Autovideur, quel intérêt lors d'un dessalage?

Bonjour à tous. J'ai un petit dériveur sympa de 4,25 metres des années 60 il ressemble un peu à un 420 (plus balade en fait).

Ce dernier dispose d'autovideur à l'arrière.

Ne prenant jamais l'eau vraiment en naviguant, avec les autovideur par contre cela entrait un peu... Je les aient condamné provisoirement.

Mais j'ai déssalé une fois.

Le bateau était rempli d'eau... Remorqué, nous avons pu le vider au port avec une pompe electrique assez puissante... Pratiquement 10 minute pour le vider... Je n'imagine même pas la même chose avec une pauvre ecope!

Ma question est la suivante: si les autovideurs étaient fonctionnelles, de toute façon dans une situation de ce genre ils auraient du être fermés contrairement à ce que quelqu'un m'a dit? Car je ne vois pas comment le bateau pourrait se vider par là alors même qu'il ne peut pas avancer?

Merci d'avance!!!

L'équipage
23 août 2007
23 août 2007
0

autovideur ...
celà signifie qu' il ne peut se remplir ! Donc , pas besoin de le vider ...
revoir le principe d' Archimède ...

23 août 2007
0

c'est comme dans les nightclubs?
t'as le videur,qui vide, si tu le bloques,y vides plus:mdr:

23 août 2007
0

...
Sur un 420, il y a deux trappes arrières et il peu y avoir un auto-videur, si tu dessale, en ouvrant les trappes tu vide le gros de l’eau embarquée et lorsque tu fais route, l’auto-videur se charge d’évacuer le reste…
Il me semble que si ton auto-videur avait été fonctionnel, le bateau serait arrivé vide au port après le remorquage.
Ce qui semble étonnant, c’est cette incapacité à refaire route après un dessalage…

23 août 2007
0

l'essentiel
c'est de pas oublier d'établir la voilure avant de dessaler:reflechi:

23 août 2007
0

une seule sur le 420
deux sur le 470.
mais ça n'enlève rien à la pertinence du propos.

normalement un dériveur flotte assez haut pour faire route , et donc évacuer l'eau par les auto-videurs lorsqu'il est rempli .

mais la première fois ça impressionne.

23 août 2007
0

Attention
Il ne faut pas confondre auto-videur avec les trappes arrières,l'auto-videeur se trouve dans le fond du bateau et fonctionne par depression avec la vitesse du bateau.
Les trappes servent à vider le bateau par gravité... c'est à dire même à l'arret.
C'est utile lorsque l'on dessale par exemple :-p

23 août 2007
0

de mon temps (agagagaga)
on appellait ça un vide-vite

23 août 2007
0

vieux souvenirs
un copain, dont le père avait un 470 (donc c'était un copain...)avait voulu en mettre un.

à la première sortie , le bateau se remplissait.

il l'avait monté à l'envers :-D :-D

23 août 2007
0

exact libenter !
un vide-vite !

jacques

23 août 2007
0

Yes!!!

Autant pour moi ;-)
Enfin, condamner les trappes arrières transforment le bateau en baignoire en cas de dessalage... à proscrire !!

23 août 2007
0

Effectivement...
Mince... Ils avaient raison donc...

En fait, ce bateau étant assez lourd (130 kilos pour 4,25 métres: dans les années soixantes on ne rigole pas avec le polyester) je me disais qu'ils se remplirait...

Mais effectivement, avec des caissons bien étanches même si à mon avis ils sont un peu juste, il ne devrait pas se remplir.

Je vais les rendrent à nouveau fonctionnels et je vais faire des essais au port pour me rassurer...

A peine on post... Vraiment super ce forum!!

Merci à tous!

23 août 2007
0

Tu dois parler des trappes sur le tableau arrière, j'imagine
Si ça rentre en navigation, c'est en général que l'équipage n'est pas en position assez avancée (ou trop lourd pour le bateau ... Ouh la mauvaise langue).
A l'arret ça peut rentrer un peu, et alors on les ferme.

