Avis Dragonfly 920

Bonjour les marins ,
Je m interesse de plus en plus près à " un truc qui glisse" comme un dragonfly ,
pour un programme côtier et semi hauturier , tour de med entre autres.
Je cherche par conséquent des retours d expériences sur ce canot , vitesse moyenne par petit et temps medium ... humidité ambiante ...etc ...
J' ai eu 3 monocoques et un Lavezzi , je n ai jamais tripé niveau vitesse exceptés quelques surfs de goret sur le Rush et le cata .
Je suis véliplanchiste et il est hors de question pour moi de labourer le plan d eau avec une coque à deplacement maintenant que l équipage est restreint!
Planeusement , Julien .

L'équipage
25 juin 2019
25 juin 2019
0

Très bon choix!
à mon avis, le plus réussi des Dragonfly'es est le 920 extrême.
J'ai eu un 920 touring :
sites.google.com[...]riheol/

25 juin 2019
0

Ah yes ,
J' avais suivi ton blog tri héol, merci pour le lien , je l avais suivi et vais le relire avec intérêt , je crois même que on s était vus au visu à Foleux, pfiouuuu ça date

25 juin 2019
0

ça fait 10 ans!
photos.google.com[...]u9NrNGS
normalement cet album est partagé, dis-moi si tu ne l'ouvres pas.

25 juin 2019
0

Je ne peux pas l' ouvrir , mon compte gogol n est plus à jour ...
J' étais l instigateur du visu sous le pseudo frontloop à l époque ...

25 juin 2019
1

Nous sommes montes aux scilly et maintenant visitons la cornouailles . Bateau basé en 44 retour fin août. 920 Touring assez voilé pour notre programme croisière à 2 et nos vieilles artères. Ergonomie au top. Toilette wc riquiqui. Belle vraie couchette double. Il peut marcher facilement à 10 -14 kts avec les bonnes conditions. Facile à mener. Tirons des bords sous foc seul pour approches ou départs. Fragile replié. Pour nous le gros intérêt est celui d'un tri : vivre à l'horizontale et pas de roulis au mouillage. Les surfs qui n'en finissent pas au largue = miam slurp, ça se barre comme un hobby cat, notre record 17.4 kts. Mais les moyennes en croisière sont entre 6 et 7 kts sur le fond because courants, vent qui mollit ou qui tourne ou dans le pif (ou tout le même jour) ou pas possible de réunir les conditions favorables. L'état de la mer limite bcp l'idyllique tableau des performances.
Cordialement
Yves

26 juin 2019
1

Bonjour,

Est ce bien adapté à la méditerranée ? Mer courte et "cassante" ça doit mouiller plus que surfer non?

Je précise, c'est une vraie question, je n'ai jamais navigué sur un tri.

26 juin 2019
1

Un tri de ce genre à l'énorme avantage d'avancer même par vent très faible. C,est souvent le cas en Med . Nous avons fait la Croatie avec un Corsair 24, 15 L d'essence en 2 mois. Oui ça n'aime pas la mer hachée aux allures de près. En Bretagne vent contre courant c'est souvent bien cabosse La croisière avec ce genre de bateau nécessite d'être patient si les conditions ne sont pas favorables.
Cordialement
Yves

26 juin 2019
0

Bonne croisière matelot !
Je suis dans le 44 aussi et serai ravi de discuter tri en vrai à l occasion. !...
Je suis sur Pornich .
Pour la Med , donc souvent vent faible , je pense que oui il est adapté...
En revanche , au près par mer formée , ça doit secouer les chicots , c est sûr , mais si ça avance , ça me dérange moins !
Et quel pied ce doit être par conditions moyennes...

Matelot : 15 noeuds travers , mer du vent , tu marches à combien ? Bateau chargé normalement .

26 juin 2019
0

Ces bateaux sont très sensibles à la qualité de l'écoulement laminaire du vent, sur tout sur l'extrados, ce qui leur permet de créer un vent apparent plus rapide que le vent vrai.
Mais dès que cet écoulement est perturbé, par le passage à proximité d'un zodiac ou autre vedette rapide, ou simplement par un clapot court, plus rien ne va, et la bateau peut être complètement arrêté.
Idem sur un virement de bord, ou le manque à virer est fréquent si on n'a pas pris suffisamment de vitesse.
C'est cette finesse qui fait tout le plaisir de jouer avec le vent.
Un véliplanchiste ne sera pas dépaysé!

