auto entreprise Nettoyage de coques Sous l'eau (besoin de conseils)

bonjour tout le monde!

Pour commencer les présentations, je m'appelle Philippe , jai 19 ans et etant fraichement bachelier, je me posais quelques questions sur mon avenir/projets professionnel.
etant passionné par la mer depuis tout jeune, j'envisageais de créer une auto entreprise de nettoyage de coque bateau immergé;

ayant un bon niveau sous l'eau , plongeur/chasseur regulier, je me demandais si les possesseurs de bateau peu importe leurs propulsions seraient interressé par un service de nettoyage de coque immergé pour eviter L'af trop souvent.

je n'emploirais pas le terme de carrenage sous marin (interdit biensur )car mon action se veut douce et non abrasive et consistera donc à louer mes services pour un nettoyage periodique de la pellicule bio (verte, gluante etc) que vous connaissez tous, a laide d'instrument non abrasif qui ne deteriorera donc pas L'af et nen rejetera pas dans notre grande bleu.

titulaire du permis cotiers, cela peu se faire par pret du bateau et retour apres travaux effectué. ou bien avec le proprietaire.
mes interventions seront filmé pour montrer la qualité du travail et l'etat de la coque du bateau.

question tarif, il est dur de determiner un tarif unique, cela pourra varier en fonctio de la longueur/tirant d'eau du bateau et du temps passé.

donc voila toutes mes questions, un service qui je ne sais pas si preneur il y aura, mais vu la tache qd meme faut le dire ingrate ou onereuse , cela pourra peu etre interresser des marins qui souhaite pas forcement refaire l'af mais juste donner un petit coup de brosse et un bon nettoyage.

merci bien de vos reponses! cordialement Philippe (gruissan)

L'équipage
09 juil. 2012
09 juil. 2012
0

sans AF, faut faire le carénage toute les semaines. Donc trop d'heure de travail, aucun intérêt par rapport a un AF. Voila pourquoi ca n'existe pas.
Il y a une societé qui développe un "robot" piloté. mais quand est il de l'helice et l'arbre.

09 juil. 2012
0

Hello et bien il en existe à port camargue. Généralement la personne va en mer avec le propriétaire et celle-ci fait un nettoyage de la coque, sans trop grattée afin de retirer une partie des algues et coquillages. Je n'ai jamais eu a faire appel à cette personne car je fais mon AF tous les ans.

Cela peut être une bonne idée, a développer.....

09 juil. 2012
0

pourquoi pas , mais bien sur en aucun cas cela ne peut être un véritable carénage, par contre changer les anodes , gratter les hélices, bouts pris etc... oui sans problème

09 juil. 2012
0

bonjour,

as tu déjà essayé sur un bateau de taille moyenne ?

quand je vois le temps que prend le nettoyage de ma petite coque (7m50 x 2m75) sur un bateau sorti de l'eau, à bonne hauteur, avec un nettoyeur haute pression je m'interroge sur le nombre d'heures de plongée qu'il va te falloir pour nettoyer correctement un 40 pieds

le risque est d'arriver à un prix trop élevé pour avoir un modèle économique viable

par contre je nettoie régulièrement mon hélice en plongée, il y a peut être un vrai créneau auprès des utilisateurs de bateau moteur

il faudrait montrer qu'une hélice bien propre permet de gagner x noeuds ou x litres à l'heure

et le nettoyage d'une hélice en plongée c'est assez rapide

bonne chance

09 juil. 2012
0

t'as pas essayé sous l'eau avec un nettoyeur h.p. ?

10 juil. 2012
0

J'ai essayé hier, avec mon Karcher, dès que la buse est sous l'eau, la pression ''bouge'' de l'eau. même presque au contact, ça ne marche pas. Pour l'instant j'ai seulement quelques algues sous la flottaison.
Par contre, je ne vois pas la différence de faire ça le long d'un quai, sur des béquilles dans un coin ''retiré'' et le faire en plongeant. Si pollution il y a dans un cas, il y en aura en plongeant. N'est ce pas interdit?