Après dessalage-ressalage, si le bateau est rempli, le niveau à l'intérieur est supérieur au niveau de l'eau et c'est comme ça que ça vide le gros (pas de l'equipage) ensuite en avançant ça vide le reste.

En principe ça se ferme et s'ouvre facilement avec un sandows.

Si tu parlais de ce qui s'appelle un vide-vite, le truc triangulaire en ferraille dans le fond du bateau et qui fait glou-glou quand on avance, c'est pas pareil, on l'ouvre en navigation et on le ferme à l'arret et en principe fermé c'est étanche.

23 août 2007
0

Effectivement
Effectivement, je parles biens de trappes à l'arrière. Et cela semble logique evidemment. Je ne suis pas très dégourdis on dirait!

Il était fantastique ce dessallage. Un truc de grande classe... Dans la baie de Cannes, à 100 métres de la croisette... Presque à l'entrée du Port Canto...

Et des proprios d'un très beau voilier en bois qui ont eu la gentillesse de venir à notre secours et de tirer le bateau.

Et oui...Je ne suis pas trop léger et je me tiens souvent trop en arrière sur le machin! ;-)

23 août 2007
0

ben oui paske
les vauriens (bois) n'avaient pas de réserve de flottabilité, et en guise de vide-vite, avaient deux malheureux orifices de taille inférieure à une balle de tennis.Donc plus d'eau entrée, faute de caissons,plus "coulés" pour la même raison, et moins vidables...

23 août 2007
0

C'est toujours fantastique un premier dessalage...
Un joli vol planné avec atterrissage dans la grand voile... au delà d'une quinzaine dans l'après midi on commence à se lasser, surtout en comptant celui où on s'est pris la baume dans la tronche et le palan de hale-bas dans le genou

:doc: :doc: :doc:

Si j'ai bien compris comme ton bateau est assez lourd, une ecope peut aussi bien aider pour commencer le vidage. Par exemple les vauriens bien que je n'ai pas beaucoup navigué dessus, j'en ai relevé un certain nombre et ça ne vidait jamais trop automatiquement.

23 août 2007
0

ah le bon temps tout ça
les balles en mousse attachées avec un élastique et un gars de chaque côté à vider à l'écope tout en le tenant droit pour pas qu'il se remplisse à nouveau.

23 août 2007
0

ne pas confondre ...
vide-vite et trappe arriere :-)

Le vide-vite permet, avec une bonne vitesse de vider les embruns qui sont rentrées dans le bateau.

La trappe arrière pourrait avoir le même role mais dans le cas d'un surf sauvage :-D ; elle sert aussi à terre pour vider l'eau du bateau ou empécher l'eau de pluie de stagner.

Mais si le ce "petit deriveur sympa" se redresse plein d'eau après avoir déssalé, je vois mal un départ d'un surf sauvage :-D ... les carottes sont cuites.

Normalement, les dériveurs du type 420 ou 470 sont, déssallés, suffisament haut sur l'eau pour ne se remplir. Comment est ton boat ?

24 août 2007
0

Et bien...
Le truc, c'est que le Stern est assez lourd... Du coup, plein de flotte il est plutôt bas sur l'eau. Mais je vais faire des essais!

24 août 2007
0

Ex 420 'tiste
j'avais une trappe arrière et un vide vite à côté de la dérive.

J'ai très souvent dessalé (je sortais par tous les temps, enfin presque), et même exprès pour m'entraîner. En fait, il est impossible de vider un bateau rempli d'eau par la trappe (qui est sous l'eau à ce moment là) ou par le vide vite (parce que un bateau plein d'eau ou presque, ne va pas vite assez pour créer l'aspiration). Sauf si le bateau est remorqué assez vite, ce qui n'est pas à conseiller car il risque autant d'enfourner que de se vider.

