Avis sur le RM 10.70 ?

quels sont vos avis sur le RM 10.70:
Performance ? Fiabilité ? Qualité de la construction et finitions ?, Relations avec le chantier.
Par avance merci

L'équipage
30 sept. 2018
30 sept. 2018
7

ya mieux mais c' est moins cher

30 sept. 2018
1

Désolé océanix mais cette réponse n'a aucun intérêts pour moi si elle n'est pas argumentée.

15 nov. 2023
0

elle a un interet car c'est la verité

15 nov. 2023
0

Merci Maiko pour cette remarque concernant une question que j’avais posée il y a 4 ans.
Comme je l’ai déjà dit sur cette même discussion en décembre 2022, au final je n’ai pas choisi le RM.

04 mai 202304 mai 2023
0

@captain RM n'est pas bon marché.

04 mai 2023
0

J espère que le souci avec les quilles relevables a été solutionné et les victimes indemnisées

30 sept. 2018
0

Bonsoir Philippe.
Très bon bateau.
Je n'ai pas la chance d'en avoir un, mais j'ai eu la chance de faire des essais.
Très bon bateau.
Tu es fixé sur que type de coque? dérive, quillard ou bi quille?
Il y a un site qui regroupe énormément de propriétaires de RM.
Une mine d'information.
rm-asso.org[...]/
Bon courage pour la suite et bonne soirée.
Philippe.

30 sept. 2018
0

Je suis plutôt axé vers le biquille car je souhaite pouvoir m'échouer.

Je connais l'association RM mais si je pose la question sur le forum "Hisse et oh" c'est que je voudrais d'autres avis, car il me semble qu'il y a eu quelques problèmes de finitions et de SAV sur des bateaux sortis ces dernières années.

Je trouves ce bateau magnifique et j'espère que les désagréments qu'ont pu rencontrer certains propriétaires ne sont que marginaux mais ça c'est à vous, qui naviguez ou connaissez bien ces bateaux, de me le dire.

Par avance merci.

23 nov. 202223 nov. 2022
0

Ola! Un peu plus de retours sur ce canot ? Evitez les éternels poncifs au sujet de RM :) j'espère avoir des retours de ceux qui l'ont navigué ou visité dans le détail - Je dois aller en visiter un à arzal. :)

23 nov. 2022
3

On s'embourgeoise ?

24 nov. 2022
0

c'est pas pour moi :)

23 nov. 2022
0

Et bien étonnement par deux fois deux professionnels de la construction (employés sans intérêt particulier) m'ont dit que c'était mal fabriqué.

23 nov. 2022
2

Le Monsieur t’as dit :

« j'espère avoir des retours de ceux qui l'ont navigué ou visité dans le détail » 😁🙄

23 nov. 2022
7

Bonsoir,
en Mer du nord puis Baltique, donc vagues courtes et brutales, cela tape très fort au près. Le bateau se secoue comme un chien mouillé, la mature tremble de partout, bref en réduisant plus que normal on s'en est sorti en vitesse lente.
Aménagement bien pour ceux qui aiment vivre en voyant tout le monde. Ce n'est pas facile pour s'isoler et lire un bouquin tranquille. Intérieur très (trop) clair, cuisine très pratique.
3 jours de près serré sans arrêt ont décidés mon épouse, sur sa réponse: "non! pas pour moi"
De toute façon je n'avais pas les finances.

En Bretagne sud, je les rencontre au mouillage ou à l'emplacement classique où ils se réunissent en troupeau: Sauzon le port d'échouage. Sur l'eau je regarde leur tableau arrière s'éloigner assez vite.

24 nov. 2022
1

merci courtox pour ce retour clair :) le manque de passage au près est bien ce qui me semblais raide sur ces bateaux.

24 mai 2023
0

Pour info courtox tu n'es pas le seul à trouver que le gréement d'origine secoue trop. Celui ci a des fausses bastaques pour reprendre la tension de la trinquette et éviter ce désagrément.

24 nov. 2022
4

Bonjour
D'après ce que j'ai lu sur le forum des propriétaires
[rm-asso.org[...] ]
- problème cadenes bas hauban
(Changées sur les derniers modèles)
- problème tête de mât sur mât alu Zspar
- attention au câblage des batteries sous les planchers
- Sous-barbe bout-dehors peu pratique (idem changé sur les derniers)
- réservoir de GO pas terrible

RM YACHTS qui a repris Fora Marine n'assure pas de garantie sur les bateaux construits par FORA. Par contre le SAV peut être assuré par la filiale Grand Large service.

Propriétaire d'un RM 1050 je ne connais pas plus le 1070 et j'ai jamais navigué dessus.

24 nov. 2022
0

merci mijean pour ces infos :)

