPRIB/ PLB les différences :
en 2012
- autonomie
- flottabilité
- déclenchement automatique
et maintenant ? selon les obligations ?

19 déc. 201416 juin 2020
0

PLB, pas de n° MMSI, donc on ne sait rien du bateau / équipage en détresse
(sauf à avoir enregistré les dates, trajets, n° MMSI éventuel etc au préalable... au centre de Toulouse). Une PLB n'est pas reliée au système mondial de détresse maritime (GMDSS en anglais, SMDSM en français), donc il faut l'intervention d'un opérateur humain à terre pour prévenir le CROSS: Il y a souvent appel téléphonique préalable à la ou les personnes de contact pour vérifier la plausibilité, d'où perte de temps et possibilité d'erreur.
C'est cependant la seule possibilité par un homme à la mer en solitaire, mais il faudra la tenir en bonne position pendant des heures (d° sur un radeau). Mieux que rien, mais pas l'équivalent d'une EPIRB.
Voici le dernier état de ma fiche d'identification au CNES Toulouse

19 déc. 201416 juin 2020
0

"L'ANFR accepte les PLB avec MMSI encodable à la condition que la PLB soit étanche et flottante de manière autonome (c-à-d flottante sans accessoire du type pochette). A ma connaissance, il n'y a que un ou deux modèles concernés."

C'est vrai, mais peux-tu me donner les références d'une telle PLB commercialisée en France. Je n'en connais pas, mais je peux me tromper

L'ANFR écrit ceci sur son site (voir image) ce qui me semble montrer que les PLB réellement dispo ne sont PAS de ce type.

19 déc. 2014
0

OK, j'ai trouvé une PLB avec codage MMSI, étanche et flottante
www.discount-marine.com[...]qualink
C'est presque le même prix qu'une EPIRB
Merci pour cette info...

19 déc. 2014
0

Mon erreur venait du fait que les PLB-GPS récentes A PETIT PRIX sont sans transmission du n° MMSI...

14 fév. 2015
0

je pense qu'elle est homologuée car en regardant le pdf certificat il y a bien CE...... Il faudrait avoir la confirmation de l'ANFR
Et encore une fois cette balise est bien programmable MMSI malgré ce qu'on peut lire dans d'autres fils.
Alors ....
Gilles

14 fév. 2015
0

Mais on n'a pas alors un problème dans la durée d'émission : "transmission pendant 24 heures". Pour une Epirb, il faut 48 heures, je crois...

19 déc. 2014
1

L'ANFR accepte les PLB avec MMSI encodable à la condition que la PLB soit étanche et flottante de manière autonome (c-à-d flottante sans accessoire du type pochette). A ma connaissance, il n'y a que un ou deux modèles concernés.
.
Les PLB, en tant que balsise Sarsat-Cospas, font partie du système GMDSS ... ou alors tant mon cours que la question d'examen sur le sujet étaient fausses. Voir aussi : www.anfr.fr[...]Web.pdf ou www.imp-lorient.com[...]tresse/
Le GMDSS est un système global qui comprend un ensemble des système jusqu'au Navtex, VHF & BLU DSC, ...
Par contre, il est exact qu'une procédure de levée de doute est suivie (vu le nombre de fausse alerte, cela se comprend) surtout s'il s'agit d'une PLB sans MMSI.

19 déc. 2014
0

De mémoire, pas les McMurdo
Par contre il y a une ACR (j'en suis sûr mais elle est + chère que les autres)
Je crois qu'il y a aussi un modèle chez Kannad (à vérifier)
De là à écrire qu'elles sont commercialisées en France, je n'en sais rien. Comme je ne réside pas en France, je me fourni là où c'est le plus intéressant en Europe.

19 déc. 2014
0

Oui, elle existe depuis plusieurs année, c'est celle que j'ai, pourquoi ?
pour la prendre avec moi en cas de besoin.
Quand au prix, une EPIRB style Kannad était sensiblement plus chère à l'époque.
Rien n'empêche de déclencher en plus une Spot (qui ne remplace pas bien entendu) pour lever le doute.
JJ

14 fév. 2015
0

La balise GME MT 410G semble aussi étanche, flottante et MMSI programmable.
moins chère mais est elle agréée?
www.svb-marine.fr[...]0g.html

14 fév. 2015
0

elle flotte,
ils annoncent 24h
et elle est REPROGRAMMABLE par le distributeur : SVB le met au tarif 30 euros.

