Apnée et nettoyage de coque

Quels sont vos trucs pour nettoyer en apnée une coque?
Est il possible d'utiliser un long tuba uniquement en inspiration en rejetant l'expiration par le nez ,avec des lunettes de plongée?

L'équipage
23 juil. 2011
23 juil. 2011
0

Mes enfants utilisent le tuyau d'eau et le connectent au gonfleur de l'annexe, et pompez chadocs. Je ne vois pas le probleme cote safety! Je ne crois pas que l'on puisse se passer de pompe: les muscles de la cage thoracique ne peuvent gonfler les poumons lorsque la pression exterieure atteint celle de qq decimetres de hauteur d'eau.
Amicalement
J L de Ryt

23 juil. 2011
4

bonjour moi je vous conseil de faire passer un bout de babord a tribord sous la coque attacher sur les chandelier ce qui vous permettra de ne pas gaspiller d energie pour vous maintenir sous la coque,une bonne paire de bras et c est parti

23 juil. 2011
2

je crois que c'est tres dangereux, je fais cela toutes les semaines avec masques et palmes et ma coque est super propre alors que le VC 17 a 14 mois ... et en med

23 juil. 2011
1

un tuba doit etre le plus court possible l'air residuel plein de co2 est réaspiré.
à 30 cm sous l'eau il est impossible d'inspirer de tout façon le tuyau se pincera si c'est un tuyau d'arrosage
si on a une bouteille de plongée avec un detendeur 2 etages on peut rallonger le tuyau
par un tube spécial chalumeau qui doit resister à 10 bars (normalement le 1er etage detend a 7 bars )pour en faire un narguilé et avec une ventouse de vitrier ça va tout seul .
alain

23 juil. 2011
6

Bonjour , pour éviter de palmer sans arrêt , j'utilise une ventouse à déboucher les lavabos , ça va bien si la coque n'est pas couverte de moules......je fais en apnée depuis toujours , bien sur , c'était plus facile avant , mais à 75 ans , j'y arrive encore , alors bon courage.....

23 juil. 2011
1

Sujet évoqué dans la taverne d'en face et commenté par des plongeurs qualifiés : Suicidaire avec le tuyau !

23 juil. 2011
1

Le plus simple c'est le tuba.....n'importe ou à l'occasion d'une baignade. Ou alors , bouteille de 6 litres .... Quand on on fait le tour de la coque , avec la longueur du bras , le boulot est déja avancé......une apnée de temps en temps , on récupère en faisant la partie haute .......les forts en apnée peuvent garder la quille pour la fin et enchaîner les apnées.....c'est moins facile.

23 juil. 2011
0

Guss a raison.....

23 juil. 2011
0

Toi, je t'aime bien ! :mdr: :mdr: :mdr:

23 juil. 2011
1

Il y a une longueur limite à un tuba: En effet l'air qui nous fait vivre n'est pas l'air atmosphérique mais le 1,5l d'air (capacité vitale) situé dans les alvéoles pulmonaires (300 millions, 135m2 de surface). L'air que nous respirons (0,5L/mn environ 15fois par minute, au repos, 2 à 3fois plus à l'effort) vient renouveler cet air alvéolaire (0,5l se dilue dans 1,5l)en parcourant un conduit (trachée et bronches, etc..) appelé Espace Mort. Si le Tuba est trop long, on augmente l'espace mort, la circulation de l'air demandera encore plus d'effort, et l'air extérieur ne pourra pas atteindre les alvéoles, et donc il y aura augmentation du CO2 et baisse de l'O2.
Ne procédez pas à ces essais dangereux sous l'eau (risque de syncope et noyade).

10 sept. 201110 sept. 2011
2

il précise qu'il veut utiliser des lunettes et pas un masque et ce,précise-t-il aussi pour expirer par le nez .donc dans le tuba ne passerait que de l'air frais ?
J'ai déja tenté un bout de tuyau d'arrosage dans le tuba ,à partir de 50 cm tu gonfles déja difficilement tes poumons et de toutes façons si tu insistes c'est tete qui tourne au bout de 2 inspirations ,bref ça marche pas .

10 sept. 2011
0

je pensais utiliser un tuyau dur;PVC?long 1M,NE JAMAIS renvoyer l'air expiré dans le tuba mais directement en mer???

10 sept. 201110 sept. 2011
-1

Y a pas de trucs.
Si il y en avait on le saurait déjà.
+1 avec outremer, pas d'essai sous l'eau.

10 sept. 201116 juin 2020
0

De Vinci s'est déja pris la tete et ça marchait ,ça :)

10 sept. 201110 sept. 2011
0

d'ou l'avantage d'une mer a marée....

10 sept. 2011
1

Quand j'avais 10 ans à saint-Martin ,je me trimballais en annexe ,j'allais voir les gens au mouillage et je leur faisait "Hé msieur ,j'te fais la coque ?" et gling 20 dollars .

Aujourd'hui j'ai 33 ,je suis fumeur alors c'est plus cher :-p

11 sept. 201111 sept. 2011
1

Le prix pour coller la clope au Sika au bout du tuba? :-D

11 sept. 201116 juin 2020
8

Je cherchais une solution depuis longtemps ; en fait depuis que des règlementations imbéciles imposées par la surpopulation nous interdisent de caréner grâce à la marée comme cela se pratiquait depuis des siècles (« Plus on est nombreux, moins chacun est libre »…). Il existe des solutions commerciales…qui justement sont commerciales, c'est-à-dire qu’elles coûtent un bras : narguilé et équipement de plongée avec bouteille miniature. Exclus, j’en ai assez de me faire tondre.
Après bien des essais à la « Dubout », je suis parvenu cet été à LA solution qui me convient. Elle ne conviendra pas à tous et peut-être les spécialistes viendront mettre en garde contre des risques d’accident. Plusieurs discussions sur ce forum et d’autres ont déjà évoquées tout cela. En ce qui me concerne, la solution suivante ME convient et il s’agit juste ici de témoigner.
L’air propre et respirable m’est fourni sous pression par un gonfleur électrique d’annexe de marque « Bravo » vendu chez vos accastilleurs préférés. On le branche sur la batterie et il balance 180 litres d’air/minute. Régler la pression au maximum.

Au bout du tuyau de sortie, je connecte quelques mètres de gaine électrique annelée (« cintro ») vendue chez brico-casto-merlin pour pas cher. Son avantage est de moins former de « coques » ou d’embrouillaminis que du tuyau non-annelé.
A l’extrémité, je connecte (colliers, étanchéité…) un embout de tuba QUI COMPORTE UNE VALVE D’EXPULSION. C’est l’élément essentiel. On peut cannibaliser provisoirement (ou définitivement) un tel tuba en lui retirant la partie supérieure (bleue dans l’image jointe).
Comment çà marche ? : L’air propre sous pression envoyé par le gonfleur sort par la valve inférieure du tuba en faisant des bulles sous l’eau à gros bouillon. Il reste au plongeur à prélever par l’embout buccal habituel dans ce flux continu l’air qui lui est nécessaire. Attention, il en arrive plutôt plus que pas assez. Par conséquent, respirer à petites goulées, en se tenant davantage prêt à bloquer l’inspiration qu’à la favoriser. En fait, à l’usage et passé la première crainte, on respire comme d’habitude, au repos. Aux moments de l’expiration, par la bouche, l’air vicié sortant des poumons est embarqué par le flux d’air sous pression qui vient toujours du gonfleur et part avec lui se diluer dans la grande bleue, aussitôt remplacé par une inspiration d’air propre, et ainsi de suite.
Observations :
Je n’ai pas testé au-delà de la profondeur qui m’est utile pour mon voilier (1 mètre). Il doit arriver une profondeur où l’air n’arrive plus du gonfleur.
La vue est parfois gênée par les bulles pour travailler. Il faut s’orienter pour éviter ce petit inconvénient.
Je n’utilise par de plombs. Il faut donc un système pour se maintenir dessous et en place. Je me sers de la classique ventouse de vitrier.
L’eau n’est pas toujours aussi chaude que l’été, je prospecte pour m’équiper de néoprène.
Voilà, si ça intéresse…

