autoconstruction coque aluminium à bouchains, des témoignages ?

Hello. plus une curiosité mais sait on jamais.. qui peut témoigner de son expérience d'autoconstruction d'une coque alu à bouchains ?
Je me demandais ce qu'il fallait compter (temps et coûts) pour réaliser soi même un ensemble coque/pont/roof alu pour un voilier de 8 à 9m , si quelqu'un veut/peut m'éclairer.

L'équipage
01 nov. 2021
02 nov. 2021
0

Il faut lire "Je suis né deux fois" de Alain KALITA - 1998

Il a construit de ses mains, pratiquement seul un quillard alu de 10 m et a fait 2 tours du monde avec.


alcatorda:Ce livre est passionnant , il y a aussi quelques vidéos sur youtube.·le 02 nov. 08:33
02 nov. 2021
0

L'architecte allemand Reinke a une série de plans alu et son site donne une idée des coûts et heures...

page Kosten
Pour un 10 m alu : 1 100 h pour la coque nue + 1 200 pour les aménagements et finitions et 2 t d'alu..


02 nov. 2021
1

Autoconstruction et aluminium.
Il faut être un très bon soudeur l'aluminium est traitre a la soudure.


02 nov. 2021
0

merci. en effet l'aluminium c'est pas forcément le plus simple. Meme bon bricoleur, je pense que je rève un peu... maisbon , tellement marre de ne pas trouver ce que je veux.


02 nov. 202102 nov. 2021
0

Tu ne trouves pas, ou c'est trop cher ?
Il y a un nombre étonnant de petits voiliers en alu construits, ces dernières années, il y en a pour tous les goûts.
(j'allais dire sauf un petit voilier alu de régate, mais en fait, si, il y en a aussi :D)


cap'tain marco:hello Peuwi, lesquels ? je n'ai pas du bien chercher alors, en dériveur intégral alu... auxquels fais tu référence ? ·le 02 nov. 12:09
epsilon:je viens de voir çà ! il est sans doute encore à vendrewww.ayc.fr[...]/zoufri ·le 02 nov. 12:17
cap'tain marco:Merci epsilon. je l'ai vu également. Mais el zoufri est trop gros. Pour info, sachez que ce zoufri est affiché à 29 000 euros. => L'année dernière, il y'a eu un ZOUFRI à vendre dans le44 (ou alentours je crois) en bon état (selon l'annonce), il était tout jaune de mémoire.. il était à vendre , 9000 euros. Et il est resté un paquet de temps ! le marché s'est inversé avec force. Ce n'est ni bien ni mauvais, c'est un fait. Il me faut faire avec. ·le 02 nov. 12:30
Peuwi:www.bateaux.com[...]POBSO0k meta-yachts.com[...]ations/ www.voileetmoteur.com[...]/105838 Par contre, oui, ce ne sont pas des dériveurs, je n'avais pas noté ce critère...Après, il faut bien voir que l'alu n'est pas très adapté (ni très logique) pour des dériveurs de cette taille là.·le 02 nov. 13:55
02 nov. 202102 nov. 2021
1

Il est sans doute plus raisonnable de faire réaliser une coque nue par un chantier et de faire les finitions et aménagements soi-même... si vous faites bien le calcul, le surcoût est finalement minime (pas d'outillage à acheter, de local abrité à trouver, etc...).
La coque ne représente que 25 à 30 % du prix total et la main d'œuvre pour la coque moins de la moitié de ce montant !

Reinke proposait ce type de montage il y a une vingtaine d'années avec des accords avec des chantiers, maintenant ? (Nota : Kurt Reinke est décédé et son fils poursuit plus ou moins l'activité).


02 nov. 2021
0

Bonjour Fregoli,

les "25 à 30 % du prix total pour la coque", c' est uniquement pour une construction amateur d' un bateau 100 % neuf, mais depuis une bonne vingtaine d' années, il est tout-à-fait possible d' équiper un bateau (gréement, voiles, moteur, armement, électronique, accastillage etc...) en matériel d' occasion en bon état, pour le tiers du prix du neuf.

Dans ce cas, pour un petit budget, le prix de la coque représente plus que le prix du reste et peut justifier une construction amateur totale.