25 nov. 2022
0

Bonjour
J'ai loué un RM 1180 cet été en Bretagne Sud. Je peux donc faire qu'un retour d'un utilisateur estival de RM donc forcément limité.
J'ai trouvé la bête impressionnante en arrivant sur le ponton, sécurisante en navigation, aisément manoeuvrable à deux, puissante et rapide. C'est un biquille double safran à l'aise à toutes les allures, angle de remontée au près 40° du vent apparent, plus serré il pioche.
Jusqu'à 20 noeuds de vent réel on garde tout dessus mais il faut aimer naviguer sur les portières. Ensuite un ris GV + trinquette. Il faut gérer les bastaques ce qui était nouveau pour moi mais ce n'est pas spécialement compliqué. On n'a pas eu plus de 25 noeuds de vent réel donc pas d'expérience au delà. J'ai pris beaucoup de plaisir à naviguer avec donc.
A l'intérieur, si on aime le côté dépouillé ce qui est mon cas, il est très agréable à vivre même à la gîte. Beaucoup de place, suffisamment de rangement, très lumineux. Une vraie et belle table à carte. La salle de bains est bien trop petite pour la taille du bateau et la douche n'est pas séparée.
Le bateau était très récent mais déjà très rayé par les quelques loueurs précédents. Donc soit la peinture est très sensible, soit les personnes qui l'avaient loué étaient très maladroites ou malchanceuses. Je penche plutôt pour la première hypothèse!
la coque est assez costaud car on s'est fait heurter violemment au ponton par un voilier acier british qui s'est raté dans sa manoeuvre. Un rayure de plus mais aucun dommage sur la coque alors que j'étais persuadé que l'on aurait un trou vu la violence du choc.
Pour les manoeuvres de port, le 1180 est très (très) large et un propulseur d'étrave me paraît indispensable d'autant plus qu'un bisafran c'est pas le pied à manoeuvrer surtout en marche arrière. La visibilité sur l'avant n'est cependant pas terrible donc il vaut mieux manoeuvrer en marche arrière pour bien se situer.

Ce bateau reste tout en haut de ma short list pour mon futur achat en raison de ses qualités sur l'eau et de son habitalité.

25 nov. 2022
0

Il va y avoir de la concurrence :

27 nov. 202227 nov. 2022
0

salut Christophe. Tu as raison la qualité de la peinture est parfois discutable sur les RM c'est un des points sur lesquels il faut être attentif.
LE voilier sur lequel louche ma belle mère est équipé d'un propulseur, ce qui est une qualité ... et un défaut à la fois ! aahahahah :) Je dois aller le voir au sec je repasserais ici après.
Merci en tous cas pour ces infos.

27 nov. 202227 nov. 2022
2

Vérifie son degré de stratification.
Normalement c'est que sur l'angle des bouchains.

27 nov. 2022
2

Un qui a fait le tour du monde:

badoc.cat[...]/

27 nov. 2022
0

Un RM 10,50

27 nov. 2022
1

exact James. De plus la peinture de l'année dernière est "ratée", déjà passée au soleil. Une grosse griffe aussi sur un bordé. Je passerais de tt manière ici faire un petit retour technique.

27 nov. 2022
2

Si tu veux refaire une peinture sur Arzal je conseille le chantier EPS (Christian Lechat).
Il a refait mon RM 1050 il y a 4 ans et la peinture est toujours nickel...

Par contre j'ai mis du gris très clair. Je navigue pour l'instant en Grèce, je regrette pas ce choix.
Les UV sont terribles sur les couleurs sombres. Le pire c'est le rouge !

14 nov. 2023
0

@Mijean, tardivement ... le mien est aussi gris souris. après 5 ans, la couleur tient très bien et il reste différent (c'est pas difficile par rapport à la somme de bateau gelcoatés blanc), visible et élégant. reste que ce revêtement est fragile et plus difficile à réparer en cas de rayure: mais dans le domaine du ponçage, il y a de vrais artistes !

27 nov. 202227 nov. 2022
0

Éventuellement voir les peintures Awlgrip,mais c'est hors de prix et les retouches sont très difficiles.
Si c'est une bonne peinture auto,protégée par un vernis éventuellement (possible sur un bateau?),ça doit durer 10 ans si c'est polishé régulièrement.
Les Awlgrip ne se polishent pas il me semble...?
Toujours la même chose,un produit de qualité dure dans le temps...
La peinture des Ferrari doit bien tenir un moment non ?
Bon une peinture ça se refait et c'est un bon argument pour faire baisser le prix...

Certains RM étaient aussi entièrement stratifiés avec option kevlar,à vérifier,mais bien que leur ayant demandé une doc dessus je n'avais jamais eu de réponse à l'époque.
C'est un peu le point faible de ces bateaux.
J'en ai vu arriver un ici cet été à Psl avec un trou dans la coque,causé par l'ancre qui lors d'un choc avait perforé le Cp,évidemment à un endroit sans fibre,on voyait bien le cp qui avait cassé.
Il y avait un fil édifiant sur Heo,à propos de défauts sur un Rm neuf tu dois pouvoir le retrouver .
Après tout n'est pas tout noir ou tout blanc,ils ont aussi de bons cotés ces canotes,ne soyons pas manichéens.
Tout bateau a des défauts,il faut juste les connaître et s'adapter.
Pour le propulseur ces coques sont un peu planantes et c'est difficile de le caser bien devant pour l'efficacité vu que ce n'est pas une vieille carene avec un V prononcé à l'avant.
Pour la solidité de la pose je crois que tu as assez d'expérience pour vérifier si c'est bien fait.

28 nov. 2022
0

Salut,
Alors ce RM d'Arzal ?
Celui que je voulais visiter a été vendu, si on parle du même il a du vous passer sous le nez aussi.

a++

29 nov. 2022
0

slt candide. c'est bien le RM rouge de arzal. comme je te disais ds l'autre topic c'est ma belle mère qui a fait une offre sous condition d'une seconde visite au sec. J'attend qu'il soit gruté.

29 nov. 2022
0

en a un autre (rouge également) à vendre à Port Camargue.

29 nov. 2022
0

Toujours au top Sillage dans leurs annonces :
Contructeur : Bénéteau !! sans parler des fôtes. Très pro 😁

27 nov. 2022
0

J’aime bien l’esthétique des RM et leurs jolies couleurs qui sont leur signature y sont pour quelque chose, ça change des sempiternels blanc ou bleu Marine.
L’inconvénient c’est qu’aucune peinture ne résiste au bombardement permanent d’UV que reçoit un bateau toute l’année.

