asservissement du guindeau electrique au moteur volvo

bonjour
mon guindeau electrique ne peut etre utilisé que moteur en route - j'aimerai supprimer cette contrainte , quelqu'un de plus savant que moi dans ce domaine peut il me dire comment
proceder
merci par avance
roland

L'équipage
07 oct. 2019
07 oct. 201907 oct. 2019
1

Vu ce que consomme un guindeau electrique et la grosseur des cables le reliant à la batterie de servitude, il est recomandé de laisser tourner le moteur pour son utilsation... :acheval:

07 oct. 2019
0

Ça fait pas de mal mais l'alternateur ne délivre que le dixième de la consommation du guindeau...
:reflechi:

07 oct. 2019
0

J ai flingue deux batteries en mi vie en utilisant le guindeau moteur au ralenti la ou il est en décharge

07 oct. 2019
0

En non-charge, plutôt ?
:reflechi:

07 oct. 2019
0

Décharge je sais c curieux mais pdt deux ans yanmar a mis le m alternateur sur le 1 GM que le 15 chevaux et c était un peut beaucoup
Disons que si il y a le moindre appareil en route ça décharge avec le guindeau ca a descendu les batteries

07 oct. 2019
0

on ne sait pas si le guindeau est branché sur la batterie moteur ou une autre batterie dédiée ...

08 oct. 201916 juin 2020
1

Salut,
Un guindeau pour un bateau Dufour 425 Grand Large il faut un guindeau de 1500W, soit un appel d'intensité en gros de 120A...
On peut brancher le guindeau sur la batterie moteur.
On peut brancher le guindeau sur la batterie services.
On peut brancher le guindeau sur une batterie dédiée.
S'il y a un cyrix, peut importe la batterie alimentant le guindeau; il vaut même mieux que ce soit la batterie moteur, toujours censée être chargée à 100%...(C'est le cas du dessin ci joint)
Si le moteur est a l’arrêt , le guindeau absorbera la totalité de ses 1500W (ou ses 120A) sur la batterie ou il est rattachée...et elle risque de ne pas trop aimer !
Dans le schéma ci joint, le guindeau est rattaché à la batterie moteur , dont l'alternateur est un 60A (ce n'est qu'un exemple)

Avec un moteur tournant, légèrement accéléré pour débiter un max à 14,5v, on peu raisonnablement penser que le chargeur fournira en gros les 50% de la puissance du guindeau, et que la batterie ne sera sollicitera que pour 50% également, pendant de courts instants...
Dans la cas d'un cyrix, il peut rester un secours de redemarrage d'urgence par le start-assist branché sur la batterie servitude.

En conclusion, on peut faire fonctionner le guindeau pendant un court laps de temps sans démarrer le moteur , mais suivant le temps de fonctionnement du guindeau, on risque de ne plus pouvoir démarrer le moteur par la suite. Donc, pour ne pas affaiblir la batterie moteur, il est plus judicieux de démarrer le moteur en léger accéléré , afin que la charge du guindeau se repartisse sur l'alternateur et sur la batterie moteur, sans trop affaiblir celle-ci.
Nota: la D240 , oblige d'avoir une batterie moteur capable de démarrer le moteur 6 fois consécutives ...
Mamita

08 oct. 2019
0

bonsoir,
vous écrivez:
Nota: la D240 , oblige d'avoir une batterie moteur capable de démarrer le moteur 6 fois consécutives ...
c'est possible de développer?
Merci d'avance et bonne soirée.
Philippe

08 oct. 2019
0

Bonsoir,
Merci pour votre réponse.
Si dans la nouvelle édition, cela a disparu, cela n'a plus lieu d'êtres.
Ils ont du se rendre compte que cela n'avait rien a faire dans une division sur la sécurité et non technique.
C'est ce qui me semblai.
Merci et bonne soirée.
Philippe.

09 oct. 2019
0

@Mamita, tu as out à fait raison, j'ai oublié de le préciser dans ma réponse, en fait j'ai oublié de préciser que la "dernière" Div. 240 était la dernière mise à jour et que, comme pour tous ces documents, ce qui n'est pas altéré ou modifié n'est pas recopié.

Désolé de m'être mal exprimé.
Et il va falloir que je mette à jour mes trois fascicules papier du "Guide du Navigateur"...

