Attention tirant de cadène

Cet année j'ai vu 3 bateaux d'une vingtaine d'année démater suite à la casse d'un tirant de cadène ...

c'est délicat car extérieurement on ne voit rien ou quasi rien ..

et un jour crack et là c'est dématage assuré, plus trou dans le pont.

L'équipage
23 oct. 2008
23 oct. 2008
0

est-il possible
que tu donne plus de details ???
Maurice.

23 oct. 2008
0

détail
sur beaucoup de bateaux les cadènes de haubans sur le pont sont reprises à l'intérieur par un tirant.
c'est souvent un rond inox d'un diamètre de 15 à 20 mm qui est soudé sur une plaque à ces deux extrémités.

une d'elle est boulonné sur un gros raidisseur sur à la laison fond / bordé.

la cadène est boulonnée sur l'autre extrémité à travers le pont.

si le tirant casse (j'en ai vu 3 cet année ..) il passe a travers le pont arraché par la cadène (elle même tiré par les haubans) et on démate.

l'une de celle que j'ai put voir cassé à cassé 10 cm au dessus de la soudure, en plein rond, a un endroit sans contrainte spécifique.

l'analyse des morceaux laisse apparaitre comme une paille ...

mais peut on parler de défaut d'origine pour une pièce qui a fait son travail pendant 25 ans ....

voila imaginé qu'un rond inox de si gros diamètre peut casser du jour au lendemain est assez inimaginable et doit être signalé.

23 oct. 2008
0

c'est qui
qui se prend pour moi la?

23 oct. 2008
0

je vous retourne
la question

23 oct. 2008
0

pourquoi ne pas s'inscrire ?
- j'aime mon indépendance.
- je n'ai pas envie de me vilipender en public.
- parce que je n'adhère pas à certaines idées véhiculé ici.
- je ne tiens pas a créer de copinage virtuel et être emmerdé sur mon ponton par des voisins qui parce qu'on fréquent le même port vont s'imaginer copains.

ce que disait Brasens résume bien ma pensé "quand on est plus de 3 ont est une bande de cons"

je retourne bosser ...

et surveiller vos tirants.

Ps : je vous laisse libre de vos choix, laissez moi libre du miens.

23 oct. 2008
0

bien mon garçon ...
on me pose une question je répond ..

que fais je là ..je transmet une information qui me semble importante ..

si c'est pour que l'on m'emm.... je m'abstiendrais

c'est quand même fou comme il est impossible que la transmission d'une info ne puisse ce faire en tant que tel sans être de suite pollué par des commentaires inutiles.

23 oct. 2008
0

ET
le choix de Liberté de Kaneka et aussi respectable que le choix inverse.
Il respecte la charte, est un garcon poli, qui ne mange pas avec ses doigts (quoi que ...) ni ne rote ni ne pete a table.
Il a parfaitement le droit de ne pas etre d'accord avec d'autres, et le fait qu'il le dise fournit un excellent indicateur de l'affection qu'il nous porte.

23 oct. 2008
0

....
Ah qu'elle est bonne celle-là!!!!!

23 oct. 2008
0

Pourquoi ne pas s'inscrire
Cela spprimerai tout quiproquo .

23 oct. 2008
0

alors
que fais tu là,

lancement d'un sujet pas polémique à la base quoique

propos déplacé d'un forum qui ne vous conviens pas mais pourtant fréquentez

étrange démarche, enfin pas pire que la mienne ;-) , à moins que vous ne soyez pas si inconnu que cela, mais utiliser l'identité d'un autre membre est plus que étrange,

23 oct. 2008
0

Pas obligé de dire qui tu es pour t'inscrire

un pseudo neutre, pas d'E-mail visible, un avatar neutre, et puis c'est tout.

Tu seras connu (ton pseudo) comme quelqu'un dont les interventions sont fiables. Ca t'évite de tout retaper pour te connecter, ça t'évite peut-être, jamais vu ici, quelqu'un qui écrit à ta place pour te nuire. Ca t'évite les complications possible lorsque 2 personnes (honnètes) ont le même pseudo

23 oct. 2008
0

oui
mais dans ce cas qu'il se trouve un pseudo qui evite la confusion car mois je suis inscrit

23 oct. 2008
0

pardon ...
dois je aussi renomer mon bateau ?

peut être ma femme et mes enfants aussi ?

23 oct. 2008
0

on est pas obligé
d'adopter le nom de son bateau comme pseudo .
Le mien s'appelle Fabius, j'aurais l'air de quoi avec un pseudo pareil ?
Prends le nom de ta femme, en plus ça lui fera peut-être plaisir .

23 oct. 2008
0

le but
est juste d'eviter la confusion
alors ne soit pas plus bete que tu ne l'ai
ou sinon je vais croire que ton seul but est d'emm... les autres
pour en revenir au sujet
peut tu nous donner les types de bateaux auxquels ces mesaventure sont arriver et dans quelle region du monde?

23 oct. 2008
0

en réponse à ta question
je suis convaincu qu'il s'agit d'un phénomène de vieillissement.
je ne tiens pas a citer de marque ou modèle ne voulant pas limiter cette mise en garde, ni nuire à la réputation de bateaux.

j'ai observé cela en bretagne.

23 oct. 2008
0

petite question concernant l'inscription
Je croyais que l'inscription permettait d'éviter
l'utilisation d'un même pseudo entre un inscrit et un non inscrit.C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je me suis inscrit.
Il semble en l'occurence que ce soit pas le cas.
Alors, qu'en est-il exactement?
Merci de bien vouloir préciser les choses.