Gorlann


Fregoli:Je ne vois pas bien la logique consistant à passer deux ou trois ans de sa vie à construire une coque pour l'équiper d'un moteur rincé (les plaisanciers qui revendent leur moteur car la couleur ne plait plus à Madame sont rares), d'un gréément plus ou moins adapté et de voiles en fin de vie, plutôt que d'acheter un bateau d'occasion et de le remettre en état...·le 02 nov. 12:16
gorlann29:Pourquoi veux-tu mettre un moteur rincé?L' hiver dernier, j' ai remotorisé mon Brise de Mer 31 avec un moteur acheté 250 euros sur leboncoin. Avec l' adaptation, tout compris, çà m' est revenu à environ 400 euros, et mon moteur n' est pas rincé du tout, bien au contraire!Et en plus, il vivra probablement bien plus longtemps que n' importe quel moteur marin... puisque refroidissement à air!!!C' est un exemple pour le moteur, mais c' est pareil pour tout le reste, je n' achète rien en neuf (même pas mes cirés), et je navigue pourtant nettement plus que la moyenne (3000 à 4000/an), et je n' ai pas plus d' emmerde que ceux qui ont des bateaux neufs... comme quoi c' est possible!Et durant une autoconstruction, on a beaucoup plus de temps d' attendre la bonne affaire pour du matos que quand on navigue en permanence, mais c' est avant tout un "état d' esprit".Y' a ceux qui veulent absolument du neuf, et je les remercie bien car c' est grâce à eux que je peux naviguer beaucoup avec un tout petit budget... donc MERCI Fregoli!!!Gorlann·le 02 nov. 12:42
02 nov. 2021
0

Les coques métal construites par des amateurs étaient en acier parce que cet alliage est relativement peu coûteux et surtout facile à souder sans des compétences certaines alors que les tôles alu étaient nettement plus chères et surtout que la soudure de l'alu demande un niveau de savoir faire élevé et du matériel spécialisé. Maintenant l'alu est plus abordable ainsi que sont matériel pour le souder. G. Caroff avait ainsi fait évoluer son point de vue sur la construction alu par des amateurs.
Mais cela ne dispense pas d'acquérir un très bon niveau de soudeur alu, pour garantir l'indispensable sécurité de la réalisation (et une qualité pouvant être revendable), les soudures pour une coque alu devant être parfaitement réussies (il y a eu des accidents connus sur soudures loupées). Une réalisation correcte demande jusqu'à 1000 à 2000h de travail en sachant que même en économisant sur le travail d'un bon soudeur pro, certes bien payé, la coque nue ne représente que le 1/3 du prix du bateau fini prêt à naviguer. L'alu a les avantages certains d'être léger, nettement plus facile à usiner que l'acier et demande un peu moins d'entretien.
A NOTER: il faut choisir: Naviguer d'abord ou passer beaucoup de temps à construire pour peut être naviguer un jour, si on a surmonter tous les nombreux obstacles d'une construction.


Fregoli:Ne pas oublier que pour une coque alu, il faut impérativement un atelier fermé, éclairé, chauffé... Ici 150 à 200 m2 sur 6 m de haut... La soudure alu ne supporte pas les températures trop basses et les courants d'air.·le 02 nov. 12:19
cyelo:Bonjour, mouais mouais oui c vrai pour les courants d'air il faut s'en protéger avec une bonne bâche, maintenant pour les températures ont soude trés bien jusqu'à 0° (avec le bon fil et gaz) et ensuite rien n’empêche de dégourdir les tôles avec un chalumeau et c'est même fortement recommandé en fonction des épaisseurs ... je suis à l'étranger actuellement dans un chantier naval (vedette alu militaire) ou ils dégourdissait les tôles (ep. 25) alors que la température ambiante dans l'atelier était aux environ de 45° ... (pays du golf) ...·le 02 nov. 13:07
cyelo:Par contre il est vrai que pour le poste, il faut absolument du matériel professionnel digne de se nom (! à la puissance nécessaire et obligatoire en 380 v) plus le bon mélange de gaz (et ce n'est pas si simple que ça à tout bien régler) ·le 02 nov. 13:10
Fregoli:Un pro peut faire des miracles avec du bon matériel, un débutant, c'est un peu plus difficile et il vaut mieux travailler dans de bonnes conditions... Dans le nord de la France, travailler sans atelier fermé peut rendre l'affaire peu attirante. Tout à fait d'accord pour le poste de soudure et ce n'est pas un budget de gadget vendu en GSB...·le 02 nov. 17:59
02 nov. 2021
4

A noter aussi: Pendant que l'on cherche un lieu de construction, puis que l'on construit, puis qu'on court la France pour trouver de l'occase intéressante, etc.., etc..., à moins d'être rentier ou retraité, ou avoir gagné au Loto, on ne travaille pas alors pour garantir des rentrées d'argent, et donc le bilan financier final n'est pas si bon que cela. Sauf à vouloir se faire plaisir, si l'on veut rapidement naviguer, de nos jours, vu le nombre immense de bateaux à vendre, il est nettement plus économique d'acheter une occase et de partir rapidement en navigation.


jerome1966:Et en cherchant bien ont peut meme trouver une coque alluminium·le 03 nov. 11:49
02 nov. 2021
0

Est-ce que fabriquer une coque est uniquement un travail de soudeur ?
J'aurais pensé qu'un chantier complet va être finalement plus efficace (et plus propre), dans tous les aspects.