09 juil. 2012
0

Bonsoir,
Félicitations pour ta démarche.
Pour ton information cette année le coût de mon carénage (bateau de 31 pieds) et AF 588€ en Bretagne nord. Plus anodes.
Si tu le souhaites je peux t'indiquer certaines bases te permettant de calculer la faisabilité de ton projet (gracieusement bien sûr).
Attention à ne pas de mettre à dos tous les chantiers de ta région, qui si ton affaire est avérée potentiellement possible, verront d'un mauvais oeil ton installation.
A ne pas oublier que lorsqu'un chantier sort un bateau de l'eau celui-ci peut déceler certains problèmes, arbre d'hélice ayant du jeu, hélice défectueuse etc....
A plus si tu le souhaites,
Gilles

09 juil. 2012
0

bonsoir, heureusement que ce projet cela fait bien longtemps que des personnes le font. Dans le port beaucoup de régatiers utilisent les services d'un plongeur pour la coque. Quelques plaisanciers font aussi appel à eux pour un nettoyage rapide avant une croisière.
Maintenant à toi de te vendre sur les pontons et tu verras bien ce que cela donne.
Bonne chance
Gilles

09 juil. 201209 juil. 2012
0

Le principal frein a ce genre de travail c'est que l'on ne voit pas le résultat, psychologiquement c'est pas bon......
Alors il faudra utiliser une trouvaille marketing comme te mettre une camera sur la tête pour que le client voit le travail !
Pas simple......

09 juil. 201209 juil. 2012
0

Moi je trouve çà bien. un petit coup d’éponge en milieu de saison histoire de passer le reste de l'année je trouve çà bien. reste la question du prix. faut pas que çà coûte un deuxième AF. çà fait deux ans que je me dis que je vais le faire mais la température de l'eau est rédhibitoire.

10 juil. 2012
0

Bonjour,

Je ne sais pas si le marche serait porteur mais une prise de contact avec les assis de plaisanciers locales te permettrait d'avoir un début de réponse et de mutualiser certaines intervention.

Ce qui me gêne c'est de devoir partir en mer pour opérer, cela est à mon sens limitant. Il vaudrait mieux trouver un système type aspirateur avec filtre pour le faire au port. Mais la c'est la réaction des gestionnaires qui est à craindre s'ils ont une aire de carénage.

Bonne chance pour ce projet

Nicolas

Cdt

Nicolas

10 juil. 2012
0

Bonjour!
Je ne mettrais pas d'antifouling (pour garder une certaine cohérence dans ma démarche personnelle) sur ma coque qui devrait naviguer toute l'année et j'envisage de faire moi même le carénage aussi souvent que nécessaire (le pourquoi aussi d'un bateau minimum mais marin).
S'il s'avère que ça m'est impossible physiquement, toujours pas d'antifouling, et donc payer pour ce service.

Maintenant de là à ce que ça nourrisse son homme...

10 juil. 201210 juil. 2012
0

Je rejoins les commentaires déjà fait ci-dessus. Etre intéressé c'est possible, mais la question déterminante (pour le client) c'est le tarif. Il est nécessairement facteur de la taille du bateau pour que tu aies un lien avec la viabilité de ton activité.
Après la question pour toi c'est :
- la rentabilité (ratio coût/temps passé/facturé)
- la viabilité (sur le long terme)
- la durabilité (prendre en compte les conditions de travail, l'eau n'est pas un milieu toujours agréable ni "sain" dans un port, la santé, etc)
En regardant ce qui existe déjà sur le marché car il y en a déjà notamment à Port Camargue, le lieu d'implantation (potentiel "nb bateaux" vs concurrence), le fait que la concurrence que j'ai vu est composée de plongeurs pro qui proposent bien d'autres services.
Si tu es fraichement bachelier, apprendre à faire une étude de marché, un budget prévisionnel, les démarches nécessaires à la création d'une activité (même en autoentrepreneur) est un apprentissage non négligeable à ne surtout pas négliger ni déléguer mais non qualifiant. Pour être passé par là (dans un autre secteur) je ne saurai que trop te recommander d'envisager un démarrage en parallèle d'une poursuite d'études/d'un apprentissage pro qualifiant (soit en lien avec ton projet, soit dans une autre direction).