23 oct. 2008
0

j'ai ecris
aux admin ce matin mais n'ai pas de reponse pour le moment

23 oct. 2008
1

N'est il pas plus important de traiter du sujet de la rupture des tirants de cadène
Plus tot que de polémiquer sur inscrit et non inscrit .............

Imaginons ce problème sur un grand coup de vent en croisant un cap mal pavé

Merci de rester centré sur le sujet initial

23 oct. 2008
0

C'est une info
intéressante. Reste juste à savoir si ça arrive sur des tirants d'un même cfabricant ou de plusieurs fabricants (de tirants) et si on peut lire quelque part sur le tirant le nom du fabricant.

23 oct. 2008
0

Je ne connais qu' un seul problème de rupture de tirant de cadène
Effectivement le voilier concerné avait egalement une vingtaine d'année .....

La rupture s' est produite a l'amorce du filetage de réglage du tirant de cadène

La stucture du métal présentait une cristalisation manifestant une fatigue de métal ( selon l'avis d'un métallurgiste confirmé )

Est un sous dimentionnement.???

La qualité de l ' inox employé ???

Des contraintes en milieu salin ???

Le témoignages a venir seraient intéressant à dépouiller

Ce cas s'est produit en méditérranée
sur un voilier de série

23 oct. 2008
0

plusieurs cas de dematages
aux etats unis sur cadenes baignant dans l'humidité salée la ou elles traversent le pont, j'ai vu des photos d'inox qui cassait à la main, tout le monde sait que l'inox en presence d'eau de mer et sans oxygene s'auto detruit, lentement certes on parle de 15/20 ans

taper "crevice corrosion" sur google

sur un alberg 30

www.alberg30.org[...]rosion/

corrosion-doctors.org[...]ice.htm

23 oct. 2008
0

FANTASTIQUE CE FORUM !!!!
copiez collé de ce que j'ai écrit sur le sujet concernant le salon nautique.

relisez ce que j'ai écrit ..

je n'ai été agressif envers personne, j'explique juste que beaucoup des pros que vous avez en face de vous sur les salons ne sont pas formé à ça et le font ponctuellement ...

MAIS JE ME FAIS INSULTER

et

ENCORE MIEUX JE ME FAITS BLOQUER MON ADRESSE IP POUR ESSAYER DE M'ENPECHER DE ME CONNECTER !!

censure, censure !!!

23 oct. 200816 juin 2020
0

Photo de tirant de cadéne rompu
Une photo de rupture de tirant de cadène
au niveau du filetage de réglage

23 oct. 2008
0

Cool
On parlait de quoi au juste?

:reflechi:

23 oct. 2008
0

Ho là
ca fait frois dans le dos!!! moi j'ai pas de tirants de carénes mais des anneaux boulonnes sur le pont ...

0

Philou 2
Je viens de dématér avec mon sun fast 42 par rupture du tirant de cadene.Connais tu le proprio du sun fast 42 qui avait demate pour la même raison, et comment ça s'est terminé avec les assurances ?

Merci
Henri

23 oct. 2008
0

Tirant de cadène
je connais un Sun Fast 42 qui a dématé pour cette raison.
J'ai vérifié sur mon bateau l'état des tirants.
La fixation des tirants sur le couple était très mal conçue.
L'angle entre l'axe du tirant et le plan de pose de l'écrou de fixation du tirant était d'environ 120°, ce qui ne favorise pas la bonne transmission des efforts du tirant.
J'ai fait une rondelle biaise pour favoriser la transmission des efforts.
J'encourage les propriétaires de bateaux avec ce système de tirants à vérifier le système de fixation.

23 oct. 2008
0

Inox pré-étiré
Bonjour,
Je suis désolé de la maniere dont kaneka à été réçu sur ce forum, inscrit ou pas la parole est donnée à tout le monde!
Surtout, si le sujet est pertinent!
Pour en revenir à ce fameux sujet, il est préconnisé de changer un gréement ROD tout les cinq ans.
Donc ces cadènes qui sont du même métal mais de plus gros diametre, ne fatigueraient-elles pas aussi.
Sur mon Chassiron, elles sont en plat d'inox de 8mm d'un seul tennant boulonnée sur un gros renfort stratifié à la coque qui est en plus très frégatée.
C'est sur que c'est plus cher qu'un bout de rond fileté...
A+

23 oct. 2008
0

blague a part
dans un CHASSIRON tout est bon...........!!!!!
Maurice.

23 oct. 2008
0

Un peu lourd...
Pas ta blague, ti-punch.
Mais on est bien content quelques fois d'avoir un devis de poids légerement superieur aux autres unités.
D'ailleur, lorsque la carrene s'y prète,le poids n'est pas forcement un andicap!
Ti-punch et CRS, c'est pareil: Citron-Rhum-Sucre !
M'Enfin! ;-)

23 oct. 2008
0

sur Fandango
salut à tous, sur mon bateau j'ai découvert il y a quelques années 3 cadènes sur 6 cassées nettes au niveau des filetages. Rond inox de 10 comme sur la photo. J'ai eu beaucoup de chance car le mât tenait par le U que faisaient ces cadènes. Mais j'en ai encore une froid dans le dos.
Je me suis aperçu de ce phénomène en voulant simplement vérifier le serrage et un des deux écrous m'est resté dans la clé et sans forcer.
Depuis j'ai tout refait avec des cadènes plates soudées sur une chappe avec deux boulons soudés également.

