Avez vous eu une panne de pilote en navigation ?

Bonjour à toutes et tous,
J'ai une ancienne centrale de nav et donc un vieux pilote: Smartpilote S2 de RAYMARINE.
Plusieurs personnes me disent qu'il me faut embarquer un calculateur en secours.... mais c'est encore des billets de 1000€.
Avez vous eu à subir une panne de pilote et plus particulièrement de ce pilote ?
J'aimerai juste savoir si les pannes de calculateur en transat sont des légendes ou du vécu.
Bonne journée à vous.

L'équipage
03 mai 2020
03 mai 2020
0

Bonjour,
Alors, déjà tu as un nombre impressionnant d'événements qui se passent régulièrement lors des courses...

Cela m'est arrivé en balade en solo entre La Rochelle et La Corogne... Panne de pilote au 1er tiers, grrrr...
J'ai regardé ce qui était pas trop loin : Gijon, un peu plus de 100 milles... Re grrrrr...
Ah oui, en solo... Bon le précédent bateau se débrouillait très bien tout seul au près, cela m'a permis de faire qq petits sommes en m'écartant de la route, mais avec un bateau plutôt bien équilibré.

Un petit pilote en plus est parfois un net plus.


03 mai 2020
0

Bonjour Play.
Oui, nous avons connu plusieurs bateaux qui ont eu des pannes de pilote automatique lors de notre tour de l'atlantique en 2013-2014. Si tu veux faire suivre ton épouse lors de tes périples , c'est pas la meilleure solution.
C'est pour cela qu'en vue de notre prochain départ en 2021, j'ai installé un 2ème pilote auto (serveur et verin) complètement indépendant du principal. On sait jamais...
Evidemment, il va y avoir ceux qui sont partisans du wind pilote, mais moi, je n'ai pas voulu cet échafaudage sur la plage arrière.
Un serveur première génération et un verin à réviser, c'est pas cher du tout sur le boncoin.
Phil
levoyagededionysos.blogspot.com[...]le.html


fritz the cat:j'ai bien regardé toutes les photos avec attention et je me pose une question essentielle : la sortie c'est par ou ?·le 03 mai 16:57
DIONYSOS-ST:Quelle sortie?·le 03 mai 17:54
Fabien83:Merci pour ton article Dionysos ! Je vais m'en inspirer pour mon Bavaria 38.·le 03 mai 19:08
fritz the cat:j'ai eu l'impression de rentrer dans un labyrinthe , par contre le montage est top . j'ai un garmin reactor avec un vérin robertson r.a.s ,il barre mieux que moi ,mais jusqu'à quand ? comme je ne fais pas plus de 100mn d'une traite ,ça va ,j'ai revendu les st4000w ,il y en avait deux à bord . j'ai fait 4 transat une avec un neco ,on a changé 2 fois les relais ,une avec un plastimo as100 que j'ai bricolé au milieu (panne mécanique ,une avec un st 6000 qui n'a pratiquement jamais fonctionné ,mais nous étions 6 a bord sur un uldb et une avec un atoms ,c'est la seule ou j'étais décontraté d'ailleurs nautigirl à fini sa transpac avec son atoms après avoir épuisé 2 pilotes sur son 28 pieds . et en solo c'est vital . alain alain·le 03 mai 21:02
DIONYSOS-ST:Bonsoir Fritz the cat. Merci pour ces expériences de transat et de problèmes de pilotes. Par expérience, il semble que ce soit souvent l'électronique qui merde. La partie mécanique du pilote (le verin)) peut être dépanné facilement. C'est juste un moteur électrique avec des réductions planétaires. Si les charbons sont bons et la mécanique révisée, il y a peu de risque que cela tombe en panne. Par contre, l'électronique...C'est pour ça que j'ai mis 2 serveurs indépendants. Quoique l'électronique est de plus en plus fiable. Je ne suis pas fan des régulateurs d'allure qui encombrent la plage arrière, impossible de mettre une annexe suspendue aux portique, difficile de descendre par l'arrière... De plus toute cette petite mécanique n'inspire pas confiance. Un ami avait perdu la petite bielle qui relie la girouette à l'ensemble. Conclusion, plus de pilote non plus. Après chacun ses préférences. Phil·le 03 mai 21:20
DIONYSOS-ST:Un petit aperçu d'une révision du verin électrique T2 levoyagededionysos.blogspot.com[...]te.html ·le 03 mai 21:31
fritz the cat:un regul avec une ou deux pièces de rechanges connues on s'en sort ,sur le navik un bout de durite remplace la biellette ,sur l'atoms tout est attaché avec des lich . le pacific il faut 10mn pour l'enlever ,il ne reste que son support sur le tableau arrière . un régul ça se revend le prix qu'on l'a acheté ,à une époque j'en achetais en mauvais etat et je le refaisais à neuf , mais plus maintenant je profite des dernières années qui me restent à naviguer . alain·le 04 mai 09:47
03 mai 2020
5