14 fév. 2015
1

La division 240 "oblige" une durée minimum de 48h c'est une des raisons pour lesquelles les PLB ne sont pas retenues pour eux

19 déc. 201416 juin 2020
0

"Les PLB, en tant que balsise Sarsat-Cospas, font partie du système GMDSS ... ou alors tant mon cours que la question d'examen sur le sujet étaient fausses."

Je crois qu'il y a confusion de deux entités
Le système GMDSS utilise le (= fait partie du) système Sarsat-Cospas (c'est un sous-ensemble de ce système), mais toutes les liaisons Sarsat-Cospas ne participent pas au GMDSS: Sarsat-Cospas est un système d'alerte pour les détresses maritimes, aériennes et terrestres (image 2, qui distingue bien les EPIRB en mer, les PLB à terre et les ELT pour les avions)

19 déc. 2014
0

@ Pytheas54
"Une PLB n'est pas relié au système mondial de détresse maritime (GMDSS en anglais, SMDSM en français)",
?!? t'es sur ?
"donc il faut l'intervention d'un opérateur humain à terre pour prévenir le CROSS: Il y a souvent appel téléphonique préalable à la ou les personnes de contact pour vérifier la plausibilité, d'où perte de temps et possibilité d'erreur."
toujours intervention humaine dans la chaine de traitement ?
"C'est cependant la seule possibilité par un homme à la mer en solitaire, mais il faudra la tenir en bonne position pendant des heures (d° sur un radeau). Mieux que rien, mais pas l'équivalent d'une EPIRB."
l'EPIRB flotte, plus lourde à mettre en l'air
l info arrive au cnes a toulouse
repars a tours armée
et suis son traitement humain --> cross.
Pourquoi il y aurait 2 traitements ?
A la limite, le déclenchement EPIRB étant automatique génère plus de fausses alertes que la PLB a déclenchement manuel ?

19 déc. 201416 juin 2020
1

"Une PLB n'est pas relié au système mondial de détresse maritime (GMDSS en anglais, SMDSM en français)"
Plus précis. Une PLB n'est pas reliée DIRECTEMENT au système GMDSS. Elle n'est PAS enregistrée par l'ANFR. Voir ma fiche ANFR. Ayant essayé de l'enregistrer à l'ANFR, j'ai eu une lettre de refus ! Elle est enregistrée ici
registre406.cnes.fr[...]ainPage
Voir Image 3 l'état actuel de mon matos à l'ANFR.

Une alerte EPIRB provient CERTAINEMENT d'un navire en détresse. Ce n'est pas le cas avec une PLB. Dans les deux cas, il y a le plus souvent un traitement humain (téléphone aux personnes de contact, en raison du grand nombre de fausses alertes), mais le signal de détresse PLB est traité initialement ailleurs que le signal EPIRB, d'où une opération supplémentaire. Une PLB peut être utilisée pour une randonnée en montagne, un accident aérien etc.... On ne peut savoir qu'il s'agit sans doute d'une détresse maritime qu'en consultant la fiche de renseignement.

Une EPIRB émet en flottant, éloignée du radeau. Ce n'est pas le cas d'une PLB qui ne flotte pas verticale. Il faut tenir l'antenne verticale et éloignée de tout obstacle pour le GPS puisse fonctionner.

19 déc. 2014
1

"oui mais l'ANFR n'est pas consultée lors d une détresse"
Bien sur que si. Le fichier de l'ANFR est consulté en cas de message de détresse par EPIRB. C'est l'ANFR qui accorde le n° MMSI et collecte / détient / diffuse les infos MMSI qui permettent de connaître les caractéristiques du navire en détresse
"mais le signal de détresse PLB est traité initialement ailleurs que le signal EPIRB, d'où une opération supplémentaire."
Je veux dire par un autre circuit / procédure. Un signal EPIRB contient déjà un n° MMSI, donc on peut interroger directement la base de données ANFR. Et on transmet à un MRCC (Cross)
Pour une PLB classique, il faut chercher les infos sur une autre base de données, et s'il y a un n° MMSI enregistré revenir à la base de l'ANFR, puis vérifier que l'appel de détresse est bien en mer (il peut être en montagne, à terre etc...). On ne transmet pas les signaux PLB systématiquement à un MRCC, mais selon les cas à un (A)RRC pour l'aérien, le terrestre ou l'indéterminé

