balise personnelle ou autre

Aidez moi SVP

j'ai presque tout lu , mais étant qu'un esprit lent ce n'est toujours pas clair dans ma petite tete

si j'ai bien compris deux type de balise
-une dite "personnelle"
-une autre dite rattaché au bateau

c'est quoi la difference ??? pour moi c'est la m^me chose

tu appuis sur un bouton les secours sont avertis dans les deux cas de la m^me maniere par les deux bifrequence et m^me les deux peuvent avoir un code MMSI ???

merci de votre patience

L'équipage
13 fév. 2015
13 fév. 2015
0

Les plb ont une autonomie plus faible, 24h environ. En échange, elles sont plus légères et peuvent être portées par un individu.

13 fév. 2015
1

Tout comme José (Calypos2) j'hésite entre les 2 types de balise mise à part le fait de ne pas être en règle avec la division 240 à + de 60 miles d'un abri le choix est difficile, je navigue la plus part du temps en solo j'ai donc bien l'impression que la PLB1 océan Signal pour mon cas est le meilleur choix ? Je voudrai être certain que ce modèle est bien programmable MMSI autre question elle flotte ?

Gil.

13 fév. 2015
0

d'apres le descriptif elle peut etre programmé soit uniquement par le nom de la personne ou par le MMSI

donc comme dit Ptiplouf c'est l'automonie qui est plus restrainte 24h au lieu de 48 ou 96h

13 fév. 2015
0

Merci José c'est bien ce que je pensai c'est donc parti pour ce modèle.

Gil.

13 fév. 2015
0

vue la nouvelle reglementation 240

avec une balise PLB1 sommes nous en regle ???? oui ou non

car il me semble que c'est la m^me chose

c'est pas simple

13 fév. 2015
0

La nouvelle réglementation demande une balise R.L.S (= E.P.I.R.B en anglais) à l'exclusion de toute autre type de balise.

13 fév. 201513 fév. 2015
1

NON !!
une PLB n'est pas une EPIRB, donc pas légale pour coller à la réglementation à venir en mai 2015 ...
(ça ne veut pas dire qu'une PLB ne soit pas utile, mais c'est pas la même chose ...)

13 fév. 2015
0

La PLB1 n'a pas de MMSI et ca tombe ben car cela ne sert a rien.
Comme toute balise elle a un code d'usine unique
Donc tu pourras t'en servir partout sur terre, tu renseigneras sur le site registre 406 tes périples à venir et les personnes a contacter en cas de besoin.
Cela aidera les secours à lever le doute.

13 fév. 201513 fév. 2015
0

Pour le MMSI, c'est un peu confus. Sur le site Furuno, il est indiqué que c'est au choix MMSI ou numéro de série :
www.furuno.fr[...]uit.php
Pour autant il me semble que seules les PLB flottantes, sans ajout d'un accessoire flottant, peuvent être encodées avec un MMSI... (confirmé par Brufan ci-dessus !)
Après chacun sa conviction sur l’intérêt ou pas du MMSI :heu:

13 fév. 201513 fév. 2015
0

Selon un document publié sur un autre fil, elle ne flotte pas :
www.hisse-et-oh.com[...]f-epirb
Cela dit, ça me parait conforme à la philosophie des balises, telle que je l'ai compris :
- EPIRB : Balise qui flotte avec la plus grande autonomie possible ce qui induit un certain volume. Pas gênant puisque prévue pour être jetée à l'eau ou embarquée dans la survie.
- PLB : Balise la plus compacte possible pour l'avoir sur soi en permanence, donc volume mini défavorable à la flottabilité.

13 fév. 2015
0

Bien d'accord avec toi, d'ou l'importance de savoir si la PLB1 flotte ou pas, rien trouvé sur les différentes documentations.

Gil.

13 fév. 2015
0

"La PLB1 n'a pas de MMSI et ca tombe ben car cela ne sert a rien."

Comment tu justifie une telle affirmation ?

Gil.

13 fév. 2015
0

Seule les PLB flottantes par construction peuvent être légalement codées avec un MMSI en France (voir le site de l'ANFR)

13 fév. 2015
0

ah il y a un autre probleme en la balise personnel PLB et la EPIRB

le PLB signal le sinistre d'UNE seule personne c'est à dire que les secours vont considéré qu'il y que la personne identifié de la balise qui est à secourir ..

Par contre la EPIRB est rattaché au bateau donc l'identification va prendre en compte le nombre de personnes possible declaré lors de l'enregistrement du MMSI soit 4 /5/6 et on peut penser que pour les secours la problematique n'est pas la m^me ...

13 fév. 201513 fév. 2015
0

C'est aussi comme cela que je le comprends, mais au vu des discussions interminables sur d'autres fils sur l’intérêt de l'une ou de l'autre, c'est un point que je ne me lancerai pas à défendre :mdr:
Mais 100 % d'accord, pour moi : EPIRB=1 équipage à sauver, PLB=1 individu à sauver, donc peut-être des moyens différents.

13 fév. 2015
0

non, c'est faux !
Il ne faut pas diffuser de fausses informations en matière de sécurité !

13 fév. 2015
1

et OUI :reflechi:

13 fév. 2015
0

comme expliqué plus haut, c'est faux !!
C'est important de comprendre ce qui se passe en cas d'alerte.

