Avenir du NMEA 0183 ?

Je souhaite faire évoluer l'électronique sur mon voilier, le traceur par exemple date des années 90. Je ne suis pas un ayatollah de la modernité mais que penser de trouver encore des équipements avec NMEA 0183 dans 10 ans ?

L'équipage
24 fév. 2020
24 fév. 202024 fév. 2020
0

Bonjour,
Techniquement la plupart des µcontrolleurs modernes intègrent une interface CAN. Facile donc pour les fabricants de passer en NMEA 2000 sans coût supplémentaire. De plus le protocole et la connectique sont propriétaires ce qui rends le client captif.
Ils vont pas faire vivre le NMEA0183 encore très longtemps à mon avis.
Olivier

24 fév. 2020
0

C'est un peu comme le pétrole depuis le club de Rome l'on prédit tous les 10 ans la fin des réserves de pétrole et 50 ans plus tard les réserves n'ont jamais été aussi importantes.
La dernière version (4.11) du NMEA 0183 date de novembre 2018 c'est donc toujours d'actualité (puisque cela rapporte de l'argent à l'asso) mais oui clairement l'avenir est plus côté 2000 que 0183 comme électrique vs diesel encore que pour c'est dernier la partie n'est pas finie ;-)

25 fév. 2020
3

Bonjour,

Pour info, mes collègues de B&G, SIMRAD viennent de modifier le mode de communication entre leur tête de mât, girouette-anémomètre et leur centrale. Ils était en NMEA2000, ils sont repassés en NMEA183... (Capteur de vent + interface NMEA0183/NMEA2000 en bas, au prêt du réseau NMEA2000, semblable au WindyPlug, solution que j'ai adopté depuis 2015...)

Trop de problème de longueur de câble, terminaison etc...

@Bruno972, la norme NMEA0183 ne rapporte rien à l'association NMEA.org. A l'époque, NMEA.org n'a pas fait respecter ses droits, au grand bonheur de tous!
Ceci explique, les particularités de la NMEA2000 pour être sur de toucher des droits très chers (trop chers). Malgrès cela, NMEA.org n'a pas les moyens de faire vivre correctement la NORME.
Il y a quelques années, la NMEA.org avait quelques velléités à récupérer les droits sur la NMEA0183, imaginer: la marine c'est une chose, mais tous les relais téléphoniques sont équipés d'une antenne GPS pour la synchronisation horaire par exemple... ça fait du chiffre!

@Spisea, si l'intégration d'un bus CAN est effectivement facile avec certains micro-controlleurs,
- Le droit d'utilisation de la norme NMEA2000 coute une fortune pour un marché restreint.
- Les exigences électroniques ( isolation des circuits d'alimentation, protection contre les parasites, protection chocs électriques etc...) coutent très cher.
En comparaison, autant il est facile de trouver une prise Ethernet RJ45 intégrant toutes les protections, il n'y a rien de tel pour un bus CAN.
Le "sans cout supplémentaire" n'existe pas!
D'autre part, la connectique n'est pas propriétaire, il s'agit du M12 5 points, type industriel.

25 fév. 202025 fév. 2020
4

Oui je pense aussi comme ''VENTS'' que le 0183 à encore de beau jour devant lui pour une bonne raison c'est ça solidité en NMEA2000 l'architecture est en ''bus réseau’ ‘qui a été progressivement en informatique abandonné à cause de sa fragilité. En effet, dans ce type de réseau, une simple défaillance du câble peut couper l’ensemble du réseau.(si vous voulez vous en persuader enlever juste le bouchon terminal !).

Alors que le 0183 à plutôt une architecture en étoile donc le seul point de faiblesse est le concentrateur ou les ! Vous pouvez couper 1 des émetteurs le reste fonctionne encore !

il n'y a pas (plus) de raisons (technique) de ne pas monter les débit en 0183.c'est juste une volonté.

Comme quoi ils ont voulu faire mieux et ils ont fait pire !

Un conseil quand vous choisissez de matériel pour ne pas se retrouver prisonnier d'un fabricant ''EXIGER du 0183 '' et pas des ‘‘réseaux propriétaire'' parce que le couillon à la fin ça sera vous !!!

