"aucune raison que la voile soit épargnée par le dopage"

le telegamme de ce jour

affirmation du medecin du sport JP de Mondernard

"Jean-Pierre de Mondenard, 78 ans, est un médecin du sport qui ne pratique pas la langue de bois sur la tricherie médicamenteuse dans le sport. Il affirme qu’on peut « se doper partout, sans se faire prendre, notamment dans les courses au large ».

Sur votre blog, vous écrivez : « Le Vendée Globe et les compétitions de voile ne seraient pratiqués que par des extraterrestres non contaminés par les médocs de la performance. Qui peut croire un tel bobard diffusé par la presse bretonne (en réaction à une interview parue sur Le Télégramme et Planète Voile) et l’historique médecin de la course ? ». Vous y allez fort là !
Je dis cela car, pour moi, c’est la presse qui permet à des personnes n’ayant aucune compétence sur la question de s’exprimer. Quand je dis que la presse est carencée, c’est parce que ce sont les journalistes qui sélectionnent les compétents donc si eux-mêmes n’y connaissent pas grand-chose, comment peuvent-ils savoir quels sachants ils doivent interviewer ? À partir de là, vous avez des messages complètement ahurissants qui consistent à dire « dans la voile, on ne connaît pas le jour et l’heure de l’arrivée, la distance, le temps… »

Des phrases qu’on lisait déjà il y a 60 ans dans d’autres sports et qui démontrent l’incompétence majeure de leurs auteurs. Ou ils sont complices, ou ils ont une langue de bois bien solide ou alors ils sont naïfs au-delà du normal. Quant au médecin de la course, j’ai envie de citer Einstein : « Peu d’hommes sont capables d’exprimer une idée qui diffère des préjugés de leur milieu ambiant ».

À lire sur le sujet
Vendée Globe. Et si on parlait de dopage ?
« Assimiler un ou des contrôles négatifs à zéro dopage démontre l’ignorance abyssale de celui qui profère une telle ineptie » : vous pouvez préciser un peu ?
Je l’ai déjà raconté « 250 000 fois » car j’ai dû écrire une bonne dizaine d’ouvrages sur le dopage et plus d’un millier d’articles dans la presse scientifique et grand public. Quand je dis qu’un contrôle négatif n’est jamais la preuve de l’absence de dopage, c’est qu’il existe tellement de potentialités pour passer à travers le contrôle. Et là, l’exemple du Vendée Globe est parfait puisque les voileux savent les dates exactes des tests antidopage. Les contrôles à l’arrivée sont totalement inopérants car les pros de la dope savent parfaitement les maîtriser. On n’attrapera jamais personne avec ces tests programmés sauf les petits bras de la triche mais pas les pros bien conseillés.

La lutte antidopage dans la voile a 50 ans de retard. Elle s’apparente à celle des premiers sports (cyclisme et athlétisme) à avoir accepté les tests urinaires dans les années 1960-1970. À l’époque, les contrôles n’avaient lieu qu’après la compétition comme aujourd’hui dans les épreuves de course au large telles que le Vendée Globe. Système Adams, inopiné, no-show, RAA, AAF sont des mots inconnus des navigateurs au long cours.

"Tout ce que je décrypte se passe dans les autres sports. Pourquoi la voile serait-elle différente ?", estime le médecin du sport Jean-Pierre de Mondenard. (Photo DR)
On n’arrête pas le Tour de France cycliste pendant une étape, un match de foot à la 32e minute pour effectuer des contrôles : comment faites-vous pour contrôler des marins en pleine mer de façon inopinée ?
Déjà, il faut que les voileux soient soumis au même tarif que les autres sports, c’est-à-dire des contrôles inopinés à terre, qu’il y ait un système ADAMS (Le système ADAMS, conçu par l’Agence mondiale antidopage (AMA), permet aux sportifs, inscrits dans le groupe cible d’une organisation antidopage, de renseigner leurs informations de localisation quotidiennement de 6 heures à 23 heures) qui donne chaque jour, une heure où le marin peut être contrôlé à l’année (NDLR : c’est le cas dans la voile olympique), de 6 heures à 23 heures. Si on leur imposait des contrôles inopinés, ça changerait la donne. Le dopage le plus performant, c’est en amont de la course, pendant la période de préparation. Le gain est maximal sur le physique et les liquides biologiques ne sont plus incandescents au moment des tests antidopage effectués la veille du départ et après l’arrivée de l’épreuve.

« Pendant 80 jours, on peut se charger sans risque d’être testé », dites-vous. Comment est-ce possible ?
J’ai lu un reportage de deux pages sur un concurrent du Vendée Globe, où il était avec un coach privé dans une salle de musculation et faisait des heures de muscu et de cardiovasculaire. C’est pendant cette période-là que le sportif peut améliorer, grâce à des cures de stéroïdes, anabolisants ou d’hormones de croissance, d’EPO, notamment, son niveau physiologique. Et, pendant la compétition, il peut continuer à se doper en prenant des microdoses, ça dure 80 jours. Chaque produit a des délais d’élimination : il est alors possible de l’arrêter en fonction de sa disparition des liquides biologiques. Ce temps peut varier de quelques heures à plusieurs jours.

À quoi serviraient des anabolisants ou de l’EPO à des solitaires dans les mers du sud ?
Vous connaissez sans doute la phrase de Jean-Jacques Rousseau : « Plus le corps est fort, plus il obéit, plus il est faible, plus il commande ». Plus vous êtes en bonne condition physique, plus les manœuvres vont être faciles. Vous serez moins fatigué tout en étant plus vigilant. Il n’y a que des avantages à se doper. Je ne vois pas ce qui vous choque ou vous dérange quand je dis cela. Il n’y a pas que des cas positifs au cannabis dans la voile.

"Si on imposait des contrôles inopinés, ça changerait la donne. Le dopage le plus performant, c’est en amont de la course, pendant la période de préparation", estime le médecin du sport. (Photo DR)
Le modafinil est un produit qui empêche de dormir, donc potentiellement utile à des marins solitaires : sur des courses courtes de 3 jours-2 nuits, on peut comprendre son intérêt mais sur trois mois…
C’est effectivement un produit qui a été expérimenté lors de la guerre du Golfe en 1990 sur les militaires en manœuvre à l’occasion d’opérations extérieures pour permettre de ne pas dormir pendant des jours et des jours et cela, sans effet collatéral comme avec les amphétamines, où on peut observer, au bout de 48 heures, un effet boomerang coup de barre avec hypersomnie. Mais je me souviens que le modafinil n’était pas recherché dans les compétitions de voile jusqu’en 2003 alors qu’il figurait sur la liste du ministère des Sports français depuis 1993 (NDLR : il est également désormais sur la liste des produits interdits par le Code mondial antidopage). Si on n’est pas plus rigoureux, il est certain qu’on n’attrapera pas grand monde.

Mis à part le sommeil solitaire, sur quoi peut-on jouer pour améliorer les performances, le mental ?
Le physique joue un rôle, notamment quand il faut monter en haut du mât ou faire des manœuvres à haute dépense énergétique. Physiquement, ça vous entame. Le corps et l’esprit vont ensemble. Votre mental est en prise directe avec votre physique. Il existe des produits qui agissent à la fois sur le mental et le physique, comme les stéroïdes anabolisants, la testostérone. Ils rendent le sportif plus agressif, plus réactif, plus concentré et, au final, la confiance en soi est maximale.

Vous pensez qu’il faudrait pouvoir visiter les bateaux de fond en comble avant le départ ?
Au Rallye de Monte Carlo ou sur le Paris Dakar, les voitures sont, la veille du départ et à chaque étape, dans un parc surveillé : on ne peut plus travailler dessus, ni les trafiquer. Elles sont contrôlées. Là, il faut qu’au départ, des huissiers, accompagnés de médecins, fassent l’inventaire de la pharmacie des concurrents et, à l’arrivée, rebelote. Alors, effectivement, dans les pharmacies du bord, ils ont des médicaments pour traiter 36 trucs qui n’ont rien à voir avec le dopage mais il faudrait comptabiliser tout ce qui a été utilisé comme « remontants », « vitamines » et autres « fortifiants ». Selon l’un des participants au dernier Vendée Globe : « C’est plus facile d’effectuer des contrôles antidopage à certains que de leur faire ouvrir leur bateau ». Rappelez-vous que dans la Route du Rhum en 1982, les navigateurs ont refusé les contrôles au prétexte qu’ils ne pouvaient plus prendre de stimulants pendant la course.

C’était il y a 39 ans, les choses ont beaucoup évolué, les contrôles antidopage existent…
Oui, mais il y a des substances indécelables. Il ne faut pas prendre les sportifs pour des idiots, ils ne vont pas consommer des produits qui vont les rendre positifs, ils connaissent les délais d’élimination et savent quand ils doivent arrêter la cure. En voile comme ailleurs.

Avez-vous des preuves tangibles de ce que vous avancez ?
Tout ce que je décrypte se passe dans les autres sports. Pourquoi la voile serait-elle différente ? Il n’y a aucune raison qu’elle soit épargnée par le dopage dans la mesure où les voileux fréquentent des coachs professionnels s’occupant d’autres disciplines et pouvant être rompus à toutes les techniques actuelles. Les discours « langue de bois » de certains, je les ai entendus 1 000 fois dans le tennis, dans le football, etc. Les marins seraient-ils des extraterrestres ? Bien sûr que non.