08 oct. 201908 oct. 2019
0

Article 240-2.40 (mai 2015)

Démarrage électrique de la propulsion
I. Dans le cas de démarrage électrique du ou des moteurs, la batterie doit pouvoir effectuer, sans recharge et dans les conditions normales d'utilisation, six démarrages consécutifs.
II. Les navires à moteur de longueur de coque supérieure à 8 m et dont le démarrage de la propulsion est électrique, comportent outre le moyen normal de démarrage un moyen en secours distinct. Ce moyen peut être mécanique, hydraulique, ou électrique. Dans ce dernier cas, la source normale de démarrage doit pouvoir être isolée rapidement et sans démontage de circuit, avant la mise en œuvre de la source de secours.

Dans la dernière div. 240 (2019), cet article n'existe plus.
www.ecologique-solidaire.gouv.fr[...]ETS.pdf

09 oct. 201909 oct. 2019
0

Bsr Philipped 29200,
Je me permets d'intervenir a nouveau, parce que certains répondent a une question qui semblait m’être adressée, et lisent la législation avec une vision personnelle, qui ne reflète en rien la réalité:
Non, l'Article 240-2.40 ..."n'a pas disparu" avec la nouvelle édition ! La nouvelle édition (Juin 2019) ne remplace pas la D240, mais elle modifie pleins d'autres d'articles: elle est "nouvelle" parce que c'est la dernière sortie...Il y en aura d'autres!
L'Article D240-2.39 sur les batteries, et l'Article D240-2.40 n'ont pas été modifiés ...et reste donc d'actualité !
Ceci étant dit, je ne cherche pas a polémiquer, chacun a le droit de croire ce qu'il veut!
Mamita

08 oct. 2019
1

c'est vrai , lors de l'utilisation du guindeau le moteur est minimum à 1200 tours sinon l'alarme de décharge retentit et ça stresse - c'est mon parc servitude qui lui fournit le jus par contre je n'ai pas un cyrix en sortie d'alt mais un repartiteur cristec 3 sorties en montage origine je ne sais pas si c'est mieux - mais la question de départ est sans réponse a savoir comment est asservi mon guindeau quick au moteur... serait ce un relai qui alimente la commande lorsque l'alternateur débite ?

08 oct. 2019
0

il faut que le guindeau soit sur la batterie moteur
ça évitera système de couplage d'encaisser l'intensité au moment de la remontée ,en descente il n'y en a pas beaucoup .
alain

08 oct. 2019
2

A lArbalettte 13. Logiquement;, pour interdire le fonctionnement du guindeau si le moteur ne tourne pas, un petit relais est monté, le mien il est juste derrière l'alternateur, et la bobine de ce relais est alimentée par la production 12 v dès que le moteur tourne. La commande du guideau,( le switche sur lequel j'appuie pour faire fonctionner mon guindeau, "passe" par un "commun/travail" de ce relai. Si le moteur ne tourne pas, pas de production de. 12v au cul de l'alternateur, pas de commande guindeau. Pour supprimer la fonction "interdiction" il suffit de schunter le "commun/travail.

08 oct. 2019
0

je vois a peu prés le principe merci

08 oct. 2019
3

Le problème ce situe sur le boîtier relais à côté du guindeau, il faut trouver le petit fil qui viens de l'arrière du bateau, c'est lui le fautif. Cette sécurité monté sur la plupart des bateaux est une aberration, et est une bonne source de panne.

08 oct. 2019
0

Erreur d'étoile.

08 oct. 2019
2

un guindeau remonte 20m par minute. on mouilla rarement plus de 40m donc deux minutes.
a 120A de conso, cela fait 4 (quatre!) ampères consommés!!!!!!!!

Je suis généreux quand j'indique 120A! car c'est souvent bien moins! à la fois car l'on a pas tous des guindeaux de 1500W et ensuite car le guindeau fonctionne en sous charge 90% du temps!
J'ajouterai également que comme l'alternateur débit ne serait-ce qu'un peu, même 30A, c'est à déduire de la conso du guindeau et donc de la consommation sur la batterie (-25% donc)

1/ Si une batterie meure quand on puise 4A dedans, je dirait qu'elle était déjà morte avant!
-Une optima 50A est capable d'une décharge à 90% ponctuellement sans souffrir
-Une batterie 70Ah classique peut donner 35ah sans souffrir. On a rarement moins de 70ah en plomb classique sur nos bateaux!

