Architecture du ST 2000

Bonjour,

Est ce que quelqu'un sait si il y a des contacts de butée sur le ST 2000 ?

Merci, Séb

L'équipage
22 jan. 2008
22 jan. 2008
0

Y en a pas...
Si nous parlons bien du Pilote raymarine ST2000 il n'y a pas de butée électrique. En butée mécanique, le moteur est bloqué, ça pompe un max et bousille la mécanique, courroies et pignons. Faut donc faire gaffe à ne pas aller en butée, en particulier ne pas utiliser le virement de bord automatique. Et au près choquer ce qu'il faut la GV si le bateau est trop ardent. J'avais fait des repères sur le vérin pour vérifier que je n'étais pas en butée. En plus de l'"imperméable", car il n'aime pas vraiment l'eau!
Pierre-Louis

22 jan. 2008
0

Ah
quand j'ai ouvert la bete j'ai cru avoir la berlu !!!

Donc tu dis que quand ça arrive en butée le moteur s'arrete, je veux bien le croire, mais coté longevité et conso c'est pas top :-(

En conclusion c'est très surprenant comme principe mais bon ça a l'air de marcher comme ça, il faut donc jouer avec le reglage du pilote pour ne pas arriver en butée.

Est ce que les simrad sont comme ça aussi ???

Séb

22 jan. 2008
0

Simrad, .... moi je sais
J'ai brûlé le mien (TP 1800 Navico à l'époque)lors d'un virement de bord. L'écoute de génois avait accroché l'anneau de tangon et le temps de passer à l'avant pour décrocher, le pilote avait sorti le vérin en butée ... et les boutons de commande ne répondaient plus. J'aurais dû tout de suite débrancher l'alimentation parce que, si les commandes ne répondaient plus, le moteur,lui, continuait à "pédaler" à l'intérieur et après 5 minutes, il a commencé à fumer ...
A l'autopsie, moteur cramé et carte "électronique" à moitié cramée aussi.

J'ai un ST2000 depuis 4 ans + quelques années avec l'ancien proprio et pas de problèmes de ce genre.
Par contre, NE JAMAIS SE FIER A UN PILOTE A PROXIMITE D'UN OBSTACLE, surtout métallique (porte d'écluse, palplanches ...).

22 jan. 2008
0

Simrad, je ne sais pas...
mais il y a des chances!
Et ce n'est pas le pilote qu'il faut régler, mais le bateau, qui doit être à peu prés neutre à la barre!
Je n'étais pas prévenu (comme toi!) et la première année il était souvent en butée, et j'ai du recoller le pignon du moteur, changer une courroie et son
pignon.
Ensuite j'ai fait gaffe, et plus eu de problème mécanique depuis 10 ans. Je ne parle pas des pb électriques dus à l'infiltration d'eau de mer jusqu'à la mise en place de la chaussette étanche, avec soufflet de direction de voiture! Pas très élégant, mais efficace!
Pierre-Louis

22 jan. 2008
0

autopsie
je vois que tu t'es lancé dans l'autopsie de la bête :-)

22 jan. 2008
0

Si ça reste
trop longtemps en butée, le fusible crame.
D'où l'importance d'une bonne installation, et de respect des cotes de pose. :-(

22 jan. 2008
0

En
tous les cas, merci pour vos renseignements.

Séb

22 jan. 2008
0

Au moins une limitation de courant.
Cela évitera que le moteur dépasse son couple nominal. Et éventuellement une limitation dans le temps pour ne pas faire chauffer un enroulement et une paire de lames.

22 jan. 2008
0

Oui
effectivement l'autopsie a bien confirmé que la carte est morte, ce qui ne pose aucun probleme pour ce que je veux faire.
Par contre l'absence de contact de butée me pose probleme, je vais peut etre en bricoler si je trouve une idée simple, ou si les Heocien en trouve une... ;-)

Séb

22 jan. 2008
0

He ben dis donc !...
A vous lire je crois que je vais en rester à mon régulateur Navik et le mitonner !...

22 jan. 2008
0

oui
c'est clair que c'est assez surprenant, meme un vieil at50 de chez Plastimo a des detecteurs de buté ...
Maintenant peut etre qu'il y a un reglage usine qui fait qu'en theorie ça ne va pas en butée.

Séb

23 jan. 2008
0

CLK, tu as certainement raison,
Mais au moteur, c'est vraiment trés ch... de barrer. Et 15 heures de moteur de suite, en med, ce n'est pas rare! Alors le ST2000, ou équivalent, dans ces moments là, on l'aime vraiment!
Pierre-Louis

23 jan. 2008
0

C'est exact
C'est pourquoi je m'intéresse quand même à ces bouffeurs d'ampères. (Voir mon post récent : www.hisse-et-oh.com[...]dex.php )

23 jan. 2008
0

Ben, oui, c'est surprennant,
mais quand on veut augmenter la marge, on économise partout ! En revanche il ne doit pas être trop difficile de bricoler une "sécurité" sur l'alimentation avec un coupe circuit positionné dans l'axe de la barre et actionné par un bout qui se tend à un certain angle de barre... C'est du basique, mais ça ne peut que fonctionner...

