Avis sur les OVNI

Bonjour à tous,
J'envisage l'acquisition d'un voilier (environ 40 pieds) pour le voyage, je veux un bateau avec lequel je pourrai m'échouer (biquille, dériveur), un bateau sécurisant mais également vivant qui donne un minimum de plaisir sous voiles.
Pour avoir déjà navigué sur un OVNI, j'ai totalement écarté ces bateaux de ma liste des possible car j'avais trouvé que c'était réellement un veau.
Ai je raison ou pas? quels sont vos avis?

L'équipage
20 fév. 2020
20 fév. 2020
0

Bonjour
Il y a eu tellement de modèles différents d'OVNI avec des architectes variés que c'est un peu brutal de prétendre que tous les OVNI sont des veaux...


20 fév. 2020
0

Bonjour,
Alors selon vous quels sont les modèles qui n'en sont pas ? et qui marchent bien sous voiles ?


20 fév. 2020
0

J'ai un ovni 39,je vais aussi vite qu'un plastique sauf genre pogo ou rm


20 fév. 2020
3

Aussi vite !!!!!!!!!!!!!!!


20 fév. 2020
0

Sur you tube il y a les vidéos de storia storia.
Va les voir c'est pas mal...


20 fév. 2020
4

Jugement rapide à l'emporte pièce !
Tout dépend du programme envisagé...si c'est pour faire de la régate entre trois bouées.. c'est pas le bon choix .... si C est pour allez vadrouiller dans les tuamotus ou en Bretagne dans les coins sauvages où on peut échouer....c'est vraiment le bateau idéal....pour répondre à ta question sur ses qualités veliques : C est comparable à bon nombre de quillard de croisière ( j'ai un ovni 395 depuis 5 ans et je navigue en Polynésie ) je vais aux Marquises chaque année et on fait 900 milles de près pour y aller depuis les ISLV... un dériveur, comme tout type de bateau doit être bien réglé pour avancer dans la mer et surtout ne pas le faire giter exagérément sinon il va déraper plus vite qu'un quillard....logique
Pour de la grande croisière, ce sont de bon bateaux , très doux de mouvements dans la mer , surs et confortables...Je n'en demande pas plus...
C est mon quatrième bateau,
Le premier était un voilier en acier très lent mais jai quand même réussi à arriver en Polynésie avec lui en Polynésie
Le deuxième était un melody, génial au près mais très dur au portant
Le troisième était un SO 45.1 très bon bateau avec lequel j'ai été jusqu'en Alaska et en NZ.
Vendu en Calédonie
Enfin , mon bateau actuel ovni 395 , génial et parfaitement adapté a mon programme de nav....
amicalement pierre


20 fév. 2020
0

Pourquoi toujours confondre vitesse et accélération.
Et pourquoi comparer des choses qui ne sont pas de même nature.
Pas définition une coque à déplacement a une vitesse limite de carène directement fonction de sa longueur à la flottaison. Pour aller plus vite il faut une forme de coque qui permette de monter sur sa vague et déjauger puis surfer et de disposer de la puissance pour pouvoir le faire.
Pour les coques à déplacement une puissance supérieure ou un poids plus faible permettent d'atteindre plus vite sa vitesse limite de carène, mais sans pouvoir la dépasser vraiment.
Dans tous les cas pour un mobile le poids est l'ennemi !!!!
Par définition un voilier de voyage implique une très grande autonomie et donc une charge utile possible importante. La forme de la coque doit assurer cette charge sans compromettre la stabilité et la sécurité.
Bien qu'un bateau ne doivent pas être surchargé, des coques bien conçues pour la charge peuvent être surchargées à 50% sans compromettre vraiment la sécurité (au vu du très faible enfoncement de certains OVNI on peut sans doute discuter ce cas de figure)


20 fév. 2020
0

Je confirme ce que dit Pierre. Ce sont des bateaux qui nécessitent des réglages correctes mais qui ne sont pas des veaux, loin de là.
6.4 nds de moyenne sur la transpacifique, 6.8 sur la transat.
Plan Lombard, carène puissante et bien équilibrée.
Mais bien sûr, on ne se compare pas à un Pogo. Nous avons transaté en même temps qu'un Pogo qui nous a mis près de trois jours dans la vue.
La différence non négligeable, c'est qu'en arrivant, nous n'avions strictement aucune avarie contrairement à eux...