@VENTS
sic "mais tous les relais téléphoniques sont équipés d'une antenne GPS pour la synchronisation horaire par exemple" heu ben non pour le coup mais c'est hors sujet !
Les plus gros consommateurs de NMEA sont bien les puces terminal de téléphone mais pas les relais ! ;=) Les horloges sont transportées plusieurs fois en début de trame mais aussi dans le cœur du message pour assurer la sécurisation de celui-ci (mais il n’y as pas de NMEA) ;=)

25 fév. 2020
0

Hummm, je pense que le NMEA 2000 sur CAN BUS est largement supérieur techniquement au NMEA0183.

Ok, si un câble est coupé et encore ça dépend à quel endroit, mais pour le reste, ça n'a aucune commune mesure... Le bus CAN qui est à la base du NMEA 2000 est extrêmement robuste, il a été développé spécialement pour les environnements fortement perturbés comme pour l'automobile ou il a prouvé sa fiabilité depuis de longues années.
Il permet beaucoup plus de possibilités en terme de nombre d'équipement, de branchement à chaud de débit, etc, etc...

Non techniquement, y'a pas photo, le NMEA 0183, c'est l'antiquité et des systèmes comparables ne sont utilisés nul part ailleurs dans l'industrie de haute technologie.

Ce qui bloque avec le NMEA 2000 c'est que c'est un standard fermé et que contrairement aux autres standards dans l'industrie, il n'y a pas assez de volume (contributeurs au standards) et que les conditions d'accès sont fermés aux nombreuses petites structures du nautisme ce qui en freine de déploiement

25 fév. 2020
-1

@a_guy, Sisi !
par exemple ;-)

26 fév. 2020
1

C'est une techno utilisé par les Américains et leurs amis de Grande surface genre Australie ...car ils utilisent beaucoup de Fh en free clock pour les pays ''civilisés'' il y a d'autre technique qui permettent de s'affranchir d'une techno donc on à pas la mains mise sur tous et qui donne des précisions bien meilleurs genre rubidium distribué 1E-12 . ;=)

25 fév. 2020
1

Cela fait longtemps que l'on entend parler de la fin du 0183.... Je crois même qu'il y a eu un draft / une proposition d'évolution qui n'a pas était suivie...

Quant à la fin pétrole, le club de Rome n'a pas fait part de la fin du pétrole, mais de la conjonction qu'un ensemble de facteurs -dont l'énergie, et le pétrole est dans le mix énergétique- aurait sur l'avenir de l'Humanité. Pour l'instant, à l'épaisseur du trait près, le modèle s'est révélé assez pertinent depuis sa publication en 70, jusqu'à sa dernière contradiction, en 2012. Lisez "Les limites à la croissance" et vous y trouverez qu'il n'est à aucun moment question du pétrole comme point particulier. A la rigueur, on y parle plus du nombre d'Humains (voir équation de Kaya)!
fr.wikipedia.org[...]issance
www.decitre.fr[...]48.html
Le pic de pétrole conventionnel a été franchi en 2007 / 2008, cela est reconnu par l'AIE. J'insiste sur le mot conventionnel, car, depuis, le nombre de baril produit croit. Mais ce que contient le baril change. D'une part, le contenu est bien moins énergétique (les pétroles non conventionnels), et la quantité d'énergie pour extraire a été multiplié par plusieurs unités. Auparavant, il fallait très grosso et très merdo 1/10 de ce qui est extrait pour faire une quantité. Désormais, c'est un quart, voir un tiers.
A tel point que les entreprises de forage sont en train de passer des opérations de type "provision" pour mettre du matériel de prospection / exploration / forage à l'arrêt. J'ai vu passer ça ces jours-ci, rien que pour schlumberger, c'est un montant > à 10 milliards

25 fév. 2020
1

Plus que le prix d'un EPR; sous réserve d'un chantier correctement géré, exemple les 2 EPR chinois de Taishan. ;-)

25 fév. 202025 fév. 2020
0

Sans vouloir trop polluer un fil sur les protocole NMEA

Pour la géographe et économiste Sylvie Brunel, The Limits to Growth, « nous annonçait déjà dans les années 70 la fin du gaz et du pétrole pour le début des années 90 » et elle range le rapport parmi les « prédictions dramatiques »

25 fév. 2020
2

Ils ont fait une connerie en choisissant le CAN pour le NMEA2000. Ca pose plein de problèmes : coût d'intégration, problèmes électriques d'isolation, de longueur de câble.
Ils auraient dû sauter directement en ethernet / IP.
C'est pour cela que le NMEA0183 a encore de beaux jours devant lui, à mon avis.