2/ En cas de panne moteur, ne pas pouvoir utiliser le guindeau est une hérésie. c'est avec de tels absurdité que l'on risque un drame!
-Imaginez un frein qui refuse de se libérer en situation d'urgence car grippé... pas possible de mouiller
-Imaginez un guindeau qui refuse de remonter alors que le bateau dérape et file à la cote... impossible de partir sans larguer le mouillage?

08 oct. 2019
1

4 Ah , l'A est un debit l'Ah est une quantité
c'est comme un litre de rouge ,et le consommateur qui le descend plus ou moins vite
donc taille du goulot et du verre et la descente que l'on ne ferait pas en vélo
alain

08 oct. 2019
0

Le mien tourne à 30 m par minute...

Et comme le dit Fritz, il y a Ah et A tout court... et "pomper" même qu'une cinquantaine d'A au petit matin sur des batteries qui auraient besoin d'un coup de charge ne va pas les arranger.

Et comment tu fais pour partir au large quand le mouillage dérape, le vent porte à la côte et le moteur en panne ? Tu as le temps de hisser les voiles et larguer le mouillage avant d'être "au sec" ?

08 oct. 2019
0

t'as rien compris non plus...
Je parle justement de batteries, si tu prends la peine de lire ce qu'écrivent les autres, "qui auraient besoin d'un coup de charge" !

08 oct. 2019
2

t'as rien compris .
pomper 50A pendant 2mn revient à prélever à peine 2AH dans la batterie
dans une 70ah ,ça ne se voit même pas si elle est en forme
alain
:reflechi: :heu:

08 oct. 2019
0

Pouvoir utiliser le guindeau sans démarrer le moteur peut aussi être une fausse sécurité car la batterie risque de s’effondrer en cours de remontée.
De plus si le moteur ne démarre pas, c’est la plupart du temps un pb de batterie, donc le souci reste entier.

Une bonne paire de gants et dans l’urgence c’est étonnant comme c’est facile de remonter une ancre à la main.
Ça m’est arrivé, pas à cause de la batterie, c’était le doigt du guindeau qui s’était tordu.
La mienne fait 16kg avec de la chaîne de 8, plus lourd c’est sans doute difficile.

08 oct. 2019
3

Je comprends pourquoi beaucoup ont des problèmes (et pas des soucis, un souci n'étant pas un problème) avec les batteries. Vous raisonnez tous en ampères (A), en ampèreheure (Ah) plus exactement. La batterie plomb fonctionne en tension (Volt) ou plutôt seuil de tension sous lequel il ne faut pas descendre.

C'est pour ça que certains membres disent qu'il ne faut pas que le moteur entraînant l'alternateur soit au ralenti et qu'il ne recharge pas la batterie (moteur ou dédiée, peu importe). Le moteur doit être au ralenti accéléré pour maintenir la tension aux bornes de la batterie à un niveau correct.
C'est pour ça aussi que beaucoup d'industries utilisent dans des environnements extrêmes (chaleur, froid intense) des super-condensateurs pour épauler la batterie de démarrage des engins de chantier ou des générateurs.

Lorsqu'on tire (par exemple) 120A pendant "x" temps, l'important est la tension basse atteinte lors de cette soustraction d'intensité. Suivant la longueur et le diamètre des câbles il faudra actionner plus ou moins longtemps le moteur du guindeau car le moteur ne tourne pas plus vite à cause des ampères mais de la tension à ses bornes.
On remarque aussi que l'on parle toujours de longueur et de diamètre des câbles lorsqu'on alimente un consommateur; On parle de "perte de tension", de "chute de tension", beaucoup moins de "perte d'intensité" car cette dernière valeur est le corollaire de la chute de tension. On oublie aussi la résistance interne de la batterie, parfois importante par rapport à l’énergie fournie.

Si il y a une batterie dédiée et proche du guindeau, il faut aussi contrôler sa tension de charge pour éviter une sous-charge et donc détérioration rapide.

08 oct. 201916 juin 2020
0

bjr à tous
Mon guideau est connecté aux batteries de services et tjrs utilisé moteur tournant, pas forcément en mode ralenti accéléré, mode auquel je vais m'attacher de faire suite à la lecture de ce fil :-)

Fred


08 oct. 2019
0

passe le sur la batterie moteur ça évitera au système de couplage de prendre une forte intensité au passage
alain

08 oct. 2019
0

Alain
Le système de couplage est un Cristec prévu pour 100 Amp, le relais du guindeau est de 100 amp aussi. Je trouvais çà bien de tirer sur un parc de batterie suffisamment costaud plutôt que seulement une batterie moteur...Comme d'hab ...le dilemme.

