avec la marée le vent change, c 'est normal, je le savais!!

à chaque sortie, j'ai toujours un "copain" qui me le dit.. car je m'étonne toujours du changement de vent dans la journée.
je connais bien les phénomènes du "thermique" le matin et le soir... mais la corrélation entre changement de vent et marée...
Bon je veux bien comprendre que les masses d'air sont aussi sous l'action de la lune comme la mer... mais quand "ils" disent, cela change? cela veut dire:
- que cela change de sens?
- de force?
- de temps en temps?
- qu'"il y a du vent quand il n'y en avait pas avant la marée?
- qu'il y aurait une sorte de règle avec le vent qui "tournerait " un peu dans un sens?

qu'en pensez vous?

et question subsidiaire: le changement de marée c'est quand cela passe de marée basse à marée haute ou bien de haute à basse? (ou encore les deux mon capitaine??)

L'équipage
18 avr. 2011
18 avr. 2011
3

salutatous

il n'y a aucun lien entre la marée et le vent

quelque soit ce que disent les dictons ou autres vieux marins de pontons

cordialités maritimes
larent le hareng

08 oct. 202008 oct. 2020
0

Faux, ca dépend du relief et de la pression atmosphérique. Le jusant peut influencer la pression athmosphérique (diminuer) au dessus de l’eau et influencer le vent. (Et vice versa)
Mais c’est surtout par condition anticyclonique qu’on le constate. Si le temps est venteux, l’effet de la marée est insignifiant.

18 avr. 2011
0

Bonjour,

A mon avis le changement de marée c'est le passage de la période de morte-eau à la période de vive eau (le revif) et inversement ( le déchet).

Quant au vent j'ai souvent observé, à la côte et en vive eau, en Bretagne, un léger renforcement du vent en début de flot.

Cordialement

1

A un endroit donné la PM de vive eau a lieu toujours à peu près à la même heure par ex Cherbourg c'est vers 11h c'est aussi le début de la brise solaire ...

18 avr. 2011
2

Bonjour,
Le phénomène de marée n'influe pas de façon significative sur le vent "synoptique" (général hors phénomènes locaux). Par contre, dans les zones de forts courants de marée (genre sortie du Golfe du Morbihan par exemple, ou Raz de Sein...Etc.), le vent apparent se trouve modifié (renforcé ou amoli) par ces courants. Ainsi, un suroît de force 4 devient un vent apparent atteignant 5 à mi marée de jusant en sortie du Golfe du Morbihan (et comme on est au près, ça fait pratiquement 6 en ressenti...), et vice versa; au flot, le vent apparent diminue d'un degrès beaufort.

18 avr. 201118 avr. 2011
0

je crois que c'est l'inverse, c'est le vent, enfin système météorologique qui à une influence sur la marée, d'ou une légère variation entre l'amplitude des marées théorique et réel.

Par contre l'état de la mer change entre marée montante, descendante et étale, puisque sens et force des courants fluctuent, si la mer forcit fréquemment (courant de marée contre vent) à marée montante dans ton coin, c'est peut-être ce qui te donne l'impression que le vent fraichi ?

Accessoirement un mouillage bien abrité à marée basse peut devenir rouleur ou sujet aux clapots à marée haute, par exemple du fait qu'un obstacle à la houle soit immergé, de quoi renforcer encore cette impression que le vent change de direction ou fraichi.

18 avr. 2011
0

On imagine bien qu'il y a un effet mais lequel dans quelle proportion ?
Il y a un effet sur la pression atmosphérique mais il est très faible. Il y a un effet thermique l'eau chauffé sur les petits fonds est chassée à marée descendante et des zones plus grande de terre chauffé par le soleil sont refroidi à marée haute. Le thermique (Quand il y en a un, est modifié) Il y a un effet mécanique, un courant de surface important entraine un déplacement d'air en surface.
Mais au final, ces effets se conjuguent et se contrarient avec le vent synoptique et le rayonnement solaire. Impossible donc de prévoir l'effet mais ceux qui sont habitués à une zone, dans des conditions connus (Exemple : Granville, avec un coef important, dans un régime anticyclonique et un ensoleillement important) peuvent constater un important changement de force et surtout de direction à la renverse. Là, c'est certain, la brise thermique est affectée par la marée.