bonjour ,
quel est ton programme ,une panne de pilote sur une route de 400 mn c'est l'enfer surtout si la météo ne s'y prête pas ,même à deux
en med c'est différent quand on est au milieu on est à environ 100mn d'une terre .
cela peut être le pilote qui tombe ne panne ,ou bien l'alternateur ou les batteries ou même le moteur ,il y a pas mal de causes ou l'on ne peut pas intervenir .
j'en reviens toujours au régulateur d'allures pour les longs trajet en toute quiétude .
alain


03 mai 2020
0

oui , en traversée il y a un mois entre Sénégal et Brésil : vérin type 2 se durcissant , puis bloqué .
Windpilot pour continuer et un 2000 pour les calmes plats : ceinture , bretelles et boutons ...


03 mai 2020
0

Hello,

J'ai eu une panne une fois sur un ST5000+.

On a pris un gros orage pendant qu'on était en train de mouiller aux îles de Lerins, pourtant on a pas pris la foudre, il y avait des éclairs, mais assez loin.
Le pilote n'était pas en fonction mais allumé, comme tous les autres appareils.
On à mouillé, on à tout éteint.
Le lendemain au moment de partir tous les appareils électroniques étaient ré-initialisés aux paramètres d'usine. Il a fallut tout re-paramétrer, mais le pilote lui n'est jamais reparti, il indiquait une erreur seatalk et refusait de se mettre en auto.

J'ai pu continuer en le déconectant du seatalk, donc les autres appareils éteints (ils sont alimentés par le bus seatalk) donc pendant le reste de la croisière, j'avais soit le pilote, soit le sondeur par exemple (la girouette on s'en fou, on peu s'en passer facilement)
Je mettais le pilote en nav puis en approche je connectais le seatalk, donc plus de pilote mais le sondeur ok pour le mouillage.

On était en cotière donc gérable. En traversée, avec cette panne ça aurait été gérable aussi en laissant que le pilote (le sondeur, le speedo et la girouette ne sont pas très utiles au large)
mais bon, j'en déduis que le pilote est sensible aux orages et la panne aurait pu être plus chiante si c'était un autre composant du pilote qui avait lâché...


03 mai 2020
0

Bien sûr ! et pas que...
www.lespasseurs.com[...]phy.htm
Mais il semble y avoir des exceptions, voir le Wind Pilot.


03 mai 2020
0

Bonjour,

c' est bizarre, mais comme par hasard, je n' ai jamais eu de problème de pilote lorsque j' en avais plusieurs à bord.

Par contre, toutes les pannes que j' ai eu l' ont été quand je n' en avais qu' un, et j' ai eu de la chance en septembre dernier, quand mon vénérable AT60 d' une trentaine d' année m' a lâchement lâcher, au début de la traversée retour de la Manche, alors que je revenais d' un périple de 2500 M en solo, mais l' Atom's de 46 ans a pu "finir le travail".

Par expérience, j' ai l' impression que les pilotes anciens, s' ils étaient moins performants en étaient par contre plus fiables.

Gorlann


03 mai 2020
0

Certain class 40 ont 2 pilotes , 1 sur chasue barre.