23 jan. 2008
0

A l'intérieur!
A mon avis finir le travail de mr Raymarine en plaçant 2 microswitchs à l'intérieur du boitier, en série avec le moteur, et chacun doublé d'une diode pour ne bloquer que la direction "bloquante", est à la portée d'un bricoleur moyen. Je pensais le faire, mais finalement, en étant attentif, je n'ai plus eu de pb, alors...
Pierre-Louis

23 jan. 2008
0

Oups !
lire : "surprenant " désolé

23 jan. 2008
1

pas dépiauté de ST2000
mais sur les anciens Autohelm 2000, le microcontrôleur qui gère le pilote compte les tours du moteur et il y a une surveillance de l'intensité (en fait la tension aux bornes du moteur) .
C'est pour cette raison qu'il "pompe" quand il arrive en butée .

23 jan. 2008
0

Ne
voyant pas de cellule je sais pas trop comment il fait pour compter les tours, mais bon il y a surement un truc comme ça car je ne vois pas un pilote aussi mal construit durer aussi longtemps, quoi que coté étancheité c'est pas le top chez ray et ça dur depuis très très longtemps...

Bon j'ai pas encore trouver comment faire mon systeme de butée mais ça va venir, encore merci à tous, Séb

25 jan. 2008
0

Suite
a yé, j'ai viré l'éléctronique du 2000 et branché le verin sur un boitier de 4000, ça marche parfaitement.
Il reste ce probleme d'absence de détection de butée alors j'aimerai mettre un fusible au cul du moteur pour proteger l'ensemble.
Les caracteristiques du moteurs sont là :

www.robotshop.ca[...]ecs.pdf

D'après vous il faut quoi comme fusible ?

Merci, Séb

25 jan. 2008
0

Euh...
Faut plutôt voir ce que te dis l'ampèremètre en usage normal.

Si ~ à 2 A, ça va disjoncter tout le temps.

25 jan. 200816 juin 2020
0

Butée de fin de course :
Lorsque le moteur reste en butée durant un temps trop important, le ST2000 (enfin, le mien) se met en mode refuge : bip, bip...etc, arrêt de la poussée ou du tirage.

Si néanmoins tu veux faire une butée de fin de course, je te propose la montage suivant :

dédouble sur une partie de leur cheminement chacun des deux fils qui alimentent le moteur. Tu as donc deux paires de fils.

Sur chacune des paires, interpose :
sur un des deux fils un microswitch supportant le courant absorbé par le moteur,
sur l'autre une diode.

La diode sur la seconde paire devra être montée en sens inverse de celle montée sur la première.

Les microswitchs devront être montés (collés à chaud?) pour s'ouvrir en fin de course.

Le principe serait alors le suivant :
Le moteur rentre le vérin.
Le microswitch qui détectera la fin de course "rentrée" est implanté sur une des paires. La diode sur l'autre fil de la paire n'est pas passante dans ce sens de fonctionnement. De l'autre côté tout est passant au travers de l'autre microswitch, fermé, et de la diode, passante dans ce sens.

Arrivé en fin de course, le microswitch s'ouvre. Le moteur s'arrête puisqu'il n'est plus alimenté. Lorsque la commande demande une action de "sortie" l'alimentation du moteur est inversée, la diode est passante et le moteur sait repartir seul.

De l'autre côté c'est pareil.

CQFD

Schéma en pièce jointe

25 jan. 2008
0

Je dirais, à vue de nez...
...de 5 à dix secondes. Je n'ai jamais mesuré.

C'est suffisamment long pour permettre de virer mais
sans beaucoup plus.

J'effectue mes virements (de bords, pas bancaires...) au pilote (10 appuis sur + ou - 10 , la commande directe n'a jamais fonctionné) le temps que le vérin se déplace, le temps que ça tourne, le temps qu'il envisage de revenir pani p'oblèm'.

Donc, compte tenu de la taille de mon bâtiment c'est de cet ordre là.

25 jan. 2008
0

Un détail selon les caractéristiques.
Stall current : 37

Comprendre courant de court-circuit. c'est à dire que bloqué, sur 12 volts le moteur est capable de consommer 37 ampères ( résistance interne: 0,33 Ohm environ)

Si en butée le moteur ne consomme que 2,5A, c'est qu'il existe déjà un dispositif limiteur.

27 jan. 2008
0

le moteur
est commandé par un pont en H (4 transistors ou FET) .
Il est donc facile de limiter le courant en le hachant . C'est le principe adopté sur la majorité des systèmes de régulation .

25 jan. 2008
0

Compter les tours?
Je n'y crois pas Alien.
Aucune précision sur les petits moteurs.
La réaction magnétique est incertaine et la précision mécanique du collecteur ne permet pas une mesure de fréquence fiable.

24 jan. 2008
0

il compte les tours
par la mesure de la tension aux bornes du moteur .

Tout se fait par logiciel avec des interfaces A/N rudimentaires et figées . Donc pas le moindre espoir d'introduire de nouveaux paramètres .

Couper l'alimentation en butée conduit à tout réinitialiser donc phase d'apprentissage et zig zag garantis .

25 jan. 2008
0

Complement
petite precision,

Quand je suis en butée, ma pince ampermetrique donne 2,5 A au bornes du moteur.
Je mettrai bien un disjoncteur 2 A, vous en pensez quoi ?

