appel a l aide

voila cet hiver c est fait j ai reserve un cata aux antilles
mais bon voila le seul petit souci c est que je n ai jamais skippe de cata
j ai un mono de 38 pieds j ai navigue sur quelques bato de 18 a 47 pieds
mais nada experience en cata
alors je suis toute ouie pour les astuces
manoeuvres de port virement de bord etc

je suis base en zeelande habite en belgique et cet ete suis a cherbourg anglo et bretagne nord
si il y aurait un heossien possedant un cat ayant une apres midi a me consacrer afin que je puisse voir de visu les differences fondamentales avec le mono ce serait le bonheur absolu
merci d avance de vos reponses

eric

L'équipage
14 juin 2009
14 juin 2009
0

aucune différence, que des avantages.......
tu est le bienvenu sur Dica pour une journée découverte.
bateau a Dintelmond.
on navigue du 4/7 au 17/7 en zeelande.
on hesite a aller au biesbos, il parait que c'est joli.
sinon grevelingen, oosterschelde, haringvliet,...
a bientot

14 juin 2009
0

decouverte du multi
Comme je decouvre aussi les catas avec mon propre bateau et premier multicoques voici quelques impressions à chaud aprés quelques journées de navigations (mes impressions evolueront surement au fil des mois):

la plage des allures possible utilisées est plus reduite que sur un mono, non pas necessairement que le bateau est ridicule au prés ou vent arriere c'est juste que ce genre de bateau (en tout cas le mien) est transcendé dés qu'on met un peu d'angle au vent.
par exemple, au prés je fais jeu egale en cap et vitesse avec un mono de même taille par contre dés le bon plein, en abattant un peu donc, je m'amuse à taquiner des unitées beaucoup plus longues que moi.
idem vent arriere, je me surprend à tirer des bords au grand largue pour eviter que le bateau ne pousse de l'eau et je gagne ainsi du temps, c'est assez surprenant de prime d'abord.

d'une maniere générale je trouve que le petit solent d'avant que l'on trouve sur tous les catas modernes et sur le mien pénalise enormement dans les petits airs, je rêve souvent dans la pétole d'un genois à recouvrement ou mieux d'un gennaker, j'echangerais volontier mon spi symétrique contre une telle voile.

Je n'ai pas encore eu à affronter une grosse brise mais le comportement tres marin du bateau m'a dans le bon sens du terme tres surpris.
les mouvements à la mer sont doux, le comportement franc, je n'ai pas noté de tangage plus significatif que sur un mono c'est juste que c'est le seul mouvement "nefaste" qui demeure.
l'absence de roulis et de gite change la vie de l'équipage à bord et epargne les métabolisme, je n'ai plus de malade (ça c'est genial) et personne n'est completement epuisé comme on peut l'être sur un mono une fois arrivé à bon port et la journée de nav terminée.

ça pardonne beaucoup moins qu'un mono. Les erreurs de reglages et de barre se payent cash immédiatement et si un reglage adéquate ou une risée se traduit immédiatement par une vive accélération comme je n'en avais connu qu'en dériveur légé, une erreur se traduit immediatement par un vif plantage, j'ai ainsi fait croire hier contre ma volonté à un monocoquiste qui m'avait pris en chasse que son bateau etait excellent alors que j'ai tout simplement merdé lamentablement dans une manoeuvre passant de 6 à 2 nds en quelques secondes :-D

Ah oui, un nombre trés important de skippeur de mono semble mettre un point d'honneur à prouver qu'un multi ne va pas plus vite que leur bateau et on se fait souvent taquiner, ce qui personnellement m'amuse beaucoup.
ils en sont généralement de leur frais sauf quand je suis plus concentré sur la saucisse lentille dans mon assiette que sur la bonne conduite du bateau (oui, oui c'est du vecu) ;-)

le vent apparent tres important que crée ces bateaux est tres perturbant pour l'ancien monocoquiste que je suis, un bon reglage est tres vite perdu pour peu que le bateau ralentisse ou accelere un tout petit peu.

d'une maniere générale il n'y a aucune difficulté à passer d'un monocoque à un cata.
le retour est par contre surement un peu plus douloureux, mais ce n'est plus une question de competence ;-)

14 juin 2009
0

ah oui j'ai oublié de parler des virements de bord
mais un gros cata de loc à peut-être suffisement d'inertie pour s'epargner cela.
Sur mon bateau et ces 2T en ordre de marche (1,1T lége) il est necessaire d'avoir suffisement de vitesse avant de virer et il faut s'aider en laissant le foc se prendre à contre.
D'une maniere générale je perd une grande partie de ma vitesse aprés un virement de bord, c'est d'autant plus vrai que le vent est faible.

virer plus que necessaire et loffer par la suite aide à regagner (tres) rapidement les nds perdus dans la manoeuvre.

15 juin 2009
0

Faire des exercices en cata de plage.
Faire les manoeuvres avec un hobbie cat ou similaire permet de comprendre un peu comment se comporte un cata.
En particulier pour simplifier les virements de bord avec foc ou génois à contre.
A louer cet été chez tous les bons clubs de voile.
Pour les manoeuvres au moteur, c'est un jeu d'enfant quand on sait qu'il faut jouer avec la puissance de chaque moteur et non pas avec la barre.
On arrive vite à faire un tour sur place.
Le plus génant sur cata reste le fardage
Mais en gros pas de souci majeur pour qui sait déjà naviguer sur mono

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

Souvenir d'été

  • 4.5 (59)

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

novembre 2021