assurance et navigation

Un contrat d'assurance est un CONTRAT.
Dans ces contrats, il y a des règles, dont la possibilité de résilier ce contrat lors d'un changement des conditions originelles.
Un Pavillon Belge ou un nouveau propriétaire sont des clauses classiques de résiliation.
Si une compagnie refuse de couvrir le nouveau propriétaire, c'est son droit. il peut aussi y avoir des contextes commerciaux, (ex. vous assurez mon bateau ou bien je résilie les contrats de ma société....).

Une compagnie peut aussi considérer qu'elle ne peut plus estimer le risque en connaissance de cause pour des raisons statistiques ou pratiques (plus d'expert qualifié..).

Enfin, je l'ai déjà écris sur H&O, autant la responsabilité vis à vis des tiers est fondamentale et la souscription rarement refusée par une compagnie compétente, autant la couverture des dommages est complexe et peu automatique quand on sort des sentiers (chantiers...) battus.

Une franchise importante est une très bonne solution, 1000€ pour un bateau de 50000€ n'est pas stupide, surtout qd le bateau est ancien et atypique. L'assureur n'est pas là pour payer l'entretien et encore moins l'usure et la vétusté sur des constructions improbables et difficiles à estimer.

Essayez donc de démonter un paneau de pont de 20 ans pour vous rendre compte de ce qu'on appelle vétusté!

90% des litiges viennent de là!

La valeur affective est aussi une cause de litige...

Quand au bricoleur génial et qualifié que nous sommes tous un peu, il est une crainte continuelle pour les compagnies car il modifie le risque à chaque opération et mets bcp d'affect dans quelque chose de très rationnel : le contrat.

Je préconise que les bricoleurs bricolent et assument les petits accidents comme ils assument les améliorations d'usage de leur bateau : une franchise élevée, pas de couverture vol du matériel et une couverture en perte totale solide (vol, incendie, naufrage).

Il est scandaleux de voir des bibs passer l'hiver sur le pont d'un bateau ou des voiles rester plusieurs années à poste. C'est une cause de frilosité des assureurs... quand ils doivent payer une GV de 5 ans qui éclate dans une risée et que la vétusté de 80% irrite l'assuré certain de son bon droit mais pas de son incompétence.. (surtout quand l'accident vient d'une écoute pourrie par le soleil et le sel que l'assuré inconscient à remplacer derechef par une écoute neuve qu'il inclus dans la facture. Faut pas prendre les experts pour plus c.. qu'ils ne sont!)

Il existe une dernière catégorie de plaisancier, les inconscients! On achète pas un bateau de 100000€ qd on gagne 2000 € par mois en se plaignant après de l'arnaque des assureurs, des ports et des chantiers.
Chaque rêve à son coût!

L'équipage
19 déc. 2011
19 déc. 2011
0

J'ai une base saine de dépense :

Mes bateaux n'ont jamais couté plus cher que le prix de ma voiture de fonction (commercial)...

19 déc. 2011
0

Bonsoir manhasset et bonsoir à tous,
"Un Pavillon Belge ou un nouveau propriétaire sont des clauses classiques de résiliation."
En quoi, un pavillon Belge pourrait aggraver le risque pris par la compagnie ?
"Une compagnie peut aussi considérer qu'elle ne peut plus estimer le risque en connaissance de cause pour des raisons statistiques ou pratiques (plus d'expert qualifié..)."
Rapport sinistres/primes et expertise à partir de 15/20 ans
"L'assureur n'est pas là pour payer l'entretien et encore moins l'usure et la vétusté sur des constructions improbables et difficiles à estimer."
Là, il me semble que vous êtes de parti pris pour l'assureur, à partir du moment ou le voilier est assuré, constructions improbables ou pas, en cas de sinistre, l'expert des assureurs saura et appliquer des abattement pour vétusté et des franchises. L'incompréhension entre assurés et assureurs vient des abattements pour vétusté qui sont appliqués par l'expert de l'assureur d'une manière aveugle sur des matériels qui ne s'usent pas qui sont conçus pour durer la vie du bateau et leurs remplacements par des neufs ne valorisera pas le voilier.
"Une franchise importante est une très bonne solution, 1000€ pour un bateau de 50000€ n'est pas stupide, surtout qd le bateau est ancien et atypique. "
Vous faites un parallèle entre la franchise et la valeur assurée du voilier parce que vous vous placez dans une situation de perte totale ou de très gros sinistres ?
Mais s'il s'agit d'un sinistre de 2 000 €, 1 000 € de franchise, c'est insupportable.
Cordialement

19 déc. 2011
0

bsr,
j'ai accepté une augmentation de 16€ sur l'année pour passer ma franchise de 400 a 200€
ça ne me ruie pas et en cas de sinistre ça sera moins dur à supporter .
par contre je ne sais pas je n'en ai jamais eu en plus de 45 ans de nav
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (45)

mars 2021