21 fév. 2020
3

Je suis toujours épaté par les témoignages de propriétaires d'OVNI. Ces voiliers sont pourtant tous conçus (quelque soit l'architecte) selon le modèle du fer à repasser : une épaisse semelle plate qui permet de s'échouer correctement. Ce modèle est tout sauf hydrodynamique. Je n'ai passé qu'une semaine à bord d'un OVNI (36). Non seulement ça remonte très mal au vent (on pouvait s'y attendre), mais, plus étonnant, il est impossible de le faire décoller au portant. Sous spi, à la limite de l'explosion, il ne dépassait pas les 6 nœuds. Je crois qu'il faut choisir : s'échouer correctement ou aller vite. En croisière, la vitesse n'a aucune importance.


ric56:je confirme, je remonte aussi bien qu'un plastique, la même vitesse , le confort en plus et fond plat, j'ai fait du surfing pendant 2H plein vent arrière, très stable, à entre 10 et 14 noeuds·le 21 fév. 2020 13:14
entre-cotes:C'est sûr qu'avoir un 36 comme référence par rapport aux Ovnis actuels en plan Lombard, c'est très convaincant...Ses surfs fréquents dans le Pacifique, deux surfs à 13 nds au sud de la Norvège. Ne pas réussir à dépasser 6 nd sous spi avec un Ovni 36 relève plus de l' équipage que du bateau. ·le 21 fév. 2020 19:57
21 fév. 2020
0

bonjour ,
j'ai convoyé fleur de sel de hyères à dakar ovni 455 ,certainement trop chargé ,il n'avançait pas et dès qu'on le toillait un peu trop il piquait du nez au portant ,mais belle finition et très confortable .
par contre lors de la préparation j'ai trouvé quelques loups ,entre autre la dérive en acier qui rouillait ,le tube d'étambot non protégé pas mal attaqué ,mais d'après le chantier comme il est très épais il y en a pour un moment ...un frigo qui fuyait et pourrissait la cloison de la cabine couloir ext,
pour un voilier de 5 ans la peinture qui cloquait sur le pont .
au moins le propriétaire aurait eu de quoi s'occuper s'il n'avait pas été assassiné à dakar .
perso j'ai eu un 35 sonate ,qui avançait pas mal ,finitions à la louche mal conçu à l'intérieur ,cuisine de restaurant mais cabine avant éxigue cabinet de toilette pas de hsb obligé d'ouvrir le panneau pour avoir la tête dehors environ 1.7m de hsb
intallation moteur débile pas d'accés ,et surtout le vérin de pelle de safran monté à l'envers
axe sorti dérive basse qui se couvre d'anatifes qui coupent le joint spi et fuite d'hydraulique .
alain


21 fév. 2020
2

Je suis toujours épaté par les témoignages d'autant plus péremptoires qu'ils sont fondés sur une faible expérience et une probable incompétence.
En premier lieu, parler "des ovnis" n'a pas grand sens. Compare-t-on les Arpèges aux derniers Dufour de la gamme ? Un simple souci des se renseigner permettrait de remarquer qu'il y a "quelques différences" entre les derniers "Lombard" (surface de voilure, longueur à la flottaison, entre autres) et les premiers Ovnis.
Pour ne pas réussir à faire avancer un ovni 36 à plus de 6 nœuds dans les conditions décrites par Holothurie, il faut quand même être costaud. Quelques hypothèses : carène sale ; bateau sur (et mal) chargé ; barreur redoutablement incompétent ; loch foireux...
A titre de comparaison, avec ce même bateau (mais j'ai 25000 milles en ovni 36) nous avons fait St Malo - Les Scilly à 7.8 de moyenne - et le spi n'a pas explosé.
Puisqu'on parle des Ovni, j'ai 50 000 milles en Ovni 445 (Tour du Monde, tour d'Islande). A recouper avec ce que dit Entre-côtes à propos d'un 365, plus petit : sur la transpacifique Galapagos-Marquises moyenne de 7.6 (deux à bord). Le gars le plus vert que j'aie jamais vu est le propriétaire d'un Freydis 45 qui m'avait lourdement "chambré" sur les dériveurs alu à Panama
lorsqu'il a appris, arrivé aux Marquises qu'il avait mis... quelques heures de plus que nous (mais, nous a-t-il dit, "l'équipage n'était pas à la hauteur").
Nous avons fait, en direct, la remontée de Ste Hélène aux Açores avec 16 jours de près... Sauf une capote déchirée, le bateau s'en est superbement sorti. nous avons donc surmonté le "déficit de près" des ovnis...
Enfin, j'ai vendu mes deux ovnis à prix convenable... au premier visiteur.
Pour finir, je navigue maintenant en Django 670... mais je ne sors plus du Golfe de Gascogne.


tikipat:Tu aurais du faire une route du rhum , sur tu aurais gagné vu la vitesse incroyable d un 36 p ·le 21 fév. 2020 17:52
Diver:Tikipat: un ovni 36 n’a de 36 que le nom, il fait 11,55 de longueur de coque GORS appendice rajouté en fin de série pour supporter les nouvelles ancres type Spade. C’est donc un réalité un 38 pieds. ·le 22 fév. 2020 11:51
Diver:Correction : HORS appendice·le 22 fév. 2020 11:51
tikipat:la coque fait combien , car c est pas de rallonger pour mettre une ancre qu il est plus grand a la flotaison ·le 22 fév. 2020 17:49
Diver:Repondu plus haut : 11,55·le 22 fév. 2020 22:10
21 fév. 2020
5

Ce sont les chiffres avancés qui m'épatent. Enfin voyons! 7,8 ou 7,6 nœuds de moyenne, mais il n'y a aucun voilier de 11m qui va à cette vitesse! Il y a un problème de loch ou de courants qui faussent complètement ces moyennes.