13 avr. 2014
0

Bonjour Clk
Le système de narguilé que tu utilises me plait bien, j'ai d'ailleurs commandé le même gonfleur. J'avais auparavant confectionné un narguilé avec un compresseur sans huile et un détendeur de plongée. Le problème c'est que même avec un compresseur sans huile on respire quand même des vapeurs de Téflon lie au frottement du piston dans le cylindre. J'avais bien pense à mettre un filtre à air respirable, mais il m'a été impossible d'en trouver.
Avec ton système l'air produite ne contient aucune vapeur contrairement au compresseur, et vu la profondeur a laquelle on descend c'est amplement suffisant.
Pour info peux tu me dire quel diamètre et longueur de tuyau tu a pris.
Merci

10 juil. 2021
0

Comment donc le compresseur pour pneumatique fait son etancheite et avec quels joints....? Par rapport à un compresseur classique....pour pneumatique ou pistolet à peinture...
Qui dit sans huile dit avec teflon pour lubrifier les joints, enfin il me semble...et on trouve facilement dans le commerce pro des filtres inferieurs à 5µ pour bloquer les particules etrangeres ....puisque il y en a un sur mon compresseur, depuis si longtemps que je ne pourrait vous citer le fabricant.
Evudement l'adaptation est un bricolage, mais tout le monde bricole....

10 juil. 2021
0

Le compresseur BRAVO me semble être un compresseur à membranes, donc sans pistons nécessitant une étanchéité de frottement. Alors, pas de téflon.
Mais du bruit !
Salut,

11 juil. 2021
0

Oui le Bravo en photo est à 2 membranes.
Ce n'est pas le cas du Bravo 20 qui coute 230 € mini, qui lui est bicylindre à pistons plastique et graisse. À éviter.
Info : Si vous achetez un compresseur du commerce, de 8 kg/cm2, c'est un compresseur à pistons et pas à membranes.
Un compresseur à membranes atteindra péniblement 6 kg/cm2.
Donc un compresseur dont la fiche indique 6 kg/cm2 pourrait bien être un compresseur à membranes.

11 juil. 2021
0

Dont acte....
Effectivement dans les compresseurs il y a
Huile
Teflon
Membrane
Faut savoir quelle pression on veut, mais reconnaissons que 6Kg/cm² est largement suffisant pour carener, objet du debat

20 avr. 2014
-1

Moi je fais pareille mais a la place du tubas je mes un detendeur de plongee reglee au minimum

10 juil. 2021
0

Le ressort du detendeur est trop fort vu la trop faible pression fournie par le gonfleur Bravo. Il faut tirer fort pour obtenir de l'air et c'est tres angoissant.

19 août 2014
2

bjr,
comment fait'on pour regler un détendeur au minimum????
:reflechi:
alain

18 août 2014
1

Bonjour,
Je viens d'utiliser pour la première fois en conditions réelles le "système-CLK", et en suis très satisfait. Dès le premier essai j'ai pu gratter l'hélice et changer l'anode sacrificielle de bout d'arbre.
J'avais au préalable essayé en piscine, ce qui m'a fait abandonner le tuba à valve que j'ai acheté : la mini-pression pour décoller la valve était encore trop forte et j'étais en surpression. Cette valve supprimée, les bulles me brouillaient la vue. J'ai greffé sur le coude du tuba un bout de tuyau du même diamètre que l'alimentation, pour envoyer les bulles ailleurs.
J'ai acheté deux ventouses de vitrier en pure perte, impossible de les ventouser sur ma coque.
Même avec une combinaison "shorty" fine, il m'a fallu 5 kg sur la ceinture pour ne pas remonter comme un bouchon. Peut-être que je suis "plein de vide" ? :-)

Seul inconvénient du dispositif, le compresseur est bruyant !

Merci CLK pour ce "truc".

18 août 2014
0

Merci ! Je suis content si j'ai pu être utile.

25 oct. 2015
0

Au fou

11 sept. 2011
1

bonne idée, simple économique et a priori pas de danger

11 sept. 2011
0

Un peu comme CLK en un peu plus sophistiqué.Un mini compresseur du commerce qui monte à 8b avec un filtre 2 microns au refoulement.Un tuyau d'air comprimé qui alimente un detendeur classique acheté aux puces de mer (meme s'il bloque à 2m sous l'eau on a le temps de remonter sans probleme)
Bien sur le compresseur est un engin à sec ,pas d'huile dans l'air comprimé,c'est pour ça que j'ai mis le filtre chargé de bloquer les eventuelles particules de teflon liberées par le frottement des pistons .
On peut donc (theoriquement) descendre à 8om ....mais à 4/5m ça le fait tranquille..

11 sept. 2011
0

à aikibu :

erreur classique et fréquente, 8 bars ne te permettent pas de descendre à 80 m, mais AU MIEUX à 70 m, car une pression d'un bar est présente à l'altitude de zéro métre, due au poids de l'atmosphére, à 10 m , préssion de deux bars !

Salut

10 juil. 2021
0

Mauvais calcul : un manomètre commence à zero bar lorsque on est a l'air libre, où il y a 1 bar. C'est une pression relative. On doit faire abstraction de ces 1 bar de la pression atmo, dans tous nos raisonnements et calculs.

La pression mesurée est relative. Lorsque je mets 4 bars dans mon pneu, il n'y a pas 5 bars.

23 fév. 2015
2

si tu veux t'occuper des dipthères l'eau de mer pése 1030gr par litre
donc 10,300 kgs/cm2 pour 10m
et la pression atmosphérique c'est avec la 1015 les jours d'anticyclone tu vas moins profond ..
en tenir compte dans la plongée en lac d'altitude et surtout pour le coef C
alain
:-D :-D :-D

30 mai 2018
1

berdem94 : Sauf que dans le cas des compresseurs, des turbos, etc... enfin dans la vraie vie quoi... on parle de pression relative qui s'ajoute à la pression atmosphérique. On est pas dans un cours de physique !

Sinon une annexe gonflée à 0.25 bars ne ferait qu'un quart du volume prévu...

11 jan. 2012
4

A ta place, je n'essaierai pas quatre à cinq mètres, car si tu bloques ta respiration pour une raison quelconque et que tu remontes, tu auras en surface l'équivalent d'une 1/2 contenance de tes poumons en trop. Cela s'appelle une surpression pulmonaire, c'est assez amusant à voir quand on n'est pas concerné. Ne jouez pas aux apprentis sorciers, un accident, ça peut arriver très vite et pas toujours aux autres. Et sous l'eau, le bricolage, ça amène toujours à la catastrophe.

20 avr. 2014
0

Je depasse par 500 mm de profondeur ca suffit pour la coque et l anode

19 août 2014
30 mai 2018
2

Ce ne sont pas les 5m qui posent problème mais le manque de formation : la remontée sur expiration (RSE) fait partie du cursus de tout plongeur et se pratique en exercice à 10m de profondeur.

11 sept. 2011
0

Sinon, il y a cette solution:
www.hulltimo.com[...]/fr/
L'apnée se sera pour faire le chèque... :oups:

11 sept. 2011
0

dans la série gadget sans fin...

12 sept. 2011
0

:-D "hé msieur ,j'te passe le robot ?" :-D :-D

15 sept. 2011
0

L idee de CLK est la plus clairvoyante , positive et est tres economique le gonfleur est a membrane donc l air n est pas affecte par la pompe . la conso est de 5 A. apres avoir fait la partie accessible depuis la srface il doit rester 10 min maxi de travail si on fait cela chaque semaine. Merci CLK.
Je l avais essaye , meme pompe avec un tube genre tortillon de douche, c etait trop petit, et trop de pertes de charges, et l embout bouche etais pas assez adapte, je continue depuis 10 ans a le faire en apnee ... l idee de l embout tuba a valve est top.
Celle du groupe de aikibu .... l air est vissié par le moteur et le filtre ne garanti rien pour les poumons .