Donc il faut absolument redresser en embarquant un minimum d'eau lors du redressement. Pour cela, il faut que le bateau flotte "haut" sur son caisson immergé. D'abord, as-tu regardé s'il n'y avait pas d'eau dans les caissons ? Ensuite, lors du redressement, vous étiez à deux sur le liston ? C'est une personne maximum en principe, sinon le bateau flotte "trop bas". L'idéal, si le bateau a tendance à embarquer beaucoup au redressement, c'est tous à la baille, redresser, puis remonter dedans EXACTEMENT EN MEME TEMPS :-) un de chaque côté.

On remet un peu d'ordre, on récupère les pagaies, le tangon et le pique nique qui flotte 5 m plus loin, une dizaine de coups d'écope, on borde, et c'est parti.

24 août 2007
0

vidage automatique
Pour palier au probleme... de vidange...

faut naviguer en 505 ou comme moi sur un vieux STRALE...
Sur certain 505 comme sur le strale il n'y a pas de tableau arrière... ca simplifie le probleme ;)
Bon... on a parfois l'impression d'avoir oublié le fond du bateau sur le bord... et y a pas besoin de désaler pour que le pique nique flotte...
Mais là tu bordes... et c'est le reflux a bord...

Bon vent a tous !

24 août 2007
0

Redresser un dériveur: du pire au plus facile, la liste est longue:
Mon plus mauvais souvenir: Caravelle "bois", redressée, flotte à peine, seul le liston émerge, presque un naufrage!: vidage au seau, Vaurien "bois" un peu mieux ( volume à vider plus petit;-)).
Flibustier, Boucanier, Snipe, Laser...: caissons avant et arrière, caissons latéraux: se redressent facilement, le peu d'eau embarquée d'évacue en route grâce au vide-vite.
Mousse, 470, 420, Jet,Ponant, 505... caissons latéraux et avant: très peu d'eau embarquée, évacuation facile de celle-ci par les trappes arrières et le vide-vite.
Gouteron 445 et 485: caisson latéraux, avant + double fond, tableau arrière ajouré: pas d'eau à bord après resalage, le rêve. :-).
Bon vent
LHA :-)

24 août 2007
0

Capricorne Matra
Idéal sous force 1, arrisé à force 2, trapèze arrisé sous force 3, force 4 café du port.

Pas de tableau arrière on dessale souvent mais, c'est étudié pour.

24 août 2007
0

jamais de pb
je n'ai jamais eu de pb de bateau rempli d'eau avec mon Jet 475...:bravo:
si les caissons sont étanches, à mon avis tout va bien!
et pourtant, c'était gamelle sur gamelle avec cet engin.
:aurevoirdame:
ce bolide avait à mon avis un gros pb de conception;:litjournal:
aucune stabilité initiale...:non:
par contre, à l'envers, plus de problèmes, il ne "bougeait" plus !
j'aurai dû essayer d'inverser mat et dérive:reflechi:

jacques a beaucoup nagé cette année là

25 août 2007
0

l'ennui, sur le sterne
C'est que les trappes sont rectangulaires. A l'origine elles étaient articulées par un tissus fixé entre des plaques. Pour bien faire on avait ajouté un joint mousse très souple qui, non étanche filtrait l'eau. Et le sandows qui les fermaient trop court, les tirait de biais

Bref, par petit temps l'eau rentre. Lamentable me direz vous, un bon régatien ne traine pas d'eau! oui mais ml par ml ça rentre et on se retrouve avec un sceau d'eau dans la courbure des fonds.

Ce ne sont pas des autovideurs ou (vide vite) mais bettement des trappes à n'utiliser que par force 3 et au-dela.

Un coup de gite non controllé et on embarque par le plat bord; Là moins de 100 litres cela fonctionne.

Mais sur un dessallage on se retrouve bateau plein d'eau alors on ouvre en se disant que c'est mieux qu'une baignoire fermée. Et quand on retrouve l'écoute dedans alors on peut se dire qu'il y a un peu d'eau qui est passé par là. Mais le niveau général reste lamentablement à la hauteur du banc....