25 fév. 2020
1

Ça se discute. Mais je ne vois pas en quoi votre opinion négative sur le NMEA 2000 va permettre au NMEA 0183 de survivre. Le NMEA 0183 est vraiment complètement dépassé.

25 fév. 2020
3

Parce que dans la plupart des cas d’utilisation du nautisme, le 0183 suffit.

25 fév. 2020
0

Ça suffit pour le transfert de données. Mais c’est chiant au possible à installer.

25 fév. 2020
4

Mais non, c'est beaucoup plus simple à debugger, justement.
Une interface rs232, un terminal quelconque, et c'est parti !

25 fév. 2020
1

A debugger sans doute, mais à installer, c'est beaucoup plus simple en NMEA 2000. Les appareils s'inscrivent tous seuls sur le réseau, la liaison avec le reste est immédiate sans configuration, etc,etc.

25 fév. 2020
0

Je crois que NKE utilisent l'ethernet ?

25 fév. 202025 fév. 2020
1

À mon avis, le NMEA 0183 n’a pas d’avenir.

Pour info, mes collègues de B&G, SIMRAD viennent de modifier le mode de communication entre leur tête de mât, girouette-anémomètre et leur centrale. Ils était en NMEA2000, ils sont repassés en NMEA183... (Capteur de vent + interface NMEA0183/NMEA2000 en bas, au prêt du réseau NMEA2000.

Je pense que cette décision est due au contraintes techniques spécifiques du NMEA 2000 en ce qui concerne la longueur totale du réseau. En ce qui concerne la girouette-anémomètre, le NMEA 2000 ne présente pas vraiment d’avantages par rapport au NMEA 0183 pour ce qui concerne le transfert de données à partir de la girouette-anémomètre jusqu’à la base de mât.

25 fév. 2020
2

Vents à très bien décrit la situation,

Techniquement c'est pas très compliqué d'intégrer du NMEA 2000 (ou STng) mais les droits sont exorbitants pour une petite structure c'est impossible à rentabiliser.

J'utilise couramment du CAN bus pour d'autres applications que nautiques et j'ai été tenté de l'utiliser pour faire du NMEA 2000, mais c'est pas possible sans payer, ne serait-ce que pour accéder au specs ...

C'est dommage car ça empêche à mon avis la diversification des produits, mais les gros producteurs d’électronique marine ne doivent pas s'en plaindre, ça leur permet de faire payer la techno très (trop) cher.

Certains distribuent des produits sans passer par les droits de licence, notamment sur le Seatalk (qui était du 0183 sauce Raymarine) je ne sais pas ce qu'ils risquent.

Pour le NMEA 2000 je n'ai pas encore vu de produits "pirates" je ne sais pas si NMEA feraient respecter leur droits? ce sont en général de (très) petites structure qui proposent ce genres de produits alternatifs.

25 fév. 2020
0

Si l'avenir du 183 pouvait être le bon vieux SLIP (pas kangourou)...
en.wikipedia.org[...]rotocol
mis à jour vers tout aussi éprouvé et ouvert PPPoE, mais je ne pouvais pas laissé passé cet acronyme de 4 lettres :-D
en.wikipedia.org[...]thernet

25 fév. 2020
0

Si le NMEA 2000 est aussi cher en droit, les équipements en 1083 sont-ils effectivement moins cher?

25 fév. 2020
1

le 183 ne coûte quasiment rien. Sans rien toucher, le débit peut être multiplié par 20.