27 juin 2019
0

A Pornic je connais au moins 2 DF, un 32 et un 28, prend contact avec eux ils pourront te faire un retour d'expérience. De plus le 32 a été convoyé de Suède à Pornic par le mer du Nord et la Manche et le propriétaire du 28 a utilisé un DF920E l'an dernier en Méditerranée.

26 juin 2019
0

Je ne sais répondre... 15 kts vent de travers, apparent ? Réel? Il y a tellement de conditions différentes: eaux abritées ou pas, vent 15 kts qui se lève ou reste de conditions plus fortes, etc... Par flemme nous n'avons quasi jamais utilisé le genaker qui devrait booster le boat à cette allure. En fonction de tout ça, je dirais entre 7 et 12 kts. Pour nous, beaucoup de spi asymétrique avec lequel nous allons le plus vite (jusqu'à ce jour).
Parler tri à notre retour devant un verre, no problem. Nous n'avons pas une grande expérience de ces tri mais sommes toujours heureux de croiser des navigateurs sympas.
Cordialement
Yves

26 juin 2019
0

Merci papy zoom , j' espère en effet retrouver des sensations de glisse , pas équivalentes au funboard , n exagerons rien , mais en effet ressentir de la réactivité lorsqu on tire sur une ficelle !

Merci matelot , je parlais bien sûr de 15 noeuds de vent , et de la mer du vent donc pas en eaux abritées.
Je serai ravi de parler bateau avec vous une fois rentrés , surtout si vs êtes dans le coin !
Je vais sans doute voir un 920 ce weekend ,
A Pornic sur le bon coin , à voir ...

Salutations , Julien

27 juin 2019
0

Tu as sans doute vu l'autre annonce, pour un 920 dit "Touring", mais avec les bras d'un "Extrême", visible à Marcq en Bareul?

27 juin 2019
0

Bonjour stervraz
Le DF 920 est un bon bateau sympa
Sur la version Touring, on borde la GV a la main, ce qui n est pas le cas sur la version extreme.
En vitesse, on peut atteindre 17/19 nds sur du plat
Ca ne mouille pas trop (extreme moins que touring)
Ce qui faut surveiller a l achat : compter le nombre de vis absentes sur les ferrures articulées des bras (ca se remplace) et verifier la longueur des fissures dans le gel coat (pas grave non plus mais impressionnant parfois)
Verifier l age des waterstay
Verifier l etat des trampo (qui sont souvent matraqué sur les DF)
Etc...
Pour info, les Corsair 31 sont un peu plus rapides
(Mais plus vieux et moins cher)

27 juin 2019
0

Ici, baie de quiberon, il y a plein de trés bon spécialistes du DF

27 juin 2019
1

En effet ;-)
J'ai eu un 920E convoyé il y a deux ans jusqu'à Sète. J'ai participé de Cascais à Malaga, du portant très abattu tous les jours avec 1 ou 2 ris dans la GV et grand beau.
J'ai maintenant un DF28P.
Je connais des propriétaires de DF28 qui font un tour de med avec leurs 3 enfants en bas âge.
Venant du cata de sport, on retrouve le plaisir de barrer et de la vitesse. Par contre au près, il faut être précis à 5° du vent réel (comme le cata de sport) et au portant ça peut accélérer très fort.
Comme tout bateau léger de cette longueur, il est sensible à la charge et à l'état de la mer.
En Méditerranée je conseille de voyager léger sur un DF920E pour se sortir des vents légers.

10 sept. 2019
0

Prospero, je suis intéressé par ton expérience du DF 920 , peut on communiquer en MP?

merci

Phil (du 34, corsair f25)

27 juin 2019
0

Pour Julien de Pornic qui parle de Med : DF 920 non remorquable (3,3m de large), Corsair 31 oui (avec gros véhicule tracteur et permis ad hoc)

27 juin 2019
0

Non pas vu l autre annonce de 920...
Il va vraiment falloir que j' en essaye un !