25 jan. 2008
0

c'est
pas sur vu que c'est la mesure en butée, donc quand le moteur est en pleine charge.
Si je mets plus de 2,5 ampères le disjonteur ne servira à rien car il ne disjontera jamais...
Mai tu as raison que la pratique est mieux...donc je vais mettre un 2 A, faire le test à la maison et si ça disjonte pas en deplacement mais que ça disjoncte en butée je ferai après le test sur le boat.

Séb

25 jan. 2008
0

Merci
PYM pour la proposition, j'y avais pensais mais j'ai trouvé plus simple dans un premier temps l'idée du disjoncteur, car à mon avis c'est pas tous les jours que j'irai en butée.
Mais je garde ton idée en reserve.

Sais tu au bout de combien de temps ton pilote se met en mode refuge ?
Car si ça se trouve le 4000 fait la meme chose, au quelle cas j'ai pas besoin de sécurité vu que le boitier va le faire ....!!!

Séb

25 jan. 2008
0

oki
merci

Séb

25 jan. 2008
0

Je
pense que les limiteurs c'est les transistors de commande, d'ailleur c'est rigolo, sur une buté c'est 2,5A, sur l'autre c'est 3,7A.

Séb

27 jan. 2008
0

et pourtant les pilotes
autohelm fonctionnent comme ça depuis les plus anciens modèles analogiques .
Le verin du 2000 est équipé d'un motoréducteur planétaire Escap dont la tension varie très sensiblement (env. 0,5V) .
Navico avait adopté le même principe avec des moteurs de modèles réduits .
Le principe est hyper simple :
- la tension aux bornes du moteur est appliquée sur un différentiateur qui sort un pulse à chaque pic .
- les pulse sont envoyés à un intégrateur qui charge un condensateur .
- un comparateur déclenche une interruption lorsque la tension aux bornes du condensateur atteint un certain niveau .
Il ne compte pas les tours un par un mais déclenche une interruption tous les x tours .

En dehors des pilotes équipés de capteur d'angle de barre, c'est le seul moyen d'avoir une information sur la position du verin et donc du gouvernail . Sans cette information, il n'y a pas de régulation possible .

14 nov. 201214 nov. 2012
0

J'ai eu les mêmes problèmes qu'évoqués ici sur 2 pilotes ST2000+, et je suis effaré que Raymarine n'ait pas placé de butées.
Sur l'un la plus petite courroie a été détruite, sur l'autre c'est le roulement et son implantation qui ont morflé.

Avant de trouver ce fil de discussion, j'ai moi aussi imaginé une solution telle que celle décrite par ---
Dans un deuxième temps, je me suis dit que le microswitch serait peut-être difficile à placer et à maintenir en place, car lorsque le pilote va vers la butée, il y a une inertie moteur qui pourrait écraser le microswitch.

Je m'oriente vers un capteur opto-électronique commandant un mini-relais (et aussi un buzzer piezo pour attirer l'attention).
Les relais seront placés à l'arrière près du pivot pour ne pas perturber le compas interne.

Quand le pense que Raymarine aurait pu/dû placer un tel dispositif opto qui aurait, directement sur la carte électronique, inhibé l'une ou l'autre paire des MOS-FET du pont en H qui commande le moteur, je suis un peu colère.

D'autant que les pièces détachées ne sont pas données.
Il m'a fallu passer par un revendeur pour acheter un kit comprenant les deux courroies et les pignons, donc débourser près de 60 euros pour une majorité de pièces inutiles.
Depuis, j'ai trouvé la courroie 76MXL025 chez Fishoponline pour moins de 10€, pour inclus..

Le roulement SR4A-ZZ a été acheté chez 123roulement pour également moins de 10€, pour inclus.

Pour info, j'ai mesuré le courant moteur :
- moins de 2 A en fonctionnement normal
- environ 10 A en butée (mode que le dispositif ajouté devrait éviter).

Salut, Daniel

15 nov. 201215 nov. 2012
0

Dans le message précédent, remplacer "pour inclus" par "port inclus" :reflechi:
Désolé, Daniel

16 sept. 2015
0

bonjour
j’ai un souci avec mon pilote ST2000+
la petite courroie est détruite a changer
mais je ne connais pas le nombre de dents
si par hasard vous recevez mon message
christ tel 0616063007 merci

16 sept. 2015
0

bonjour
merci pour la photo
mon adresse mail titouan06@yahoo.fr
cdlt christ de Nice

16 sept. 2015
0

rebonjour,
Suite à notre conversation, j'ai à nouveau cherché, et retrouvé une photo où le nombre de dents est "comptable".
Je préfère que tu comptes toi-même.
Envoie-moi ton @dresse, je t'enverrai la photo
voilier.gwenael@danyaile.org

Salut,
Daniel

16 nov. 2012
1

Dites, les gars,
Faudrait éviter de penser comme des constructeurs d'ascenseurs.
Ca fait belle burette que les contacteurs "de butée" mécaniques n'ont plus lieu d'être sur les pilotes électriques.

Toute les commandes sont programmées dans le micro alors qu'elle serait l'utilité de rajouter des µ-Switches et des fils ?

Lorsque le vérin arrive en butée (ou s'il est retenu par une force supérieure à ses capacités), au bout de 2-3 secondes, il passe en stand-by (sauf pour le virement de bord où le courant est simplement diminué).