11 jan. 2012
1

bsr , le narguilé bricolé avec un detendeur deux etages en allongeant le tuyau entre la bouteille et le deuxieme étage est DANGEREUX ??? je voudrais que l'on m'explique pourquoi ?
dixit des plongeurs confirmés .. j'aime bien l'expression ,je connais de vieux plongeurs
tous les bons ils sont morts ......les vieux étaient forcement bons puisqu'ils sont encore là.dont je fais partie entre autre ,faculté de st mandrier de 1961 et 1968
alain

11 jan. 2012
0

pour continuer dans ce sens , sur le marche il y avait un petit compresseur à essence
que l'on jetait à l'eau il avait un preiscope qui fournissait l'air au compresseur et au moteur avec l'echappement sous marin un tube souple de 7m de long avec un petit detendeur à 1 etage il avait environ 1h d'autonomie ,ça ressemblait un peu au petit scooter qui fonctionne pareillement
si qqun connait ça j'aimerais bien en avoir un
alain

11 jan. 201211 jan. 2012
3

Si vous n avez aucune notion de plongée à l'air comprimé évitez tout ces bricolages
Car vous risquez de graves problèmes en dehors des soucis de CO2 évoqués ci dessus il existe les problèmes de surpression et pas besoin d aller à 10 mètres pour que vous vous exposiez à de graves problèmes
Michel

11 jan. 2012
2

tout à fait d'accord , meme l'apnée est dangereuse la syncope arrive sans que l'on ne s'en rende compte il n'y a pas besoin d'aller profond , encore plus vite avec un tuba long qu'un court .
on appelle ça l'anphorite .à vouloir à tout pris les decoller du fond combien de plongeurs y sont restés ,au fond.
donc la plongée jamais seul ou sans surveillance en surface , meme pour un brossage de coque en apnée .
alain

11 jan. 2012
4

Infos ou rappels: Tout incident avec perte de connaissance sous l'eau aboutit à une noyade
qui est une asphyxie. Il y a des noyades, sans eau dans les poumons, par spasme de la glotte et pour la noyade banale il n'y a souvent que 100cc dans les poumons.
En apnée on ne risque pas de surpression pulmonaire mais on peut perdre connaissance sans prévenir par manque d'O2 ou/puis par trop de CO2 mais avec signes prémonitoires car le CO2 est excitant puis narcosant (cf problème du tuba long).
Sans parler des phénomènes cardiaques associés à la plongée.
La technique de respiration d'air s'échappant librement d'une source d'air comprimé
est faisable mais avec entrainement mais cela reste de l'air comprimé (en partie détendu)
La surpression pulmonaire, le plus grave, souvent gravissime, et le plus immédiat des accidents de plongée à l'air comprimé,se manifeste surtout dans les 10m, essentiellement chez des plongeurs innocents ou peu formés. Les alvéoles pulmonaires sont HYPER fragiles. Elles cèdent à 175mbar (remontée avec air comprimé de 4m sans laisser échapper d'air).
En ventilation assistée au masque en pression positive, en réa, à terre, on peut faire des dégats (prudence également en bouche à bouche ou à nez chez les petits enfants).
La plongée mème dans peu d'eau nécessite de la prudence, un minimum de connaissance
et si possible une surveillance. Se méfier de bricolages peu fiables.
Physiologiquement notre vie tient vraiment à très peu.
Le système miraculeux qui nous contrôle est très sensible et totalement automatique.

11 jan. 2012
1

Merci pour le partage de tes connaissances, c'est très instructif.

10 nov. 2015
1

Attention aussi aux outils qu'on attache au poignet por ne pas le perdres, ils peuvent se coincer (expérience vécue) et la panique aidant ....

11 jan. 2012
0

Des solutions (honéreuses) sur ce site pour des narguilés autonomes électrique ou essence.
www.browniesmarinegroup.com[...]ied-air

12 jan. 201216 juin 2020
0

Brownies Marine ... la documentation


12 jan. 2012
1

Attention aux interprétations des écrits…
Outremer dit:
« La technique de respiration d'air s'échappant librement d'une source d'air comprimé est faisable mais avec entraînement mais cela reste de l'air comprimé (en partie détendu) »
- Cela n'empêchera pas la surpression pulmonaire, car la pression de l'air dans vos poumons sera celle de la pression découlant de la profondeur a laquelle vous vous trouverez... Ne faite pas cette erreur d'interprétation…

Outremer dit aussi:
« Les alvéoles pulmonaires sont HYPER fragiles. Elles cèdent à 175mbar (remontée avec air comprimé de 4m sans laisser échapper d'air). »
- Les chiffres pourraient paraître faux, (1000 mbar pour 10 m, 400 mbar pour 4 m) mais je ne le pense pas, question de physiologie des poumons, un médecin pourrait sans doute préciser…

J’abonde complètement dans les mises en garde de Outremer et des autres plongeurs, la plongée est une activité à hauts risques, il ne se passe pas une année sans que je vois ou j’entende parler d’un ami ou d’une connaissance qui a eu des soucis, voir un accident, souvent avec des séquelles a vie, quelques fois fatales… Et je vous parle de plongeurs confirmés, de gars qui se font toutes les semaines quelques km à la nage, de ceusse qui ont connu le Mistral ou son ancêtre, même pas Royal… Mais avec les tables de la Royale :langue2:

@ Monsieur Pitalugue,
:pouce: Chapeau Bas,:bravo: j’espère pouvoir en faire autant le moment venu, comme vous le savez sans doute bien mieux que moi, c’est une question d’état d’esprit et de maintien en condition… :topla:
Je vous souhaite bonne continuation.
Alain
:reflechi: :lavache: :langue2: :-p

03 mai 2015
0

parle moi du cg45
sans aquastop
alain

12 jan. 2012
0

Pour préciser, dans ce document :
medical.ffessm.fr[...]V-1.pdf
il est indiqué en page 3 que les ruptures d'alvéoles pulmonaires peuvent survenir à partir de 1,70m de profondeur.

13 jan. 2012
0

Mon laxisme ne vous a pas échappé, bravo. 175mb est le chiffre donné par les physiologistes. Autour de 2m on peut espèrer des problèmes minimum (élasticité des poumons
et 300 millions d'alvéoles). Médecin hyperbariste je citais cet exemple aux incrédules lors d'entrainement en piscine (grand bassin proche de 4m).
Respiration sur bulles: fait plutôt par de bons plongeurs qui maitrisent les données.
Mon fils a fait un début de surpression pulomnaire, lors d'une remontée rapide détendeur en débit continu maintenu par le moniteur qui avait fait une erreur d'interprétation du problème en cours.
Les accidents des plongeurs confirmés sont surtout de décompression (pas de chance,
conditions limites ou souvent tentation du diable).
Les pros qui travaillent très dur sous l'eau sont très entrainés très encadrés avec tout le matériel adéquat. Les tables sont très fiables; donc très peu de vrais accidents de plongée.

14 jan. 2012
0

j'avais déposé un brevet pour un appareil pour effectuer ce genre d'intervention, d'après Beuchat cela ne pouvait pas fonctionner, donc je ne l'ai pas construit, aujourd hui d'après le fil il aurait très bien fait l'affaire.

affaire à suivre

question, avec un tuba raccordé en surface par un tuyau à qu'elle distance avez vous des difficultés pour aspirer l'air

14 jan. 2012
0

Le tuba a fait l'objet de nombreuses études physiologiques.
Son problème est d'augmenter l'espace mort, avec risque d'hypercapnie par montée du CO2 conjugué au freinage ventilatoire avec fatigue et essoufflement.
Physiologiquement, l'expiration est nettement plus facile que l'inspiration et la pression de l'eau agit dans le mème sens.
Toujours garder à l'esprit que seul l'air alvéolaire, nous fait vivre, renouvelé par l'air respiratoire grace à des conduits de ventilation d'un volume certain.
Grande prudence chez les enfants (le matériel adulte n'est pas adapté).
On considère que le volume d'un tuba peut se situer entre 10 et 20% (extrème maximum)
de l'espae mort (500cc), soit 82cc max, tous facteurs pris en compte.
Un tuba étroit aggrave le freinage.
Un tuba large sera court et difficile à vider.