À vous entendre, tout le monde peut se doper sans se faire prendre, en voile comme ailleurs ?
Bien sûr mais ce n’est pas la voile qui me pose problème en tant que sport, c’est la compétition. Le vecteur N.1 du dopage, c’est la compétition. Il y a de la compétition partout, de la compétition en politique, de la compétition sociale. La compétition est partout, même sous la couette. Le vecteur N.2 est la médiatisation. Plus un sport est médiatisé, plus il y a potentiellement du dopage. C’est le cas pour le Tour de France cycliste, pour les Jeux Olympiques.

À lire sur le sujet
Contrôles antidopage : dans la voile aussi
Vous évoquez les microdoses : quel en est le fonctionnement ?
Pour passer à travers les contrôles, les produits se prennent en microdoses depuis les années 2000. Avec cette technique, l’EPO et les anabolisants peuvent ne pas apparaître lors des analyses biologiques et d’autant moins que l’on stoppe totalement les prises quelques jours avant d’arriver aux Sables d’Olonne par exemple. Le contrôle sera négatif.

On a le sentiment que vous voyez des dopés partout ?
C’est un reproche que l’on me fait régulièrement. C’est simplement que je suis lucide sur le monde sportif, athlètes et encadrement, et qu’il est important pour moi de décrypter pour mes lecteurs les informations trompeuses transcrites dans les médias. D’autre part, si je lutte à mon échelle contre le dopage, je ne supporte pas l’injustice faite à certains athlètes et c’est pourquoi j’ai très souvent défendu des sportifs accusés à tort de s’être dopés.

Vous défendez des sportifs convaincus de dopage ?
Oui bien sûr, je décrypte les affaires de dopage de tous les sports sans exception mais je défends aussi ceux qui ont été contrôlés positifs et sanctionnés abusivement (erreur de laboratoire, produit non dopant, etc.). Actuellement, je soutiens un sportif de haut niveau qui s’est fait prendre avec un produit dont je suis persuadé qu’il n’a aucune efficacité sur le rendement athlétique. Pour l’AMA, si vous prenez le produit en question, le risque est maximal d’être suspendu quatre ans (soit une fin de carrière sportive) alors qu’il n’améliore aucunement les performances. Soyons sérieux un moment, on demande aux sportifs d’être professionnels et irréprochables alors que l’Agence antidopage elle-même n’est pas toujours très professionnelle. Donc, non je ne vois pas des dopés partout, je suis contre le dopage à 200 % mais je suis également à 200 %

L'équipage
21 fév. 2021
21 fév. 2021
1

Et le gros rouge ?
Tabarly et Kersauzon positifs ?


Adonnante:Non si c'est du Chateauneuf du Pape faut pas déconner comme JP D M 😉·le 21 fév. 15:08
21 fév. 2021
1

Un champion national m'expliquait qu'étant tous dopés, ils sont à égalité. Pour cela, il faut avoir un excellent manager. A ce niveau de compétition, ils en ont tous un.


Jolly.rodjer:C’est pour cela que certains veulent « légaliser » le dopage et ce notamment dans le cyclisme ..·le 21 fév. 09:48
romphaire:Exactement, l'idée n'est pas une interdiction totale, mais un encadrement (légaliser avec des limites bien définies).·le 21 fév. 09:55
Adonnante:Donc pour toi romphaire ça s'applique aussi dans la voile et donc au Vendée ?·le 21 fév. 15:11
romphaire:Qu'est-ce qui s'applique ? La probabilité que des navigateurs utilisent de la drogue ? Oui, ce sont des êtres humains, c'est normal.·le 22 fév. 14:24
21 fév. 202121 fév. 2021
4

L'article ne dit pas qu'il y a du dopage. Il dit qu'on n'a pas trouvé de traces, parce qu'on n'a pas cherché comme il fallait. Mais que si on cherchait de telle façon, peut être qu'on trouverait.
Remettre en cause les instances dirigeantes et les instances nationales, qu'elles soient médicales, journalistiques ou politiques est très à la mode.
Je suis toujours quelque peu dubitatif sur les sujets présentés de cette façon : On n'a aucune preuve de ce que l'on avance, mais on n'a pas de preuve parce qu'une instance, un groupe, une fédé ou autre empêche la recherche de ces preuves.
Le chemin vers un complot est ouvert.


LR:Preuve de l’absence versus absence de preuve...Bien dit ED!·le 21 fév. 18:25
21 fév. 2021
2

La presse pullule de spécialistes de la spécialité, les réseaux sociaux servent de caisse de résonance pour l émotion et la vague déferle...

Pas eu le courage de tout lire.

Mon opinion,c est que c est une connerie,
Quel gain à rechercher sur 3 mois sans effets néfastes ?

la condition physique est secondaire, cf Ellen Mac Arthur et son metre cinquante talonant à rendre fou Desjoyeaux dans la remontée atlantique de leur vendee globe en atteste.

Donc pour quel gain ?


red sky:c'est peut-être ce qu'il a expliqué ...·le 21 fév. 19:50
21 fév. 2021
3

Un truc m’a surpris lors de ce dernier Vendée Globe, un truc auquel je n’avais jamais prêté attention avant : Le volume musculaire de certains lors des imagines prises quand ils sont torse nu .
On dirait des musculators.il y a des heures de salle de gym derriere.
Au vu des conditions de vie sue les nouveaux foilers, l’accentuation exponentielle des chocs , du bruit par rapport aux voiliers du premier Vendée Globe c’est une évolution normale pour pouvoir supporter tous ses traumas.
Mais la dimension physique ne fait pas tout dans la voile . Ça se saurait sinon et jean galfione finirait toujours premier . Alors oui il doit y avoir du dopage que les plans physiques et mentaux , mais des courses comme la solitaire du figaro me semblent plus propice à cette pratique ou les courses style course de l’américa avec des équipages d’athlètes . Un truc m’a surpris lors de ce dernier Vendée Globe, un truc auquel je n’avais jamais prêté attention avant : Le volume musculaire de certains lors des imagines prises quand ils sont torse nu .
On dirait des musculators.il y a des heures de salle de gym derriere.
Au vu des conditions de vie sue les nouveaux foilers, l’accentuation exponentielle des chocs , du bruit par rapport aux voiliers du premier Vendée Globe c’est une évolution normale pour pouvoir supporter tous ses traumas.
Mais la dimension physique ne fait pas tout dans la voile . Ça se saurait sinon
Dans la voile le plus gros muscle reste le cerveau .
Dans quel autre sport que la voile hauturière voit on des femmes courir à armes égales avec ses hommes ?
Dans quel autre sport une personne handicapé peut elle terminer dans les premiers .
Je fais ici référence à la performance de Damien Seguin !
Bonne journée à toutes et tous


Adonnante:Eh oui ça c'est proffessionalisé, fini le temps ou la seul préparation physique c'était couper du bois pour l'hiver je crois que c'est Frank Cammas qui a vraiment été l'un des premiers à intégrer tous les éléments dans ses préparations, la ou ça c'est aussi sacrément musclé c'est les parcours professionnel ingénieur, architecte etc ·le 21 fév. 15:28
Flora :):Bien avant Cammas, il y a eu Tabarly, non ? Il y attachait beaucoup d'importance et ça se voyait...·le 21 fév. 18:43
Adonnante:C'est rigolo que tu parles d'Eric c'est justement lui qui coupait du bois il aimait bien aussi ramer et godillé, mais jamais il n'aurait poussé de la fonte en salle par exemple, entouré de médecin, coach pour le physique, le mental, la nutrition et j'en passe. Il est sur qu'Eric bien que petit comme Frank d'ailleurs n'avait pas la même carrure, puissance naturel que ce dernier "sans offenser Frank". Il y attachait beaucoup d'importance et ça se voyait... oui il se faisait "brancher" un peu par certain équipier par rapport à ça. Autre époque autre approche autre bateau. Ca me fait me souvenir quand ils se sont mis sur le toit Le Cam et Tabarly et Jean de rien trouvé de mieux à lui dire genre: eh ben maintenant tes malin ·le 21 fév. 19:49
romphaire:C'était une autre époque. Pensons à l'époque à venir.·le 22 fév. 14:26
21 fév. 2021
2

J.P de Mondenard a publié plus d'une cinquantaine de livres sur le sport et le dopage, plus la participation à de nombreuses revues sportives et autres... (source Wikipédia). C'est pas possible d'être aussi prolifique en se renouvelant ainsi sur le sujet ! J'ai mon idée, il est sûrement dopé 😀


21 fév. 2021
0

Bonjour,
Après un énorme petit dej et un bon café je vais aller naviguer dans le vent du sud et les vagues aujourd'hui et je me sens un peu mou,d'autant qu'on va se prendre des rafales à 40 nœuds...
J'aimerais un bon dopage bio,quelqu'un aurait-t-il ça ?
Je ne serai contrôlé au pire que par la gendarmerie sur la route donc pas de soucis...
Bon,blague à part c'est évident que dans le milieu il y a des personnes qui se dopent...
Ça n'est ni pour faire le buzz,ni pour enfoncer les coureurs...
Je connais un peu des sportifs qui font du haut niveau et des médecins qui gravitent dans le milieu...tout est calculé pour ne pas se faire prendre et l'élimination des produits soigneusement prise en compte.
Faut pas jouer les vierges effarouchées non plus ni dire qu'ils sont tous dopés...
Il y a tout un monde caché que le grand public ignore,ça n'est pas très joli...
C'est sûr on touche à nos idoles,aux gens que l'on admire,mais forcément il y en a quelques uns qui utilisent des produits dopants...
Pas tous évidemment !
On ne saura jamais qui,ou peut-être un jour un coureur âgé lâchera quelques confidences ?
Je pense que sur un long terme comme le Vendée c'est à la fois facile vu que personne ne voit rien mais difficile car sur la durée pour ne pas s'intoxiquer...
Bon allez,je vais naviguer sans doping,tant pis...ce soir je serai fracassé c'est sûr !