18 avr. 2011
0

bon donc une petite corrélation globale... mais pas de règles générales fortes.. c'est bien l'avis que j'en avais! mais il me fallait des avis de gens beaucoup plus habitués que moi sur le sujet....
merci

18 avr. 2011
0

Un exemple… qui n'engage que moi, mais que j'ai observé quasi à chaque sortie côtière en Baie de St Malo, et particulièrement avec des coefs de marée > 70 (VE)… le phénomène de la renverse de courant est, la plupart du temps associée à un renforcement du vent, à un changement de temps ou à une bascule de vent…
C'est aussi une chose que je n'ai jamais observé au large…
après… quand tu racontes ça au bistrot… s'engage inévitablement une longue discussion animée, au cours de laquelle les groupes tranchés et batailleurs se déversent des arguments irréfutables… le tout arrosé copieusement !
:alavotre:

19 avr. 2011
1

Si au flot le courant est dans un sens au jusan il est dans l'autre le vent apparent aura donc varié de 2 fois le courant.

1

Mais quid du vent réel pour un bateau au mouillage ?

08 oct. 2020
0

Personnellement, dans les rias baixas de Galice, en été, quand le vent synoptique était faible, je n'avais pas besoin de regarder les tables de marée, je pouvais dire quand la marée tournait, parce que le vent tournait exactement au même moment.

08 oct. 2020
0

En Manche Est j'ai très souvent observé une baisse sensible du vent à l'étale et un changement d'orientation avec la reprise du courant, je rejoins RT sur ce point

08 oct. 2020
8

D'une manière générale, physiquement, il n'y a aucun rapport entre la marée et les vents.
Maintenant dans certaines configurations, comme remontées dans ce fil, ex : s'il n'y a que très peu de vent, la marée peut amnener des eaux venues du large, plus froides, et ainsi aider par exemple la brise thermique à démarrer.

Notre cerveau va noter ces phénomènes concomittent et nous faire croire qu'il y a systèmatiquement un rapport, ce qui est faux mais nous permet d'avoir des repères. Il suffit aussi que la marée coincide avec la brise thermique de manière aléatoire (ca arrive forcément périodiquement), et hop on créé un rapport supplémentaire de cause à effet qui n'existe pas.

Comme certaines personnes qui vous soutiendront, même des médecins, qu'il y a plus de naissances lors des pleines lunes. Il suffit d'aller voir les chiffres à la mairie pour se rendre compte qu'il n'y a aucun rapport, mais notre cerveau va marquer ces moments là plus que les autres.

08 oct. 2020
-1

C'est ce que je croyais aussi, mais depuis que je vis sur l'eau (au mouillage jusqu'à 6 mois par an) et que donc je suis très attentif à ces phénomènes quotidiennement, j'ai été obligé de constater des coïncidences trop frappantes pour être ignorées comme illusions.
Le fait que les scientifiques n'aient actuellement aucune explication, ni aucune mesure sur ces phénomènes localisés et réclamant un ensemble de conditions particulier et qui ne sont pas si faciles à étudier ne me suffit pas pour les considérer inexistants. Les experts sont par exemple incapables d'avancer la moindre explication à l'augmentation de 20% de la hauteur moyenne des vagues en Atlantique ces dernières années.

08 oct. 2020
0

A ce propos relire ou lire Georges Charpak : Devenez sorciers, devenez savants

08 oct. 2020
0

A ce propos relire ou lire Georges Charpak : Devenez sorciers, devenez savants

08 oct. 2020
1

@RT, ce n'est que coïncidence. En Galice, comme sur la côte nord, les phénomènes de thermiques sont importants, ce sont ces phénomènes qui dictent au vent. Je rejoins Johann 78 sur la conclusion.