(études très détaillées et références se trouvent dans des livres médicaux
très spécialisés, mais très interessants)

15 jan. 2012
0

justement mon appareil annule ce problème de CO2, je ne dirais pas comment pour le moment c'est toujours secret, le souci n'est pas le co2 mais la pression sur cage thoracique arrivé à 2 m, tirant d'eau moyen de nos voiliers.
d'après Beuchat et certaines études, arrivé à quelques decimètres sous l'eau on arrive plus à aspirer de l'air car la cage thoracique est comprimée

je suis entièrement d'accord avec ce que vous d'écrivez, mais le matériel que j'ai inventé annule les contraintes d'un tuba en expiration (stockage de CO2)

donc c'est pour cela que j'ai formulé m'a question, avec un tube en surface à qu'elle distance avez vous des difficultés pour aspirer

en plus de Beuchat, j'avais demandé à un tourneur de me faire les pièces nécessaire à la réalisation d'un proto, mais au regard du devis j'ai abandonné.

16 jan. 2012
0

comme je l'ai écris le tourneur m'a pris pour un américain, le découpeur de pièces au jet d'eau aussi, alors
500€ de brevet
600€ de tourneur
300€ de découpe
j'ai estimé que le pari était trop cher.
le brevet ne concerne pas l'appareil car on ne dépose jamais un brevet sur un appareil complet à proprement parlé mais sur une partie et son principe de fonctionnement.

15 jan. 2012
0

Si tu es inventeur d'un appareil, tu n'as pas essayé toi même?

16 jan. 2012
2

Bonjour,

économise toi déjà 500 E de brevet!

C'est l'erreur classique! Un brevet ne te protège de rien si tu n'as pas les moyens de le défendre (payer des avocats)... et évidement si tu n'as pas 500 E pour le dépôt alors pour les avocats...
Des inventeurs se sont ruiné en brevet au lieu de développer leur invention..
Le mieux dans ce cas une enveloppe Soleau ! qui te permettra de revendiquer la paternité du chose !

Emmanuel

15 jan. 2012
0

Le problème de l'espace mort n'est pas limité au CO2 du tuba.
Le but de la mécanique respiratoire est de renouveler l'air ALVEOLAIRE celui qui nous fait vivre, ni à seulement des problèmes de pression. (L'écart de pression inspiration expiration est très faible
-2+2 cmH2O au niveau alvéolaire).
L'effet de la pression de l'eau sur la respiration est sensible dès le corps immergé. L'essentiel de la respiration normale étant assuré par le diaphragme beaucoup plus que par les côtes la compression abdominale a des effets immédiats et en plus provoque une chasse de sang vers le thorax, ce qui limite encore plus les possibilités.
Pour ètre crédible et présenter un dossier valable sur votre projet qui peut engager la vie d'autrui et donc votre responsabilité ou
simplement pour satisfaire une curiosité légitime
je ne peux que vous engager à lire parmi de nombreuses publications:
Atlas de physiologie de silbernagl (Flammarion médecine)
(ou des livres plus ciblées en physiologie ou pathologie respiratoire ou en Réanimation)
La plongée en apnée JH Corriol Masson
Les accidents du milieu subaquatique et de la plongée libre
et la plongée sous-marine sportive JP Bonnin, etc MASSON
Physiologie et Médecine de la Plongée Broussolle ELLIPSES
tous en langue française, avec tous les détails, les courbes respiratoires, etc...

14 jan. 2012
0

On peut aussi s'y mettre en famille, les moins doués (dont moi...) font la flottaison et jusqu'à la longueur du bras depuis la surface et les doués le reste... En eau chaude et fait régulièrement, c'est pas la mer à boire !
Accessoire indispensable : une ventouse de vitrier, on en trouve dans les grandes surfaces de bricolage.

16 jan. 2012
0

@ JeanL,
Tu peux faire un essai simple que j'avais déjà fait pour convaincre un ami incrédule:
Un tuba rallonger avec un tuyau de 2 mètres (surtout pas une grande longueur = danger, on coupe le tuyau, on ne se sert pas d’un bout de 20 m) débouchant au milieu d’une bouée d’enfant 20 centimètres au dessus de la surface de l’eau… tu descends et tu vas comprendre bien vite que cela n’est pas viable… Fatigue importante dû aux efforts de respiration, voir impossibilité pur et simple d’aspirer pour certain, question de condition physique de chacun…
La plongée sous marine avec bouteille d’air ou en apnée, est une réelle épreuve physique pour le corps humain, au même titre que n’importe quel sport très physique… Les effets de la pression sur la physiologie du corps humain sont totalement méconnus de la plupart des plongeurs, et c’est très dommageable… Car certains effets sont très insidieux, et il est difficile de reconnaître les signes avant coureurs des problèmes ; Il faut ECOUTER son corps, je ne saurais dire autrement… Il y a toute une littérature disponible sur le sujet, mais il est vrai qu’elle est bien souvent difficilement compréhensible pour les profanes…

16 jan. 2012
0

merci pour ta réponse elle rejoint celle de Beuchat, je suis un ancien apnéiste mais suite au décés de la mère de mes enfants j'avais stoppé trop de risque, j'avais peur de l'accident.
bon donc mon système restera dans les cartons

16 jan. 2012
1

pour moi la ventouse ça me va, par contre il faut avoir du souffle car produire un effort de brossage sur une réserve d'air en apnée, dur dur. la ventouse peut être complétée par une ceinture de plomb de 2kg cela évite de devoir vider les poumons pour rester en bas.

16 jan. 2012
0

merci pour vos réponses cela confirme ma décission de na pas continuer dans cette voie.

16 jan. 2012
1

Salut,

Le plus simple plutôt que de construire des systèmes abbracadabrant, et moins cher qu'une sortie de l'eau pour caréner, reste l'achat d'un bloc de plongée...

Une ventouse, une brosse et zou ! :scie:

Un bloc complet éprouvé avec stab, embouts, ... coûte 300 et 500€, au prix de l'A/R pour caréner c'est assez vite rentabilisé.

Et ça permet de faire des petites balades en été :-p

Sinon, ne pas fumer et faire de l'apnée dans sa baignoire tout l'hiver pour caréner au printemps !

++

23 avr. 2014
0

mon ignorance crasse ferait que je compléterais cet achat d'un préalable "stage" auprès d'un club de plongée ...

16 jan. 2012
2

une bande de moquette reliée à des bouts, un équipier de chaque coté et on frotte.

sauf à la quille, l'arbre d'hélice et le safran, là, on plonge mais ça limite considérablement le boulot et le temps passé sous l'eau.

16 jan. 2012
0

Bonjour,

A 3 ou 4 mètres de fond le seul risque de la plongée avec de l'air comprimée est effectivement la suppression pulmonaire!!
Alors OUI il faut s'informer et se former mais ce n'est pas une raison pour transformer ça en truc INSURMONTABLE !

Le truc du gonfleur électrique est intéressante, la véritable invention serais d'inventer un détendeur "basse pression" qui permettrais de plonger à 3 ou 4 mètres max avec ce système !

Avis aux inventeurs ! ;-)

10 juil. 2021
0

Avec un simple gonfleur, un tuyau et un tuba à valve, le système fonctionne en "débordement : la pression monte jusqu'à repousser l'eau vers le bas dans le tuyau, et une fois atteinte la pression est AUTOMATIQUEMENT régulée par la sortie de l'air excedent par la valve du tuba. C'est l'équilibre parfait entre la pression gonfleur et la pression au plongeur, si la valve d'expulsion a un tarage proche de zéro.
Toute surpression est impossible, et la sensibilité de la régulation est plus fine qu'un détendeur.
Rappelons les avantages des meilleurs détendeurs par rapport aux ordinaires : plus de débit, moins d'effort pour obtenir de l'air (inspirer) donc le pb existe.