Enfin c'est comme ça que ça se passe sur les Simrad qui, de plus, ont leur module électronique étanche, ce qui est le minimum pour un machin devant rester à l'air salin.

Bien entendu, il en va différemment avec les pilotes hydrauliques.

20 nov. 2012
0

Si c'est comme ça sur les Simrad, tant mieux pour toi. Mais faudra passer l'info à Raymarine, passssssque mes deux pilotes abîmés en raison de forçage en butée, ça mérite tout de même que je me penche sur la question.
Et j'essaie d'en faire profiter les copains.

22 nov. 201216 juin 2020
0

Bonjour,
je suivais ce fil quand mon pilote ST 2000 encore (la carte a été changée en septembre) me jouait des tours.
j'ouvrais donc la machine aujourd'hui, et voilà le verdict.
l'épaulement au fond du logement du roulement a été décolleté. Donc est apparu un jeu axial.
Malgré la lecture de vos écrits, j'envoyais à Ray-Marine une photographie de la pièce avec les explications les plus précises possibles.
Réponse : Cette pièce n'est pas disponible, il faut changer le vérin pour 250 € HT.
je vous laisse aprécier.
Je vais étudier une réparation maison.
JJ

22 nov. 2012
1

Bonjour GRIBOU25.
C'est exactement ce que j'ai eu sur mon pilote N°2.

La réparation est possible, mais délicate, et il faut quelque matériel.
J'ai commencé par agrandir au Ø20mm l'endroit où se trouvait l'épaulement. Mais attention, pas plus loin ! Il faut laisser intacte la partie où se loge le roulement.
Puis dans un morceau de tube alu de Ø extérieur 20mm, j'ai taillé un cylindre de hauteur différence entre l'épaisseur de la platine et l'épaisseur du roulement (de mémoire environ 3mm)

Ensuite j'ai taillé dans un morceau de plaque rigide (j'avais du carbone/époxy) une petite plaque destinée à retenir le cylindre.
J'ai préféré fixer cette plaque sur la platine avec 4 vis, plutôt que de la coller, question de confiance. Mais il faut des vis inox de 2 et les tarauds correspondants, car il n'y a pas beaucoup de place.
Ensuite il n'y a plus qu'à remonter le reste.

Des photos sont téléchargeables à :
gabianvole.free.fr[...]000.zip

Bon courage.

Dans une prochaine contribution, je décrirai le système de butées (fins de course) que je suis en train de fabriquer, afin qu'un tel incident ne se produise plus.
Car contrairement à "melody", je pense que la détection de surintensité qui pourrait couper le courant lorsque le moteur bloque en butée surviendra toujours trop tard, une fois que le mal aura été fait.

22 mar. 2014
0

Salut JJ, j'avais eu le même problème dans le Pacifique. Suite à la casse de mon Navik, j'avais envoyé le ST2000+, et après une semaine, même problème que toi avec cette pièce. J'avais pu remplacer la pièce en mer, récupérée dans un 2ème pilote non fonctionnel, mais elle était également usée au même endroit, heureusement pas cassé... La houle du Pacifique faisait travailler dur le pilote et il partait souvent en butée... Du coup pour protéger la pièce de rechange déjà affaiblie et ne pas risquer de me retrouver sans pilote, j'ai découpé trois petits bouts de durite en caoutchouc que j'ai glissé aux extrémités des tubes du vérin (du côté de cette pièce). Plutôt que d'aller cogner sur cette pièce fragile, ça allait cogner sur les bouts de durite...

Du coup maintenant je cherche une solution pour remplacer ou réparer cette pièce... Vais étudier le schémas de Gwenael...

23 nov. 2012
0

Bien vu c'est ce que je compte faire.

En apparté, je viens d'avoir un échange avec Ray Marine qui me confirme que la pièce a été retirée du catalogue des pièces détachées depuis Nov 2011.
Je leur ai fait part de ma désillusion et de la perte de confiance envers leur maison qui je pense vit avec ses pilotes d'une réputation qui'ils ne méritent plus.

Qui peut encore aujourd'hui acheter un pilote ST 1000 ou 2000 sachant qu'il est considéré comme jetable ?

On trouve sur le marché des 2000 pour 539 € .

24 nov. 2012
0

GRIBOU25 a écrit:

Qui peut encore aujourd'hui acheter un pilote ST 1000 ou 2000 sachant qu'il est considéré comme jetable ?

Vu les déboires identiques exprimés ici et ailleurs, je commence sérieusement à me demander si le manque de butées de fin de course ne fait pas partie d'une stratégie d'"obsolescence programmée" de la part de Raymarine.

24 nov. 2012
0

La stratégie du complot, encore et toujours...
Nous ne sommes que des consommateurs contre les multinationales qui s'enrichissent sur notre dos. Salauds de riches.
Personne ne se demande si le pilote est bien dimensionné, si la barre n'est pas trop dure, si.......
Pas très constructif tout ça!