Pour le RCC de Tours
www.defense.gouv.fr[...]es-vies

19 déc. 2014
0

@Pytheas54
"Une PLB n'est pas reliée DIRECTEMENT au système GMDSS. Elle n'est PAS enregistrée par l'ANFR. Voir ma fiche ANFR."
oui mais l'ANFR n'est pas consultée lors d une détresse

"Une alerte EPIRB provient CERTAINEMENT d'un navire en détresse. Ce n'est pas le cas avec une PLB."
lors de mon appel au CNES, j'avais compris que le traitement humain est systématique avec passage par Tours, l'armée !!
"mais le signal de détresse PLB est traité initialement ailleurs que le signal EPIRB, d'où une opération supplémentaire."
tu as eu cette info ou ?
moi j ai prix PLB car ca sert meme en montagne
"On ne peut savoir qu'il s'agit sans doute d'une détresse maritime qu'en consultant la fiche de renseignement."
et aussi la postion GPS
"Une EPIRB émet en flottant, éloignée du radeau. Ce n'est pas le cas d'une PLB qui ne flotte pas verticale.
Il faut tenir l'antenne verticale et éloignée de tout obstacle pour que le GPS puisse fonctionner."
Le GPS me semble en effet un gros gros pb qui retarde l'alerte en fait : il lui faut le temps de trouver !!
Je ne regrette pas la PLB pour l'instant sans savoir le distingo règlementaire entre les 2.

19 déc. 2014
0

Bonjour,
Pour info, j'ai une PLB Fast Finder GPS achetée outre manche, donc enregistrée au MRCC Anglais. L'avantage, de ces balises, c'est que l'on peut par simple mail, modifier le MMSI, les personnes à contacter, et on peut même, si besoin ( Peut etre en france également ) l'enregistrer en tant que PLB pure, c'est à dire sans être ratachée à un bateau. Ce qui permet de la trimballer avec soi n'importe où sur terre ( Il suffit de mettre PLB comme numéro MMSI ). Tout ceci, sans aucune considération technique car je n'ai jamais fait la comparaison avec une Epirb

Pascal

19 déc. 2014
0

@Pytheas:

Toujours est-il que voici ce qui apparait sur l'accusé réception lors d'une modif sur le compte:

Proof of Registration from The UK Distress and Security Beacon Registry
Falmouth MRCC, Castle Drive, Pendennis Point, Falmouth, Cornwall TR11 4WZ
Office Hours Tel: +44 (0)1326 211569 Fax: +44 (0)1326 319264 Email: epirb@mcga.gov.uk

On est de toute façon rattaché à un MRCC ( Ici, Falmouth )

Pascal

19 déc. 2014
0

Effectivement !!!
L'avantage c'est que, pouvant saisir un MMSI, l'alerte part dans ce cas, aux moyens maritimes.
Pascal

20 déc. 2014
0

Pas faux, mais d'après ce qu'ils m'avaient répondu, la transmission de l'alerte au MRCC était automatique dès lors qu'un MMSI était renseigné dans le dossier. par contre, quand l'on renseigne PLB en lieu et place du MMSI, alors, l'appel n'est plus traite comme une alerte maritime, mais comme une alerte PLB

Pascal qui souhaite a tous de bonnes fêtes de noël et de fin d'année.. N'oubliez pas les bottes au pied du mat, ou les chaussons au pied du sapin...

19 déc. 2014
0

En angleterre une PLB ne s'enregistre pas dans un MRCC, mais ici
forms.dft.gov.uk[...]-epirb/

19 déc. 2014
0

OK, tu as raison
C'est parce que les anglais gèrent toutes les balises (même les aériennes) dans le fichier 'UK Distress and Security Beacon Registry' tenu par la 'Maritime and Coastgard Agency', qui se trouve être localisée au MRCC de Falmouth...

Mais en règle générale, il n'y a pas de rapport particulier entre une PLB (+GPS) classique et la détresse MARITIME. Un avis de détresse lancé par une PLB peut aussi être aérienne ou terrestre...

19 déc. 2014
0

Tu peux aussi saisir un n° MMSI pour une PLB en France (regarde l'image de l' enregistrement de ma PLB). Mais quand tu déclenche ta PLB, elle ne transmet pas le n° MMSI (sauf si c'est une PLB spéciale, ce qui n'est pas le cas de la tienne ou de la mienne). Donc l'opération de transmission à un centre de secours maritime (MRCC) n'est pas aussi directe. Il faut d'abord vérifier que tu es bien en mer et pas à la montagne...