Il s agirait de l'emmener par la mer of course et non par le bitume...

17 noeuds sur du plat , là on commence à parler de vitesse

:topla:
Je pense mettre un petit dessal pour plus d autonomie

27 juin 2019
0

Ne pas rêver sur les perfs... Quand on tient 10 kts de moyenne sur plus d'une heure c'est champagne pour tout le monde ! J'ai hésité pour le dessal. J'ai mis un réservoir de 65 l sous le cockpit. Bilan poids pas favorable/dessal mais plus simple. Avec rajout pompe eau de mer = 2 semaines autonomie à 2.

28 juin 201928 juin 2019
0

J'ai fait l'Aber Wrac'h -les Scilly en 920 dans une bonne journée, ce qui représente bien une moyenne de 10 nds.
sites.google.com[...]ly-2008

29 juin 2019
1

Tout ce champagne, + 65 l d'eau, ça fait du poids...

28 juin 2019
0

Eeeuu étonné de ce que tu dit, j'aurais pu ouvrir des litres de champagne ,bien sur avec le vent qui va avec

28 juin 201928 juin 2019
0

Je n'ai sans doute pas assez de miles en tri pour pouvoir afficher de tels résultats. Il se trouve aussi que nous naviguons quand les conditions sont cool because equipage aime quand c'est cool.

07 juil. 201907 juil. 2019
2

Nous sommes à Dartmouth et avons comme voisin un DF 920 extrême. Mené depuis 10 ans par un couple d'Anglais aussi jeune que nous... Ils ont fait le tour complet de la GB l'an passé ! Ils reconnaissent avoir bénéficié d'une année exceptionnelle mais nous leur tirons chapeau bas. Ils nous ont aussi raconté une traversée de la Manche à 14 kts de moyenne poussés par vent F 7 et la mer qui va avec. Voilà une réponse issue du vécu qui prouve que ce bateau peut emmener loin un équipage motivé. Leur DF se tortille, grince et se gondole comme tous les DF... Il faut s'y habituer... nous ne sommes pas encore totalement intégrés psychologiquement dans la famille !
Cordialement
Yves

08 nov. 2020
0

Super de vous lire tous, moi qui viens de revenir sur la presqu'île de Rhuys et qui attends depuis trop longtemps de faire le pas vers un tri... Le DF920 à l'air top, qu'en est il aujourd'hui de tous vos projets ?
À bientôt

08 nov. 2020
0

Slt , pour moi depuis cette été c'est FARRIER F9RX , ça marche encore mieux que mon précedent Corsair F28CC

09 nov. 2020
0

Hello , je serai en recherche active de mon futur coursier en sortie d hiver , un corsair 36 me plairait bien ... plus hauturier que le d920

09 nov. 202009 nov. 2020
1

Si la carène et la longueur du C36 font penser que ce bateau est adapté à la navigation hauturière, il n'en est pas de même pour la structure du bateau. La structure du C36 a été prévue trop légère (ce qui a fait partir Farrier du chantier et il a demandé que son nom ne soit pas mentionné sur ce bateau même si c'est lui qui a dessiné le lignes).
Depuis les C36 ont "normalement" été repris et renforcés (donc plus lourds) et une nouvelle structure a été étudiée. Depuis les bateaux sortent sous le nom de C37. Si tu cherches ces formes pour faire du hauturier regardent du côté des C37 plutot que du côte des C36.
Les C36 sont parfait pour la navigation côtière ou semi hauturiere car pas très cher à la vente.

Pour faire de l'hauturier, il y a la donc les capacités nautiques, la structure (on vient de le voir) et aussi le confort en mer. Les trimarans sont souvent plus mouillants que les catas pour ce programme. Je ne dis pas que ce ne sont pas là des mauvais bateaux pour un programme hauturier mais gare à la fatigue de l'équipage.

De même pour la charge admissible, plus en faveur pour les catas.

Il faut donc bien réfléchir au programme.

Bonne recherche

09 nov. 2020
0

Mon Ninja 8 est à vendre : www.multicoquesconsulting.com[...]inja-8/

Je peux t'envoyer des infos détaillées par email (en MP).