08 oct. 2020
5

J'ai travaillé 20 ans devant un goulet à marée. Jamais vu la moindre relation entre le changement de vent et la marée.
Tout comme la relation entre grandes marées et coups de vent. On laisse ça aux parisiens. La dernière fois qu'il y a eu tempête et grandes marées, c'était Xynthia. On s'en souvient.

08 oct. 2020
0

Je n'ai pas dit que le phénomène se produit partout. Je ne connais pas ton goulet particulier, et j'ai mouillé dans pas mal d'endroit où je n'ai rien remarqué. Par contre cela m'a paru indiscutable dans les rias baixas dans certaines conditions, et quand j'en ai parlé à un local, il me l'a confirmé, bien qu'il soit l'opposé d'un parisien.

08 oct. 202008 oct. 2020
2

Depuis 45 ans, j'ai toujours habité des villes maritimes de Bretagne et maintenant de Normandie.

J'ai toujours entendu les "anciens" prétendre que le temps changerait à la prochaine marée. Je n'ai JAMAIS constaté de corrélation évidente.

Bien sûr, de temps à autres, on constate une coïncidence. Mais une coïncidence n'est pas une généralité.

Même chose pour le forcissement de la brise à la marée montante qui est surtout relative à la brise thermique.

karibario.blogspot.com[...]ie.html

08 oct. 2020
0

Je pense que la marée a une influence indirecte sur le vent en favorisant ou inhibant les thermiques, tout au moins dans les zones ou l'estran est très étendu, et non pas dans "les goulets à marée". Ces km2 de terre découverts ou recouverts rapidement (si l'estran est étendu, c'est qu'il y a peu de pente) par une eau à une température différente ont forcément une influence sur les masses d'air au dessus. C'est tout au moins ce que je crois constater sur le bassin d'Arcachon qui se trouve dans cette configuration.

08 oct. 2020
1

J'habite toute l'année au bord de la mer : j'ai souvent constaté qu'un temps maussade et gris se transforme en belle journée ensoleillée au changement de marée; je n'ai pas trouvé d'explication à ce phénomène, qui me semble pourtant bien réel.

08 oct. 2020
1

Tu es observateur...
J'ai noté l'autre jour ton mauvais présage de halo autour du soleil... qui annonçait la tempête Alex.
C'est dans le bouquin de Joe Klipfel : "Prévoir le temps par les dictons marins, et savoir lire les signes du ciel".

Page 227
Un cercle autour de la lune ne présage rien de dangereux ; un cercle autour du soleil annonce une violente tempête.
(Fleury, Littérature orale de la Basse-Normandie)

0

En redescendant d'Ecosse avec notre cata Iroquois nous avions vu apparaître ce halo et nous etions réfugiés à Pwllheli au pays de Galles et de fait cela avait bien soufflé ! C'etait vers la fin des années 80

08 oct. 2020
1

le truc du halo autour du soleil c'est bien connu et reel il suffit d'ailleurs de regarder la planche du livre de bord sur les nuages pour connaitre les previsions meteo a court terme

08 oct. 202008 oct. 2020
0

Moauis, ça marche pas à tous les coups... Mouillage à Boyard, et après on est rentrés vraiment tranquillement...

Les barres de flèche donnent une idée de la taille du halo...

08 oct. 2020
0

La Gravité cela existe, au moins depuis Newton et chaque atome (de solide, de liquide, de gaz) de notre planète la subit et toutes les forces se conjuguent

08 oct. 2020
0

ici, (Vendée), la côte est très sensible aux thermiques. Avec le marais derrière, en été anticyclonique, on a l'arrivée ponctuelle du NW à 13h30. Il atteint son paroxysme vers 17h et souffle du Nord de Noirmoutier jusqu'à la Rochelle (voire plus sud); Il y a parfois du calme plat en entrée de Loire et 18 kn de vent aux Boeufs (devant Noirmoutier). La marée n'a pas d'influence. (par contre pour éviter le près, on monte de minuit à midi et on descends de midi à minuit)

08 oct. 202008 oct. 2020
0

Physiquement, il y a forcément un effet de marée sur l’atmosphère de la même façon qu'il s'applique aux masses eau et aux sols.