08 oct. 2019
0

message perso pour éviter de polluer
merci d'avance
Fred

08 oct. 2019
1

Salut ZZCC,
Sur ton schéma , (c'est très bien et plutôt rare de voir un sachem personnel !) au premier abord, il me semble qu'il y ait quelques anomalies.
En toute cordialité, si tu veux, on peut en discuter soit par message perso, soit ici mème; a toi de voir.
Mamita

08 oct. 2019
0

Sur mon sun odyssey il y a un module Srheiber qui qui alimente le relais du guindeau uniquement moteur en marche, le supprimer si on veut pouvoir utiliser le guindeau moteur arrêté.

08 oct. 2019
0

Sur mon bateau le guindeau est branché sur la batterie de démarrage. J'allume toujours le moteur pour lever l'ancre, même que j'ai un panneau solaire de 30 W sur la batterie de démarrage. A l'ancre en mer je la relève moteur au ralenti accéléré et pour faciliter la tâche du guindeau je le fais que quand le bateau tombe dans la vague, surtout quand l'ancre est sur le point de se décrocher. Le mieux est bien sûr d'avoir quelqu'un à la barre et de décrocher l'ancre au moteur mais je navigue souvent seul.
Pour mouiller l'ancre je le fais de préférence moteur tournant mais si ce n'est que pour quelques mètres je ne l'allume pas si le temps est ensoleillé (vu la présence du panneau solaire).
Bonnes nav !

08 oct. 2019
0

Pour revenir à la question posée au départ :
J'avais le guindeau d'origine asservi au démarrage du moteur. Il y a quelques années j'ai changé le guindeau en gardant le relais d'origine...le nouveau guindeau était toujours asservi au moteur. Cet été ayant eu un souci avec le relais d'origine (cosse cassée) j'ai posé le relais qui était vendu avec le 2eme guindeau. Résultat plus d'asservissement
Ma conclusion: le relais est spécifique et Beneteau fait ce type de montage par sécurité pour éviter le fonctionnement intempestif du guindeau et pour éviter aussi que des petits malins vident les batteries en utilisant le guindeau sans faire tourner le moteur

08 oct. 2019
0

Possible, je ne sais pas pour ma part. En tout cas, lorsqu'il s'agit de taper sur un constructeur, de dire que "c'était mieux avant", tout le monde se lève - et moi aussi parfois - alors que pour une fois que Beneteau et Dufour installent des sécurités pour éviter de vider la batterie (guindeau, moteur, peu importe) on veut les enlever. Peut-être réfléchir à ça, qui en plus n'est pas en panne et penser à augmenter le régime moteur lors de manœuvres de guideau.

08 oct. 2019
1

le moteur en marche , c'est surtout pour être sûr qu'il démarrera (puisqu'il tourne déjà ) une fois le mouillage relevé ( une batterie qui se coupe brutalement sur un appel de courant c'est pas courant :heu: mais ça arrive ! ) Mais c'est bien de pouvoir supprimer cette sécurité qui peut ne pas en être une dans certains cas comme il a été rappelé plus haut . Donc avoir les deux possibilités est un plus .

08 oct. 2019
0

pour indiquer comment faire la modif , il faudrait avoir le schéma ( ou être sur le bateau pour voir comment c'est monté ) mais le principe général c'est d'alimenter la commande ( bobine ) du (des) relais comme quand le moteur tourne , donc envoyer via un interrupteur (à rajouter) un 12v sur le point qui reçoit ce 12v de commande quand le moteur tourne .(càd. faire croire au système que le moteur tourne)

Câbler un inverseur pour ce faire peut être intéressant pour éviter d'envoyer du +12 en retour dans le fil de commande venant du moteur si on n'a pas identifié les finasseries du montage , de ce fait on a une alimentation de la bobine du (des) relais par l'une OU l'autre des arrivées du +12 de commande et les deux circuits sont indépendants .

08 oct. 2019
0

Normalement le propriétaire qui pose 200ke pour se payer un bateau neuf est réputé avoir suffisamment de neurone pour ne pas vider la batterie moteur en jouant 10minutes avec le guindeau sans avoir démarré le moteur!

Ce n’est pas forcément le cas pour les locataires d’un bateau de location... or beaucoup de bateau neuf perte vers les flottes de loueur!

Bref, si des constructeurs mettent des sécurités inutiles pour un propriétaire je trouve que ce n’est pas réellement une avancée...