09 nov. 202009 nov. 2020
0

Je confirme pour avoir traversé la Manche à bord du Ninja que c'est un super bateau. Il sera plus rapide qu'un DF920 (mais pas plus rapide qu'un extrême).
La structure avec ses bras fixes sera plus rigide et plus solide.
Mais à mon avis pas plus marin qu'un DF920, il y a quand même 1m20 d'écart en longueur.

Peut être mon prochain bateau ce Ninja, si je me dépêche de vendre mon cata. En vrai il est plus beau que sur les photos.

10 nov. 2020
0

Un frère à 3 coques de mon beau Dazcat. Bonne construction

09 nov. 2020
1

Dans les comparatifs, il serait bon de séparer les trimarans pliables pour lesquels on peut avoir une place au port, de ceux qui ont des bras fixes, et sont condamnés aux mouillages sur corps morts.

09 nov. 2020
0

@Papy-Zoom : Je vous informe que mon trimaran non repliable est amarré au ponton H1 (un des meilleurs emplacements) du port de Cherbourg depuis 4 années.

Je navigue des deux cotés de la Manche et l'on m'a toujours offert une place au ponton (quand il y en a, exemple Aldernay).

D'où tenez vous vos informations ?

09 nov. 2020
0

Vous avez de la chance!
Quand j'ai envisagé l'achat d'un trimaran, le port m'a répondu "pas question"; ensuite, j'ai trouvé le DF920, que je pouvais mettre à la place de mon monocoque, sans problème.
Il est vrai que tous les ports n'ont pas la même politique.

09 nov. 2020
0

Quels sont les ports qui n'ont pas la même politique ? On pourra les contacter pour connaître leur avis.

09 nov. 2020
1

Peu de ports aiment les multicoques, il faut le reconnaitre et ils aiment encore les trimarans non repliables.
Certains ports donnent au multis des places qui leur vont bien. Comme pour ton tri. Où tu te trouves, il y a de largeur mais peu de profondeur.
En fait pour le peu de demande pour des tri non repliable, le port préfèrent souvent ne pas s'embêter et dire que ce n'est pas possible que de chercher des solutions. Il en est de même pour les catas, avec un différence c'est que les ports cherchent un peu plus de solutions quand même pour ces bateaux que pour les tris.

Cherbourg fait parti des ports amis des multicoques, dans le coin, il y a aussi Dives / Mer, Portbail, Carteret. Je crois que Dielette est assez ouvert d'esprit.
Granville ils sont sympas si le port n'est pas trop plein mais comme c'est à la surface, ça fait vite mal au porte feuille.

en revanche, le port à éviter quand on a un multi c'est Le Havre. Ils nous assassinent (deux fois plus cher que Cherbourg pour le même bateau....).
Ouistreham, ils acceptent les multis juste pour une nuit, à l'année, c'est hors de question.

09 nov. 2020
1

Pour ma part, mon futur bateau sera un tri et si possible à bras fixes. Le port est OK. De toute manière je ferais la même largeur que mon cata.

09 nov. 2020
0

Un transportable pour bosser dessus chez sois
l'hiver,c'est top

10 nov. 2020
0

Un trimaran repliable peut être transportable.
Un trimaran non repliable peut être transportable. C'est le cas du mien qui a une remorque spécifique.

10 nov. 2020
0

C'est pour ça que je le précisais 😉

09 nov. 202009 nov. 2020
0

je vous envie.

Aujourd'hui sur un petit mono sport/balade de 6m57, je reve de revenir au tri.
je dis revenir, car j'en ai eu quelques uns, mais toujours des petits tripattes pour la balade a la journee ou la regate. Rien d'habitable.
Notamment car les multis sont interdits dans ma zone de mouillage. La plus proche de chez moi, mais, en acceptant de faire entre 15 et 30km en voiture, je doit pouvoir trouver.

Mais je vous envie, car, perso, je ne pense pas avoir le budget. Ou alors, il faudrait que je saigne toute la famille.

Pour 2021, je ne change pas de monture, la crise covid m'incitant à la prudence.