Domde:? N'importe quel bon voilier de 11 m (sans parler de course croisière capable de partir au planning) tient 8 nœuds (vitesse de carène racine de la longueur à la flottaison x 2.4) aux allures favorables avec du vent et même un peu plus , et si surf sur les vagues sous spi on peut atteindre ponctuellement les 12/13 nœuds. Et 15/20 nœuds au planning avec un cinquo, un 470 sous spi avec F5 ou avec un planche à voile.·le 21 fév. 2020 19:17
holothurie:On parle ici de moyennes océaniques, et pas de vitesses instantanées. Des surfs à 15 nœuds n'augmentent pas beaucoup une moyenne journalière. 7 nœuds, ça fait déjà 168 milles journaliers, 8 nœuds 192 milles. 170 milles journalier, pour un 11m, c'est une belle journée. Sur une traversée, avec un 11 m de croisière, on les tient pas.·le 21 fév. 2020 20:02
entre-cotes:Pas de souci avec le loch, merci.Et où as tu lu qu'un Ovni de 11m faisait 7.6 nds de moyenne ? Le 365 fait près de 12m, c'est un gros 38. Et la moyenne était de 6.4, pas de 7.6 comme tu sembles avoir lu. Pour ce qui est du calcul, il est simple: nombre de miles parcourus divisé par le nombre d'heures. Le loch n'a rien à voir. Mais bon, si tu tiens absolument à ce que tous les Ovnis soient des veaux et que ça te fais plaisir, pas de souci. ·le 21 fév. 2020 20:03
tikipat:Gaton indique 7.6 de moyenne sur la transpac , sur donc 3000 M !!!!!!!j aimerai bien avoir le ténoignage du skipper de ce 36 p ·le 21 fév. 2020 20:14
vifa:Heureux propriétaire de l'OVNI 36 de Gaston, je peut affirmer que ce qu'avance Gaston comme moyenne est tout à fait réel.Tout a été optimisé pour que ce bateau avance au mieux.Je pense que le chantier se souvient très bien du niveau d'exigence de Gaston.Bon weekend.·le 22 fév. 2020 10:09
VayaConDios:7,8 ou 7,6 nœuds de moyenne, mais il n'y a aucun voilier de 11m qui va à cette vitesse! Ah? Et bien je connais un dériveur alu qui a tutoyer les 12 noeuds au surf, ce n'est pas un Ovni, mais ça existe... ·le 22 fév. 2020 19:54
matelot@19001:VayaConDios, en tant que Capitaine200 tu devrais savoir qu'une vitesse de pointe au surf n'a jamais fait une vitesse moyenne ;)·le 22 fév. 2020 21:54
VayaConDios:Je ne vois pas le rapport entre mon brevet et cela... C'est vrai que tu dois être un plaisancier qui navigue 250 jours par an et que tu peux donner des leçons... Bref, ce que je dis c'est qu'il y a des bateaux alus qui fonctionnent très bien. Et pas seulement au surf... Un lévrier ou un cigale, ou certains "golden oldies", ou protos par exemple de toute façon à partir de 12 mètres et au delà le rapport de poids s'estompe. Le rapport de solidité non. Alubat fait d'excellent bateau amha, probablement plus marins que certains boréal... C'est comme d'habitude ce forum, un ramassis de gens charmants ayant tout vus et tout vécus avec le tact en plus pour dire les choses. ·le 23 fév. 2020 18:19
21 fév. 2020
0

avec le 455 ,5 jours canaries dakar soit en gros 850mn de portant avec un alizé soutenu .
tout au pilote ,on prenait un ris le soir et on renvoyait au lever du jour .
alain


21 fév. 202021 fév. 2020
0

Avis sur les OVNI, réponse à "captain",

Merci "gaston" : "nous avons fait St Malo - Les Scilly à 7.8 de moyenne - et le spi n'a pas explosé".
Merci "entre-cotes" : "6.4 nds de moyenne sur la transpacifique, 6.8 sur la transat".

Incompétent je suis c'est sûr, juste 40 ans de location estivale de deux ou trois semaines depuis 40 ans à droite ou à gauche, hémisphère Nord, de Antigua (le plus Ouest) à Santorin (le plus Est), OVNI et autres 36-45 pieds construits en Vendée.

Et depuis le milieu de l'année dernière, TONF est au ponton au Morin, un OVNI 36 avec son nouveau MMSI.