25 nov. 2012
0

Amzerzo tu t'emballes. Je t'invite à bien relire tout le fil.
Nous sommes nombreux a être confronté au même problème récurent sur ce matériel et cherchons a trouver des solutions pour nous dépanner.
Il est facile de comprendre que nous nous intérogions sur la nouvelle politique commerciale de Raymarine qui est devenue très défavorable pour ses clients. Nous nous souvenons du SAV de SD marine à Sartrouville doté de gens compétants et serviables. J'ai le souvenir d'avoir été l'intermédiaire d'une navigatrice en panne de pilote en Argentine. Le technicien a à distance dépanné notre collègue. BRAVO!
Comme le dit Gwenaël, les deux exemples très récents:
Carte : 250€
Ensemble vérin ( plus de pièces détachées) 250€ ht
Prix de vente d'un ST 2000 chez Serra marine à Ouistreham 539 € ttc
Je te laisse appécier ces chiffres et méditer sur nos interrogations.
Sans rancune;
JJ

25 nov. 2012
0

Amzerzo35 a écrit :

Personne ne se demande si le pilote est bien dimensionné, si la barre n'est pas trop dure, si.......

Non, tu déplaces le problème. Ce n'est pas un problème de fonctionnement "moyen" en milieu de course qui a initié ce fil, mais de manque de butées (fins de course).
Pour ce qui me concerne, le ST2000+ est très largement dimensionné pour un moins de 10m, et tous ceux qui barrent Gwenael sont étonnés de sa douceur à la barre.
Et d'ailleurs je trouve que le système de démultiplication et vis à billes du pilote est plutôt bien conçu.
Mais que le pilote parte "en butée" n'est pas un fonctionnement "a-normal", ne serait-ce que lors des virements. Or Raymarine n'a prévu en butée que des feuilles de caoutchouc dont je n'ai retrouvé que les débris dans l'un et l'autre pilote.


Pas très constructif tout ça!

Pas constructif ? Je crois avoir montré sur ce fil, et sur un voisin (94.23.104.9[...]tachees ) que j'avais à coeur de partager avec tous les infos et solutions que j'ai trouvées.
Mais je ne vis pas non plus au pays des bisounours.
Et le prix, voire l'indisponibilité des pièces détachées (cf. GRIBOU25) montre que Raymarine est loin d'en être un, nonobstant l'amabilité des personnes contactées à la filiale française.

 

16 mar. 201316 juin 2020
0

Bonjour,
J'ai enfin effectué une réparation pour remplacer l'épaulement détruit.
J'ai ajouté une plaque en inox epr 1,5 mm boulonnée sur le support du roulement. Pour ratrapper l'épaisseur de l'épaulement 3 mm j'ai ajusté à l'intérieur des rondelles du commerce .
Au remontage, j'ai ajouté sur la vis une rondelle pour éviter l'enfoncement du flasque du roulement.
Une idée de dernière minute, j'aurais bien ajouté sur chaque guide un ressort poutr amortir la fin de course.
La prochaine étape sera d'ajouter des fin de course électriques.
JJ

22 mar. 2014
0

Belle réparation! Je vais m'en inspirer. Plutôt qu'un ressort, comme dit plus haut, j'avais glissé deux petits bouts de durite (et non trois) sur les guides pour amortir la butée. Cela dit c'était en mode "pilote de fortune".

23 mar. 201423 mar. 2014
0

Salut JJ. A ton avis, pour refaire une pièce comme ça, il me faudrait quoi comme matériel? L'idée serait de compléter ma boite à outils du bord pour ce genre de réparations, et non celle là en spécifique (Le pilote est en Polynésie, et moi je suis encore en France).

J'ai noté:

  • Vis inox de 2
  • Tarauds correspondants
  • Des rondelles sur 3mm d'épaisseur

(si tu avais les cottes des rondelles ce serait bien sinon j'en trouverai sur place)

C'est surtout pour la découpe et le perçage de la plaque en métal que je ne me rends pas bien compte du matériel nécessaire (le bricolage et moi font toujours deux mais j'ai sérieusement décidé de m'améliorer)... Saurais-tu me conseiller sur les outils à me procurer? En qui prendraient le moins de place possible... Genre chez Dremel?

Merci d'avance. Raphael

23 mar. 2014
0

Bonjour Raphaël;
oui du moment qu'il y a amorti et une course d'écrasement.
JJ

23 mar. 201416 juin 2020
0

Mes petits bouts de durite sur les guides pour amortir la butée...

24 mar. 201416 juin 2020
0

Je rappelle que la mise en place de butées (autres que celles d'origine, symboliques et rapidement détruites) est indispensable. J'ai ulilisé des joints toriques (cf photo).
Mais ça ne résout qu'un aspect du problème. Lorsque le moteur vient en butée, il continue à forcer. Il y a certes un système électronique qui fait que le moteur n'est alimenté que par intermittence. Mais il n'avait pas empêché que la courroie s'était détruite sur un de mes deux pilotes.

J'avais commencé un texte expliquant comment j'ai réalisé le système de fins-de-course électronique.
Ne serait-ce que pour me souvenir de ce que j'avais fait sur le premier, car j'en aurai un second à faire et ma mémoire est volatile. Ce texte n'est pas "abouti".
J'ai aussi pris plein de photos :
- de la réparation mécanique (roulement+logement);
- du système de fins-de-course (fourches optiques+électronique).

