Balise AIS ou...les autres?!

Tout est dans le titre!!!

Quid de l'efficacité des balises AIS face à celles équipées de GPS...

La différence de prix étant importante, la question vaut le coup d'être posée à mon avis!!!

Du constructif SVP, merci :)

L'équipage
27 jan. 2015
27 jan. 2015
0

La balise AIS est intéressante en balise perso en cas de chute a la mer et bien sur faut que le bateau soit équiper en AIS , la balise Sarsat GPS , efficacité en cas de gros soucis en mer , le centre de Toulouse va tous mettre en oeuvre pour des secours . Si de grande nav , tu peux completer pour un tel satellite , pour ma part j ai les 3 systèmes .

28 jan. 2015
2

Une balise (AIS) est faite pour être localisé par son propre bateau ou par d'autres bateaux dans les environs, donc potentiellement efficace si on navigue dans ces conditions (dans le sens, si on est en solo ou avec un coéquipier qui dort ça va pas aider beaucoup). Je n'ai pas de données réelles mais je doute fort qu'une antenne VHF semi-immergée au niveau de l'eau puisse avoir une portée significative avec d'autres bateaux, en particulier avec des vagues. Le personnel SAR de Lorient au Salon disait que avec l'avion ils voyaient ces balises à 10-20 milles, pour les autres bateaux autour 1-2 milles, c'est déjà ça. Bien sûr pour qu'on avion de secours vous "voit" il faut qu'il sache où chercher.
Une balise PLB par contre déclenche tout le système, personne à coté ne nous voit, mais de terre ils savent et savent -au moins pour un bon nombre de gros navires- qui est dans nos parages.
.
Tous ces moyens de détresse couvrent une plage d'efficacité plus ou moins spécifique, soit on fait des compromis et on choisit quel aspects prvilégier selon son type de navigation, ou sinon on prend la totale et on se transforme en arbre de noel à la mer avec plein d'antennes partout dès qu'on tombe à l'eau.

28 jan. 2015
0

J'avais lu les test d'une balise GPS sur un magazine anglais et les résultats était catastrophiques au niveau de la portée dés que la mer était un peu agitée. Cela limite donc son utilité car seul le bateau qui est aproximité immédiate voit la balise et très vite ne la voit plus que par intermittence.

28 jan. 2015
1

LordM
.
balise AIS peut-être ?
.

28 jan. 2015
0

AIS bien sûr.

28 jan. 2015
0

Cela dit, il faudrait voir comment le protocole AIS traite un signal envoyé par la balise AIS MOB.
Car un signal AIS doit trouver son petit espace temporel libre pour être envoyé (donc ais B moins prioritaire/moins de temps par rapport ais A, etc). Si un message "distress AIS" par exemple passe prioritaire -logiquement cela devrait être le cas-, il suffit que sur le bateau on en reçoive un seul, là on a déjà coordonnées et tout à priori pour la localisation c'est bon (sauf attendre des heures pour retourner le récupérer).

28 jan. 2015
0

Je compte m'équiper cette année d'une balise AIS en plus de la balise PLB. L'objectif est de l'avoir toujours dans la poche de celui de quart pour alerter l'équipage (meme à 2) à l'intérieur par le récepteur AIS et surtout aider à faire route sur l'homme à la mer. A l'oeil, c'est quasi impossible dès que la mer est peu agitée avec en plus les manœuvres à faire.

28 jan. 2015
1

Compte tenu des progrès de la technologie, j'imagine qu'il doit être facile d'intègrerun ballon gonflable (hélium ?) aux gilets.
Ce ballon flottant quelques mètres au dessus de l'homme à la mer permettrait un meilleur repérage, il pourrait être de surcroît lumineux. Voir servir d'antenne pour la balise.
Une perche IOR du 21ème siècle ?