Si c’est l’exemplaire que j’ai vu en annonce, il est rouge, ce qui est la pire couleur pour résister aux UV.
C’est le cas sur les voitures rouges qui crament au soleil, alors un bateau qui est bombardé d’UV toute l’année…
Une couleur absorbe sa couleur complémentaire, donc bleu et les UV dans ce cas, et renvoie sa propre couleur.
L’idéal serait de changer la couleur si peinture à refaire, mais ça restera le souci principal de ce type de bateau.
Même si c’est très banal je ne regrette pas d’avoir un bateau blanc 😉

27 nov. 2022
0

Pour info, il y en a un à vendre sur le bon coin en ce moment.

27 nov. 2022
0

Concernant la réfection des peintures de coques, certains d'entre vous ont-ils utiliser la solution covering, sur le papier cela semble séduisant et moins onéreux , mais cela vieillit-il bien ?

27 nov. 2022
0

C'est ce que j'ai, covering partiel car le gelcoat blanc c'est ce qui est la chaleur. C'est sensible aux rayures, mais on peut la recouvrir aussi. Sinon il faut quand-même une bonne qualité de surface avant le covering.

29 nov. 2022
4

"en Mer du nord puis Baltique, donc vagues courtes et brutales, cela tape très fort au près. Le bateau se secoue comme un chien mouillé, la mature tremble de partout"

J'abonde. J'ai vécu l'enfer car cela m'a fait descendre un calcul rénal. Je ne suis pas prés de remettre les pieds sur ces carènes plates !!!

Pourtant je n’étais qu'en Bretagne sud, baie de Quiberon.

La mode est aux volumes, aux appartements, et le confort en mer devient secondaire. Et bien moi je dis que quand on a vu ce que cela donne par mer forte, on remet les choses dans l'ordre vite fait .... ;-)

A+

29 nov. 2022
4

@"J'abonde. J'ai vécu l'enfer car cela m'a fait descendre un calcul rénal. Je ne suis pas prés de remettre les pieds sur ces carènes plates"

J'espère donc que ton calcul s'est évacué grâce à ce bateau... comme quoi les carènes plates n'ont pas que des inconvénients.😏

30 nov. 202230 nov. 2022
0

titimarin faut aller plus loin que la baie de quiberon pour prendre la houle et pas son clapot court et abrupte ... y'a pas pire :) Pourtant je l'aime ma baie, pour l'avoir parcourue a fond les ballons sur tous supports depuis 40ans.
Pour le grément qui se secoue, de fausses bastaques pour raidir le mat quand la trinquette est hissée feront parfaitement l'affaire si le soucis se fait sentir.

02 déc. 2022
2

Bonjour

J'ai été l'heureux propriétaire d'un RM 1070 pendant 4 ans, Beaucoup naviguer en Bretagne. Pour cette région le biquille est tout a fait génial

C'est un très bon bateau qui marche bien à toutes les allures. Pas de problème particulier a signaler sinon la fragilité de la peinture au fil du temps (rouge pour moi). L'autre inconvénient est l'exposition prolongée au soleil. Nous avons fait une transat en 2019 et le manque de protection au soleil a été galère. Une fois aux Antilles même remarque. Le grand pare-brise devient un inconvénient dans une région très ensoleillée

L'intérieur est assez dépouillé et un peu froid. Le RM en synthèse est un bateau qui a des partis pris très fort. On aime ou on aime pas. Je vous conseille fortement d'en louer un avant achat éventuel

11 déc. 202211 déc. 2022
1

Alors, on est allé le visiter ce RM, "traversée" fraiche de camoel à Arzal pour grutage. Joli voilier, construction propre en comparaison à d'autres RM visités.
Classiques défauts intrinsèque aux constructions fora:

hiloire léger il faudra mettre des contreplaques sur les jambes de force de chandelier (pesant mon quintal je trouve ce défaut sur beaucoup d'autres voiliers/constructeurs).

Peinture de bordé réalisée par fora il y a un an: loupée, complètement passée au soleil, pas tendue... Bref du boulot plus que passable. Le bateau va passer en cabine pour ponçage, 3 couches d'apprêt garnissant, ponçage, deux couche de teinte et vernis (alexseal). Ca va briller.

certaines strats intérieures auraient mérité d'être plus propres pour un voilier à ce prix. Elles sont néanmoins bien à leur place.

Les quilles souffrent d'une finition mal appliquée dont apparition de petites cloques. Il a été négocié le sablage complet et traitement époxy adapté réalisé en cabine.

du reste:

Réalisation électrique propre pas du tout dans le ton de certaines horreurs vues sur leurs voiliers.
Le système de barre à roue sans aucun jeu particulièrement soigné.
Le plan de pont à l'air pas mal du tout
Les voiles ne sont plus fantastiques mais serviront la première saison pour se faire une idée de ce qu'il faudra mettre en remplacement.
J'aime beaucoup les deux enrouleurs, une trinquette pour le temps frais est un vrai plus.
Mécanique en parfait état (moteur propulseur)

J'ai beaucoup aimé le chauffage à eau et air pulsé, par 2 degrés et air saturé en humidité c'est le vrai luxe :)

Par ce temps gris la grand hublot était fantastique. Un store est dispo pour les jours chauds.

Il sera tout beau pour avril et les premières navs de belle maman, fraichement retraitée.

Les RM sont des voiliers qu'elle a déjà loué et qu'elle aime beaucoup, c'est un choix fait en connaissance de cause et réfléchi.

Bon vent à vous tous !

11 déc. 2022
0

Salut Cowboy,

Le sablage des quilles pris en charge par le courtier ? Bien négocié. Si j'en repère un autre je t'embauche comme expert :-)

As-tu une idée du coût du chantier de peinture ?? Ca doit douiller non ?