13 fév. 2015
0

La problématique est la même.
Si je me souviens bien de mes cours (obligatoire pour avoir mon équivalent de CRR pour radio DSC chez moi), la détresse est gérée de la même manière une fois l'alerte confirmée et validée.
Pour ce qui est de la plaisance qui ne dispose que de moyens de communication très simplifiés, le MRCC procède engage d'abord des moyens de repérage (ne fusse que par les navires de commerce aux alentours) et après, rapport, déclenche des secours adéquats. En effet, la balise ne donne aucun détails sur l'avarie, les blessures, la composition de l'équipage ou même le degré d'urgence (entre un feu à bord et une jambe cassée en solo, les moyens à déployer et les délais ne sont pas nécessairement les mêmes).

13 fév. 2015
0

@Calypso2
" PLB signal le sinistre d'UNE seule personne c'est à dire que les secours vont considéré qu'il y que la personne identifié de la balise qui est à secourir .."

FAUX !
1/ Ta fiche 406 sera consultée pour obtenir les gens a contacter
2/ sur ta fiche tu mentionnes ce que tu veux : que tu traverses l'ocean à moto si tu veux !!

13 fév. 2015
0

comment celà faux !!!

comment les secours vont-ils savoir si c'est seulement un homme a la mer qui est tombé avec sa balise et que les autres sont tranquillement à bord en train de dormir par exemple ou si c'est tout l'équipage qu'il faut secourir ??? en telephonant à ma femme peut etre ....

et je dis celà car il y a quelque semaine un matelot est passé par dessus bord en pleine nuit et l'équipage s'en ait aperçu au petit matin

13 fév. 2015
0

Moi ça ne me plait pas du tout le principe de la fiche 406 je vois pas le rapport contacter des gens qui ? pour savoir quoi ? et si pas de contact à terre il se passe quoi ?

Gil.

13 fév. 201513 fév. 2015
1

c'est pas tout à fait ça

la PLB déclenche l'alerte, mais quand vous déclarez la croisière sur le registre 406 vous y mettez l'itinéraire, le nb de personnes à bord, le tel des gens à contacter et tout ce que vous voulez ou pensez utile.

l'EPIRB déclenche l'alerte, par son n°mmsi on sait que ça se passe sur le bateau qui a ce n°, mais vous n'avez rien déclaré d'autre que ce qui sert à la faire inscrire sur la licence VHF.

aucun des deux systèmes ne répond au cas particulier du HLM avec qq'un encore à bord et ne peut émettre la moindre information autre que celles déjà dans l'appareil (c'est la VHF ou l'Iridium qui peut prendre le relai)

les PLB jusqu'à très récemment n'étaient pas codables en mmsi (exemple fast find 210), certaines nouvelles peuvent l'être (exemple la nouvelle fast find 220).

ceux qui ont d'anciennes PLB avec GPS, dûment enregistrées mais non codables en mmsi (ma pomme par exemple), risquent de devoir les mettre à la poubelle pour être conforme à l'idée saugrenue de changer si vite la réglementation à + de 60 milles et surtout sans prévenir.

perso, j'attends encore 2 ans que les piles soient en fin de validité et en attendant je resterai à 59.9 milles des abris dans les eaux françaises.

13 fév. 2015
0

Merci de ces précisions Virgule.

Gil.

13 fév. 2015
1

Je me suis servi d'une vieille balise aviation à l'époque où c'était la seule chose de disponible. J'ai été repéré en quelques heures et recupéré ensuite. Il n'y avait pas de GPS, le cross ne savait pas si c'était un avion ou autre, et tout a été très vite. Donc, je pense que les nouvelles balises avec GPS seront repérés en bien moins que 24 heures. Perso, j'ai une PLB, ca me suffit. Quant à la réglementation, j'y attacherai autant d'intérêt que pour ma balise avion, interdite, et jamais on ne m'a fait le moindre reproche.

13 fév. 2015
0

Le pb que tu poses est celui des sinistres : les heures comptent-t-elles toujours ?
C'est au secours a nous repondre.
Sans GPS, 2 h de localisation
avec GPS, 15 minutes ? selon passage satelite sur un LUT ?
Faut etre certain que la balise avec GPS apporte plus que 2 balises sans GPS.
Il faudrait monter un club des naufragés vivants pour avoir les chiffres.

13 fév. 2015
0

La PLB est suffisante je trouve et comme plus petite on l'a garde sur soi,contrairement à l'EPIRB.Je n'en ai pas mais je me tâte.
Sinon,la balise plb n'est pas bonne pour le "hauturier" mais mon bateau servant en côtier et régate sera très bien en semi hauturier.

13 fév. 2015
0

à peu près tout a été dit sur ces PLB et EPIRB,
le choix n'est pas à faire entre l'une OU l'autre mais être conforme à la législation ou pas, et avoir encore plus de chance de faire localiser le bateau ou l'HLM (ou pas)

epirb ou plb, avec gps, c'est qques minutes de temps de localisation, alors sachant qu'un hélico de la 33F par ex est opérationnel en 15 à 20min de jour, 1/2h de nuit, calculez en combien de temps vous aurez le souffle du NH90 au-dessus de vous ...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (40)

Piégeage des gouttes

mars 2021