avis sur les Ovnis d'ALUBAT

Bonjour, je suis actuellement à la recherche du bateau idéal, et je serais éventuellement intéressé par les ovnis d'Alubat.
Sont ils stables par forte mer et en remontant au près?
Sont ils fiable et agréable à vivre?
La dérive est elle simple à manoeuvrer?
Merci pour vos réponses.
Xavier

L'équipage
25 août 2007
25 août 2007
0

Ovni 430
J'ai navigué sur Ovni 430 et j'en ai été satisfait. Comme tous les dériveurs il marche mieux au portant qu'au prés. Mais il remonte à 45°. Il gite au prés et la barre devient trés dure si l'on surtoile. Ne pas hésiter à prendre des ris au prés si le temps l'exige. La dérive et le safran se manoeuvrent facilement et le système semble solide. Le bateau est sécurisant en mer. 85% des ovnis n'ont pas de coque isolés: option de plus de 10.000 Euros. Enfin leur prix neuf et surtout d'occasion restent disuasifs pour un achat! (Demander plus d'information à Robert, heureux propriétaire d'un ovni 39.)

25 août 2007
0

j'ose
faire gaffe au frigo
au refroidissement moteur
à l'angle de barre
à l'inverseur
etc
etc
confère les malheurs d'andré17

mais robert aura un avis plus détaillé....

26 août 2007
0

Eviter les erreurs...
Bonjour,

Quand on répond il faut quand même éviter les erreurs et pour celà, se renseigner :
- l'Ovni 430 n'existe pas et n'a jamais existé
- 45° du vent ? par mer plate, 15 noeuds de vent, carène sortant de carénage. En réel compter plutôt 50°.
- Il gite au près : étonnant non ?
- La barre dure : ce n'est plus le cas depuis que les safrans sont compensés (1994)
- prendre un ris si le temps l'exige : no comment
- isolation de plus de 10 000 € ? il faut regarder les tarifs et ne pas balancer n'importe quoi : 5000 € pour un 395
- prix dissuasifs ? 14 mois de délai pour acheter un neuf, peu d'occases sur le marché et qui se vendent très bien : dissuasifs pour qui ? pas pour tout le monde apparemment.

JJ

26 août 2007
0

cher ?
En neuf, les Ovnis sont plus chers que les grandes séries en plastique, mais ils sont moins chers que les bateaux en alu des autres chantiers.

Le prix affichés sur les occasions n'est pas toujours le prix réel de la vente, que personne ne connait à part le vendeur et l'acheteur ... je le sais pour le mien ;-)

Ensuite, c'est plus cher qu'un bateau de grande série, mais c'est plus facile à revendre sur le marché de l'occasion. Donc sur l'ensemble Achat-Usage-Revente, la perte d'argent est peut-pêtre moindre que sur une grande série banale.

La durée de vie est en principe la même pour tout ce qui est le second oeuvre (moteur, menuiserie, installations intérieures). Pour la carène, en effet l'aluminium bien construit et entretenu a une très grande durée de vie. En fait la durée de vie réelle est souvent plus grande que pour les bateaux habituels simplement parce-que le client "moyen" pour ce genre de bateau est différent du client "moyen" des grandes série qui sont optimisées pour la location intensive. Un Ovni, souvent adapté à son premier acheteur, est peu (voire pas du tout) adapté à la location.

26 août 2007
0

merci pour ces corrections
Vous avez l'air de maîtriser ce sujet! alors j'aurais quelques questions:
vous dite que d'occas il y en a peut hors quand je consulte sur internet il y en a beaucoup a des prix de 140 000 a 260000 euros c"est vrai que pour une occas c'est relativement chère mais n'est ce pas des bateaux avec une durée de vie bien supérieur aux autres?
De combien d'épaisseur est la coque ?

26 août 2007
0

le plus simple ...
c'est d'en louer un pour 1 semaine et se faire son opinion personnelle ;-)

26 août 2007
0

j'en ai loué 1
un 32 il me semble....
bon il y a quand même presque 10 ans,a sablaise nautique aux sables d'olonne:reflechi: si ma mémoire est juste.
Peut-être qu'ils en ont encore en loc.

