Assurance et responsabilité

Salut à tous,

Ce matin, outre la météo, c'est une bien mauvaise nouvelle qui nous attendais.

Comme vous le savez, un sacré coup de vent de sud à agité la côte Atlantique cette nuit. Gwin-Gwen était à son mouillage, bien amarré, dans le port de la Trinité-sur-Mer. Hélas, le voilier voisin est bien plus gros que nous. Et dans les rafales, il a tiré sur son corps-mort. Gwin-Gwen, beaucoup plus léger, s'est donc retrouvé sur son évitage. Et là, est arrivé ce qui devait arrivé, les deux bateaux se sont heurtés régulièrement une bonne partie de la nuit.

Au matin, la capitainerie constate que les deux voiliers n'évitent pas de la même façon et décident donc de déplacer Gwin-Gwen en lieu sûr. Mais c'est trop tard, le mal est fait. Après deux ans de travaux, la coque de Gwin-Gwen a tapé durement et le bordé est fracassé intérieur/extérieur en plusieurs endroits. Tout notre long travail de ces derniers mois est saccagé.

Vient maintenant l'heure de contacter les assurances. Mais nous nous posons plusieurs questions.

Qui est responsable ? Nous ? Le port ? Le voilier voisin ?
Tous les amarrages ont bien tenu, seul le rayon d'évitage différent des bateaux est en cause. Mais le port peut-il être tenu responsable de n'avoir pas anticipé ce phénomène en serrant ses rangs de corps-mort ?
Sommes-nous seuls responsables de la sécurité du bateau alors que nous payons une place sur cette bouée ?

Voilà. Pour nous la saison est terminée précocement, nous sommes très tristes. Mais si quelqu'un peut apporter des réponses à nos questions, cela nous aidera sans doute pour la suite.

Merci

Mat+Ben du Gwin-Gwen

L'équipage
14 août 2007
14 août 2007
0

contrat

la premiere chose a faire est de lire le contrat qui te lis au port ce genre d'incident doit surement etre mentionné.

D'autre part si tu es correctement assuré ton aasurance doit te conseiller sur la demarche à suivre et m^me s'occuper de tout.

bon courage.

josé

14 août 2007
0

il ne s'agit pas
en première ligne d'une question de contrat d'assurances.
Ton bateau qui est bien resté à sa place a été heurté par un tiers.

Donc tu "tapes" sur le propriétaire du bateau tiers.

Après, c'est son problème de se retourner contre le port, la municipalité, le pape, le sort ou la météo.
Dans ces cas là et dans ta position, ne cherche pas à compliquer le problème à la place des autres.

14 août 2007
0

pas d'accord

chaque bateau étaient sur son propre corps mort .

Question ? qui a tapé l'autre????? vous la question!!!!

josé

14 août 2007
0

C'est toute la question...
Qui a tapé qui ?

A priori, c'est le "gros" devant nous qui a embouti notre bordé. Mais après contact téléphonique, le propriétaire va faire une évaluation des dégats et m'averti (très cordialement, on ne s'énerve pas) qu'il émettra probablement des réserves. Je pense qu'il n'a que quelques traces de notre peinture...

Mais en l'absence de tous, deux bateaux à l'arrêt, amarré dans un port se heurtent, qui a tort ?

En tout cas, nous, on a plus de bateau !
(Aller, on ne pleurniche pas, il y a un rapport de mer à faire...)

M

14 août 2007
0

salut gwin gwen
Tout ce que je sais, c'est qu'ayant aussi un plan Harlé, je vois le tableau et que je suis franchement peiné pour vous. Alors si tu as besoin de petites mains n'hésite pas à me contacter. Plus on est, plus vite ça renavigue.
amicalement
F.

14 août 2007
0

Merci Floflo
C'est sûr que le moral n'est pas vraiment au beau fixe... On peut même dire qu'il suit la courbe des millibars sur mon baromètre ;-), mais on est dans les démarches, contact d'un chantier, mise au sec, attente de l'expert...

C'est sûr que c'est pas réjouissant pour finir les vacances.

Merci en tout cas pour l'offre de coup de main. Je pense qu'on va passer pour un chantier. 2 ans de ponçage et de peinture, j'en peux plus !!!

Alors à ceux qui naviguent (ou qui attendent la fin de la dépression pour repartir) profitez-en pour ceux qui sont à terre...

M

14 août 2007
0

bonjour la sagemor
ils sont indéniablement responsables si les cercles d'évitage des bouées s'interceptent . C'est une erreur de conception et/ou de réalisation ou bien encore dans l'attribution des bouées .

Mais ce sera dur (j'ai donné : bateau coulé) .

En fait tout dépend de ton assureur, du contrat et des experts .

Il y a un expert dans le coin à récuser absolument . Ancien maître de port à la Sagemor, il n'aime pas mettre en cause son ancien employeur .

14 août 2007
0

C'est le problème...
En fait l'erreur du port, s'il y en a bien une, est de nous avoir placé au milieu de "gros" qui évitent bien plus largement que des "petits".

J'ai essayé d'aborder la question avec notre assureur, mais ça n'a pas paru lui parler beaucoup. Je pense qu'on va se retourner contre le "tiers" comme spécifié dans notre contrat.

A priori nous sommes assurés tous risques, on croise les doigts.

Après notre devis, l'assurance va effectivement mandater un expert qui fera une contre-proposition. C'est là qu'il va falloir être attentif.

J'espère qu'on tombera sur quelqu'un d'objectif !

Merci en tous cas de vos réponses, je vous tiens au courant.