19 déc. 2014
0

Dans le fonctionnement du système Cospas-Sarsat il n'y a pas de différence de traitement entre EPIRB et PLB.
www.cospas-sarsat.int[...]-system
Pour les balises enregistrées en France, le MCC est le CNES Tououse pour toutes les balises.
Mais effectivement les alertes PLB, du fait de l'absence de MMSI et de leur utilisation plus large, donnent probablement lieu à une procédure de levé de doute plus approfondie avant de transmettre aux secours.

19 déc. 2014
0

"Dans le fonctionnement du système Cospas-Sarsat il n'y a pas de différence de traitement entre EPIRB et PLB"
Oui, au plan technique de recherche de la position (corrélation doppler - position GPS (si elle est transmise")
Mais comme tu le dis, la chaîne de décision humaine est nécessairement différente entre une EPIRB (présence d'un n° MMSi => détresse maritime certaine) et une PLB (classique, sans n° MMSI) = détresse non obligatoirement maritime...

19 déc. 2014
1

Pour ceux que la nouvelle division 240 tracasse, OCEAN SIGNAL sort le mois prochain une EPIRB hyper compact, avec une durée de vie de la batterie de 10 ans à un prix annoncé en UK de l'ordre de 390 EUR...

19 déc. 2014
0

Merci, c'est intéressant je vais suivre ça de près. :pouce:

19 déc. 2014
0

" tracasse" ?

Ou un de ses synonymes :

ameuter, angoisser, animer, balancer, ballotter, bouger, bouleverser, brandir, branler, brasser, brouiller, cahoter, ébranler, échauffer, effrayer, émouvoir, enfiévrer, enflammer, exciter, frétiller, inquiéter, mouvoir, paniquer, perturber, préoccuper, remuer, révolutionner, secouer, tourmenter, tracasser.

Ou alors le tout à la fois. :jelaferme:

19 déc. 2014
0

ya que ça!!!!!!

19 déc. 2014
0

Il est possible d'enregistrer une PLB à la condition qu'elle soit homologuée. J'ai une PLB Mc Murdo qui est enregistrée. Voir
www.cospas-sarsat.int[...]ion-faq

19 déc. 2014
20 déc. 2014
0

J ai acheté une RESCUEMEPLB1 il y a 6 mois . J ai regarde pour une E100G avec GPS, et je ne vois pas de différences flagrantes dans le mode de fonctionnement, toutes les deux gps, toutes les deux copas sarsat, toutes les deux 406 et 121.5 MHz , toutes les deux programmables mmsi. La epirb se déclenche au contact de l eau, la plb, il,faut sortir l antenne et appuyer sur le bouton. L avantage de la plb , on peut la garder sur soi et l embarquer ou l on veut. Les deux sont étanches. La plb est fournie avec un bracelet flottant. Qu apporte donc de plus un epirb?

20 déc. 2014
0

Tu as raison. Beaucoup de PLB peuvent aujourd'hui être programmées avec un n° MMSI à la place du code balise UIN (RESCUEME PLB1, FastFind 220 etc...)
Je suis sûr que n'ai pas vu cette option proposée quand j'ai acheté la mienne en 2013. :-( (les vendeurs classiques n'avaient sans doute pas le matériel nécessaire pour le faire ou l'envie de s'emm..er)
En transmettant le n° MMSI, une telle PLB est très proche d'une EPIRB à un coût moindre. Les seules différences sont qu'elle n'est pas flottante, ne se déclenche pas au contact de la mer et la durée garantie d'émission.
Pas suffisante pour la division 240, mais AMHA un bon compromis quand le coût est en problème (aussi pile garantie 8 ans pour la PLB1)

20 déc. 2014
0

parce que la plupart d'entre elles ne flottent pas sans être équipées d'une housse flottante

20 déc. 201416 juin 2020
0

"De catégorie 1 (PLB pouvant flotter) telle que définie par la norme ci-dessus sans adjonction d'accessoire ; "
....
"Les PLB maritimes utilisées en zone océanique A4

doivent, en outre, être approuvées de classe 1 COSPAS-SARSAT (utilisation de –40°C à + 55°C). "

En suivant l'EXCELLENT lien donné par ge.phe (MERCI !)
on voit par exemple que les modèles récents PLB1 ou Fastfind 220 sont de classe 2

20 déc. 2014
0

C est bien le problème, la division 240. J avais préfère la plb1 a l epirb car elle me paraissait plus pratique.