11 déc. 202211 déc. 2022
1

Le chantier/courtier a un une cabine, c'est lui qui a fait le devis peinture et quilles.
On a négocié les quilles dans le devis de peinture établi avant grutage. Le prix des travaux est inférieur à 5% du prix du bateau après négociation.
On est allé voir un autre RM en cabine tout beau tout bleu, ils font du joli boulot.

11 déc. 2022
0

Merci.
C'est cool, un bateau tout beau tout propre qui n'attendra que le printemps pour emmener sa propriétaire ravie .. parfait.

11 déc. 2022
1

Pour moi c'est l'archétype du bateau qui se dit polyvalent mais qui en fait ne l'ai pas. C'est dommage car esthétiquement très réussi...

Ce genre de carène qui favorise les volumes et un certain type d'allure de navigation n'est pas compatible avec du long cours. A moins que l'on est la possibilité de choisir l'état de la mer sur laquelle on navigue 😅.

J'aime navigué sur un 980 par petit temps puis brise, j'avais adoré dans le second temps car réactif et performant mais quand on a l'habitude on voit les défauts.
Forme du roof et présence de hublots gigantesques favorisent les glissades.
Cockpit ouvert sur l'arrière et large totalement inadapté au long cours
Faiblesse des chandeliers
La carene et sa surface mouillée demande des chevaux pour décoller par petits temps sinon c'est moteur... dans tous les cas faudra sortir le chéquier pour un bon jeu de voiles d'avant adaptées
Double safran, double enmerdes et manœuvre en marche arrière rocambolesque
J'émets des doutes sur la triangulation des ancrages de haubannage sur le long terme car cela ne me semblait pas judicieux...

Pour ce qui est de la fiabilité générale personnellement je ne juge un bateau qu'après minimum 20 ans...

11 déc. 2022
0

"totalement inadapté au long cours" .. un certain nombre d'équipages ont prouvé le contraire, et le prouvent encore un peu plus chaque jour ;-)

11 déc. 202211 déc. 2022
2

C'est un monosafran qui manœuvre tout à fait en marche arrière (essai fait pour la visite)

Soit dit en passant, l' éternels poncif " tous les voiliers bi safrans galèrent en marche arrière." est totalement faux.

Tous les voiliers nécessitent un bon jeu de voiles, je ne vois pas quel voilier marche bien avec des sacs usés. Ici ce sera sûrement du quantum.

La faiblesse de l'ancrage des jambes de force chandeliers j'en parle au dessus, ca se solutionne pour 3 sous et tout est accessible.

Pour le cockpit ouvert j'ai pas encore compris ce qu'on leur reprochais. Y'a 3 filières, les chances de passer à l'eau sont infimes. Pour une poigné de dirhams, si tu pétoches trop tu peux coller un filet. Pour ma part ce qui me fais peur ce sont les voiliers avec un cockpit baignoire incapable de se vider aussi vite qu'une vague peut le remplir :)

Un voilier n'est fait que de compromis, chacun place les curseurs là ou il souhaite, y'a du choix, y'en aura pour tout le monde! :)

11 déc. 2022
0

@funnywave
Que tu ais des préférences, rien que de plus normal, mais ce n'est pas pour autant que tu doivent les considérer comme des vérités. Par exemple le cockpit soi disant inadapté au long cours, et les doubles safrans qui offrent pourtant beaucoup d'avantages. Tu aurais pu dire par exemple "je n'aime pas ce genre de cockpit parce-que selon moi, c'est ceci ou cela"...
Le -1 c'est moi.

11 déc. 2022
0

Je n'ai testé qu'une fois un double safran alors mon expérience ne pèse pas lourd.
Mais je n'ai rien trouvé de spécial en marche arrière ... En marche avant en revanche, et notamment lors de la transition arrière/stop/avant, il manque le petit coup de fouet qui permet de virer sur place ou presque. Donc là je peux comprendre qu'il y ait une difficulté (manoeuvre de port avec un vent farceur ..) peut être même accentuée par le bi-quille qui pourrait moins accrocher à faible vitesse qu'un GTE.

C'est quoi le problème des bi-safrans en marche arrière ?
Un propulseur d'étrave permet-il de compenser ?
(je suis déjà une pure quiche en manoeuvres de port alors je me renseigne avant d'investir ..)

11 déc. 2022
1

C'est vrai que les doubles safrans ne permettent pas le coup de fouet qui permet de virer sur place, c'est donc un inconvénient, mais il faut aussi mettre cet inconvénient en face des avantages, et ensuite s'adapter.

11 déc. 2022
-3

Les double safrans n’ont pas d’avantages mais pas mal d’inconvénients au niveau des of ni et tout ce qui flotte
Ils sont rendus obligatoires par la largeur démesurée de ces bateaux qui ont de la gueule et sont performants

11 déc. 2022
0

"Les double safrans n’ont pas d’avantages", hahaha, excellent! ça va faire ma journée

11 déc. 2022
0

J ai fait plusieurs régates sur un First 260 bi safrans, a moins que la carene soit ratée le seul safran opérationnel à la gîte plus petit que si on avait un mono safran ne permettait pas de contrôler les départs au lof pendant les petites rafales

11 déc. 2022
0

Les doubles safrans, pour moi, ont vraiment beaucoup d'avantage en navigation, on part bien moins vite au lof lorsqu'une rafale arrive, on maitrise mieux à la gite.

Part contre au port on part bien plus vite en coui....

Il faut s'habituer et anticiper, c'est clair qu'il faut s'entrainer aux manoeuvres de port !

