Attention aux pirates

Un bateau de l'U.C.P.A s'est fait attaquer à la mi-janvier par des pirates au Vénézuela, sur l'ile de Margarita dans la baie de Robledal.
Le skipper, un ami agé de 45ans, s'est pris une balle perdue et finira sa vie tétraplégique.

L'équipage
30 jan. 2008
30 jan. 2008
0

Au mexique il y a un chaman...
Au mexique il y a un chaman qui traite la tétraplégie...
Mais je ne me rapelle plus du nom du chaman, vu sur arte tard un soir...
Entre rien et l'espoir de rebouger que choisir...
Je sens les mecs qui vont me flamer...
Mais bon si il y a un tout petit espoir il faut l'essayer...
Quand aux pirates...
Ce sera pire de jour en jour...
Car les pauvres vont être de plus en plus pauvres...
Et nous pareil.
J'ai entendu parler du baril de pétrol à 200$ pour bientôt...

30 jan. 2008
0

T'as le .......................
............Pr RABICHON aussi qui fait dans le tétra et le paraplégique.......moins exotique surement mais.....koko t'es sympa fais gaffe des fois a pas dire des c.....trop grosses....

30 jan. 2008
0

en urss aussi
il y a un gourou.... et ds les memes taros....
pour ce qui est de la "balle perdue", est ce accidentel ou attentionnel....? :-(

30 jan. 2008
0

En réponse à kalimantan
il semblerait d'après les témoignages du reste de l'équipage que le coup de feu est parti acidentellement, à cause du mauvais état de l'arme ou par maladresse du pirate.

31 jan. 2008
0

Arme de défense
J'ai vu je ne sais plus où un moyen pour se défendre en cas d'agression: la fusée parachute

Effectivement en cas d'agression celà peut dissuader . Encore faut il en avoir à bord, ne pas être pris par surprise et avoir le courage et l'idée de s'en servir pour dissuader et seulement pour dissuader je n'ose imaginer les dégats que celà peut occasionner et je ne sais si l'idée est à diffuser.

30 jan. 2008
0

autre cas à Phuket (thailande)
Voici l'article dans le journal Lausanne-Cité du 31 janvier 2008
Thaïlande: un tour du monde vire au drame pour un Vaudois - Il doit tuer pour survivre

Le Vaudois Pierre-Alain Oberson s'est fait méchamment agresser sur son voilier qui mouille au large de Phuket, en Thaïlande.

Grièvement blessé, il a tout de même réussi à se débarrasser de son agresseur qui a été retrouvé mort par la police.

Son passeport a été saisi. Il craint que cet événement ne marque la fin de son tour du monde.

Quelque trois semaines après les événements, Pierre-Alain Oberson est encore sous le choc: «Le moral va mieux, explique-t-il. Mais je ne suis pas autorisé à consulter mon dossier et physiquement j'ai du mal à me remettre de mes blessures»». Le Vaudois, natif de Cully, revient de loin. Très loin même. Le 9 janvier dernier, ce navigateur passionné, qui accomplit depuis de nombreuses années un tour du monde à la voile (lire encadré), s'est fait méchamment agresser à bord de son bateau qui mouillait à quelques encablures de la station balnéaire de Phuket, en Thaïlande. Résultat: un tir de chevrotine dans l'épaule, quatre coups de couteau au niveau des jambes et du torse ainsi que des brûlures à la base du cou et sur une oreille. Un fait divers d'autant plus tragique et sanglant que dans la bagarre, Pierre-Alain Oberson ne s'est pas laissé pas faire et …a tué son agresseur, un homme d'origine allemande qui, selon nos informations, vivait dans la région depuis plus de deux ans. «Cela s'est passé très vite, plaide le skipper suisse. Incontestablement, il voulait voler mon bateau. C'est de la légitime défense».
Une soirée calme : Ce 9 janvier, rien pourtant ne laissait présager une telle issue. Pierre-Alain Oberson raconte: «Il était environ 10h00 du soir, je me trouvais à bord en compagnie d'une amie thaï alors que surgit un nageur. Il était en combinaison de plongée et portait un sac étanche. Il m'a dit qu'il venait d'une plage voisine, qu'il était fatigué et m'a demandé s'il pouvait se reposer un petit moment». Pierre-Alain Oberson l'invite à monter à bord et lui offre un verre. La discussion dure une petite heure durant laquelle l'homme lui pose beaucoup de questions à propos de son bateau. Alors qu'il s'apprête à partir, il fouille dans son sac, brandit un pistolet artisanal et un couteau et ordonne à la femme qui est à bord de ligoter le Vaudois. Pierre-Alain Oberson réagit. Un coup de feu est tiré qui l'atteint à l'épaule. S'ensuit une bagarre durant laquelle l'amie thaïlandaise et le nageur passent par-dessus bord. Ce dernier tente de remonter sur le bateau. Le Vaudois est alors touché par plusieurs coups de couteau, aux jambes, puis au flanc gauche. «Je pissais le sang», résume-t-il. Il finit par se saisir de crochets de pêche pour frapper son agresseur qui lâche prise. C'est finalement l'amie thaïlandaise, remontée à bord et complètement paniquée, qui appelle la police à l'aide son téléphone portable. Pierre-Alain Oberson est dirigé vers l'hôpital international de Phuket. La police retrouve l'agresseur, mort, flottant à une cinquantaine de mètre de l'embarcation.
Procédure en cours
En charge du dossier, les enquêteurs du district de Chalong, à Phuket, confirment ces faits. Ils précisent toutefois que Pierre-Alain Oberson devrait quand même être inculpé de meurtre dans cette affaire, mais qu'il s'agit d'une procédure automatique lorsqu'il y a mort d'homme. Celle-ci n'implique pas une remise en question de la thèse de la légitime défense, les indices matériels en leur possession, de même que le témoignage de la ressortissante thaïlandaise présente sur le bateau au moment des faits, semblant suffisamment révélateurs pour la confirmer.