17 jan. 2012
3

@ Manuprenlair, ;-)
Tu as raison, rien d'insurmontable, juste un peu d’entraînement et une bonne condition physique…
MAIS comme l'on dit, mieux vaut prévenir que guérir...
Le principal danger en plongée de très faible profondeur est effectivement la surpression pulmonaire et la noyade par malaise suite à des efforts trop important par rapport à la condition physique du plongeur (du noyé???)...
Je veux juste mettre en garde, car j’ai vu ou récupéré trop de gars ou nanas en état d’épuisement et/ou de déshydratation, incapable de nager ou bouger, en mer ou en montagne.
Et l’apnée épuise rapidement les forces de celui qui n’a pas un entraînement régulier, ce qui est le cas de la majorité d’entre-nous et de ceux qui nous lisent…Ceux qui font régulièrement de la chasse sous-marine, ont un entraînement et une habilité à économiser leur énergie, pas les autres…
L’un des derniers en date, tout a fait par hasard il y a 6 mois, par 5 m de fond, un gars de 37 ans, avec pourtant un bloc de 12 l, en train de se noyer, car il a fait un malaise en forçant trop pour dégager l’ancre d’un bateau voisin, bloqué dans la roche.
Si je n’avais pas piqué une tête par curiosité (malsaine ??? :-( 2 mètres carrés de rocher au milieu de 10000 mètres carrés de sable, fallait que je vois cela…) on aurait certainement compris trop tard que le gars se noyait… Pas d’apnée, un bloc que j’ai contrôlé avec encore 120 bars après, juste un malaise tout con dû à l’épuisement, en moins de 10 minutes d’effort sous l’eau… Juste trop de fierté pour pouvoir remonter et dire qu’il ne pouvait pas faire bouger l’ancre, de son propre aveu plus tard…
Quand on navigue et/ou qu’on plonge en solitaire, c’est a nous d’assurer avec ceintures et bretelles et surtout avec raison et connaissances de ses limites… La sécurité dit être à deux… :-p :langue2:

17 jan. 2012
0

En Med, par hasard en attente de plongée bouteille, sur demande d'un pécheur local étonné qu'un apnéiste ne remonte pas, mon fils est allé voir le long de l'entée de port.
A faible profondeur, il était déjà mort, palmes coincées dans les rochers, sans doute pour se stabiliser pour guetter le poisson?
La vie est faite de risques. Il faut savoir les minimiser.

17 jan. 2012
0

Un moniteur de plongée m'a raconté qu'un apnéiste avait eu un malaise pendant un entraînement dans la piscine - heureusement il y avait du monde autour de lui. Raison de plus pour être prudent si on n'est ni entraîné ni bien entouré.

09 mai 2012
2

Rien a voir avec l'apnée ça peut arriver à tous ceux qui ne sont pas en bonne sante et n'ont pas faits de test d'effort avant de pratiquer un sport
L'apnée reste le meilleur moyen de gratter sa coque sans soucis et au moindre cout croyez en mes vieux poumons ;-)

17 jan. 2012
0

Sortilège ça marche bien le coup de la moquette ? Parceque je vais essayer :mdr:

17 jan. 2012
0

Saloute,

Avant une régate, surtout en hiver quand personne ne veut aller à l'eau (pkoi ? mystère...), on utilise souvent la bande de moquette !
9a marche super mais pour enlever un petit film ou un début de salissure...

Ça décroche pas les moules et les tarets :non:

A faire souvent du coup... :topla:

27 sept. 201227 sept. 2012
1

Pour la moquette à carrenner, je peux témoigner, atant trouvé l'idée tellement géniale que je me suis précipité chez ST Maclou récupérer une chute. Résultat : nul. MAIS ma coque étant à bouchain, c'est moi qui était nul de pas avoir réalisé que ça pouvait pas fonctionner, le contact avec la coque entre les bouchains(pression de la moquette sur la coque) est bien sur trop faible. Réfléchir avant... Toujours réfléchir.

09 mar. 201209 mar. 2012
1

Oui, je confirme trés bien la moquette, nous on utilise un tapis "marron" identique a celui que vous avez devant votre porte, un bout de chaque coté. Chaque extrémité est renforcé par une petite latte en bois fixée sur le tapis, une patte d'oie dessus.

Un gars de chaque coté qui tire chacun leur tour et frotte faut que ça brille....

Un balais brosse avec un long manche en alu courbé, c'est pratique lorsque l'on est seul. a faire depuis le ponton.

09 mar. 2012
0

sur le meme theme, j'ai demandé des infos sur le systeme de narguilé (voir sujet "utilisation de narguilé en plongée 12 V" )
...

09 mar. 2012
1

Pourquoi ne pas utiliser une bouteille de plongée après avoir fait votre niveau 1 dans un club qui vous prêtera ensuite une bouteille et même si vous êtes un mec sympas ya bien quelqu'un qui viendra vous aider par solidarité.
Croyez moi la plongée si vous respectez les règles et les conseils ce n'est pas plus dangereux que de faire de la voile sans s'attacher quand il faut aller sur la plage avant.
Des clubs il y en a partout sur la côte. En plus ça permettrait à certains de voir les fonds sur lesquels ils naviguent et la vie sous-marine.
Quand à la vitesse de remontée à ne pas dépasser il y a une astuce qu'on apprend lors d'une de ses premières plongées c'est "Ne jamais remonter plus vite que les petites bulles d'air que l'on vient de rejeter".

cdlt

10 mai 2012
1

okilebo, bonsoir
Il est certain que sur un voilier, il est préférable de possèder une bouteille de plongée, donc savoir parfaitement s'en servir,donc passer le 1° echelon, récupèrer une ancre dans une forêt de mouillages, découper un filin pris dans la ligne d'arbre.....par la suite j' ai fais allonger la liaison 1° étage, 2°étage pour pouvoir travailler sur la partie vive de la coque, carénage ou repose d'anodes en laissant la bouteille sur le pont , une petite ceinture de plomb pour l'équilibrage , bien sur pour descendre à plus de deux mètres je remets la bouteille sur le dos....!!!

09 mai 2012
0

pas besoin de bouteille
j'ai acheté un detendeur (80€) un tube d'arrosage et le gonfleur d'annex electrique pneumatique (80€) quelque serflex et c'est bon je peux passer tout le temps que je veux sous ma coque (oceanis 351)
et pour changer l'anode c'est un jeux d'enfant

19 août 2012
0

Bonjour Ollepar
Ton système m'intéresse
Qu'elle marque ou model de détendeur ?
Longueur et diamètre du tuyau ?
Et marque et modèle du gonfleur ?

09 mai 2012
0

Avant j'ai essayé avec un tube avec valve et un tuyaux . ca marche pas on respire mal et c'est dangereux car on respire l'air que lon rejette si on mes le gonfleur il y a trop d'air ou pas assez

09 mai 2012
0

ou solliciter un plongeur pro

09 mai 201209 mai 2012
1

Bonsoir,
Je trouve que beaucoup d'entre vous ont des idées très dangereuses. Des tubes, des valves, des compresseurs... et si cela tournait mal ???

Perso j'y vais en apnée et utilise de poignées ventouses achetées à 8€ pièce chez Bricodepot :
www.bricodepot.fr[...]/472460

ça accroche très bien, même sur 1 seule ventouse quand la coque est bien ronde.

2 ou 3 poignées permettent de descendre sans efforts jusqu'en bas de la quille.

10 mai 201210 mai 2012
0

ajouter pour rester au fond sans effort une ceinture de plomb 2kg et c'est partie. -Technique de plongée sans danger-

13 avr. 2014
1

bien sur, c'est meme très facile en apnée, ca ne demande pas de grande capacité en restant à la profondeur de la quille au max, tout le monde peut le faire. Ca entretien la forme physique et ce n'est pas bien risqué, moins qu'un bidouillage qui peut foirer à tout moment. Une néoprène qui sert aussi à choper les araignées (et les poissons pour ceux qui, comme moi, chassent) à la belle saison, c'est vite rentabilisé.
Et puis, par exemple, ca peut aider aussi pour des cas plus critique comme l'orin dans l'hélice quand on est au mouillage.
Enfin, chacun est libre.
;-)

10 mai 2012
1

Chez nous,l'eau est froide, on va se mettre le long d'un quai à marée haute, on attend que le niveau baisse et on va nettoyer à pied sec!
Mais c'est vrai que nous sommes du côté du pôle nord!

27 sept. 2012
0

Le principal problème que nous rencontrons ici, c'est la température de l'eau.
JJ

28 sept. 2012
3

Dans son livre "un vagabond des mers du sud" Bernard Moitessier décrit un système ultra simple avec deux seaux lestés. Je l'ai dupliqué il y a 30 ans et durant 15 ans je m'en suis servi à ma plus grande satisfaction. Effectivement il faut faire attention mais si on ne descend pas en dessous de 2m le risque est minime. Je n'ai pas le temps de le décrire en détail mais si vous avez le livre de Moitessier vous aurez tous les détails

13 avr. 2014
0

Bonjour Clk
Le système de narguilé que tu utilises me plait bien, j'ai d'ailleurs commandé le même gonfleur. J'avais auparavant confectionné un narguilé avec un compresseur sans huile et un détendeur de plongée. Le problème c'est que même avec un compresseur sans huile on respire quand même des vapeurs de Téflon lie au frottement du piston dans le cylindre. J'avais bien pense à mettre un filtre à air respirable, mais il m'a été impossible d'en trouver.
Avec ton système l'air produite ne contient aucune vapeur contrairement au compresseur, et vu la profondeur a laquelle on descend c'est amplement suffisant.
Pour info peux tu me dire quel diamètre et longueur de tuyau tu a pris.
Merci

13 avr. 2014
0

J'ai utilisé de la gaine annelée pour câble électrique. Ce n'est pas cher et ça ne s'emmêle pas. C'est vendu en diverses longueurs, il faut voir selon le bateau et les déplacements possibles ou pas du gonfleur sur le pont.
Le bon diamètre est celui qui rentre sur la sortie du gonfleur, je crois que c'est du 16 mm mais attention il y a deux qualités en magasins. Le modèle le moins cher ne va pas, il faut emporter le tuyau vendu avec le gonfleur comme modèle. Celui qui convient est de la gaine PUR je crois me souvenir. Bonne plongée (pas trop profond quand même, c'est juste pour caréner).

13 avr. 2014
0

bonjour
un demi whishbone de planche à voile ,au bout un
balai brosse coupé et enfoncé ,fixé avec un vis et de l"annexe ou du quai on fait pratiquement toute la coque .la quille peut être faite grossierement en se mettant dans l'eau de la surface avec le même outil

13 avr. 2014
0

Y a quand même un avantage à vivre la moitié de l'année dans un congélateur, ça oblige à sortir les bateau de l'eau et on a tout le temps pournettoyer la coque.

13 avr. 2014
1

Sans doute Tournesol, mais chez moi c'est 500€ avant de faire soi-même nettoyage et peinture (manutentions, ber, calage, emplacement, forfait nettoyage emplacement...) pour un modeste 28 pieds; alors comme "trop d'impôt tue l'impôt", trop d'arnaques fait fuir le client... :heu:

13 avr. 2014
0

Merci Clk je vais voir ça des que j'aurai reçu le gonfleur. Personne j'ai fait mon antifouling en décembre 2013 et j'ai déjà de l'herbe sous la coque, et pourtant j'ai navigué tout l'hiver, c'est à se demander ce qu'ils y mettent maintenant dans l'antifouling.

14 avr. 2014
0

Je suis complètement d'accord avec toi Clk je ne vais tout de même pas faire un antifouling tous les 6 mois parceque ces messieurs ont décider d'enlever tous les produits actifs dans les peintures qu'ils nous vendent. Si encore le prix était en rapport avec l'efficacité du produit.

20 avr. 2014
1

le truc pour s'améliorer en apnée : dixit le champion du monde d'apnée vu à la TV la semaine dernière : s'entraîner à monter 5 étages sans respirer... :jelaferme: ..et meme qd il faisait des travaux, il descendait ses gravats en apnée:jelaferme: :jelaferme: , et remontait en apnée :langue2:.... (je n'ai pas su si il prenait une bouffée d'air en bas :oups: )

A vos escaliers!!!! :-p :-p

20 avr. 2014
0

le truc pour s'améliorer en apnée : dixit le champion du monde d'apnée vu à la TV la semaine dernière : s'entraîner à monter 5 étages sans respirer... :jelaferme: ..et meme qd il faisait des travaux, il descendait ses gravats en apnée:jelaferme: :jelaferme: , et remontait en apnée :langue2:.... (je n'ai pas su si il prenait une bouffée d'air en bas :oups: )

A vos escaliers!!!! :-p :-p

20 avr. 201420 avr. 2014
0

J'ai un narguilé du commerce.Je m'en sers pour caréner. Je nettoie d'abord la cravate pour "l'échauffement" puis plus profond ensuite. J'ai supprimé les deux petites batteries d'autonomie, je branche directement sur celles de service (170amp X 5) , car la bestiole est gourmande et quand je suis parti à frotter je ne vois pas le temps passer. J'ai déjà dégagé des ancres en rallongeant avec mon tuyau d'eau de 20m. A 10m, respiration malaisée, perte de charge des 30m de tube sûrement. je ne suis pas plongeur, juste du PMT pour le plaisir. J'ai eu des bouteilles dont je me suis séparé quand il a fallu les éprouver. D'où le narguilé dont le moteur alimente deux membranes. Les raccords sont ceux des tuyaux d'arrosage. Il y a même des passe-coques pour ceux comme moi qui l'installent en poste fixe intérieur. Les petites batteries étaient insuffisantes et jamais assez chargées pour un usage inopiné: une crique sympa, allez, je nettoie avant l'apéro, ou les ados font du zèle pour disposer de l'annexe ce soir...
Pour quand même répondre à la question ma réponse est non,même en n'étant pas un manche. Et quand les djeunes frottent, je suis sur le pont,ce serait trop con pour eux ET pour moi.

20 avr. 2014
3

mon truc

je prends mon annexe en caoutchouc et l'amarre au bateau avant et arriere en laissant un espace de 20/30cm et avec mon balai brosse je nettoie la carene .. tout simple

21 avr. 2014
0

Bonsoir,
Apnée, bouteilles..., la plongée peut très très vite être dangereuse si mal maîtrisée! Je vous conseille vivement d'apprendre, ou au minimum, de vous informer très sérieusement! ...Après, si vous êtes toujours décidés à confier votre vie à quelque bricolage, libre à vous! :litjournal:
A bon entendeur...
Michel

22 avr. 2014
0

Helo cocabbe , dans les 2 premiers metres avec un balai brosse. je ne pense pas que les paliers de decompression et la connaissance des tables de plongées soient une exigence.
Certes tu as raison , gaffe à la syncope que ce soit en apnée PMT , ou à monter des escaliers en apné. Et les tubas de plus de 30cm danger.
.
Attention de ne pas rester collé sous la coque sans pouvoir se degager. Des 'accidents dans les années 50 de gars qui faisaient le pari de passer sous les peniches faisant route sur la Seine et qui restaient collés en dessous, retrouvés plus tard tres loin et tres longtemps apres.
.
Bon nettoyage

22 avr. 2014
0

:pecheur:
Cocabbe

23 avr. 2014
0

:pecheur:
Cocabbe

28 avr. 2014
0

Bonjour
Un spécialiste de la plonge pourrait il m'expliquer pourquoi lorsque je plonge sous la coque de mon bateau j'ai très vite la gerbe. Certain m'ont dit que c'etait un problème d'oreille interne. Le problème apparaît très vite avec un narguilé ou même en apnée .

28 avr. 201428 avr. 2014
0

Bonjour,
Je ne suis pas un spécialiste mais je connais un peu la plongée l'ayant pratiqué.
A mon avis "la gerbe" peut être soit le mal de mer, soit autre chose.
Pour le mal de mer, si tu est fragile sous la coque tu sentira les mêmes effets qu'en surface (montée descente avec les vagues) et en plus tu n'auras pas de vision de l'espace, d'où malaise. C'est fréquent que les plongeurs aient le mal de mer avec de la houle
au palier.
Pour "autre chose", la première à regarder serait une intoxication à l'air respiré de mauvaise qualité (traces de poluants, monoxyde CO? ). Ce point important est à regarder de près. Mais l'apnée n'est pas concernée par ce point.
Sinon "oreille 'interne" je vois pas trop. Le mal de mer ce sont les canaux semi circulaires, pas concernés à priori par la pression. Ou un mauvais équilibrage mais là il y aurait lésion.
Le mieux serait de consulter un médecin hyperbare.
Soit prudent et bonnes navs.