24 mar. 201424 mar. 2014
1

Merci gwenael. Le petit interrupteur est branché comment? Il coupe simplement le courant sur le moteur? Ou alors il le fait passer par une diode pour que le moteur marche dans l'autre sens? (je vois qu'il y a trois fils)

24 mar. 2014
0

Sur l'un de mes pilotes j'ai aussi le circlips en bout d'axe qui s'est tordu, suite à butées successives. Peut-être auriez-vous les cotes? (je n'ai pas le pilote avec moi).

24 mar. 201416 juin 2020
0

Ce n'est pas un interrupteur, mais une "fourche optique", composée d'une diode émettrice et d'un photo-transistor.
Le photo-transistor, normalement "passant", change d'état lorsque quelque chose (ici un feuillard de laiton) coupe la lumière entre diode et photo-transistor. Chacune de ces deux fourches est reliée à un dispositif composé d'un transistor et d'un petit relais+ diode et résistances.
Le tout est compact et tient à côte du moteur.

30 avr. 2015
0

Bonjour à tous,

Une petite contribution pour les possesseurs d'un ST1000 ou ST2000 ou ST2000+ du début du millénaire qui polluerait le canal 16 avec un mauvais bruit (genre j'ai oublié ma VHF dans la gatte moteur) et serait donc inutilisable.

C'est la carte du pilote qui est en cause. Un petit oscillateur céramique est responsable du signal d'horloge 12 MHz qui cadence le microcontroleur.
Cette petite puce (bleue à trois pattes sur le montage d'origine) est moins chère qu'un quartz mais aussi beaucoup plus sujette à dérive (température, vieillissement)
Quand elle dérive, elle engendre des harmoniques autour de... 13x12MHz=156 MHz, (156,80 ou 156,85 pour les canaux 16 et 17...)

Pas la peine de refaire toute l'elec de votre barcasse comme j'ai pu le lire sur certains forums, il suffit de changer l'oscillateur (pour 0,2 € sur radiospares) ou la carte (pour 280 €HT. chez raymarine)

Un électronicien suggérerait certainement d'ajouter un filtre passe-bas sur l'oscillateur, mais je n'ai pas osé, de peur de modifier sa fréquence... des avis sur la question ?

Guillaume

03 nov. 201616 juin 2020
0

Suite a la casse de la retenue du roulement a bille sur mon deuxieme ST2000+ (panne recurrente!!!), voici ma version improvisée de la réparation, faite il y a deux semaines en Indonésie avec les moyens du bord. Juste un peu d'epoxy, de la fibre au grammage fin, de la charge silice, et une perceuse. 12 jours de fonctionnement ininterrompu depuis et la réparation reste intacte. Principe: Fermeture du trou cote roulement a billes a l'aide d'un bouchon en liege (bouteille de vin du Chili) + scotch pour eviter que l'epoxy colle. Apres poncage, bouchage du trou a l'aide d'un melange epoxy + charge silice + fibre decoupee en choucroutte. Demoulage (on retire le bouchon). Ensuite: Quelques couches de strat pour renforcer le tout. Et enfin: Percage. Voici la photo du resultat ainsi qu'un dossier photo avec les differentes etapes.


03 nov. 2016
0

Lorsque pareille mésaventure m'est arrivée, j'avais mon atelier à terre disponible. Alors pour une telle réparation avec les moyens du bord, je n'ai qu'un mot : BRAVO !
Reste à comprendre pourquoi cette panne est récurrente. Je l'impute à l'absence de butées de fin de course. D'ailleurs c'est le titre du fil de discussion.
Bonne navigation,
Daniel

03 nov. 201603 nov. 2016
1

La buté est une rondelle en caoutchouc qui ce détruit avec le temps.
On en retrouve des morceaux quand on ouvre le pilote, qui empêche ensuite le compas fluxget de bouger.

13 juil. 2017
0

Je déterre ce fil, quelqu'un aurait l'éclaté du ST2000+ ?
Merci, Philippe

14 juil. 2017
0

bonjour
quel fil a déterré ?
si vous avez des réponses sur l’éclaté ou schémas électronique du st2000+
je suis preneur . je possède un 1000 et un 2000
merci a + christ

14 juil. 2017
0

Le fil de discussion, pas le fil de masse !

L'éclaté :
gabianvole.free.fr[...]00+.pdf

et, tant que j'y suis, le mode d'emploi en français :
gabianvole.free.fr[...]-A5.pdf

Salut,
Daniel

14 juil. 201714 juil. 2017
0

Puisque le fil est déterré, profitons en.
J'avais indiqué (lundi 24 mars 2014 14:19 ) avec quelques photos avoir réalisé un dispositif de butées de fin de course.
Il fonctionne sans problèmes depuis, à ma grande satisfaction.
Je m'étais promis de faire un texte explicatif à destination des HEOnautes.
Mais les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Et il est resté inachevé depuis 2014. Mais, en l'état, il peut intéresser un autre bricoleur.
À télécharger là :
gabianvole.free.fr[...]age.pdf

24 sept. 2020
0

Bonjour,
Votre système de fin de course fonctionne toujours ?

24 sept. 2020
0

Bonjour syldup,

Si c'est à moi que s'adresse cette question, alors OUI, le système de fin de course fonctionne toujours.
Il s'arrête et couine lorsqu'il arrive en "presque-butée".
Alors pas de problème pour le faire repartir dans l'autre sens.

Je ne vois d'ailleurs pas ce qui pourrait le détériorer ou le faire vieillir prématurément. Pas comme le non-système d'origine.