28 jan. 2015
0

*Ce ballon flottant quelques mètres au dessus de l'homme *
.
voilà :-)
encore à l'état de prototype, ils cherchent des financements (mais apparemment ils ne soignent pas bien leur comm)


.
tiens ils ont mis à jour: objectif de prix de 75 USD, pas mal je dirais..

28 jan. 2015
0

Vraiment séduisant comme réalisation. Malheureusement leur tentative d'appel de fonds sur internet a échoué.

28 jan. 2015
0

L'intérêt d'un ballon serait de maintenir l'antenne quelques mètres au-dessus des vagues. En théorie c'est séduisant mais comment le ballon se comporte-t-il lorsqu'il y a un peu de brise ? Il va être plaqué sur l'eau et servir de (mini) kite au MOB...
En plus, cela implique une nouvelle cartouche (pour hélium) avec un système de déclenchement séparé, ...
Bref, on risque vite de dépasser le demi-kilo au moins.
Les dernières balises GPS - AIS font à peine 100 g et tiennent dans le gilet. C'est d'ailleurs là qu'elle doit être car une fois tombé dans l'eau (froide) je me vois mal accéder rapidement à la poche, l'ouvrir, attraper le truc au fond de la poche et l'en extraire sans le lacher et déclencher le bazar (à deux mains ?). En plus, le gilet se porte avec toutes les tenues ; du T-shirt à la veste de quart.

2

Pour avoir les 3 types de balises (PLB, AIS et Epirb), j'en déduis qu'i y a une belle grande part de fantasme dans tout cela... pour un équipier type MOB, seul une balise AIS (avec forcément un GPS dedans..) est efficace. Les PLB ne sont, dans le monde nautique ou chaque minute compte, que des versions dégradées (car bon marché) d'une EPIRB.. pas que ce soit mal, après tout, sur un canot de sauvetage, une PLB peut le faire, mais pour le bonhomme qui est dans l'eau, j'y crois moins... mais il faut parvenir à expliquer à certains irréductibles que la sécurité à un prix.. ce qui n'est pas toujours gagné sur ce forum.. ;+)

Ce qui me semble très positif c'est que l'évolution des balises perso AIS soit très rapide et que l'on voit déjà de belles améliorations dans les dernières versions (déploiement d'antenne automatique, accroche au tube de gonflage du gilet etc..) ce qui semble indiquer que l'industrie croit plus en une AIS pour les personnes et une EPIRB (voir la dernière Radio ocean) pour les canot.. les PLB sont un peu coincées entre les deux, sans grand avenir si ce n'est celui de la miniaturisation pour intégration dans les containers et sac de radeaux de sauvetage... mais c'est juste une opinion...

29 jan. 201529 jan. 2015
0

Les balises AIS sont séduisantes au niveau de leur principe, mais on ne dispose que de peu de donnees concrètes sur leur portée en situation réelle. Ce qui est quand même un pb.
A quand une évaluation en situation ?

29 jan. 2015
0

je profite de ce fils pour une question:

Certains achetent leur balise EPIRB au EU car elles sont moins cher . Seulement ils ne peuvent obtenir le MMSI aupres de l'ANFR n'étant pas des balises CE . Ce qui n'affecte pas le fait d'etre plus ou moins secouru .

finalement a part d'etre identifié quel est l'interet du MMSI concernant la balise ?

29 jan. 2015
0

Et pourquoi pas une vhf portable, étanche et ASN ?

29 jan. 2015
0

Pas de déclenchement automatique, mais c'est ce que j'ai sur mon gilet

29 jan. 2015
0

Le problème n°1 c'est de pouvoir alerter l'équipage du bateau en cas d'homme à la mer. il semblerait que la meilleure solution soit les bracelets MOB qui produisent une alarme immédiate. Pas sur que les balisent AIS dans l'état actuel le fassent.

0

Très Juste Lord-M.. ;+)

Il y a une très belle solution pour les NKE-istes avec programmation possible du pilote en cas de tombée à l'eau en solitaire.. (ou la nuit en équipage réduit..)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (7)

Le beau temps !

mars 2021