Ça me fait penser au Dufour 412 qui s’est mis en vrac il y a 15jours. Il faisait une impulsion de propulseur toute les 10secondes... bien insuffisant pour redresser son bateau qui partait en travers avec 10nds de vent...
Après échange il m’a dit que c’était pour pas griller le propulseur, que le loueur leur avait dit de pas plus l’utiliser sous peine de cramer le truc. On marche sur la tête. Bon bah du coup il a fait une déclaration d’assurance, son davier ayant terminé sur un bateau moteur.

08 oct. 2019
0

"Normalement le propriétaire qui pose 200ke pour se payer un bateau neuf est réputé avoir suffisamment de neurone pour ne pas vider la batterie moteur en jouant 10minutes avec le guindeau sans avoir démarré le moteur! "
Là, Cédric, tu ouvres la boite de Pandore...

Mais je suis HS, je sors !
;-)

09 oct. 2019
0

Certe tu n'as pas tord...
Il faut quand même pas être sain d'esprit pour acheter neuf et à 200k€ un Béné-varia et autres tupperware lowcost...
MAIS, simplement faire gaffe à comment on utilise un guindeau moteur arrêté requiert des capacités mentales qui n'ont rien d’extraordinaires. Un enfant à 7 se ferait avoir... à partir de 12 ans non, il comprend!

:acheval: :acheval: :acheval: :langue2:

08 oct. 2019
0

on entre dans l'ère de l'intelligence artificielle ! à quoi vont servir les neurones ? il sera interdit de s'en servir ....

09 oct. 2019
0

avec ce type de montage le problème de ne pouvoir utiliser le guindeau si moteur en panne ne devrait pas se poser si le relais est dépendant de la mise sous tension par la clé du tableau, sauf si bien sur le moteur est en panne pour cause de défaut de batteries.

12 oct. 2019
0

Il est évident pour un navigateur averti et conscient de la sécurité voire seulement du soin a donner a son matériel, mettre le moteur en marche pour remonter le mouillage est obligatoire, surtout qu'on s'en va...donc la question ne se pose pas sauf départ a la voile...très rare aujourd'hui
Par contre mouiller moteur coupé, en panne par exple, pkoi pas (voir fil sur accident Calvi), ds ce cas c'est tt juste si on ne recharge pas la batterie...
Si on cule au quai, ou sur le bato au mouillage derrière faut démarrer, chauffer courir devant et c'est trop tard...
Donc il est évident que le max de sécu c'est de brancher sur les servitudes, asservissement ou pas, et garder la moteur....pour le démarrage d'icelui. En général le couplage supporte le courant max de recharge de l'alternateur, heureusement
Alors on fait ce qu'on veut, mais même si c'est rare, pouvoir guinder sans moteur en route au cas ou, why not...
JL.C

12 oct. 2019
0

au moment de partir hisser la gv mettre le moteur en marche ralenti embrayé pour aider le guideau a reprendre la chaine , ancre a pic debrayer et remonter l ensemble u ne fois l'ancre au davier stoper le moteur et roule ma poule

12 oct. 2019
0

Peut être que le montage est fait pour imposer d'avoir le moteur en marche quand on utilise le guindeau, ce qui est très logique sur le plan sécurité en général et sur le plan technique de mouillage en particulier.

12 oct. 201912 oct. 2019
0

« mon guindeau électrique ne peut être utilisé que moteur en route - j'aimerai supprimer cette contrainte »
J'ai fait cette modif sur mon bateau. Il y a un relais dans le compartiment moteur ; c'est un petit boîtier noir avec trois bornes : une pour le 12 V, une pour un fil de commande et une pour le 12 V du relais du guindeau et pour le 12 V du ventilateur de la cale moteur. J'ai débranché le 12 V du relais du guindeau et l'ai branché, au travers d'un fusible 6 A, à un interrupteur relié au 12 V de la batterie de service.

15 oct. 2019
0

bonsoir à tous
l'affaire est pliée , effectivement c'est un simple relai qui active la commande guindeau lorsqu'il reçoit le 12 v de la borne ALT du répartiteur , je l'ai remplacé par un inter avec voyant au tableau - personnellement ça me parait plus logique comme installation etant bien évident qu'il faut maintenir la charge lors des manoeuvre de guindeau et donc lancer la mécanique... en revanche pour les loueurs ne pas toucher ce système.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

Souvenir d'été

  • 4.5 (156)

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

novembre 2021