24 oct. 2008
0

Prévention...
Quand je suis arrivé aux Antilles en Janvier 95, j'avais mon bateau depuis 18 ans. J'ai cassé un bas-hauban au large de la Désirade en arrivant.
Là, j'ai rencontré Hugues, propriétaire d'un Gladiateur comme moi, qui deux ans auparavant, avait dématé sur le retour en France suite à la rupture d'une cadène. C'est bien cette pièce qui avait cassé et non le tirant de dessous.
Changeant tout mon grément qui avait déjà beaucoup souffert, j'ai fait tourner par Claude Thellier de PàP 4 cadenes d'un diamétre de 50 %
plus grand. Depuis je me sens plus tranquille et j'en parle systématiquement à tous les Gladiateurs que je rencontre. D'où ce post.

24 oct. 2008
0

presque tous les bateaux
dont les cadenes ne sont pas en plats d'inox boulonnés sur des cloisons epaisses ont des soucis a se faire , on doit pouvoir soulever n'importe quel bateaux par ses cadenes , ce que j'ai fais de temps en temps ,en verifiant quand meme comment cela se presentait si les prôprietaires etaient au courants c'etait la panique assurée, de l'etap 22 avec ses grille a peinture straté au centurion 32 etc on ne conte plus les cadenes baladeuse ce n'est pourtant pas de simple pontet , voir dans les chantiers , greeurs assurance , expert on peut en parler longtemps

24 oct. 2008
0

Merci beaucoup
chez moi, les cadènes sont reprises de part et d'autre de cloisons (par des plaques boulonnées) elles-mêmes stratifiées sur la coque, j'avais un léger doute sur la solidité du truc.
Mais maintenant que je lis ça, je me porte encore mieux...

amic
Yaum

24 oct. 2008
0

meme problème - témoignage
cet été sur un CONTEST 34 de 25 ans réputé pour être extrèmement bien construit. En route pour la Norvège depuis Amsterdam, apres 3 jours de nav en mer du Nord par un vent bien établit 25knts et arrivant a Stavanger on entend un grand " clack", apparament rien de visible on continue, le lendemain matin au port on entend de droles de craquements et l'on découvre le tirand de cadène tribord cassé net qq centimètres sous la soudure. c'est un tube d'inox de diamètre 35. le pont était en train de se soulever doucement. apres un etayage de fortune avec les drisses, l'on trouve un spécialiste du grément super qui nous a refait de superbes tirants avec d'énormes ridoirs articulés. l'on a pas dematé, pas fait de trou dans le pont on a eu vraiment du bol.
mon analyse est la suivante, les tirants d'origine tubes inox tres solides etaient soudes sans aucune possibilité de jeu latéral, hors il y a toujours des mouvements latéraux du fait de tres légères déformations de la structure, ca a tenu 25 ans mais une fissure a commencé a se développer a partir de la soudure, l'autre tirand présentait une fissure exactement au meme endroit et aurait fini par casser. Il s'agit bien d'un problème structurel de conception. Il faut absolument une articulation pour absorber les mouvements latéraux. je vous mettrai des photos demain.

24 oct. 2008
0

systématiquement
vérifié sur chacun de mes bateaux

l'aloa 23 je les aient refais

l'aloa 34 pas touché

Le challenger scout n'a qu'un seul renfort de cadéne constitué d'un boulon inox et du tirant. j'ai rajouté 2 tirants

plusieurs CS ont u des ennuis (voir dématage)suite au sujet de ce post

pour finir

Inscrit,non inscrit le sujet est pertinent et au moins ce monsieur essaye de rendre service.

contrairement à certains inscrit,fade,sans odeur, inconsistant, voir fouteur de m....

24 oct. 2008
0

il y a deux ans

un copain en revenant de Chausey au portant à vue tranquillement son mat tombé sur l'avant du bateau .

Pareil cadene cassé .

josé

24 oct. 2008
0

il reste tout de m^me un probleme

Lorsque l'on soude une piece mecanique subissant des efforts repetés on devrait imperativement faire un recuit de detente de la piece apres soudure.

Et ça je doute que ça soit fait m^me chez les fournisseurs , car c'est long c'est fait dans des fours avec un respect de temperature et de temps alors.....ça casse.

Et ça casse jamais à la soudure mais à coté 5 ou 10mm de la soudure .

josé

24 oct. 200816 juin 2020
0

pièces d'usures
il faut accepter que c'est une pièce d'usure, et comme on change ses haubans il faut vérifier et parfois changer ses cadènes ou tirant de cadène.

quand une pièce casse au bout de 20 ou 25 ans, il me semble que la conception (même si elle n'est pas parfaite) est bonne.

ci joint photo d'un tirant cassé ..

24 oct. 200816 juin 2020
0

sute
.

24 oct. 200816 juin 2020
0

photo suite
.

25 oct. 2008
0

Une remarque sur les photos de rupture
Dans les deux cas pour lesquels des photos ont été fournies, je constate que les facies de rupture sont orientés.