"captain", le confort ressenti par des équipages, primo-montants sur un OVNI, je souhaite le partager.
"captain", le confort récurrent du skipper, locataire récurrent de ces OVNIS (36,385,39,43), je souhaite aussi le partager.

Bien amicalemment,

Fred
P.S: Tu peux aussi acheter un Cigale 16, 18 ou 22, là, tu seras à l'heure.


22 fév. 2020
0

bonjour, pourrait-on avoir des témoignages sur les Ovnis 12 m de 1987 à 1997 ?


ric56:J'ai déjà donné!!! cela démarre automatiquement une polémique ,ovni 39 de 31ans;des personnes sont venu essayer mon ovni 4j, il ne connaissaient pas, moralité: il en ont acheté un.·le 22 fév. 2020 13:23
22 fév. 202016 juin 2020
0

Roseau (Dominique) -> St Pierre (Martinique)


Diver:Ovni 36, hélice tripale fixe, solent Hydranet Incidences neuf, Grand voile non lattée Doyle. ·le 22 fév. 2020 02:51
jeanlittlewing:A quelle allure ?·le 22 fév. 2020 08:06
Diver:Les alizés étaient de Nord Est, donc au Prés bon plein. ·le 22 fév. 2020 11:43
Diver:Correction : Alizées d’Est. ·le 22 fév. 2020 11:44
Diver:Et en plus, on était au terme de 4 mois de nav dans les caraibes, donc la coque n'était pas aussi propre qu’en sortie de carénage de debut de saison. ·le 22 fév. 2020 11:56
jeanlittlewing:Moins de 6 noeuds au bon plein, bof 60 degrés du vent ?·le 22 fév. 2020 21:32
22 fév. 2020
4

Juste une suggestion : ce serait peut être plus concret pour l'auteur du post de louer ou trouver quelqu'un possédant un ovni 365 ou un 395 et de se rendre compte par lui même ...
Ceci car il risque d'y avoir quantité de réponses, toutes contradictoires ...la marche dun bateau quel qu'il soit dépend beaucoup du niveau de son équipage et de son état d'entretien ( carène et voiles )
Y'aura toujours des gens pour dire que ces bateaux sont des veaux...pas grave ...faites vous même votre opinion


Patxaran:J'allais le dire.Il est indispensable de naviguer sur le bateau convoité, car chacun a ses critères et son ressenti.On peut louer le bateau nu, et c'est encore mieux de naviguer avec le propriétaire pendant quelques jours, car il connait bien son bateau et cela permet de bénéficier de son expérience.Il existe des locations de tout le bateau avec le "capitaine", par exemple sur clickandboat (pub gratuite), ou aussi des locations à la cabine ce qui revient moins cher.Pour ma part c'est ce que j'avais fait, j'avais trouvé une location à la cabine à Cuba où le bateau était de passage après un tour du monde.·le 22 fév. 2020 09:48
22 fév. 2020
0

Ensuite il y faut faire la comparaison à deux allures : au près et au portant


22 fév. 2020
4

Vraiment chiant à lire ces minis post de réponse. Décidement je n'aime pas cette nouvelle version.


22 fév. 202022 fév. 2020
-1

J’ai un ovni 39,je vais aussi vite qu'un plastique sauf genre pogo ou rm

Quand je veux me faire une idée de la vitesse moyenne d’un voilier, je consulte les tables de handicap de la FFV.
www.ffvoile.fr[...]le.aspx

L’OVNI 39 par exemple a un rating de 20, ce qui correspond à une vitesse moyenne de 5.01 nds.
www.ffvoile.fr[...]ts.aspx

Les Oceanis et les Bavaria dans les 39-40 pieds semblent avoir des rating un peu plus élevés mais pas de beaucoup. Style 21-23. Vitesse moyenne 5.08-5.23 nds.

Le RM 1200 BQ a un rating de 28.5, ce qui correspond à une vitesse moyenne de 5.69 nds.

Le Pogo Class 40 a un rating de 37, ce qui correspond à une vitesse moyenne de 6.41 nds.


ric56:Je vous souhaite bon courage et bonne casse dans 30 35 nœuds voire plus·le 23 fév. 2020 12:04
Numawan:@ric56Je me demande bien quel est le sens à donner à votre commentaire. J’ai déjà souvent navigué avec mon bateau par plus de 30 nds. Je n’ai jamais eu de casse. Je ne sais pas non plus très bien ce que votre commentaire a à voir avec mon utilisation des tables FFV pour estimer la vitesse moyenne de différents voiliers.·le 23 fév. 2020 15:11
22 fév. 2020
2

Numawan

Salut

Je viens par curiosité de consulter le rating de mon bateau (First 375 GTE) et il est de 21.5 !!!