0

perso panne d'un navman (les écrans refusaient tout service le calculateur était ok ) entre Porto et Madère pille poil au millieu du chemin . J'ai choisi de continuer sur Porto au portant deux jours et demi à la barre une demie heure toute les 10/12 heures dodo avec le bateau à la cape . à la fin je commençais à avoir des hallucinations .
Super acceuil à la Marina quinta do Lordes


03 mai 2020
0

Merci pour vos réponses,
Pour Now: j'ai deux boitiers de commande (un de rechange) pour le pilote et j'ai effectivement prévu de le déconnecter du réseau sea talk pour éviter tous soucis, je ne vais pas régater mais aller dans les caraibes puis le pacifique si tout va bien.
Je vais effectivement voir pour un deuxième calculateur de rechange, merci encore pour vos retours d'expériences.
Play


03 mai 2020
0

Hello,
Mon vieux NKE avait fini par me lâcher, au bout de 6ans et pas mal de miles parcourus, bien sûr de nuit, du coup 80 miles à barrer, mais à 2...
J'avais du coup opté pour un Raymarine EV400, et je ne pense pas que j'aurais installé un pilote de secours, même pour le Pacifique...
Une fois le bateau vendu, vu le programme prévu sur le nouveau et la taille du bestiau, j'avais fait installer un pilote se secours, avec un switch pour passer de l'un à l'autre, mais en conservant un vérin unique.(5000E l'ensemble, tout de même)
C'est surtout une histoire de gros sous, et de programme... si on a les moyens, on installe, sinon, bah, on fait sans.


03 mai 2020
1

Pendant longtemps, quand tu étais aux Antilles, à partir le fin Novembre arrivaient les bateaux d’Europe. Il y avait les réjouis et détendus, régulateurs d'allure et les yeux au milieu des joues qui avaient du barrer une partie du trajet, pilotes électriques. Je crois que cette époque est révolue. Les pilotes, peut être grâce à nos coureurs du VG sont fiables. Pour ma part, je ne monte l'aries que lors des traversées d'océan, sinon, même pour quelques jours, c'est pilote électrique.


03 mai 2020
0

Il faut distinguer le calculateur, de l'unité motrice.
Depuis 2006, pas de problème avec le Raymarine S2 du ST6002. Par contre, gros soucis en 2017 avec l'unité motrice LEWMAR, dont le clutch est électromagnétique, fabricant Corbin angleterre, 6 mois pour la réparation .
J'avais envisagé de placer une unité Jefa à embrayage à pignon (même principe que celui d'un moteur).
Pour le tour de l'Atlantique j'aurai mis l'ancien en secours. A l’unanimité, Jefa c'est 3 TDM avec.


03 mai 2020
0

sur mon ancien bateau, j'avais l'ancêtre du S2.
Le vérin a lâché, et j'ai eu une promo pour un ensemble complet mais avec calculateur. Par curiosité, j'ai tenté de brancher directement le vérin sur le pupitre sans passer par le calculateur, et ça a fonctionné, et fonctionne toujours depuis 10 ans.
Par contre, le vérin à bloquer l'an dernier par corrosion, ma faute je n'avais mal conditionné avec plus mois sans fonctionner. Je l'ai démonté, un coup de WD40 et s'est reparti.


04 mai 2020
0

J'ai acheté mon voilier avec un pilote auto de 6 ans d'âge, le calculateur a lâché en croisière côtière: 1000€.

Je l'ai fait remplacer, mais je vais installer un hydrovane, au moins, il ne tombera pas en panne au milieu de l'océan.


04 mai 2020
0

Mon pilote Garmin qui a 8 ans a toujours parfaitement fonctionné sauf une fois l'année dernière. La goupille qui permet le maintien du capteur d'angle de barre a cassé. L'écran annonçait un problème de calibration.


04 mai 2020
0

Et quelle est la marque (et le modele) la plus fiable et simple actuellement -non relié à l'électroniquedu bord- ?
J'ai un Neco de 40 ans (avec transmission par chaine) il fonctionne mais je ne l'utilise pas (par habitude, mon précédent bateau à quille longue disposait de la stabilité de route nécessaire pour s'en passer)
Je le soupçonne très enregivore et je me dis que pour un voyage prochain aux Antilles, n'etant plus le gaillard d'avant, je devrais peut peut-être en installer un en double...comme je suis fâché avec tout ce qui est électrique et électronique, il faut du simple et du fiable.
Hélas le bateau ne prête pas aux régulateurs éoliens.


