Antifouling électronique réalité ou chimère

La recherche de la protection de l'environnement est un combat perpétuel. Pour le plaisancier l'utilisation des peintures antifouling toxiques est un point important.

Chez moi en Finlande nous avons des limitations importantes en ce qui concerne le type de peinture antifouling à utiliser et on s'attend à une interdiction de l'utilisation du cuivre et du zinc pour les années à venir.

Je remplace les batteries en plomb par un système LIFEPO et cela renforce la disponibilité du courant à bord de façon à rendre possible l'utilisation d'antifouling électronique.

Solution pratique ou chimère, seule l'expérience peut apporter la réponse. Y a-t-il quelqu'un qui en aurait déjà testé??

L'équipage
04 mar. 2018
04 mar. 2018
1

Ce qui avait été présenté il y a quelques années au salon de la ciotat avait été testé sur un navire de pompier il me semble avec un bon retour.
Comme au bout de 5 minutes on m'a dit que ça ne fonctionnait pas sur le bois je n'avais pas plus approfondi.
Mais pour le vendeur l'idée était de l'utiliser à quai uniquement.

Sinon joint une discussion qui t'apportera des retours

stw.fr[...]trasons

nb je ne connaissais pas le site mais gogole sait lui

04 mar. 2018
8

maintenant les anatifes ont tous leur smart phone ...
donc ils se sont habitués aux ondes radio
alain :topla:

04 mar. 2018
1

pas des ondes radio mais des ultrasons fritz, je te met un lien wikipedia?

plus sérieusement ça me tente bien cette histoire, enfin pas au large pour pas embêter les dauphins!

04 mar. 2018
1

le sondeur émmet des ultrasons et pourtant si on ne met pas de peinture dessus la sonde est vite colonisée
ce sujet revient régulièrement ..
dans les années 70 en baie de hann (sénégal) j'ai rencontré un anglais qui en était équipé ,ça ne l'empêchait pas de brosser régulièrement ,d'après lui ça n'empêchait pas les algues mais les coquillages

04 mar. 2018
1

La fréquence unique d'un sondeur (150 ou 200 kHz) n'a rien à voir avec les appareils dont nous parlons, qui émettent une fréquence variable à plus basse fréquence.

0

"le sondeur émmet des ultrasons et pourtant si on ne met pas de peinture dessus la sonde est vite colonisée "
:tesur:
il me semblait que le principe était de coller ou fixer la ou les sonde(s) à l'intérieur...
J'aimerais comprendre comment cela peut être colonisé... :heu:

04 mar. 201816 juin 2020
1

Bien le bonjour Gorlann,
Sur du bois, cet appareil ne semble pas être des plus efficace, c'est connu.
Et même contre-indiqué... :oups:

Pour celui que je connais, de chez Ultrasonic : Ultra 10 ou 20, séries 1 ou 2, dans la Faq :
"Quel matériel de la coque il faut pour faire une installation Ultrasonic Antifouling ?
Le système marche bien avec polyester renforcé, acier et aluminium, jusqu’une épaisseur de 70 mm. Malheureusement, il n’est pas efficace sur le bois massif parce qu’il exige un substrat solide sans joints afin que les ondes puissent faire résonner le son partout dans la coque. Donc, la résonance des ondes sont bien réduits et en conséquence ineffectives."
On notera que dans leur notice de montage, il est clairement indiqué que "les transducteurs ne s'installent pas à travers la coque"

:reflechi: Je ne connais pas les autres fabricants, mais je ne suis pas certain que percer la coque soit préconisé puisque le principe étant quand même la résonance de la coque...


0

Pas de soucis :-)

04 mar. 2018
0

Salut Ar Vag,

sur une coque bois ou métal, la sonde collée à l'intérieur ne marche malheureusement pas, d' où sonde traversante et éventuellement problème de colonisation.

Gorlann

04 mar. 2018
0

Bonsoir,

mauvaise compréhension de ma part,
je croyais que tu parlais de sonde de sondeur, d'où mon étonnement et ma réponse.

Gorlann

09 mar. 201809 mar. 2018
0

après vérification:
- les antifouling electroniques fonctionnent vers 10 à 50 khz
- les sondeurs sont plutôt au dessus de 100khz (150 pour le mien, vu certains multi-frequences qui descendent jusqu'à 50, mais montent aussi jusqu'à 1200)

ce n'est pas la même gamme de fréquence donc l'argument du sondeur colonisé ne tient pas la route, et d'ailleurs perso le mien est plutôt plus propre que d'autres parties de la coque

04 mar. 2018
2

J'ai un système à ultrasons (kit australien Jaycar) et je trouve que c'est plutôt efficace sur ma coque alu en association avec le silicate de zinc (Inversalu), et ce en eaux chaudes pourtant (Canaries, Cap Vert, Brésil).
Pas certain que cela marche aussi bien sur une coque en polyester.
Pas de problème avec la consommation électrique que j'ai mesurée à 5 Ah quotidiens.
Enfin en réponse à samdam : cela ne trouble pas les dauphins qui viennent me voir toujours aussi nombreux, si on le coupe au large cela ne sert à rien.

04 mar. 2018
0

Pour répondre à la question posée: chimère. Inutile d'argumenter: si un tel système était fiable une grosse boite cupide l'aurait commercialisé à prix d'or....

05 mar. 2018
0

Efficace sur coque alu. Pour moi avec trilux .
5 ans d'experience dont eaux chaudes tropicales américaines et caraibes/

F.

1

"si un tel système était fiable une grosse boite cupide l'aurait commercialisé à prix d'or...."
www.ultrasonic-antifouling.com[...]ducers/
:scie:
c'est peut-être pas assez cher pour toi, romain45 ?!?

06 mar. 2018
2

romain45,
Dis en davantage si tu en sais plus plutot que de balancer !

06 mar. 2018
0

Je rectifie, avec un peu de retard: une grosse boite cupide aurait réussi à vendre un tel système et pas seulement à le commercialiser, ce qui n'est pas le cas si l'on excepte quelques gogos crédules...

05 mar. 2018
0

Bonsoir,
Pour ceux qui l'ont essayé,
Les "sondes" sont-elles étanches?

05 mar. 2018
1

Les sondes sont collées à l'intérieur de la coque, elles ne traversent pas.

05 mar. 2018
3

On ne parle pas de ta sonde mais de transducteurs à ultrasons, dans ce fil :scie:

05 mar. 2018
0

Suis équipé d'une sonde traversante et tous les ans je mets de l'af dessus

0

Tu entends quoi, par "étanches" ?!? :tesur: :heu:

11 mar. 2018
0

Ho Hoooo... Tres bonne question JANYVE. Attendons l'avis de nos amis qui sont equipes afin de savoir comment les montages ont ete realises. Fredo.

11 mar. 2018
1

Ma question était de savoir si quand on a de l'eau au fond de la coque (eau de mer ou douce), si les transducteurs sont HS?
Je sais que l'eau est à l'extérieur de la coque "normalement", mais que celui qui n'a jamais pris l'eau me jette la première écope.

05 mar. 2018
0

Qui aurait un prix actuel intéressant de ce produit?
Vaux-t-il mieux le commander en australie, ou en UK?

05 mar. 201816 juin 2020
1

C'est pourtant joli. Voilà ce qu'on chope à Binic.

05 mar. 2018
0

Super
Tu participe à des courses? Régates?

06 mar. 2018
1

Non, de la conchyliculture par obligation... En fait ce n'est pas mon canot, mais celui là est resté plus d'un an sans bouger... Je trouvais la macro intéressante, vu le sujet.

05 mar. 2018
4

Bonsoir,
J'ai un ultrasonic
La coque n'a jamais de coquillage, ni f'algues. Tout ce qu'il y a c'est une couche grasse facile à retirer
Les 2 safrans suspendus, ne reçoivent pas les ultrasons et se couvrent de petits coquillages et algues.
Au ponton, il marche sur le 220volts, apres 24h le courant est coupé, il bascule alors sur le 12v.

Où est tu en finlande, Turku par hazard?

06 mar. 2018
1

Enfin un témoignage d'un pocesseur.
Courtox,
Est ce que c'est un plus uniquement ou cela peut il te dispenser d'un antifouling (chimique)?
Consommation électrique?
ça ne perturbe pas la vie sous marine?

06 mar. 2018
0

Ravi d'avoir des retours favorables. Je suis à Helsinki non à Turku, quel système utiliser vous?

La question, comment définir la bonne stratégie, peinture, ultrason etc., pour arriver au meilleur résultat ?

Je pense tester une peinture 0 biocide comme Ecopower Racing de Hempel, peut-être même de peindre l'autre coté de la coque avec cette peinture et l'autre avec une peinture normale pour voir la différence.

La consommation électrique d'un transducteur (émetteur des ultrasons) est de l'ordre de 0,5 A heure. La question est aussi de savoir si un suffit pour une bateau à ligne de flottaison de 9,5 m ou en faut-il 2.

07 mar. 2018
0

Bonsoir,
j'ai un Feeling 32, donc juste sous les 10m. Mon ultrasonic est à une sondée positionnée juste sous la descente devant le moteur. Pour un bateau de 10 à 15m il faudrait mettre 2 sondes émettrices, la 2ème au niveau de l'entrée de la cabine avant, sous le mat.
Pour le prix je n'en sais rien, j'ai acheté le bateau avec. Le propriétaire précédent était à Rosas (Espagne) dans une lagune d'eau chaude avec beaucoup d'algues et de mousses. Avec ce truc en émission en permanence sur le 220v de sa maison, il n'avait rien sur la coque.

J'ai un antifouling classique.

08 mar. 2018
0

Dans quel port d'Helsinki ? J'y repasse en mai en revenant de Leningrad

06 mar. 2018
0

Bonjour Pour info j ai installe il y a 5 ans un ultrasonic sur mon 42 pieds .Resultat je n ai plus de coquillage ni d algues juste une tres legere fine couche brune qui s enleve tres favilement avec une eponge sans appuyer En ce qui me concerne j applique tout de meme un antiffouling et ma coque reste toujours propre .

25 mai 2018
0

Quel type d'antifuling appliquez vous ?

06 mar. 2018
0

Contrairement aux autres appareils consommateurs du bord.Ici c'est sans doute 24/24 ? donc ça consomme grave quand meme.

06 mar. 2018
0

Comme je l'ai déjà écrit plus haut, la consommation mesurée du mien, en fonctionnement continu, est de 5 Ah par jour, soit l'équivalent de 0,2 A en continu. Pour un appareil Jaycar à un transducteur.

07 mar. 201807 mar. 2018
1

Vous pouvez donner les marques de vos appareils, et un lien vers tarifs et explicatif d'installation ? Je sais, il y a Google et autres, mais la convivialité et le "live" d' H&O. Merci

07 mar. 2018
0

Pour les coques en aluminium ou acier ces peut être bon mais les autres matériaux je ne pense pas... pour ma part sur une coque en polyester depuis plus d'un an cet inefficace.

Pascal.

07 mar. 2018
0

Les coquillages vus sur mes photos plus haut, ne prennent que sur les parties métalliques : lest, arbre, hélice, crépine. Le reste de la carène n'est pas affectée. (Antifouling classique OK). Les témoignages ci dessus deviennent intéressants, mais on bloque dès qu'on parle références précises, tarifs, et réelle efficacité. Dommage.

07 mar. 2018
0

ils indiquent utiliser des appareils de chez Ultrasonic.
1200 euros pour une coque jusqu'à 10 mètres.

En plus, ça prévient les baleines ! (blague)

11 mar. 2018
0

La aussi JEANYVE je suis interesse, car j'ai aussi un peu plus de 12 metres a equiper... mais fois 2!

11 mar. 2018
0

Pour 12m, on me propose l'Ultrasonic 20 + 2 transducteurs pour : 1800€ TTC port compris.
Je reste très intéressé, mais le prix est vraiment trop élevé.
Qui aurait mieux?

07 mar. 2018
0

Bonsoir,
Vous trouverez ci dessous le lien pour un appareil de dernière génération...
www.seatranquil.fr[...]/
Pour un prix uniquement en MP ...
Amitiés nautiques

08 mar. 2018
0

C'est le kit que j'ai, en version plus ancienne.
Il faut quand même savoir se servir d'un fer à souder.

08 mar. 2018
0

apparemment, pas possible de faire livrer à l'étranger : uniquement Australie ?

08 mar. 2018
0

thnak you so much ! hope it will work !

15 fév. 2020
0

Ben si....Je viens de commander le système Jaycar en Australie et je suis en Polynésie...

08 mar. 2018
11 mar. 2018
0

C'est le prix du transducteur? ou de l'ensemble?

08 mar. 201808 mar. 2018
0

Bonjour, certains ont vu la vidéo de Uship qui résume un peu les choses ?

2

@ Darnell,
ta vidéo ne résume strictement rien... :tesur:
Elle ne parle nullement du sujet de ce fil, à savoir : les antifoulings électroniques...
:heu:

0

Si tu estimes que ta vidéo est dans le thème de ce sujet... :heu: :pecheur:

08 mar. 2018
0

Ils parlent des nouvelles normes et des nouveaux antifouling sans biocide. Donc ce qui pollue moins ;) donc ça fait parti du sujet, plutot que d'acheter un système électronique qui va bouffer du courant en permanence pour un résultat plutot discutable.

08 mar. 2018
0

bonjour,
J'aimerais savoir si ce système est autant efficace sur la quille que sur la coque; ou si la quille nécessite quand même d'être grattée régulièrement

08 mar. 2018
1

@ Ar Vag
.
Je te trouve sévère avec Darnell. Derrière l'antifouling électronique il y a l'intention de moins polluer et aussi celle d'anticiper les futures réglementations qui vont forcément nous tomber dessus. Alors pourquoi pas un nouvel antifouling moins polluant. Je suis attentif à toutes les bonnes solutions. MM

08 mar. 2018
0

Bonsoir,
je ne parle que de ce produit...
pronautique.free.fr[...]UIL.htm
www.seatranquil.fr[...]/
Même si je manque de recul, le produit apparaît efficace au regard de notre carénage au bout de trois années... Une sonde rayonne sur 5 m de rayon, Le safran reste propre ainsi que le tunnel et hélices du propulseur La quille est également protégé au même titre que le safran seul L'hélice sur un arbre peut présenter quelques salissures.
Le bruit intérieur est inexistant.
Bref globalement satisfaisant en méditerranée.
L'investissement est rentabilisé des la première année...