Dans le cas de la rupture à la limite de la soudure du barreau sur une platine de fixation, la dissymétrie semble bien être la conséquence de l'affaiblissement du barreau en limite de soudure, d'une part, et de l'hétérogénéité métallurgique induite par la soudure (visible sur le vacies de rupture) qui a dû modifier la souplesse de l'inox.
Dans ces conditions, ce n'est plus le barreau dans la totalité de sa section qui travaille, mais seulement la portion la plus rigide, qui va rompre, pour intéresser la portion la plus rigide restante qui va rompre à son tour etc...

Dans le cas de la rupture en fond de filet; il me semble apercevoir sur l'arrière un morceau du filet précédent. Si c'est bien le cas, cela signifie que le facies de rupture est biais ce qui signe l'application d'un effort avec une composante latérale, traduisant un appui dissymétrique de l'écrou.
Dans ce dernier cas, il pourrait s'agir d'un défaut d'alignement.

Y a-t-il d'autres photos ?

25 oct. 2008
0

merci mais
un langage plus accessible rendrait l'analyse compréhensible par un plus grand nombre ...

les photos que j'ai mise sont une pièce de 85 qui a cassé cette année.

25 oct. 200816 juin 2020
0

vues sous d'autres angles
conception ou montage de m..de tu y vas fort quand même ...pour une pièce de près de 25 ans.

25 oct. 200816 juin 2020
0

suite toujours.
et fin

25 oct. 2008
0

dimensionnement
au dessus sur ce type de bateau un gal de 6.5, un bas de 7, un inter de 5.5
soit en gros une section de 95 mm²

négligeons le fait qu'il s'agisse de câbles, ainsi que les angles ..

en dessous un tirant de 16 mm soit une section de l'ordre de 200 mm².

à la volé un coéf &gt2 ... qui doit compenser un montage moyen.

concernant le montage moyen, ce tirant a un petit défaut, (pas très visible sur les photos) le soudeur a eu la main un peu lourde sur cet exemplaire, et le tirant n'es pas vraiment coplanaire avec la platine, ce qui acroit le phénomène "point dur" en sortie de platine.

c'est pour cela d'après moi, que ce tirant n'a tenu que 23 ans ;-)

en revanche ce que je me demande, c'est est ce que la trace d'oxydation en milieu de rod correspond a un point d'arrêt suite à un début de casse (nécessaire afin que ça tire dans l'axe) ?

25 oct. 2008
0

je connais
quelques jolie Marine, mais ça m'ennuierai de joué le tirant avec elles ..

sérieusement, penses tu comme moi, que la trace d'oxydation centrale peut marquer un arrêt assez long de la cassure ...

phase 1 cassure progresive jusqu'a l'axe (trace d'oxydation)
phase 2 ça a stagné quelques temps (peut être année)
phase 3 casse reprise de la casse progresive et fin brutale.

ça la fin brutale c'est une certitude ;-)

25 oct. 2008
0

L'avantage de la certification qualité...
...c'est que, quand on a choisi de faire de la merde, on est sur de ne faire que ça.

Blague à part : compte tenu que, une fois démâté, le gréement n'exerce plus aucun effort sur la cadène, si il y a eu rupture finale du tirant sous effort, c'est nécessairement qu'elle est intervenu avant le démâtage et que donc, si elle n'en est pas la cause, elle y a très largement contribué.

25 oct. 2008
0

Raison de plus...
...pour que cette pièce ne porte avec elle aucun doute sur sa fiabilité.

Je vois bien une rupture par grosse mer et poursuivre sa route avec un trou de 30 cm de diamètre dans le passavant...

Je maintiens que remplacer une pièce qui risque de se rompre en fatigue, un jour, mais on ne sais pas quand, contre une autre pièce identique qui risque de se rompre en fatigue, un jour, mais on ne sais pas quand, n'est pas une solution.

Il faut, surtout si ça dégrade l'étanchéité du bateau, la remplacer par une pièce dont on sait que la fiabilité est correcte, ce qui passe par une définition correcte soit du process, soit du dimensionnement, selon le choix de l'industriel.

Amha, œuf corse.

25 oct. 2008
0

pas tout a fait d'accord
sur tes conclusions ..

en 24 ans ce bateau a dut user 2 voir 3 jeux de haubans.

je pense que cette pièce là (celle en photo) a été mal soudé, le tirant et la platine n'étant pas coplanaire. (ce qui n'est pas le cas de son jumeau sur l'autre bord)

A ma connaissance, c'est le seul (parmis 400) exemplaire de ce bateau a avoir dématé suite à la rupture d'un tirant.

Il n'en demeure pas moins que les tirants de cadène doivent faire parti des éléments de géement à surveiller régulièrement.

Un examen régulier et approfondi aurait permis d'éviter ce dématage.

On a plus a faire a défaut d'entretien (amplifié par une petite malfaçon ponctuelle) qu'a un gros défaut de conception.

25 oct. 2008
0

disons qu'a la différence avec l'automobile
je comprend que compte tenu de ton milieu professionnelle, tu ais un oeuil très critique sur la conception

disons que dans le domaine du bateau on a une casse sur 800 pièces (2 par bateau) et au bout de 24 ans ..
ou au bout de 24 ans une voiture est devenue une Jupette, et transformé en cannette.

il faut accepter que chaque pièce d'un gréement est une pièce d'usure à surveiller régulièrement.
tu penses comme moi que le tirant en question n'a pas cassé du jour au lendemain.
Un contrôle visuel régulier aurait dut permettre de détecter le défaut tant qu'il n'était qu'au stade de rupture partielle

mais je répête 1 pièce cassé sur 800 ..en 24 ans la conception n'est pas si mauvaise ..

en revanche pour reprendre le sujet de ce fil ..

on pourrait dire ATTENTION vous qui avez des bateaux d'une vingtaine d'année ..un coup d'oeuil sur vos tirants peut s'avérer utile ...