A Bangkok, l'ambassade de Suisse suit le dossier de près. Pour son chargé d'affaire, Jacques Lauer, la représentation helvétique n'a toutefois aucune raison de s'engager plus avant tant qu'il n'y a ni arrestation, ni incarcération. Ce que Carine Carrey, porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères à Berne, résume ainsi: «Dans ce type d'affaire, nous avons un certaine marge de manoeuvre, mais elle est réduite. Nous ne pouvons pas nous substituer à l'autorité du pays dans lequel ces faits ont eu lieu».

Pour l'heure, Pierre-Alain Oberson est libre de tout mouvement, mais son passeport lui a été retiré. Il se remet lentement de ses blessures et en prévision de sa convocation par la police pour un interrogatoire, ce vendredi 1er février, il a fait appel à un traducteur.
La fin du voyage?

Le pistolet artsianal à grenaille utilisé contre le skipper vaudoisDans cette région touristique de Thaïlande, son aventure n'est pas passée inaperçue. La Phuket Gazette lui a consacré plusieurs pages et son rédacteur en chef, Steve Fein, précise que son journal a bien l'intention de suivre l'affaire jusqu'au bout. Une publicité dont le Vaudois se serait bien passé, car toute cette affaire, au-delà des ennuis qu'elle lui a déjà causés, lui coûte très cher financièrement parlant et ne lui permet pas de poursuivre son périple autour du monde comme prévu. D'où sa conclusion, provisoire et peu optimiste:

«Organiser ce tour du monde m'a demandé dix ans de préparation et d'efforts. Si je dois vendre mon bateau à cause de ce qui m'est arrivé ici à Phuket, ce sera dix ans de me vie qui partiront en fumée».

30 jan. 2008
0

Venezuela
voir www.onsa.org.ve[...] et cliquer sur PIRATERIA/ROBO ARMADO
La rubrique qui est nouvelle n'est pas à jour et ne le sera certainement jamais, mais il y a une carte pas mal.
Pour avoir vécu au Venezuela, sur la cote et à Margarita, je n'y planterai ma pioche pour rien au monde.
Bonne nav. Joël

30 jan. 2008
0

Je ne comprend pas pouquoi....
dans ces conditions, l'U.C.P.A a maintenu une base sur cette ile.
Mon ami avait entendu parler d'agressions au Vénézuela, mais a pensé que si l'U.C.P.A, pour qui il skippait des bateaux depuis de nombreuses années, avait une base sur cette ile, c'est que la zone était sûre.
Tragique erreur......

31 jan. 2008
0

Je déplore ces actes de violence gratuite
et mes pensées vont à ce malheureux skipper.
Les bateaux qui sont l'objet de tels actes sont souvent me semble-il soit isolé seul dans une baie ou en équipage réduit (seul, en couple) rarement une famille avec enfants. Je me trompe peut-être.
Ces gens auraient-ils le sens de la famille qu'ils essaient de nourrir en faisant de telles crimes !?

31 jan. 2008
0

Détails
Philou,
Il serait intéressant d'avoir des détails : Nombre d'agresseurs, armement, type de bateau utilisé, combien de bateaux au mouillage lors de l'agression, réaction de la police etc...
Merci
Sergio

31 jan. 2008
0

Désolé je n'en ai pas beaucoup
la femme de mon ami qui était restée en France ne s'est pas intéressée aux circonstances de l'agression.
Mon ami a été rapatrié en France ce week-end, mais est dans un service réanimation vu son état.
L'équipage était constitué de 4 personnes, ils ont été attaqués de nuit au mouillage par 5 hommes.
L'équipage n'a pas opposé de résistance et pendant que les pirates dévalisaient et ligotaient les équipiers un coup de feu est parti et à touché mon ami.
Il était dans une baie figurant au programme conseillé par l'U.C.P.A.

01 fév. 2008
0

Attention !
Je ne voudrait bien sûr pas accabler l'UCPA dans ces circonstances.

Mais enfin je ne comprends pas bien. Dès que tu arrives à Polarmar, en fait même bien avant, car tu t'es renseigné compte tenu de la réputation du Vénéz) tu sais qu'il y a des coins à éviter. Robledal fait partie de ces coins qui ont mauvaises réputation avec Coche et Cubagua.

En général, les bateaux tirent direct de Polarmar à Cumana ou Puerto la Cruz. S'ils mouillent en cours de route pour passer la nuit ce n'est jamais seuls.

Toute ma sympathie à la victime
Sergio

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (172)

Les enfants de la mer

novembre 2021