08 mar. 2018
1

1700 € rentabilisés dès la 1ère année ? Tu carènes avec quoi ? De l'antifouling à l'or fin ??????? MM

08 mar. 2018
1

Par contre sur le site de javcar, a 400 euros en 2 sondes, si cela fonctionne vraiment, ca vaut le coup...

08 mar. 2018
2

Mr Saroyan,
Pour certain bateau, le carénage revient véritablement profondément chère contrairement à votre analyse et réflexion...

09 mar. 2018
0

j'ai installe 4 emetteurs jaycar il y a 18 mois pour 1200 euro. j'en suis tres satisfait.

09 mar. 2018
0

Bonjour,
Peux-tu en dire plus sur ta satisfaction ?

11 mar. 2018
0

Quel est ta longueur de coque SVP?
Quel matériaux?
Ou l'as-tu acheté?

06 juin 2019
0

sans profil= pas de reponse ....

11 mar. 2018
0

Antifouling "Seajet"pour un cata Alu de 12m= 900 à 1000€ + 700 € grutage = 1700€

09 mar. 2018
0

Bonjour nautonier, comme persil, pourrais tu SVP detailler la difference avant la mise en place et depuis 18 mois? Et quel antifouling utilises tu maintenant, le meme? Un autre? Merci . Fredo.

09 mar. 2018
0

il y a une vingtaine d année ce système avait été installé sur mon sun fizz par le précédent proprietaire, qu il avait lui meme débranché parce que cela ne marchait pas (uniquement en 220v à l époque).
il y a 8 sondes réparties dans le bateau ,et parait il que des vibrations désagréables génaient la vie à bord.
depuis des progrès ont du être faits , à voir .

09 mar. 201809 mar. 2018
0

8 sondes... il faisait + de 25m, son bateau (SF modifié ?) ?!?

09 mar. 2018
0

bonjour à tous; carenage de mon 47 pieds deriveur integrale=2,5 litres de trilux+ un pot de 0,75litre + un pot de diluant total svb en 2017=201 euros+ quelques anodes et un rouleau et de l'huile de coude! bon ce n'est pas vraiment la ruine par contre les manutentions la ça cogne et c'est souvent completement exagerè avec des differençes etonnantes d'un port à l'autre sans parler de la location des berres et autres chandelles pour les quillards! on nous gave avec les prix qui n'augmentent pas(la baguette sans doute) par contre le prix des assurances des peages de la marina(+ 4 pour cent cette annèe)! du plein de gasoil, de la manutention etc etc à trop tirer sur la ficelle un jour???????

0

Tu oublies le temps que tu y as passé et que tu ne passerais plus si tu adoptais un gentifouligne électronique (et si ça marche).

09 mar. 2018
0

bonjour nemo; j'ai pas oubliè j'ai parlè d'huile de coude! pour le bidule electronique c'est peut etre idiot mais j'aime pas beaucoup envoyer des ondes ou autres sur ma coque en alu, de plus les quelques bateaux rencontrès qui etaient equipès avaient des avis tres mitigès! mais je ne suis pas contre si un jour un systeme revolutionnaire vraiment efficaçe se presentait; perso je dois bien avouer que je ne prends aucun plaisir à ramper sous la coque et à me foutre de la barbouille partout, de plus dans ce genre d'occupation on a plus ni amis ni famille........

0

Tu en a parlé mais tu ne l'as pas chiffré et c'est ça le plus gros du coût.

09 mar. 2018
1

je veux bien qu'on soit un peu méfiant avec les nouveautés (pas si nouveau d'ailleurs!), mais vu le nombre de retours positifs, et la faiblesse des arguments issus de la fosse des sceptiques :heu: ,
perso c'est pas ma priorité mais si j'ai le temps avant la prochaine mise à l'eau, j'installerai ce système sans hésiter :reflechi:

6

Je suis assez d'accord avec toi, majoritairement, ceux qui en sont équipé ont des retours positifs.
Les avis négatifs ne viennent que de ceux qui n'ont probablement jamais vu l'appareil, mais qui ont des idées toutes faites. Un grand classique sur HEO...
:litjournal:

09 mar. 2018
1

Ce qui serait bien, c'est que les personnes qui ont ce systeme puissent nous eclairer un peu plus parce que j'ai un peu de mal a comprendre (si si.. je suis un peu dur a la comprenure...). On place le systeme a ultrasons ET on continue a mettre de l'antifouling...
Donc concretement qu'est ce que l'on gagne??? Carene propre tout le temps, antifouling tous les 2 ou 3 ans au lieu de 12 mois et quel produit dans ce cas, sortie d eau uniquement et coup de karcher leger...???
SVP soyez un petit peu plus precis sur les avantages comparatifs Avant et Apres la pose pour nous eclairer un peu plus sur ce systeme qui m'interesse personellement, hors mis l'aspect economique, mais aussi environemental. Fredo.

1

@ fredo,
Je n'en suis pas encore équipé, mais j'y pense très sérieusement.

Les rares personnes que j'ai pu rencontrer et qui avaient cette installation m'ont quasiment toutes sorties les mêmes propos :
- absence de coquillages
- absence d'algues
- présence de fouling partant avec un simple coup d'éponge
- meilleure glisse car carène plus propre durablement
- en moyenne, une simple couche d'AF tous les 3 ans sur les parties moins protégées par le système si DL ou DI pratiquant l'échouage, à cause de l'usure naturelle de l'AF
- en moyenne, une simple couche d'AF tous les 5 ans sur les parties non protégées, pour les autres navires.
En additionnant le prix de l'AF + sortie d'eau + callage et location de bers + mise à l'eau = appareil amorti en moins de 5 ans (suivant le type de navire).
Idéalement, être équipé de panneaux solaires = consommation électrique ramenée à zéro.

0

oui, c'était l'Ultrasonic.

09 mar. 2018
0

Merci Ar Vag, cela semble donc positif. A tout hasard saurait tu quel type de produit etait utilise comme ultrasons? Merci.

09 mar. 2018
0

Ok Merci. Bien note.

09 mar. 2018
0

Si j'ai bien compris, il y aurait d'un côté les premiers systèmes de technologie analogique et les premiers systèmes numériques qui obtiendraient des résultats moyens et de l'autre côté des systèmes récents qui feraient des merveilles. Si j'ai bien tout compris, pourrait-on reprendre la discussion sur ces bases?

09 mar. 2018
0

Ah bon ? :tesur:
Tu as lu ça où ?

09 mar. 201816 juin 2020
2

Bonjour,
je ne parle toujours que de ce produit...
pronautique.free.fr[...]UIL.htm
www.seatranquil.fr[...]/
La raison est simple, il est installé sur mon boat...
Les sites racontent parfaitement les caractéristiques du produit.
D'autres sont installés depuis et nous constatons que cela ne fait pas qu’empêcher les algues et berniques de s'accrocher mais également les fait mourir, s'ils étaient en place avant l'installation du dispositif. Aujourd'hui trois années sans carénage et coque propre à la sortie... un autre, suite à l'installation du produit son speedo se débloque après trois semaines de fonctionnement de l'antifouling par ultrasons... une installation sur une coque pas très propre deux mois après un coup de propulseur de chaque cotés a permis d'évacuer le plus gros des algues et des coquillages... qui stationnaient dans le tunnel...
Mon dernier carénage date de mai 2017 et je vais surveiller cela très précisément... je plonge régulièrement pour vérifier et une fois par an pour changer l'anode... l'objectif étant de tenir cinq années sans carénage...

Quelques photos ci-dessous...
Par ailleurs, pour ma proposition toujours en MP
Cordialement

09 mar. 2018
0

Bonjour
sans préjuger de la fiabilité du système !! je pense que le plus difficile sera de convaincre certains (tous les ) gestionnaires de port qui exigent un tirage à terre avec carénage tous les 2 ans !!!!

2

" convaincre certains (tous les ) gestionnaires de port qui exigent un tirage à terre avec carénage tous les 2 ans !!!!"
:tesur: :heu:
Jamais entendu parlé de ça, du moins en Bretagne...

09 mar. 2018
0

rebonjour quelqu'un a t'il discutè avec un proprietaire de bateau alu equipè du systeme???

09 mar. 2018
2

Oui j'ai discuté avec moi-même.
Je l'ai même écrit plus haut.

09 mar. 2018
0

Oui captainwat, c'est de l'inversalu de Méta, quoique j'ai ultérieurement profité d'une modification du safran pour passer une couche d'une autre marque de silicate de zinc.
Je n'avais pas prévu initialement d'utiliser du silicate de zinc sur mon bateau neuf. Ce qui m'a fait changer d'avis c'est d'avoir vu en Bretagne sud un trawler en aluminium sortir de l'eau avec sa carène presque propre, et ce trawler était équipé ultrasons + inversalu. J'ai donc adopté cette solution et je ne l'ai pas regretté, après deux ans et demi à l'eau et des milliers de milles parcourus.
Comme indiqué par d'autres intervenants il n'y a ni coquillages ni algues mais seulement une couche grasse que je peux enlever facilement à l'echouage (biquille). J'utilise des éponges métalliques ce que je ne pourrais pas faire avec un antifouling.

09 mar. 2018
0

merçi matelot; inversalu de meta?satisfait?

09 mar. 2018
0

merçi beaucoup pour ces informations

cordialement

10 mar. 2018
0

avec moi-meme aussi !

09 mar. 2018
0

Naval Group le teste sur ces nouveaux bateaux mais les résultats ne sont pas encore très concluants.

09 mar. 2018
1

j'ai installé un kit acheté en Australie 185 euros avec les droits de douane et j'en suis très très satisfait depuis 3 ans 1 kit pour un bateau en polyester de 10.5 m
le souci c'est qu'il faut faire le montage mais même moi j'y suis arrivé alors

0

Tu as un lien vers ton kit?

09 mar. 201809 mar. 2018
0

Cannelle tu t'es mieux débrouillé que moi : il m'était revenu à 235 euros douane et tva incluses.
Maintenant il vaut mieux l'acheter en UK avec le lien donné par Yantho.
C'est vrai qu'à 1200 euros je ne crois pas que j'aurais franchi le pas, sans être sûr du résultat.

0

Merci, je n'avais pas fait le rapprochement.

09 mar. 2018
0

Australie = kit Jaycar
Liens donnés plus haut par Yantho.
J'ai le même.

09 mar. 2018
0

à ce prix je n'hésite même pas!!! :bravo: :bravo: :bravo:

09 mar. 2018
1

Christian Junghanss christakela@gmail.com
13:17 (Il y a 4 heures)
À Hisse
Bonjour Je reviens sur le fil Il semble que certain ne serait pas satisfait de ce matériel a mon avis l installation doit être bien réalisée a savoir

que la sonde soit parfaitement appliquée .Pour le bruit je n ai jamais réussi a l entendre .Le kit est délicat a monter et j ai donc fait appel a un informaticien .Je confirme ne plus avoir ni algues ni coquillage ,juste un duvet (après 3ou4mois) qui s enlevé avec un coup d éponge sans frotter.Bon vent a tous Christian

09 mar. 2018
-1

Bonjour Christian quel modele as tu monte? et quelles precautions a prendre pour le montage? Merci. Fredo.

10 mar. 2018
0

Bonjour, comme s'interroge FREDO, ce serait intéressant de connaitre le modèle que tu as monté. Je pense que sur le net on trouvera alors tout le reste des infos, Merci.

10 mar. 201810 mar. 2018
0

Bonjour
"Le kit est délicat à monter et j'ai donc fait appel à un informaticien.."
Pourrait vouloir dire qu'il s'agit d'un kit Jaycar..

06 juin 2019
0

oui, je confirme. BIEN monter les emetteurs sur une surface plane, avec vaseline pour eviter isolation par une mini couche d'air. Un cata de ma connaissance n'est pas satisfait de son jaycar, mais en discutant avec lui, j'ai constate qu'il l´a installe dans une partie arrondie de la coque, et pour rattraper cet arrondi, il a nivele avec de l'epoxy... Sur que ca ne marche pas !!! alors, bien suivre le mode d'installation ...

09 mar. 2018
1

Le point de vue de l'excellent Christian Couderc :
www.voilelec.com[...]a-voile

09 mar. 2018
4

Je trouve l'argument selon lequel si les flottes marchandes n'en sont pas équipées, c'est que ça ne marche pas un peu léger. De la consultation d'un spécialiste, je m'attends à ce qu'il examine des données, qu'il compare des études, qu'il en conclue les points positifs et négatifs et propose soit de laisser le lecteur juge soit des recommandations pour améliorer ce qui existe. Or, chez tous ceux qui critiquent, M. Couderc inclus, (tout respect dû à ce dernier) il y a d'abord le postulat "c'est de la merde" puis suit une litanie d'arguments souvent discutables. A propos de la comparaison avec les cargos, je ne sais pas si vous avez tenté de faire la liste des choses qui fonctionnent pour les uns et pas pour les autres, mais sincèrement dire que si c'est pas monté sur un cargo c'est que ça ira pas sur mon barlu de plaisance, cela ne me satisfait pas.
Et pour répondre à matelot un peu plus haut qui me demande où j'ai vu qu'il y a du matériel ancien et du moderne, c'est explicité dans certains posts et des renvois à des sites ou forums différents font apparaître des dates qui ne laissent pas de doute sur l'ancienneté de ces commentaires. Rien de mal à cela, bien au contraire, mais ce qui nous intéresse aujourd'hui c'est de savoir si ça marche sur nos coques à nous et si on peut se risquer à l'acheter, c'est-à-dire acheter ce matériel qui est proposé aujourd'hui, pas celui d'il y a vingt ans.