25 oct. 2008
0

plus compréhensible : ok.
Dans les deux cas c'est une conception ou un montage de m..de.

Pas de prise en compte de l'affaiblissement induit par la soudure dans le cas de la rupture au ras de la soudure.

Mauvais alignement du tirant avec sa platine d'appui dans le second.

Les deux ruptures sont au plan.

Les motifs de cette "lecture" sont dans le post en "français de plus de deux syllabes".
:-)

25 oct. 200816 juin 2020
0

suite
.

25 oct. 2008
0

Merci de tes photos
D'après tes photos il me semble s'agir d'une rupture qui s'est déroulée en plusieurs phases :
- une première phase en fatigue progressive matérialisée par les cernes lisibles sur le plan de rupture du barreau.

  • une seconde, brutale sous effort, métérialisée par la petite lèvre qui dépasse de la partie du barreau la plus éloignée de la platine et la striction de rupture visible sur la première de tes photos.

Contrairement à l'alu qui se fatigue quelque soit son dimensionnement, l'acier, quand il est dimensionné pour être en permanence dans sa zone de déformation élastique, ne subit aucune fatigue.

Dans le cas présent, le dimensionnement du barreau dans son ensemble est certainement très largement au-dessus de cette exigence. En revanche, le mode de liaison utilisé pour le rattacher à la platine est mauvais du fait du positionnement de la soudure :

1°) ce positionnement très dissymétrique (la soudure n'est que d'un côté du barreau) modifie les caractéristiques métallurgiques du barreau de manière dissymétrique (le barreau est "trempé" du côté soudure et pas du côté opposé) ce qui induit une réaction différente entre les différentes parties de cette section.

Pour donner une image, imagine qu'un barreau est, en fait, un câble, constitué d'une infinité de fils serrés côte à côte. Si tous les fils sont de même résistance, de même élasticité et de même tension, le câble aura une résistance égale à la somme de celle de chacun des fils.

Si, d'un côté du câble, tu mets des fils moins élastiques, ce sont eux et seulement eux qui vont subir toute la traction. La résistance du câble ne sera donc donc plus que celle opposée par les seules fils les plus raides. Lorsque ces fils vont casser, la traction va s'appliquer sur les fils les plus raides présents dans ce qui reste de câble, qui vont rompre à leur tour etc...
C'est cette progression de fatigue qui a, sans doute, créé les cernes que l'on peut observer sur tes photos.

2°) La soudure n'est que d'un côté. Ce positionnement déséquilibre l'application de l'effort qui n'est plus axial (dans l'axe du barreau), mais très fortement désaxé au niveau de la soudure. Ici, le barreau est tiré en biais, ce qui fait que ce n'est plus la totalité de la section qui est intéressée par l'effort, mais seulement la partie la plus proche de la soudure.

Au fur et à mesure que le barreau se déchire (la lèvre visible indique que cette déchirure est partie de la soudure pour progresser vers l'extérieur), le désaxage de l'effort augmente ce qui aggrave le phénomène.

Vu sous cet angle, il me semble qu'une telle pièce, si cette conception est inévitable aurait mérité un sur dimensionnement conséquent pour garantir sa sûreté de fonctionnement, et, certainement, une mise en œuvre moins "agricole" de la soudure : je note que la soudure, de très grande longueur et bilatérale (!) est ininterrompue. Il eut été, à mon sens, préférable d'effectuer une succession de points, alternés de part et d'autre du barreau, en quinconce, ce qui aurait moins élevé la température du barreau.

Selon, moi, il s'agit d'un montage qui est tombé en marche durant vingt ans avant de se stabiliser dans son état normal : cassé.

25 oct. 2008
0

Va jusqu'au bout Hummm
négligeons aussi sa section et les efforts et remplaçons le par une jolie marine.
Elle durera bien plus longtemps et ne s'usera pas.
:-)

25 oct. 2008
0

pour info
ces photos proviennent d'un bateau qui a été réparé suite a son dématage.

origine grand chantier français, environ 400 ex produits.

25 oct. 2008
0

Holla on s'est pas compri quelque part.
Il n'y a aucun doute sur le fait que la rupture du tirant est la cause immédiate du dématage.

Une cadène reprise sur un pont en sandwich, sans son tirant, elle arrache le pont immédiatement ..

dans le cas présent un trou de 30 x 30 environ.

25 oct. 2008
0

Voui
C'est très exactement ce que j'ai souhaité décrire. Si nuance il y a elle va porter sur les rapports de durée entre les phases 1 et 2 qui, pour moi sont en continuité l'une et l'autre sur le plan de la durée de travail.
Ce qui est possible, c'est que la durée "calendaire" matérialisée par la trace d'oxydation comprenne une période de "non travail".

Il y a en effet un coef 2 entre les sections de câble et le tirant mais, cela ne signifie pas que la marge est suffisante.

En effet, il est démontré que ce coef est insuffisant puisque la pièce a cassé ( :-) ). C'est d'autant plus vrai que l'on se rend compte que cette rupture a été progressive (elle est donc consécutive à la conception/réalisation de la pièce elle même) et non pas sous un effort excessif (dans ce cas, ce serait les contraintes qui auraient été accidentellement anormales par rapport à la destination de la pièce.