Dans un sterne il faut du beau temps et un sceau de 10 litres pour écoper.

26 août 2007
0

Dessalage: Normal sur un dériveur léger !
Gilou (Rubis06)

Bravo de commencer sur un dériveur léger.
C’est comme cela que l’on apprend la voile si on a raté plus jeune l’initiation sur optimist …

Etudiants, nous avons acheté un 470 en 1987 :(10 Milles Francs à l’époque), avec remorque, deux jeux de voiles, spi…
Nous l’avions tellement amoureusement rénové et briqué, que lors de notre premier dessalage, la dérive était si bien vernie qu’il était impossible de s’y accrocher.

Nous avons aussi expérimenté le problème des trappes arrières qui dans la pétole font rentrer de l’eau dans le bateau. Le stress des équipiers novices qui se demandent si le bateau va couler, et écopent un maximum !!!

Comme dit GilusBleu, il faut que les trappes arrières soient bien étanches et maintenues par un élastique ad-hoc dans la pétole.
Le vide-vite, c’est pour évacuer les embruns (ou les paquets de mer) lorsque que la vitesse est suffisante.

Le dessalage, sur un dériveur léger, c’est simplement normal !

L’équipier au trapèze, qui déstabilisé par une vague plus grosse que les autres, se retrouve le cul dans l’eau derrière le barreur. Le bateau vent-debout direct déssalé.
Ou bien le barreur qui glisse, essaye de se raccrocher à la barre, pousse donc la barre et met le bateau vent-debout.
Ou bien au portant, le barreur qui merdouille dans un surf : le bateau se retrouve rapidos au prés, surtoillé, en travers de la vague. Et la, c’est tout le monde dans la grande voile à se débattre avec les écoutes.

Pour apprendre et prendre confiance : Mon conseil.

Vous partez à deux sur ton Sterne par temps calme. Bien sur avec gilets.
Tu enlève les voiles. Puis tu fais dessaler volontairement ton Sterne (au large pour être sur de ne pas niquer ton mat !). 2 Equipiers d’un coté devrait suffire pour le faire dessaler.
Et tu apprends à le remettre à flot. Peut-être écoper avant de repartir sous voiles.
Tu verra qu’il est bien plus facile ainsi de prendre confiance dans ton bateau que lors de ton premier dessalage dans la baie de Cannes, à 100 mètres de la Croisette !

Ensuite la même manip avec la GV montée pour apprendre comment mettre le bateau vent-debout avant de le redresser (Nager autour du bateau pour lâcher l’écoute de GV restée coincée).
Puis avec GV et foc. Puis tout seul. Le principal c’est d’avoir de l’eau pour être sur ne pas niquer le mat, du temps calme pour rester confiant.

Bienvenu chez les éoliens.
Cordialement.

Frédéric.

26 août 200716 juin 2020
0

Attention marionfred
En 420,470, Ponant 505 moth etc la forme des caissons est telle qu'au redressement il n'y a que peu d'eau à bord.

Le stern (version ancienne) dessalé est à rapprocher du vaurien ou de la caravelle très délicat à vider.

Ci joint la photo extraite de la notice.

27 août 2007
0

Juste dedramatiser le déssalage...
Je voulais juste dire que le dessalage fait parti de la nav sur un dériveur.
Qu'il vaut mieux s'entrainer à remettre son bateau à flot après un déssalage volontaire, pour que le dessalage forcé (qui viendra top ou tard) ne soit pas vécu comme une avarie. Quitte à devoir utiliser une grosse écope (bouteille d'eau de 5L coupée en biers)

Sinon (la photo extraite de la notice)les caissons sont effectivement fort étroits sur le Stern. Jamais vu un stick de barre en demi-cercle.
Et la carène devait être en avance avec un arrière aussi large. Il doit bien surfer au portant.

Cordialement.
Frédéric.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

Souvenir d'été

  • 4.5 (24)

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

novembre 2021