20 déc. 2014
0

Bonjour Pytheas. Je lis ce fil avec intérêt, même si l'acquisition d'une balise n'est pas dans mes projets à court terme.
Tu indiques, ci-dessus, qu'une balise PLB n'est "pas suffisante pour la division 240".
J'ai un doute à ce sujet.

L'article 240-2.17 de la future Division 240 précise au § V:
" [i]V.-Les balises RLS (radiobalise de localisation des sinistres) doivent répondre aux exigences techniques de la division 311 du présent règlement. Par ailleurs, celles-ci sont identifiées et enregistrées conformément aux exigences de la division 175 du présent règlement.[/i] "

Par ailleurs, la Division 175, dans son article 175-05, décrit les conditions nécessaires pour qu'une balise PLB puisse satisfaire aux exigences de l'affectation d'un MMSI aux balises maritimes:

[i]" L’affectation d’un MMSI à une PLB maritime n’est possible que si la balise est :
1.Approuvée de type COSPAS-SARSAT ;
2.Conforme à l'ensemble des dispositions de nature administrative et des exigences essentielles prévues par la
directive 99/5/CE (Directive R&TTE)(1);
3.Conforme à la norme ETSI EN 302 152 ou à une norme équivalente (2) ;
4.De catégorie 1 (PLB pouvant flotter) telle que définie par la norme ci-dessus sans adjonction d'accessoire ;
5.Équipée d'un système de positionnement par satellites.
La PLB maritime doit pouvoir supporter le protocole de localisation standard pour RLS utilisant un identifiant MMSI (EPIRB-MMSI/Standard Location Protocol en langue anglaise).
Les PLB maritimes utilisées en zone océanique A4
doivent, en outre, être approuvées de classe 1 COSPAS-SARSAT (utilisation de –40°C à + 55°C). "[/i]

Pourquoi, dans ces conditions, l'une des balises PLB maritime existantes ( programmées avec le N°MMSI du navire et équipées d'un GPS) ne pourraient-elles pas être considérées comme répondant aux caractéristiques de la future Division 240 ?

20 déc. 2014
0

C'est effectivement intéressant, mais quand tu achètes en Angleterre comment se passe l'enregistrement ?
Vers quel organisme s'adresser pour l'enregistrer, ANFR ou un organisme anglais ?

20 déc. 201420 déc. 2014
0

Si tu donnes un n° MMSI français (227 ...) à programmer, ça devrait le faire, non ?
De même si on achète en France...

PS J'imagine la procédure suivante pour ceux qui n'ont pas encore de n° MMSI
Déclarer l'EPIRB à l'ANFR (avant de l'acheter) qui délivrera le n° MMSI, puis ensuite procéder à l'achat...Si on change d'avis pour le matériel, il suffit de supprimer ce matos et de le remplacer par celui que l'on vient d'acheter (gratuit et instantané par internet auprès de l'ANFR)
De toute façon, le même n° MMSI vaut pour tout le matériel enregistrable à l'ANFR (VHF ASC, transpondeur AIS ...)

20 déc. 2014
0

Le seul petit problème est qu'elle n'est certifiée qu'en classe 2
type EPIRB non flottante

www.cospas-sarsat.int[...]938.pdf

ce qui est contradictoire avec la pub (de même 48 h pour la certification contre 96 h dans la pub)... A creuser
C'est tentant cependant. Cette balise pour 10 ans à 400 € environ (avec port) contre le changement de la pile de ma G5 cette année et dans 5 ans pour 320 € ?

20 déc. 201420 déc. 2014
0

V.

Les balises RLS (radiobalise de localisation des sinistres) doivent répondre aux exigences techniques de la division 311 du présent règlement.
Par ailleurs, celles-ci sont identifiées et enregistrées conformément aux exigences de la division 175 du présent règlement.

donc je cherche le pdf de la 311… puis celui de la 175… j'ai un peu l'impression de me retrouver là :

20 déc. 201420 déc. 2014
0

(doublon)

20 déc. 2014
0

Quelles différences y a-t'il entre ces 3 balises :

www.marinesuperstore.com[...]-eprib1
www.marinesuperstore.com[...]s-e100g
www.marinesuperstore.com[...]ith-gps

La balise que la division 240 demande c'est une R.L.S (EPIRB) je n'ai vu nulle part mention d'une classe particulière

20 déc. 2014
20 déc. 2014
0

Les bons vendeurs anglais procèdent à la programmation des MMSI non UK pour 20 à 30 £ en général.