En tout cas, même si ca coûte moins cher qu'avant, le prix de l'occasion est tel qu'il reste largement moins cher qu'un chantier amateur.


La godille:oui, certainement , vu l’augmentation des matières premières ( alu 60/100?) la construction amateur alu a du plomb dans l’aile ( car sur un premier bateau, on se loupe tjrs un peu donc , en traçage ou soudure ) et donc on consomme plus de matière , etc … idem pour l’acier le prix d’un sablage peinture dépassant le prix de la coque en matériaux et consommables ( meules , baguettes etc ) peut ter l’explication que lesprojets de nav au long cours des jeunes de maintenant passent=par un refit de vieilles unités … avec aussi tous les désagréments que cela apporte , vieux moteur et gréement /voiles fatiguées etc …. Pas simple à gérer dans le cas de nav lointaines ·le 02 nov. 12:26
02 nov. 2021
0

Oui en effet, je pense qu'un chantier est effectivement mieux palcer puisque c'est son métier, toutefois, je pense aussi que le coût aujourd'hui de la matière (alu) est exhorbitant (ce matin, 8 tôles d'alu en 3mx1m50x5mm = 5000 euros !!) donc bon, je vais passer mon tour...

Sinon je sais souder de l'alu mais que au tig et non au mig, il faut donc prévoir l'achat d'un poste mig en monophasé qui tienne la route, + le hangar + le temps etc.. je pense que c'est un peu présomptueux pour l'heure, bien que j'ai déja refait à 100 % tout mon voilier tout seul, mais j'avais déja une coque... meme si j'ai ouvert cette coque en son milieu et refait le plan de lest, ressoudé les varangues, supprimé 1 des deux dérives pour la remettre en central etc...

je suis tombé sur le plan du "pop 28" en alu en biquille, ... pas mal, juste manque la version dériveur intégral mais c'est exactement mon programme.


cyelo:heu oublie le poste en mono pour de l'alu .... sinon tu risque juste de pouvoir "coller" des tôles de 2 mm, ·le 02 nov. 13:13
jerome1966:Pour 99% des carrossier qui ont souvent une bonne expérience de la soudure sous toute ces formes la soudure ou le travail de tôle aluminium est une aventure...C'est un metal fourbe...si en plus tu doit mètre des tôle en forme il faut faire des recuit aux chalumeau.en plus de la soudure TIG....Apres si tu es un soudeur professionnel c'est autre chose mais c'est un métier.·le 03 nov. 11:55
02 nov. 2021
1

De mon expérience, la construction amateur a des avantages :
- d'abord, le plaisir de faire (et de faire bien); sans plaisir, même pas la peine !
- financièrement le principal, est de pouvoir étaler les dépenses en fonction des rentrées...
- la possibilité de faire quelque chose d'adapté à ce que l'on souhaite, mais pour que ce soit cohérent il faut déjà avoir une une bonne expérience.
- plein d'autres choses plus personelles...


La godille:Je suis entièrement d’accord ( de mon expérience aussi🤣) mais je parlerais à l’imparfait «  la construction amateur «  avait » des avantages ( ……. Financièrement rédhibitoire en 2021,, ,) une belle époque révolue ! ·le 02 nov. 12:40
Fregoli:Même "à l'époque", il y a eu beaucoup de déconvenues, comme ceux qui croyaient pouvoir partir faire le tour du monde avec une truelle, deux sacs de ciment et un rouleau de grillage de cage à poules...·le 02 nov. 17:53
La godille:La, tu remontes aux précurseurs !!!. Mais c’est vrai qu’il faut avoir la foi . Et pas les foies ! 🤣. Enfin , pour en revenir au travail de l’alu, être bon bricoleur est un peu court !!!! Même bcp trop court ! Nous avons la chance d’avoir un grand constructeur de bateaux métalliques ( alu) aussi navigateur / archi et écrivain sur le forum … peut être qu’il sourit en lisant certaines réponses sur ce post et qu’il pourra éclairer de ses connaissances les heonautes intéressés …Akaloa , avec mes salutations du soir 👍·le 02 nov. 19:08
02 nov. 2021
0

J'ai un voilier alu, avec problèmes de soudures,tôles d'épaisseurs "classiques".
J'approuve tout ce qui est écrit ci-dessus.

Si je devais acheter ou construire aujourd'hui j'élargirais le champs "matériau de coque" à tous ceux existants, et ne me focaliserait pas sur l'alu.

En tous cas pas sur l'alu "classique".
Et je choisirais la meilleure opportunité parmi tous les voiliers en vente sans me limiter à l'alu.

Mon conseil : renseignes-toi sur les voiliers d'occasion en Strongall dont le principal avantage est l'absence de problèmes de soudure.

D'autre part je n'ai jamais entendu parler de tels problèmes - ça ne prouve pas qu'ils n'existent pas - sur des voiliers nordiques alu en forme(allemands comme Reinke(à bouchains vifs et tôles épaisses), Huisman en Hollande ...)

Ces problèmes de soudure de l'alu "mince" étaient connus par Philippe Harlé et Michel Joubert, c'est même ce dernier qui a inventé le Strongall avec le patron de META qui n'a plus construit que ces coques-là, comme le voilier de 35t de Philippe Poupon.

Pour souder efficacement et durablement de l'alu "mince" -moins de 7 mm- il faut un pro très sérieux avec du très bon matos, dans de très bonnes conditions.

Ensuite à l'usage un bateau en alu demande BEAUCOUP MOINS d'entretien (peintures) qu'un acier qui va avoir un budget assez important en anti-rouille, epoxy,intervention quasi-immédiates après un simple accroc à cet revêtement.
Sauf avec l'acier CORTEN - 2 X plus cher- qui soulage bien les angoisses.

Par contre l'alu exige une surveillance constante et de sérieuses précautions concernant l'électricité du bord mais aussi l'environnement dans les ports et mouillages.

Un voisinage proche de ferrailles immergées comme vieilles coques rouillées ou prise de terre du 220V du ponton peuvent endommager gravement une coque saine.

Le plus grand danger qui menace une coque alu est l'abandon du voilier au mouillage pour cause de santé, c'est ce qui vient de se passer pour de nombreux propriétaires immobilisés par l'impossibilité de voyager.


LoupBlanc:"inventé le strongall" mouais un nom bien pompeux pour des simples toles epaisses (parfois pas assez d'ailleurs), choix dicté évidemment pour faire économiser de la MO au chantier. Techniquement c'est une conception tres bas de gamme. ·le 03 nov. 04:50
LoupBlanc:Pour l'acier pas de soucis particulier si sablage + traitement au zinc des le depart... avec dessus une bonne peinture peu chere type jotamastic 87.La grande majorité des bateaux pro du monde sont en acier. ·le 03 nov. 04:56
LoupBlanc:Nb, le "strongall" n'est aucunement une garantie contre un pb de soudure. L'epaisseur rend l'opération plus facile mais encourage aussi a embaucher des soudeurs moins qualifiés.. Torche défectueuse, gaz pollué, courants d'air, mauvaise masse, defaut du poste... Sont autant de facteurs qui peuvent amener a de graves défauts structurels invisibles. ·le 03 nov. 05:02
Fregoli:Il y a des exemples de bateaux en technique type Strongall qui se sont couverts comme des bananes...·le 03 nov. 08:12
La godille:Il y a des techniques de construction de bateaux et les plans qui vont avec qui sont d’abord étudiés pour réduire les coûts , temps de travail, etc , plus rentable pour les chantiers , et d’autres avec une recherche de performances et d’esthétique ., plus compliqué à dessiner et construire .le Strongall fait partie de la première catégorie , qui donne des fers à repasser , sur l’eau . Prévoir de bons gros moteurs ….·le 03 nov. 10:27
02 nov. 2021
0

en construction amateur, une coque en CTP est bien moins couteuse à réaliser! rien qu'en matériel nécessaire!

Avec une bonne strat epoxy dessus, c'est très solide... même si cela peut devenir lourd!

Maintenant, faire un bateau pour le budget de captain', bah faut pas réver!


outremer:Effectivement le CTP est une bonne idée à la condition IMPERATIVE que tout au long de la vie du bateau il n'y ait JAMAIS AUCUNE infiltration d'eau, toute infiltration pouvant avoir des effets désastreux sur le CTP.·le 02 nov. 16:56
cap'tain marco:J'aime l'alu mais sans y être enfermé non plus. Je crois qu'il ne faut pas se fermer les autres pistes. Mais pour le budget, je sais bien que si je pars sur une autoconstruction, ce sera plus conséquent mais je pourrais mieux l'étaler dans le temps.·le 02 nov. 17:14
MIKI 92:Puisque tu aimes l'alu j'ai une idée à te soumettre: joindre Alain Kalita par son éditeur pour lui demander conseil. Lorsqu'il s'est lancé dans sa construction alu il était serurrier et il a tout fait de A à Z il y a plus de 20 ans. Son expérience te serait utile.·le 02 nov. 23:01
02 nov. 2021
4

Personnellement, l'alu je ne connais pas bien mais j'ai bien connu la construction amateur en ferro-ciment... Beaucoup de galères, beaucoup de bateaux jamais finis, beaucoup de déceptions, beaucoup de découragement... De même, je ne pense pas qu'il faille faire une fixette sur l'alu; entre les problèmes d'électrolyse, de dérive (nombreux) et ceux qui finalement ne beachent jamais, le plastoc n'est pas un si mauvais choix et partout il y a plein de très bonnes occases pas chères. Je suis désolé de briser certains rêves, mais, à mon sens, pour qui souhaite naviguer, la construction amateur relève d'une autre époque, tant techniquement que financièrement.


02 nov. 2021
3

Si c est l envie de construire en sandwich c est tellement facile et solide à faire surtout sur un 8. 9 m


02 nov. 2021
1

Sandwich verre vinylester ou époxy sur âme mousse avec éventuellement les fonds en monolithique si le bateau est amené à se poser.


tikipat:Et plus de souci d électrolyse. De bois qui pourrie ·le 02 nov. 20:49
02 nov. 2021
2

Merci à vous tous. j'ai bien lu vos participations. J'ai l'envie de me lancer sur un tel projet et après celui que j'ai déja réalisé je m'en sens les capacités et la ténacité. Mais vous avez aussi raison sur de nombreux points : la construction amateur c'est un sacerdoce de plus en plus inaccessible et quand bien même, la logistique pour le mettre en place est de plus en plus dure à trouver : hangar, travail sous température, place, capacité à retourner la coque crée etc...
A refaire entièrement mon voilier en 3 ans et à auto-construire entièrement ma maison en 2 ans j'ai appris ceci : en moins de temps je peux construire plus facilement une maison qui vaut plus qu'elle ne m'a couté une fois finie alors que mon bateau m'a couté plus cher que je ne l'ai vendu et a pris plus de temps ! Et l'enfer de bricoler dans un espace exigu ! .. ....
tout est dis me direz vous, mais quelle saveur lorsque vous possédez le SEUL bateau ainsi réalisé et que l'on vous demande "mais, c'est quoi comme bateau ?"
bref, encore une fois, le cœur et la raison se disputent un espace commun....


outremer:Mais au final, votre vrai but de tout cela c'est de naviguer autour du monde ou de construire un bateau pour, au mieux, faire une culbute financière. La satisfaction du bel ouvrage réussi ou sa possession est certes autovalorisante ne peut être que passagère. Vous pourriez me répondre que la Terre étant ronde on finit obligatoirement par en avoir fait le tour. Comme le remarquable Alain Kalita est cité, son but initial en construisant un petit Chatam Alu était exclusivement de faire en solitaire et non stop le tour du pôle sud mais il a fini par découvrir en vieillissant un peu que parcourir le monde avec une bonne âme aimante et fidèle, ce qu'il fait depuis 30ans sur son maintenant vieux bateau, était tout de même mieux. Mais j'ai aussi rencontré un voileux constructeur qui en était à l'époque à son troisième monocoque.·le 03 nov. 10:48
03 nov. 2021
0

Pour les amateur de l'aluminium.
Mont ancien club de plonger possède une barge, ces derniers années les tôles se fende de partout en raison de la fatigue du metal en raison des choc subit par la mer..
C'est très complique de trouver un soudeur disponible.


LoupBlanc:Attention quand on parle d'alu... On n'utilise jamais d'alu brut, mais toujours des alliages, et certains sont définitivement inadaptés a la fabrication d'une coque, a un usage en milieu marin, ou tout simplement au soudage.Par ex la serie 7xxx, souvent vendu comme "alu militaire delamortkitue" est tres bof au soudage (propriétés fortement dégradées), horrible pour le milieu marin car allié au cuivre, et bien trop peu resilient. ·le 03 nov. 12:52

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (7)

novembre 2021