26 août 2007
0

bateau idéal?
si ça existait, ça se saurait :-)

26 août 2007
0

Maloo est (était ?) un ovni 43
immatriculé en autriche au début des années 90. Les proprios que nous avons cotoyés pendant plus d'un an étaient très satisfaits du comportement mais déploraient d'avoir à replacer les aménagements toutes les semaines, d'avoir à faire attention à ne pas faire fonctionner tous les instruments de nav - montés par le chantier - en même temps (un comble non ;-) ) et plein de petits désagréments.
La même traversée, on avait rencontré à PraIa au cap vert un gus (en 43 aussi ??? c'était le début de la grosse mode) qui avait faillit prendre feu avec son démarreur (pour la deuxième fois puisque c'était déjà arrivé aux canaries).... Lui se plaignait aussi de l'aération mal conçue (?) et du SAV qui ne s'occupait de rien.
J'espère que ces défauts sont aujourd'hui corrigés.
Et puis plein d'autres satisfaits dans les grandes lignes à part plusieurs problèmes de corrosion sur les modèles des années 80 (à la même époque, d'autres avaient des problèmes d'osmose).
Pour tous, un bateau très sain et bouffeur d'alizées, pour le reste, ça reste un DI à bouchain avec les limitations qu'on se doit de ne pas mettre de côté. Le gros plus (par rapport à un maracuja ou passoa par exemple), c'est que la conception en côtre dès l'origine avec un équilibre sous voile facile à réaliser avec des combinaisons plan de voilure/dérive toujours adaptables.
Jamais entendu plus de problème de dérive qu'avec n'importe quel autre DI (ça veut aussi dire qu'il y en a :-) ), et en tous cas aucun d'insurmontable.
Pour la vie au mouillage, à part le cockpit un poil trop classique à l'époque.... on préférait passer la soirée chez eux que sur le notre ;-), mais c'est surtout une question de taille : 36 pieds avec 2 gosses et 4 adultes, ça le fait moins longtemps que dans 43' ;-).
Pour les modèles plus petits (jusqu'à 35-36') je n'en ai plus rencontré hors d'europe depuis un moment... certainement le pouvoir d'achat français qui grandit ;-).
Bref, bateau idéal non. Un bateau de série comme les autres avec les défauts de la série , même limitée.
Pour les prix, le segment "alu" est tellement étroit qu'on peut dire sans risque que c'est complètement irréaliste par rapport aux prestations. Une clientèle pratiquement exclusivement française et allemande. Une revente à bon prix assurée - comme n'importe quel alu (voir les trisbal aujourd'hui) - uniquement en france ou allemagne et au bout de combien de temps .....:-( .

26 août 2007
0

par mauvais temps
Merci à tous pour votre intérêt à mon sujet, de ce fait je n'ai pas d'autre choix que d'abuser de votre savoir; en effet étant très jeune dans le milieu du nautisme mais ayant de grands projets de navigation quelques appréhensions me viennent: par mauvais temps est ce des bateaux (ovni, pour rappeler de quel bateau je parle)sécurisant? en effet je projette après avoir bien sur pris des cours intensif de voile de me rendre aux Antilles pour y naviguer quelques années et voir plus.
Ayant consulté quelques revues sur les grands voyages ces bateaux paressent très prisés par les grands voyageurs.

27 août 2007
0

la reponce
se trouve déjà dans ta question.
pourquoi pense-tu qu'ils soient si prisés :-)

27 août 2007
0

ovni
Bonsoir,
quelques avis, je pense objectifs.
Les problèmes d'électrolyse sur un bateau en alu sont de la responsabilité du propriétaire uniquement par manque de controle et d'entretient.
L'ovni tient très très bien le gros temps, le reste dépend des compétances du skipper et de la connaissance de son bateau.
Ses performances au près sont modeste mais dépends énormément des voiles utilisée.
N'ayant pas mis d'enrouleur sur le 345 (l'ancien bateau d'André aujourd'hui tout neuf) , choix personnel, je me suis équipé d'un jeu de voiles d'avant qui me semble intelligent :
1 génois médium de 43 m², un foc de 37 m², un foc de 25 m² + trinquette et tourmentin standart. Voici les performances constatée au près par 15 noeuds de vents ""mer plate"" :
Génois : angle min = 35° V= 3,5 KTS
Grand foc : angle min = 30°, V 4,5 noeud
Avec un angle d'icidence de 40 ° le bateau file à 4 noeuds sous génois et 6 noeud avec le grand foc.
Conclusion : proscrire le génois à enrouleur même si c'est bien pratique.
Sinon au portant ça marche très très bien.
Aujourd'hui le SAV Alubat est très performant, même si il n'ont rien à y gagner. Pour exemple l'aide qu'il m'ont donné pour la reconstruction du 345 n° 27 d'André17.
Les aménagements sont de qualités mais très difficiles à démonter proprement.
Les plans ont évolués entre les modèles des années 80 et ceux d'aujourd'hui, et si les ovnis 28 et 35 ( pour ceux que je connais ) ont tendance à être ardents et très dur à la barre quand le vent monte, ce défaut est quasi inexistant sur le 345.
Dans tous les cas la barre devient toute légère lorsque la grand voile est affalée.
La perte de vitesse GV affalée n'est que de 1 noeud environ sur toute les allures sauf le près où sa présence permet de gagner énormément en vitesse et en cap.