11 déc. 202211 déc. 2022
1

J'ai un RM biquille bisafran et je valide complètement l'avis de candide29 : pas de problème en marche arrière mais manœuvrabilité en marche avant nécessitant d'avoir de l'erre en raison de l'absence de l'effet coup de fouet de l'hélice sur un safran centré, inconvénient largement compensé par la stabilité de route et l'efficacité à la gite du bisafran bien supérieures à celles du monosafran. Il y a toutefois un autre inconvénient au bisafran : sa propension à choper les algues. Par contre la nécessité d'une béquille arrière pour l'échouage est à mon avis un avantage en sécurité car l'appui sur le safran (ou le skeg) d'un monosafran présente un risque au moment de l'échouage ou du déséchouage, particulièrement en cas de choc latéral avec le relief du fond.

03 mai 2023
0

Bj Candide, le propulseur d'étrave ne se justifie pas vis à vis de la problématique supposée du manque de manœuvrabilité des bateaux à double safran, mais plutôt à la capabilité de son bateau à évoluer lentement ou rapidement en virage que ce soit en avant ou arrière : dans ce cas le propulseur se justifie. Sur mon RM10.70 (bi-quille, mono safran) le propulseur se justifie uniquement pour contrecarrer la rotation très rapide du bateau lors des manœuvres en marche arrière : la légèreté de la coque et l'étrave haute font que l'avant évolue en "drapeau" en suivant -heureusement- l'arrière que je positionne très facilement avec un seul safran. Dans les manœuvres, quand on a "pris le coup" des caprices de son navire, on peut maitriser la majorité des situation, même ventées !
Bonne continuation.

12 déc. 2022
0

Sauf que quand tu fais une transat et que chaque jour je dis bien chaque jour tu es obligé de tomber les voiles pour faire des marches arrière moteur pour te débarrasser des sargasses ou encore que tu viens à tomber ta frontale par exemple dans le cockpit et qu'une jolie vague vient te la prendre...

Les manoeuvres moteur parlons en si vous voulez je suis prêt à vous donner un tas de situations dans lesquelles un bi safran sera bien moins facile!

Je ne parlerais pas non plus de l'inspection minutieuse que l'on se doit d'avoir sur un bateau en CP au niveau des infiltrations ou encore de la différence de travail entre un composé epoxy/tissu et un matériau "vivant" qu'est le bois.

Quant à la fiabilité generale si l'on juge sur 5 ou 10 ans ma foi faite comme bon vous semble...

Apres si vous le souhaitez je vous raconte une course improvisée entre un First 36.7 et un RM 1070 en 2019 lors d'un Açores/Portugal... ça risque de faire grincer des dents 😅

Après les RM ont des avantages et chacun voit midi à sa porte en fonction de ses besoins, moyens... osons tout de même dire que c'est "cher" hein et également de ses expériences de navigations.

12 déc. 2022
2

le cp n'est pas vivant et ne se travaille en aucun cas avec les méthodes de charpentier de marine.
Ce bateau existe en monosafran c'est le cas de celui visité.
La sargasses sont un problème la ou y'en a, pas ailleurs.

Les œuvres vives sont stratifiées donc pas de soucis d'infiltration.
La course n'est pas son programme.
La frontale tu peux la perdre par dessus bord partout, pas que dans le cockptit dans l'annexe et même dans le bateau.

Funnywave, C'est pas pour toi, ton avis est fait et tu es entendu. C'est beau :)

12 déc. 2022
0

@ cowboy, l'essentiel est de voir par soit même donc tu verra bien. Je souhaite vraiment qu'il te convienne au port comme au large, par petit temps comme par baston...

12 déc. 202212 déc. 2022
4

Tu ne t'es pas appliqué à la lecture: il n'est pas pour moi. Si ca t'a échappé c'est que tu portes plus d'attention à ce que tu dis qu'à lire le fil :)

Moi je ne suis pas fan des RM. Ca n'aurait pas été mon choix mais il est pour autant réfléchi et fait en connaissance de cause.

Pour ma part vais retourner jouer sur mon bepox CP/epoxy, bi safran, avec une quille à bulbe en T pour tout attraper ce qui traine dans l'eau.

On le navigue déjà depuis de nombreuses années, on l'aime bien notre luge caisse à savon :)

12 déc. 2022
1

RM propose en option un bout de toile qui s'installe sur les fillières arrières et vient "boucher" le cockpit, pour les maladroits de la frontale ;-)
(ou pour les enfants, les chiens ...)

Je pige pas l'histoire des sargasses vs le bi-safran .. avec un mono safran elles doivent être aussi pénibles non ?

Au final, un bi safran ça fait un peu peur à cause des manoeuvres de port, mais l'argument de didier.brest est important: il est plus rassurant d'échouer sur une béquille que sur le safran.
A choisir je saurais pas lequel prendre, donc l'un ou l'autre et pis j'verrai bien ;-)

12 déc. 2022
1

Oui, concernant les sargasses olcdm qui est en ce moment en train de traverser avec son bateau à deux safrans est très embêté.
Les sargasses sont très présentes sur l'atlantique. Il devient quasiment impossible de mettre des lignes. On traverse parfois des étendues semblables à des terrains de foot (et le foot, c'est pas mon truc😉)
Pour un bateau à quille longue et safran dans le prolongement de la quille, les sargasses ne sont pas un problème, car elle glissent le long de la coque et ne se coincent pas dans le safran.
Pour un bi safran, ceux ci n'ont pas de protection et elles s'accumulent.
olcdm me dit qu'il doit régulièrement démarrer le moteur, faire de grands zig zags, de la marche arrière, car autrement, le bateau finit par aller vraiment doucement, voire n'être presque plus manœuvrant.
Sinon, ils profitent du petit temps de l'Atlantique et tout va bien à bord.