M

15 août 2007
0

Gwin-Gwen
C pas gd chose, je suis solidaire de loin et vs souhaite du courage ds vos démarches et vos réparations, un momment difficile à passer avec au bout les retrouvailles de la très chère Coque.
:-) Amclt

16 août 2007
0

attention au contrat
en général les recours et procédures sont à l'initiative de l'assureur .
L'essentiel c'est qu'il indemnise :-)

17 août 2007
0

Expert
Bonjour, Bonsoir

Quoiqu'il en soit il faut faire une déclaration à l'assurance. Ils nommeront un expert et c'est lui qui sera chargé de déterminer les responsabilités.
Si tu est multirisque ils te rembourseront les réparations et se "débrouilleront" pour se faire rembourser si les conclusions de l'expert prouvent que tu n'est pas responsable.
Je suppose que le proprio de l'autre bateau va en faire autant et il y aura "bataille" d'expert pour trouver les responsabilités, sauf s'ils se mettent d'accord.
Attention à essayer de penser à tout lors du chiffrage des réparations ( grutage, levage, transport, stockage...) car une fois l'accord signé il sera trop tard.
Si les dégâts sont importants et que ton bateau risque de s'abîmer davantage (intempéries) il faut demander à l'expert de faire faire des travaux de préservation.

Bon courage tout de même.

17 août 2007
0

C'est fait...
Le jour même de la constatation des dégâts j'ai envoyé à l'assurance un "rapport de mer" qui correspond à un constat dans l'automobile.

Aujourd'hui, un chantier est venu. Il y a eu beaucoup de "holalala", on a même découvert des nouvelles cassures !

Un expert devrait suivre. Je crains qu'il ne minimise les frais pour plaire à l'assurance...

On verra.

Quand à l'autre bateau, effectivement, il va aussi lancer une procédure. Ca promet un joyeux combat d'experts.

Bref, les choses s'enchaînent.

Merci de vos infos et soutiens.

M

19 août 2007
0

L'expert....
A partir du moment où on a déclaré un sinistre, c'est l'assurance qui mandate un expert et non l'assuré.
L'assuré peut sans problème être présent lors de la visite de l'expert pour s'assurer qu'aucun point n'a été omis, voire pour attirer son attention sur certains.
Désigner "son" propre expert n'apporte rien en l'espèce, sinon des frais inutiles.

18 août 2007
0

à vérifier dans le contrat
la compagnie a désigné "son" expert .
Tu peut toi aussi désigner "ton" expert .
Certains contrats prévoient même sa rémunération .

19 août 2007
0

un expert d'assurance
défend les intérêts de celui pour qui il travaille .
Lorsqu'il est mandaté par l'assureur, la première phase de l'expertise consiste à vérifier les garanties contractuelles, les déclarations du contrat, ...
Toutes choses permettant à la compagnie de se dégager .
Sauf sinistre mineur, on a toujours intérêt à avoir son propre expert qui établira un état de pertes bien souvent en deçà des pauvres devis qu'on aura réussi à rassembler .
Sa rémunération par l'assureur est très souvent prévue dans les contrats .

17 août 2007
0

URGENT
faire la déclaration de sinistre à l'assurance. Tu as un délai TRES court (48h dans certains cas, 5 jours sinon, vérifie). Bref, comme,ce comme ça.

Après c'est les experts à l'oeuvre. Un expert, c'est par exemple un médecin : quand tu es malade, tu poses des questions, et si tu trouves que ça ne va pas assez vite, tu essaies d'accélérer. Idem ici.

Note que les e mails (notamment avec AR) permettent de relancer "informellement" mais avec traces. Tordu, mais efficace.

Dans quel port est ton bateau ? Cela pourrait aider à t'indiquer les bons experts.

A ce sujets relis les fils sur HEO les concernant. Sinon je les ai copiés sous Word, envoie un mail ...

19 août 2007
0

Responsabilité...
Puisqu'il n'y a ps de "défaut d'amarrage" de la part ni de ton bateau ni de l'autre puisque je cite "tous les amarrages ont bien tenu, seul le rayon d'évitage est différent". je pense que la responsabilité de l'autre bateau ne peut pas être retenue.
A mon avis si tu est est assuré tous risques, l'assurance te remboursera jusqu'à la valeur d'expertise du bateau pour réparer, ce qui doit pouvoir traiter le pb assez rapidement, et se retournera eventuellement contre le port pour se rembourser.
Si tu est seulement assuré en responsabilité civile, ce n'est pas gagné parce que le seul possiblement responsable c'est le port, et même si leur responsabilité emerge finalement après une procédure qui doit pouvoir durer un peu, il faudra ensuite qu'il payent pour que tu puisse financer les travaux.
As-tu posé la question au maitre de port, pour savoir si il envisage une possible responsabilité du port ou si il l'exclue totalement et a quel motif ?

Bonne chance.
Alain

19 août 2007
0

responsabilité...

à l'évidence il s'agit d'une faute du port, qui se devait d'assurer la sécurité de l'amarrage (tenue, évitage, etc...)

23 août 2007
0

Mouillage et responsabilités
Bonjour
je sollicite vos conseils et peut être votre expérience.
Effectivement mon bateau est parti à la côte lors d'un coup de vent, la capitainerie a essayé de me contacter pour me faire part que une de mes amarres avait rompu, hors le soir même un avis de coup de vent était prévu.
Mon bateau est donc parti à la côte, vue qu'ils n'ont pas pris l'initiative de rajouter un bout pour en assurer la sécurité.
La zone de mouillage sur laquelle était mon bateau est prévu pour être mouvementée car pas du tout protégée, c'est pour cela que la capitainerie assure " une surveillance du plan et des amarres"
Pensez vous que je puisse me retourner contre eux et qu'ils puissent payer les frais de réparations de mon bateau ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

Souvenir d'été

  • 4.5 (21)

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

novembre 2021