Heureusement je suis souvent bien au-dessus de 5 kts de moyenne...
Je dois être hyper-bon j'imagine :P

Fañch


Numawan:À la réflexion, je pense qu’il faut interpréter ces moyennes comme des VMG moyennes plutôt que des vitesses moyennes. Si vous avez un parcours de 12 NM pile face au vent par exemple, même si vous remontez au vent à 6 nds en permanence, vous n’arriverez pas à destination en deux heures.Par ailleurs, les données récoltées par la FFV sont basées sur toute sorte de conditions. Y compris des conditions de vents faibles où les régatiers continueront sous voiles à petite vitesse alors que la plupart des non-régatiers seront passés au moteurs ou alors ne seront pas sorti par manque de vent.·le 23 fév. 2020 10:40
holothurie:La VMG d'un OVNI 36 est de 3 nœuds ( 6 nœuds au près et 120° d'un bord sur l'autre).·le 23 fév. 2020 14:49
22 fév. 2020
0

facile de faire rapide : faite léger !
mais quand c'est léger, il ne faut pas charger sinon on perd les avantages.
Donc à mon sens 2 sortes de bateaux:
1 - les voiliers de voyages, plus solides et plus lourds et que l'ont peu charger,
2 - les voiliers rapides, souvent moins solides car pour aller vite il faut faire léger et que l'ont ne peut pas charger au risque de perdre leurs qualités de rapidité.
entre les 2 des compromis.
Sur mon ponton, j'ai un loueur qui loue des Ovnis, des RM et des Pogos.
J'ai l'impression que les locataires sont bien influencés par les revues nautiques françaises inféodés à leurs annonceurs (il n'y a que de la pub, rien à voir avec les revues nautiques anglaises).
Il y a ceux qui louent des Ovnis à la semaine pour aller faire du côtier,
Ceux (les mêmes) qui louent pour avoir de la vitesse, mais chargent les bateaux, toujours pour aller faire du côtier.
Ce petit monde ne sais pas entrer un bateau sur un catway sans faire de la casse, mais leurs égos sont satisfaits.
En fait, à chaque programme son bateau. Pas de bateau parfait.
Les acheteurs en ont pour leur argent : ils veulent du rapide pour sortir une semaine par an en été (statistique nationale, et constat personnel) et les chantiers fabriquent des bateaux pour ce programme bien marketé.
Donc les bateaux sont légers, trop léger à mon goût pour voyager, mais parfait pour une semaine par an.


24 fév. 2020
-1

Désolé mais tous ces arguments ne sont pas en mesure de me faire changer d'avis sur les OVNI.
Entre les propriétaires qui voient en leur bateau une fusée (pas vraiment crédible !) et ceux qui estiment que voilier de voyage est incompatible avec plaisir sous voile...
Je ne vois ici aucun témoignage qui ne soit objectif.
N'y a-t-il personne qui ait mesuré et défini les polaires de vitesse de son bateau ? curieux non ?


entre-cotes:Il n'est pas question de voir mon bateau comme une fusée, il est simplement question de nombre de miles parcourus permettant de se faire une idée assez précise. À 40 000 miles avec le bateau dans différentes mers et par différentes allures, je confirme simplement que c'est loin d'être un veau ou un camion mais une fois encore, on ne compare pas un 450 ou 365 actuel avec un 36 ou un 435 d'il y a 30 ou 40 ans. Quant à mesurer et définir les polaires de vitesse de mon bateau, franchement, je m'en tape allègrement. Je sais à peu près comment le régler, comment il se comporte sous telle ou telle allure, comment il gagne en VMG quand on abat légèrement au lieu d'avoir les yeux fixés sur l'angle de cap pour faire du "33 degrés du vent".Maintenant, pour ce qui est de témoignage objectif, je te cite dans ton propre témoignage :"Pour avoir déjà navigué sur UN OVNI, j'ai totalement écarté ces bateaux de ma liste des possible car j'avais trouvé que c'était réellement un veau."C'est vrai que la location d'un seul type de bateau permet vraiment de tirer la conclusion que tous les bateaux de la marque sont des veaux. Donc je pense que quel que soit le témoignage qui te sera apporté, tu ne changeras pas d'avis. Ce qui m'amène à me poser la question du but de ton sujet... ·le 24 fév. 2020 19:32
24 fév. 2020
1

C'est toujours une bonne idée que de comparer factuellement les performances. (avec des chiffres)
Une solution par exemple : télécharger qtVlm, charger un grib et faire des routages entre 2 points en changeant le type de bateau et les points pour comparer près et portant.
On a accès à beaucoup de polaires, donc on peut faire une comparaison qui donne l'ordre de grandeur, et plus précisément que entre "ovni" et "plastique".
(ensuite, c'est vrai cela dépend des voiles, du poids du bateau réel, etc.... mais l'ordre de grandeur est là).


24 fév. 2020
1

Les OVNI sur lesquels j'ai navigué (** 35 et 40**) avait un cap déplorable et une barre dure.

