avntage et inconveniens d'un genois a ris

Bjr a tous, n'ayant pas l'intention d'investir dans un enrouleur pour diverses raisons et possedant un génois immense!!! super qui fait avancer le bateau meme quand il n'y a pas de vent! j'ai l'intention de le faire modifier pour pouvoir prendre un ris .et bsurtout l'utiliser plus souvent car j'esite a le mettre a chaque fois!
les pours je pense les connaitres mais les contres est ce que vous en voyez?
merci et bon vent

L'équipage
13 jan. 2009
13 jan. 2009
0

il n'y a que des contres ...
un solent dont la chute est quasi vertical peut avoir des ris.

sur un genois, tu fais quoi de l'exces de tissus, vu l'angle de ta chute ...

de plus si ton genois est maxi, le tissus ne resisterait pas une fois réduit ..

bref oubli

13 jan. 2009
0

le
maitre voilier m'a dit qu'il ferait la bande de ris parralelle.il va mettre des garcettes pour nouer le tissus , je pense qu'une fois le ris pris ca sera pareil qu'un genois de plus petite taille non ?

13 jan. 2009
0

bon
si tu en parles tu as peut etre raison moi j'imagine l'exedent fisé par des garcettes en dessous la prise de ris .maintenant en pratique je ne sais pas si quelqu"un l'utilise, pas pour une grande nav mais en urgence quelques heures.

13 jan. 2009
0

gloups ... imagine ta grand voile
sur ta Grand voile ta bordure est plus longue que la bordure au 1 er ris, elle même plus longue qu'au 2 éme, ...

l'exces tient sur la bôme par les bosses que ne sont pas choqué

visualise la même chose sur ton genois ...

et je repose la question on fait quoi de l'excedent ?

des ris sur des voiles d'avant ça ne marche que pour de petite voile dont les chutes sont quasi verticale (solent, orc).

14 jan. 2009
0

j'ai
une trinquette à ris, le ris est parallèlle à la bordure et garcettes.
j'ai essayé une fois, cela ne m'a pas posé de problême particulier. Un peu bousculé sûr, mais avec un peu de patience ...
JJ

13 jan. 2009
0

Le problème à mon avis...
... est de savoir comment tu navigues. En équipage avec des musclés à bord, pas de pb, le génois à ris peut-être une solution.

Seul ou en couple, la nuit, quand ça piaule, aller prendre un ris à l'avant...

Mais, comme me l'a fait remarqué un membre tu forum, peut-être que je me fais vieux... ;-)

A+ Sergio

13 jan. 2009
0

entierement
dac avec toi mais dans le cas ou il faut l'affaler seul et le remplacer par un autre c'est kifkif non ?

13 jan. 2009
0

en fait
si je le fait c'est plus dans le cas d'une solution de "secour" et non pour utilisation "décidée d'avance" je sais pas si je m'exprime bien mais c'est ca

13 jan. 2009
0

même reflexion
Bonjour,

J'ai eu la même réflexion que toi quand j'ai changé mon génois. Ma garde robe avant se compose d'un génois, d'un medium et d'un foc de route (+tourmentin). Mon génois est également assez grand, j'ai un ecume de mer.
Mais finalement si je dois mettre un ris sur une de mes voiles, je le mettrai sur le medium pour pouvoir passer plus rapidement au foc de route en minimisant les manoeuvres quand ca commence à monter. La forme de ton génois avec un ris ne devrai pas être très bonne, dixit un voilier.

Christian

13 jan. 2009
0

oui
obligatoirement la voile ne sera pas performente mais ce n'est pas le but.

13 jan. 2009
0

J'ai noix a rit
De toute façon mème sur un Solent il y a un surplus de toile (un boudin)qui dépasse mais du côté de l'étai.
J'ai déjà navigué avec un génois à ris. Il vaut mieux que les ris parallèles entre eux soit en biais par rapport à la bordure(bas sur l'étai et relevé d'u côté de l'écoute) pour deux raisons.
Une: Vaut mieux que le surplus de toile soit plus du côté amure que écoute à cause du battement supplémentaire que ferait une voile fasseyante.
Deux: Le génois ne doit rester à plat pont quand le vent monte car une vague peut venir le défoncer. Le point d'écoute doit être relevé. Et le point d'amure itagué.

Amicalement,
Régis

13 jan. 2009
0

quand on prend un ris, c'est que çà monte pas mal
et l'humanité étant ce qu'elle est, on le fait toujours un peu trop tard, d'autant plus qu'après le premier, il faut souvent prendre le second, voire le troisième ( surtout sur un génois IMMENSE)

à voir le gars Elies (qui est un pro) sur sa plage avant et après, on imagine facilement ce qui se passera forcément un jour avec un amateur sur sa plage avant dans le mauvais temps....qui est précisément le temps où on prend les ris:-(

mais chacun fait comme il veut avec sa peau et ses €....bien sur et comme toujours

amicalement

13 jan. 2009
0

JP, j'ai lu trop vite,
j'avais vu un c... à la place d'€..

