appel aux experts des mouillages "au guindeau electrique"

je suis tout débutant en "guindeaulogie"...electrique
je crois savoir:
1/remonter le mouillage en s'aidant de la marche avant pour ne pas "forcer" le guindeau..voire en profitant d'un éventuel clapot
2/soulager le guindeau lequel ne doit pas travailler au mouillage ....d'ou main de fer et 3/4 metres de nylon tournés au taquet....
reste la descente de l ancre et de la chaine...
comment procédez vous?avec la fonction descente du guindeau?
autres....,?
bateau 10,30//5 tonnes//chaine de 8//cobra de je crois 16 kgs
merci

L'équipage
06 juin 2018
06 juin 2018
3

trop lent la descente au guindeau, on n'arrive pas à mettre l'ancre exactement ou on veut, alors je laisse filer en freinant avec la godasse, on peut essayer le frein du guindeau mais sur le Lofran que j'ai ça entraîne la manivelle de winch quand on la laisse dessus, j'ai perdu ainsi une manivelle et failli perdre quelques dents. Ca peut voler une manivelle.

06 juin 2018
5

On debraye toujours le guindeau pour le mouillage avec de l'erre en arrière. ..

06 juin 201806 juin 2018
0

En descente le moteur et les engrenages ne travaillent que peu, surtout passé les cinq mètres de chaîne + ancre lorsque tu as un bateau dépassant les 8m et des fonds importants. Si le guindeau a un débrayage, ça va mieux mais je n'ai jamais trop aimé, comme souligné ci-dessus.

07 juin 2018
0

@philippeG

je croyais que plus il y avait de longueur de chaine+ancre..sur fonds importants...et un bateau de + de 8m...plus "l'ensemble etait lourd...et donc plus moteur et engrenages devaient "travailler" pour controler la descente du tout...
ou bien serait ce le contraire?
A savoir que plus il y a de poids,moins le guindeau "travaille" pour controler la descente chaine + ancre??
si le guindeau a un debrayage...?veut tu dire que avec l'empreinte du brinquebale on "désaccouple" le barbotin du moteur??la chaine se dévidant alors sans autre frein que un pied chaussé?
dans ce cas la chaine ne "saute t elle pas des reliefs du barbotin?sauf à mettre le pied en controle/freinage"..?
y a t il des guindeaux (assez récents) sans posibilité de débrayage?

07 juin 2018
0

@"si le guindeau a un debrayage..ça va mieux mais je n'ai jamais trop aimé comme souligné ci dessus"...??
ci dessus,à part "vent debout,"lequel se contredit en 2 interventions,(ca marche trés bien...//et ca va trés bien )on parle de guindeau débrayé...dont tu dis "ca va mieux mais je n'ai jamais trop aimé"
tu n'aimerais donc pas trop ce qui marche mieux??
je ne comprend plus rien...
y aurait il quelque docteur en guindeaulogie pour décrire plus précisément la (ou les)façons de procéder

06 juin 2018
6

Salut,
J’ai un guindeau Quick et la même config que toi.
Le débrayage ne permet pas de faire descendre la chaîne. Par contre il est tout à fait capable de patiner à la remontée si il est desserré.
Donc je mouille électriquement et je met un peu de régime moteur pour descendre l’ancre le plus vite possible. Ça ne va pas aussi vite qu’en libérant la chaîne mais ce guindeau est assez rapide.
Idem pour la remontée mais là c’est pour ne pas pomper sur la batterie.
En mouillant à des hauteurs d’eau raisonnables ça ne pose pas de pb.
Okazou, j’ai aussi une télécommande de guindeau pour le solo dans les cas difficiles, vent, houle etc.. mais je ne m’en sert que très rarement.

07 juin 2018
0

@solent
sur quick...si on debraye le barbotin...la chaine ne peut pas descendre "librement"?
il me semblait que,barbotin "débrayé".".frein laché"la roue denteé-barbotin....allait tourner et devider la chaine sans freinage...?

08 août 2019
0

c'est un Quick spécial ! et je m'étonne comme Zerauqat@

13 août 2019
1

Justement la graisse fait coller, j'ai eu aussi ce problème. Il suffit de donner un petit coup de manivelle de winch sur la flasque qui assure le serrage pour libérer le barbotin. Ensuite ça descend sans problème.
Perso, je n'utilise jamais le winch électrique pour mouiller, tout mécanique en desserrant la flasque de blocage, je contrôle avec la friction.
Uniquement à la remontée avec télécommande.

07 juin 2018
0

En principe oui, mais sur le mien ça ne descend pas.
Pourtant je le démonte chaque année pour le graisser.

08 août 2019
0

J'ai un Lewmar CPX0. Le desserrement du barbotin ne permettrait pas de faire descendre l'ancre. C'était dû à la déformation d'une pièce qui ne coulissait plus librement le long de l'axe d'entraînement du barbotin. Après remplacement de cette pièce, le barbotin desserré tourne librement. Maintenant je bloque l'ancre avec un bout, jamais en tendant la chaîne avec le guindeau.

06 juin 2018
0

Mon guindeau ne fonctionne pas si le moteur ne tourne pas.

07 juin 2018
0

parce que la commande est alimentée par le contact moteur
fais un essai contact mis sans démarrer ,tu sauras tout de suite
alain

06 juin 2018
0

Et Si une sécurité empêche le fonctionnement du guindeau moteur à l’arrêt .... la batterie n’est pas en cause

06 juin 2018
9

avec l'option "chaine folle" le mouillage est très rapide
dans les blancs si on vise bien .
perso je fais toujours un tour pou savoir ou je vais mouiller
en observant le fond et le rayon d'évitage éventuel .
j'ai l'ancre en pendant dans le davier .
je reviens face au vent sur le mouillage et je laisse filer environ
2fois le fond dès que le bato fait tête ,j'en remet une bonne brassée
en marche arrière et je recommence pour bien planter l'ancre
,il m'est arrivé de chasser ,mais c'est très rare ..
alain

07 juin 2018
0

fritz
"avec l option chaine folle"
qu'est ce....?
veut tu dire que l on déssère complètement le frein pour que le barbotin puisse dérouler librement( et donc vite, trés vite)x metres de chaine..?
dans ce cas la chaine ne saute t elle pas des dentures du barbotin?
ou faut il controler à la semelle de soulier?
et puis comment arreter la descente ?lorsque la longueur souhaiteé est atteinte?