25 fév. 2020
0

en.wikipedia.org[...]_OneNet

Le NNMEA (2000) en Ethernet, c'est déjà dans les cartons visiblement.

25 fév. 2020
0

Ponic, sur ton lien : OneNet is to be announced "by 2014.[3]" 😏

25 fév. 2020
0

@matelot@19001 et Ponic,
La NMEA2000 était la NMEA de l'an 2000... finalisée en 2010, pour cause de manque de moyen!
(la NMEA 0183 est sortie en 1983, la NMEA0182 en 1982, la NMEA0180 en 1980...)
Le dilemme était entre, faire un réseau fermé et cher ou un réseau ouvert et peu cher accessible à tous!
OneNet même problème! annoncée pour 2014, toujours pas finie!

C'est vrai que en tant que ancien de MLR Electronique, qui n'a jamais payé un sous à la NMEA.org, les société françaises et par extension européennes, de l'époque n'ont pas été très coopératives financièrement. Pour notre défense, les Américains était assez obstrués... comme quoi c'est pas nouveau!

25 fév. 2020
0

Haha oui, j'avais bien vu le "2014" ;) , je faisais juste le lien avec l'interface ethernet évoquée :P

26 fév. 2020
0

Peut être l'avenir sera t'il tourné vers protocoles utilisés en domotique dont les coûts sont faibles au regard de leur grande diffusion plus éventuellement le signal K.
(a suivre le protocole Enocean qui ne nécessite quasiment pas d'énergie )

26 fév. 2020
0

@ Polac, Enocean coute plus cher que la NMEA2000 en documents et certification !

26 fév. 2020
0

gloups, c'est bien dommage

26 fév. 2020
1

Je pense aussi comme Polac que l'avenir sera plutôt vers un format libre comme signal K. La tendance ces dernières années à montré que les formats open source s'imposent presque partout(serveurs, domotique,iot, etc...), il n'y a pas de raison que le nautisme y échappe.

26 fév. 2020
1

J'aimerais bien que qu'un protocole libre comme le signal K devienne la norme. Mais à ce jour, quel fabricant (hormis digitalyacht) l'utilise? Pas grand monde à ce que j'ai vu (mais je n'ai pas cherché bien loin)
Est-ce implémenté dans les logiciels également?
Si certains ont des infos sur l'implémentation réelle su Signal K, ce serait vraiment intéressant.
Merci

26 fév. 2020
0

Merci à tous pour vos contributions :-)

09 nov. 202009 nov. 2020
0

je déterre ce fil dans lequel je ne trouve pas réponse à la question que je me pose :

Sur nos bateaux, quel est, aujourd'hui, l'avantage fonctionnel du NMEA200 sur le NMEA0183?

NB : je ne demande pas si c'est mieux, si c'est plus facile à installer, a débugger etc... Mais si ca apporte quelque chose de plus à nos installations, à ce jour?

merci

10 nov. 2020
0

Yannbis, j'ai eu un peu le même questionnement, je cherche encore pourquoi je passerais en autre chose que du 183.
Pour le fun, j'ai hacké mon GPS pour le faire fonctionner en haute fréquence, donc à 115K en NMEA0183.
Ca fonctionne nickel.
Vu la taille des fichiers de log, j'ai fait marche arrière.

p.s. Tout mon traffic tombe dans un mux, et ce mux est connecté à l'ordi à 115K. Jamais eu de pb.
Si le mux rend l'âme, les différents composants seront connectés à l'ordi chacun à sa vitesse, et c'est un mux logiciel qui fera le boulot (kplex). Jamais eu de pb avec cette config non plus. C'est que l'ordi est un RPi 2, et que j'évite de le faire transpirer :-)

10 nov. 2020
0

tu as quoi comme mux?