Force est donc d'admettre que, pour cette pièce :
- soit il aurait été convenable de majorer le coef de sur dimensionnement pour le rendre compatible avec le mode d'assemblage utilisé;
- soit il aurait été convenable d'adopter un mode d'assemblage compatible avec le dimensionnement choisi.

25 oct. 2008
0

Ca ne change rien. Bicôse :
Quelque soit le nombre de haubans usés c'est bien le mode d'assemblage, réalisé il y a 24 ans qui est en cause.
Force est de constater que, sur CE bateau il tenu 24 ans et que sur les autres :
- il n'est pas soumis aux mêmes contraintes (temps de travail plus faible, travail moins intense etc...),
- il a été remplacé (car contrôlé périodiquement en particulier lors du changement des haubans),
- il a cassé sans conséquence (petit temps, bruit en nav etc..),
- il n'a pas encore cassé.

Tout ce que l'on sait avec certitude c'est qu'il est cassable et que sa conception laisse la place aux ruptures de fatigue.

Je te trouve bien tolérant quand tu dis que "On a plus a faire a défaut d'entretien (amplifié par une petite malfaçon ponctuelle) qu'a un gros défaut de conception."
Un câble par nature est sujet au vieillissement et il est normal de le remplacer parce que son mode de construction impose le risque de le voir se dé toronner.
En revanche, si on décide que le point faible est le câble, TOUS les autres éléments de la chaîne devraient avoir une résistance telle que le câble est TOUJOURS le SEUL élément fusible.

As-tu remplacé ton mât en même temps que le gréement ?
Imaginerais-tu avoir des ridoirs moins résistants que le câble ?

Rapporté au monde automobile, qui est le mien, c'est comme si on imaginait que les jantes de voitures ou les triangles de suspension sont susceptible de vieillir en fatigue :
"Voyons, Monsieur, vous avez changé deux fois vos pneux, vous devriez avoir pensé à faire une spectrographie de vos triangles !"
Je ne suis pas sûr que tu aurais la même tolérance...
:-)

25 oct. 2008
0

D'accord sur les conclusions...
...compte tenu de la désinvolture conceptuelle du "faiseur" dont auquel tu causes (note : en sûreté de fonctionnement une opération manuelle c'est 2% de pièces mauvaises !...) .

Et comme des constructeurs lisent ces fils, il ne peut qu'être salutaire qu'ils se confortent dans le choix qu'ils n'ont manqué d'avoir fait (c'est fout comme mon côté "gonzesse" :-) peut remonter à la surface, parfois... :star2: ) de privilégier la sûreté de fonctionnement de leurs produits.

25 oct. 2008
0

N'oubliez pas de lever la tête
Je profite de ce fil pour attirer également l'attention sur les plaques d'ancrage qui tiennent les haubans dans le mat.

En remplaçant les haubans ce printemps, je me suis rendu compte presque par hasard que les miennes étaient cassées.(c'est vraiment très peu visible)
Bateau de 30 ans

Au prochain coup de brafougne, j'étais bon pour démâter.

J'avais fait un fil avec photo à l'époque.

25 oct. 2008
0

l'inox

c'est pas terrible mecaniquement .Le taux de fatigue est faible .Torder un fil inox deux ou trois fois et il casse .

Le gros probleme de ces montage c'est que rien n'est alligné donc ça travaille mal car ça travaille en flexion le tirant ne travaille pas uniquement et extension mais en flexion egalement .

Pour ce genre de montage un systeme en acier et une bonne galavanisation à chaud serait plus fiable .

josé

25 oct. 2008
0

pas d'accord
quand c'est bien fait c'est parfaitement aligné.

comme je l'ai déja écrit plusieurs fois, dans le cas que j'ai exposé, je pense que la cause première est une mauvaise réalisation de cette pièce (celle qui a cassé, pas toute la série) qui en effet a un mauvais alignement platine / tirant

25 oct. 2008
0

Mais,c'est un coup à envoyer....
..Tout ceux qui ont des cadènes rentrées à la première chapelle,trouver un cierge et le bruler.. :-(

Merci aux duettistes pour les explications..Très instructif tout çà.
Carquei rappelle au dessus le capelage Alu-inox.A raison.

Regardez aussi vos ridoirs.....J'ai vu un mec rentrer avec le mat en vrac,debout,mais en vrac.
Il y a les ridoirs à cage,et ceux façon tube..je ne connais pas le nom exact.
Il avait les "tubes",et n'avait pas vu la corrosion,interne.
Bon,sur le canot,j'ai cage..Jusque là,çà va.

25 oct. 2008
0

pour les ridoirs
on dit

cage ouverte
ou
cage fermée

;-)

la sagesse serait de toujours les changer avec les haubans ...guère plus de 10 % doivent être des sages ;-)

25 oct. 2008
0

vous vous rendez compte

voici des bateaux qui ont 20 25 ans grosso modo ils naviguent 15jours par an soit 300 à 400 jours de mer et quelle mer, f2 grosse tempete f4 durant 2h ...

et les tirants pete le mat en vrac....et ces bateaux sont classé conception A ....

....c'est vraiment une grosse m... ces cadenes.

josé

25 oct. 2008
0

ta de la chance
d'être inscrit ..