07 juin 2018
0

merci...
veut tu dire que sur lofran's ce cliquet libère le barbotin...alors que sur d'autres parques de guindeau on doit "liberer" le barbotin en désserant le frein...le barbotion tournant alors librement pour descendre la chaine rapidement..??
et comment tu freine et arrete la descente ancre+chaine?

07 juin 2018
0

non on ne débraye pas le barbotin ,il y a un cliquet dans le guindeau qui le libére quand on est en descente .c'est un option sur les lofran's
alain

07 juin 2018
1

il suffit d'arrêter d'appuyer sur la télécommande .
alain

08 juin 2018
0

J'utilise la même technique. Et ce, depuis 40 ans...

06 juin 2018
0

bonjour
moi aussi je suis novice en guindeaulogie, mais (cela ne m'est pas arrivé), j'ai toujours entendu dire que l'ancre est l'ultime recours avant les rochers.
Alors quid du guindeau s'il ne fonctionne qu'avec le moteur et que le moteur est en panne ?

07 juin 2018
0

on peut remonter une ancre sur la batteriesans démarrer le moteur et sans la vider en en prenant au maxi 10% de sa capacité (j'ai déjà expliqué tout ça)
alain

07 juin 201807 juin 2018
0

une 70ah en bonne santé suffit surtout pleine . avec un 1000w
alain

06 août 2019
0

Ben oui... c'est nul...

06 juin 2018
0

Tu dois pouvoir mouiller en manuel...

06 juin 2018
0

oui, sur le guindeau il y a un carré qui permet (via la manivelle) de débrayer le guindeau et de mouiller en manuel.

Cordialement
Guy

07 juin 2018
1

Pour soulager le guindeau et ses batteries je fais un pause de quelques secondes toutes les 10 secondes quand j'utilise le guindeau.

07 juin 2018
2

ce n'est pas la bonne solution ,car à chaque démarrage le moteur électrique
consomme au moins 3fois plus ...
alain

10 août 2019
0

L'utilité de la pose est de refroidir le moteur du guindeau..de plus, solliciter une batterie en continu pendant 30 secondes est désastreux. .faites l'essai avec votre demarreur de voiture en pleine hiver avec un moteur récalcitrant...vous verrez..

14 août 2019
0

Je ne vois pas de bonne raison pour cette précaution, le moteur du guindeau ne chauffe pas ! Par contre ça favorise un charbonnage rapide des contacts du relais (à chaque coupure, se forme un arc qui les use). J'invite tout mes équipiers à exercer de longues pressions - ils ont tendance à bagotter sur le bouton parce que ça leur fait un peu peur !

0

vous avez des problèmes de riches, je n'ai pas de guindeau, mais j'y pense pour mes vieux jours pour économiser mes petits bras, donc vos expériences m'interressent

07 juin 2018
2

quand on commence à avoir de la chaine de 10 et une ancre de 20kgs ,c'est quasiment obligatoire ..
alain

1

Alain je suis d'accord avec toi, c'est pourquoi je commence à réfléchir à installer un guindeau sur mon F 310 qui s'en est passé depuis 27 ans, mon mouillage est en chaine de 8 + cablot et ancre de 14 kg, mais c'est un peu la limite de l'exercice surtout en solo. Mais un ancien maçon de 1,91 m pour 110 kg c'est costaud, enfin encore un peu....

07 juin 2018
0

un petit calcul
chaine de 10 ,2.4kg au mêtre par 10m de fond =24kgs - la poussée d'archimède + la traction si la chaine n'est pas à la verticale
et pour finir 24kgs +20 = 44 kgs sur 10m+ la hauteur du davier
.
même chose avec une chaine de 8
1.8kgs au mêtre soit 18kgs
et l'ancre de 14kgs = 34kgs
.
c'est là qu'es l'os
alain

07 juin 2018
0

Guindeau horizontal - chaîne sous le pont à travers un écubier étroit … nous mouillons toujours, après le repérage de rigueur, à la main sans débrayer le barbotin par habitude et ça va vite et bien !
Face au vent et/ou courant, il est aisé de sentir l'ancre posée … accrochée … puis de filer la longueur adéquate !

07 juin 2018
0

@freychou
??
si tu mouille "à la main",sauf erreur,celà veut dire que tu n'utilise pas le guindeau pour controler la descente chaine+ancre...
autrement dit tu procède comme si tu n'avait pas de guindeau?
et donc tu controle la descente et vitesse de défilement du mouillage avec le pied(chaussé!!) en entreé du davier..?
au vu de ton bateau et du poids....arrives tu à maitriser le baza?r

07 juin 2018
0

… pas au pied mais à la main et, effectivement, comme si nous n'avions pas de guindeau .
Moteur tournant, cela ne présente aucune difficulté . La chaîne soulevée est donc libérée du barbotin … tu files la longueur souhaitée … tu la reposes, c'est le guideau qui absorbe la tension, tu observes ce qui se passe … tu la soulèves à nouveau, plusieurs fois si nécessaire, jusqu'à avoir la longueur de ligne nécessaire !
En cas de nécessité - mauvais choix d'emplacement par exemple - le tout est remonté avec le guindeau .

07 juin 2018
0

Perso sur un lofran a la descente je libére le barbotin et laisse filer la chaine en fonction du fond et mes repaires sur la chaine. Quand il faut reculer entre 2 bateaux et que le vent est en travers !!!!!ou méme simplement vent de face avec 15 a 20n il faut garder le bateau le plus possible dans l'axe, et pour finir en place marche arriére 1500tr il faut pas que ça bouge

07 juin 2018
2

Je laisse filer la chaine en bloquant au guindeau avec la manivelle tous les 5m environ. Je n'ai jamais utilisé la descente électrique. Mon bateau est un 12m / 12T

07 juin 201807 juin 2018
1

Bonjour Zérauqat,
Je suis dans la même configuration que toi.
Quand j'ai installé mon Lofran 1000W, Je n'ai pas mis sur le pont le bouton descente! Je gère ma prise de mouillage à la main (gantée) et peux ainsi poser mon ancre où je l'ai prévu. Je retiens petit à petit la chaîne pour mettre le bateau dans le vent.
Et je continuerai ainsi tant que mes diverses arthroses me le permettront…

07 juin 2018
2

Guindeau, gain d'eau, vous perdez l'occasion de prendre une bonne bitture !

08 juin 2018
0

bonjour,
bittures: longueurs de chaine que l'on aligne côte a côte en demi- boucles en préparation du mouillage. Une bonne bitture par gain d'eau avec pastis = égale marcher une longueur, puis décrire une demi boucle communément appelé zig-zag, suivi d'une autre bitture et ainsi de suite jusqu'au ponton.Apres, éviter: le mouillage en montant a bord.

07 juin 2018
0

infoyachting.free.fr[...]339.pdf
voila vous savez tout
alain

07 juin 2018
6

une petite technique que l'on utilise pour ne pas rater la plaque de sable de quelques m² intercalée entre les posidonies :
si le fond est a 8 m , on avance en ayant descendu 7m de chaine et on a plus qu'a filer le dernier metre au bon moment ..;)

08 juin 2018
0

peu d’expérience , un mois sur un 411, jamais essayé de libérer sauvagement la chaine, ça me parait plutôt anti mécanique et risqué. j'ai utilisé la descente électrique, assez rapide paniproblem

08 juin 2018
1

me semble que sur les bateaux ex charter, c’était le cas de ce 411 qui etait pourtant en tres bon état, c'est la règle de guindeau avec le moteur en route

08 juin 2018
1

cette option me parait réaliste..et moins accidentogène(mains....pieds...)surtout sur des plus de 9/10m
Rambo....au secours

08 juin 2018
0

Ce qui est accidentogène, c’est de mouiller en tenant la chaîne dans la main pour la descendre.
Débloquer (ou défréner) le barbotin ESt la solution et en rien anti mécanique
Il faut aussi différencier un mouillage avec un 7/8m et un12 m et plus , avec le premier une manœuvre manuelle est possible, au delà, cela devient plus problématique

08 juin 2018
0

rappelez-vous l ' accident d' Alain collas . Il avait voulu mouiller catastrophe , il avait libéré la chaîne . L ' ancre est parti comme une fusée , la chaîne a fait une boucle qui lui a chopé la cheville : presque sectionnée .

08 juin 2018
0

Combien de chevilles sectionnées et combien de doigts écrasés dans cette manœuvre ?

08 juin 2018
1

Bonjour à tous, pour la remontée je donne quelques p'tit coup d'hélice de temps en temps ça soulage le guindeau et aussi les batteries cela force moins remontee plus rapide et matériel soulagé surtout quand il y a du vent et du clapot.

06 août 2019
0

Bonjour, je profite de ce post pour soumettre mon soucis. Guindeau électrique, sur Athéna 38 Fountaine Pajot, chaîne de 10 : il y a beau avoir 50 cm entre le fond de cale et le guideau, cela coince tous les 5 m de chaîne, et l'on est obligé d'"écarter" la chaîne régulièrement pour quelle ne reste pas en tas sous le guindeau... Est ce qu'un propriétaire à le même soucis avec un athéna ? De plus de temps en temps cela coince même à la descente... la chaîne faisant des "nœuds".Nb: le barbotin a été changé, moins de saut de chaîne, mais blocage régulier....
Des tuyaux ?
Merci

06 août 2019
0

Même problème mais avec un Gin Fizz, mon barbotin ne bloque pas et ne saute pas mais faut obligatoirement étaler la chaîne régulièrement l'espace sous le guindeau étant insuffisant, (je fais avec le levier du guindeau qui permet de manœuvrer en manuel).

Le guindeau est dans le puits de chaîne, la solution serait de le remonter sur le pont pour avoir assez d'espace pour entasser toute la chaîne sans blocage.
J'ai pour l'instant la flemme de faire ce boulot une peu pénible et ça m'énerve d'avoir cette excroissance disgracieuse juste sur le bout de la plage avant.

06 août 2019
2

mettre un tube pvc sous le guindeau qui traverse la baille à mouillage
et envoie la chaine dans les fonds .
alain

06 août 2019
0

oui, ou un cône de chantier à l'envers, parait-il...?
Perso, je devais ranger la chaîne tous les 5m, pas assez de profondeur dans la baille à mouillage pour mes 70m!
Et bien sûr, je devais aussi surveiller le bon déroulement de la chaîne lors de la descente... :heu:

07 août 201907 août 2019
1

Yes j'ai déjà vu ça dans un catalogue,fait exprès, plutôt genre poteau avec une boule ???
Ma mémoire n'est pas plus précise, il me semble que cette boule était à l'aplomb du trou de la chaine du guindeau, mais pas si élevée que ça ?

06 août 2019
1

Il est inconcevable de ne pas pouvoir mouiller si le moteur est arrêté en utilisant le guindeau!!!

Imagine un problème moteur, et dieu sait qu'il peuvent être nombreux sur un bateau: démarreur HS, bactérie dans le GO, pompe à GO HS, pompe d'injection qui se désamorce en cas de fuite etc.. tu te rapproche de la cote avec du courant et tu ne peux pas mouiller... dans certaines situation, il peut y avoir mort d'homme!!!

Si après des guignoles ne savent pas qu'il ne faut pas abuser du guindeau moteur éteint c'est un autre problème ...

honnêtement, parmi ceux qui défendent le système qui empêche d'utiliser le guindeau moteur arrêté, n'êtes vous pas en capacité de faire attention???

D'ailleurs le problème ne se pose pas si le guindeau est sur le parc de service, avec 200 à 600Ah de batterie, c'est pas le guindeau qui ferait boiter les batteries! (100A de conso en pointe mais beaucoup plus souvent 30 à 50A quand il n'y a pas beaucoup de charge!!!)
mon protocole:
A la descente, je laisse filer avec le guindeau, sur mon bateau c'est 10m de chaîne en 15 sec. Je mouille depuis le cockpit, souvent en solo avec la commande déportée. 9 fois sur 10 quand je vais passer la main de fer j'ai le témoin de longueur qui tombe juste à 2m prés avec cette technique!
Dès que l'ancre est dans l'eau je bat en arrière au ralenti (sauf profondeur importante). Le bateau prend tout doucement de la vitesse, et quand j’arrête la descente chaine je repasse au point mort, le bateau à alors +- 1,5 à 2nds de vitesse SOG en arrière et avec l'inertie, cela suffit à voir ci l'ancre croche. m'est arrivé plusieurs fois d'avoir des personnes debout dans le cockpit ou sur le pont qui manque de tomber quand cela croche.
En 1 minute l'affaire est réglé! je coupe le moteur et passe la main de fer, met la boule et apéro!
En dehors d'une météo annoncé comme défavorable ou des fonds de vase, je ne tire pas plus que cela. sinon, c'est moteur en arrière à 2000 rpm et cela montre vite si il ya une faiblesse... voir 2500rpm à deux reprises si gros coup de vent annoncé!

06 août 2019
0

contact mis sans démarrer le guindeau doit fonctionner
alain

06 août 2019
1

Hello,
Même sans contact, le guindeau doit fonctionner, il suffit qu'il ait une batterie dédiée...l'année dernière, en Guada, un Mahé 36 dérape sur son ancre et vient s'encastrer dans la patte d'oie d'un gros Lagoon 54, un de ses safrans étant pris dedans.
J'appelle le Cross, qui réussit à joindre le proprio...entre temps, je sécurise comme je peux les 2 bateaux en rajoutant des pare bats trouvés sur le Mahé.
Le proprio revient à bord, et se rend compte du souci, pas moyen de dégager son safran, la patte d'oie étant en tension...du coup, je monte à bord du cata, ouvre le compartiment du guindeau, et miracle, il avait une batterie dédiée.
Du coup on a dégagé le safran du cata en relâchant de la chaîne, après avoir libéré la patte d'oie.
Manoeuvre inverse pour tout remettre en ordre, et le tour était joué..;
Les proprios du gros Lagoon(des Allemands), sont rentrés tard dans la soirée, et repartis tôt le matin, sans que je puisse les prévenir de l'incident...
Ce qui est sûr, c'est que sans possibilité d'actionner le guindeau, le proprio du Mahé était parti pour couper la patte d'oie, seule façon de dégager son bateau.
Pas dramatique en soi, mais bon, l'histoire ne se serait peut-être pas terminée de la même façon! :scie:

14 août 2019
0

Je suis d'accord avec toi mais sur beaucoup de bateaux de série modernes, il y a un relais qui coupe l'alimentation de la télécommande. La bobine de ce relais est alimentée par la sortie alternateur, avant le répartiteur de charge. Donc si le moteur ne tourne pas OU si l'alternateur ne fonctionne pas => pas de guindeau.
Hautement conseillé de supprimer ce relais...
Pas la peine de faire un message pour dire que c'est débile : c'est déjà fait !!!!

06 août 2019
0

C'est hautement souhaitable.... :tesur:

06 août 2019
2

un guindeau ne consomme pas beaucoup ,bien moins que la musique .
évidemment en instantané ça parait énorme ,mais dans la batterie il y a des Ah
et le guindeau consomme des A
même s'il prend 80A pendant 3 mn ce ne sont que 4Ah dans la batterie .
alain

06 août 2019
0

Les loueurs imposent moteur et guindeau et ils savent pourquoi

07 août 2019
0

Parce qu ils ont eu trop de problèmes avec les locataires qui vidaient les batteries et ne pouvaient plus démarrer

Le 411 ex loc en Grèce que j ai eu un mois etait câble comme ça

07 août 2019
0

pourquoi?
alain

14 août 2019
0

Le guindeau est (ou devrait être) sur les batteries service, ça ne va pas décharger la batterie moteur.

06 août 2019
0

eh bien ça me parait bien compliqué tout cela !!!je garde donc ma methode ...musculaire

2

On peut débrayer le barbotin pour descendre la chaîne plus vite mais Attention : si cela va trop vite la chaine peut sauter du barbotin et là danger seul un pied botté peut arrêter le phénomène et encore, pas sur s'il y a un peu de profondeur ou si le bateau cule vite
Resserrer le barbotin ne suffit pas toujours la chaîne rebondissant sur les encoches et cela va vite !

13 août 2019
0

Il suffit de contrôler la descente avec la flasque et ne pas tout envoyer par le fond à la hussarde!!

07 août 2019
0

Les petits guindeaux de plaisances sont insuffisamment freinés pour jouet à ce jeu ;-)

07 août 2019
0

Je descendrai toujours au moteur

08 août 2019
0

pour vider une batterie de 70ah avec un guindeau 1000w
en utilisant 35ah il faut le faire tourner 26mn sans discontinuer à sa puissance maximum .
alain

10 août 201910 août 2019
1

:alavotre:
Quant à mon frigo de 5 A, il.videra mon parc de 330 Ah en 66 h. Soit en 2 jours et 18 h... En considérant que le frigo ne tourne que la moitié du temps...... 60 Ah par jour
Mes 200 w de panneaux solaire me donnent 14 A sur 8 h par jour. Soit 112 Ah par jour...
:reflechi:

10 août 2019
0

Oui mais n'oublies pas que je n'ai pas que le frigo qui consomme : Feux de route et de mouillage, éclairages, centrale de nav, GPS lecteur de carte, musique, pilote... Sans oublier la pompe à eau quand ma femme fait son caprice de la douche de rinçage à l'eau douce...
:mdr:
Alors, les panneaux fournissent en permanence, même au port, toute l'année.

10 août 2019
0

tout justes et si mets un en direct tes panneaux avec un inter qui coupe le régulateur a midi c'est plein ,mais ne pas oublier de remettre le regulateur

08 août 2019
0

question : existe-t-il des guindeaux avec barbotin débrayable par électroaimant par ex ?

08 août 2019
0

l'option chaine folle chez lofran's libère la chaine à la descente .dès que l'on relache la commande elle se bloque .déja mentionné plus haut au début du fil
alain

10 août 2019
1

Ceux qui mouille en débraillant le guindeau on très souvent deux soucis, 1 mouillage en plomb de sonde et surpatage de l'ancre , 2 mauvaise gestion de la longueur et rende visite à leur voisins à l'évitage.. Au guindeau on déssend son ancre en avencant vers son mouillage on mouille et toujours face au vent on enclenche la marche arrière lente pour allonger la chaîne. Une fois les 5 hauteurs d'eau allonger on monte les gaz a 1500 tours pour s'assurer que celà tiens,et on dord tranquille quel que soit le temps.

10 août 2019
0

Nous, on aime bien mouiller, au guindeau, en avançant jusqu'à ce que les 6 profondeurs soient alignées dans le lit du vent. Bien sûr, dans ce cas là nous sommes vent arrière... Après cela, le bateau se retourne tout seul et se met bout au vent.

10 août 2019
0

Hello,
Heu...attention avec cette histoire de 5 hauteurs d'eau...lorsque j'ai demandé au proprio du cata cité plus haut combien de chaîne il avait mis, il m'a fièrement répondu"bah, 5X la hauteur d'eau!"...on était dans moins de 3m...!
Quant à utiliser le moteur, je préfère m'en passer, et laisser le vent agir...quand ça souffle assez, et quand on a suffisamment de place bien sûr.
:scie:

19 août 2019
0

Surtout quand on oublie que le davier est à 2m au-dessus du sondeur et ça je l'ai vu souvent.
L'autre soir il y a un cata qui venait tranquillement chercher ses proprios à la taverne heureusement que des clients qui s'en allaient l'ont vu sinon il risquait de se foutre dans les cailloux au bord.

10 août 2019
0

6 fois la profondeur tu va te faire insulté,hi hi hi ,moi j'ai mis mes 80m de 10 a kapartos et en crète , catabatique de 40 à 55 kts

11 août 201911 août 2019
1

@ baboujoli
Tu arrives dans un mouillage vent arrière ?
C'est pas le bon endroit pour mouiller alors !
:heu: :tesur:

10 août 2019
0

Développe ta théorie Pat45...toi tu met combien de chaîne dans 3metres d'eau...

10 août 2019
0

Jamais moins de 35 m en dessous a partir de force 6-7 sur un bateau de plus de 10 m la chaîne tendu soulève la la verge et l'ancre chasse. Le cap à 15 de mouillage dans les Cyclades

11 août 2019
1

Hello,
Toujours autour de 40m...mais il faut dire que mon ancre était particulièrement légère(Fortress alu de 7kgs)... :heu:

10 août 201910 août 2019
1

Attention, a 3 m d'eau, la hauteur du davier par rapport à l'eau devient extrêmement importante. Si on a 1 m 50 + 3 m d'eau, on est a 4,50 m du fond.
Ce qui pour 5 fois cette hauteur nous fait 22,5 m de chaîne. Et non pas 15 m... Enfin, si on veut garder un bon angle de chaîne par rapport au fond...

10 août 2019
0

Excuse moi Lougré3 j'ai pas bien compris...

10 août 2019
0

Fais un essais , sauf vase lourde ou sable dense à moins de 30- 35 m de chaîne au davier, en faisant arrière a 15-1800 tour tu labour avec ton ancre , car tu soulève ta verge( d'ancre )dans l’alignement de ta chaîne et l'ancre ne s'enfouie plus.
A 40 m qu'il y ai 5 m ou 20 m avec 3 fois la hauteur d'eau sois 60 m donc 40 m sur le fond, la c'est le temps qu'il faut pour tendre la chaîne qui fait que la rafale a 50 kts sera passé,le bateau faisant avant arrière a chaque rafale de plus si ta main de fer est au bous d'un bout de 7-8 m et que tu envois encore 10 m , tu as 25 kg a soulever et l'angle de tir est quasis nul ,alors bon dodo surtout si tu n'a pas mis ces conneries très cher qui serve a relier ancre et chaîne qui ne doive jamais se monter en direct sur la verge sous peine de casse , et changer sa chaîne tous 4 ans en chaîne de 8 et 6-7 ans en 10 surtout si tu fait un sejour prolongé a Vulcano . Ces durée sont pour des bateaux qui passe 4à + de 6 mois sur l'eau ou plus de 3000 nm annuelle.Ces 15 dernières année nous avons parcouru 75 000 nm et dérapé 4 fois .j'ai récupéré 3 bateaux dont le miens qui chassais.

10 août 2019
0

Ceux qui on peur pour leur guindeau 45 000 et 20 000 sans problème monté descente .sauf compteur de chaîne sur ocenis 43. A une cha&îne cela se marque tous les 15 m ou 10 m pour les bateaux en dessous de 8 car qui mouillerai moins de 15 m même dans 3 m d'eau , quoiqu'il m'ai arriver de tenir pendant 3 h un cata de loc qui avais mi seulement la hauteur d'eau

10 août 2019
0

Les pauvres diptères, avec tous ces précautions ceintures et bretelles c’est pas la fête. Une ancre de qualité Rocna Spade 3 fois la profondeur 5 fois si ça va souffler en F7 et plus et j’ai jamais dérapé. Tout chaîne avec un bout tristec cousin pour l’élasticité sur 10m et bonne nuit.

10 août 2019
0

J'ai vu en Grèce un bateau de 40 pieds avec la mème ancre la remouillé plus de 10 avant d'aller au port , tu chasseras comme tous le monde c'est une question de temps

10 août 2019
0

Et toi, tu ne chassais pas ce jour là ? Tu le regardais chasser sans toi même chasser ? Pourquoi cela ?
On a tous vécu de tels spectacles... Généralement, on voit le mec refaire la même erreur, par exemple, Jette dans les posidonies avec rien de chaîne... C'est un grand classique.
Bien sûr qu'on n'est jamais à l'abris de merder.... Mais bon.....

12 août 2019
0

et non , j' etait avec un ami breton aussi adepte des long mouillage (c'est lui qui m'a converti ) avec une ancre plate qui lui aussi a bien tenu

11 août 2019
1

Lougre pourquoi tous les autres chasseraient,mais pas toi?

11 août 2019
0

Je dis quelque part dans ce film que cela m'a est arrivé 4 fois mais j'ai plus souvent 60 m que ,40 et je tire a 2000 tour mais je 'ne vais au port que pour le GO et l'eau quelques soit le atemps alors il faut que ça tienne

12 août 2019
0

Trop n'a jamais manqué ,il est vrai que jusqu'à il y a 2 ans on était souvent seul au mouillage en Grèce dans les Cyclades et Dodécanèse

12 août 2019
0

entre autre 60 m de 10 c'est 130 kg ou plus 'est presque un corps mort

12 août 2019
0

J'en déduis que tu es à sept fois la hauteur...

12 août 2019
0

houla je suis pas bon en orthographe ,mais là, le correcteur ma baisé

11 août 2019
0

Cobra de 25 kg pour sa surface ,80 m de chaîne de 10 suivi de 60 m de cablot de 18 pour la miséricorde.plus un mouillage part jour 4 mois par an depuis 16 ans

12 août 2019
2

"plus un mouillage part jour 4 mois par an depuis 16 ans"
.
est-ce une condamnation au pénal, ou une thérapie médicale de long terme?
Jour j, on se réveille, allez on y va, il faut changer de mouillage pendant les 120 prochains jours, puis repos et l'année prochaine on recommence encore 120 jours. Tout cela pendant 16 ans; pas de remission de peine pour bonne conduite? :-)

12 août 2019
0

De mémoire, avec un 1 000W, on descend 20 m de chaîne en 1 minute, vous naviguez à une minute près ?

12 août 2019
1

Je ne vois pas le rapport avec 1000W. ..
Mais en 1mn, tu as déjà traversé ta zone de mouillage .
Chacun est libre de mouiller comme il le sent .
Pourtant’, il existe un « frein » sur les guindeau qui sont prévu pour ce genre d’exercice ...dommage de ne pas l’utiliser.

12 août 2019
0

Je file la chaîne toujours avec le frein/embrayage, en particulier s'il y a du vent ou du courant et le bateau part tout de suite à l'arrière sinon on finit à des dizaines de mètres de là où on veut mouiller.
En ces conditions, j'utilise un crochet de chaîne avec un bout très court sur le taquet: je file la première bonne longueur de chaîne, entretemps le bateau part en arrière, je mets ce crochet et file quelques centimètres avec le guindeau pour que tout le choc de l'arrêt du bateau soit pris par le crochet, puis pendant le rebondissement vers l'avant j'enlève le crochet pour filer davantage de chaîne avec le frein guindeau, et ainsi de suite.
Idem pour remonter avec du clapot et l'avant du bateau qui tangue comme un fou: je recupère avec guindeau aidé par le moteur, puis crochet pour que les chocs n'aillent pas sur le guindeau, puis encore en avant, à nouveau crochet, etc etc. En ces conditions j'ai plié l'axe de 12mm des roues du davier, et donné un allongement permanent à la chaîne, je n'ose imaginer ce qui se serait passé avec ces efforts repris par le guindeau.
C'est bien sûr un crochet de manoeuvre, avec bout très court; pour le mouillage "definitif" par clntre un amortisseur classique jusqu'à 15m de long.

13 août 2019
0

Et tu ne sais pas anticiper à une minute près ??????

13 août 201913 août 2019
0

C'est comme pour le fût du canon, il faut toujours «un certain temps» ...
A coup sûr, ta dernière phrase va rester dans les annales ...

13 août 2019
0

C’est parce que j’anticipe que je ne choisi pas le mouillage au rythme du guindeau

12 août 201912 août 2019
0

Les anciennes ancres seraient meilleures que les nouvelles ? ????
Restons sérieux et objectif tout de même !
Je crois me souvenir que la CQR est apparue vers 1930... A l'époque, elle était révolutionnaire, face aux ancres à jas et grappins... Légère et pliante elle était fort séduisante. Elle s'appuyait sur la notion d'enfoncement, et non pas d'accrochage, comme les ancres à jas et grappins, ou de poids. Elle a ainsi connu une réputation mondiale. Même dans le Cours de Navigation des Glénans, édition des années 70, on vantait son efficacité !........... Bref.....
50 ans après, les choses ont changé bigrement. Le principe de tenue par enfoncement est devenu essentiel. Exemple la Spade alu, large et ultra légère est présentée comme l'une (la) des meilleurs ancres, commençant à bouger (sans s'extraire du sable) aux alentours de 2600 kg !
La CQR n'est même plus prisé aux sérieux dans les tests techniques de tenue de toutes les ancres que l'on trouve sur le marché. La Bruce non plus d'ailleurs, c'est pourtant celle qui équipe majoritairement les bateaux à moteur par ici...
On dit que, dans les herbiers les ancres à jas peuvent se rendre utiles..... Sûrement... Mais leur poids, les risques de surpattage, et leur mauvaise tenue dans le sable font que plus personne n'en a. Sauf peut être certains fétichistes conservateurs.
:alavotre:

13 août 2019
1

Holà,
Un peu réducteur comme argument...
Il y a des cas ou les Cqr sont interessantes, dans des fonds de roches ou elle se désengage plus facilement, dans les herbiers ou elle glisse moins et va chercher plus facilement à s'enfouir,quand une plate n'arrive pas à percer la couche.
Perso j'ai une classique Fob plate en mouillage principal et la Cqr en rab.
Une Fortress aussi pour empenneler ou mouillage arrière
Sur mon ancien bateau même chose, en plus léger car plus petit.
Sur l'annexe une mini Fob THP , je ne suis pas raciste !

13 août 2019
0

mouais, regardé les dix premières secondes: chacun son truc mais sur mon bateau on ne s'approche pas à moins d'un mètre de la chaîne sans une paire de gants de travail; je vois qu'ils ont des chaussures c'est déjà ça, le nombre de gens qu'on voit virevolter à l'avant en tapant sur la chaîne pieds nuds... mais chacun ses habitudes bien sûr :alavotre:

14 août 2019
0

C'est pas une punition ,j'aime navigué alors je me déplace tous les jours et je faisais l'aller retour Embiez Cyclades chaque an a par une année a Venise.Quand on aime la voile.100 h moteur pour 1200nm

14 août 2019
0

qu'est ce que vous pouvez vous emmerder avec tout ce materiel couteux ,qui tombe en panne qui necessite un maintenance etc pour relever une pauvre ancre pas plus de 10 fois l'an et encore quand je dis dix fois ..

une bonne paire de gants ,des chaussures ,un peu du sueur (tres bon pour la santé et evite le gros bide) ) et ça marche à tous les coups

14 août 2019
1

bonjour José,
à part les efforts, "wincher" toute une ligne de mouillage tendue... on peut faire de l'exercice differemment, je pense le guindeau soit un element de sécurité: si on n'est pas contents de l'endroit précis on n'hésite pas à tout remonter pour se déplacer même un petit peu, ou s'il y a des gens qui arrivent et mouillent tout près en ne voulant rien entendre, bon je remonte et c'est moi qui va ailleurs, sans parler si on doit partir rapidement, bref le mouillage devient tout simple sans la crainte d'y laisser un morceau de dos à chaque fois.

14 août 2019
0

et ça t'arrive souvent d'etre obligé de "déménager"

on ne remonte pas une ancre avec le dos mais plutôt avec les jambes et les bras ..

enfin perso je trouve que c'est un sacré équipement pour pas grand chose à faire

14 août 2019
0

Moi aussi.

14 août 2019
0

L'été dernier, le guindeau m'a laché pendant une semaine. J'avais pas de relais d'avance. Et bien je confirme ce que dit Calypso, quand t'a la bonne position, hormis le coup de sueur que tu prends (que tu compenses par une bonne bière!) le dos ne travaille pas.

Bon par contre, de la à ne plus utiliser le guindeau :mdr: :mdr:

14 août 2019
0

Mouiller avec un guindeau manuel ça va bien aussi...

14 août 2019
0

Hello,
Mouais...relais foutu également sur le mien, il y a 2 ans...mouillé dans 20m, 60m de chaîne de 10mm, et ben je l'ai bien regretté, mon guindeau électrique!!! :tesur:

14 août 2019
1

j'ai un guindeau manuel ,jamais utilisé c'est encore plus fatiguant qu'à la main ,c'est trop lent

14 août 2019
0

surement pas des guindeaux électrique pas assez souple ni assez puissant d'utilisation ...

14 août 2019
0

Et sur tes remorqueurs et chalutiers ? Tu préconisais quoi ?

14 août 2019
0

www.hisse-et-oh.com[...]ctrique

Donc et je te cite : "une bonne paire de gants ,des chaussures ,un peu du sueur (tres bon pour la santé et evite le gros bide) ) et ça marche à tous les coups".

14 août 2019
1

100 kg à remonter ancre + chaîne en solo à presque 70 balais dans un mouillage qui devient dangereux faut rechercher les gros emmerdes. Direct les urgences après avoir appelé le Cross ! Chacun son trip personnellement je préfère la sécurité d’un guindeau électrique.

14 août 201914 août 2019
0

Calyoso, tout le monde n'est pas Rambo!!
Un peu de modestie et discernement avant d'affirmer que c'est plus facile à la main, seul évidemment 50 m et plus de chaîne de 10 + ancre le tout avec 20 nds de vent de face. :bravo: :mdr: :mdr:

14 août 2019
0

ça fait tout de m^me 50 ans que je navigue sans guindeau electrique ...et je pese 67kg

regarder un apprentis de 17 ans peu lever d'apres la legislation du travail 20 kg donc je peux bien levé les 16 kg plus de mon ancre plus quelques metres de chaine de 10, 5 ou 10 fois dans l'année

enfin chacun fait comme il peut ou veux ..mais moins de materiel on a mieux l'on se porte

14 août 2019
1

Avec une bierrote sur la tête !

14 août 201914 août 2019
0

PS
Calypso tu exagères un petit peu,non ?
Tu sais bien que tout depend du bateau et des conditions...
Et du mouillage !
L'année passée j'ai convoyé un 9 mètres sans moteur et sans guindeau avec 30m de chaine de 10 et une ancre de 16 kg,et bien avec du fond et du vent c'est franchement bien casse dos...bon sans moteur c'est la punition c'est vrai.
Et quand il y a du monde au mouillage ça complique les choses, dès que ça dérape avec l'a pic tout se passe très rapidement...
Et si tu es en solo en plus...

14 août 2019
0

j'exagere quoi !!!

bien entendu que cela depends du bateau ,du poids de l'ancre et de son usage ,et des bonhommes

mais ce n'est que mon petit avis , je ne vais pas personnellement m'em a installer un guindeau electrique pour les quelques mouillages que je fais dans l'année ,comme la très grande majorité des plaisanciers d'ailleurs...sans parler du cout ...

mon bateau pese 6.5t, 10.5m ,chaine de 10 ancre fob de 16kg ce n'est tout de m^me pas le bagne de relever le mouillage m^me en solo,.il suffit d'un petit coup en marche en avant avec le moteur pour soulager

mais bon dans la mesure ou quelqu'un a un avis un peu divergeant de la masse il se fait ici velipender mais je pense qu'il y en a beaucoup qui s'emm avec cet équipement

15 août 2019
0

je comprends ,j'ai aussi un guindeau manuel ,les quelques fois que je l'ai utilisé j'étais plus épuisé que sans donc j'ai laissé tombé et remonte manuellement,

14 août 2019
0

Malheureusement, c’est loin d’être ton petit avis !
Tu déclines cela d’un ton péremptoire.
de là à se poser des questions sur ta véritable expérience dans ce domaine ????

15 août 2019
0

Bonsoir Calypso,

Je navigue actuellement en Écosse en solo, où je ne fait quasi que des mouillages. Sur un 9m30 de probablement 3t5 à 4t de déplacement, j'ai une Kobra 16kg, avec 30m de chaîne de 10 et 50 m de cablot de 18.
J'utilise un guindeau manuel Goiot 308 pour remonter tout ça et franchement, j'aimerai bien te voire remonter çà (à la main), par 13m de fond et ne serait-ce «que» 20nd de vent avec des rafales.

Pour info, dans les conditions précitées, j'ai mis 3/4 d'h (avec le guindeau) et était exténué au final. Sans guindeau, aucun doute que je finissais sur les cailloux!

En navigation en solo, c'est de loin ce qui me pose le plus de problèmes, et je commence à réfléchir malgré mes convictions au guindeau elecrique(qui me fait toujours peur pour sa complexité d'installation et ses multiples risques de pannes)!

A partir du moment où il peut y avoir quelqu'un à la barre et donc au moteur, le guindeau manuel est lent, mais suffisant dans toutes les conditions.

Gorlann

15 août 2019
0

Bonsoir Calypso,

Je navigue actuellement en Écosse en solo, où je ne fait quasi que des mouillages. Sur un 9m30 de probablement 3t5 à 4t de déplacement, j'ai une Kobra 16kg, avec 30m de chaîne de 10 et 50 m de cablot de 18.
J'utilise un guindeau manuel Goiot 308 pour remonter tout ça et franchement, j'aimerai bien te voire remonter çà (à la main), par 13m de fond et ne serait-ce «que» 20nd de vent avec des rafales.

Pour info, dans les conditions précitées, j'ai mis 3/4 d'h (avec le guindeau) et était exténué au final. Sans guindeau, aucun doute que je finissais sur les cailloux!

En navigation en solo, c'est de loin ce qui me pose le plus de problèmes, et je commence à réfléchir malgré mes convictions au guindeau elecrique(qui me fait toujours peur pour sa complexité d'installation et ses multiples risques de pannes)!

A partir du moment où il peut y avoir quelqu'un à la barre et donc au moteur, le guindeau manuel est lent, mais suffisant dans toutes les conditions.

Gorlann

14 août 2019
0

Oui, mais Calypso, il navigues pas beaucoup alors il a pas besoin de guindeau pour quelques ronds dans l'eau par an, ça se comprends...

5 ou 10 mouillages dans l'année, c'est vraiment très peu effectivement
:heu:

14 août 2019
0

je mouille pas beaucoup nuance sinon cette année j'aurais navigué tout de m^me dans les 60 jours

15 août 2019
0

alors là oui le guindeau electrique s'impose sans probleme

14 août 2019
2

C'était une boutade pour reprendre tes propos :-)

Moi c'est l'inverse, je dois en être à 40 ou 50 mouillages depuis Mai, Parfois 2 mouillages par jours, en cabotage, on s'arrête le midi pour repas et baignade puis on va dans un mouillage plus abrité pour la nuit.

Avant avec mon 29 pieds je n'avais pas de Guindeau et je n'en voyais pas l'utilité. Maintenant avec mon 36 pieds qui a un guindeau je trouve ça pratique. Au début je remontait souvent à la main pour le sport, mais depuis des ennuis aux épaules, c'est 100% au Guindeau...

19 août 2019
0

Encore heureux sinon on t'appellerait Josée :mdr: :mdr: :mdr:

14 août 2019
0

Pour moi, c'est comme après avoir navigué 20 ans à l'estime et à la gonio, désormais je trouve que le traceur c'est quand même vachement bien!

Pour le guindeau c'est pareil: c'est le dernier équipement que je me suis payé juste avant la retraite, pour la 40aine de mouillages par saison même si je n'ai qu'une fob16kg et 30m de chaine de 8!
(mais relever par >20nds et la houle qui va avec, en solo j'y arrive plus sans me faire mal!)

Donc naviguant quasi qu'en solo ou tout comme, j'apprécie d'autant plus et n'hésite plus désormais à me déplacer de qques 10zaines de m selon la marée où le voisinage!

Pour ceux en solo qui embrayent en avant pour aider, expliquez moi comment vs faites quand la trajectoire part en travers de la ligne de mouillage que vs êtes en train de relever!

Sinon pour revenir à la question de départ, je mouille au guindeau depuis la barre et la commande moteur sans problème, ça descend suffisamment vite pour mes conditions.
(dl de 9.20m, quick vertical 1000w+télécommande sans fil avec compteur de chaine, bzh nord, fonds de 2 à 15m)

15 août 2019
0

en solo on peut comprendre l'utilité ,mais combien navigue et mouille seul ? tres tres peu ….et je voie dans les marinas de tres nombreux bateaux avec des quindeaux electrique ...ils sortent 15 jours l'an ils sont souvent 3 ou 4 a bord (souvent des hommes) ils mouillent 2 ou 3 fois …

je pense alors qu'il pourrait tres bien s'en passé du guindeau electrique

bref chacun fait comme il veut ou peu

Mais perso sérieusement le jour ou je ne me sentirai plus capable de relever mon ancre manuellement je me poserai la question s'il est raisonnable de continuer à naviguer car je pense qu'il faut etre en forme vis à vis de soit m^me et de l'équipage dont on est responsable ...l'avenir me le dira et à 70 ans ça ne va pas tardé
:alavotre:

15 août 201915 août 2019
0

a formidable ,merci Roberto j'ai donc encore un peu d'avenir devant moi ...si tout va bien par ailleurs

15 août 2019
1

**is perso sérieusement le jour ou je ne me sentirai plus capable de relever mon ancre manuellement je me poserai la question s'il est raisonnable de continuer à naviguer car je pense qu'il faut etre en forme vis à vis de soit m^me et de l'équipage dont on est responsable ...l'avenir me le dira et à 70 ans ça ne va pas tardé **
.
Meuh non, il suffit de passer aux ancres en alu, petit bout de chaîne et cablôt tout textile et on remonte tout à la main même avec un demi siècle par jambe :-)
amicalement, r.

19 août 201919 août 2019
0

@ Calypso,

Je partage ton avis, je pense qu'il faut se maintenir en forme pour naviguer à la voile. Quand j'ai eu mon soucis aux deux épaules, je me suis sérieusement posé la question de revendre le bateau ou bien de passer à autre chose. moteur? mais j'aurais du mal ou alors juste une petite barque pour promener?

Puis j'ai laisser passer un peu de temps, je ne suis pas sorti pendant un an (c'est long) certains ici auraient crier au bateau ventouse! Puis j'ai acheté une manivelle électrique car je ne pouvais plus hisser ma GV ET je sortais avec des équipiers par sécurité puis seul mais par beau temps uniquement et puis enfin seul à la manœuvre, presque comme avant mais en ayant adapté ma façon de naviguer ( guindeau ! ) pour ne pas me refaire mal car mes épaules restent fragiles...

Tout ça pour dire qu'il ne faut pas porter de jugement définitif (je ne dis pas ça spécialement pour toi), c'est difficile d'être lucide et de renoncer à une passion mais se poser les bonnes questions est toujours utile et puis des adaptations sont (parfois) possibles.

19 août 201919 août 2019
0

je partage aussi ton avis cela fait bien longtemps que j'evite le terme "jamais" ...mais tout de m^me il faut etre un peu lucide de temps à autre car a bord les "merdes" peuvent vite arrivé .

et je suis bien etonné qu'un homme sans handicape particulier ait besoin d'un engin pour hisser 20 ou 30 kg a bord de son bateau 5 à 10 fois dans une saison ..

enfin pas grave quand rien m'étonnera c'est que je serai vieux :alavotre:

19 août 2019
0

Le jour où tu auras le dos bloqué comme moi il y a un mois justement en tirant sur la chaine tu chériras le guindeau électrique. Heureusement qu'il était là et que mon ancre n'était pas engagée dans la chaine mère sinon j'étais mal. J'avais tellement mal que j'ai eu du mal à revenir au cockpit.
Pourtant je fais attention mais probablement que j'avais une mauvaise position quand j'ai tiré.

19 août 2019
0

tu ne peux imaginer le nombre de fois ou je suis resté coincé par un lumbago ..donc je fais tres attention a ma position avant de faire un effort ..

et hs ,le remede miracle instantané "l'acuponcture"

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

le beau temps...

Après la pluie...

  • 4.5 (185)

le beau temps...

mars 2021