10 juil. 2012
0

L'une des difficultés inhérentes à ce genre d'activité, c'est que les hivers sont durs!
Tel que je l'imagine, le fond de commerce sera constitué principalement de régatiers, dont l'activité hivernale est assez faible. Par ailleurs, je vois peu de plaisanciers qui abandonneraient le carénage classique avec AF une fois l'an ou assez exigeants pour avoir besoin de nettoyages réguliers.

A moins qu'un simple nettoyage régulier soit moins onéreux que l'AF annuel? J'en doute.

@Jean-Marc : Pas d'antifouling sur mon dernier bateau (23')ou plus exactement, il y a celui appliqué par le chantier il y a 3 ans sur la coque centrale uniquement. Le bateau étant dans une zone d'échouage, je vais régulièrement (une fois mar mois) le nettoyer (éponge). Mais difficile d'imaginer ceci avec un 12m dans une marina en Med!

10 juil. 2012
0

C'est une super idée, il faut rester dans des tarifs raisonnables, pas plus de 10€ du mètre linéaire y compris le grattage de l'hélice et le changement des anodes.

10 juil. 2012
0

C'est une bonne idée, peut-être pourrais-tu commencer tes activités comme job d'été, le temps de voir si c'est viable.
Quand nous avions le bateau au port de Rome il était nterdit de plonger dans le port pour mettre un petit coup de brosse sur la coque, seuls des plongeurs (qui au final travaillaient toujours au black, mais c'est une autre histoire ;-)) étaient habilités pour le faire.
Le gros problème étant que le port de Rome est pollué et la température élevée, en seulement 2 semaines notre hélice n'était plus utilisable, nous avons dû payer un plongeur pour intervenir. Ils nettoient les passe-coques, l'hélice et un coup de brosse sur la coque pour 100€ (1/2H de travail).
Le prix est excessif (dû au monopole là-bas), mais je pense que bon nombre d'entre nous seraient intéressés pour donner un coup de jeune à leur AF en cours de saison.

Le prix était un forfait pour des bateaux de taille classique (9 à 11m à peu près). Avec un peu d'entrainement et le matos de plongée qui va avec (bouteilles obligatoires sinon c'est trop fastidieux), ça peut se faire rapidement.
une idée: un appareil photo étanche et voilà pour les preuves avant/après!

10 juil. 2012
0

@Tribal
Je te suis parfaitement.

Mon à peine 22' est en cours d'assemblage coque-pont, j'ai demandé l'option traitement époxy uniquement sans anti-fouling.

Coktail combin intégrale, polaire quat'pattes, bottes et cagoule néoprène, réchaud à gaz et thé au miel et au citron, brosse éponge, palme-masque-tuba et bonne nuit de sommeil seront les mamelles du carénage hivernal...

10 juil. 2012
0

A mon avis, le choix de la zone serait primordial.
Préférez la proximité d'un port à forte présence de voiliers de course, dont les propriétaires seraient de bons clients.

Bravo pour votre initiative.

La chance sourit aux audacieux !

10 juil. 2012
0

la remarque sur les voiliers de régate est intéressante, peut être faut il viser cette clientèle y compris les flottes des loueurs de grand surprise et autre (la trinité,...)
effectivement le prix sera determinant pour savoir si on le fait soi même ou si on le fait faire mais une veille de régate, beaucoup sont à la bourre pour nettoyer les coques...
Bon courage
Yann

10 juil. 2012
0

tout d'abord merci a tout le monde pour vos reponses nombreuses, je prendrais le temps cet aprem pour une meilleure reponse!

globalement je ne souhaite pas creer cette activité pour vivre mais me faire un peu d'argent de poche, pour la question du prix en effet cela variera de la superficie.

comme le soulignait gille il me semble, ne pas se mettre les ports a dos va etre compliqué car comme tous ils proposent un service de grutage entretien (assez onereux) et verrons d'un tres mauvais oeil le vol de leur metier. Mais bon un peu de concurrence loyale (meme si je vois plus ca comme un complement a l'af et a l'entretien courant), ne fait pas de mal!