BlackNav:"comme je suis fâché avec tout ce qui est électrique et électronique" Dans ce cas, pourquoi ne pas installer un régulateur de secours ? Il existe des régulateurs qui se montent et démontent en 5 min : wind pilot, Beaufort·le 04 mai 09:45
04 mai 202016 juin 2020
1

C'est vrai que les vieux Neco etaient inusables. Concernant un régulateur, tu peux tout à fait en installer un sur un amphitrite. Soit tu le raccordes à ta barre de secours (je crois qu'elle sort sur la plage arrière, non?) soit tu prends un modèle type sailomat que j'avais sur un evasion 37, qui marchai parfaitement, qui a son propre safran. Il marchait si bien que nous démontions la barre à roue du bateau en traversée pour avoir plus de place dans le cockpit.


04 mai 2020
0

Donc pilote électrique (tronique) pas fiable mais on remarque aussi que les propriétaires de régulateurs ont eux aussi des problèmes... Alors que choisir en grande traversée ? un esclave qui barre quand on dort ?


04 mai 2020
0

le chien naviguait tout seul ;-)


04 mai 202016 juin 2020
0

Ca m'embête de massacrer le tableau arrière en fait, et je tiens à l'annexe rigide. Faut voir ce qui peut se démonter à l'arrivée en effet avec l'annexe saisie plage avant pour la traversée...


04 mai 202016 juin 2020
1

je vois qu'on apprécie le walker bay. Nous naviguons aussi avec l'annexe sur les bossoirs; En traversée (plus que plusieurs jours) je remonte mon aries sur les supports que tu peux voir sur le tableau arrière et je mets l'annexe sur le pont avant, retournée.


Rigil:C'est clair que le montage est propre, ça fait envie...mais j'ai peur aussi de massacrer l'ébénisterie de la cabine arrière (tout en lattes de teck + entourages des sabords ) pour avoir accès au tableau arrière... Content de l'Aries ? Clairement, c'est LA solution grandes traversées en gardant le Neco pour les balades au moteur.·le 04 mai 12:57
04 mai 2020
0

cet été croisière écourtées ,pilote b&g network avec vérin lecomble qui fait ce qu'il veut,45° à bâbord 180°etc ,compas fluxgate qui ne correspond pas au compas du bateau, et 1h après il rebarre:)en rajoutant environ 50° au fluxgate


04 mai 2020
0

il n'y aurait pas un objet métallique près de la fluxgate?
(tu y a surement déjà pensé, mais sait on jamais...)


04 mai 202016 juin 2020
1

@Rigil : 1er montage de l'Aries, 1977. depuis, elle en a fait des milliers de miles. Un pilote éléctrique n'a été monté qu'en 2010. Aucune pièce n'a jamais été changée.


04 mai 2020
0

Bonjour

Sous 5 ans j'ai projet d'aller visiter les zones éloignées de notre si belle planète, et à la question est ce qu'un pilote peut tomber en panne, je répond oui évidement, et ça peut arriver au pire moment.

Sans être fataliste, j'ai plusieurs fois vérifié la loi de Murphy, et si il est dit que l'aventure commence quand le ennuies arrivent, je suis un aventurier confirmé (autodérision hein..)..

Pour les longues traversées, particulièrement seul ou à deux, je n'imagine pas partir sans un hydrovane, qui en plus d'être très efficace comme tous les régulateurs, offre un 2eme safran au cas ou...

lorsqu'il est démonté, il ne reste que les 2 ou 3 supports. Dans ma vision personnelle des choses de la vie, plus on s'éloigne des zones d'activités humaines, plus il est nécessaire d'être autonome, et ne compter que sur sa capacité à réparer ou trouver des solutions.
Plus c'est simple et fonctionnel, plus ça a ma préférence.

Si j'étais ingénieur en électronique ou le genre de gens que je respecte immensément qui savent quasiment tout réparer, mon point de vue serait peut être différent, mais je suis loin de ça, donc comme il a été dit, ceinture et bretelles: régulateur avec pilote extérieur sur son safran de secours et pilote inboard avec spare , pour projet de navigation lointaine sans contraintes de temps

Sinon pour faire Toulon La corse tous les ans, si le pilote lâche, même en solo, tu arrives à bon port évidement et tu as mérité ta bière ou ton café chaud!!!