12 déc. 2022
0

Notre ami Olivier est d'autant plus emm...bêté que sa Roxanne a trois safran, pas deux... ;-)

04 mai 2023
0

Les RM900 de 1989 naviguent encore sans soucis de structure. Mon trimaran qui est de 1996 est en bois époxy également et est en meilleur état que certains trimarans en monolytique de la même époque. Comme quoi, les bateaux en bois époxy, ca tient dans le temps, comme les idées reçues d'ailleurs...

24 mai 2023
1

Pour les sargasses - sauf sous spi, pas besoin d’affaler, on peut gérer une marche arrière avec voiles en drapeau.

11 déc. 2022
1

Pour revenir au sujet d'origine (septembre 2018, avis sur le 1070), n'est il pas bizarre que le chantier ait "oublié" de prévoir un accès à la soute depuis l'extérieur ?? Au moins en option ?
C'est quand même plus pratique pour sortir l'annexe ou les bouteilles de plongée ou autre que de transiter par les toilettes non ? Surtout si on a tout rangé en mode tetris: paddle, vélo pliant, compresseur, barbecue, spi, et enfin l'annexe ...

C'est si compliqué à faire un banc sur charnières ?
Un coup de meuleuse et deux vis à bois ? (humour)

12 déc. 2022
0

ca c'est une remarque pertinente, surtout que le pont est moulé... Un bon accès extérieur eut été judicieux.

12 déc. 2022
1

Je confirme pour le confort du bi safran en nav.
Jean,si le bateau que tu avais essayé avait des pelles trop petites,le problème est ailleurs.
C'est vrai que les manoeuvres de port sont délicates,sans l'effet coup de fouet de l'hélice juste devant un monosafran.
Il faut être lancé et là la manoeuvre est gérable,en avant ou en arrière.
Il faut se faire la main,comme tout bateau évidemment.
Un heonaute sur un gros canote a monté un troisième safran derrière l'hélice, il faudrait qu'il fasse en retour ?
En nav le bateau se barre avec deux doigts,le pilote force peu, les deux safrans mettent le canote sur un rail,tout en le pilotant en rapidité et en finesse.
Premiers retours d'essais de nav de cet automne.

12 déc. 2022
0

Je ne sais pas si c'est de moi dont vous parlez mais mon bateau (Alliage 38) est equipe d'un troisieme safran. Voir photo. Ce n'est pas une configuration standard mais a ete specifiee par le precedent proprietaire a l'achat du bateau.
Le resultat est efficace dans les manoeuvres de port et je ne suis pas gene par les safrans doubles. Je suis plus gene par la position tres en arriere de l'helice qui avec son grand diametre donne un effet de pas tres important en particulier au debut de la marche arriere. En navigation le bateau est tres stable en direction et se barre facilement avec sa barre franche pour 10t en charge. Ce troisieme safran est simplement actionne par l'axe de la barre franche, les autres par 2 bielette a partir de cet axe.

12 déc. 2022
-4

Aurore et constipation...damned, des safrans suspendus sur un bateau à vocation hauturière... 😁

12 déc. 2022
0

Ca se concoit s'ils sont courts. Le danger d'un safran suspendu est surtout le couple excessif qui conduit a sa rupture ou la deformation de la meche. La longueur du safran et sa section jouent un role important dans l'evaluation du risque. Par ailleurs suivant le montage, des safrans debrayables peuvent etre un atout.

12 déc. 2022
0

Tout à fait d'accord, mon intervention n'était rien d'autre qu'un clin d'œil ironique à ceux (ils sont nombreux sur ce forum) qui sont allergiques aux safrans suspendus.

24 mai 2023
0

Et alors ??

12 déc. 2022
0

AAHHhhhh

qu'on me coupe la tête!

12 déc. 2022
0

Very bad indeed!

12 déc. 2022
0

pendu au mat ! :)

12 déc. 2022
1

Etant à l’origine de la question de ce blog qui commence à dater (septembre 2018), je me permets de vous donner le résultat de ce qu'ont été mes (très) longues cogitations … Qui m’ont amené à ne pas choisir le RM10.70, mais le Django 9.80 de Marée Haute…

13 déc. 2022
1

Hello,
Je trouve le Django bien plus fin et élégant que le RM au final.
Il n'a pas l'air d'y avoir beaucoup de capots pour la ventilation, ça n'est pas gênant ?

13 déc. 2022
0

Pour répondre à James concernant la ventilation, il y a deux panneaux ouvrant sur le pont : un au dessus du lit breton et un au dessus de la table du carré, il y a trois hublots verticaux ouvrant: un au dessus de la cuisinière un dans la cabine arrière tribord et un dans la cabine technique à bâbord.
Je n’ai hélas pas pu encore naviguer beaucoup sur mon bateau mais la ventilation m’a semblé suffisante.

13 déc. 2022
1

Le problème du grand panneau central en plexi, c'est que cela chauffe et qu'il n'y a pas beaucoup de ventilation.
Pour ma part, avant d'acheter j'avais pu essayer mon bateau qui a aussi ce type de panneau et donc vu le problème en amont, et à la construction j'avais pu faire réduire sa surface et ajouter 2 hublots rectangulaires ouvrants. On se félicite tous les jours de cette amélioration.

04 mai 2023
0

Il y en a un d un beau jaune qui fait escale a toulon sur mon ponton
A chaque fois que je passe devant il me fait rever

Pour moi le pb des panneaux n en est pas un mon seul pb c est que je serai jamais assez riche pour m acheter un aussi beau bateau car ppur moi le seul defaut des rm c est le prix

04 mai 2023
0

Fragilité de la peinture aussi

04 mai 2023
-1

Malgres ce defaut si j avaiqs les sous!!
J ai l impression que pour beaucoup ici ces raisins sont trop verts pour eux

05 mai 2023
4

A l origine c'est un bateau minimaliste mais un prix maximaliste, effet de mode....