pour la question de la mise a l'eau, c'est interdit dans nombreux port, deplus la faible profondeur ne permetreais pas de travailler en eau saine et claire (remou de vase etc)

et pour l'environnement qui me tiens a coeur biensur, je ne procederais jamais a un grattage de coques en mer, (rejet daf) cela est interdit et moralement pas bien, c'est une solution de nettoyage non abrasif manuel uniquement , grattage d'helice et pourquoi pas chamgement d'anodes lorsque je me serais renseigné un peu plus sur ca.

l'hiver , le froid , la pluie n'st pas un souci pour moi.

oui jai deja effectué cela reguilierement pour mon oncle et mon pere, (des opens 5, 50 cap camarat), cela me prennait un peu moins de trois quart dheure pour le faire correctement.

pour la visibilité de mes travaux ils seront filmé et photographié je dispose d'une camera sous marine, cela permetra de voir mon travail et surtour biensur l'etat de la coque du bateau .

merci encore, pour vos reponses nombreuse, je repasse repondre plus en detail dans l'apres midi

10 juil. 2012
0

"j'envisageais de créer une auto entreprise de nettoyage de coque bateau immergé"

"je ne souhaite pas creer cette activité pour vivre mais me faire un peu d'argent de poche"

Il s'affirme là deux chemins différents qu'on pourrait croire difficile à conjuguer.

10 juil. 2012
0

Étant dans l'incertitude de la réussite, et le fait que ça sera une activité qd même saisonnière , je ne peux tout miser dessus, activité professionnelle et revenu complémentaire (vulgairement argen de poche) ne sont pas incompatible selon moi! Après on tirera des conclusion une fois tout réalisé.

11 juil. 2012
0

Moi je trouve que c'est une bonne idée. Cela ce fait souvent aux Etats-Unis. La pluspart des bateaux la-bas ne fait l'AF que tous les 2 ans...et pourtant je parle du Golf du Mexique ou des eaux de Floride...donc chaudes.
Je fais mon AF que tous les 2 ans et j'utilise donc un plongeur 1 à 2 fois par an pour nettoyer la coque (relativement propre d'ailleur) et surtout gratter l'arbre et l'helice, puis changer les anodes.
Les plongeurs font ca direct dans les ports...meme quand la visibilite est nulle et utilisent souvent un groupe au lieu de bouteilles. Le cout est d'environ 2.5 à 4$/ft, soit 75$ à 120$ pour un 9m. Plus 10$ par anode hors cout anode.
Il y a des mecs qui vivent que de ca...mais c'est les US...

Enfin moi je ramene mon bateau l'annee prochaine en France et je serais content de trouver ce service.

Bon courage a toi.

11 juil. 2012
0

Hello Phildar11,
L'avantage du statut d'auto entrepreneur est qu'il ne coûte rien. De plus, l'activité que tu envisages ne demande pas non plus de gros investissements. Donc, le mieux que tu aies a faire, c'est le tour des pontons et de proposer tes services. La saison est déjà bien avancée, mais en arrivant un vendredi soir sur les pontons tu risques de trouver quelques clients négligeants qui ont oublié de faire le carénage.
Pour le prix, au début, sois autour de 40€/heure. La région ou tu te situes est riche en bateaux (Gruissan, Cap d'Agde, Port Camargue, Port Leucate...)
Je tenterai bien un essai , mais l'année prochaine car j'ai fait mon carénage en mai..

11 juil. 2012
0

Salut Philippe,
Je joins mes encouragements !
Une intervention courante, c'est aussi pour un bout pris dans l'hélice...
Le démarrage de ton petit business sera sans doute laborieux, surtout dans cette période où chacun hésite à sortir les sous. Il faut que tu sois "visible", trouver un nom qui accroche et le bouche à oreilles fera le reste !

:blabla:

11 juil. 2012
0

A vérifier mais il me semble que plongeur pro est un statut à part qui demande à être passé par l'INPP.
Je ne sais pas si c'est obligatoire pour ce genre de job mais à vérifier avant de se prendre les foudres des pro déjà en place...