ça devrait te permettre d'écrire n'importe quoi sans te faire fustiger.

tes propos sont incohérent et partial.

Fin de ce fil pour moi.

25 oct. 2008
0

ouf alors

je l'ai echappé belle :-D

creusons le probleme , une tige d'inox de diametre 20 supporte une charge de 12T en extention avant rupture au moins ,ce n'est surement pas les quelques centaine de kg de poussé de la voilure qui peuvent donc provoquer ces pb .

Le probleme est donc dans la conception .Deux choses à faire dans ce genre de piece.

-La tige doit travailler uniquement en extention ,pour celà on peut lui faire un coude apres la soudure ou un pli mais à chaud en chauffant le metal au rouge et en laissant defroidir tranquillement.

-deuxiement une piece mecanique de cette nature apres soudure doit etre "detendu" dans un four en suivant une procedure rigoureuse afin qu'elle retrouve ses caracteristiques mecanique.

josé

25 oct. 2008
0

C'est pourtant une réflexion de bon sens (de calypso)
sauf qu'il exagère quand il dit que les bateaux naviguent 15 j par an
Statistiquement c'est beaucoup moins.
Enfin 15 ou 3 ça fait quand même pas des efforts terribles pendant de longues périodes pour justifier cette usure.

Donc se tourner vers une conception qui pourrait être en cause et améliorée (surtout sur ces bateaux anciens à la conception mécanique parfois empirique) ne me parait pas justifier tes sarcasmes.

Tu fais bien de finir ce fil.

25 oct. 2008
0

Ce qui serait sympa
C'est de dire clairement quelles sont les séries qui sont susceptibles de subir ces désagréments. De toute évidence certains sur ce fil le savent. Les autres seraient bien contents d'être dans le secret pour éventuellement y remédier sur leurs bateaux.

25 oct. 2008
0

15 j par an
Que ce soit 15 j, 5 j de + ou de moins ne change rien à l'affaire.

Maintenant, un bateau qui navigue 365 jours d'affilée travaillera-t-il autant, plus ou moins qu'un bateau ayant navigué 24 ans fois 15 jours (j'ai fait la division).

J'ai tendance qd même tendance à penser que ce n'est pas équivalent. Même au mouillage ou au ponton, un gréement travaille.

Combien d'entre nous, par exemple, détendent étai et haubans pendant les périodes d'inactivité prolongée?
Moi, je l'ai fait, et mes vosins de ponton me regardaient d'un air ahuri..., me prenant pour un maniaque. Peut-être en suis-je un, d'ailleurs...

RV

26 oct. 2008
0

Woui...
...cela me paraît intéressant pour un bateau au sec, mais quid d'un bateau à quai avec un léger roulis et les contraintes du vent avec un gréement qui bande mou ? N'est point pire docteur ?
A+ Sergio

0

je me permet de rajouter
que si un greement est tendu correctement ,c'est a dire raisonnablement ,point n'est besoin de le detendre au port!la plupart du temps les gens tendent les haubans a mort d'ou cette fatigue excessive du greement et des cadene ,il n'y a qu'a tenir un arc bandé pendant un an et on verra ou ca casse ;-)

0

bien sur
je detends toujours mon pataras ,mes propos etaient surtout pour le haubannage lateral

26 oct. 2008
0

sur tout a terre

il ne faut pas oublier que les efforts pataras/mat/étai deforme la coque longitudinalement et en plus à terre il n'y a plus monsieur Archimede qui pousse dans l'autre sens , on a donc un enfoncement du pont.

perso je detends aussi les pataras seulement et je NOTE sur ma petite ardoise pour ne pas oublier de retendre au printemps

26 oct. 2008
0

maniaque(s) ...
Hervé, on est deux dans ce cas, en arrivant au bateau je tends le gréement et je me détends, en quittant le bateau je détends le gréement et je me retends ... absent 2-3 mois, je range même les voiles dans leur sac. :heu:

26 oct. 2008
0

Tout dépend...
A mon sens oui, c'est pire si :
- la tension des haubans tendus est raisonnable et dans le domaine de la déformation élastique de tous les éléments du gréement.

  • la tension des haubans détendus permet un balancement du mât au cours duquel il pourra subir des accélérations induisant des contraintes transitoirement supérieures à celles subies si la tension "de service" avait été maintenue.

Non si, comme c'est très souvent le cas, le haubanage est trop tendu.

26 oct. 2008
0

ça dépend ...
Bien entendu il faut pas que le mat ballotte avec le gréement détendu. Je ne sais pas si c'est pire que trop tendu, mais ce n'est certainement pas idéal non plus qu'il ballotte !

Donc, détendu mais pas de jeu dans les mouvements.

Cela compte surtout pour le pataras, que l'on tend beaucoup au près serré pour garder une forme convenable à l'étai du génois, inutile de laisser cette tension en place au port ... et encore moins à terre.

26 oct. 2008
0

Autant pour moi
J'ai écris "détendre étai et haubans, je voulais dire pataras et haubans. Bien sûr sans qu'ils soient détendus au point que le gréement ballotte.

Je ne sais s'il y a un lien de cause à effet, lors de Dean dont l'oeil est passé à moins de 1 mille de mon ponton, je n'ai eu aucun pb de gréement.

Pas mal de bateaux ont dématé, mais je pense que ça a été surtout à cause de la gite importante que tous les bateaux ont pris et aux chocs entre mâts.