Mais je n'ai toujours pas dupliqué ce système sur mon second ST2000, que je garde en secours. YAKÀFÔKYFÔKON....

24 sept. 2020
0

Bonjour,
J'utilise ce ST2000 sur mon voilier ( Feeling32) mais cette été la courroie a lâchée ( manque de dents).
Le l'ai remplacé mais je vais installé les fin de course pour éviter d'autres dégâts.
J'ai un autre pilote AT50 qui fonctionne et j'en ai un autre pour les pièces de rechange.
Je voudrai utiliser des relais Relais 12 Vcc 1 RT RWH-SS-112D 12 A/250 Vac ou 15 A/24 Vcc Code article : 06401 de chez Gotronic.
C'est en préparation pour cet hiver.
Merci pour la proposition de ce système qui devrait être monté dès la conception ( comme sur l'AT50).
Dommage que Plastimo à laissé tombé les pilotes et beaucoup d'autre choses.
Cordialement

26 sept. 2020
0

Bonjour,
Pour réaliser ces fins de course, j'ai trouvé ce matériel voir liste.
Cela correspond à votre réalisation?

15 juil. 201716 juin 2020
1

Réparé !
Le roulement en bougeant avait décolleté la retenue plastique chargée (?) fibre de verre. Montage vraiment très léger et indigne d'une marque "réputée", les chinois font mieux.
A plus de 700 € le bout, ils se fichent de la gu** du monde et j'y regarderai à deux fois avant de racheter du Raymarine, que ce soit en pilote, radar ou autres produits !!!
Là, c'est dit et si un commercial de la marque passe sur ce fil, ce sera comme pour un opérateur de téléphonie mobile, même avec des prix cassés et des "promotions", méfiance de cette marque.
Au fait, SVB fait une promo à @500€...
Je me suis inspiré des divers liens, mais n'ayant ni tour, ni fraiseuse numérique, je suis parti d'une plaque d'alu de 2mm, quatre vis tôle en inox de 3mm recoupées, un peu de lime, de nettoyage car le compas était bloqué par les débris, graissage des axes et coulisseaux.
J'ai récupéré la "rondelle" plastique provenant de l'arrachement, l'ai repositionné au mieux, collée à la cyano, ensuite fabriqué la plaque d'alu, collée aussi à la cyano et assurée par quatre vis dans le plastique.
Test, OK, c'est fiabilisé !
Ah oui, j'oubliais ... !!
Très important, dévisser les quatre vis qui fixent les tubes de guidage, mettre du frein filet après nettoyage et bien resserrer avec les deux triangles plastiques servant de support à ces coulisseaux posés sur une surface bien plane afin de ne pas voiler le guidage. Elles se dévissent et gérèrent du jeu latéral.
Lors de la remise en place des vis de capot qui se fixent dans le plastique, ne pas oublier de poser la vis, dévisser jusqu'à entendre un petit bruit ou vibration qui indique l'amorce du filet afin de ne pas re-tarauder et fragiliser ces colonnettes plastiques

15 juil. 2017
0

Bravo! Voici ma version juste avec un peu d'epoxy et de fibre de verre: www.facebook.com[...]dia_set

Raphael

15 juil. 2017
0

Pourtant l'album est en public, je ne comprends pas. J'ai copié les photos à la suite de ce fil.

15 juil. 2017
0

fessebouc me répond :

Cette page n’est pas disponible
Le lien que vous avez suivi peut être incorrect ou la page peut avoir été supprimée.

Dommage !
Daniel

16 juil. 2017
0

Vu sans souci ! Bravo !

15 juil. 2017
0

PS: J'avais renoncé à l'alu de peur qu'il y ait des phénomènes d'oxydation alu + inox du roulement à billes, directement en contact avec la plaque

19 juil. 2017
0

Non, pas de phénomène d'oxydation puisque j'ai recollé la bague plastique de l'épaulement qui s'était arraché. Le roulement n'est pas en contact avec la plaque alu.
Test en navigation, OK.

15 juil. 201716 juin 2020
0

Ma version "epoxy" de la réparation www.facebook.com[...]dia_set

Quelques photos pour ceux qui n'ont pas accès au lien facebook

19 juil. 2017
0

Bien fait !
Face de Bouc devient inaccessible si on se désabonne, ce que j'ai fait de mon côté en clôturant mon compte (une galère d'ailleurs pour effacer tout élément personnel...)

25 sept. 201716 juin 2020
0

Bonjour,

j'ai besoin d'aide: j'essaie de réparer mon pilote St 2000 ("caoutchoucs" bouffés comme ci-dessus) en m'inspirant de ce fil, mais je ne sais pas comment démonter la "grande" poulie alu dans l'alignement de la vis sans fin (cfr photo).

Y-a-t'il un axe (creux: on voit le jour) à chasser??? ou une vis creuse??? et si oui de quel type????.
Quel outil et comment s'y prendre?

D'avance merci.

25 sept. 2017
0

Pas de problème, j'ai bêtement pris un clou de 2 ou 2,5mm de diamètre, coupé ou limé la pointe pour qu'elle soit plate, mis la poulie sur un tas en bois en la maintenant avec une main, pas la peine de la mettre à l’étau, elle tiendra toute seule.
Tu tapes avec un petit marteau et ton clou, la goupille va sortir. Si tu es consciencieux, tu repères le sens de sortie de la goupille pour la réintroduire dans le même sens.