Adonnante:Prend un doliprane avant d'aller ronqué 😉·le 21 fév. 15:32
21 fév. 2021
0

Du dopage pendant 3 mois de course, je n'y crois pas.

Se doper pour une course contre la montre de quelques heures, pour ne pas dormir 2 nuits, là c'est très crédible !
Mais sur du long terme...
:-(

J'ai un oncle qui était dans les paras en Algérie.
Ils étaient tous "dopés" pour tenir sans dormir.

Résultat; ils avaient des hallucinations, devenaient paranoïaques et s'endormaient d'un coup sans signe avantcoureurs. Dans son unité il a eu beaucoup de décès dus a des accidents en montagne (sommeils subits) ou tirs fraticides.

Le bénéfice/risque n'était clairement pas à la hauteur, mais bon, ce n'était que des militaires et les pertes n'empêchaient pas de dormir la hiérarchie à l'époque.

En sport de haut niveau sur des durées longues, je ne pense pas que le bénéfice d'un éventuel dopage soit supérieur aux risques qu'il fasse courir.


Adonnante:Même pour deux nuits ça vaut pas le coup, en régate tu tiens très bien sans. ·le 21 fév. 15:37
21 fév. 2021
2

Personnellement, je pense que ce monsieur de Mondernard a raison. Il ne dit pas que les coureurs du VG sont dopés. Il dit qu’il n’y a pas de contrôles anti-dopage sérieux. Ça me paraît exact. Il dit aussi que, vu le niveau de compétition et de médiatisation du VG, la tentation du dopage n’est pas négligeable. Je pense aussi que c’est exact.

Mon intuition personnelle, c’est qu’il n’y a pas à ce stade beaucoup de dopage dans la voile pro. Mais je pense aussi que, en instituant des contrôles anti-dopage sérieux, on a plus de chance d’éviter que le dopage finisse par se répandre dans la voile, comme ça a été le cas dans d’autres sports.


21 fév. 2021
1

J'y crois pas du tout au "dopage" des concurrents du VG, pas possible dans la durée.


moana29s:Flora, sans prendre parti pour le oui ou non sur le dopage avéré dans la voile, JP. de Mondenard dit bien que si dopage il y a il se pratique bien avant le départ et concerne également les performances physiques et musculaires... Mais sans doute n'as tu pas lu entièrement le long exposé de JP de M. dont je poste un court extrait, mais la suite est intéressante également...😉"...Le dopage le plus performant, c’est en amont de la course, pendant la période de préparation. Le gain est maximal sur le physique et les liquides biologiques ne sont plus incandescents au moment des tests antidopage effectués la veille du départ et après l’arrivée de l’épreuve."....·le 21 fév. 11:44
Flora :):Généralement, quand je donne mon opinion, c'est que j'ai lu l'intégralité... sinon je le dis.Sans preuve, je maintiens que je n'y crois pas.·le 21 fév. 12:04
Arzak:Je l'ai lu moi aussi intégralement.·le 21 fév. 13:47
romphaire:Ce n'est pas question de croire, mais d'analyser rationnellement une situation.·le 21 fév. 19:29
21 fév. 2021
4

Moi, c'est ce passage là que je retiens et que je préfère:

"Je dis cela car, pour moi, c’est la presse qui permet à des personnes n’ayant aucune compétence sur la question de s’exprimer. Quand je dis que la presse est carencée, c’est parce que ce sont les journalistes qui sélectionnent les compétents donc si eux-mêmes n’y connaissent pas grand-chose, comment peuvent-ils savoir quels sachants ils doivent interviewer ? À partir de là, vous avez des messages complètement ahurissants qui consistent à dire « dans la voile, on ne connaît pas le jour et l’heure de l’arrivée, la distance, le temps… »

On n'a jamais frôlé la vérité de si près.


Polmar:Chtit Luma, je t'ai retiré le -1 car ce que tu cites est facilement vérifiable.Pour cela il suffit d'écouter ou lire l'article de n'importe quel journaleux sur un sujet qu'on maîtrise pour ce rendre copte que l'article est bourré de sottises ou pire d'erreurs.·le 21 fév. 12:27
Arzak:Dans ce cas il s'agit de journalistes non spécialisés qui ne connaissent pas le domaine dont ils parlent.Les journalistes spécialisés connaissent très bien leur domaine.·le 21 fév. 13:47
Estran:Un journaliste spécialisé qui parlerait de dopage se verrait illico banni des pontons. La loi du silence vaut pour tous (mais je ne dis pas qu'il y a dopage, je n'en sais rien.)·le 21 fév. 13:52
Solent:C’est à la mode de critiquer le professionnalisme des journalistes.D’une part c’est une généralisation et d’autre part c’est oublier que cette profession à une éthique et l’obligation de vérifier leurs sources. Mais en ce moment on se documente sur internet sans considération pour la véracité des faits. Dommage.Enfin ce personnage a son fond de commerce et déconsidérer les autres est une stratégie courante.·le 21 fév. 13:55
Flora :):+1 ;-)·le 21 fév. 14:02
Arzak:+1 ;-)·le 21 fév. 14:30
Chtit Luma:"... cette profession a une éthique et l’obligation de vérifier leurs sources."N'est-ce pas la moindre des choses?"Mais en ce moment on se documente sur internet sans considération pour la véracité des faits. Dommage." Bon ben au temps pour l'éthique, je vois qu'on est d'accord.·le 21 fév. 14:42
21 fév. 202121 fév. 2021
3

Il n'y a pas de produits dopants qui permettent de choisir une meilleure route météo, de lutter contre le froid, l'humidité et le bruit, contre l'appréhension de la casse ou de faire le guignol en haut du mât, contre les coups de blues, contre la rencontre avec un OFNI, de chercher un sponsor, de constituer une équipe technique soudée et compétente...
Il faut une très bonne condition physique, de la muscu certainement, mais c'est une préparation de fond, pas pour un jour j. Cette épreuve est autant mentale que physique...C'est pourquoi les femmes y ont toute leur place
Vous imaginez Jean Le Cam ou VDH se doper pendant 40 ans ???
Bon il y avait de l'herbe dans le bateau de Tabarly quand il naviguait avec un jeune équipage, mais est-ce un produit dopant ?


Flora :):Merci, c'est exactement ce que je pense aussi !·le 21 fév. 12:07
Scotland:
Il n'y a pas de produits dopants qui permettent de choisir une meilleure route météo, de lutter contre le froid, l'humidité et le bruit, contre l'appréhension de la casse ou de faire le guignol en haut du mât, contre les coups de blues, contre la rencontre avec un OFNI, de chercher un sponsor, de constituer une équipe technique soudée et compétente... Il faut une très bonne condition physique, de la muscu certainement, mais c'est une préparation de fond, pas pour un jour j.
Désolé François, mais il y a des pilules (ou autres) pour lutter contre tout cela (bon, à part la malchance de la rencontre avec un OFNI ! Mais je me doute que tu n'imagines pas qu'un bon skipper saura éviter cela au contraire d'un plus mauvais ?). Des pilules qui rendent plus "intelligents" par exemple ? Bien sûr, le Modafinil... Exit les questions sur la meilleure route météo, la recherche d'un sponsor ou la constitution d'une meilleure équipe (le Modafinil joue beaucoup sur la mémoire et permet sans problème d'être plus performant à l'oral par exemple).La lutte contre le froid, les coups de blues, l'appréhension ? Alors, là, y a pléthores, utilisées sans souci par nombre de nos concitoyens, sûrement par des HéOssiens aussi... Une préparation de fond ? C'est ce qui arrive à certains de nos rugbymen après un "stage" dans les pays du sud...Je me demande ce qui est derrière ce refus pour certain.e.s de voir la simple possibilité d'un dopage dans ce sport, maintenant que les budgets y deviennent énormes, que la pression (obtenir un bateau perforant pour la prochaine ou lors des épreuves vu les conditions de plus en plus inhumaines qu'ils rencontrent...) est de plus en plus lourde. Il suffit de faire une recherche sur l'usage des drogues dans la pêche professionnelle pour juste imaginer que la frontière avec le sport doit être un peu poreuse. Un produit dopant n'est pas forcément un produit tripant !Et puis c'est quoi un produit dopant ? Parce que lors d'une interview suite à ce superbe VG, on a pu entendre un.e skipper annoncer que la prise d'un truc "genre" nautamine l'avait bien aidé.e... Ce médicament peut entrainer "sédation ou somnolence, confusion, hallucinations, trouble de l’équilibre, vertiges, baisse de la mémoire ou de la concentration, difficulté à coordonner ses mouvements, etc... Ce marin a du bénéficier d'autre chose.·le 21 fév. 13:12
Flora :):Tout ce que tu cites a des effets secondaires bien connus tout à fait incompatibles avec la lucidité indispensable à la conduite d'un voilier au rythme infligé par la compétition.·le 21 fév. 13:28
Flora :):Et j'oubliais : en SOLO, ce qui n'a rien à voir avec la pêche professionnelle.·le 21 fév. 13:29
Pytheas54:Quand tu vois la fierté et la joie des "mal classés" (et même des hors-course) à l'arrivée, tu peux imaginer qu'ils l'ont fait sans tricher. Et pourquoi cette absence de scandale depuis que le VG existe ? Dans chaque sport, tout se sait, et quelqu'un finit par parler parce qu'il en a marre de perdre devant un tricheur...·le 21 fév. 13:31
Scotland:
effets secondaires bien connus tout à fait incompatibles avec la lucidité indispensable à la conduite d'un voilierLesquels ? Tu dois te souvenir du fléau de la cocaïne dans les tours de contrôle, pas mal la lucidité dans un tel environnement. Ou chez les brokers ?
Il ya aussi des pêcheurs solo, et parmi eux certains ont bien du prendre des trucs... Car la médecine du travail ne s'occupent plus tellement de l'alcoolisme, mais plus des drogues plus "fortes"...Enfin, si le "dopé" réagit mal au modafinil, pas grave, il y en a plein d'autres. Et la masse musculaire acquise AVANT une épreuve sportive n'implique plus la prise pendant l'épreuve. Mais bon, quand on est persuadée, on le reste 🙏😇bon dimanche.·le 21 fév. 13:41
Arzak:Ha ha ha !!!Dire que la nautamine est un produit "dopant" !Magnifique contre-exemple alors qu'au contraire cela nuit par ses effets secondaires !c'est juste un produit contre le mal de mer, et de nombreux plaisanciers connaissent ce produit, ma compagne aussi l'a utilisé et abandonné à cause des effets secondaires.Il faut arrêter de dire n'importe quoi !·le 21 fév. 13:51
moana29s:Le dopage "musculaire" et d'endurance pratiqué avant l'événement sportif pour accroître ses performances n'a strictement aucune incidence sur la lucidité du sportif au long cours pendant l'épreuve, mais ça reste du dopage! C'est ce qui est désigné par JP de Mondenard. Je ne dis pas que les concurrents du Vendée Globe sont dopés, mais pour leur défense merci de ne pas ignorer pour autant les arguments cités par JP de M., même si c'est moins glamour ! ·le 21 fév. 13:52
Scotland:@Arzak, renseigne-toi un peu avant de dire des contre-vérités pour le coup... On parie que je peux te citer au moins un.e skipper qui a pris un produit anti mal de mer (et te donner la source bien sûr) ? Et qui ne devait pas être de la nautamine justement... Mais quelque chose de bien préparée pour cette personne...Qui dit n'importe quoi ? Ah ah...Ah, si tu veux bien relire sans t'énerver, je dis justement que ce N'était PAS de la nautamine... Un indice, j'ai mis en majuscules les mots importants dans le dernière phrase.·le 21 fév. 14:07
Arzak:Désolé, j'ai tout relu mais n'ai pas vu le remède en majuscules.Mais si tu connais ces "remèdes miracles" qui permettent de mieux s'y connaitre en routage, de tenir des jours/nuits sans effets secondaires, tu peux nous révéler tes secrets, cela peut servir à nous autres plaisanciers qui ne sont pas en course !;-)·le 21 fév. 14:33
Scotland:T'avais déjà du mal en lecture tout petit ? Allez, calme-toi, reprends ton souffle, et relis. Vraiment.Tu parles, toi, de personnes qui ont pris de la nautamine (avec, merci mon bon monsieur, les effets secondaires négatifs que l'on connait tous). Tu peux, si tu veux, insister sur la nautamine, mais je vais alors te ré-écrire que ce N'en est PAS. Et que cela a été pris pendant CE Vendée Globe par au moins un.e concurrent.e. Là, ça va, tu as compris le sens ?·le 21 fév. 15:38
Adonnante:Moi non plus pas trouvé c'est con ça m'aurait aidé à être moins con 😉 Plus sérieusement par chez nous (Bretagne 56) Scotland niveau visite médical ça rigole pas mais vraiment pas picole, cocaine, et autre joyeuseté c'est même pas la peine, et tu as intérêt aussi à allé chez le dentiste avant, si problème t'embarque pas point bar. ·le 21 fév. 16:02
red sky:le produit que vous d"écrivez a été utilisé pour la première fois par les soldats de la Wermacht pendant la campagne de France pour les aviateurs de la Lutwaffe pendant la campagne d'Angleterre.·le 21 fév. 19:54
21 fév. 2021
0

Que tous ces sportifs de dopent je m'en contrefiche !
Le jour où plus personne ne s'intéressera à leurs exploits le monde ne s'en portera que mieux !
Ce qui est sûr pour moi c'est qu'en solo au bout de 3 nuits ça commence à tirer dur sur l'organisme !
Un peu de patience d'ici quelques années y aura plus personne sur ces "bateaux" tout sera fait à distance !


Papy-Zoom:Oui, d'ailleurs il parait que certains se dopent sur Virtual Regata!·le 21 fév. 15:36
Adonnante:Le jour où plus personne ne s'intéressera à leurs exploits le monde ne s'en portera que mieux ! Ouf heureusement que tu es la, le monde est sauvé et www.youtube.com[...]/watch ·le 21 fév. 16:07
21 fév. 2021
4

vous remarquerez que ds d'autres disciplines, souvent, les champions à carrière longue disparaissent avant la soixantaine et que dans la voile, ce sont les anciens qui mettent la pilule bien au delà de la soixantaine....


Flora :):Tu avais 2+ tout à l'heure, alors je t'en mets 3+ d'un coup. ;-)·le 21 fév. 13:38
Adonnante:"La pilule" celle la elle est bonne + 1 ça mérite une petite ligne . . . ·le 21 fév. 15:05
21 fév. 2021
-1

Dans tous les sports il y a recherche par le coach sportif d'augmenter les capacités de son poulain, pas nécessairement par la chimie, mais cela arrive. Certains produits sont autorisés, d'autres non, on parle alors de dopage. C'est un sujet classique des examens d'état.
La voile n'est pas un sport, juste un moyen de locomotion.

La régate est un sport, la course au large aussi.
Seraient-elles l'exception ??? La foi, ça ne s'explique pas.


Adonnante:"La voile n'est pas un sport, juste un moyen de locomotion." ok mais un peu réducteur pour moi. Seraient-elles l'exception ??? La foi, ça ne s'explique pas. Je ne comprend pas ce que tu veux dire, si tu avais la gentillesse de m'expliquer. ·le 21 fév. 18:17
faby9:Le sport se définit par la présence de compétitions. C'est une condition sine qua non (ce n'est pas mon opinion, mais la définition donnée par les lois qui régissent le rôle des fédérations françaises de sport). Cela s'étudie en formation de diplôme d'état d'éducateur sportif et ce sujet y tombe régulièrement à l'examen.Par exemple, selon cette définition retenue par les fédérations, la plongée sous-marine avec scaphandre n'est pas un sport, parce qu'il ne peut y exister de compétitions. Mais cette activité dépend de la FFESSM, qui est une fédération française sportive parce qu'elle propose des compétitions dans des activités autres que celle là (apnée, tir sur cible, orientation, etc...) pour ce qui est de la formation des encadrants bénévoles et de la délivrance des diplômes de niveau.De même la voile est une activité qui comprend des compétitions : régates et courses au large (peut être d'autres, que je ne connais pas). Mais elle comprend aussi tout un pan d'activités qui n'ont rien à voir avec la compétition et donc rien à voir avec un sport. La navigation de plaisance, par exemple. Quelle compétition pourrait on envisager chez ceux qui prennent une année sabbatique sur leur voilier ? Le nombre de jours ensoleillés ? La navigation dite de plaisance, la petite et grande croisière, le nomadisme en voilier, sont des activités de voile mais ne sont pas des sports, même si la formation de l'encadrement bénévole de ces activités est à la charge de la FFV. Bon, ok, pour certains, tout ça ce n'est pas de la voile, mais du "promène couillons" . Mais on peut cesser de mépriser l'autre, et élever un peu le débat, non ?Un autre sujet qui tombe régulièrement, c'est celui du dopage. En cours, je me souviens parfaitement qu'on affirmait que tous les sports étaient concernés, et que cela date des premiers JO de la Grèce antique. ·le 21 fév. 18:50
Funky Junky:Faby9, heureusement que la définition que tu donnes n’est pas ton opinion, car celle du Larousse est un peu différente (voir sur le Net) et le développement ces dernières années du sport loisirs (sans compète), du sport santé (généralement en ehpad) et du sport adapté (pour les personnes en situation de handicap) montre bien que le sport existe sans compète...et heureusement ! ·le 22 fév. 02:00
Funky Junky:Edit: le sport adapté comprends aussi de la compétition.·le 22 fév. 02:01
21 fév. 2021
2

Le bon docteur JP D M ben y sait tous sur tous et pis c'est tout, mais les autres y sont méchant ou con ou vénale des fois les trois à la fois, c'est un complot médiatico politique financier à la solde des laboratoires pharmaceutique.

D'ailleurs il parait que le bon JP D M est en train d'écrire son 13 ème livre: tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le dopage dans la course au large ben ouais faut ben vivre.

Aller faire un survol sur son blog dopagedemondenard.com[...]/


21 fév. 2021
2

La voile n'est pas un sport ?
ha !

C'est justement l'inverse que la FFV promet.
Tous les clubs de voile de la planète parlent de sport pour le domaine de la voile, tout comme les clubs de football, de hand ball etc.

La voile est bien sur un sport et enseignée comme telle aux jeunes des écoles qui font des semaines d'enseignement de voile, tout comme aux moins jeunes que ce soit sur dériveur ou voiliers habitables.

Et heureusement, cela fait découvrir les sensations et le plaisir sur l'eau à bien des jeunes qui ne connaissaient aucunement la voile.

Il y a le sport de compétition (régate) et le sport plaisir.
Il ne faut pas amalgamer les deux ni les opposer, car les voileux "pourle plaisir" peuvent aussi régater de temps en temps, comme des compétiteurs affutés peuvent faire de la croisière plaisir.

tous les cyclistes qui roulent sur les routes de France ne sont pas destinés à courir le "Tour de France", et ne se dopent pas pour autant même s'ils font 250km dans la journée pour leur entrainement.


21 fév. 2021
6

Il ne faut pas rester aux gros dopants des 70/80s, le dopage s'est amélioré depuis! Micro-dosages, hormones, etc. Il y a aussi des moyens de reculer le seuil de fatigue sans non plus prendre amphétamines etc.
Et dans le cyclisme le dopage commence à des niveaux assez bas...


21 fév. 2021
2

Le fric la dope deux parametres des meilleurs sportifs pros queque soit la diciplines dire qu ils y en a qui les admire c est desesperant


Adonnante:Le fric, la dope, tu oublies le pouvoir, le cul.
" deux parametres des meilleurs sportifs pros" tu oublies les politiciens, les journalistes, les artistes, les médecins, les juges, les avocats, les pêcheurs, les camelots, les ouvriers, les pdg, les ingénieurs, merdouille ça fait du monde le genre humain en somme. C'est désespérant. ·le 21 fév. 16:49
21 fév. 2021
0

Qui ne s'est jamais fait un ou plusieurs cafés bien serrés pour finir une nav de nuit en solo?
Y a t-il vraiment une grosse différence si on s'enfile un Guronzan classé rouge dans les liste des dopants?
Par contre sur 80 jours je croirais beaucoup plus à un entrainement de fond.


romphaire:Cela s'appelle un dopage de fond.·le 22 fév. 14:31
21 fév. 2021
1

Le dopage c'est pas seulement des produits pour gonfler les muscles...

Par exemple l'alcool et le cannabis sont interdits en compétition.

Pour la course au large, il peut y avoir 1000 produits très ultiles et assimilables à du dopage:

Lorsque plusieurs concurents sont aux coudes à coudes à la poursuite d'une dépression, dormir un peu trop peut coûter très cher, alors prendre un petit stimulant peut permettre de tenir. Pareil s'il y a une tempête à encaisser, sur un bateau en carton comme ils ont il faut alors être présent à 100%.

Puis quant le moment "chaud" est passé, comment résister à la tentation de prendre une petite pilule pour bien récupérer? Surtout qu'avec le confort de ces bateaux c'est pas évident d'avoir un repos de qualité.

Dans les moments de doutes, d'angoisse, de découragement, une petite pillule peut aider à faire passer...

Quand on a passé 3h dans le mât et qu'on a tout le corps tétanisé, un petit decontractant est parfois le bienvenu, pour la récupération physique et mentale!

Je ne dit pas que tous les coureurs ont usé de ces artifices, je ne pense pas que ce soit systematique ou institutionnalisé.

Par contre sur une course si longue, avec toutes les exigences physiques et mentales que ça implique, je ne peut pas imaginer que les coureurs n'aient pas une pharmacie de "au cas où".

Et je pense que ça n'enlève rien à leur exploit. Surtout que si on vise une compétition la plus équitable possible, il est à mon avis plus important d'encadrer les budgets que de contrôler les pauvres bonhommes qui sont largué sur un bateau invivable et fragiles...

En tout cas perso si je me lançait dans une course autour du monde en solitaire, j'emporterai à coup sur quelques stimulants, quelques decontractans, anxiolytique et autres.

Je ne suis pas adepte de ces produits et je partirais du principe de ne pas les utiliser, mais quant on se balance dans une telle expédition il faut être prêt à tout, sinon pas la peine de partir.


James :Très bien expliqué je trouve. Sur une course si longue on ne va pas se doper H 24 évidemment...Ce que certains ne comprennent pas c'est que la difficulté n'est pas linéaire, il y a des moments très durs et d'autres plus relax, on n'est pas obligé de se doper tout le temps. Le tout c'est d'arrêter avant l'arrivée ,juste le temps qu'il faut pour que ça ne se voie pas...De toute façon la face cachée de la course au large est très confidentielle, on n'en parle pas,personne n'a été attrapé...On ne me fera pas croire qu'ils sont tous blancs comme neige ,nom d'une pipe !·le 21 fév. 17:46
Flora :):Faudrait déjà se mettre d'accord sur ce qu'on entend par "dopage" ?Moi, si c'était nécessaire, je marchais au café, à la vitamine C (depuis j'ai appris que c'est nul) et aux granules d'Arnica... Lors d'un stage d'apprentis CdB avec météo difficile, j'ai vu le responsable prendre des amphét' (c'était courant à l'époque) mais pour une seule nuit...J'appelle pas ça du dopage.·le 21 fév. 18:12
moana29s:Pour se "mettre d'accord sur ce qu'on entend par dopage", il suffit de lire et respecter les directives officielles des organismes mondiaux gérant les sports de compétition:Le dopage, quant à lui, ne concerne que les sportifs qui, dans le cadre de compétitions ou de leur pré-paration en vue d’une compétition, utilisent des substances ou des méthodes interdites, inscrites sur une liste établie chaque année par l’Agence mondiale antidopage (AMA). Sans autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT), l’utilisation par les sportifs des substances inscrites sur cette liste est interdite."Si vous prenez une substance spécifiée interdite ou si vous pratiquez une méthode spécifiée interdite pour améliorer vos "performances" au sens large, vous êtes dans l'illégalite car en situation de "dopage"! C'est clair et nul n'est sensé ignorer la loi et les moyens de s'informer. Pour Info, le café et la vitamine C ne sont pas inscrites sur la liste des produits dopants. Les amphétamines, plus guère d'actualité, sont elles inscrites sur la liste infinie des produits dopants. Mais il est également récurent que tous les "fautifs" en ce domaine et ceux qui les soutiennent ne seront jamais à cours d'alibi pseudo "légitimes" afin de justifier leur situation hors la loi du sport de compétition ! La nature humaine est ainsi faite et il est légitime que les règlements soient stricts pour y remédier!·le 21 fév. 18:55
21 fév. 2021
4

A partir du moment où tu prends une substance pour signer une maladie (réelle) ce n'est plus du dopage.
D'ailleurs c'est étonnant le nombre de cyclistes qui ont de l'asthme!


matelot@17523:Oui, et ce dès l'école primaire, où ils ne font jamais de crises d'asthme et dont les parents ne sollicitent d'ailleurs aucun PAI pour autoriser la détention de ventoline dans le cartable, car ils n'en ont besoin que le week-end!·le 21 fév. 18:36
21 fév. 2021
3

En complément à mon post au-dessus, le texte gouvernemental définissant et encadrant la prise des produits dopants et la pratique des méthodes "dopantes".



Flora :):Merci pour ce document officiel.·le 21 fév. 20:00
21 fév. 2021
0

Allez un p'tit coup d'amphétamines, juste une fois promis puisque c'est pas du dopage...
Remarque j'ai un pote pilote de ligne qui quand il faisait trop la fête aux escales étant jeune se faisait une petite ligne de coke juste avant le décollage pour retrouver le punch...joli décollage commandant !
Maintenant il bosse à Air France il a dû se calmer...
Bon là en attendant c'est un bon massage récupérateur dont j'aurais besoin,et ma copine est bien loin...
On n'a plus 20 ans et cet après-midi c'était beau de voir ceux qui ont du niveau (pas moi!) faire des loop et des jolies figures dans les vagues...
Un vrai temps de printemps même pas eu froid moi qui suis très frileux...l'air était à 18 à midi...
Là maintenant c'est le vent qui mériterait un coup de dopage,il n'y a plus rien du tout alors que la météo nous dit 20 nœuds rafales à 30...incompréhensible?


romphaire:Et les chirurgiens ? J'ai oublié le nom de leur dopant avant de manipuler le bistouri.·le 21 fév. 19:42
Adonnante:Mon chirurgien c'était triple Chivas sinon grosse cata bon ya prescription il est mort d'une cirrhose histoire malheureusement vrai ·le 21 fév. 20:08
21 fév. 202121 fév. 2021
0

Zut alors, je prends un anxiolytique léger prescrit par mon toubib car il m'a dit que je vivrais mieux et que je serais plus agréable pour mon entourage (surtout par ses temps de Covid). Si je faisais de la compet, je serais donc dopé ? Donc un anxieux ne pas faire de sport (qui implique compétition).
Même question pour la mélatonine, que tout le monde ne secrète pas de la même manière. Et le coup de téléphone à la famille qui fait secréter des endorphines, c'est aussi du dopage ?
Et ces athlètes féminines qui secrètent naturellement beaucoup de testostérone (de tête), on en fait quoi (problème réel !).
PS Et dans le cas où Jean Le Cam aurait pris des décontractants musculaires à 61 ans, j'ai du mal à le considérer comme dopé...


James :J'ai d'ailleurs remarqué que quand on fait un câlin certaines douleurs disparaissent sur le moment...c'est bien le corps humain...Bon après ça revient vite hélas...·le 21 fév. 19:45
Patxaran:"je prends un anxiolytique léger prescrit par mon toubib car il m'a dit que je vivrais mieux et que je serais plus agréable pour mon entourage". l'"entourage" comprend aussi H&O?·le 21 fév. 19:55
ourob:Ben que tu le veuille ou non tous ces medocs sont interdits en compet...La cortisone aussi est interdite, pourtant ça me semble idiot de ne pas en mettre dans la pharmacie de bord...Quand je faisait de la compet j'avais un pote qui prenait un valium avant chaque courses pour gérer le stress... alors qu'on avait 15 ans et qu'on courrait en départementale!Le "dopage" est donc très repandu, et à tous niveaux...À mon avis il est illusoire de penser arriver à le supprimer...Pour en revenir au VG ce que je voulais dire c'est qu'évidemment il y a usage de substances interdites car considérés comme "dopantes", mais qu'en l'espèce je pense que pour ce type de courses c'est inévitable, et que personne n'est dupe, c'est pourquoi les contrôles sont légers.À mon avis si on chasse ces petits coups de pouce sur une course comme le VG ça diminuerais la sécurité mentale et physique des coureurs...Mais comment justifier que des substances interdites dans tous les autres sports soient autorisées uniquement pour la course au large!·le 21 fév. 22:24
Patxaran:A la réflexion, je serais pour encourager un certain nombre de Héossiens à faire comme Pythéas et de se "doper" aux anxiolytiques légers avant de se connecter sur le forum. Vive la dope pour la tranquillité des débats!! ;-)·le 21 fév. 22:37
Polmar:Pour rebondir sur le message de Pythéas. Il fut un temps où les athlètes féminines soviétiques étaient mises enceintes deux mois avant les grandes compétitions internationales. Puis après l'exploit IVG.Dopage naturel??? ·le 22 fév. 11:32
Patxaran:Et on "gonflait" les nageuses de l'allemagne de l'est....·le 22 fév. 11:36
21 fév. 202121 fév. 2021
0

MDR. Je viens de passer de -1 à 0, merci, encore un effort, les autres !
Un 0, ça peut vouloir dire que tout le monde s'en tape, ou qu'il y autant de pour que de contre..
Drôle de système !


James :Pas assez d'anxiolitique apparemment...reprends une pilule ça ira mieux ,non ?Je t'ai mis un moins un, ca va te booster tu verras...gaffe tout de même au mélange avec l'alcool !Cordialement ·le 21 fév. 20:16
21 fév. 2021
1

Ça me rappelle un valeureux motard dans les premiers Paris Dakar, on lui avait demandé comment il se préparait, il avait répondu

🤓🤓🙈😇

Par les plantes : Houblon et Tabac

Et d après des copains qui le connaissaient c était vrai


21 fév. 2021
21 fév. 2021
4

Ah il est fort José de Calypso! Il nous balance l'air de rien 😇 un fil sur le dopage et pas une intervention de sa part 😎 nous on s'étripe sur ce fil, intéressant au demeurant et lui il compte les points avec son verre 🍻 à la main.... Remarque c'est peut-être sa manière à lui de se doper 😂


21 fév. 2021
0

C'est il me semble juger un peu vite et croire que l'on est tous devant nos écrans dans l'instantanéité...
Il a posté il y a 12 heures seulement...
Aujourd'hui c'est dimanche et il est peut-être sur l'eau tout simplement...
Ou pas connecté ?
Laissons du temps au temps et arrêtons de focaliser sur l'écran comme si c'était la vraie vie...


moana29s:Cool, c'était de l'humour.... Couvre-feu difficile ? 😋·le 21 fév. 21:38
James :Pas de soucis,tant mieux si c'est de l'humour !Le couvre feu ne me gêne pas,juste si je vais courir à la plage je dois rentrer plus tôt...Arrête de te faire un film non ?Ou tu as mis une caméra cachée dans mon canote et tu vois que je suis ultra énervé ?Cool man...·le 21 fév. 21:47
21 fév. 202121 fév. 2021
0

Allez, pour remettre de l'huile sur le feu:
Qu'en est-il de la triche par routage à distance, et même du pilotage à distance dans le VG? Même plus besoin d'être parfaitement lucide donc.


Scotland:C'est un sport de gentlemen... même s'il y a des filles 🤣. Perso, je pense qu'il doit y avoir des codes radio du genre "euh, là, t'es sûr ?" ou directement des questions "euh, tout va bien là, parce que..." mais pas grand chose de plus... De toute façon, la lecture des fichiers météo, les options avec les routages où sont entrés précisément les polaires de leurs bateaux, le temps qu'ils passent à la TAC, tout ça leur permet de faire leurs propres routages... C'est sûr qu'un Bernot (ou autre) pourrait leur donner un coup de main, mais ils sont déjà assez forts eux-mêmes. Le pilotage à distance ? C'est à dire ??? Comme déjà c'est le pilote auto qui barre 99% du temps, quel intérêt ? Non, ils voient les vagues, l'état général de leur bateau, là, pour le coup, il vaut mieux qu'ils gèrent eux-mêmes leurs bateaux !·le 21 fév. 22:18
tdm2023:On irait vers une prolétarisation du skipper ? C'est à dire que son savoir-faire lui serait peu à peu ôté et qu'il deviendrait un simple exécutant de tâches dont le sens serait construit ailleurs ?·le 22 fév. 07:53
Arzak:@mickmarker;tu veux dire que les skippers passent leur temps à ronfler et à boire des coups, se réveillant uniquement pour la vacation vidéo ?Ha, oui, les bateaux sont téléguidés à partir de la terre, j'avais oublié !;-)·le 22 fév. 10:48
mickmarker:@Arzak, lol, c'est un peu ça, l'aspect marketing-spectacle-vidéo est en train de prendre le dessus, en plus d'être super-bon marin (ça, sûr, je le reconnais), il faut aussi être bon acteur.Mais pour gagner, il en faut plus: une équipe de 5 ou 10 personnes, même à terre, sera plus efficace qu'un solitaire seul en mer, vraiment seul, sans vraiment aucune assistance à distance, il n'y a pas photo, les médocs en plus si besoin évidemment.·le 23 fév. 08:55
21 fév. 2021
2

Hemm... d'après les préparateurs, c'est pas les marins qu'on dope mais les bateaux ;-)
Cdlt
JM


22 fév. 202122 fév. 2021
3

Le pâté Hénaff est il un produit dopant... t'en prends au petit déjeuner, t'as la pêche toute la journée ! et clac clac clac, la boîte est ouverte !


romphaire:Duduche, tu me shootes là.·le 22 fév. 14:34
Duduche Braz:Il paraitrai que ce produit dopant soit utilisé par certains matelots de la marine nationale. Et même par certains astronautes. ·le 26 fév. 07:51
22 fév. 2021
0

Moi ce serait plutôt le confit....
"Non, c'est pas lourd, le confit" (le bonheur est dans le pré)


Flora :):Bien d'accord et on garde la graisse pour faire sauter des patates quand on n'a plus grand chose...·le 22 fév. 09:35
Patxaran:;-)·le 22 fév. 09:50
Polmar:Mais là tu as du gras qui va se mélanger à l'huile des vérins!·le 22 fév. 11:34
22 fév. 2021
0

Pour résumer, il y a de fortes chances que les mecs prennent des trucs, mais que ce ne soit pas déterminant.
Par contre des premiers aux derniers, le soutien "technique" doit être un peu différent; dans un reportage ils évoquaient pour 40k€ de facture Iridium...


22 fév. 2021
0

Je n'y crois pas trop non plus.Je ne vois pas Le Cam se prendre son shoot tous les matins.
Bientot on va parler du dopage technique en voile comme en vélo avec des petits moteurs électriques invisibles qui feront tourner l'hélice quand personne ne regarde.Tout est possible....


romphaire:Hors sujet·le 22 fév. 14:55
22 fév. 2021
0

Depuis des années, à chaque fois que faisais une course de nuit . Je me dopais.

J'étais le seul de l'équipage à être parfaitement opérationnel à 4 heure du matin.

Mon "dopant" : une canette de Red bull


Flora :):Beurk !·le 22 fév. 14:21
wararmor:La caféine est le produit dopant le plus utilisé quantitativement et...pas seulement dans le domaine sportif...·le 22 fév. 14:32
Pytheas54:Comme Flora, yeurk...·le 22 fév. 14:53
Polmar:Retour d'expérience d'une utilisation du red bull en sortie VTT avec mon fils.A un moment il était vraiment cuit.Il avait une canette sur lui.1/4 d'heure après, il a enclenché le turbo.Il m'a bien attendu à l'arrivée.·le 22 fév. 15:04
Pytheas54:Pour Polmar: pour ton fils effet placebo, et pour toi effet nocebo, sachant qu'il en avait pris. Pour Viking35, l'adrénaline du commandant de bord responsable après Dieu, et qui adore ce qu'il est en train de faire... ;-) ·le 22 fév. 16:20
romphaire:Je compatis·le 22 fév. 16:24
Polmar:Pythéas, prend ta tension et mesure ton rythme cardiaque avant et après ingestion de red bull; je doute que tu trouves les mêmes valeurs.·le 22 fév. 17:58
James :Je crois qu'il y a de la taurine dedans...Je me souviens d'une course de ski à Chamonix il y a bien longtemps, sponsorisée par Redbull, mais ces boissons étaient interdites à la vente à cette époque. Les flics sont venus saisir tout le stock...J'ai déjà goûté c'est vraiment pas bon...Les djeuns mélangent ça avec des alcools forts type vodka,effet garanti explosif !·le 22 fév. 21:27
viking35:Je confirme que je trouve le R Bull dégueu. Cela dit je me souviens encore de la première fois ou j'ai gouté du Coca Cola sns les années 50, j'avais eu ma même impression...·le 23 fév. 08:06
Arzak:Il m'est déja arrivé de boire ce genre de cochonnerie.Justement, en tant que dopant.Lors de longs trajets ou je devais absolument dormir d'urgence. 20 minutes de sieste et ce truc là (ou ses clones) et on se réveille bien, on tient la route pour quelques heures.Mais ça à un gout épouvantable, (hyper sucré "pour les jeunes") et contient pas mal de trucs chimiques.Bref à éviter si l'on peut !Je déconseille aux cardiaques, tout comme je déconseillerais à ces mêmes cardiaques une thermos entière de café ou de thé fort.·le 23 fév. 11:47
Rigil:Étudiant c'était le Guronsan, maintenant, un p'tit rhum Redbull ?·le 23 fév. 20:56
22 fév. 2021
0

Les tests urinaires sont guère compatibles avec la navigation hauturière.
Est-ce que la recherche de dopage dans les poils et cheveux est possible?
Si oui, il sera impossible de masquer une prise un ou deux mois avant.


22 fév. 2021
0

Dopage ou pas dans le vg je m en fous totalement .
Cette course, comme la voile de compète dans son ensemble est bouffée par le pognon.
Résultat : une poignée d élus, pas forcément les meilleurs marins mais ceux qui se démerdent le mieux pour trouver du pognon, naviguent avec des budgets se comptant en dizaines de millions d euros. (Et qui abandonnent quand l ordinateur tombe en panne !!!!).Cette course est devenu une chasse gardée ; et cette classe imoca ultra restrictive qui n arrange rien ; sans grand intérêt.

Il est vrai que la plupart d entre nous peuvent courir par procuration sur virtual regatta. (ce que bien entendu je n ai pas fait).
Les moins ruinés pourront se prendre pour Bestaven en s offrant les derniers ersatz pseudo imoca à vrais faux foils que Janneau Beneteau ne manqueront pas dans les prochains mois de présenter comme la seule façon intelligente de naviguer dans la société post covid. Biens relayés comme il se doit par leur super "boîte de comm",Voiles et Voiliers....

Par contre, une bonne vieille Transat, ouverte à qui veut se en donner un peu la peine ; Une transat à la Blondie Hasler sur son Folkboat, Jean Lacombe par la route nord sur son Golif.

Un truc accessible à tous avec NOS bateaux.

Et le retour au l état d esprit originel que la course moderne à totalement dénaturé : un homme, un bateau, un océan.


yantho:Le quernet en as tu discuté avec Ari Huusela, Alexia Barrier, Manuel Cousin, Miranda Merron, Clément Giraud, Pip Hare, Didac Costa, Stéphane Le Diraison. ..? Leur as tu demandé comment ils ont dépensé "leurs" dix millions ?
Peux tu nous donner la liste de ceux qui disposaient de "dix millions". Merci .Charles-Maurice de TALLEYRAND : "Tout ce qui est excessif est insignifiant. "·le 22 fév. 18:03
Le quernet:Talleyrand disait aussi : "on ne sort de la ambiguïté qu a ses dépens" (ce qui est fort quand on connaît le personnage !). Revenons à la voile. .Le seul navigateur que j ai, pour le moment, entendu contester la foire inflationniste du vg est Jean Le Cam. Peut être quelques autres l approuvent mais restent prudents.Mais la plupart rêvent d imoca dont les simples foils coûtent 20 fois le prix d un bon petit bateau pour courir le Jester. (merci Flora)·le 22 fév. 18:13
viking35:Que de c... Le budget de Miranda Merron était de 400 000 € et son bateau n'était pas assuré. Quand à Le Cam, quand il disposait de budgets importants, il ne tenait pas ce discours.·le 22 fév. 18:24
Le quernet:miranda merron 400 000. le cam 800 000.Dis nous maintenant les budgets d Alex Thompson, Jérôme Beyou ...Entre 15 et 20 millions.Tu déments ?Ceci dit, il est vrai qu a côté de une équipe de foot...Mais le sujet de base, je rappelle était le dopage.Avec de tels enjeux financiers, médiatiques et publicitaires , je veux simplement dire qu il est évident que la voile soit pour le moins en danger quant à cette question.·le 22 fév. 18:35
yantho:Ceux que j'ai cité ont de vx bateaux sans foils, ils cherchent des sous jusqu'aux dernières semaines, certains sont personnellement endettés, ils ne cherchent pas le podium mais aller au bout sans escale sans assistance. Ils font exactement un(e) homme/femme, un bateau, les océans. Ni moins ni plus (quoique ?!) que Jester. . ·le 22 fév. 18:36
Le quernet:Yantho : je partage ton jugement sur l esprit des coureurs que tu cites. Mais comme tu le dis toi même ils ne courent pas pour la gagne.Parce que pour remporter un vg, la premiere course à remporter est celle à l argent, aux réseaux.Il y a ceux qui gagnent...et les autres qui ne sont pourtant pas moins talentueuxPar exemple Helen Mac Arthur qui a abandonné la course exaspérée qu elle était par ce système financier médiatique publicitaire.Le prochain à en faire les frais pourrait être Armel Tripon.... Était il dans ta liste·le 22 fév. 18:54
viking35:"Par contre, une bonne vieille Transat, ouverte à qui veut se en donner un peu la peine ; Une transat à la Blondie Hasler sur son Folkboat...Un truc accessible à tous avec NOS bateaux." Informe toi, cela existe. Il suffit de t'y inscrire·le 23 fév. 08:08
Arzak:@Le quernet; mais que de haine envers cette course et ses coureurs !:-(·le 23 fév. 11:49
22 fév. 2021
3

une bonne vieille Transat, ouverte à qui veut se en donner un peu la peine ; Une transat à la Blondie Hasler sur son Folkboat, Jean Lacombe par la route nord sur son Golif.

Les Anglais l'organisent, ça s'appelle le Jester Trophy !
Elle part l'an prochain je crois de Plymouth.


Arzak:Pourquoi vouloir "faire une course" avec des bateaux lents qui ne sont pas fait pour cela ?Il suffit de se faire "sa" transat', sans course !;-)·le 23 fév. 11:50
Le quernet:arzak : pourquoi ne pas faire une course avec des bateaux lents ?Crois tu vraiment que les Imoca soient faits pour cela.? On envoie les coureurs au casse pipe sur des tours monde a bord de bateaux toujours plus extrêmes, plus rapides, mais aussi toujours plus chers, toujours plus dangereux et toujours moins marins. Tout cela parce que la voile est rongée par des enjeux financiers et médiatiques. Entre un Imoca rapide, et un Joshua dit lent, mon choix est tout de suite fait.·le 24 fév. 08:09
Polmar:Ben moi, le Joshua j'ai connu, je le laisse à d'autres.L'IMOCA aussi car je ,n'ai,pas le niveau.Les courses lentes existent; du moins les course avec des bateaux pas rapides. Ce n'est pas pour cela que leurs équipages ne se défonceront pas pour aller plus vite que les copains!·le 24 fév. 08:33
viking35:Le quernet, il te faut développer : "toujours plus dangereux et toujours moins marins." Car je constate l'inverse.·le 24 fév. 10:08
Arzak:C'est vrai que s'il y a de la casse, il y en a moins aujourd'hui qu'il y a vingt ans !·le 24 fév. 10:32
Le quernet:Des quilles pendulaires et des bateaux qui se remplissent d eau en un rien de temps ; des bateaux qui se pètent en deux en rentrant dans la lame ; des bateaux de moins de 8 tonnes pour 60 pieds et des surfaces de toiles de 400 m2 ; des bateaux sans fran·le 24 fév. 16:46
Le quernet:désolé mauvaise manipulation. je reprends :donc des bateaux sans franc bord.Des coureurs (j oserai dire des gladiateurs marins) soulèvent d ailleurs la question de la securisation des Imoca avant qu un drame ne survienne.Il y a eu durant cette course ses avertissements sans frais. Ce ne sera peut être pas le cas à chaque fois....On dira que ce sont des fortunes de mer ; mais pas du aux bateaux trop fragiles et trop extrêmes ....Sinon, Polmar, moi aussi j ai eu la chance de tirer quelques bords sur Joshua il y a (déjà! ) beaucoup d années. J ai bien aimé et repartirai volontiers Mais si tu préfères le Pen Duick 3, qui a aussi couru le VG, c'est est OK. Mais ne le connaissant de moi même,je ne m y suis pas référé. ·le 24 fév. 16:58
22 fév. 2021
0

Oui. Merci j avoue que je ne la connaissais pas. Comme quoi elle est un petit peu moins médiatisée que le vg et bientôt la Jacques vabre .
J'ai vu ton fil à ce sujet juste après avoir répondu sur celui-ci.
Je vais regarder ça de plus près.
Entre mon vieux Loctudy et mon aztec trimaran à remettre en route, reste à choisir le bon cheval


Flora :):Il va y avoir le Golden Globe aussi, la deuxième édition , TDM en solo, qui concerne des bateaux "normaux".·le 23 fév. 08:49
Adonnante:Le quernet il y a aussi le Global Solo Challenge www.hisse-et-oh.com[...]allenge ·le 23 fév. 11:52
22 fév. 2021
2

Et vous avez vu ces chariots de grand-voile totalement intégrés sur l'America, ça devient des rails de coque. Illégal.


23 fév. 202123 fév. 2021
1

Heu...dans le milieu de la régate à la voile certains disent "tous tricheurs ces regatiers" ! Je ne vois vraiment pas pourquoi le dopage serait absent de la voile de compétition ?


23 fév. 2021
4

Juste une petite expérience. On a eu des centaines de gamins en école de sport. Depuis les petites régates départementales, jusqu'aux podiums au France (une bonne dizaine), 2 champions du monde en SL16, 2 qui sont partis en P.O., et Benjamin qui après ses années en Tyka et SL a continué en figaro puis au VG.
A aucun moment on a pu observer un quelconque dopage.
Oui, chez les ados des velléités de Red Bull, vite tournées en ridicule. Mais que ce soit dans l'esprit ou dans l'objectif, à aucun niveau, en côtoyant des entraineurs et des coureurs, je n'ai vu un état d'esprit qui aurait pu ouvrir sur un dopage. Après....


24 fév. 202124 fév. 2021
4

J'ai fréquenté et navigué avec des dizaines de coureurs plus ou moins pros, jamais je n'ai entendu parlé de dopage. A moins de considérer que boire du Coca Cola , du café à forte dose ou du Red Bull n'en soit.

Par contre, oui, les régatiers trichent. Du moins, un certain nombre.
Le phénomène du "pas vu, pas pris" s'est amplifié avec la jeune génération. Avant, (20 ans ) tricher était marginal.


24 fév. 2021
0

JP de Mondernard a besoin de vendre sa salade, le dopage est son fond de commerce, et comme il est dans la "dernière ligne droite" et qu'il s'est rendu compte que le Vendée Globe est devenu médiatisé, il en profite pour "jeter son pavé dans la mare" en sachant que cela fera un certain bruit et fera "promotion" pour son prochain article ou bouquin.


Adonnante:Pas mieux, il serait peut être plus utile au CH de Dunkerque il recrute . . .·le 24 fév. 19:39
Le quernet:arzak : pourquoi tant de haine à l égard de Montdernard ?·le 24 fév. 21:51
24 fév. 2021
0

Un peu hs mais :
J'ai assisté à une conférence sur le figaro , la course.
2 coureurs qui disaient bien qu'ils leur fallaient plusieurs mois pour s s'en remettre.
Leur technique : au moment où ils n'en pleuvent plus , ils dorment 15 minutes. Un peu comme un téléphone portable déchargé que l'on met en charge pendant quelques minutes avant utilisation.


viking35:Cela ne devait être que des seconds couteaux. Il ne faut pas se mettre dans le rouge.·le 24 fév. 20:53
lolapo:De mémoire, ce sont des bons.Ils ont écrit un livre.Il y a.4 ans peut-être ??Tu nous diras si ce sont des " seconds couteaux " .·le 24 fév. 22:53
matelot@17523:J'ai couru quelques années sur le RORC avec quelques figaristes (de l'époque des halfs), en particulier un fastnet où le gars, de temps en temps, s'allongeait juste 10 minutes au fond du cockpit, se réveillait en sursaut frais comme une rose pour les deux heures suivantes et ainsi de suite...Pas besoin de dopants, juste de l'entrainement, du mental.Quand je courais en mini, je n'arrivais pas à réduire mes tranches à moins de 20 minutes mais pas question de prendre autre chose que du coca ou du café avec un mars et c'était suffisant...·le 24 fév. 23:12
lolapo:@ viking Le second couteaux s appellent :Macabre et Hardy·le 26 fév. 02:54
lolapo:Macaire !!·le 26 fév. 02:55
viking35:Ils ont tort. Pour cela , il leur suffit de relire les conseils du Dr J.Y. Chauve. ·le 26 fév. 05:15
lolapo:Tu leurs diras.Je ne suis pas regatier...C'est juste une anecdote.·le 26 fév. 23:10
24 fév. 2021
2

Les courses du genre Figaro sont les plus dures car relativement courtes. La tentation est grande de prétendre ne pas dormir pendant 3 ou 4 jours.
J'ai fait le championnat d'Espagne des solitaires en 2004, niveau amateur, rien á voir avec un Figaro, mais j'ai vu de tout. Certains prétendaient ne pas dormir pendant 48h et bien plus (régates en moyenne de 150 á 400 milles) á base de litres de Red Bull et de pilules pour d'autres. Quand on voyait la tête et les réactions de ces gusses á l'arrivée on ne pouvait en déduire qu'une chose: c'est totalement contre productif. (La preuve c'est qu'avec mon thé du matin et mes gros dodos dès que je faisais du près je les ai tous battus).
D'autre part j'ai coaché (lire fait l'électricien,le strateur, le chauffeur, le souffre douleur etc...)le fiston sur 3 minitransats d'affilée. Il y a eu beaucoup d'études de sommeil, d'aide psychologique, mais á aucun moment il n'a été question d'une quelconque aide chimique, ça ne semblait pas être dans l'air, du moins de notre côté.
Ma petite conclusion personnelle: sur un Vendée Globe ça ne doit pas avoir le moindre intérêt. Sur un Figaro j'en suis beaucoup moins sûr.


24 fév. 2021
2

J en ai vu des choses par manque de sommeil...


matelot@17523:Et les hallucinations, sur un bateau, et encore plus en solo, ça peut très mal finir!·le 24 fév. 23:15
Le quernet:Après une quarantaine de heures sans dormir car je avais voulu sauter une escale pour aller plus vite, j' aperçu au petit matin la Jeanne d Arc avec ses feux tout allumés ( c'était il y a quelques années). Je fis route pour la voir de plus près (qu'elle idée, sans doute aussi allaient ils me jouer la Marseillaise en reggae).Je m'approchais doucement (encore heureux) lorsqu un peu de iucidre me revint : "quel con. ce n'est pas la Jeanne, c'est la centrale nucléaire de paluel).Virement au 0 Il valait mieux que j hallucine cap au nord.....·le 25 fév. 22:23
Le quernet:A me relire, je crois que là aussi, mieux vaut que j 'aille dormir.·le 25 fév. 22:25
26 fév. 202126 fév. 2021
2

Redite. Il faut sortir des années 80. Si prendre des amphétamines ou de la cocaïne sur un vg ou une Figaro est absurde et contre-productif, il existe des dizaines de produits qui aident à la récupération, à la concentration, etc. Encore une fois ce n'est pas ultra déterminant, ce ne sont pas des produits type pot belge du cyclisme,et ils n'auront pas forcément d'effet négatifs au long terme.


26 fév. 2021
0

Tant que le dopage n à pas été démontré, il n existe pas. C'est est juste une règle élémentaire de Droit.
Pour autant, il ne doit pas y avoir de tabou.


26 fév. 2021
0

Un bon doping c'est la pleine lune,effet garanti !
Là je viens de bosser sans efforts,même pas arrêté pour manger avec cette belle lune.


27 fév. 2021
3

Calypso2:c'est honteux de suspendre un sportif parce qu'il a oublié de mettre son réveil à sonner ... alors qu'il ne pouvait en aucune maniere étre dopé ça se saurait ...mdr·le 27 fév. 18:42
Adonnante:Eh donc Sofian Bouvet en 2018 était dopé ? NON ·le 27 fév. 19:14
Polmar:Tout de même, à son niveau, même si officiellement c'est un amateur, cela ne fait pas très pro de se prendre 3 avertissements!Errare humanum est, perseverare diabolicum !·le 27 fév. 21:09

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (61)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021