11 juil. 2012
0

Attention aussi, le statut d'autoentrepeneur ne coute pas "rien".
Je crois qu'il y a un choix à faire à l'inscription en ce qui concerne la fiscalité et qui n'est pas sans conséquences.

Certains qui ont ouvert une autoentreprise au début sans démarrer une activité tout de suite, ont été surpris de recevoir un forfait à payer au bout de quelques mois (un an?). Il me semble que c'était aux alentours de 800 euros.

Tout ça est à vérifier, car c'est ce que j'ai lu, mais sans approfondir, car n'étant pas concerné.

Mais c'est bien de le savoir avant.

Sinon, je trouve 'idée bonne pour se faire un peu d'argent tout en continuant les études par exemple.
ça fait plaisir de voir quelqu'un fraichement bachelier et qui ne reste pas inactif.

Tiens nous au courant de la suite.

A+,

11 juil. 2012
0

Non Now, si tu ne déclare pas de chiffre d'affaire, tu ne paye rien. Pour ma part, je suis déclaré en temps que vente de produits et je paye 13% du chiffre à la RSI et c'est tout. Même pas besoin de le déclarer aux impôts sur le revenu car 1% des 13 leur est destiné.

11 juil. 201211 juil. 2012
0

J'ai retrouvé de quoi il s'agissait :

Certains auto-entrepeneurs on reçus à payer la taxe foncière des entreprises (remplacant la taxe professionnelle) indépendant du chiffre d'affaire, mais dependant du lieux de travail.

suite101.fr[...]-a21671

ça date de 2010 et l'article dit que ces avis d'impositions devaient être finalement annulés sur demande à l'administration.

A vérifier tout de même donc car le montant minimum de cette taxes dépassait le chiffre d'affaire réalisé pour certains (surtout ceux qui n'avaient pas encore commencés!) ...

11 juil. 201211 juil. 2012
0

C'est ce que je pensais. Voir ci dessous un extrait du décret.
Aller sur le site de l'INPP.

Décret n° 90-277 du 28 mars 1990
relatif à la protection des travailleurs
intervenant en milieu hyperbare
NOR: TEFT9003290D
(Journal officiel du 29 mars 1990)

CONDITIONS D'ACCÈS EN MILIEU HYPERBARE
Article 3
I. - Les travaux en milieu hyperbare ne peuvent être effectués
que par des travailleurs titulaires d'un certificat d'aptitude à
l'hyperbarie approprié à la nature des opérations et détenteurs
d'un livret individuel.

11 juil. 2012
0

Je ne pense pas que le statut auto entrepreneur puisse s'appliquer à ce genre de travail. Il faut vérifier.
Il est vrai que quelqu'un faisait ceci à Port Camargue et j'ignore si il "existe" encore. Ce qui est certain c'est qu'il était surtout solicité pour grater les hélices et non pas les coques.
Bonne continuation.

11 juil. 2012
0

Je pense que le créneau peut exister que sur la partie hélice, arbre, ferrure safran, loch, propulseur d'étrave, bref partout où les algues et passagers clandestins se développent...
Le passage d'une simple éponge non abrasive sur la totalité de la coque prend trop de temps pour être rentable.
Je parle en connaissance de cause car je le fais régulièrement sur mon yacht (32 pieds, 22 m2 de surface mouillée) et moins de 10 minutes pour le loch, l'arbre et l'hélice contre près de 1h30 pour le reste ...
Je le fais en apnée.
En bouteille, en faisant plusieurs bateaux d'un coup (il faut s'organiser) c'est peut-être jouable. De là à pouvoir en vivre, je reste dubitatif ...

21 nov. 2020
0

Bonjour à tous,

Je cherche des personnes connaissant les problématique du carénage et pouvant prendre 2 mn pour répondre au questionnaire sur le lien ci-dessous.
J'ai besoin de stats conséquentes alors si certains peuvent transférer à leurs contacts c'est super!
forms.gle[...]Ga4ehHA

Merci de votre disponibilité

Yannick

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer