APPEL DE DETRESSE

Bonjour,
Le 16 juin dernier à 9h15, j'ai été contacté en VHF par l'équivalent du CROSS Espagnol pour un appel de détresse que je n'ai jamais émis. Ma position géographique a été relevée, mon N° MMSI vérifié ainsi que mon N° d'immatriculation. Aucune erreur n'est possible. Le CROSS La Garde contacté par les Espagnols a téléphoné à mon épouse pour lui dire que j'étais en détresse, imaginez l'angoisse... (Ma VHF est une Navicom RT550 AIS) L'importateur m'a assuré qu'il y avait eu obligatoirement un appui pendant 4 sec sur le bouton protégé par un clapet. Je suis formel, ce bouton n'a jamais été activé. Par contre à cette heure là, j'ai entendu l'alarme de ma VHF déclenchée par un signal de détresse extérieur, ma VHF ASN a-t-elle servi de relais ? Le spécialiste de Navicom m'a dit que c'était impossible !
Si quelqu'un a vécu une telle méprise, il serait très sympa de m'en donner les circonstances. Par avance, merci
Jean

L'équipage
09 juil. 2013
09 juil. 2013
0

Il y a une mémoire des appels sur ta bécane?

09 juil. 2013
0

En mai dernier,en Med, un plaisancier était contacté sur le 16 par le CROSS car son alarme ASN se déclenchait . le bateau était surpris car aucune manip de la VHf . Le problème a duré toute l'après midi. Je ne connais pas le fin mot de l'histoire, mais il est possible que cela vienne de la vhf ASN visiblement

09 juil. 2013
0

oui, re Quistinic, dans l'appareil il doit y avoir un "log", la liste de tous les appels/reponses en ASN, on doit pouvoir lire la liste des signaux ASN émis/reçus, mayday ou mayday relay

09 juil. 2013
0

Les VHF ASN "plaisance" ne peuvent relayer des appels de détresse.

09 juil. 2013
0

classe D (plaisance) on peut envoyer un mayday relay mais seulement en appel individuel, donc il faut avoir le MMSI du cross et suivre la procédure d'envoi individuel, peu plausible dans le cas de Alpana

page 27
www.itu.int[...]F-F.pdf

09 juil. 2013
0

quand j'ai acheté ma vhf asn (raymarine), lors de la première sortie j'ai été appelé par le cross qui me cherchait. parait que j'avais actionné le bouton rouge.... avant de m'appeler ils avaient tel. a ma fille (morte d'inquiétude) mon boulot (pareil). l'explication que j'ai eu c'est que, fatigué par tous les appels asn de ce jour là de ceusses qui étaient en panne de gas-oil, qui étaient perdus, ou qui voulaient savoir l'heure (enfin une journée ordinaire de beau temps d'été) j'ai cru voir dans la notice qu'en appuyant sur le gros bouton de sélection des canaux on validait l'appel reçu (sans plus) et surtout que çà éteignait le bouzin. après j'ai cherché le journal des appels pour savoir (il y avait un vrai pan pan) et je pense que j'ai fais une fausse manip......depuis je n'y touche qu'avec modération comme le pinard !

10 juil. 2013
0

Me semble que même avec une VHF plaisance tu peux envoyer des messages aux autres MMSI.
Il y a 4 niveaux;
le plus bas, le routine est très souvent pas lu par les Cross. Ça sert souvent de SMS entre les chefs de quart des cargos, qui par erreur envoient à tous le monde. Il y a aussi beaucoup de "acknowledge", des demandes d'accusé de réception.
Le niveau supérieur commence à attirer l'attention du chef de quart du Cross, d'autant plus qu'en principe c'est lui qui envoie ce genre de message dans sa zone.
Pour l'avant dernier niveau, ça sonne, doucement mais ça sonne. Pas de quoi l'inquiéter, car se sont souvent des fausses manip. Les vrais alertes sont à 99% des cas précédées d'un appel VHF. Mais ça mobilise quand même du monde pendant un moment.
Enfin, le dernier niveau, c'est le bouton panique des VHF. C'est la sirène des pompiers dans le Cross. Si tu l'as déclenché par erreur, préviens très vite un CROSS, sinon tu vas avoir de la compagnie. Il y a une procédure pour l'annuler en ASN (cancel) et une autre en phonie.

Pour résumer, touche pas à ça p'tit con.

10 juil. 2013
0

Ca ne risque pas de m'arriver... :heu:

par contre anecdote : je passais l'hiver au sec sur un quai d'un port de la côte Atlantique.

Une nuit branle-bas de combat : arrivée des pompiers avec engin de sauvetage, sortie de la vedette de la SNSM, suivie de peu du tournoiement d'un hélicoptère.

Des lampes électriques fouillaient les roches, un peu plus bas, à un demi-mille du port..

On a su après que c'était la balise de détresse d'un mini-transat (inoccupé) amarré dans le port qui avait fait des siennes. Incompréhensible, et pourtant vrai :tesur:

no comment...

10 juil. 2013
7

Et vive la technique moderne!...
Bon, pour voir la complexité des matériels actuels et leur niveau de fiabilité, plus rien ne m'étonne.
Je fais de l'informatique en dilettante depuis 1967 (mais oui!), j'ai des ordis personnels depuis 25 ans et j'y passe du temps (trop, sans doute)... je crois que la mise à niveau de mon matériel, la formation aux nouveaux softs et la recherche des pannes et autres dysfonctionnements représentent plus de la moitié de mon temps passé devant l'écran!
Alors, les solutions nouvelles et le matos hyper-évolué, je trouve que ça craint!
N'avez-vous jamais aidé un ami qui avait acheté un appareil neuf et qui ne parvenait pas à comprendre le B-A-BA de son fonctionnement?
La moindre des choses devrait être que l'on puisse choisir le niveau de complexité de tout ce qui nous entoure.
En plaisance, un GPS me parait essentiel sur un bateau (technologie d'il y a plus de 20 ans) avec un sondeur électronique et une VHF (plus de 50 ans), le reste est littérature et amuse gogo... On peut se sur-équiper, mettre des gadgets à tous les étages, on ne changera pas les marins, la mer et les bateaux.

10 juil. 2013
0

:pouce:

10 juil. 2013
0

Une fois dit qu'en mer il n'y a pas de bande d'arrêt d'urgence, qu'il est important d'être cousin avec "sens marin" sans oublier d'allumer un cierge à "liberté océanique de la pure rusticité" et patati et patata... :langue2: On peut parler "sérieusement"
Sauf à penser qu'une VHF à 200€ c'est pareil qu'une Sailor (exemple extensible à d'autres appareillages...) mettre en cause la fiabilité du "matériel moderne" me parait un "non sens" ; c'est, AMHA (pour parler H&O) exactement le contraire. Autre chose est que, les "ingénieurs concepteurs"
ont souvent une vision d'ingénieur et pas d'utilisateur (logique "naturelle) ce qui nous donne des interfaces a ergonomie de "chiottes" voire légèrement "absconse" (quoique de moins en moins)
Evidemment, chaque appareil est, ensuite, à situer dans l'ensemble "bateau-système" (équipage inclus) mais c'est presque un autre débat...

10 juil. 2013
0

De plus en plus éteinte la VHF a bord, si tu as une vhf asn ais en côtier ça ne s'arrête jamais de bipper.
Entre les fausse manip et le nombre d'émetteur ais sur la zone ça deviens l’enfer.
De toute façon en côtier l'utilité est toute relative.

10 juil. 2013
0

Merci pour vos réponses. Effectivement, la VHF bip trop souvent avec l'utilisation de l'AIS, j'ai donc dévalider cette fonction,(je la réserve seulement pour les longues traversées). Par ailleurs, j'ai vu à plusieurs reprises le logo signalant les messages non lus mais je n'ai pas pris le temps d'afficher tous ces messages, dorénavant je le ferai. Mon cas est similaire à celui de "JCL" et c'est sans doute la bonne explication. Merci encore et bien cordialement à tous.
Jean

11 juil. 2013
0

En revanche les fausses alertes dûes aux balise sont assez fréquentes

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (91)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021