10 nov. 2020
0

Un NKE (Ca s'appelle une box, chez eux)

10 nov. 2020
0

Bonjour,
Selon les données qui transitent sur le réseau et la fréquence souhaitée le nmea 2000 offrira un taux de transmission supérieur. Donc plus de données en un temps inférieur.
Avec le 0183, tout marchera mais avec un choix de priorisation sera à faire, le temps de transmettre une information, d’autres seront tout simplement ignorées (ou mise en file d’attente)
Un gps haute fréquence par exemple plus un ais en réception sont déjà des gros consommateur de bande passante.
Donc selon les équipements embarqués et son niveau d’exigence, son budget, son aptitude à installer le réseau, chacun orientera ses choix.
Christian

10 nov. 202010 nov. 2020
0

Merci de ta réponse, mais qui né répond pas vraiment à ma question.
Il est bien clair que le NMEA200 a un potentiel beaucoup plus important en termes de vitesse et débit, mais ma question n'est pas sur la technologie, mais sur le fonctionnel.
es-ce que dans l'usage c'est utile?

Dans ton exemple, à ce jour, est-ce que un NMEA0183 à 38400 est saturé avec un GPS et un AIS (dans le pas de calais)?
est surtout, si c'est le cas, ce que cette saturation a un impact sur l'usage?
Donc, est-ce que le NMEA2000 offre un plus (réel pas potentiel) à l'utilisateur final dans l'usage courant?

je vais préciser l'usage courant : sur un bateau de croisière lambda mais déjà bien équipé, on aura, comme émetteurs principaux sur le bus :
- GPS
- AIS E/R
- Tridata
- compas
J'en oublie?
Un rafraichissement des données toutes les, disons, 0.5s me semble très amplement suffisant.

10 nov. 2020
0

Dans ton exemple, à ce jour, est-ce que un NMEA0183 à 38400 est saturé avec un GPS et un AIS (dans le pas de calais)?

La réponse est négative, bien entendu.
Pour ce que j'en ai lu par-ci, par-là l'avantage du NMEA2000 réside essentiellement dans la facilité d'installation. Il y a une dorsale sur laquelle on connecte simplement chaque nouvel instrument.
A contrario, le NMEA0183 réclame pour chaque instrument une connexion et une vitesse adaptées, avec parfois des problèmes de masse.
Mais quand cette installation est (bien) effectuée, il n'y a plus aucun problème.
De plus, amha, un avantage du NMEA0183 est que l'on peut "bricoler" les phrases, tout est connu et son usage est très simple, une fois les fondamentaux maitrisés.

10 nov. 2020
0

Tout à fait à ma connaissance. Voire 1s
Il y a le pilote souvent interfacé également qui lui (toujours selon l’utilisation et la réactivité souhaitée) aura besoin de plus de fréquence (vent, vitesse, position, angle, compas etc..). Les gps récents ont la possibilité d’émettre sur le réseau en 10hz, certains auront des compas rapide également.
Le but pour un croiseur sera d’avoir de la fluidité plus que de la réactivité (nécessaire aux régatiers). Et d’éviter de se retrouver avec un engorgement de données. L’ais, selon la zone de nav et la quantité de bateaux, ça peut représenter une énorme quantité de données en réception.
On gagnera donc en fluidité sur un N2k, y compris avec des instruments à fréquence d’émission « standards ».

10 nov. 2020
0

La fonction la plus "gourmande" me semble le pilote automatique, car l'asservissement a besoin d'une bonne fréquence de rafraichissement. (2 Hz ou 10 Hz suivant les capteurs)
C'est la raison pour laquelle je suis resté sur le bus "propriétaire" pour cette fonction.

10 nov. 2020
1

Nke donc 😊
Les autres c’est du 2000

10 nov. 2020
0

Oui, j'avoue que je me suis "fait plaisir", j'ai pris des capteurs en 10 Hz

10 nov. 2020
0

Sur un voilier rapide c’est efficace et « justifié « , sur une unité classique entre 5 et 10 kts beaucoup moins.
Dans le détail c’est en somme assez complexe, avec les lissages, les données instantanées hors normes. Ça demande des électroniques et des logiciels qui suivent. Toutes raisons gardées je suis assez admiratif devant les possibilités et performances atteintes de nos jours.