05 mai 2023
0

RM = Résolument Minimaliste ou Raisonnable et Marin ??

13 nov. 2023
1

Aujourd'hui le chantier a changé de stratégie et RM pourrait signifier Resultats par le Marketing ...😁

24 mai 2023
1

Il est à l'eau :) les quilles ont été sablées, enduite, apprêtées. Antifouling tout propre, la peinture des oeuvres mortes attendra l'automne.

Il va aller poser ses quilles là ou le vent le mène.

13 nov. 2023
0

opération couleurs.
Avant de retourner faire des tours dans l'eau au printemps, c'est peinture. Le bateau a beaucoup plu, un chouette croiseur qui ne se traine pas.

13 nov. 2023
1

Sauf au près serré où il est assez médiocre…

13 nov. 202313 nov. 2023
0

Comme toujours, au près, la qualité des voiles et du réglage gréement/voiles joue énormément.

Woozoo, l'as tu essayé? Car j'étais plutôt étonné pour ma part, je l'aurai pensé plus pataud à cette allure (ça n'était pas dans du méchant clapot)

13 nov. 2023
2

J’ai navigué en régate sur ce bateau avec voile neuve et bon équipage ; et bien le bateau faisait 5 degrés des moins que tous le monde pour avancer correctement. Des qu’on capait il ralentissait vraiment sensiblement. Et encore il n’y avait pas de mer…
Les concurrents étaient de bateaux de même taille (hanse, Dehler, first…) et sur les bords de près on perdait beaucoup.
Par contre les autres allures lui vont bien mieux
Voilà mon ressenti

13 nov. 2023
0

Faut pas gratter les derniers degrés c'est sur. En régate ce genre de bateaux c'est impossible sauver :)

13 nov. 2023
0

C'e n'est pas un bateau de régate. Il n'a pas été conçu dans cet esprit. C'est seulement un croiseur rapide qui se défend à toutes les allures n'en déplaise aux intégristes du près serré à Awa = 22°. Sur mon biquille, monosafran je me contente de 30° et c'est bien suffisant pour atteindre 7nds avec une vmg qui se défend très honorablement pour un croiseur.
Quant aux panneaux de pont j'inscris ombre de commentaires négatifs en faux même en Grèce où je navigue en ce moment, ces panneaux sont un plaisir de visibilité et je loue -chaque heure de quart- le génie de l'ergonomie de cette concepyqui permet de rester en veille visu complète tout en étant à l'intérieur, très apprécié.

14 nov. 2023
0

@ cowboy. Je vois que ce RM est en grande toilette ! Pour info c'est quel N° ce 10.70 ? Et est ce que ce chantier peinture est fait par le chantier RM ou c'est une réalisation privée ?

13 nov. 2023
1

Honnêtement je suis déçu de ses performances...

13 nov. 202313 nov. 2023
0

salut funnywave. C'est pas une bête de course, hein... :) mais un croiseur confortable (volume). Les moyennes ne sont pas vilaines.

Tu as eu l'occasion de l'essayer?

13 nov. 2023
0

C sur que c pas un pogo

13 nov. 2023
1

Salut Cowboy. J'ai eu l'occasion de faire 2 petits jours de Transat retour bords à bords au départ des Açores avec un 10.70. J'ai été déçu de ne pas le voir prendre si facilement que ça des survitesses sur des vagues pourtant de belles tailles au grand largue.

Apres ses jolies formes, sa surface de voilure, son cockpit bien pensé m'ont toujours laissé croire qu'il s'agissait d'un véritable course/croisière. Hors en lisant et en cherchant des résultats hn sur d'éventuelles dispositions "régates" je pense qu'il faut le considérer comme un bon bateau de large avec de bonnes performances sans pour autant lui coller une réputation de coursier.

J'ai pu le vérifier à Sète une fois suivante sur un long bord de près dans un vent léger de 7 à 8nds avec un bel exemplaire bleu! Il manquait de puissance et ne démarrait pas dans les légères risees. Son cap n'était pas non plus transcendant.

Autre exemple mais cette fois avec une 12.80 biquille mais la le bateau est handicapé par ce type de lest qui massacre trop les perfs surtout en Med où ce n'est absolument pas adapté. Je crois d'ailleurs qu'il a été vendu et est reparti en Atlantique.

Le bateau me plaît, excepté son cockpit ouvert et ses trois grandes surfaces de plexi. Je le trouve harmonieux sans pour autant verser dans l'agressivité des lignes trop tendues avec dzs artifices comme bcp le font et qui surchargent la ligne!

14 nov. 2023
1

pour sur, je l'ai noté au dessus, ça n'est pas un régatier :) Il faut aussi être vigilant et ne pas charger le bateau comme on charge un âne, la forme de coque ne le permet pas.

Par contre le biquille ne massacre en aucun cas les perfs. Ca ne sont pas des westerly, on a progressé depuis.

14 nov. 2023
1

Le 12.80 n'existe pas 12.70, 12.60 ou 11.80

13 nov. 2023
-1

Mettez en competition un 10.70 avec un oceanis, hanse ou autre bateau de croisière de même dimension ou avec 3 ou 4 pieds de plus et vous serez étonné... C'est du vécu avec mon RM pourtant bi-Q et mono S mais d'excellentes voiles qui permettent un rendement Optimus de ce dessin plutôt taillé à la serpe....

13 nov. 2023
0

Rejher, l'équipage, la préparation du bateau y font bcp.
Les oceanis, à part le 411 aux très bonnes performances, sont d'un tout autre programme. Les Hanse je vous déconseille de vous frotter à un 370e après il est vrai que pour bcp ils sont zux aussi destinés à un tout autre programme.

Moi ce que je regarde c'est la polyvalence d'un bateau à marcher dans absolument toutes les conditions...

15 nov. 2023
0

On ne devrait plus construire en contreplaqué ou bois moulé que des prototypes ou de très petites séries ne justifiant pas la construction d'un moule. Le CTP donne des bateaux légers, extrêmement rigides et toujours à la merci d'une pénétration d'eau jusqu'au bois. On a fait pire avec des constructions en sandwich dont l'âme ne résiste pas à l'eau (feutre, balsa, mousses diverses). Le pompon revenant aux composites à base fibres naturelles, lin, chanvre etc. avec lesquels on a déjà du mal à réaliser des éprouvettes pour les caractériser.
Sainte écologie et saint calcul aux éléments finis, que nous ferais-tu pas faire ?

15 nov. 2023
0

Les âmes en mousse PVC ou SAN ne craignent pas l'eau.

15 nov. 2023
1

Tu a l'air de t'y connaitre et tu me fais peur, mon voilier est en sandwich mousse pvc et vient de fêter ses 44 ans, j’espère qu'il ne s'est pas délité cette nuit...

15 nov. 2023
0

Il y a heureusement des mousses qui sont peu sensibles ou insensibles à l'eau mais trouvez moi un "vieux" (je vous laisse le choix de l'age) bateau en polyester dont le pont ne soit pas au moins en partie délaminé. Si l'âme est en feutre ou balsa, ce qui est très courant, avec des contre-plaques en bois qui baignent dans leur jus depuis 20 ans sous l'accastillage, bonjour les dégâts.
Quand les ETAP insubmersibles sont sortis, tout le monde se pâmait devant la qualité de fabrication. Aujourd'hui il n'y a pas d'avis qui ne comporte pas la remarque: vérifier qu'il n'y a pas d'eau entre la coque et le contre-moule.
A résistante de paroi égale, du monolithe sera toujours plus résistant aux avanies que subissent nos bateaux (chocs, poinçonnements, rouleaux de remorque etc) qu'une peau extérieure, de la mousse et une peau intérieure.

15 nov. 2023
3

le feutre est imprégné (pour les perméables) de résine donc insensible à l'eau.

Les ponts balsa bien faits (avec des parties monolithiques où se trouvent l'accastillage) ne posent aucun soucis. Si ils sont fait en infusion il sont encore plus insensible au problème.

Alors tous les wauquiez ont des ponts sandwich balsa. Voir, pour certains, des coques en sandwich balsa.

Pour ton quizz j'envoie: le first 29 de ma maman n'a pas trace de délaminage ni infiltration (first 29)

Les sandwich bien construitss ne posent aucun soucis.

Je note bien que tu viens sur un topic ou l'on demande des infos sur un modèle. Tu n'en as pas, tu te contentes d'envoyer quelques poncifs sans expertise particulière.

15 nov. 2023
0

On fait des ponts en sandwich car les surfaces planes sont naturellement peu rigides et il faudrait beaucoup d'épaisseur de monolithique (donc de poids mal placé) pour avoir la même rigidité qu'un pont en sandwich. Je préfère avoir un bateau en sandwich léger et rigide, et en prendre soin.

15 nov. 2023
-1

en clair tu n'y connais que dalle et tu te raccroches aux branches.... :-)

16 nov. 2023
0

PeeFI, mon ETAP 38i de 32 ans ne présente aucune infiltration entre la coque et le contre moule intérieur qui s'arrête au niveau des fonds. Les fonds sont parfaitement secs. Le polyuréthane a cellules fermés de flottabilité a également des vertus d'insonorisation et d'isolation thermique, bien appréciable sous les tropiques actuellement... Des ETAP 30 ont eu des soucis d'infiltration, (pas tous), c'est pas de chance !

17 nov. 2023
1

Si on joue au match Etap contre RM, un couple suisse rencontré à Arrecife me racontait comment ils avaient effectué une première boucle atlantique sur un Etap 39S il y a une dizaine d'années. Et comment ils avaient eu la peur de leur vie en constatant que même en reprenant le pataras à fond, l'étai restait mou. En fait, c'était la coque qui se cintrait.

Ils ont revendu l'Etap dès leur retour et se sont mis en quête d'un voilier rigide. Un RM... 10,60 ou 10,70, je ne me souviens plus trop, mais un RM...
Comme quoi... ;-)

17 nov. 2023
0

Jef, mon ETAP 38 est de 91 et dessiné par Philippe Harlé. Particulièrement rigide, même si "je tire sur le pataras"
L'ETAP 39 S construit de 98 à 2005 a été dessiné par le cabinet slovène J&J Design.
Pas le même architecte ni sans doute la même optimisation de la construction.
Ceci explique t-il cela ?

17 nov. 2023
1

C'est un des intérêts de la construction sandwich : au-delà du gain de poids, isolation thermique, pas de condensation.

15 nov. 2023
1

"toujours à la merci d'une pénétration d'eau jusqu'au bois."

puis dieu créa la stratification epoxy, comme il a crée le poil, pour ne pas laisser la peau à nu...

15 nov. 2023
6

Holà
Que de noeuds dans le cerveau !
Tout matériau a ses avantages et ses limites.
Des bateaux en cp de 40 ans qui naviguent encore il y en a.
Et ils n'ont pas refait toute la coque...
Quand c'est fait avec soin et bien fibré ça dure...
Quand c'est mal fait ça rouille, ça s'electrolyse, ça fait de l'osmose, ça se delamine...aucun matériau n'est parfait et durable sans un minimum de soins...

21 déc. 202321 déc. 2023
0

aller, une petite photo qui ne fera pas avancer le topic, sortie de cabine de peinture et remâté.

y'en aura sûrement à dire après une belle saison de nav.

ANDROS

Phare du monde

  • 4.5 (49)

ANDROS

2022