29 avr. 2014
0

une chose que j'ai retenu de la plongée en apné ou en bouteilles est qu'il faut que tout soit cleam ..si tu as quelque chose qui cloche il faut regler le probleme avant de replonger car les concequences peuvent etre grave ou fatales

Ici voici quelques jours un plongeur en apnée est decédé malgré qu'il était accompagné

29 avr. 2014
0

Oui je crois que je vais consulter, parce que sur mon bateau je ne suis que très rarement malade, alors qu'en apnée sous la coque le mal de mer arrive très vite.
Merci pour l'info

29 avr. 2014
0

Des micoses dans les oreilles
On ramasse faciliment en carenant sous l eau
Bouchons aux oreilles recommandés...

03 mai 2015
0

désolé ,mais jamais de bouchons dans les oreilles ,on risque de les retrouver au fond ,avec on ne peut pas compenser
c'est direction le negorjoreille
alain

29 avr. 2014
0

maximux 99,je suis toujours nauséeux quand je carène mon bateau,même lorsque je ramasse des tellines ou autres par 120cm de fond avec masque et tuba,pas grave ça bouge bcq c est tout.

18 août 2014
0

Bonjour
J'ai acheter un gonfleur électrique bravo pour me faire un narguilé, et je compte mettre un detendeur mais je ne sais pas quoi prendre 1 etage , 2 etages ?

18 août 2014
0

Je n'ai jamais eu le mal de mer en surface en bateau mais par contre quand je nettoie la coque en apnée, j'ai très souvent la nausée pour peu qu'il y ai un peu de clapot. C'est le cerveau qui ne comprend plus ce qu'il se passe : les yeux disent que ça bouge, l'oreille interne que ça ne bouge pas. Pas la peine de consulter, c'est normal.

06 sept. 2015
0

Non, ce n'est pas un état normal.

19 août 2014
0

Finalement la bande de moquette que l'on passe sous le bateau fait très bien l'affaire, après il ne restera que la quille à faire en apnée .
On évite ainsi de passer une heure sous l'eau avec la gerbe.

19 août 2014
1

la position la tête en bas en se cramponnant à la brosse y a mieux .
passer un bout sous la coque pour se tenir ou la ventouse de vitrier mais si la coque n'est pas lisse elle ne tient pas .
essayer de rester droit donc bien lesté et faire des apnées de pas plus de 30secondes ,en brossant on consomme ,donc bien ventiler de temps en temps .
et pas de remontant avant de se mettre à l'eau ça empêche de descendre .....
alain :doc:

23 fév. 2015
0

Avec 50cm de tirant d'eau...la pression ne doit pas être trop forte...
J'ai bien envisagé la gratoune...mais en juillet...

23 fév. 2015
0

Salut a tous,
Une méhode assez simple consiste a nager régulièrement, elle donne le souffle, la confiance et l'habitude du milieu liquide.
Il me semble qu'improviser un système que l'on ne maitrise pas vraiment est dangereux..Nager, s'y habituer et ouvrir sa cage toraxique est simple et met en confiance...

23 fév. 201516 juin 2020
0

Bonsoir

Beaucoup d'idées dans ce blog mais pour moi le plus simple pour ce travail est un équipement de plongée
J'ai acheté un bloc de 10 litres (d'occasion a un club de plongée), un détendeur ,un masque une paire de palme

une satb chez DECATHLON . Plus de problèmes pour les problèmes. La bouteille je la fais remplir dans un centre de plongée (souvent gratuit)
presque du plaisir !!
Jean

04 mai 2015
0

le seul pb est le répreuvage du bloc de plongée
tous les ans inspection visuelle, dans le club de plongée souvent quelqu'un à le papier qui autorise
tous les deux ans épreuvage = 50 euros plus port
sinon personne ne glonfle ton bloc

04 mai 201504 mai 2015
0

avoir un compresseur a bord , un bordel de plus sur mon pont; ca sert aussi pour la plongée pour demeler les ancres etc...je m'en sert assez souvent mais c'est cher gros et lourd , je ne conseile pas sa jsute pour carener...
une autre solution est d'avoir deux gros blocs assez neuf (15l) gonflés..moins lourd moins gros moins cher et 15l ca fait normalement 3 carenages pour un bateau de 12 m.
mais en grande croisiere je carenais en apnée, seulement il y deja 15 ans de ca et je nesait ce que ce donnera au prochain depart : au moins deux heures seul pour 12m de flottaison a 40 ans , surement le double quand j'en aurai 60..mais ca fait du sport pour les vieux

05 mai 201516 juin 2020
4

J'ai monté à poste fixe un narguilé NARGUILE ESPRIT 12V (14kg)
J'ai un tuyau de 34m. Je peux plonger jusqu'à 20m.
La solution me satisfait complètement.
Bruno

05 mai 2015
0

Ceci prouve que chacun peut trouver une solution qui convient à SES besoins. Je n'ai pas besoin de plonger à 30 mètres ; la solution CLK (dimanche 11 septembre 2011) me convient parfaitement pour nettoyer la coque et changer les anodes.
Cordialement,
Daniel

16 mai 2015
0

!!! Racket manuttention portuaire !???
Raisonnement scandaleux !!
.
Comptons l' operation :
1/2h 2 personnes mini soit 1H/homme : 1h de mecanique c'est 50E : ton grutage c'est 40 !!!
On te fait cadeau de :
Immobilisation , amortissement investissement de la grue et controles periodiques reglementaire de la grue , remplacement periodique cables ...: 1000 grutages/an et une grue c'est combien 200 000 ou 3000 000?
Ajoutons la benzine, les elingues etc...
+ Habilitation reglementaires des personnels
.
En fait :C'est le plaisancier bronzé, beau voilier qui exige des esclaves !
.
CLK : je te Beuarkkkkkkkkk et je ne bosse pas sur un quelquonque port. :non:

05 mai 2015
1

Merci gwenael. Je ne vais pas tarder à plonger pour faire le mien. Troisième saison sans satisfaire au racket des manutentions portuaires et aux antifoulings à l'or fin. ;-)

17 mai 2015
3

@Papy_jame (pseudo qui est le seul élément connu) : Je reproduis ma réponse faite ci-dessus à un autre intervenant et que tu n'as sans doute pas lue :
"Sans doute Tournesol, mais chez moi c'est 500€ avant de faire soi-même nettoyage et peinture (manutentions, ber, calage, emplacement, forfait nettoyage emplacement...) pour un modeste 28 pieds; alors comme "trop d'impôt tue l'impôt", trop d'arnaques fait fuir le client..."

500€ pour ça, moi je dis "halte à tout !" et je laisse faire comme ils veulent les richoux.

06 mai 2015
0

Sous très peu de temps, je vais caréner à flot, pour la première fois de ma vie. Ce sera en apnée. Mais le système CLK reste dans un coin de ma tête ... si je ne m'y adapte pas, ce sera peut être bouteille.

07 mai 2015
2

Avant de plonger il est FORTEMENT CONSEILLE DE PRENDRE 2 OU 3 COURS DE PLONGER ca peut vous apprendre les gestes elementaire de sécurité
deja a enlever et remettre sont embout !!
;)

07 mai 2015
0

C'est vrai que je n'avais pas précisé : ce sera peut être bouteille avec cours préalable...