20 déc. 2014
20 déc. 2014
0

@pytheas Ne penses-tu pas que ce modèle de PLB Resqlink 406 GPS répond aux spécifications de la Division 175 et correspondrait donc à celles de la nouvelle Division 240 ?
Elle émet le N°MMSI et elle flotte toute seule comme une grande.
D'ailleurs, d'après l'article 175-05, dès lors qu'une PLB peut recevoir un N°MMSI, elle est forcément homologuée Sarsat Cospas, de catégorie 1 (flottante) et équipée d'un GPS.

Seule restriction d'usage de cette balise: on ne pourra pas l'utiliser dans la zone océanique A4. Cela ne devrait pas être trop pénalisant pour la majorité des plaisanciers, puisque cette zone correspond sensiblement à celle de la calotte glaciaire..!.

gmdss.free.fr[...]sm.html

20 déc. 2014
0

Le certificat de conformité Sarsat du 29 Juillet 2014
www.cospas-sarsat.int[...]945.pdf
dit qu'elle n'a pas été testée ni homologuée pour une utilisation en flottant sur l'eau
"The model "PLB-375 (ResQLink+)" is approved for use while on ground or above ground, it has not been evaluated nor type approved for use while floating in water."

Je ne sais plus trop quoi penser...

20 déc. 2014
0

Et pourtant:
" Article 175-05 Conditions pour l'affectation d'un MMSI aux PLB maritimes
[b]L’affectation d’un MMSI à une PLB maritime n’est possible que si la balise est [/b]:
1.Approuvée de type COSPAS-SARSAT ;
2.Conforme à l'ensemble des dispositions de nature administrative et des exigences essentielles prévues par la directive 99/5/CE (Directive R&TTE) (1)
3.Conforme à la norme ETSI EN 302 152 ou à une norme équivalente(2)
4.De catégorie 1 (PLB pouvant flotter) telle que définie par la norme ci-dessus sans adjonction d'accessoire ;
5.Équipée d'un système de positionnement par satellites"

20 déc. 2014
0

Elles sont livrées avec le certificat de conformité.
JJ

20 déc. 2014
0

"dès lors qu'une PLB peut recevoir un N°MMSI, elle est forcément homologuée Sarsat Cospas, de catégorie 1 (flottante) et équipée d'un GPS."
Je ne crois pas, mais je commence à m'embrouiller, je pense...

20 déc. 2014
0

J'ai l'impression qu'il faut distinguer :
- la classe 1 au sens Sarsat Cospas
- la catégorie 1 au sens de la norme ETSI EN 302 152 (category 1: satellite PLB shall have sufficient positive buoyancy to float in fresh water) citée dans la division 175.
Apparemment, mais à vérifier auprès du constructeur, l'ACR Resqlink serait classe2 , mais catégorie 1 !

20 déc. 2014
0

:bravo:

20 déc. 2014
0

Si ça peut aider au choix des uns et des autres, je me renseigne pour les courses du RORC 2015 et si j ai bien compris ( je ne suis pas une lumière en anglais) ce que je viens de lire pour les courses catégorie 1 ou 2 comme la Fastnet, il est exige une epirb, pour les courses catégories 2 type Cervantes, il est exige au moins une PLB. Vous pouvez prendre les infos sur le site du RORC.

14 fév. 2015
0

Cela rejoint la logique de la division 240, pour faire la Cervantès tu es toujours a moins de 60 milles d'un abri en Manche alors que pour le Fastnet tu es à plus de 60 milles et au large.

14 fév. 2015
0

A croire que la sécurité individuelle est privilégiée ? et que la PLB suffit dans des cas qu'on ne pensait pas dans des millieux qui ont du fric.
L'enregistrement MMSI n'apporte rien si ce n'est la lecture de 2 fiches celles du registre 406 et celle de l ANFR : imaginez que l'une soit a jour et pas l'autre, j'espère qu'ils peuvent deceler les dates de mise a jour !
RORC, c'est quoi ?

14 fév. 2015
0

Royal Ocean Racing Club, il me semble.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

Après la pluie...

  • 4.5 (20)

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

mars 2021