C'était tout à fait normal du fait que la dérive était une tôle non profilée. On était loin d'un profil Naca !
**
Est ce toujours le cas ? **

Car, *un dériveur intégral avec une dérive profonde *avec un bon profil peut obtenir un trés bon cap. ( Feeling 39, Zoufri, Neptune 99)


jeanlittlewing:La première fois que j en ai vu un par dessous le système de barre et relevage du safran, simple tôle, m’a rappelé le matériel agricole que je voyais quand j étais gamin, costaud pourquoi pas mais agricole·le 25 fév. 2020 08:37
25 fév. 2020
9

C est souvent la même chose ....en fait l'auteur du post attend d'être conforté dans son idée de départ... et va rejeter systématiquement les avis qui ne lui conviennent pas.
Je ne compte plus les fois où j'ai donné un avis averti professionnel et où le poseur de question à attendu d'être conforté dans son choix pour faire la bêtise que je lui évitait...
Mais trop tard
Si notre Martin a décidé que les ovnis était definitivement des veaux....et bien tant pis...
Pas grave...l'essentiel est qu' il trouve son bonheur
Par contre si c'est juste histoire de pourrir les ovnis qu' sont de merveilleux bateaux de croisière ( pas de régate en baie de somme ), C est carrément malvenu
A bon entendeur, salut


25 fév. 2020
-1

Pour Kea:
Avant ma navigation sur un OVNI (2 semaines), je pensais que ce type de bateau pourrait me convenir, mais le bateau s'est révélé très décevant sous voile (barre très dure, près lamentable, et lent quelques soit l'allure). je voulais juste avoir d'autres avis afin de vérifier si j'étais tombé sur un mauvais numéro ou pas...
Désolé mais j'attendais des avis objectifs, dire que les OVNI sont des fusées ou qu'ils vont aussi vite que des "plastiques" ne me semble pas très pertinent; par contre de réelles polaires de vitesse le serait (mais pas des théoriques). Mais visiblement personne n'est en mesure de m'en fournir sur ce forum. Le Bla-bla qui consiste a me dire "le mien va plus vite que le tien" ne m'intéresse pas.


Diver:« Barre tres dure »: les lewmar withlock cobra qui équipent le 36 et 435 ont 4 roulements, système de biellettes. Je viens de changer les 4 , c’est un bordel pas possible , mais la barre est bcp plus douce qu’avant. La encore, selon l'état du bateau et son équipement, il est evident que les performances et le ressenti seront différentes. ·le 25 fév. 2020 21:23
25 fév. 2020
2

Captain,
Relis mon post juste plus haut : les polaires sont disponibles, ils suffit juste de se baisser pour les ramasser.
Concernant la dérive, elle a été améliorée sur l'ovni 400.
Essai de la revue bateaux : "La dérive, lestée (1,3 tonnes) et carénée, donne un meilleur centre de gravité et un plan antidérive plus efficace."
Ce qui veut dire qu'avant c'était moins efficace.


25 fév. 202025 fév. 2020
3

Le bateau que tu as essayé (modèle déjà très ancien) était peut être en plus trop chargé et avec un mauvais jeu de voile.
Une fois encore, pas question de dire que c'est une fusée mais dans la gamme des 38 à 40 pieds, le 365 marche plutôt bien. Dans la gamme des 45 pieds, le 445 en plan Lombard marche lui aussi très bien.
Ils n'ont rien à envier avec des bateaux de grande série adaptés à des programmes équivalent.
Nous avons traversé en même temps que d'autres bateaux à partir du Cap Vert et nous ne sommes pas arrivés les derniers, très loin de là !
C'est pour ça que dire qu'on allait aussi vite que des "plastiques" est tout simplement objectif, ne t'en déplaise.
Pour ce qui est de la barre, elle se tient entre deux doigts quand le bateau est bien réglé mais là encore, je parle d'ovni récent.
Mais bon, je ne cherche pas à te convaincre puisque ton non choix est fait.


26 fév. 2020
0

Je confirme: j'avance aussi vite qu'un plastique, et un fond plat permet de partir au surfing, barre très douce.Au vu des rating, je ne voie pas grande différence entre 5,01 et 5,08.


26 fév. 202016 juin 2020
0

Un veau d’Ovni 36 se trainant a 3 noeuds dans le canal de Bequia.


26 fév. 2020
-2

Moi ce qui me gene le plus sur ces bateaux ou on est censé vivre un bon moment dessus, c,est qu'on ne peut même pas se croiser à l'intérieur.
Je ne m'y vois vraiment pas y passer beaucoup de temps.


26 fév. 2020
0

Tiens,

la saison de l'OVNI-bashing est ouverte...

W.


26 fév. 2020
0

J'ai eu un Ovni 32 pendant 9 ans, avec lequel j'ai pu faire une belle navigation de 16 mois en solo :


Puis, un trimaran, un monocoque, un autre trimaran, et maintenant je suis revenu à l'Ovni 32, je dois être maso?
J'ai eu beaucoup de mal à en trouver un, il semble que les occasions partent très vite.