Le problème, c'est que la marée ne produit des effets visibles que parce qu'il y a confrontation entre la masse d'eau, et quelque chose qui en stoppe le mouvement (une côte)
Donc, appliqué aux masses d'air, il faudrait, par exemple, une grande chaîne de montagne perpendiculaire au mouvement (genre, les Andes), sur laquelle viendrait butter les masses d'air en légère translation

De plus, l’atmosphère n'a pas une limite supérieure précise, elle peut monter de plusieurs centaines de metres, on ne s'en apercevrait pas. (un peu comme le fait ne de pas "constater" une marée depuis la profondeur des fonds marins)
Mais à la rigueur, s'il y a une vallée dans laquelle pourrait s’engouffrer l’atmosphère, il y aurait alors à cet endroit des vents générés par les marées atmosphériques (du courant !)

Mais espérer trouver des vents liés (directement) aux marées sans cette topologie spécifique, c'est comme espérer subir des courants de marée en bateau au beau milieu du point némo. (il y en a, mais ils sont infinitésimaux)

08 oct. 2020
1

Ce qui est important de voir, c'est que ce qui crée les marées ce sont les variations du de la position du centre de gravité du système Terre-Lune.

L'effet de ces variations est proportionnel à la masse. Un m3 d'eau valant à peu prés 1 Tonne et 1m3 d'air valant environ 1,2kg, il y a un rapport 1 000. Impossible donc d'avoir un effet mesurable sur l'air, il y a beaucoup d'autres paramètres beaucoup plus influant (ex : le rayonnement du soleil).

Je profite de l'occasion pour changer de regard sur le phénomène des marées.
On dit toujours que la marée monte ou descend, en fait elle ne monte jamais !
Je sais, vous allez me dire que je dis n'importe quoi, mais....
La marée ne fait que descendre, comme est-ce possible ? C'est en fait le centre de gravité qui a changé de place, et qui fait que l'eau va se déplacer vers un nouveau point bas. Localement, vis à vis du sol elle monte, mais c'est une illusion, parce que nous, être humains, ne détectons pas qu'en fait nous ne sommes plus tout à fait perpendiculaires par rapport au sol comme nous l'étions 6h avant, car nos capteurs biologiques sont trop imprécis.

08 oct. 202008 oct. 2020
0

Le fait qu'elle descende : en effet, c'est une façon de voir les choses amusante, et finalement assez exacte ... Mais seulement là où la marée est effectivement issue directement des effets de l'attraction lune et soleil (ou le balourd inverse de l'autre coté)

Et les marées les plus grosses, les plus voyantes (en manche, baie de fundy, etc.) ne sont elles pas dues directement à cette attraction, mais à des effets d'ondes d'inertie et de résonance : les horaires de marées locales deviennent totalement déphasées par rapport à l'attraction locale de la lune. A ces endroits là, l'eau "remonte", emportée par sa propre inertie.

(typiquement, en manche, les marées mettent plus de 6h à traverser la manche, alors que la lune, elle, doit le faire en moins de 30minutes)

2

l'onde de marée se déplace, pas la masse d'eau
il n'y a que prés des côtes que les différences de hauteur d'eau provoquent des courants de pente
par ex à Goury à certains moments le niveau de l'eau est 1 m plus qu'à Omonville 7 milles plus à l'Est cela provoque un courant
mais au large le niveau monte et descend sans provoquer de courant de marée.