Rigil:L'hydrovane est super pour les bateaux à cockpit centraux un peu tarabiscotés qui rendendent la pose de drosses inconfortables et peu pratiques, en plus ça fait un safran de secours, mais le montage à l'air costaud, lourd et pas mal disgracieux ...quand au prix...2 pilotes électroniques et leurs panneaux solaires ?·le 04 mai 15:10
juliusse:Safran de secours... En cas d'avarie interne au gouvernail, oui. Si par contre tu ramasse un ofni qui arrache ton safran, il y a de fortes chances que celui de l'hydrovane parte avec. ·le 04 mai 16:13
04 mai 2020
0

je t'approuve, Steph83. J'ai été aussi très content de la sailomat que j'avais sur l'évasion 37 et qui avait son propre safran. Ca donnait au bateau une stabilité de route formidable, et éventuellement une barre de secours en cas de perte de safran. Comme inconvénient, il y avait que ce safran interdisait toute réelle manoeuvre de port. Pas de marche arrière et rayon de giration du bateau de plusieurs dizaines de metres. Bon, nous ne sommes à peu près jamais rentré dans un port avec ce bateau, mais il faut y penser. Sinon, un bateau bien construit ne perds pas son safran.


Rigil:Bonjour Quel modèle de Sailomat aviez vous ? Je pensais qu'ils avaient tous des drosses revenant à la barre (ce qui m'ennuie car justement mes winchs sont à la hauteur de l'endroit où se positionneraient idéalement les retours de drosses.) ·le 04 mai 16:27
04 mai 2020
0

Bonjour, oui j'ai eu deux fois une panne de courroie de pilote pétée:
- La première fois en solitaire au bout de 8h de Sardaigne Minorque, il me restait un jour et demi à tirer en manuel.
- La deuxième fois à mon 3ème jour de transat, mais fort de ma précédente expérience j'en avait deux en rechange.

Si tu as cette config de couronne sur barre à roue, prend du rechange, ça coûte rien.


04 mai 2020
2

Je suis ingénieur en logiciel et électrotechnique, avec de bonnes connaissances en électronique. Après avoir grillé 2 pilotes électriques, l'un qui ma coûté 14 heures de barre d'affilée, et l'autre qui m'a lâché dans un coup de vent avec des creux de 5 à 7 mètres, j'ai installé un régulateur d'allure.
:-)


04 mai 202016 juin 2020
0

@rigil. je pense que c'etait une 3040 www.sailomat.com[...]ory.php . je l'avais achetée d'occasion à F de France.
Sur l'aries actuelle, mes drosses ne reviennent pas à la barre du cockpit, mais sur la barre franche de secours qui reste à poste lors des traversées sous régulateur


Rigil:Pas bête...sur mon canot, ça bouffe la banquette de la cabine arrière et ça sacrifie l'endroit le plus agréable du pont en longue traversée de beau temps, mais c'est la solution la plus simple.·le 04 mai 17:03
04 mai 2020
0

d"après des recherches que j'avais faite il y a un certains temps, les compas Fluxgate Raymarine sont une cause de panne que l'on retrouvait assez régulièrement.

Franck.


Papy-Zoom:Peux-tu s'il te plaît nous en dire plus sur ce problème de compas Fluxgate? Le mien semble avoir un comportement fantaisiste.·le 04 mai 18:35
corosol:J'ai eu 2 fois un souci avec le compas fluxgate de mon pilote st 6000 ,il perdait son cap et devenait inutilisable , heureusement j avais un st 3000 sur barre a roue le problème venait du fait de masses métalliques trop près du fluxage, pour le premier qui était dans une penderie dans la cabine arrière j avais entreposé a coté mon outillage ,caisse a outil perceuse et boite de foret entre autre , le problème 'est apparu bien après , donc je déplace le fluxgate neuf et je le positionne sous le lit de la cabine avant en pensant qu' il n'y aurait plus de problème ça a fonctionné pendant 2 saisons puis de nouveau un souci de cap , j avais simplement oublié la présence d'un haut parleur dernière la cloison ,maintenant il est dans le cabinet de toilette bâbord ·le 04 mai 19:05
Papy-Zoom:Merci Franck, en effet, le cas est connu de ces masses métalliques magnétiques qui viennent sournoisement se poser prés du compas, Fluxgate ou classique. Il y a aussi, dans les ST 1000 ou 2000, le petit bout de plastique errant qui vient bloquer le support du compas. Je pensais plutôt à un problème d'alim, de connectique, ou de faiblesse d'un composant.·le 05 mai 10:48
DIONYSOS-ST:Bonjour, J'avais aussi eu un problème avec mon pilote auto sur mon ancien bateau. Il n'arrivait pas à garder un cap et faisait n'importe quoi. Pas de masse métallique à proximité, alors j'ai cherché du côté du compas. Comme vous savez je démonte tout pour vérifier et voir comment ça marche. Le capot s'enlève sans problème et on a accès au compas par lui-même et son petit gyro. Un bon coup de nettoyage avec une bombe de nettoyage de l'électronique, soufflage à l'air aussi avec une bombe d'air sous pression, remontage...J'ai plus été embêté. Phil·le 06 mai 13:08
05 mai 2020
0

Bonjour,

à noter que les compas fluxgate sont beaucoup plus sensibles aux anomalies magnétiques.