28 fév. 2020
5

Nous avons un Ovni 395 et on n’a pas l’impression de se trainer. Certes, ce n’est pas un bateau de régate mais bien réglé, le bateau est très bien équilibré et avance bien. De plus, nous avons un génois à grand recouvrement, ce qui nous donne un avantage et franchement, ca nous est meme arrive plusieurs fois de doubler des bateaux. Et oui!! C’est vrai!! (bien entendu, ce n’était pas des Pogos, J boat ou JPK.
Au près dans le gros temps, le bateau se cale sur son bouchain et file sans encombre. Il s'échoue sans difficulté. On a toujours de la place au mouillage car on peut aller là ou les quillards ne peuvent pas. Il est bien plus comfortable que le Harmony 38 que nous avions avant qui avait plus tendance à taper. En vent arrière, on remonte la derive et on fait l’ascenseur. Un coup en haut, un coup en bas. Le bateau est stable. En tout cas, je me sens en sécurité dessus, il est comfortable , il étale bien et c’est le principal. La limite c’est nous, pas le bateau. Si je voulais aller vite, je me prendrais un Gunboat. Mais là, ce n’est pas du tout pareil! Ah oui, j'allais oublier. Sur le notre, la barre est douce et on arrive aussi à se croiser à l'intérieur! Un mono, ce n'est pas un appart, ni un studio!


ric56:Attention Mr Obélix, l'auteur de post ne va pas vous croire!!!!·le 28 fév. 2020 12:43
Patxaran:Comme cela a été dit plus haut, quand on achète un bateau il faut être comme Saint Thomas :Il faut se rendre compte par soi-même, donc louer un 395 pendant une semaine et compter les bateaux doublés (avec leur type).Et comparer avec les polaires théoriques.Vu l'investissement, je ne crois pas que l'on achète sur la foi (bonne ou mauvaise) des on dit sur un forum.·le 28 fév. 2020 12:53
obelix:Exactement! Mais faut croire qu'il y en a qui achètent sur les on dit et il y en a aussi qui commentent sur les vertues d'un bateau ou pas sans y avoir mis les pieds. Bref. Il faut de tout pour faire un monde.·le 28 fév. 2020 13:10
kea:Obélix : tu veux dire quoi quand tu dis qu'on fait l'ascenseur ?·le 28 fév. 2020 17:25
obelix:Je voulais dire un coup en haut de la vague et un coup en bas et ainsi de suite. Une motion que j'ai trouvée plus agréable en règle general sur mon Ovni que le bateau qu'on avait avant.·le 28 fév. 2020 17:46
28 fév. 202016 juin 2020
-1

a bugarach y'en a des OVNI !


28 fév. 2020
1

J'ai traversé des Canaries aux Antilles, en passant par le Cap Vert sur un OVNI 395.
Confortable et finitions intérieures sans problème.
En revanche, je confirme ce que dit Alain : attention aux surventes ou au sur-toilage.
En partant de Mindelo nous avons essuyé un venturi à 35/40 nœuds toutes voiles dehors. Le machin devient alors totalement incontrôlable à la barre. Il faut tout rouler/affaler/moteur pour le récupérer. A un jet de pierre des cailloux, je peux vous dire que ça fout les jetons.


kea:Eh oui , c' est sur que tout dessus avec du vent 30/40 noeuds...le bateau part en distribil....très normal...Ça m'est arrivé sur mon précédent bateau SO45.1 , pas fait gaffe à un grain qui arrivait car je pensais à tire la bourre avec un autre bateau dans le lagon de Raiatea....chaud l'histoire ! Chute du génois à réparer, le temps de rouler .... c'était trop tard, bateau couché sur l eau, incontrôlable....sinon , pour en revenir à l'ovni 395....trop bien de régler la stabilité de route en jouant sur la dérive....le pilote apprecie et les batteries aussi..Bonnes nav..·le 28 fév. 2020 17:34
01 mar. 2020
1