10 mar. 2018
0

Manifestement, la puissance necessaire et le nombre d'emetteurs augmentent avec la surface de coque, donc ce n'est peut être pas rentable pour des gros bateaux. Il est peut être moins cher pour les multinationales du shipping de payer au lance-pierre des employés dans des pays du tiers monde pour passer une couche d'antifouling tous les ans, que d'acheter et maintenir une myriade d'émetteurs électroniques.

10 mar. 2018
0

J'ai dit "peut être", c'est donc plus un questionnement qu'un avis.

10 mar. 2018
3

Et as-tu aussi un avis sur le coût de mise au sec de ce genre de navire? Et sur le manque à gagner lors d'immobilisations?

10 mar. 2018
0

Il serait intéressant de savoir si des essais ont été faits et si oui avec quels moyens financiers, techniques et scientifiques et avec quels résultats. Il ne doit pas être simple de faire vibrer une tôle d'acier de 25 et structurée sur des centaines de m2.
Il ne me semble pas pertinent de comparer le monde des petits bateaux avec ceux de 100 à 400 m. AMHA.

10 mar. 2018
0

. . . et puis les antifoulings commerciaux sont nettement plus efficaces (differentes reglementations, suivants pays hors EU)

09 mar. 2018
0

@ mike56
.
Christian Couderc (si sérieux) semble très sévère avec l'antifouling électronique et il y a un abîme entre ses propos et ceux d'utilisateurs satisfaits. J'étais dans l'interrogation, me voici dans la déconfiture... ! ! ! MM

09 mar. 2018
7

Christian Couderc (qui est souvent très péremptoire mais qui n'écrit pas que des âneries) n'a pas peur des contradictions sur ce coup, je cite :
"l'énergie vibratoire décroît comme le carré de la distance au foyer d'activation et qui est quasi nulle à 10 cm de la source"
et un peu plus loin :
"Augmenter encore la pollution spectrale marine est une aberration".
Faudrait savoir : ces ultrasons risqueraient de perturber à distance les mammifères marins mais ne seraient d'aucun effet sur coquillages et algues qui cherchent à se fixer sur nos coques :tesur:
Je n'ai cure de considérations générales, je préfère m'en tenir à des constatations .

09 mar. 2018
0

surprenant , ces différences de prix : de 1 à 4 fois...

09 mar. 2018
0

Ne pas oublier que dans le cas de Jaycar il s'agit d'un kit. Si on n'est pas à l'aise avec la construction électronique je conseillerais de la confier à quelqu'un de compétent.

10 mar. 2018
0

1200 euros pour 4 EMETTEURS ENTIEREMENTS MONTES, je n'ai fait que la pose a bord.

10 mar. 2018
0

@nautonier, bonsoir, pourrais tu nous indiquer SVP ou tu as commande ton ensemble pret a installer? Merci. Fredo.

09 mar. 2018
0

Bonsoir,
on ne parle pas précisément du même matériel...
Montage, carte, micro programme, haut parleur qualité et puissance, câblage, protection et sécurité, consommation, fiabilité, etc...

10 mar. 2018
1

Ce fil devient très intéressant. On a des liens, des prix, des témoignages. Pour ceux comme moi qui y pense de plus en plus fort, la solution se dessine. On parle de consommation "vertigineuses", mais, ne serait il pas possible de ne le faire fonctionner que les heures de jour, et au port ?
En ce qui me concerne, l'antifouling de coque est satisfaisant au port. Quand je navigue, les algues ne "prennent" pas. Notre problème est que les coquillages (voir photo plus haut) colonisent les parties métalliques. Quille, hélice, passes coque vannes... J'ai bien vu le système Jayquar à (+/-) 400€/£, qui me parait intéressant pour le ponctuel. :reflechi:

10 mar. 2018
2

"Consommation vertigineuse" Es-tu sûr de cela?
As-tu lu?
hisse-et-oh.com[...]chimere

10 mar. 2018
0

Non, j'ai écrit vertigineuse, mais j'ai lu, " un max" et autre. Je n'en sais rien, c'est pour ça que je me renseigne.

10 mar. 2018
0

Le materiel que j ai installe est un kit Jaycard que j ai achete directement en Australie et qui ma ete livre aux Usa le bateau y etant a cette epoque Je confirme mon experience et notament que pour monter le kit j ai demande a un informaticien de le monter En ce qui concerne la Faune nous avons toujours pareil les Dauphin ainsi mais rarement des Baleines a proximite immediate du bateau (une seule fois en Corse)on Vent

10 mar. 2018
0

Bonjour, a la vue de toutes les informations et l'interet de nombre d'entre nous, ne serait'il pas interessant d'envisager une mise en ligne pour un achat groupe? Fredo.

10 mar. 201810 mar. 2018
0

tiens tiens, il me semblais bien avoir vu ce genre de transducer quelque part


pour les bricoleurs, avec un peu de bidouille je parie que ça fait le même boulot pour beaucoup moins cher, je me renseigne

11 mar. 201811 mar. 2018
0

tout ce qu'il faut ici pour les bricolos
www.imajeenyus.com[...]x.shtml
j'adore internet :)

j'ai commandé 2 transducer 28 et 40khz, encore un Nième projet qui commence et on sait pas quand ça finit :p

11 mar. 2018
0

Là tu es petit joueur : tu aurais pu fabriquer toi-même les transducteurs, comme lui :-D :-D :-D

10 mar. 2018
0

C'est vraiment si technique que ça à monter qu'il faille l'aide d'un informaticien ? (Question) À la vue de la doc, je vois une boîte (centrale) une entrée alim, des raccords rapides pour les sondes (micro) tout cela semble pré raccordé. Peut ?tre y a t-il une programmation fastidieuse avec PC et logiciel ?

10 mar. 2018
1

Pour le Jaycar il n'y a aucune programmation, il faut juste souder l'ensemble des composants sur le circuit imprimé puisque c'est un kit. Enfin, le mien était en kit, nautonier parlant d'un Jaycar tout monté si j'ai bien compris.

11 mar. 2018
1

Bonjour Nautonier, merci pour le detail, mais, wahou.. pres de 100 amperes par jour??? Au quai cela ne pose pas de probleme, mais au mouillage, cela va devenir beaucoup, beaucoup plus complique a etaler. Fredo.

10 mar. 2018
0

Donc ce serait plutôt u électronicien...qu'un informaticien.

11 mar. 2018
0

j'avais le choix entre le kit a 200 euros par sonde et faire faire le montage par un electronicien (soudures fines et precises,,,!), et un emetteur avec ses 4 sorties et ses 4 sondes pretes a etre installees (facile!) pour 1200 ...pas beaucoup de difference de prix (il faut bien payer les soudures) et garantie assuree par le fabriquant. conso, je pense 1 a/h par sonde...mais pas verifie.

11 mar. 2018
0

Euh Fredo, tu pourrais nous détailler le calcul qui te conduit à cette conclusion ? :tesur: :heu:

11 mar. 2018
0

Oupsss! Je n'avais pas lu la doc jusqu'au bout... Effectivement c'est un vrai lit. Un bon fer à souder ça devrait le faire, mais...

10 mar. 2018
1

Bonjour,
Le montage du haut parleur demande un peu d'attention.
Le pointeau centrale doit être au contact de la coque et surtout pas sur le contre moule. Le contact est primordial et le réglage s'effectue grâce au filetage du pointeau qui absorbe les différences de planéité.
revenir sur le serrage du transducteur sur sa virole de manière à laisser s'échapper l'air qui se comprime lors du montage.
Par ailleurs, le montage électronique comprend environ 2000 soudures et le coût des composants choisis est déjà beaucoup plus onéreux qu'un système Jaycar... Les têtes sont complètement étanches... La programmation du microprogramme demeure inaccessible à un néophyte... Chaque appareil est vérifié et testé... ce n'est pas l'utilisateur qui termine le processus commercial...
Pour votre info et afin de ne pas critiquer le gourou dont certain se glorifie de suivre au mot... certaine municipalité principalement en Bretagne se dote de drone à ultrasons pour lutter contre la prolifération des algues...

10 mar. 201810 mar. 2018
1

Le kit Jaycar, pour avoir une idée du travail d'assemblage. Ça a l'air sérieux, et personnellement je préfère manier le fer à souder que le pinceau ou le rouleau.
www.ebay.com.au[...]3153168

11 mar. 2018
3

J'ai interrogé un constructeur (Ultrrasonic) sur la consommation et j'ai reçu la réponse suivante pour un système à 2 émetteur:

Ultra 20 @ 12vdc, consommation moyenne 0.56amps/hr, soit 13.44Ah.

Il est possible de couper le fonctionnement la nuit pendant au maximum 9 heures. La consommation ne me semble pas être un vrai problème.

18 fév. 2020
0

La reproduction des anatifs a lieu la nuit parai il !

11 mar. 2018
0

Bon à quand un achat groupé HEO de 1500 appareils ? :mdr: :mdr: :mdr:

11 mar. 2018
0

@jerom-826, Bonjour, j'ai pose la meme question hier, mais pas de reponse pour le moment... Fredo.

11 mar. 2018
0

Bonjour,

je trouve très bien l'idée d' un achat groupé, même si pour l'instant j' ai toujours bon espoir de pouvoir m'en passer.

J' ai remis à l'eau il y a six mois ma coque alu brute, sans après ni antifouling.
Pour l'instant, ma carène est toujours aussi propre que celles de mes voisins de quai.

Pour moi, l' inconnue va être en navigation, je vais partir cette année pour deux mois en Ecosse, on verra le résultat au retour.

Mais n'ayant pas l'intention de remettre d' antifouling, si ma carène se salie en croisière, je me tournerais vers le dispositif à ultrasons.

Gorlann

0

Bonjour, ayant un chat à bord savez vous si celà pose un problème pour les animaux domestiques ?

11 mar. 2018
1

Les chats et chiens perçoivent les sons au dessus de 18 kHz, donc il est possible que ça pose problème.

11 mar. 2018
1

Bonjour,
Côté technique... aucun soucis pour nos amis à quatre pattes.
Un kit reste un kit, avec les aléas de détruire une carte, un processeur, un condensateur monté à l'envers... beaucoup d'incertitude et aucun recours... Coté balayage le Seatranquil a une plage plus importante, le Jaycar ne propose que deux fréquences alors que le Seatranquil travail sur huit ou neuf... Le kit( premier prix), une seul tête et la nous ne connaissons pas la puissance... La seconde tête nécessite qqs composants supplémentaire à souder sur la carte ... Sur un plan pure technique une ancienne conception au regard d'un produit beaucoup mieux finalisé... Une garantie de deux ans... contre un kit sans certitude... un produit français contre un produit d'origine canadienne Australienne...
Le delta prix est le risque de tout perdre sur un composant défectueux ou mal monté ou par la destruction du processeur (absence de détrompeur pour le sens de montage ou d'une mauvaise soudure détruisant la carte.
Un kit difficile à tester avant d'avoir pu lui brancher un oscilloscope afin de voir se qui sort...
Cela fait beaucoup d'incertitude pour un non initié aux joies de l'électronique...

11 mar. 2018
3

D'après la doc Jaycar, c'est 14 bandes de fréquences entre 19 et 42 kHz, et 12 échelons de fréquences à l'intérieur de chaque bande.
Les composants pour le deuxième canal sont fournis avec la tête, dans le kit additionnel, à £95.
Inutile d'effrayer les amateurs de kit, ceux qui envisagent le montage connaissent tout ça. La différence de prix entre un produit en kit et un produit fini comme celui que tu proposes n'est pas vraiment liée au prix des composants mais à celui du service : garantie, support, SAV, manuels, etc...

11 mar. 2018
0

Pour compléter, je dirai que le kit Jaycar est accompagné d'un manuel de montage et d'installation très détaillé, en anglais bien sûr.

-1

Vous dites aucun soucis pour nos amis à quatre pattes : vous avez essayé personnellement de mettre un animal dans un bateau ayant ce système ou bien connaissez vous quelqu'un dans ce cas ?

11 mar. 2018
0

13A/jour pour corriger le message de Borealis...

11 mar. 201811 mar. 2018
3

Un électricien dirait 13Ah/jour.
Il est vrai que sur HEO les lois de la physique et leurs unités relèvent souvent de la S/F!

11 mar. 2018
1

Borealis a écrit avec raison : 13Ah/jour :litjournal: :scie:

11 mar. 2018
1

Ben non, au risque de dire une betise, 13Ah cela fait 13 A fois 24 Heures, soit 312 amperes par jour. Fredo.

11 mar. 2018
0

C'est évident!!! et y'a pas besoin d’être électricien....

11 mar. 2018
0

Ben si car un physicien écrirait 46800 Coulombs.

11 mar. 2018
0

Bien sûr pas besoin d'être électricien pour confondre Ah et A :langue2:

11 mar. 2018
4

13Ah par jour soit une consommation instantanée de 13/24 = 0,5417A.

11 mar. 2018
0

J'ai 2 ensembles Ultrasonic installés. Un ultra 20 avec 2 sondes et un Ultra 10 mono sonde.
L'ensemble consomme un peu moins de 1Ah (Un ampère heure) ce qui fait un total de 24 ampères/jour. (dans la pratique sur 24 heures, comme ils fonctionnent par cycles, avec des pauses, cela fait un peu moins.) Pour info le fabriquant de bateaux Fleming (la Rolls de trawlers) livrent depuis 2017 tous ces bateaux avec un système antifouling électronique.
Bonnes navigations

11 mar. 2018
2

Lire plutôt : consommation d’un peu moins 1A, ce qui fait 24Ah/jour.

11 mar. 2018
1

Bonsoir,
notre compagnon Mr chat nous accompagne depuis pas mal d'années et depuis l'installation du Seatranquil cela n'a pas l'air de le déranger...
Il absorbe toujours nos émotions, ronronne régulièrement , mange, dort et fait ses besoins comme avant mais j'avoue il ne fait toujours pas la cuisine ni la vaisselle...

0

merci blacksails pour ces renseignements

12 mar. 2018
0

pour Fredo...en marche 24h/24 depuis 15 mois au mouillage et 2 transat, les panneaux solaires et l'aero6gen assument ...