RV

13 jan. 2009
0

c'est pas mal aussi comme interprétation
:-D

amicalement

13 jan. 2009
0

grammage
Le grammage d'un génois est en général assez léger.
Au-delà de 15 noeuds, même avec un ris, il va "pocher" comme un malade, se déformer,ta composante de gîte va devenir importante et ta capacité à faire du près sera très hypothétique.

Il m'est arrivé à plusieurs reprises de prendre un ris ...dans un solent.
C'est fou le temps qu'on y passe, pourtant je ne suis pas encore trop manchot ! Et tout ça à un endroit peu confortable et dangereux.

Je pense qu'il est préférable d'investir un peu, ne serait-ce que dans l'occase et avoir un foc adapté.

14 jan. 2009
0

non
j'en ai 4 voiles d'avant de taille diferentes, c'etait juste pour utiliser le grand que je met juste lorsqu'il y a moins de 12 noeuds de vent et ne pas etre obligé de le changer si ca monte mais a prioris c'est une mauvaise idée, c'est pour ca que j'ai posé la question.
merci

14 jan. 2009
0

en vente sur le site de mon ancien enrouleur
en bon etat

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

14 jan. 2009
0

Prendre un ris dans une voile d'avant
est quand même "moins pire" que d'en changer (au moins en solo).

Mais je rejoint complètement l'avis des précèdents intervenants concernant ce système, qui est bien plus adapté à un solent qu'à un génois, qui risque de souffrir beaucoup en étant arisé.

14 jan. 2009
0

D'autant que ça se fait en T shirt,
l'eau est à 30 degrés tte l'année...

RV

14 jan. 2009
0

Si tu n'as pas d'étai double gorge
tu es obligé de démousquetonner le génois, de le ferler et de mousquetonner le foc. Avantage alors au génois à ris, que tu n'as qu'a affaler, amurer le nouveau point d'ammure, bouger les écoutes sur le nouveau point d'écoute et renvoyer. Tu ferles voile établie, ce qui est plus facile sans bome.

Donc avantage au génois à ris pour la facilité de manoeuvre, sans parler de la manutention des sacs à voile.

Reste le problème du tissus en trop, notamment comme cela a été dit, ce qui est derrière le point d'écoute arrisé.

Pour avoir un solent à ris et un génois léger, je préfére largement le cas où je dois prendre un ris dans le solent à celui ou je dois changer l'un pour l'autre.

Jacques

14 jan. 2009
0

C’est un fameux génois ..
Pendant le salon après mon passage chez Karver , j’en conclu que l’enrouleur n’est pas la solution idéal, ce qui semble ton avis. (J’ai déposé tous les enrouleurs sur mes voiliers pour les revendre d’occasion)
L’idée est de mettre le génois sur emmagasineur, après utilisation tu peux le déposer sur le pont, enroulé sur lui-même ou ficelé sur les filières, derrière du envoi ton medium ou inter qui sont dans un grand sac a plat pont.
L’avantage tu as toujours la voile du temps sans trop de manœuvre.
Rien de nouveau la dedans, c’est deja utilisé en course depuis pas mal de temps , a noter que c’est souvent le gennakeur qu’il emmagasine de cette façon , et derrière ils passent sur un inter solent , vu la taille des GV.

A noter que lorsque l’emmagasineur est en place, on connecte les voiles que l’on veut dessus sans un gros investissement.

Qu'elle est la surface de ton genois

LM

14 jan. 2009
0

Autant que je me souvienne...
car mon dernier changement de voile d'avant ne date pas d'hier, mais ça doit être du quotidien pour toi Captain Jack.
Il me semble qu'un changement de voile foc dans génois (mousquetons)ne rondemment mené ne devrait pas prendre plus de temps ( bien calé dans balcon)qu'une prise de ris dans génois avec le rabantage extrêmement serré que cela necéssite en étant assis ou à genoux sans point d'appui.
Mais ce n'est qu'un avis

14 jan. 2009
0

j'ai ça sur un génois lourd
c'est en fait l'ancien foc1 à ris d'un bateau plus gros.

la prise de ris est assez rapide avec une double amure (ma deuxième est sur une estrope et je n'ai qu'1m50 de drisse à choquer)

le plus casse-pied est le point d'écoute : soit il faut avoir deux jeux d'écoute, soit démailler les écoutes puis les remailler sur le deuxième)

l'avantage par rapport à un changement de voile est de ne pas avoir de sac à trimballer sur le pont.

bref ce n'est pas pire que de rouler un génois puis d'endrailler un solent sur un étai volant.

14 jan. 2009
0

c'est
ce que je pensais , preparer un autre jeux d'ecoute pour la prise de ris, pour le prix que me demande le voilier(150 a 200 roros je vais le faire et peut etre qu'un jour je serais content de pouvoir prendre un ris au lieu de comme tu dis trimbaler des sacs.
bon vent

15 jan. 2009
0

prendre un ris sur le genoa, et alors ?
tous mes genoas ont toujours eu des bandes de ris.
c'est une solution intermédiaire avant de changer de voile. ça me semble indispensable sur un voilier sans enrouleur pour limiter le jeu de voiles.
perso, je préfère un genoa à ris, à un enrouleur. ça incite à être plus prudent et à réduire plus tôt.
de plus, quand on passe au foc, c'est nettement mieux qu'une voile enroulée !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (23)

mars 2021