Pour preuve, au Spitsberg, les 2 AT60 prêtés par Plastimo déliraient totalement alors que l' AT50 (compas magnétique classique) réussissait à barrer par 80 ° N.

Gorlann


Papy-Zoom:En configurant la latitude dans les réglages, mon pilote SPX5 fonctionnait correctement.·le 05 mai 11:56
06 mai 2020
0

j'ai eu une panne de pilote avec un Autohelm 2 ou 3000 en remorquant un Zodiac en panne de moteur entre Hoëdic et la Trinité , de toujours tirer sur la barre à du le faire chauffer.
Un pote m'a prêté son AT 50 car nous devions de Nantes aller en Corse ! Hélas : Arrivé là bas il est tombé en panne et j'ai dû faire le retour à la main. Sur le DI que nous avions à l'époque c'était une grosse grosse galère.

j'ai eu ensuite plusieurs pannes de pilote Raymarine 3 et 4000 de barre franche puis de barre à roue mais sur un bateau plus gros. c'était à chaque fois un composant électronique qui mourait sans prévenir et toujours dans un endroit éloigné plus ou moins bien pourvu en réparateur, Turquie, Grèce, Tunisie.

J'en suis maintenant au TP 32 qui me semble plus fiable, il a pu nous barrer il y a deux ans pendant 60 kiles au vent arrière sur une grosse mer croisée à plus de 7 noeuds de moyenne par fort vent il est vrai. Il semble solide mais le bruit de fonctionnement est désagréable ce qui n'est pas grave mais quand même !

Si je devais me lancer dans une grande traversée je prendrai un régulateur d'allure mais un qui soit solide et pas trop cher évidemment!


06 mai 2020
0

bonjour a tous; perso j'ai un hydra b/g avec un verin lecomble il doit y avoir plus de 20 ans qu'il est à bord(bateau passoa 47) parfois il me fait quelques caprices mais il n'est jamais tombè en panne! par contre mon utilisation c'est uniquement= on ou standby si on lit le mode d'emploi (une veritable usine à gaz) les possibilitès ou reglages sont multiples mais si on essai quelques reglages la c'est garanti il n'y a plus rien qui marche!le calculateur à une memoire et je me suis rendu compte qu'il ne fallait surtout pas la perturber ! bien sure l'ecran prend de la buèe(pourtant protegè) dans ce cas il faut allumer la lumiere pour la nuit et ça finit par disparaitre! la tele commande à la table à carte (changèe deux fois) a toujours fait n'importe quoi! comme je ne navigue qu'en solo le pilote est toujours branchè et je l'ai à l'oeuil quand meme mefiant, mais bon tant qu'il marche! j'ai bien pensè mettre un furuno en parallele avec un switch pour permuter tout en gardant le verin hydraulique d'origine mais c'est encore bien achetè un investissement de 2500 euros;
reste le regulateur, aries ou windpilot allemand c'est sans probleme! mais c'est un bazar à l'arriere et au premiere loge dans les marinas pour les mikeys du dimanche!au large en grande traversèes c'est incontournable mais pour la cotiere quand tu l'a reglè t'as toujours quelqu'un qui t'oblige à changer de route et quand enfin le vent est bien stable et que tout est ok t'es arrivè..... sur une majoritè de voiliers de voyages en croisiere cotieres ou semi hauturieres tu vois le que le regulateur est fixè au repos ! le pilote electrique est bien trop pratique....... j'ai souvent convoyè des gros voiliers equipès d'ançiens neco ou robertson = jamais connu le moindre probleme par tous temps et pendant des jours par contre consommation par mauvais temps???? mieux vaut avoir un groupe à bord ou faire tourner regulierement le moteur


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer