Au mouillage sur l'ancre principale....et le vent monte, monte!

J'aimerais bien connaître votre manière de réagir dans ces conditions météo lorsque vous n'avez pas de guindeau et que vous hésitez à remonter le mouillage d'une bonne longueur ajoutée en considérant l'évitage du bateau par rapport aux autres bateaux.

L'équipage
31 oct. 2003
31 oct. 2003
0

il y a deux problèmes différents

si tu veux partir ailleurs en attendant que ça se tasse, il est toujours possible de larguer le mouillage au bout d'un filin muni d'un flotteur ( parre battage par exemple) et revenir le récupérer quand c'est possible.... si personne est déjà passé par là auparavant

pour ça pas besoin de guindeau

si tu veux assurer ton mouillage et rester, le guindeau sert à rien et tu dois improviser en fonction des circonstances à l'aide du moteur, du mouillage secondaire, enfin de toutes les manières possibles et au mieux des circonstances

amicalement

31 oct. 2003
0

même si..
certains sont contre, mais dans ce cas là, je reviens au moteur sur l'ancre, sans la faire riper, et je fais si possible un vrai empennelage classique (il faut etre deux évidemment)

seul, je fais un "faux empennelage" en descendant la seconde le long de la chaine

et aprés je rajoute encore la troisieme ( ou plus si affinité!)

et le lendemain, je prévois une heure de plus avant appareilllage pour débrouiller tout le m....

si le fond est rocheux, un équipier plongeur est le bienvenu...mais au moins on a passé la nuit en regardant les autres riper, ce qui fait toujours du bien..

31 oct. 2003
0

Au pire
Tu descends ton 2eme mouillage directement sous le nez du bateau. Si le 1er dérape et avec un minimum de chance, le 2ème va crocher.

Testé et approuvé par 50 noeuds à l'Ile d'Elbe

31 oct. 2003
0

mieux vaut
J'en connais au moins deux qui ont écrit dont un ici même et l'autre dans une de nos chères revues :

Il vaut mieux avoir une bonne ancre que deux mauvaises.

Et là tu dors d'un oeil et çà tient.

L'empennelage, c'est la loterie.

Stéphane

31 oct. 2003
0

empeneler
c 'est quand meme mieux d empeneler les deux ancres sur le meme mouillage.

reprendre la chaine avec un bout sur les deux taquets. le bout amorti les tractions et le guindeau est protegé des a-coups

31 oct. 2003
0

Le palan de dimanche
Astuce de vieux: si t'as pas de guindeau, tu frappe un palan (4 brins au moins pour ne pas te crever) au pied du mat et tu croche le mouillage avec un noeud de bosse, et petit à petit tu remonte ton mouillage.

31 oct. 2003
0

mouillage sur ancre principale
bonjour à tous, et en réponse a MP au sujet de la tenue sur mouillage principal.
D'expérience sur le plan préventif, quelques règles simples à respecter (autant que faire se peut) pour éviter les galères futures :
- choisir le fond sur lequel on va mouiller : à vue si c'est posible (eau claire), certains sondeurs peuvent le faire, mais il y a aussi la carte de détail, ou le bon vieux plomb de sond (à bout suiffé). Il est évident que la tenue en vase ou sable sera éminemment meilleure que dans un herbier.
- si la place le permet, et si débarquement à terre prévu, mouiller directement une dizaine de fois la hauteur d'eau (sauf arrêt/apéro).
- une fois mouillé, toujours s'assurer, avec moteur AR à fond, que l'ancre est bien crochetée, et ne jamais hésiter à remouiller - même si c'est chiant - si l'on a un doute, même mince.
- sur des fonds à tendance rocheuse, TOUJOURS oringuer pour pouvoir récupérer l'ancre si elle est engagée.
Ces principes de base doivent déjà pouvoir éviter quelques déagréments si ca commence à s'énerver.
Sur le plan curatif : ca y est, ça s'énerve, la chaîne se tend de plus en plus souvent, eet l'on se demande si "ça" va tenir... plusieurs solutions :
- si l'on devient exposé au vent et à la mer dans un mouillage qui auparavant était abrité, et que l'on voit qu'il ne s'agit pas de rafales d'un orage isolé qui durera peu de temps, il faut partir avant qu'il ne soit trop tard, et que les conditions empirent ; pour celà, déraper "main sur main" si l'on n'a pas de guindeau, ou avec la technique d'Aldorande, au palan avec noeud de bosse.
- si cette manoeuvre ne réussit pas, il faut "larguer le mouillage par le bout'",comme le dit JP, avec barre-battage ou bouée dessus, avant de revenir le chercher quand les conditions seront meilleures. Cette technique était souvent utilisée par les grands voiliers autrefois.
- si l'état de la mer permet de rester sur place, mais que ça "tire" dur, il ne faut pas hésiter à rallonger une longueur de chaîne conséquente, bien sur en fonction des possibilités (proximité de rochers ou de bateaux)
- une autre possibilité que j'ai plusieurs fois employée par nécessité est de soulager au moteur le mouillage sous les rafales les plus fortes (le vent est rarement d'une régularité totale).
Il reste enfin à aller porter une 2ème ancre si les conditions de vent le permettent en affourchage, ou à empenneler "sous le nez" comme le préconise Nautilus (plus simple et sûr).
Bons mouillages

31 oct. 2003
0

comment vous faites avec le moteur ?
donc ça souffle fort, la chaine ou le cablot qui arrive à l'avant se tend à bloc, le bateau tire un bord à droite, est violemment rappelé pas la chaine, repart tirer un bord à gauche et ainsi de suite.

comment vous faites avec le moteur ? sauf rester à la barre la nuit entière pour essayer de contrer les "bords naturels" du bateau, j'ai l'impression que le moteur avec barre au centre fasse plus de dommages qu'autre, il amplifie la vitesse des "bords" et donc la violence du rappel.

je utilisé le moteur une fois dans un mouillage avec un bateau/ancre de location mais car il y avait 4/5nd de courant et le bateau restait droit comme dans un rail, ne bougeait pas à droite et à gauche

comment vous utilisez le moteur avec le bateau qui tire des bords?

31 oct. 2003
0

si tu as un ketch ou une goélette,
dèja tu aura au préalable envoyé une toute petite voile de tape cul pour te maintenir bout au vent ou toute technique connue permettant de se maintenir, mais je suis pas sûr que c'est dans la grande piaule que le bateau a le plus tendance à se dandiner sur son mouillage

sinon tu utilises le moteur pour "détendre" le mouillage et tu largues tout pour aller voir ailleurs

si tu es pas en détresse, la demande ci dessus te concerne pas et tu vas "dormir tranquillou" ou boire ton apéro suivant l'heure

en tout cas c'est jamais une situation facile et il existe malheureusement pas de réponse toute faite

bye

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (42)

Les enfants de la mer

novembre 2021