Mais l'envie du tripatte de croisiere pour 4 personnes, est là, bien ancrée, et présente dans ma tete tous les jours, plusieures fois par jour (et par nuit)

Alors, vivement la fin des incertitudes et la saison 2022.
Car je me sens pressé de passer mes vacances d'été, notamment, sur ces supers bateaux.

Je vous souhaite de trouver votre bonheur.

10 nov. 2020
0

@Nathis Quelle est cette zone de mouillage où les multicoques sont interdits ?

11 déc. 2020
0

pardon romphaire, j'ai loupé ta question.
Ma zone de mouillage actuelle est le havre du lupin (iu havre de rotheneuf), entre saint malo et cancale.
choisi ce coin car absolument magnifique, et surtout le plus pres de la maison (je deteste faire de la voiture pour aller au bateau)

11 déc. 2020
0

romphaire, j'avais vu ton annonce pour le ninja, tres interessant.
te serait il possible stp de menvoyer des photos?
merci

11 déc. 2020
0

Bonjour Nathis. Le Ninja a été vendu. Cela me fend le coeur et il faudra que je trouve son remplaçant. Bonne journée !

11 déc. 2020
0

oii, j'ai vu ce matin que l'annonce n'était plus là.
je te souhaite de trouver rapidement ton bonheur.

11 déc. 2020
0

Je connais pourtant plusieurs multi basé à Rotheneuf. Ça ne me semble pas interdit.

11 déc. 2020
1

Multis à Rothéneuf.

Je sais que certains sont partis mais d'autres sont arrivés.

11 déc. 2020
0

Oui, mais....
Dans le havre du lupin (si on de st coulomb) iu de rotheneuf (si on est de st malo), il y a 4 zones de mouillages, 2 gerées par mon asso, l'appr, qui interdit les tri, longueur limite 7m, une zone pour l'asurio, monocoque normalement (il y a deja eu un cata), longueur limite 8m, et une tres petite zone, seulement quelques mouillages devant l'ecole de voile, gérée par la snbsm.
ĺà, cest nimporte quoi à tous les étages, gros SR, gros trimarans, il y a meme eu un rm1370 biquille.
Et puis, réservé aux copains.
le cat et le tri dont tu parles tangnard, ne sont plus là depuis longtemps.
Dommage.

11 déc. 2020
0

Pourtant il y a (eu) un catamaran bien fatigué qui a été le sujet d'un fil de discussion sur H&O.

15 déc. 2020
0

Polmar, pardon pour la reponse tardive, était posé en "lousdé", sans aucune autorisation, comme de nombreux autres bateaux et épaves, dans une zone tout au fond.
Zone dans laquelle d'ailleurs, un sérieux nettoyage a été réalisé.
Il le fallait.

10 nov. 2020
0

ça fait plaisir de voir tous ces avis à nouveau se partager, qu'en est il du cout moyen qu'un port vous facture à l'année (quand on à la chance d'avoir une place bien sûr) ?

Tous ces rêves ont tout de même un prix, qui est en général assez élevé. Naviguez vous souvent, quels sont vos utilisations moyenne sur l'année ? et donc la question de savoir si le DF 920 est confortable en hiver avec le froid et l'humidité ambiante...

Une p'tite dernière question pour alimenter la discussion, combien de jours en autonomie avez vous pu constater à bord de vos trimaran ?

Et encore une dernière : y a t'il assez de rangement pour stocker le matériel de pêche, de kitesurf, surf, foil et j'en passe...;)

10 nov. 2020
3

Pour le port ça va vraiment dépendre du port.
Selon si c'est un port d'échouage, sur bouée au ponton... les prix peuvent varier du simple au quadruple dans une même zone. Certains ports ne vont accepter que les tri repliables, d'autres acceptent tout et pour les meilleures, ils ne compte pas le surplus multi (mais ça c'est pour les bateaux sur bouées en général). Pour un 8 mètres

Avec notre F27 à 4 on tenez 10 jours l'été. Mais c'était en mode camping.

Il y a un peu de place pour le matériel dans les flotteurs mais chaque kilo est compté en multi et encore plus en trimaran.

Avoir un multicoque qui soit vivant a un prix. Et pas seulement celui du porte monnaie. Il va falloir faire des sacrifices aussi sur certaines points de confort.

