Application d'antifouling après raclage de la coque

Salut . Je souhaite refaire l'antifouling de mon petit dériveur, mais dans un ancien post , j'ai lu que le ponçage n'est pas conseillé , trop nocif . Je pense alors utiliser un racloir , apparemment très efficace . Mais n'en ayant jamais utiliser , je ne sais pas l'importance du décapage , et si on peut remettre directement de l'antifouling après cette opération, ou si une couche préalable style primaire est nécessaire . Que feriez vous à ma place ?

L'équipage
07 déc. 2018
07 déc. 2018
0

c'était quoi avant, ça sera quoi après ?
(on met pas d'AF dur sur de l'érodable, l'inverse oui)

07 déc. 2018
0

Y a 2 couches d'AF , celle d'origine et une plus récente mais de mauvaise qualité . Après , ben re-AF , je vois pas ce que je peux te dire de plus . Juste que vu le résultat , un grattage n'a rien à voir avec celui d'un ponçage . C'est le gros décapage , y a plus de peinture tandis qu'avec le ponçage, j'ai l'impression que c'est plus superficiel . Donc je me pose des questions sur la marche à suivre .

07 déc. 2018
0

avec un racloir tu enlèves juste les éventuelles traces de coquillages ou algues sur la coque, pas l'antifouling dur, juste histoire d'avoir une coque bien lisse, et ensuite tu mets une couche d'antifouling érodable au dessus du dur, comme ça tous les ans tu te contentes de remettre une couche d'érodable.

07 déc. 2018
2

Avec le raclage, tu peux enlever toutes les anciennes couches d'antifouling. Mettre ensuite une couche de primaire suivie d'au moins uns couche d'antifouling. Tu peux aussi mettre une couche de primaire sur le vieil antifouling (éventuellement poncé pour un meilleur état de surface, mais ponçage à l'eau pour ne pas générer des poussières cancérigènes).
Ne prendre un primaire epoxy que si le taux d'humidité de la coque est suffisamment bas.

07 déc. 2018
3

Le racloir avec la boule est bien pratique pour travailler à deux mains.
Attention aux angles de la lame, ils griffent bien.
Le problème avec le racloir est que le tranchant la lame est rectiligne. Donc nécessité beaucoup de passages pour traiter la surface courbe d'une coque.

Pour moi, ensuite c'est ponçage grains environ 120 pour redonner de la rugosité qui va augmenter la surface d'accrochage de la nouvelle peinture.

(Je viens de retirer au grattoir une dizaine de couches sur un béquille 28 pieds.). Une bonne heure par jour permet de fractionner la fatigue.

Les machines tournantes sont souvent trop rapide, ce qui pollue le disque abrasive qui se colmate. :-(

07 déc. 201816 juin 2020
0

La Tortue . C'est ce genre de matériel dont je parle . Tu dois confondre avec une spatule .

07 déc. 2018
1

Attention l'antifooling est un produit toxique. Il faut porter un masque et des lunettes de protection.
Gratter l'antifooling est nécessaire s'il y a de nombreuses couches et des plaques qui se décollent. Sinon, il suffit de repasser une couche d'antifouling.
Si tu utilises le gratoir, arrondi les angles à la meuleuse. Cela t'evitera de profondes rayures sur le gelcoat.
Ensuite, il est urgent d'attendre longtemps que le gelcoat seche.
Enfin, tu peux passer le primaire et un nouvel antifouling.

08 déc. 2018
0

Une sous couche de primaire ne sert à rien, autant sur la coque nue que par dessus l'ancien antifouling.
Sur la coque nue, ce qui est excellent, c'est deux couches (au moins) d'epoxy, pour protéger la coque.
Les couches d'anti fouling se recouvrent à souhait.

09 déc. 2018
1

Voici comment j'ai refait ma coque (8.7m) sur laquelle il devait y avoir 30 ans de couches d'AF inconnus et 50kg de moules pas fraîches

C'est un boulot de malade mais le résultat vaut le coup

Tout d'abord passer la coque au karcher pro à l'eau chaude

Ensuite

1 - Tout gratter jusqu'au gelcoat avec un grattoir à peinture
www.svb-marine.fr[...]re.html
D'abord arrondir les côtés de la lame pour éviter les griffes en profondeur dans le gel coat

La quille a été faite avec une meuleuse munie de disques abrasifs carton. Tant que j'y étais j'ai pu refaire le joint de quille

J'ai démonté mon safran et je l'ai poncé avec ces disques, résultat nickel. Je me demande depuis si je ne ferais pas ma coque de la même façon.

2 - Terminer au 180 pour enlever les restes de peintures avec une ponceuse exentrique de bonne qualité (càd qui ne s'arrête pas quand on pousse dessus)

3 - 3 couches de primaire bicomposant epoxy International ou jusqu'à finition du produit
4 - 3 couches de primaire Primocon
5 - 2 couches d'AF dur
2 - 2 couches d'AF érodable

Tout est fait au petit rouleau mousse spécial peinture solvante. Les autres fondent sur la coque, ne durent que 15 min et surtout la couche est plus précise

Mettre plus de couche sur les parties de la coque qui "attaquent" l'eau: proue, avant de la quille et surtout le safran

Entre chaque couche je passe un papier de verre 140 à la main pour supprimer les éventuels "morceaux"
J'ai respecté les délais de séchage préconisé par les fabricants

Le boulot complet représente 1 semaine de travail plein temps à 1 personne

La coque à maintenant 5 ans et elle reste parfaitement lisse quand je sors le bateau
Un coup de karcher qui va virer l'érodable et hop nouvel AF

Quand je pense que je veux maintenant refaire mon nouveau bateau... j'en ai des sueurs froides

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (22)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021