08 oct. 2020
0

Voir les travaux de laplace

L’onde et la position de la lune ne sont pas directement lié c’est un peu plus compliqué

Quant au rapport avec la météo pour vivre en baie de Somme je ne peux que constater qu’en dehors des brouillard d’advection ou des brumes de chaleurs je n’ai jamais rien constaté d’évident

Par contre la pression influence fortement la hauteur d’eau

08 oct. 202008 oct. 2020
0

Pourquoi -1 sur mon précédent post ? Pas d’accord sur le fait qu’en dehors d’effets locaux, l’eau ne fait que descendre et jamais monter ? Si oui, ca serait interessant d’en discuter..

1

je ne t"ai pas mis de note johann78 j'en ai assez mis comme cela dans ma carrière !

08 oct. 2020
0

si la marée ne fait que descendre ..ou va-t-elle ???

08 oct. 2020
0

La terre est ronde, et la lune tourne autour.
C’est le même principe que pour les gens de l’hémisphère sud, ils ne marchent pas sur la tête bien qu’ils soient en ´bas’.

08 oct. 202008 oct. 2020
-6

En planche et en kite comme en dériveurs légers le vent forcit généralement à marée haute c'est bien connu.Le vent forcit à marée haute en bord de mer.En habitable on ne peut pas faire de lien.

08 oct. 2020
2

J ai l avis contraire. Pratiquant la plaisance et le windsurf, et ce depuis... j ose pas l avouer... je n ai jamais vu de corrélation entre pm/bm et vent.
Par ailleurs, au bar du coin, j entend dire par les anciens, casquette de travers et papier maïs au bec, que le temps changera à la prochaine vives-eaux. Et bien les dépressions qui traversent l atlantique, elles se foutent pas mal d arriver le jour précis du plus fort de la marée a trouduc sur mer. Idem pour l anticyclone des Acores...
Voilà mes constatations

08 oct. 202008 oct. 2020
2

Pour Jean-Yves Bernot c'est presque vrai que le vent se renforce avec la marée, voir le lien ci-dessous dans V&V !

08 oct. 2020
1

il ne dit rien de plus que ce qu'a énoncé, très justement, Johann 78.

08 oct. 2020
6

J'ai remarqué que lorsque les crabes vont de droite à gauche par rapport au sens des vagues, l'été est pluvieux. Pareil pour les anguilles mais de gauche à droite... ! ! ! MM

08 oct. 2020
0

J’ai remarqué que quand la masse de connerie monte sur HEO, la journée sera pluvieuse.

08 oct. 202008 oct. 2020
0

C'est tout,on le constate souvent : l’arrivée de la marée montante coïncide avec un renforcement du vent. Ou avec le fait que le vent se lève, alors que la pétole régnait jusque-là.voilesetvoiliers.ouest-france.fr[...]83d6ee3

08 oct. 2020
1

On dirait un titre journalistique : ta phrase de l'article sortie du contexte dit l'inverse de ce que dit l'article lui même ("Ce n’est pas la marée qui amène la brise : à midi, il y a la brise qui rentre et la marée qui arrive".)

08 oct. 202008 oct. 2020
0

Oui je ne sais pas.C'est juste que souvent il y a le vent qui monte quand la marée monte et c'est l'attente des véliplanchistes.Un peu plus de vent et de vagues pour sauter.

08 oct. 202008 oct. 2020
0

"Ce n’est pas la marée qui amène la brise : à midi, il y a la brise qui rentre et la marée qui arrive."JY Bernot

"Mais ce qu’il se passe, c’est que chez nous, sur la côte Atlantique, quand il y a des grandes marées, la basse mer est vers midi.

Or par ailleurs, quand il fait beau, et quel que soit le coefficient de marée, la brise thermique de mer se lève toujours en milieu de journée.

Mais là, on est bien dans le domaine de la concomitance et non pas de la causalité."JY Bernot

08 oct. 2020
2

Sur la côte atlantique par grand coef la marée basse est à midi, au contraire au Havre par grand coef c’est la marée haute qui est à midi

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (158)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021