Autre solution, le cata rapide qui supporte un peu mieux la charge, mais les bons catas sont rares et donnent souvent un peu moins de sensations qu'en trimaran. Plus il y a de confort, moins il y a de sensations. Certains n'offrent ni l'un ni l'autre.

10 nov. 2020
0

Ça dépend combien vous serez a naviguer, quand je part 1 mois (98% seul) , je prend padle,vélo, annexe+moteur, genaker,Spy,,,,et il y a encore de la place

10 nov. 2020
0

j'ai eu un 920 touring pendant 13 ans pour passer cette année au 35 touring.
pour moi le 920 reste un bateau de cabotage estival avec un max de 3 personnes à bord après on se marche dessus...
la capacité en eau est de 60 litres ce qui imposait des nourrices de 20 L en se limitant à 3 pour ne pas trop charger le bateau
pour le froid le petit Dométic nomade qui passait entre le puits de dérive et le siège du carré faisait l'affaire.
on appréciait sur ce bateau un vrai cabinet de toilettes et wc avec une porte, ce qui n'est plus le cas sur les 28.
j'ai dû bricoler en agrandissant la chaise pour mettre un Honda 15 cv arbre long sur trim et là notre dos nous a dit merci !
autrement de bons souvenirs sauf le près en mer cassante !

pour revenir aux ports, cet été en revenant du Danemark avec mon 35,
aber wrach ponton extérieur avec de la place on a dû quand même plier les coques pour économiser 15 €
le guilvinec on ne veut pas de multicoques ! oui mais il devient mono au pliage ! non pas possible
lesconil a été plus compréhensif !

10 nov. 2020
-1

On a passé une nuit en douce au Guilvinec cet été, arrivés tards et partis tôt :o)
Lesconil 45€ la nuit pour un tri 10 m.

10 nov. 2020
1

J'ai navigué sur le DF 8 M SW d'un copain anglais. Wouaaa, quel régal, mais trop spartiate pour une vie à bord permanente (à mon goût).
Par contre un 920...
J'aimais bien les vidéos de l'ami Clarivoile (Chaine YouTube) c'était un 920 extrême.
J'aurai jamais les sous, mais j'avoue que si ça avait été possible, c'est le bateau que je choisirais 👌👍

10 nov. 2020
0

Il y a aussi les vidéos de Tangnard :

10 nov. 2020
0

C'est gentil, mais moi aussi celle de Clarivoile me manque.

Une video de mon F27 en mode convoyage pour les vacances (bateau bien chargé)

10 nov. 2020
0

https : / / / user / tangnard14 / videos

10 nov. 2020
0

Ca ne marche pas...
Laquelle voulais tu mettre ? Celle du Ninja ?

10 nov. 2020
0

Je sais que cela ne marche pas, d'ailleurs je voulais buste mettre l'adresse du lien.
Donc, j'ai mis l'adresse au dessus avec des espaces pour que cela reste du texte. Je ne sais pas le faire. C'était ton hub.

11 déc. 202011 déc. 2020
0

Le prix des ports n' a pas été un vrai problème durant notre ballade cet été en Bretagne Sud ... grâce au Passeport Escales. Ca marche presque partout et pour le coup, la gratuité sur 2 nuits est particulièrement intéressante pour un tri, qui plus est non repliable et large de 9 m.

C'est vrai qu'on prend plus souvent des bouées que des pontons. Je préfère mouiller of course avec la limite du trajet en annexe parfois long... Mais en cas de doute sur les conditions à venir, vivent les bouées !

La plupart des ports sont compréhensifs. Bon accueuil au ponton à Loctudy, Port la Forêt, Port Haliguen.

Outre le prix, le problème des manoeuvres peut parfois être dissuasif, par exemple si vent fort... Passer le lit d'un vent fort avec un moteur de 7 cv, c'est pas toujours gagné. La marche arrière est parfois la solution...

Ca m'est arrivé d'obtenir une place à quai à la VHF et de finalement choisir de mouiller car ça se présentait mal pour prendre le quai ou le ponton.

Il y a aussi des ports où je n' imagine pas de rentrer.