Naviguant en Manche (coté basse normandie/Bretagne nord), je ne veux rien d'autre qu'un dériveur intégral.
Pour ce qui est des problèmes d'électronique, moteur ect... le commentaire est hors sujet quand aux qualités propres du bateau.
Sinon ce sont des bateux où la vie est agréable à bord avec plein de petits plus comme la jupe et les volumes disponibles.
Au mouillage ça tangue un peu plus qu'un quillard mais ce n'est pas un problème quand on aime ça.
Au niveau investissement, la cote de l'occasion suit l'offre et la demande mais aussi les courts de l'alluminium et le prix de la construcion neuve. Du coup un ovni acheté d'occasion ne décote pas ou peu, voir même prend de la valeur. Pour exemple le prix de vente des ovni 35 ces dix dernières années.

Voici un avis de plus !
Bonne réflexion

28 août 2007
0

Peinture
Bonjour,

il faut être réaliste, aucune peinture ne tient dans le temps sur de l'alu. Tous les procédés ne sont que des pis-aller et proviennent des techniques aviation (mais les avions ne naviguent pas, pas encore...).
On peut considérer qu'après 10-15 ans (20 ans si bien entretenu ?) toute peinture est à refaire et là on a le choix :
- privilégier l'esthétique et tout refaire (long et cher)
- privilégier les navigations et la bourse et refaire par retouches au pinceau (rouleau) au fur et à mesure que la peinture se barre.

28 août 2007
-1

Ah, Ah ?
Qui a parlé de pelage ?
elle se barre à chaque endroit où le film est rompu (perçage, agression, ...) et on est bien d'accord sur l'espérance de vie de telles peintures.
Je confirme pour gloupside que les procédés utilisés dans les peintures des bateaux alu (et pas que Alubat) sont les mêmes que pour l'aviation : process, application au pistolet électrostatique,...
les fabriquants de peintures à ce niveau ne sont pas nombreux.

28 août 2007
0

Ouarf !
Au moins, chez Alubat la chaudronnerie est bien faite, ce qui leur permet de laisser une partie des oeuvres mortes non peintes.

D'autres chantiers français dont je tairais le nom par charité sortent des unités qui ne sont belles qu'à grand renfort de mastic !

Je me souviens d'un voilier de 25 mètres dont l'ancre mal amarrée était sortie de son davier et frotté quelques heures en se balançant sur l'étrave, faisant une énorme balafre de cinq centimètres de profondeur et d'un mètre de long en arc de cercle... sans toucher l'alu ! :mdr:

[color=blue]_/)[/color]

P.S. J'ai fait 400.000 km avec une Land Rover, dont la carrosserie était en alu... zéro problème de peinture !

29 août 2007
0

Avions et Ovnis
Contrairement aux idées reçues les avions "sèchent" en vol (air sec et soleil à 10 000 m !), les ennuis arrivent surtout sur les avions restant longtemps au sol !
Quant aux OVNIS j'ai trouvé (bateaux ovni sur GG)un site dédié qui peut vous intéresser avec visiblement pas mal de réponses à ce genre de questions :

ovniclub.free.fr[...]

29 août 2007
0

pb peinture
A priori les problèmes de peinture qui pèlent sur l'alu sont dus à un mauvais dérochage (ou sablage ou disquage) avant application du primaire. En gros, il ne faut pas qu'il reste le moindre trace d'alumine avant application du primaire sinon celui ci n'accroche pas bien et l'oxydation se propage doucement dessous et ça pèle !
C'est un problème de préparation du support, tout simplement

27 août 2007
0

REPONSE
merci mais avoir different avis c'est toujours bien ainsi que differentes experiences.

28 août 2007
0

j'ai eu un Ovni 32
et je suis globalement d'accord avec maccleret

28 août 2007
0

merci pour cet avis
MERCI BEAUCOUP POUR VOTRE AVIS

28 août 2007
0

A propos du SAV
Il y a eu plusieurs conflits difficiles dus à leurs peintures ratées dans les années 2000-2002 environ , qui pelaient après 1 ou 2 ans sur certaines séries. Certains clients n'ont pas été ravis par les positions prise par Alubat dans ces affaires.

J'ai eu les bordés du fond détruit par corrosion à cause de l'oubli de perçage des anguillers dans les lisses et varangues, empêchant l'écoulement de l'eau vers la pompe de cale. Alerté, Alubat a refusé d'admettre cette malfaçon au moment de la construction. Excuse avancé : on ne perce pas des anguillers pour ne pas affaiblir la structure ! Mort de rire :-( , je les ai percés moi-même après réparation du bordé ... à mes frais.

28 août 2007
0

Ah ?
Dans mon post il s'agissait de peintures neuves pelant après 1 à 3 ans ...