10 nov. 2020
0

Désolé Kouaré, je n'ai pas compris le sens de ta réponse
"Tout à fait à ma connaissance. Voire 1s"

10 nov. 2020
0

@yannbis, Kouaré réagissait à ta phrase:
"Un rafraichissement des données toutes les, disons, 0.5s me semble très amplement suffisant."
de ton post précédent

10 nov. 2020
0

Réponse à
« Un rafraichissement des données toutes les, disons, 0.5s me semble très amplement suffisant. »

10 nov. 2020
0

Il n'y a aucune donnée sur nos bateaux qui en terme de débit justifie vraiment l'impérieuse nécessité
de ligne à très haut débit et rien non plus qui justifie de confier sa sécurité à un bus unique paré de toutes les vertus, mais dont la raison d'être est surtout purement économique, alors que la redondance est la base de la sécurité. Le NMEA0183 n'est qu'une transposition marine du RS232, très simple et super fiable.

10 nov. 2020
0

Affichage radar par exemple, plusieurs afficheurs.

10 nov. 2020
0

"Le NMEA0183 n'est qu'une transposition marine du RS232, très simple et super fiable."
Plutôt du RS422, symétrique.

10 nov. 2020
0

RS232 et RS422 sont des normes électriques
NMEA ajoute à RSS 422 un protocole (les fameuses "phrases NMEA") pas de cryptage et une vitesse (4800bps).
Oups je viens de voir passer un vol de diptères paniquées cherchant un abri !

10 nov. 202010 nov. 2020
0

Le 38400 ce n'est déjà plus la norme NMEA 0183, qui est en 4800.
Mais le 38400 est suffisant pour l'AIS à ma connaissance, je ne connais pas de cas d'engorgement.
Mais la bonne pratique c'est de séparer la fonction AIS du reste, parce que si on veut ajouter au flux AIS d'autres données telles de vent, sondeur, compas ... alors là les problèmes commencent et en plus les appareils en 0183 natif n'acceptent pas le 38400 en entrée, et ne sont pas capables de fournir en 38400.
Donc l'AIS en 38400 (ou en wifi) vers l'ordi, et le reste en 4800, qu'on peut filtrer pour enlever les phrases inutiles.
Ainsi mon pilote ne reçoit que les phrases RMC(GPS), MWV(vent) et éventuellement RMB, XTE et BWC (waypoint depuis l'ordi) et renvoie le HDM (cap magnétique). Tout le reste est filtrée par un mux. Tout cela fonctionne avec des alternatives possibles en mode dégradé en cas de défaillance d'un élément.
A noter que mon AIS est aussi connecté au pilote par une dorsale NMEA 2000, mais je n'ai jamais réussi à communiquer la donnée vitesse SOG par ce canal de manière constante et fiable !
Bref, mon bateau n'est pas un IMOCA et je ne vois pas ce que je gagnerais en convertissant tout en MNEA 2000. Sauf la facilité en cas de rajout d'un élément, mais comme ça n'est pas envisagé ...

10 nov. 2020
0

La question n’était pas de tout convertir il me semble.
Sur un réseau 0183 le multiplexeur sera (vite) indispensable, pas le cas sur le 2000 où chaque instrument prendra ses informations nécessaires (toutes les données étant disponibles sur le bus à plus ou moins hautes fréquences).
Le bus du 2000 est moins sensible aux perturbations, auto alimenté pour beaucoup d’instruments, facile d’installation. Sont principal et gros défaut, sont prix.... Et quelques cas particuliers de longueur de câbles pour certains capteurs.
Dans mon cas, j’ai les deux à bord, 183 qui rejoint un 2000 en passant par un multiplexeur wifi. Petit bateau, petit réseau, pas trop de câbles, pas de soucis. Et réglages possibles par l’intermédiaire du Mux, priorité, gestion des redondances (gps par exemple).
Ce qui est en 183 le restera (vent et vhf ais dans mon cas) le reste j’ai opté pour du 2000. Pilote, gps, tridata.

10 nov. 2020
0

il y a quelques années il y a eu un post sur les différents connecteurs constructeur mais pas retrouvé. Je recherche la correspondance des conducteurs simnet (le jaune à droite sur la photo) avec ceux du nmea 2000 sans passer par un coûteux convertisseur...si quelqu'un sait!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (101)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021