Je vois, avec un peu de retard, que mon intervention sur ce fil a entraîné quelques réactions : "aucun voiler de 11m ne va à cette vitesse"(Holothurie) ; "Tu aurais dû faire la route du Rhum, tu aurais gagné..." (Tikipat) et je suppose que je suis rangé par Captain dans le lot des propriétaires d'Ovnis voyant leur embarcation comme une "fusée" et incapables d'objectivité...
J'apporte donc quelques précisions.
Sur la moyenne en Ovni 36 : 7,8 nœuds entre St Malo et les Scilly : Départ de St Malo , le soir, à la pleine dans un avis de grand frais de Nord Est mollissant. Nuit sous deux puis 1 ris (force du vent 6 à 7)avec sur la hanche le joli clapot que lève en Manche ce type de temps (et qui procure de belles accélérations). Mollissement au matin (environ 5 qui tient toute la journée) Spi jusqu'à l'arrivée devant Peninnis... en moins de 24 heures.
Deux personnes à bord, carène propre, bateau peu chargé (pour un croisière de 10 jours), voiles quasiment neuves.
Les conditions étaient très bonnes. On n'atteint évidemment pas ces moyennes tous les jours mais cela me parait contredire l'affirmation sur l'ovni 36 "incapable de dépasser 6 nœuds avec le spi au bord de l'explosion"...
Sur le passage des Galapagos aux Marquises :
Tikipat "aimerait avoir le témoignage du skipper de ce 36 pieds...". Il y a d'abord un mauvaise lecture : cette traversée a été effectuée sur un Ovni 445. Plan Lombard, 13,80m, 3m de tirant d'eau, 500kg dans la dérive (mais sur ce parcours la dérive a tendance à être partiellement relevée...). Deux personnes à bord (les mêmes). Même si ce bateau supporte bien la charge, nous avions choisi de ne pas l'alourdir des différents matériels qu'on trouve fréquemment sur les bateaux qui partent loin : pas de groupe électrogène, pas de propulseur d’étrave, pas de congélateur, de machine à laver, de lourde annexe à fond rigide et son moteur de 10cv. Chacun choisit les compromis qui lui conviennent...
Les conditions étaient favorables : Alizé bien établi. Dès lors, cette moyenne (7,6 - 16jours et 19h)n'a strictement rien de surprenant, pour peu que l'équipage prenne plaisir à faire marcher le bateau... et pour peu qu'on accepte de se défaire des préjugés selon lesquels tout ovni est un "veau" ou un "fer à repasser".
Je vois sur un blog que Tikipat -Tropicat a mis, sur le même trajet, cinq jours de plus. Sans doute les conditions ont-elles été beaucoup plus défavorables que celles que j'ai rencontrées... Je me garde bien d'en déduire que les Catana 40 seraient des "veaux" ou de me permettre le moindre jugement sur sa manière de naviguer.
Pour en revenir au près.
On pourrait débattre à l'infini des 120 degrés d'un bord sur l'autre assénés par l'un des intervenants. Il me semble plus intéressant de constater qu'un 395 avale sans problèmes ses 900 milles contre l'Alizé pour remonter des îles sous le vent aux Marquises. Qu'un 445 remonte sans problème, en direct, de Ste Hélène aux Açores (ce qui implique de remonter au près l'Alizé de Nord Est) et on pourrait sans doute multiplier les exemples. N'est-ce pas cela qui importe ?
Désolé d'avoir été long mais je promets de ne pas revenir.


holothurie:7,8 nœuds sur St Malo-Scilly sur un OVNI 36 : le courant y est pour beaucoup, puisqu'en partant à PM de ST Malo, on profite de toute la marée descendante pour dépasser les Héaux (en V.E. et bon vent, c'est du 10 nœuds de moyenne assuré). La renverse est ensuite beaucoup moins puissante.7, 6 nœuds de moyenne sur un 13, 8m par alizé établi : plausible. Mais pas sur un 11m.·le 01 mar. 2020 19:04
holothurie:Et l'expression "fer à repasser" n'est pas une insulte. Tous les OVNI sont dessinés selon le principe du fer à repasser, celui qui sert à repasser le linge : une plaque plate comme base, pour échouer. c'est évidemment contre-hydrodynamique. L'architecture navale n'est qu'un éternel compromis entre des choix contradictoires.·le 01 mar. 2020 19:44
ric56:Un fond plat glisse bien au portant, au près calé sur le bouchain.Lancez une pierre plate sur l'eau et une ronde: signé ric hochet·le 02 mar. 2020 13:03
01 mar. 2020
0

Mais non Gaston, il faut revenir... mais si tu avais donné ces précisions au départ, cela aurait été bien préférable.

Tous les 36 pieds, dignes de ce nom, auraient tenus une moyenne similaire sur la traversée que tu relate. Mais on ne juge pas de la vitesse d'un voilier sur un bord à 100/120 ° du vent.

Il m'est arrivé d'effectuer 9 noeuds de moyenne avec un 38 pieds de série entre Lymington et Chausey par un temps "normal" et en croisière. Cela ne signifie rien si je ne donne pas plus de précisions.


jeanlittlewing:Et sur la moyenne record dans le pacifique, usage du moteur ? Pas de calmes pourtant fréquents dans cette zone ?·le 01 mar. 2020 19:08
01 mar. 2020
0

moi j'aime bien ! j'ai un pote aux Marquise qui vient de Nantes avec et sans problème et un autre venu de la Réunion avec le plus petit des OVNI. Ca le fait très bien.


02 mar. 202016 juin 2020
0

@holoturie:
Il faut arrêter de fantasmer sur les "plaques plates", la surface plane est très réduite par rapport à la forme générale.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (34)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021