Une peinture alu bien faite tient 15 à 20 ans, et il faut la refaire non pas parce qu'elle pèle (si c'est bien fait elle ne pèle jamais), mais parce qu'elle est usée par les UV et autres agressions, comme sur n'importe quel support.

28 août 2007
0

bien sur
qu'il n'y a pas de pléthore de fabriquant

mais si les process de peinture alu appliqué sur les bateau alu était appliqué sur les avions, ils ne prendrais pas de passagers ou iraient deux fois moins loin (et encore je suis gentil)
car quand on voit la couche de peinture sur un ovni ou autre bateau alu, je te dis pas le poids sur un avion

alors admettons qu'il utilisent le même produit à la base, mais la méthode de la marine (trop n'a jamais manqué) ou alors es conditions d'application ne sont pas les mêmes sinon ça tiendrait aussi bien

ne crois tu pas ???

28 août 2007
0

chez Jongert
La légende dit que pour les alu (comme pour les aciers d'ailleurs), si il n'y avait pas 2 cms "d'apprêt", les peintres ne commençaient pas le travail ;-) .
Ca doit être une légende hein !!! quoique :-)

29 août 2007
0

Mon Land à moi
a 39 ans.

Il est un peu atteint par la corrosion sous le chassis, mais la peinture tient encore pas mal sur la carosserie alu... :heu:

28 août 2007
0

on parle alu et peinture
et avion,

les conditions d'utilisation des avions de ligne soumettent la peinture à dure épreuve

je ne sais plus tous les combien elle est refaite complètement, mais ça tiens

les avions vole très vite , l'air est dur aux vitesses quasi supersonique (enfin au maxi du subsonique) avec la pluie, des fois le sable sur les survolle désertique....

si on parle des peinture alu sur avion, elles tiennent très bien , surtout quand on ajoute le phénomène de dilatation de la structure par la pressurisation et les échauffements ponctuel

mais le prix mis dans une peinture avion ne dois pas être le même que sur un ovni,

pas mal de voiture en alu ont été pintent et la peinture tenait,

moi même n j'ai expérimenté une peinture sur de l'alu (alkéihurétane) sans préparation particulière elle tiens depuis 10 ans, mais il est vrai , pas dans les mêmes conditions d'utilisation

il me semble que les peintures tiennent bien, si il est respecté la méthode de pose;

l'alu étant probablement le matériaux le plus difficile à maitriser pour la peinture, car s'oxydant très , très vite...

29 août 2007
0

bien d'accord
mais entre avant 'd'arriver à 10m

faut traverser les couches, humides, neigeuses, etc etc

et il y a encore la dilatation de la structure, pressurisation, dépressurisation les cycles de vie quoi

mais un avion qui ne vole pas s'abime plus qu'un qui vole,

n'empêche que les avions qui restent au sol ne perdent pas bien vite leur peinture non plus ....

29 août 2007
0

finencement
Pour changer de sujet, avez vous des bons tuyaus pour le financement d'un bateau LOA, achat cache ou credit...
merci pour vos reponses

18 jan. 2008
0

Il faut raison garder...
Bonjour Xavier,

Je ne vais pas réagir à "tout" ce qui t'a été dit ici. Pour ta question sur le financement, pourquoi ne pas ouvrir un nouveau sujet ?

En ce qui concerne les Ovni et tes préoccupations, je ne peux te donner que mon avis personnel. Il ne me semble pas que ce soit un bateau de débutant, sauf s'il a déjà beaucoup voyagé et que tu es bon bricoleur. De plus, un Ovni n'est pas vraiment un "premier" voilier car ce ne sont des voiliers "sans entretien" et qui demandent des connaissances supplémentaires à celles qu'on acquiert lors d'un simple stage de voile. Ils ont de vraies qualités en termes de voyage, mais ils sont assez complexes à réparer (et tu y auras droit si tu fais de grandes virées).

Ce que j'aime des Ovni est qu'ils sont populaires (on en voit fréquemment). J'aime aussi une relative accessibilité en termes de prix au sein du marché des voiliers en alu. La jupe (qui en voyage est un must duquel tu ne peux pas te passer).

Ce que je n'aime pas : les finitions, la relation entre le chantier et les propriétaires, le cockpit (c'est l'endroit où tu passeras le plus clair de ton temps sous les tropiques).

Mais il est certain qu'il y a peu de chances que tu perdes tes sous si tu en achètes un dans de bonnes conditions. Et s'il y a un seul argument en faveur des Ovni, c'est leur tirant d'eau dérive relevée (très important aussi aux Antilles).

Dernier petit truc : pour avoir navigué déjà aux Antilles et sur un voilier en Alu, je peux te dire que le métal au soleil.... ça chauffe !

Bon vent à toi.
Barry

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (169)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021