25 sept. 2017
0

Grand merci PhilippeG,

j'ai suivi le plan et je suis arrivé!!! Pas de tas de bois donc serre-joint, et j'ai bien marqué le sens sur la poulie et la goupille.

J'avais bien supposé qu'en tapant il se passerait qqc, mais je n'étais pas sûr que cela serait bien.

Merci encore à tous les contributeurs , et bonne soirée.

25 sept. 2017
0

Yapad'koâ ! ;-)
Je l'ai refait aussi, collé/vissé une plaque d'alu de 3mm d'épaisseur. J'ai réussi à garder quelques bouts du plastique tenant le roulement pour éviter qu'il ne touche l'alu et qu'il y ait oxydation, je l'ai collé et par dessus collé/vissé la plaque, comme ça, terminé, que personne ne bouge !
Colle cyano plus activateur, ça fait des miracles !
Vérifie aussi que sous l'orifice de sortie de l'axe, là ou il sort du boîtier, le compas fluxgate n'est pas bloqué par des débris plastiques, et ne serait pas sorti de son logement, c'est assez fragile dans ce coin là.
Après, réfection du joint en bout d'axe avec un joint torique et de la graisse silicone, graissage du joint périphérique et j'ai même testé en mettant le pilote dans l'eau...

27 sept. 2017
0

Bonjour,

j'ai bricolé une plaque d'appui en m'inspirant du fil, nettoyé sous le compas (ça méritait!!!) et je vais remonter quand le collage sera ok.
J'ai encore des questions: quel est le joint en bout d'axe dont parle PhilippeG ci-dessus?
Est-ce à l'entrée du capot: il semblerait y avoir un logement (30X7mm)...
ou à la jonction "bras inox-corps de la vis à bille" puisque le bras peut se dévisser de qq tours (pour serrer un joint??)?
ou les 2?
Et ensuite comment lubrifier-graisser?
On arrose tout pareil (avec quoi?) ou on différencie la vis sans fin "plus chargée" et le reste (avec quoi)?

Merci d'avance

27 sept. 2017
0

@philippeG tu ne serais pas ingénieur CNAM par hasard ?

27 sept. 2017
0

Chuuut ! :pecheur:

27 sept. 201727 sept. 2017
0

Le joint ou du moins les débris qu'on peut trouver en bout d'arbre sont souvent les restants de "l'amortisseur" qui a été pulvérisé par la rupture du support moteur.
Normalement il y a un joint torique là ou sort l'arbre côté bras de gouvernail (à l'opposé du moteur, donc), mais j'ai cru comprendre que dans certains appareil, ce joint n'était pas là du tout, et que de toute façon, même si présent, son utilité était plus que symbolique.
Le dévissage du bras sur la vis sans fin (faim?) n'est pas très bon car si on se sert de cet artifice pour régler le bras, on risque de tout dérégler lors du rangement du pilote ou en le prenant, alors j'avais serré et bloqué, puis ajusté la fixation arrière pour être pile poil comme il faut et avoir 50-50 pour la course du vérin. Ça ne l’empêche pas de partir en butée parfois, ce qui cause l'éclatement du support de roulement, d'où l'objet du fil.
Pour graisser, normalement il y a assez de graisse dans la vis, mais si tu as démonté et nettoyé (et comment nettoyer parfaitement l'intérieur du vérin ?) la vis, graisse avec de la graisse verte. Les joints toriques à la graisse silicone. Le joint périphérique à la graisse silicone aussi. De toute façon, prévoir une "chaussette" d’étanchéité sur le corps du pilote n'est pas un luxe et enfiler un petit bout de chambra à air ou équivalent fixé sur le corps à la sortie du vérin en cas de navigation sur un bateau qui mouille fort. L'eau de mer est plus nocive que l'eau douce. Pour la graisse silicone, un tube de 125ml fait presque une vie, alors...

29 sept. 201716 juin 2020
0

Bonjour,
merci pour ces précisions.
Ca y est il est remonté et le plus fort: IL MARCHE, et sans focer ni faire de bruit. Merci au Forum.
Pour ce qui est de la chausette, mon pilote avait déjà une cabane ou une niche (cfr photo) bricolée ddans un bac à géraniums en plastique, auquel je vais rajouter le bout de chambre à air.
A bientôt sur l'eau.

29 mar. 2021
0

Bonjour à tous, je déterre le sujet pcq je suis en pleine réparation du pilote en suivant les précieux conseils de ce fil. Cependant, j'ai du changer le roulement, et le nouveau racheté (équivalent à priori) est très difficile à enfoncer sur le bout de la vis sans fin. qq'un a rencontré ce problème ? il "suffit" de forcer ou il y a une astuce pour ne pas être trop bourrin ? merci d'avance !

29 mar. 202129 mar. 2021
29 mar. 2021
0

Plus haut j'avais écrit :
Le roulement SR4A-ZZ a été acheté chez 123roulement pour également moins de 10€, port inclus.
Et je n'avais eu aucun problème de montage.
Si c'est le bon modèle, peut-être un petit coup de toile émeri sur l'axe, s'il a été endommagé ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (50)

novembre 2021