Voilà, il y a là une problématique réelle pour l' accès aux ports, on a parlé de la capacité de charge aussi et tout ça peut sembler rebutant. Le plaisir que j' ai à naviguer sur mon tri compense largement ces petits soucis.

On a une place à l' année sur bouée à Arzal, très abordable.On s' habitue l' écluse...

13 déc. 2020
0

interessant ton retour sur les soucis des tris dans les ports.

13 déc. 2020
0

Je pense que tes problèmes de manœuvres dans les ports viennent de ton moteur qui semble léger en puissance.
La largeur ne pose problème que quand le port est étroit et en solo quand il fait passer de la barre au quai pour l'ammarrage. Pour le reste un tri n'est pas plus compliqué à gérer qu'un monocoque.
Avec mon F27 et encore avec mon cata (faiblement motorisé) les manœuvres compliquées je les fais en marche arrière. J'ai toujours eu des hélices à forte poussée avec une vraie marche arrière.

13 déc. 2020
0

Petite contribution d'un 920 équipé "croisière côtière au long cours".
Autonomie électrique totale avec un PS sur portique AR léger avec frigo fab maison (ouverture sur le dessus, grosse isolation) + chauffage Ebespacher (le +++ confort pour Manche, Bretagne nord, Cornouaille GB)
Pour l'eau, rajout d'un 2eme réservoir de 65 l sous le cockpit + installation d'une pompe eau de mer à l'évier = 15/17 jours d'autonomie eau à 2.
Avec le 15cv Honda (même poids que le 10 cv) aucun soucis et ça pousse fort, 7 kts à fond (par ex pour remonter un courant si besoin). Avec la dérive basse + la biellette qui relie gouvernail et moteur les manœuvres sont d'une facilité déconcertante dans les ports.
Jamais aucun soucis pour obtenir une place, l'acte de francisation du mien indique comme largeur 3,20m.
Je confirme qu'en croisière à 3 ça va bien mais qu'à 4 c'est un peu compliqué mais ok pour we.
Sous foc seul, tire des bords très corrects, vire comme un dériveur, nous en avons usé tout le temps pour appareillages, mouillages, manoeuvres à la voile pure.
Le manque d'espace et contraintes d'un tel bateau sont plus que largement payées par le plaisir de la navigation à la voile pure, (70 litres d'essence en 4 mois et 1500 miles en 2019, remontées de rivières + manœuvres dans les ports), ça avance par petit temps qd les autres sont au moteur, ça surfe terrible (nav Scilly Newlyn speedo en permanence à 10/12 kts et longs runs à 14/15 kts) et bien sûr ça n'aime pas le près dans le clapot. Mais nous fait la nique au près à tous les monocoques rencontrés (même aux British dans le Solent, na...!)
Intérieur cosy, ergonomie générale vraiment bien étudiée, pliage-dépliage sans quitter le cockpit, confort du cockpit idem un quillard de 11m, capotes intégrales.
A notre grande surprise ce bateau mouille peu, bien moins que ce que nous imaginions d'un tri.
Bateau plaisir par excellence
Cordialement
Yves

13 déc. 2020
0

Triplejim ta gouverne direction et relier au moteur ? Car sur mon ancien F28CC et sur mon actuel F9RX c'est coupler,je fait presque des 360 sur la longueur du bateau

13 déc. 2020
0

Ho les gars, comprenez moi bien, mon bateau me convient comme ça et en général, ça se passe bien. J' ai voulu situer les limites, plus pour contribuer et informer...

Ceci étant, mon tri fait 9 m de large pour 10 m de long et c'est un bateau assez léger. En cas de vent fort dans le port, il faut manoeuvrer de façon décidée et c'est parfois rock and roll. Mais on a jamais amoché personne...

J' ai souvenir d'une arrivée à La Caletta en Sardaigne. Le temps de piger où une place était libre, on était entre deux pannes assez rapprochées avec un demi tour à faire et 30 noeuds de vent établis, pile dans l' axe. Ca l' a fait mais on ne peut pas vraiment parler de confort de manoeuvre.

Le moteur est effectivement un peu léger mais c'est un inboard, il est à sa place et j' ai finalement décidé de le garder, après avoir envisagé de passer au hors bord. Quand on doit monter face au vent au moteur et si le vent est fort, c'est moteur + GV et on tire des bords.

@ tangnard
" un tri n'est pas plus compliqué à gérer qu'un monocoque". Je ne suis pas sûr d' être d' accord... C'est au minimum différent. Mais je suis certain que prendre une pendille en tri et équipage réduit c'est plus compliqué qu'en mono.

@CB38
Merci pour ta suggestion mais j' ai un inboard. Quand le vent est faible dans le port, pas de souci, je tourne sur place. Mais il y a des cas, peu nombreux, où ça se complique.

J' ai parcouru près de 10000 miles avec ce tri entre Croatie et Grèce, Baléares et Portugal, Galice et maintenant Bretagne. On a été confrontés à une grande variété de situations pour ce qui est des ports et jusqu' à récemment, on entrait quasiment toujours dans des ports inconnus, étant en voyage. Les situations délicates auquel je pense, il y en a peut être eu 5 ou 6. Bref, c'est rien sur le nombre... mais ça existe.

Je pense que la plupart des tris actuels, DF et Farrier entre autres, sont moins typés que mon tri historique et très particulier... dont les défauts font le charme, enfin pour moi !

14 déc. 2020
0

Le moteur inboard est un véritable plus sur un petit tri (sauf pour le poids). J'avais un HB 2T 8CV et il est arrivé plusieurs fois qu'il s'arrête, submergé par une vague et étoufé. La situation peut s'avérer stressante/critique dans une passe ou un chenal étroit ou quand les voiles ne sont pas hissées (mouiller en catastrophe). Un HB 2T est une sécurité par rapport à un 4T, car on peut le relancer assez rapidement (jusqu'à la prochaine vague submergente). Et un 2T, c'est pas mal de kilos en moins sur un bateau qui doit demeurer le plus léger possible.

14 déc. 2020
0

Sur mon tri, les manœuvres de port sont quand même critiques. Pas un problème de puissance moteur, je suis "surmotorisé" avec 15CV, mais le bazar ne tourne pas du tout sur place et est très "volage"...

Il m'est arrivé de faire piéger et de me retrouver à dériver en travers entre deux pannes et de ne pas arriver à remettre le tri dans l'axe pour ressortir. J'ai dû passer une aussière à un gentil monsieur sur son bateau ce qui m'a permis de remettre le bateau dans l'axe du vent. Avec le couple moteur, il y a clairement un coté en marche avant et un en marche arrière ou je ne peux pas tourner sans une vitesse mini. Une fois que tu l'as compris, tu anticipes, mais bon quand même...
Enfin, comme il y a très peu d'inertie et pas mal de fardage, parfois c'est compliqué. Pour prendre un quai sous le vent sans aide avec un peu de brise c'est quasi impossible (le bateau s'éloigne immédiatement du quai...). Souvent manœuvrer en marche arrière est une bonne option. Il faut que j'essaye d'ailleurs une prise de quai sou le vent en abordant en marche arrière et en descendant depuis la jupe, tout en faisant gaffe à pas toucher avec le HB...

Au final rien de très dangereux ou de problématique, le bateau est léger et au pire tu finis à couple quelques part... Mais c'est quand même toujours un moment délicat. Heureusement, on est quand même plus souvent au mouillage que dans un port!

14 déc. 2020
2

Aller, c'est l'hiver et pour illustrer le propos une petite vidéo avec arrivée à Sauzon à partir de 6'42.

Avec mon F32, sur lequel le moteur HB de 15CV était couplé à la barre (via un tube), les manœuvres de port étaient assez simple (en atlantique). Par contre je me suis fait un peu peur en essayant d’attraper une pendille aux Baléares. Il était en effet assez difficile de passer le bout à l'arrière du flotteur, très étroit, pointu et glissant.

14 déc. 2020
0

Pour ne pas polluer ce fil, dédié au DF 920 au départ,, on pourrait continuer à parler moteurs et trimarans ici :

www.hisse-et-oh.com[...]-moteur

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

un soleil gros comme ça

Après la pluie...

  • 4.5 (152)

un soleil gros comme ça

mars 2021