Pour donner une idée de la gite, mon bateau a été heurté par son voisin qui avait rompu ses amarres de quai. J'ai eu des rayures à plus de 1 mètre sous ma ligne de flottaison. Lui a eu sa liaison coque-pont explosée comme qd on ouvre une boîte de conserves (Bénéteau récent de 45 pieds). Et ma bonne vieille coque est en polyester monolithique de bonne épaisseur. Sûr que c'est pas de l'acier, mais c'est costaud.

RV

29 mai 2017
0

Pour faire vivre ce fil, un témoignage et quelques questions : il y a deux jours, entre Rodrigues et Maurice, sur un Grand Soleil 43 de 2000, par vent entre 15 et 20 noeuds, au portant, mer croisée pas sympa, génois tangonné sur tribord et partiellement déroulé comme seule voilure : rupture du tirant de cadène tribord (et pas babord comme on pourrait le croire). Heureusement, le pont n'a fait que se soulever un peu et il n'y a pas eu de casse.

On a pu gagner Maurice en soulageant le gréement (drisses de spi + trinquette frappées sur rail de fargue + étai largable idem).

Du coup, je me penche sur le soucis des tirants de cadène inox qui cassent comme du verre sans prévenir.

QUI aujourd'hui est sensé fabriquer dans les règles de l'art des tirants solides ? Est-ce une pièce consommable ?

Pour info, j'ai fait changer en Thaïlande il y a quelques semaines mon étai qui avait twisté. Peut-il y a voir une relation de cause à effet avec cette rupture de tirant ? (Tension trop forte dans ce nouvel étai par exemple ?)

30 mai 2017
0

Ça a cassé à tribord probablement en raison de la poussée du tangon.
Ça casse car le métal change de structure sous l'effet des sollicitations répétées (écrouissage), ou en raison de la fatigue. Ça peut être dû à un échantillonnage trop faible, ou à une altération des propriétés, par exemple s'il y a eu des soudures.

30 mai 2017
0

ça me rassure dans mon idée de changer les mien rapidement

30 mai 2017
0

je vois plusieurs causes,
cadene pas dans l'axe exact de l'effort,
sous dimentionnée
greement pas assez raide ou mal reglé
acier merdique
.
la legende selon laquelle l'inox vieilli tout seul me parait tres farfelue, il faut plutot mettre en cause le cas echeant la qualité de l'acier..sur mon tres vieux bateau qui en a encaissé des everes, tout a 44 ans, et non , vraiment je ne change rien ( mais je radote je 'lai deja dit 150 fois :policier: :doc:)
donc oui si on a un acier chinois il faut changer regulierement comme le disent les assurances a propos du dormant, si tout est qualité sarma ou acmo c'est pas le meme paradigme

30 mai 2017
0

Cela me fait penser à mon démâtage suite au "cisaillement" de ma cadène vielle de 1 an ! (comme le bateau) !

30 mai 2017
0

par rapport aça je cherche justement dans les bouches du rhone un endroit ou je pourrait acheté du plat inox en 40 mm sur 5mm en longueur d 1m il m en faut 6 pour refaire les miens

30 mai 201716 juin 2020
0

A propos des fixations des tirants de cadène, je suis en plein dedans (point faible connu des Etap 28, le tirant est fixé sur une espèce de grille de peintre en fer noyé dans la strat et qui commence à rouiller).

C'est marrant car en réfléchissant à ma foutue fixation noyée dans la stratification je me disais , c'est vraiment con ils aurait du la rendre visible et boulonnée. Et le jour même je vois cette photo de X yacht par hasard en parcourant les petites annonces.

Eh bien ils ont fait exactement ça les architectes de X yachts, belle ferrure en inox boulonnée sur la cloison.

Je veux bien payer plus cher et savoir que les gens qui ont construit ces bateaux savaient ce qu'ils faisaient. Sur la photo on voit tout de suite comme c'est intelligemment/sérieusement fait. Avec aussi la cloison qui est boulonnée sur la superstructure. Voila ce que je veux comme prochain bateau, pas une caravane mais un bon vieux X yacht léger mais construit comme un coffre fort !!!!

05 juil. 2017
0

Pour relancer ce fil.

En général une cadène est fixée au pont et ensuite par en-dessous du pont reprise sur le tirant. Donc si le tirant ou son point d'ancrage lache, à prioris le mât ne se casse pas systématiquement la gueule d'un coup sec. Dans beaucoup de cas on devrait voir une déformation du pont à l'endroit de la cadène et si on vérifie souvent, avoir une chance de virer de bord avant de mettre le mât par terre.

Donc le message ne devrait-il pas être plûtot : "vérifier vos tirants de cadène et éventuel soulèvement de votre pont au point de fixation de la cadène" ??

Encore faut-il que ce point de fixation sur le pont soit costeaud évidement.

06 juil. 2017
0

pour moi la question ne ce pose plus je les change pour passer de plat en1.5mm par 30 en 5mm par 30mm et contrôle tous les point d ancrage comme ça ! je serait rassurer

21 juil. 201716 juin 2020
0

Bonjour
Sur mon selection 37 j'ai le tirant de cadene babord cintré de 2a3 mm... je souhaite prochainement remplacer les deux tirant de cadene. Connaissez-vous un prestataire sérieux pour se genre de travaux ?

22 juil. 2017
0

Les modifs maisons sont elles prises en charge par les assurances en cas de dématage ultérieur ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (175)

mars 2021