16 mai 2015
0

Bonjour,

Je viens de faire mon carénage en plongée mercredi dernier, accompagné d'un copain formateur de plongée. çà se fait assez facilement, et c'est presque moins fatiguant que le nettoyage à terre (pas besoin de se courber pour aller sous le bateau). En fait, la zone la plus sale se situe dans les 20 cm en dessous de la flottaison, et sous la quille. J'avais au préalable ceinturé le bateau avec un bout (serré au niveau de la ligne de flottaison) qui permet de se maintenir facilement au niveau de la coque. Le gilet stabilisateur est bien pratique pour ce maintenir à la bonne profondeur

17 mai 2015
0

"racler" avec une bande de moquette avance bien le travail..(déjà dit...)mieux à mon avis, car davantage abrasif, du "grillage"plastique à toutes petites mailles carréés...
vendu chez castomerlbric...découper des bandes de 15/20 cms de large les réunir avec du fil à surlier jusqu'à obtenir la longueur nécéssaire

17 mai 2015
0

Nettoyer sous l'eau, ou avec moquette d'accord pour prolonger la glisse du bateau en fin d'annee (dernières regates). Après, il faut quand même remettre de l'antifouling car le grattage supprime la couche active de l'AF. D'autre part, il y a les anodes à changer et ça on peut difficilement les changer sous l'eau. Quant on a un moteur avec embase il faut être très vigilant sur les anodes, sinon c'est l'embase qui s'errode et une embase ça vaut bonbon.

26 oct. 2015
0

un truc de plongeur :

"pour rester debout" deux petit plombs 200 - 500gr dans les chaussettes de plongée.

un bout venant du pont relié à la ventouse en secu pour s'aider a remonter

26 oct. 2015
0

bonsoir
cela a sans doute ete dit ( je n'ai pas tout lu ) mais un bout de moquette bien attache a chaque extremitee , a une ligne de chaque cotes , deux personnes une sur chaque bord , une qui tire , l'autre relache .
on peut " gratter " toute la coque ou il n'y a pas d'appendice, a faire sur carene pas tres sale .
en plongeant , cela ne dois pas etre facile , donc en faire le minimum .

salut

27 oct. 2015
0

Oui la moquette c'est ce qu'il y a de moins pénible et c'est efficace. Reste la quille a faire en plongée si on veut parfaire ce nettoyage.

09 nov. 2015
0

Est il possible de changer les anodes directement sous l'eau?

Et une autre question, si on gratte chaque année 1 à 2 fois par an la coque, doit on tout de même passer de l'antifoulling de temps en temps?

Merci

09 nov. 2015
0

@mica34 :
Anode : Je viens de le faire la semaine dernière. Il faut juste rincer et sécher soigneusement les outils après.
Peinture : C'est certain qu'elle s'en va un peu à chaque brossage. A part l'esthétique quand le bateau gîte ce n'est pas un problème. Voilà 3 ans que je n'ai pas repeins. Si je le fais au printemps j'emploierais de la peinture à matrice dure.

10 juil. 2021
0

Peinture ou plutôt... antifouling ?

09 nov. 2015
0

Tout est faisable en apnée mais après c'est une question de condition physique...Ensuite pour l'antifooling "érodable" ou semi il sera rapidement comme son nom l'indique en une ou deux saisons maxi.
Avantage de l'apnée, cela maintient la condition physique mais pour être à peu près dans les clous, il faut pratiquer régulièrement...

09 nov. 2015
0

Et bien sûr en faisant cela, avoir conscience que l'on disperse de l'antifouling directement en mer... :acheval: :acheval: :acheval:

09 nov. 2015
2

De toute façon si c'est un antifouling érodable, c'est la même chose.

09 nov. 2015
0

ok merci car je suis équipé comme je fais de la plongée bouteille.

Donc il me faut acheter une brosse (quelle type de brosse justement), et plonger frotter !!!

09 nov. 2015
1

soit carrément le balai de chantier et si on est méticuleux une brosse à dents
alain

09 nov. 2015
0

Et la moquette, vous avez essayé ??????depuis 2011, surement....

09 nov. 2015
0

Ok fritz je vais voir ça alors

10 nov. 2015
0

un balai de piscine télescopique avec brosse à crins durs en nylon acheté en magasin de bricolage me permet sans plonger d'atteindre la partie inférieure de la quille sans problème (déployé il doit faire +4m). Très efficace, et plus besoin de plonger, mais sur une coque de 46' l'exercice reste fatigant... et à priori caréner sous l'eau est interdit, non ?

10 juil. 202110 juil. 2021
0

Rien n'empêche de nettoyer. Eponge, brosse... Par contre le carénage (décaper l'antifouling et en appliquer un nouveau) est soumis a une réglementation.

12 déc. 201612 déc. 2016
0

Une solution simple et efficace qui permet même de ne plus appliquer d'antifouling, et de caréner écologique :

bio-ocean.fr[...]dex.php

13 déc. 2016
0

Super, ça !
Est-ce cela fonctionnerait bien avec les voiliers quillards aussi, pourvus d'une hélice non relevable?

14 déc. 2016
0

les modèles technique et économiques sont radicalement différents, mais ton avis est intéressant, peux-tu nous expliquer pourquoi tu n'y crois pas, stp ?
Salut,
Laurent

15 déc. 201615 déc. 2016
1

ça n'est pas l'endroit pour rentrer dans une explication complète et promotionnelle du procédé, mais les photos ci-après (ainsi que de nombreuses autres) et les 2 ans d'expé à Cherbourg ont démontré le contraire, les brosses sont conçues pour. Par ailleurs, les expériences ont également montré le non-impact du passage dans les brosses d'une coque revêtue d'antifouling, au moins avec de la matrice dure. Et pour rappel, et c'est particulièrement vrai pour l'érodable, l'antifouling est par conception prévu pour larguer/disperser ses molécules biocides. C'est invisible, mais c'est ce qui se passe, et brosser un vieil antifouling qui n'est plus actif et moins polluant qu'un antifouling tout neuf ! ;) Le Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance et des Sports Nautiques l'a d'ailleurs stipulé dans son rapport "Nautisme et Environnement" ;)

13 déc. 2016
0

Je n'y crois pas davantage qu'à ça :
www.hisse-et-oh.com[...]e-coque

Salut,
Daniel

14 déc. 2016
0

Pour nettoyer une coque de hors-bord, qui est partout convexe, comme sur la vidéo de bio-océan, ça va. Mais dès qu'il y a des raccord concaves, liaison quille-coque, ou des trucs complexes comme une hélice, arbre, chaise... Bofff, boff !
Encore un truc : il ne faudra(it) pas appliquer ni l'un ni l'autre procédé sur une coque qui est revêtue d'antifouling, sous peine de disperser l'antifouling dans le port.

13 déc. 201616 juin 2020
0

sans problème !

10 juil. 2021
2

Nous avons été encalminés près de 13 jours au nord de l'Australie. On avançait à 0.5 kn, parfois. J'ai nettoyé toute la coque en sautant à l'avant avec un racloir, je tendais le bras, la coque défilait doucement et quand l'arrière arrivait, je m'attrapais à l'échelle et remontais.

11 juil. 2021
0

Astucieux !

11 juil. 2021
0

Bon dimanche (c'est le jour)
j'ai eu fait ça aussi. En Corse. Le mouillage "désert" s'est mis à grouiller de jolis poissons. Quant à les pêcher...Comme disait Maître REnard, ils n'étaient pas mûrs. Le spectacle était un vrai plaisir pour les yeux. Le nettoyage toujours aussi fatigant. Le tiponche revigorant. Les latenteck du cockpit accueillantes. L'ombre du taud paradisiaque. Tu reprendras bien un petit copeau de patanegra?... Hé, mec, tu dors?
C'est toujours la même chanson avec les équipiers. Les bons ne tiennent pas l'alcool.
C'est pour ça que je suis devenu capitaine.

11 juil. 2021
0

Bon dimanche (c'est le jour)
j'ai eu fait ça aussi. En Corse. Le mouillage "désert" s'est mis à grouiller de jolis poissons. Quant à les pêcher...Comme disait Maître REnard, ils n'étaient pas mûrs. Le spectacle était un vrai plaisir pour les yeux. Le nettoyage toujours aussi fatigant. Le tiponche revigorant. Les latenteck du cockpit accueillantes. L'ombre du taud paradisiaque. Tu reprendras bien un petit copeau de patanegra?... Hé, mec, tu dors?
C'est toujours la même chanson avec les équipiers. Les bons ne tiennent pas l'alcool.
C'est pour ça que je suis devenu capitaine.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (70)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021