12 mar. 2018
0

Merci Nautonier. SVP combien as tu en panneaux? Je pense vraiment sauter le pas. Ce qui serait bien, c'est que nous soyons plusieurs pour lancer un achat groupe vu le prix du systeme. Fredo.

12 mar. 2018
0

Merci Nautonier. SVP combien as tu en panneaux? Je pense vraiment sauter le pas. Ce qui serait bien, c'est que nous soyons plusieurs pour lancer un achat groupe vu le prix du systeme. Fredo.

0

Bonsoir, une petite question: ça fonctionne aussi pour la quille en fonte rapportée sur la coque? car elle a surement plus de mal a ressentir les ultrasons a cause de sa masse par rapport à la coque

18 fév. 2020
0

Chose curieuse,la quille redevable donc isolée de la coque, et les safranss, eux aussi isolés par leur bagues sont aussi protégés des coquillages !

12 mar. 2018
0

Je ne pense pas que le vibrations se propagent dans la quille.

12 mar. 2018
0

Bonsoir,
je confirme que cela fonctionne également sur la quille et sur le safran...

12 mar. 2018
0

Très très intéressant! Je découvre car je n'ai aucun bateau autour de moi équipé du système. Si réellement les ultra-sons se propagent dans toute la coque, est-ce qu'il n'y a pas un risque de la dégrader à long terme du fait des ondes? Et quid du gréement soumis en permanence à ces vibrations?
Merci d'avance

12 mar. 2018
0

Comme écrit précédemment, nous trouvons une efficacité sur l'ensemble de la coque, par ailleurs l'hélice reste souvent isolée sur l'arbre par la bague hydrolube d'un coté et le joint tournant de l'autre donc là il faut faire preuve d'attention...
Après qqs années de fonctionnement non stop, aucun signe prématuré de faiblesse n'est à observer mais il nous faut un peu plus de recul pour une certification sur 15 ou 20 ans.
L'industrie de l'eau ((Espagne)et certaines sociétés du nucléaire utilise ces procédés pour maintenir propre les canalisations d'aspiration (H2o de mer) depuis de nombreuses années... vraisemblablement sans contrainte d'usure ou d'affaiblissement des matériaux...
Pour le Seatranquil en comparaison nous sommes un peu plus haut en voltage autour de 800v contre 700v pour Jaycar Plage de fréquences semblables a qqs près. Nos hauts parleurs sont des 40w. je ne connais pas la puissance des autres dispositifs.
Soyez rassuré l'usure de nos bateaux ne se mesure pas au nombre d'ultrasons diffusés par nos dispositifs... Les dispositifs de nettoyage par ultrasons (Cuve et bain à ultrasons - souvent en inox) ne détériorent pas ni les matériaux ni les ustensiles (Inox, plastiques, alu, bronze, produit chromé ou anodisé...) et la s'ajoutent des phénomènes de réverbération... aucune inquiétude à avoir...

13 mar. 2018
0

@BlackSails : vous confirmez que cela fonctionne également sur la quille et sur le safran...

Les transducteurs (haut-parleurs) transmettent leurs vibrations à l’eau perpendiculairement à la coque. Même si il n’y avait que peu d’atténuation dans les matériaux, les vibrations éventuelles transmises aux safrans et quilles à travers la coque sont parallèles à leurs surfaces et safrans et quilles ne peuvent donc pas donner de vibrations à l’eau. Ceci veut dire que les vibrations qui protègent safrans et quilles viennent de(s) (la) petite(s) partie(s) de la coque où se trouve(ent) le(s) transducteur(s) car les vibrations se propagent dans l’eau suivant un dôme . . .

Où veux-je en venir ? A une solution pour les bateaux en bois : des transducteurs passe-coques (patent pending).

13 mar. 2018
0

Bonjour,
Aujourd'hui, nous sommes en mesures de percevoir l'efficacité sur le safran et la quille. Le cône de diffusion, ou le schéma de diffusion des ultrasons impacte ces deux appendices. Nous ne sommes pas capable mais nous y travaillons d'enregistrer et d'analyser le signal ultrasonic sur les différentes parties de la coque. afin de pouvoir rechercher et identifier les zones d'ombres éventuelles. Malheureusement, pas ou très peu de diffusion sur une coque en bois... La propagation du flux reste insuffisante. il faudrait beaucoup trop de transducteurs pour être efficace.

13 mar. 2018
0

Je ne crois pas beaucoup à ce qu’une large partie de la coque diffuse les vibrations sauf dans des cas de résonnances ce qui est très rare et aléatoire. Certains constructeurs y croient et préconisent de placer le transducteur loin d’une cloison ou d’une membrure, la plupart des autres n’y songe même pas. Je pense que la transmission ce fait, en dehors d’une petite zone autour du transducteur, presqu’entièrement par l’eau.

19 mar. 2018
1

Bonjour Blacksails. D'après tes messages, j'ai du mal à comprendre si tu es un plaisancier lambda utilisant le système ou si tu es un professionnel le développant, le commercialisant ou en assurant la promotion. Le système étant très peu diffusé en France, je pense que nous sommes nombreux à chercher des retours dessus et espérons en trouver qui soient parfaitement objectifs. Merci d'avance pour ta réponse en espérant que ma question ne sera pas perçue comme déplaisante, déplacée ou suspicieuse.

19 mar. 2018
0

au vu du vocabulaire et des termes utilisés par blacksails, il est évident que c'est un professionnel.

Mais bon, ou est le problème s'il peut nous apporter des infos?

s'il se sert du forum heo pour communiquer pourquoi pas.

20 mar. 2018
0

Comme peu remplissent leur profil (cf les 4 derniers intervenants) il est difficile de savoir avec qui nous conversons. Cela dit - et comme beaucoup - je suis avec intérêt ce fil car le produit semble plein d'avenir. MM

20 mar. 2018
0

Mon acastilleur voulait me vendre ça il y a quelques années. J’ai fait beaucoup de recherches et j’ai demandé la documentation et témoignages. Malheureusement je crois que c’est comme l’homéopathie. Il faut y croire pour que ça marche.

Il y a beaucoup trop peu de témoignages probants, appuyés par photos avant/après.

20 mar. 2018
0

Bonjour,
Afin de répondre à vos interrogations...
Je suis un plaisancier avec un ancien parcours et cursus nautique professionnel. (Secours maritimes)
Aujourd'hui, je participe à titre gracieux dans le développement et la promotion de produits atypiques mais performants... Les photos sont issues de l'installation du dispositif sur mon voilier.

20 mar. 2018
0

Bonjour. Blacksails, serait-il possible d'avoir un ordre d'idee de prix du systeme que tu testes, pour un ensemble a une et a deux tetes?
En plus, vue le nombre de personnes interresees par ce systeme, peut etre serait-il possible d'envisager un achat groupe comme mentionne precedement? Merci.

20 mar. 2018
0

Bonjour Blacksails, j'aurais aussi une question car le produit est intéressant sur le papier. Je ne vois nulle part le mot "garantie" sur le site. Y en a-t-il une et quelle forme prendrait-elle?
En effet, le retour sur investissement semble marginal (quoique ...) aussi un acheteur potentiel sachant ce qu'il dépense pour un système classique avec manutentions, lavage et peinture, se dit que si l'AF electronique ne marche pas, ce serait une dépense en pure perte, et pour certains dont moi, une dépense tout à fait significative.

20 mar. 2018
0

Bonjour,
Le produit bénéficie d'une garantie de deux ans.
Pièces et main d'œuvre...

22 mar. 2018
0

Y-a-t-il une garantie concernant l’efficacité ?

Ben bien sûr que non.

20 mar. 2018
0

Avec beaucoup de prudence, force est de constater que le système permet de conserver plus longtemps une carène propre. A travers de nombreuses années de navigation, je n'ai jamais tenu plus de deux années sans caréner. Depuis l'installation du Seatranquil, J'ai sorti mon voilier en mai 2017 après trois années sans carénage... (carène propre, absence de coquillage et d'algue) Comme j'ai pu l'évoqué précédemment, je poursuis aujourd'hui l'observation avec une sortie de l'eau prévue en mai 2022. Je porte à votre connaissance que cela se traduit par des observations régulières de la coque en immersion et par le remplacement de l'anode en plongée subaquatique. A savoir également que le bateau reste en hivernage à flot de décembre à mars.

20 mar. 2018
1

En fait, je pensais plus à une garantie de satisfaction que de fonctionnement. Du moins, si cela ne marche pas, que propose ce fournisseur? Repositionner les émetteurs? Faire des réglages? Autre? Dans la mesure où le montage est fait selon les instructions, bien sûr.

20 mar. 2018
0

Bonsoir,
J'avais parfaitement interprété votre demande.
Nous sommes parfaitement serein sur les qualités de fabrication ainsi que sur l'efficience du dispositif. Il ne vous appartient plus qu'a respecter les prescriptions d'installation. Aucune difficulté pour l'installation, mais nous pouvons également vous orienter vers un professionnel pour le montage. je mettais aventuré dans le fil (un peu plus haut) à décrire le process d'installation succinctement...

23 mar. 2018
0

@BlackSails. Bonjour,
il semble que ce sysztème soit un peu bruyant lorsqu'on vit à bord : le navigateur-chanteur Antoien évoque un "cri-cri" désagréable. Confirmez-vous ce point ?

21 mar. 201821 mar. 2018
0

Qui peut donner des références sur des études scientifiques sérieuses (en français, anglais, allemand et espagnol) concernant l’anti-fouling (. . . . bon, l’antisalissure) par ultra-sons ?

J’ai plusieurs livres et articles scientifiques très récents sur les biofilms, biofouling et les recherches de solutions. Il semble cependant que le gros des recherches ce fait dans les domaines médicaux et industriels et très peu dans le domaine maritime et qu’en plus les recherches se focalisent principalement sur les polymères très hydrofuges et le mimétisme de certains coquillages, peau de requin ou d’orques, feuilles de lotus et pour des sondes maritimes de petites surfaces, la génération de chlore par courant électrique … Mais ils ne parlent pas d’ultra-sons.

21 mar. 2018
0

www.ijetmr.com[...]_33.pdf

surement d'autres sur scholar.google.fr[...]scholar ?
(mots clés :ultrasonic antifouling boat...)

21 mar. 2018
0

Merci.

Google ne m’a pas beaucoup aidé. Maintenant que j’y pense, je ferai mieux de fouiner sur scihub.org[...]/ .

23 mar. 2018
0

Ooooups! Science Hub est sur sci-hub.tw[...]/

21 mar. 2018
1

Les solutions à base d'ultrasons sont en général proposées par des TPE et ont une diffusion réduite sur un marché déjà restreint (petits bateaux de plaisance). Je ne pense pas que ces entreprises aient les moyens de financer des études scientifiques sérieuses, d'autant que les solutions sont relativement faciles à mettre en oeuvre, et que si ces études sont concluantes, cela revient à faire le boulot pour des concurrents.
J'ai lu dans cette discussion suffisamment de témoignages pour me convaincre de monter un kit Jaycar quand j'aurai un bateau qui reste à flot.

21 mar. 2018
0

Ces entreprises ne financent pas la recherche (sauf essais internes plutôt empiriques). Par contre, ils se basent sur des résultats de recherches pour créer leurs produits. Ils y ont trouvé les (ou une partie des) voies possibles, surtout en ce qui concerne les fréquences et les puissances propices ainsi que cycles de répétitions, distribution du son, effets sur la faune marine . . .

Je désire comprendre comment les ultra-sons influent sur la faune marine et les surfaces environnantes pour voir si cela vaut la peine de construire des générateurs d’ultra-sons passe-coques pour bateaux en bois et autres matériaux non propices à la diffusion des sons. Dans la même ligne d’idée, un constructeur (Harsonic ?) avait (il y a 5 ans) des émetteurs à ultra-sons mobiles (donc non fixés a l’intérieure d’une coque) mais je ne parviens pas à en retrouver une description.

21 mar. 2018
0

Bonsoir,
Je viens justement de récupérer un bac de nettoyage ultrasons d une 10aine année pour ustensiles médicaux, le bac en inox épaisseur 12/10eme env.
Au niveau des émetteurs il est terni, fissuré et percé à un endroit, on peut voir les vagues des ultrasons sur ses parois. Les ustensiles étaient posés dans des paniers inox sans contact direct avec la cuve.
Je m interressai à cette technique de protection pour un bateau en alu mais l' état du bac m a interrogé ! Je ferai des photos .

21 mar. 2018
0

Je suis régatier donc très attaché à garder une carène parfaitement propre toute la saison et intéressé par toutes les solutions techniques qui pourront y contribuer. Aujourd'hui je plonge en moyenne tous les 15 jours. En début de saison, un léger coup d'éponge permet d'enlever le biofilm. En fin de saison il faut une brosse pour enlever les petites herbes qui s'accrochent plus fort. Il est certain que le traitement que j'inflige à ma peinture fait qu'elle s'use plus vite et perd plus rapidement son efficacité. Je ne suis pas certain que les ultrasons empêcheraient la formation du biofilm et me permettraient d'éviter de plonger.

22 mar. 2018
1

Bonjour,
seuls les coquillages et les algues ne s'accrochent pas. Le bofilm lui sera toujours là.
Pour un bateau de régate, une sac étanche autour du bateau remplit d'eau douce sera parfait. On faisait cela pour les Dragons. Tu l'as certainement vu cela aussi à la coupe de l'América du temps où on regardais cela gratuitement.

22 mar. 2018
0

Oui j'ai déjà vu ça effectivement. Je crois que je vais continuer à plonger. C'est pénible mais c'est 100% efficace!

22 mar. 201822 mar. 2018
0

Après tant d’années de disponibilité de ces produits, si ça marchait on le saurait. Si on est dans l’attente de “tests” d’une ou deux personnes pour prouver l’efficacité de ces produits, ce n’est vraiment pas sérieux.

23 mar. 201823 mar. 2018
0

il me semble que l'article que je citais ci-dessus ( www.ijetmr.com[...]_33.pdf ) prouve l’efficacité de principe de cette technique
De même ceux qui ont testé semblent plutôt satisfaits. ça ne prouve pas que ça marchera aussi bien avec tous les différents systèmes, et sur toutes les coques, mais quand même j'ai du mal à comprendre ce qui te semble "vraiment pas sérieux" ?

18 oct. 2020
0

OK, je ne suis pas sérieux ! Pas de problème ! Mais ma carène n'a jamais été aussi propre...je commence à économiser sur les carénages et surtout zéro fatigue !

23 mar. 2018
0

Le plaisir de discuter. ..pour ne rien dire, sans doute !

23 mar. 2018
1

Bonjour
Pour une approche scientifique des antifoulings, une conférence d'une chercheuse de l'université Bretagne sud. C'est un peu long mais ça change du café du commerce :


jacques

23 mar. 2018
1

Très intéressant : ça change du "si ça marchait, ça se saurait"
que l'on peut traduire par une autre façon : "je connais tout, donc tout ce que j'ignore n'existe pas"

la chercheuse n'est pas aussi limitée et affirme à 1h22 "on n'a pas tout trouvé"...

( le silicone a le vent en poupe...)

à 1h07 : question portant sur "un bateau SNSM équipé ultra sons".

"tout est bon pour perturber l'installation des organismes, des gens travaillent sur les ultra sons, problème d'utilisation et d'installation, pollution sonore, compliqué à faire on ne pourra pas mettre ça sur un bateau lambda"

pas de réponse sur l'efficacité; manifestement pas étudié par la conférencière.

23 mar. 2018
0

On est tellement colonisé et à vive allure, que je me suis décidé à commander le Jacayr sur le lien donné par Yantho ( je crois).
C'est une société en UK, une facture de 270 Livres environ pour 2 Transducers et transport. Maintenant DHL me demande 79 Livres de frais de douane, sans que rien n'ai été précisé avant...Etonnant non ? Le brexit n'est pourtant pas encore effectif, et on commande bien en GB et non en Australie.
Cela alourdi copieusement la facture, et je ne vois pas comment m'y soustraire ? des idées?

23 mar. 2018
0

Cela ne semble pas anormal, c'est écrit sur le site uk que ce sera expédié d'Australie.

www.jaycar.co.uk[...]ry-info

23 mar. 2018
0

Bonjour. Il faudrait peut etre voir si la facture en GB (et le prix annonce) etait hors taxes ou pas.
Si elle est TTC, peut etre demander une explication a DHL et le justificatif detaille de leur frais.

23 mar. 201816 juin 2020
0

Effectivement, je ne suis pas allée voir ce lien. Mais au vue de la facture, je pensais que tout était réglé "prices inclusive of GST" mais que signifie GST


23 mar. 2018
0

Il s'agit de la Good and Service Tax, equivalent de notre TVA mais a hauteur de 10 pour cent.
Par contre, vu que le produit est exporte, il serait logique qu'elle soit deduite, mais je crois qu'il y a un montant minimal, jil me semble 300 AUD en dessous duquel la taxe n'est pas recuperable.

24 mar. 2018
0

Bonjour,
Effectivement en tendant l'oreille et en se rapprochant d'un transducteur, nous pouvons entendre de très légers cliquetis...
Il s'agit de cliquetis particulièrement mineurs et non réguliers...
Je dois constater qu'il ne sont pas dérangeant mais pour les personnes sensibles il existe toujours la possibilité de( couper la tête) par l'interrupteur spécifique le temps du sommeil réparateur. Les deux interrupteurs situés sur le boitiers sont là également pour cela...
Mais sur le Seatranquil il faut véritablement prêter l'oreille...

18 mai 201818 mai 2018
0

petit up car j'ai fait les premiers tests et sur le principe ma carte électronique à l'air de fonctionner, j'ai repris un kit à base de microcontroleur PIC proposé dans epe mag www.epemag3.com[...]12.html (ça ressemble étrangement à des modèles commerciaux vendus très chers ;) )
Circuit assez simple pour des électro-bricoleurs, le plus compliqué est de programmer le PIC (12F675 ou 615, je veux pouvoir optimiser les fréquences, gérer la conso en fonction de la tension batterie...)

je ferai un retour complet quand j'aurai testé en condition réelles (ça va prendre du temps car pas mal d'autres trucs à faire d'ici départ transat en octobre :p)

J'ai de bonnes connaissances en électronique mais je suis pas pro, si ça intéresse des makers plus experts en électronique et programmation PIC, je peux partager mes trouvailles pour avancer plus vite (principe théorique, pcb et composants, fichier source du PIC)

PS: désolé pour ceux qui n'ont pas un minimum de connaissances en éléctronique, je ne répondrai pas aux éventuelles questions si ça me prend trop de temps pour répondre.

19 mai 2018
0

pour l'instant ça ressemble à ça
www.facebook.com[...]oto.php
j'ai aussi ouvert un post sur le fofo openplotter car je pense que ça serait intéressant de l'intégrer à un système sur raspberry, ce que je suis aussi en train d'installer (opencpn+systeme sdrplay) forum.openmarine.net[...]ead.php

18 mai 2018
1

Jai installé le système www.ultrasonic-antifouling.com[...]lboats/ sur mon bateau que je splache ce soir.

L'association www.pidasaaristosiistina.fi[...]english m'a convaincu de ne pas utiliser de produits toxiques du tout et j'ai peint la coque avec une peinture dure 100 % sans biocide.
Cela devrait fonctionner dans nos conditions, on verra le résultat fin octobre quand le bateau sera ressorti de l'eau.

Cette opération a été rendu possible avec le système électrique LIME-Power que j'ai également installé et qui me libère des contraintes concernant le courant, car le cystème est conçu pour fonctionner en équilibre (charge/ stockage sur LI / consommation dans des cycle de 24 heures pouvant aller à 48 sans faire tourner le moteur).

18 mai 2018
0

Bonjour,
J'avais pris contact avec ce fabricant, mais le prix du produit n'était pas conforme au budget que je pouvais y allouer, et donc, ne m'a pas permis de l'acheter.
Merci de nous donner (si possible après saison, puis au bout d'un an, puis 2 etc) vos retours sur ces produits.
Peut-être qu'un jour je serais assez riche pour.... ou qu'un professionnel fabriquera ces produits en plus grande série, et donc proposera des tarifs plus abordables.

18 mai 2018
0

Bonjour ,
Le sujet m'intéresse , j'ai un fugue 11 de 1983 en polyester et je ne sais toujours pas si l'antifouling électronique est efficace sur ce type de carène .
Les témoignages précédents concernent des bateaux alu ou des bateaux en matériau non précisé .
Des commentaires sur d'autres forums semblent dire que l'antifouling electronique fonctionnent moins bien sur le polyester et que ça dépend de l'année de fabrication.

Est ce que les témoignages pourraient préciser le matériau de construction et l'année s'il s'agit de polyester ?
Merci d'avance.

22 mai 2018
1

J'ai publié un article sur mon opération combinée LIFEPO / Ultrason à

www.facebook.com[...]7131838

Le texte est en anglais, si nécessaire je peux fournir une traduction en français.

22 mai 201822 mai 2018
0

beaucoup d'infos aussi (anglais), sur: www.ybw.com[...]ead.php

de mon côté ça avance mais j'ai grillé quelques fusibles et transistors :p
Quelques autres sur le fofo ybw ont eu ce problème qu'ils ont parfois résolus en remplaçant le fusible 3A par un 5A retardé, par précaution je vais aussi rajouter des protections: self pour limiter l'appel de courant à la mise sous tension + resitances pull-down sur les sorties du PIC pour éviter de laisser les transistors ouverts en cas de disfonctionnement (je pense que c'est mon problème car au démarage le PIC peut se retrouver dans un état incertain le temps que la tension se stabilise)

22 mai 2018
1

J'ai visité le nouveau et beau, bateau de la snsm de bandol il est équipé d'un système à ultrason d'origine.
2 points si j'ai bien compris.
Et ils espèrent caréner dans 3 ou 4 ans.
Comme on se posait la question plus haut sur l'utilisation professionnelle, voilà. :reflechi:

22 mai 2018
0

2 points pour qu'elle longueur à la flottaison ? (approximative evidemment)

25 mai 201816 juin 2020
0

NAVIGUEZ EN TOUTE LIBERTÉ - hors réseau & Zéro produits toxiques

HORS RÉSEAU EN CONFORT

Je suis en train de retaper mon Jeanneau Gin Fizz de 1977 depuis un certain nombre d’années et il était temps de revoir son système électrique: le plus grand consommateur à bord est le réfrigérateur, suivi par le pilote auto, le chauffage et les instruments. Les ampoules sont sous LED et la lumière a perdu son importance. Je ne connais pas ma consommation véritable, mais je l’estime entre 50 et 70 Ah par jour.

Tout ceci n’a rien de spécial. L’électricité à bord est une denrée rare et souvent aussi une source de problèmes. Le réseau à bord est particulier, la consommation est variable, mais continue, ce qui n’a rien de spécial. Sur un système terrien, la consommation est toujours en équilibre avec la production, c’est l’essence même de systèmes électriques. À bord la production n’est que momentanée, c’est à dire n’a lieu que quand le moteur tourne et le réseau a besoin d’un tampon sous forme de batterie pour garder son équilibre. Le défi est de concevoir un système où le système garde son équilibre tout en offrant au plaisancier la totalité des services nécessaires.
Le premier pas est toujours de bien considérer la situation production/consommation. J’utilise mon bateau environ 1000 par an. 300 heures de ce temps sont sous voiles et environ 100 sous moteur selon mon expérience sur les années passées. Le défi est donc de produire pendant les 100 heures de génération le courant nécessaire pendant les 1000 heures de consommation variée tout en utilisant la batterie tampon.

L’intervalle et la durée de charge sont de première importance pour notre équation et je sais toujours par expérience que je fais tourner le moteur en gros une heure par jour pour de besoins de manœuvres ou de déplacement. La durée de charge est donc de 1 heure et l’intervalle de 23 heures. Le problème est donc de produire en une heure les 50-70 Ah nécessaires pour la consommation pendant l’intervalle de charge.
L’expérience m’a également démontré que ceci est impossible avec le plomb, quelque soit la taille de la batterie et que la consommation doit être limitée ou je dois m’atteler à une prise de terre. Je disposais d’une batterie de 90 Ah pour le démarrage et de 2x90 Ah pour le service. La mauvaise performance d’une installation de ce type s’explique avec la très médiocre courbe de chargement des batteries plomb. La courbe est de forme S et pour être sûre d’avoir bien rempli les batteries il faut une dizaine d’heures de connexion à une prise de quai.
Il est bien connu que le lithium se charge très rapidement, comme preuve nos portables et autres pads. Une pile LI peut être chargée de 0 à 100 % en une heure sans problèmes. La nature du LI permet donc de concevoir facilement un système qui garde son équilibre de façon naturelle et permet de naviguer hors réseau en toute liberté et en tout confort. Ceci s’explique par la courbe de chargement linéaire de ce genre de batteries.
Dans le cas du lithium la batterie de démarrage devient inutile. Le Li donne un courant et une tension stable sur la gamme de sa capacité. Il suffit simplement d’ajouter une veille automatique sur le système pour couper toutes les consommations de service à 10 % de charge de la batterie et de réserver cette capacité pour le démarrage, chose impossible avec le plomb.
Le LI dispose donc de nombreux avantages:
- ne pas avoir de batteries de démarrage est une simplification importante
- la durée de vie du LI est très supérieur, 4 voir 6 fois celui du plomb, ce qui rend le système aussi économique
- Une batterie LI n’a pas besoin de maintenance et ne produit pas d’higrogène et n’a pas besoin de ventilation particulière
- LI maintient sa charge sans problème pendant la période creuse
- Il s’agit d’un système "fire and forget"

Comment mon opération s’est déroulée?
J’ai écrit une spécification pour mon système à la découverte de l’importance de la courbe de chargement il y a plus de deux ans et j’ai adressé un appel d’offres à tous les fournisseurs que je connaissais. Aucune société n’a fait de proposition correspondant à ma spécification et je les ai toutes rejetées en disant que j’allais recommencer l’année suivante.
On m’a proposé des systèmes LI comme s’il s’agissait du plomb avec uniquement la modification du type de batteries. On m’a donc proposé une solution ayant une capacité deux fois plus grande que demandé, un générateur deux fois la taille du mien et une connexion terre allant jusqu’à 10 fois la taille de ce dont je dispose. Le résultat était une solution à prix horrible, à complexité extraordinaire et disponibilité fort douteuse j’ai de nouveau refusé la totalité des propositions.
Ce printemps je suis tombé sur une société suédoise LIME-Power qui fournit depuis trois ans des solutions 100% conformes à ma spécification que je ne leur avais évidemment même pas adressé. Cette société suédoise et leur installateur local me permettent désormais de naviguer hors réseau, avec tout confort et en toute liberté. J’ai choisi un système clé en main (ma demande d’origine) muni de 3x60 Ah LIFEPO et d’un contrôleur de consommation assurant que la capacité de démarrage est toujours maintenu en réserve. Lys système est équipé Blueteeth, ce qui me permet de suivre l’état et l’historique de l’installation sur mon Ipad de façon très facile (aussi une demande d’origine). La batterie a été installé dans le coffre à batteries d’oringine de mon GF et le tout le matériel électrique qui va avec sur un panneau prémonté à l’atelier et simplement vissé sur place dans le coffre du cockpit.

ZÉRO PRODUIT TOXIQUE
Les batteries lithium sont une innovation technique majeure. Elles nous en donner la voiture électrique est sont passe de nous offrir la liberté sur mer. Une avancée technique doit toujours s’accompagner de progrès environnementaux sinon la réussite reste mitigée.
Avoir à faire avec des produits toxiques en particulier sous forme de la peinture antifouling fait partie de corvées les plus tristes associées à notre sport. Elle représente un risque au travail, pollue lentement nos terrains de stockage de nos clubs ou nos enfants jouent et représente un problème au niveau de nos ports et de notre archipel et tout ceci à un coût considérable.
La liberté électrique retrouvée grâce au LI m’a fait poser la question sur la possibilité de réduire ou d’éliminer la consommation de peinture toxique avec l’utilisation d’un système à ultrasons. Les gens à www.pidasaaristosiistina.fi[...]english , l’association de sauvegarde de notre archipel mon convaincu de tout simplement faire une croix sur les produits toxiques et j’ai repeint ma coque avec une peinture antifouling à 0 gramme de produits toxiques.
Le système ultrasonique ne maintiendra pas ma coque entièrement propre, comme ne le fera pas non plus une peinture habituelle, mais il devrait empêcher la végétation à s'accrocher à la coque afin de le rendre facile à nettoyer à tout instant. Je pense que mon installation LI me permettra de faire face à la croissance de consommation de 18 Ah par jour associée à l’utilisation du système ultrasonique.
L’antifouling est une question fort complexe du fait que les conditions de salinité et de température varient énormément de pays en pays et même d’année en année. Dans notre cas en Finlande la salinité et très basse tout comme la température de l’eau et la période active de croissance de la végétation pendant laquelle le système ultrasons doit être maintenu en opération est assez courte.
J’ai promis de faire un rapport sur les résultats de y compris la partie électrique et la partie antifouling l’automne prochain. La fameuse citation « pourvu que ça dure » et de mise au sujet de ma liberté retrouvée, mais nous verrons bien à l’automne…

PHOTOS La mise à l'eau à produits toxiques et l'installation dans le coffre du GF

25 mai 2018
1

J'ai installé cette automne un système ultrasonic avec 3 sondes.
Le système est à peine audible et la conso électrique est négligeable (dans mon cas)
Concernant l'efficacité, j'ai sorti le bateau en carénage fin avril. Avec 6 mois de recul, je n'avais aucune concession, simplement un duvet d'algues à la ligne de flottaison. Par contre mon propulseur qui est très éloigné des sondes, était pollué. J'ai rajouté une 4eme sonde sur le propulseur. Je pense raisonnablement pouvoir caréner une année sur 2. Dans mon cas j'ai un retour sur investissement dès la seconde année.

25 mai 201816 juin 2020
0

merci ocean bear pour ce nouveau retour d'expérience très encourageant, donc idéalement 4 sondes en tout, c'est pour le 15m de ton profil?

Vu que j'ai déjà 2 systèmes opérationnels, sur mon 9 m ça devrai suffire je suppose, mais bon je pourrai pas tester avant mise à l'eau en octobre :p

26 mai 2018
0

Le Jaycar est vendu en UK (adresse plusieurs fois citée ci dessus) en forlule montée, juste connecter le + et le -, et coller les trasducteurs Je l'avais réglé environ 300 euros , rendu chez moi en France, voici environ 5 ans.

Fonctionne 6 mois par an a l'eau sans souci, avec un petit poncage leger au 180 et 1 couche de trilux à la remise a l'eau.
Les tranducteurs sont étanches, donc pas de problème d'étancheité, en cas d'un peu d'eau d'eau dans les fonds - petit problème frequent sur les bateaux alus-
F

26 mai 2018
0

@ Pacolarahm et autres ayant déjà acheté Jaycar.
La colle pour coller les transducteurs à la coque est-elle comprise dans le lot? ou quelle est sa référence?
Merci

27 mai 2018
0

Mon expérience sur ces systèmes est désastreuse. J'ai prouvé après 3 années d'expérimentation qu'un système Harsonic n'as absolument aucun effet. Expérience sur un voilier en aluminium de 12m de long (amerX). J'ai fait plusieurs expériences en parallèle pour valider les protocoles. Même saison, même parcours avec plusieurs zones sous la coques, avec des peintures différentes, avec et sans sonde ultrason, etc ... Je précise que l'objectif est de ne pas avoir de peinture avec des biocide. Je lis ici avec étonnement que certain sont content de leur système à ultrason, mais utilise un antifouling type trilux !!! Quel est l’intérêt ? écologique, économique, consommation électrique, ... Si certain on démontrer le contraire, avec d'autre produit d'autre marque, je suis preneur. Pour moi maintenant la solution n'est pas là, mais avec d'autres technologies ....

27 mai 2018
0

Bonjour epnaval, merci de ton retour d'expérience
Combien de transucteurs pour ton 12m?
Tu sembles donc avoir prouvé que ton installation de ton système harsonic ne marche pas sur ton voilier
Tu peux donc dire que ton expérience sur TON système est désastreuse, mais ne dis pas que ton expérience sur CES systèmes est désastreuse, car à moins que tu les ai tous testé, rien ne dit que d'autres systèmes sont plus efficaces, voire que le même système dans d'autres conditions serai meilleur...
dans la mesure ou certains sont satisfaits et d'autres non, personnellement j'aurai tendance à croire que ça peut marcher, mais que ça dépend de certains paramètres qui peuvent rendre le système inopérant, et qui restent à identifier. Problème de fréquences de résonnance qui peuvent être assez différents suivant les types de coques et emplacements?

27 mai 2018
2

Effectivement, mon experience sur ces systemes ce sont limite a un fourniseur, et je precise que j’ai acheter totalement le materiel. C’est pourquoi j’en parle tres librement. Par contre j’ai chercher a faire d’autre experience, avec d’autre materiel, suite a cet echec. Mais je ne pouvais pas payer tout les systemes existants, surtout avec un a priori defavorable ... mais j’ai quand meme essaye. Aucun autre fabricant n’a voulu traiter avec moi et se preter au jeu de l’experimentation. Pourquoi ? Mais je suis ouvert et c’est pourquoi je me renseigne, et participe a ce forum. Donc si certain on une vrai experience positive je suis preneur. De fait il est possible que le choix des frequences et des protocoles d’emission soit plus ou moins efficace. Mais ces elements restent confidentiels ... ce qui est a la fois compréhensible et a la fois non acceptable. Une bonne protection par brevet pourrait proteger un fournisseur serieux et scientifique....

27 mai 2018
0

Bonjour EPNaval. A quelles autres technologies fais tu allusion SVP? Fredo.

28 mai 2018
0

De l’ensemble de mes essais, l’utilisation du silicone semble etre de loin la méthode la plus efficace et ecologique de lutter contre le fouling ....

28 mai 2018
0

Effectivement. Mais en fonction du bateau, cela peut rester possible. amerX à un fond plat, avec deux mini quilles (fer plat de 4 cm de haut par 2 de large) ce qui protège la carène lors d'échouage, qui reste donc possible. Mais plus risqué, je le concède ... toujours les compromis !!

28 mai 2018
0

Mais le silicone ne semble pas supporter l'échouage... Dommage !

03 juin 2018
0

Pour moi, le silicone fût un vrai fiasco ! Au bout de 3 mois, on aurait même dit que j'avais mis de l'engrais ! Et quelle histoire pour virer cette m... pour repasser sur un systeme classique.

28 mai 2018
1

J'ai une expérience positive.
Sur mon Grand Banks 52 j'ai 4 sondes installées système ULTRA SONIC et j'ai noté une amélioration notable. Si j'ai acheté acheté ce système, c'est par retour d'expérience de plusieurs amis, notamment un Grand Banks 42 basé à St Raphael, équipé depuis 10 ans, qui carène désormais une année sur 2. Cette année il avait une sonde en panne, le contraste était flagrant, la partie non protégée était clairement identifiable par la quantité de concrétions déposées.
Certains constructeurs de bateaux (Notamment Fleming) installe le système d'origine en série.

28 mai 2018
0

C'est très intéressant. Mais si je comprend bien, cela reste un système complémentaire à un biocide. Et les ultra sons ne font que prolonger la duré d'efficacité de l'antifouling, non ? Mon but est de pouvoir offrir un bateau que l'on puisse nettoyer (frotter et même passer au nettoyeur haute pression dans le cas d'amerX) même sur les plages, ou les endroits idylliques .... et donc je cherche la suppression TOTAL des biocides, les algues et coquillages eux ne sont pas toxique ... et nous y arriveront un jour.
Vous avez des photos de cette partie de bateau non protégé car trop loin d'une sonde ? Ce test est important. Il montrerai également que la puissance d’émission est un facteur important, comme l'énergie utilisé à empêcher le fouling. Malheureusement il y a peu de communication sur ce sujet.
Je n'ai jamais pu démontrer une tel chose ... même en utilisant qu'une sonde sur les deux de mon système Harsonic
En tout cas merci pour ce témoignage ...

28 mai 2018
0

Très intéressant , mais sur un coque en CP , cela fonctionne ? Car dans ce fil on parle surtout de bateau en aluminium et ou métallique ?

28 mai 2018
0

Le principe de base est de transmettre des ultrasons par la coque. Comme la transmission dépend directement des caractéristiques mécaniques de matériaux, des échantillonnages et de la structure du bateau, on ne peut pas généraliser.
Ça devrait bien marcher sur une coque en CP.

29 mai 2018
0

non je viens de lire la doc du fabricant , il dit au contraire que le bois transmet mal les ultrasons , c'est donc le seul matériaux déconseillé , Tous les autres , métalliques et fibre de verre c'est ok , mais pas le bois

29 mai 2018
0

l'utiliser sur une coque non adaptée comme le bois, sandwich, plastique très épais...explique peut être en partie pourquoi certains sont déçus de ce système ;)

29 mai 2018
0

J'ai été sur le site d'un des fabricants , il déconseille son produit pour les coques en bois , qui absorbent les ultrasons sans les transmettre , donc le cp est exclu

29 mai 2018
0

Bonjour,

y a-t' il des précisions concernant les constructions en bois, parce qu' entre un bois classique, un "bois moulé", un CP et un Streap-Plancking, çà doit être bien différent côté transmission des ultrasons.

Gorlann

29 mai 2018
0

sur le site ils disent que le bois transmet mal les ultrasons et comme les sondes sont à l'intérieur , cela ne fonctionnera pas , Donc bien que le CP ne soit pas une construction bois au sens stricte du terme , à mon avis il va absorber les ultrasons . Le streap-planckings , aucune idée , car il y a aussi une stratification intérieure extérieure qui elle devrait bien transmettre les sons ? Et on peut aussi se poser la question pour les sandwichs , puisque la aussi l’âme intérieur style nids d'abeilles risque d'absorber les sons . D'un autre coté , on fait des instruments de musique en bois ( guitare ) car la caisse amplifie bien les sons et les renvoie Sur mon bateau j’entends parfaitement le moindre bruit ,comme les petits chocs sur le pont d'une poulie ..... bien mieux que sur un voilier polyester . Donc tout cela me laisse dubitatif , mais à ce prix j'ai pas envie de tester !!! D'autant plus que quand un fabricant dit que cela fonctionnera pas , on peut généralement le croire ,

29 mai 2018
0

Je pense que la restriction s'applique aux constructions classiques avec planches de bordé, qui ne vont pas transmettre les vibrations d'une planche à l'autre.

30 mai 2018
0

Cette technologie utilise des fréquences élevées ... Ces fréquences sont très rapidement absorbées. Donc, en mettre sur une surface (interne) qui ne soit pas directement en contact avec l'exterieur, et qui ne soit pas particulièrement rigide, c'est prendre un gros risque d'être déçu.
Donc, bois, cp, sandwich...
 
En disant cela, je me demande aussi ce qu'il en serait pour des sondes posées sur des bordés en aciers (ou en composites rigides), mais au contact d'un élément qui pourrait absorber sur la face interne ... Je pense qu'il y a un risque que cela atténue les vibrations de l'intérieur.

30 mai 2018
0

Tu veux dire qu'il vaut peut-être mieux coller l'appareil au milieu d'une tôle plutôt que trop près d'un couple, d'une varangue ou d'une lisse soudée au bordé ?

30 mai 2018
0

C'est pour moi une vrai bonne question pour l'efficacité. Au centre de la peau de tambour, ou sur un raidisseur ??? Malheureusement je n'ai jamais eu la réponse d'un constructeur. Je pense que le problème est trop spécifique à chaque coque. Mon expérience (désastreuse à mon avis !) est au centre de la peau de tambour, en alu je le rappelle. Dans tout les cas la propagation sonore est bonne car on entends très bien les sondes, surtout en plongé sous l'eau. Il faut aussi noter que le son perçu est différent si l'on met une sonde ou deux en action en même temps ... ce qui montre que même à 6 mètres l'une de l'autre les effets se sommes. Donc l'action d'une sonde dans mon cas est bien d'au moins 4 mètres ... sauf que les résultats ne sont pas là et que le foulling est aussi important prés de la sonde, que plus loin !!!

30 mai 2018
0

Une colle bi composante type Araldite, m'avait été fournie avec le Jaycar. On la trouve dans tous les magasins de materiel aux USA , donc, je suppose banale.

J'ai du recoller la sonde AR , dans la gatte moteur, au bout de 4 ans/

Les utilisateurs satisfaits, dont moi, sur bateau alu, au moins, paraissent tous utiliser le couple ultrasons/ antifouling.
Les bateaux alu pour info n'admettent que certains antifoulings dont le trilux, et ont donc un problème d'efficacité de ces produits seuls.

30 mai 201830 mai 2018
0

Oui, eh bien moi aussi je met du Trilux (International) ou du Corsaire (Boero) et j'en suis pour l'instant satisfait..... bien que n'ayant PAS de système a ultra-sons !

30 mai 2018
0

tu veux dire que cet article déjà cité est aussi peu scientifique que l'homéopathie? www.ijetmr.com[...]_33.pdf

ou alors les algues subissent l'effet placebo ;)

31 mai 2018
0

Bon article. L’ultra Sonic marche si on y croit mais surtout si les algues et autres bestioles y croient aussi... et à très faibles doses.

30 mai 201816 juin 2020
2

"Sans l'homéopathie je ne serais plus la."

rfx.free.fr[...]eo1.htm

30 mai 2018
0

C'est juste que quand cette caricature était parue, je l'ai trouvé "très juste"...

En peut de mots : quand on est dans le domaine de l'autoprescription, on est forcément biaisé sur le résultat.

Quant à "cet article", j'ai juste lu en diagonale. Mais sincèrement, l'on pourrait parodier le même style d'étude (sponsorisé) sur l'hémopathie :
* Je mets un peu de poison a un bout de la piscine : j'en retrouve un peu de l'autre coté => ergo "diffusion".
* Je teste une bonne dose de poison dans un petit bocal : je tue dans le petit bocal => ergo "principe actif".
Je juxtapose les deux et laisse les gents imaginer que cela peut fonctionner en combinaison.

Le pire est que sans doute il est possible d'obtenir des effets intéressants avec des ultrasons. Si l'on me parle d'un navire marchant avec une coque métallique, avec un revêtement au silicone et souvent en mouvement ; l'ajout de transducteurs peut sans doute compléter la panoplie et être testé qualitativement dans son effet.

Mais pour une coque ou l'on combine peu de transducteurs de faibles puissances ET une peinture avec biocide ; je ne saurais dire là quelles hypothèses suivantes est valide :
* L'action mécanique des (faibles) "ultrasons" sur la faune est significative.
* Les vibrations de la coque accélèrent la diffusion des biocides de la peinture. :acheval:

30 mai 2018
0

Comme quoi, le trilux est efficace, et les systèmes à ultrasons peut être moins !!!

30 mai 2018
0

idem pour moi : trilux efficace.

31 mai 2018
3

Un rhume non soigné dure 15 jours et deux semaines si soigné.

18 oct. 2020
0

ah! on gagne donc un jour ! ;-))

01 juin 201801 juin 2018
0

EPNaval a dit : "Dans tout les cas la propagation sonore est bonne car on entends très bien les sondes, surtout en plongé sous l'eau. Il faut aussi noter que le son perçu est différent si l'on met une sonde ou deux en action en même temps ... ce qui montre que même à 6 mètres l'une de l'autre les effets se sommes."
Tu arrives a entendre les ultra-sons ? J'ai cru comprendre que ces systèmes emettaient dans une bande de 20KHz à ~50Khz .

03 juin 2018
0

Les transducteurs sont contrôlés par un seul boîtier pour qu'ils aillent la même frequence.

03 juin 2018
0

Bon idée et expérience très intéressante ... j’espère et je pense que tu pourras faire un excellent transmetteur et mettre toute ta coque en raisonnance :) Mais il y a un autre facteur qui me semble très important : c'est la biologie. Qu'est ce qui est efficace contre le foulling. Si on en croit les fournisseurs (mais doit on les croient ?) le choix des fréquences, les cycle de répétions, etc ... sont très important et pourrait faire un système efficace ou non ??? C'est ce qui me pose problème, car je pense que j'ai expérimenter un système totalement inefficace, mais sans savoir pourquoi. J’aurai aimé que l'on se penche sur ce principe et ce système avec plus de clarté et de sens physique ET biologique .... En tout cas, ce forum avance dans ce sens. Bravo à tous de cumuler vos savoir !!

03 juin 2018
0

Il y a plusieurs générateurs par boîtier avec des signaux synchronisés (donc pas en parallèle).

03 juin 2018
1

@ sailabout: tu veux dire que plusieurs transducteurs sont alimentés en parallèle par le même générateur? ou il y a plusieurs générateurs par boitier avec des signaux synchronisés?
de quel système/marque tu parles?

quand j'aurai vérifié que mon bricolage à 2 transducteurs marche sur mon canot, j'envisage un système à 3 transducteurs synchronisés pour optimiser les fréquences et les phases (le tout contrôlé par raspberry): en mode réglage, 2 émettent et le 3é est récepteur (pas de raison que ça marche pas un transducteur c'est juste un gros piezzo!). ça devrai me permettre de maximiser l'amplitude en fonction de la fréquence (commune mais variable), et de la phase, à ajuster pour que ça résonne avec le tranducteur recepteur quand il sera à son tour émetteur
en alternant le role du recepteur et en itérant le procédé, je devrai pouvoir trouver les différents réglages adaptés aux résonnances de chaque partie de la coque. Et après ce mode réglage pour le fonctionnement normal, je ferai varier les fréquences et phases uniquement autour de ces réglages optimisés
bon ça c'est la théorie :p

01 juin 2018
1

avec 2 sondes, c'est plus probablement les battements qui se produisent quand 2 vibrations de fréquences légèrement différentes interfèrent:
par exemple avec 39 et 41khz (non audible typique de ces appareils), on a un battement à 40-39=2khz, qui tombe dans l'audible

02 juin 201802 juin 2018
2

Avec des émissions ultrasonores (donc hors spectre audible), ce qui peut éventuellement être perçu provient de l'enveloppe des signaux émis. C'est le phénomène d'auto-démodulation non linéaire : si l'émission est suffisamment puissante, un rayonnement correspondant à ces enveloppes se construit effectivement DANS l'eau, et donc être entendu. Typiquement, si vous émettez avec suffisamment de puissance un train d'onde à 100 kHz (absolument inaudible) d'une duré de 1 ms, le tick que vous entendez provient de cette enveloppe qui "s'émancipe" en créant son propre rayonnement (de fréquence centrale = 1/1ms =1 kHz).
Il peut s'agir aussi plus prosaïquement d'un phénomène de non linéarité dans la chaîne de transmission (c'est alors un défaut du système), et ces signaux BF (toujours associés à l'enveloppe) sont alors directement émis par la sonde.
@samdam : La génération d'un rayonnement BF à partir d'émissions HF voisines superposées est effectivement une technique utilisée dans les émetteurs dits paramétriques (très pratique pour sonder les sédiments par exemple). Mais il s'agit bien alors d'un phénomène de transfert d'énergie par non linéarité de la propagation dans l'eau. En revanche dans la situation présente, il est peu probable que les battements des émissions de sondes distantes soient perceptibles : il faudrait que la géométrie de l'ensemble soit telle que ces rayonnements puissent interagir efficacement, et avec suffisamment d'énergie, pour générer effectivement un rayonnement à la fréquence différence. Le battement seul n'a pas d'existence physique, et n'est pas perceptible tant qu'un rayonnement BF n'a pas été généré par ce phénomène de propagation non linéaire.
Pour en revenir à nos moutons, deux sondes émettrices avec chacune leurs propres trains d'émission versus une seule sonde => modifications des cycles de ticks perçus. Mais ce ne sont que des hypothèses : il faudrait connaître les caractéristiques exactes d'émission pour en dire plus.

03 juin 201803 juin 2018
0

"Le battement seul n'a pas d'existence physique" ?????

EDIT: ah oui j'ai fini par comprendre :p
merci de m'avoir fait comprendre un truc ;)
(je pensais naivement que les zero de pressions dus à l'enveloppe à la fréquence de battement induisaient forcement un son bien physique...sauf que même au "maximum" entre 2 zero, la moyenne de l'oscillation est presque nulle donc effectivement probablement pas audible dans ce cas)

EDIT bis: remarque je n'ai qu'une vague intuition des non-linéarités dont tu parle, mais je ne serait pas surpris qu'elle soient du même ordre que l'amplitude du "maximum" résiduel du battement dont je parle: presque nul...mais pas tout à fait nul!...même si nul en moyenne! :p)

PS: n'hésite pas à répondre en mp: ça risque de devenir trop hs, et moi je maîtrise pas assez ces phénomènes pour étaler ma science ;)

03 juin 2018
1

Si tu fais l'analyse spectrale de deux notes pures HF1 et HF2 superposées, il n'y a que ces deux raies : aucune raie à HF2-HF1 - cette note à la fréquence différence n'existe pas. Dans l'audible, c'est ton cerveau qui interprète le battement. Maintenant, si HF1 et HF2 ne sont pas dans l'audible, ton cerveau n'a rien à interpréter, puisqu'il ne perçoit ni HF1, ni HF2, et que HF2-HF1 n'existe pas. Maintenant, si les deux rayonnements HF1 et HF2 cheminent ensemble (rayonnements parallèles et superposés), avec suffisamment de patate, alors se créer dans l'eau une onde à la fréquence différence qui existe belle et bien. C'est un phénomène non linéaire. La meilleure façon de comprendre la génération non linéaire est de considérer une simple raie. Imagine une onde parfaitement sinusoïdale qui se propage. Si la propa est linéaire, cette onde reste sinusoïdale (en s'atténuant), et c'est toujours la même raie qui est là. Si maintenant la propagation est non linéaire, cette onde se transforme en dent de scie (elle déferle, le noeud de l'affaire, c'est que les zones où la pression est plus grande se propagent plus vite que celles où la pression est plus basse == propa non linéaire) : l'analyse spectrale correspondante fait apparaître une somme d'harmonique qui ont pris naissance (elles ont pris véritablement existence). Avec 2 HF, c'est pareil, mais ce sont toutes les combinaisons linéaires des deux HF initiales qui prennent naissance, dont la fréquence différence (mais aussi la somme, et bien d'autres...)

03 juin 2018
0

Je suis d'accords avec l'ensemble de tes explications, mais cela reste très théorique. Sous la coques les non linéarités et autres interactions croisés sont plus que multiple. Les matériaux sont aussi différents, colle, aluminium, peintures, etc et dans des dimensions pas trop éloigné de la longueur d'onde ... Bref, savoir ce qui se passe en dessous ne me semble pas très évident par la théorie. J'aimerai bien que quelqu'un expérimente un peu plus la pratique. Faire des mesures de rayonnement sous et sur la coque devrait être possible !! Je ne suis pas de la partie, mais tu semble très bien renseigné sur le sujet, mais je ne connais pas les moyens qui serai nécessaire à ces mesures (instruments de mesures adaptés) ... pour moi seul le domaine de la prospection sous marine est avancé dans ce domaine ... mais avec des échelles est des objectifs tellement différent que je ne pense pas qu'ils soient réutilisable !! Le domaine militaire des sous marins est plus proche, mais trop classifié (secret) pour pouvoir être discuté et partagé !!

03 juin 2018
0

ok merci j'y entend plus clair :p
PS: messages croisés, faut dire j'ai bien modifié le mien après avoir répondu un peu rapidement ;)

03 juin 2018
0

Joli cours technique ! :pouce:
Mais pour les néophytes pas facile de tout comprendre, cela dit "Chapeau messieurs" !
J'ai hâte de découvrir vos résultats. Je viens de réaliser l'antifouling sur mon bateau mais en dehors de la corvée que cela represente, lorsque l'on peut se passer de la chimie, je préfère les solutions les moins polluantes :-)

31 déc. 2018
0

et celui ci pour le port quelqu’un la essayé , vidéo truqué ?

www.keelcrab.com[...]racrab/

31 déc. 2018
0

5000£ quand même

01 jan. 2019
0

ha j'ai pas vu le tarif !!

25 jan. 2019
0

Petit up après presque 4 mois de fonctionnement de mon systéme bricolé , après mise à l'eau début octobre, et une transat, ~3/4 du temps au mouillage, dont surtout les 15 derniers jours en Martinique où j'ai constaté que la coque s'est assez vite salie (normal en eau chaude). Je viens de nettoyer un peu (juste en frottant à la main pour préserver l'antifouling )
La couverture du film biologique et quelques anatifes, n'est pas homogène, mais je n'ai pas noté de différence flagrante entre la zone autour du transducer et le reste, je pense que c'est surtout du à l'exposition lumineuse pas symétrique lors des derniers mouillages.
Par contre j'ai pu comparer avec un autre voilier alu peint au trilux33 comme moi, et ma coque était globalement beaucoup plus propre, mais difficile de savoir si c'est pas plutôt une mauvaise application sur l'autre voilier, d'autant plus qu'il serait étonnant que le système soit éfficace sur toute ma coque.
Bref un peu tôt pour conclure mais pour l'instant peut être un petit mieux, pas de miracle :( je laisse en fonctionnement pour confirmer plus tard.

05 mar. 2019
0

Re-petit up pour savoir s'il y a de nouveaux retours depuis ces intéressantes discussions? Quelqu'un s'est-il laissé tenter par le Seatranquil?

05 mar. 2019
0

de mon côté toujours rien de concluant avec mon modèle bricolé (même éléctronique que jaycar ).
J'ai une petite pellicule de fouling qui s'enlève facilement juste en passant la main, mais comme c'est la première fois que je navigue au antilles je ne sais pas si ce serait vraiment pire sans. Dans le doute je le laisse allumé chaque fois que je suis au mouillage.

05 mar. 2019
0

Une question stupide qui me vient à l'idée, y a t'il aucune conséquence sur l'usure des anodes

05 mar. 2019
0

Je vous invite à lire ce qu'en pense Christian Couderc ( voile et électronique )
ces systèmes ressemblent à une grosse bidonnerie
d'ailleurs ceux qui trouvent que ça semble fonctionner mettent quand même de l'antifouling

05 mar. 2019
0

Bonjour en ce qui me concerne je nai pas besoin de consulter Mr couderc .J ai installe le produit Jaycar en 2012 J en suis tres satisfait a savoir en 2018 mise a l eau en avril ,en Mai je constate une vegetation inhabituelle et qui tien bien Je recherche la panne et me rends compte que la sonde collee a l epoxiy n est plus en adherence sur le fonds de la coque .Je repare et deux semaines environs apres le reste de la vegetation s enleve en passant simplement la main sur la coque .Sans cet equipement il aurait fallu gratter .Pour Samdam le fait de n avoir qu a passer la main surl a coque prouve l efficacite de ce materiel

05 mar. 2019
1

@drouh: je ne pense pas. Il n'y a pas de rapport entre la corrosion électrolytique et les ultrasons. Il pourrait y avoir un effet si une fuite électrique se produisait mais n'affecterait (je pense) que les coques en métal.

@winch: l'opinion de M. Couderc a été traitée un peu plus haut sur ce fil.

Mais j'aimerais bien voir plus de retour sur le système dont Blacksails parlait, et qui semble le plus avancé d'un point de vue technique. Ce qui ne signifie pas qu'il soit plus efficace, mais j'aimerais savoir si leur recherche porte ses fruits.

05 mar. 201905 mar. 2019
0

edit: doublon involontaire

05 mar. 201905 mar. 2019
0

edit: triplon involontaire

05 mar. 2019
0

@chakela: et entre 2012 et 2018?

07 mar. 201916 juin 2020
0

Voiles et voiliers du mois dernier essaie plusieurs antifouling sur 3ans dans plusieurs régions

18 oct. 2020
0

Satisfait de mon jaycar ultrasonic antifouling, que v&v n'a pas testé, je leur avait signalé... Mais peu intéressés. Sur, cette marque ne paye pour de la pub chez eux !!!

08 mar. 2019
0

Yop, ayant un bateau sans réel antifouling (matrice dure sans cuivre), je finirais sans doute par tester cette solution, surtout que le kit jaycar ne semble pas bien cher, pour une fois...

08 mar. 2019
0

Merci pour tous ces échanges.
Savez vous où je peux acheter seatranquil pour un achat paypal.
Merci

08 mar. 2019
0

Je commence a douté de l efficacité des ultrasons , l'article dans le magazine !!

06 juin 2019
0

tout dépend de la musique diffusée sous la coque ,si c'est du rap
ou du classique ,le fooling ne réagit pas de la même manière
c'est comme les vaches avec la musique c'est du lait qu'on dansé
alain

18 oct. 202018 oct. 2020
0

Bonjour,

Y a-t-il du nouveau concernant les antifouling ultrasons?
Sandam, qu'est ce que cela donne pour toi?
Je me rappelle en 2010/2011 lors de ma transat et 5 mois aux antilles,...malgré 4 couches d'antifouling triton de castellano, la coque se salissait très rapidement, donc , touts les 3 ou 4 semaines, plongée pour nettoyer en apnée.
Je suis persuadé que ton appareil (sandam) fonctionne très bien même s'il y a un Legé fouling,...
De ce fait, j'ai voulu commander le kit chez jaycar mais ils semblent en rupture de stock en uk et AU ???

18 oct. 2020
0

Histoire d'en remettre une couche,...
Que pensez vous de cet antifouling à ultrason chinois?

french.alibaba.com[...]81.html

24 jan. 2021
0

Ce système est-il compatible avec une coque Alu?

18 oct. 2020
0

Histoire d'en remettre une couche,...
Que pensez vous de cet antifouling à ultrason chinois?

french.alibaba.com[...]81.html

18 oct. 2020
1

Tout ce que je peux en dire c'est que la fréquence est fixe (28 kHz), alors que les Jaycar ou autres ont une fréquence qui varie sans cesse entre 20 et 40 kHz. C'est sûr que c'est plus simple et moins coûteux avec un transducteur résonnant à fréquence fixe.

28 mar. 2021
0

Et alimenté en 220V AC

18 oct. 2020
0

Jpie, étant donné ton problème, un antifouling à ultrason ne servira à rien.
Si vous plongez déjà toutes les 3-4 semaines pour nettoyer, on peut supposer que ce ne sont pas les coquillages qui ont eu le temps de pousser à ce point, et donc, vous nettoyez principalement des algues et la première couche de biofilm.
C'est une bonne chose, et cela évite que cela ne s'incruste d'avantage, mais un antifouling électronique ne servira à rien :
le but de l'antifouling électronique, ce n'est pas d'empêcher la pousse des algues, mais d'éviter que cela s'incruste. Cela permet de rendre un nettoyage tous les 6mois/2ans plus facile.
Par contre, sur un nettoyage toutes les 4semaines, sauf à vivre dans un parc à huitres, cela ne sert probablement à rien, et vous reviendriez dessus en disant que c'est une connerie qui ne sert à rien. (ca sert à quelque chose, mais pas à ca)

Pour faciliter un nettoyage à se point régulier, peut-être faut-il voir du coté des surfaces lisses (films, et autre)

Maintenant, si vous aller de toute manière cesser de plonger toutes les 4 semaines, alors, oui, vous pouvez installer un antifouling électronique, et le nettoyage au bout d'un an ne sera pas trop difficile, par contre, soyez certain que le dessous de votre coque ressemblera à un herbier, avec ou sans cet appareil.

24 jan. 2021
0

En ce qui me concerne, le bateau a été sorti de l'eau en octobre 2020 après deux ans passés en mer du Nord et Baltique avec un hivernage en eau douce dans la région de Kiel . Je suis très content de Jaycar. J'ai très peu de travail à réaliser pour la prochaine saison (moins d'une heure de ponçage autour de la ligne de flotaison) contre 5 à 6 heures habituellement nécessaires à poncer après seulement une année passée en eau de mer, coque nickel après ces deux années avec ce système Jaycar . Beaucoup de connaissances voulaient acheter un kit Jaycar, mais la personne qui les fabriquait en Australie vien d'arrêter sa fabrication automne 2020 .

25 jan. 2021
0

slt
, j'ai acheté mon premier Tri en mer du nord le bateau était la depuis 6 mois pratiquement sans sortie ,il était un peu sale mais sans plus(antifouling érodable) donc juste un bon cou d'éponge ça suffit, je suis partie en Espagne avec en été au bout d'une semaine ça poussais !! donc les eaux froide au nord ne sont pas très révélateur

25 jan. 2021
0

Oui, tout-à-fait!
Avec ma carène brute d'alu, en navigation dans les Îles Britanniques, il faut environ deux mois pour que le manque de glisse devienne gênant.
De plus, l'hivernage en eau douce zigouille les bebettes et plantes marines et le retour en eau salée fait pareil avec la faune et flore d'eau douce.

l'été dernier, je suis descendu en Galice et Portugal, et le manque de glisse se faisait sentir des 15 j après le carénage.

Gorlann

25 mar. 2021
0

L'anti-fouling électronique n'est absolument pas une chimère, mais il y a de grandes disparités de résultats selon les marques (essentiellement) et la qualité de pose (ou d'utilisation parfois).
Je distribue Harsonic. Je vends aux grands chantiers français tels que Océa, Piriou, Couach, ainsi qu'à des armateurs tout ce qu'il y a de plus sérieux et exigeant.
L'Astrolabe qui fait les liaisons australes en est équipé par exemple.
De nombreux bateaux de douanes et de surveillance sont équipés dans plusieurs pays.
La SNSM équipe tous ses bateaux.

Par ailleurs nous apprenons que les peintures anti-fouling participent significativement à la dissémination des micro plastiques, et ça non plus ce n'est pas une chimère. Sans parler de leur efficacité très relative...

Harsonic promet moins de pollution, moins de carénages, moins de consommation de carburant, moins de maintenance, plus de vitesse...
Contactez moi en MP pour vos projets.
AQUALAST est distributeur/prescripteur Harsonic.

25 mar. 202125 mar. 2021
2

J'aime bien cette intervention :D

Je me propose un petit parallèle humoristique, sous forme d'un petit dialogue :

– Il faut bien noter que les polynômes à coefficients complexes forment un anneau commutatif unitaire et intègre équipé d'une division euclidienne. Une démarche de nature arithmétique est ainsi possible. Il existe un équivalent de la notion de nombre premier, celle de polynôme irréductible (c'est-à-dire non constant et divisible uniquement par lui-même et par 1, à la multiplication par un nombre complexe près) et unitaire (c'est-à-dire de coefficient du terme de plus haut degré égal à 1).

– Oui, bien sûr, mais la démonstration est ici largement simplifiée par le fait que dans l'anneau des polynômes à coefficients complexes, tout élément inversible (c'est-à-dire tout polynôme constant non nul) admet une racine n-ième.

– Bonjour, alors moi, je représente la société "opérateurs", qui distribuons notre produit "addition", et je voulais vous confirmer que 2+2, ca faisait au moins 4, voir plus. Ya des gens, ils font des trucs super polluant, là, comme le minage de bitcoin. Mais l'addition, c'est pas du tout pareil. Alors utilisez l'addition, c'est vachement bien !


Bon, je rigole, mais vous êtes le bienvenu sur ce fil ! Mais autant apporter un peu de concret !
Par exemple, quelle est la consommation constatée du système harsonic appliqué à un monocoque de 13m, ou avez vous remarqué un effet similaire à la fois sur les végétaux qui poussent, et sur les concretions calcaires qui leur permettent de s'accrocher à la coque ?
Bref, du concret que diable !

27 mar. 2021
0

Bonjour,

Pourriez vous SVP me contatcter en MP pour une etude/cotation pour notre catamaran? Merci et tres bonne journee. Fredo.

27 mar. 2021
0

Bonjour,

Pourriez vous SVP me contatcter en MP pour une etude/cotation pour notre catamaran? Merci et tres bonne journee. Fredo.

27 mar. 2021
0

Bonjour,

Pourriez vous SVP me contatcter en MP pour une etude/cotation pour notre catamaran? Merci et tres bonne journee. Fredo.

27 mar. 2021
0

Bonjour,

Pourriez vous SVP me contatcter en MP pour une etude/cotation pour notre catamaran? Merci et tres bonne journee. Fredo.

27 mar. 2021
0

Bonjour,

Pourriez vous SVP me contatcter en MP pour une etude/cotation pour notre catamaran? Merci et tres bonne journee. Fredo.

25 mar. 2021
1

en effet du concret . Et si on veut comparer , il faut comparer des choses semblables . Mon expérience , deux années en école de voile sur un selection 37 , voilier rapide , Antilles corses , donc deux transats par an , 30000 milles en 2 ans . Un tour du monde en 6 ans , croisière classique de vagabond des mers . Navs d été en med , en mer du nord ....voilier peu rapide .
Le sélection , même aux Antilles se salissais peu car il naviguais beaucoup, mouillages courts , et une matrice erodable étais hyper efficace . Mes séjours en Patagonie , ou mer du nord .montre que dans ces eaux froides , et surtout si le bateau navigue , l antifouling n est pas un problème , tout fonctionne Si en plus tu passes de temps en temps en rivière , ou simplement des fjords ou il y a moins de salinité a cause des glaciers , le bateaux se salira pas . Puis les bateaux rapides naviguant beaucoup se salissent moins , et les erodables ou semi erodables sont super efficaces sur eux . La vitesse,la localisation de navigation , le changement régulier de zone de navigation et la fréquence d utilisations sont primordiaux .Et ajoutons la zone de mouillage .
Ne pas oublier le paramètre économique et technique , caréner l astrolabe est nettement plus technique et onéreux que caréner nos voiliers , donc on ne jugera pas l antifouling sur le même critère , et puis ces bateaux naviguent a des vitesses inconnues de nous autres traînes savates

Donc dire que l astrolable est équipé de tel matériel, pour naviguer dans les terres australes et que donc il sera efficace pour nos voiliers est un non sens , ou une affirmation gratuite qui ne présage en rien du résultat , négatif ou positif sur nos voiliers . Idem pour les bateaux de la snsm , et autres pros , armées , cargo.... leurs bateaux naviguent tellement plus que la moyenne de nos voiliers que la comparaison est peu judicieuse .Le problème est qu un bateau de voyage , même en faisant le tour du monde navigue peu par an , passe un temps fou au mouillage et dans des zones souvent chaudes et sales ... Donc seul un essais grandeur nature prouverai quelque chose .
JE PROPOSE DONC A HARSONIC D ÉQUIPER GRATUITEMENT mon voilier de son produit et de profiter de mes navigations pour faire un ban d essais , sur plusieurs années . Ils auront toute ma collaboration et je m engage a varier les zones de navigation et fréquence pour faire de ce test un must

25 mar. 2021
1

Je suis allé sur le site Harsonic: pas de prix, pas de moyen d'acheter, pas de document de support, pas d'information technique. Que du marketing bullshit. Ca ne donne pas confiance.

25 mar. 2021
0

J'ai réalisé ces essais il y a plusieurs années maintenant, et en payant cher mon matériel!! Résultat efficacité nulle et démontrée, sur deux campagnes d'essais (deux ans) et avec différentes peintures sur un coque peinte en "patchwork" pour l'expérience. Avec une ou deux sondes pour valider les zones, les effets de la structure ... CA NE MARCHE PAS.
Quand à la référence SNSM, elle est fausse: il ont effectivement essayé le système sur deux bateaux, avant de l'abandonner également.
C'est dommage, le principe me plaît beaucoup, écologiquement et techniquement parlant ... mais ce matériel n'est, a mon avis, pas à conseiller ... d'autres peut être ?
Il est vrai que la réussite tiens certainement à la puissance et au formes d'ondes utilisées, mais sur ce point les constructeurs ne disent rien, ne mesurent rien, ne garantissent rien, ne vérifient rien. Les experts scientifiques avec lesquels j'ai collaboré durant cette études n'avaient aucune information non plus sur ce sujet qui pour moi reste encore du domaine du rêve !!

26 mar. 2021
-1

Hé bien je suis heureux de voir que ton rêve est ma réalité ! Mes 4 émetteurs d'ultrasons installés depuis 4 ans fonctionnent parfaitement et sont très efficaces. Je continue de penser que c'est le MEILLEUR investissement réalisé sur patago ...4 carénages économisés (manutentions, stationnement à terre et peinture= 1500 ×4 ...). Jaycar en service 24/24 365j/an...très bcp d' Amp consommés certes , mais c'est là le boulot des px solaires et eolienne. Mais SURTOUT fini la corvée du carénage, des anatifs à gratter, de la respiration des peintures toxiques....etc ...c'est un grand progrès pour les bateaux métalliques. ... je n'arrive pas à comprendre pourquoi il y a des sceptiques et surtout des détracteurs péremptoires....tant pis pour eux .et bon vents à tous, la mer est belle...

26 mar. 2021
2

je n'arrive pas à comprendre pourquoi il y a des sceptiques et surtout des détracteurs péremptoires

la raison est qu'il semble que les résultats ne soient pas, disons, très significatifs statistiquement. Tout ce qu'on a c'est quelques anecdotes (comme la tienne) contradictoires.

26 mar. 2021
0

Il n'est pas le seul, comme je l'ai écrit plus haut, je suis très content de Jaycar et je partage pleinement l'enthousiasme de nautonier, mais le système proposé sur la plateforme de Jaycar n'existe plus, il ne m'a coûté que 250 euros frais de douane compris, pour ce prix il fallait tout souder, tester .... et surtout ne pas se tromper . Pour répondre à certaines autres questions à la lecture de mon sterling, j'ai une consommation de 9 à 10 Ah semaine, un panneau solaire comble facilement cette consommation, attention le sterling lui-même consomme . Pour qu'il soit efficace, oui il faut privilégier un système multi fréquences entre 22Khz et 42 Khz si ma mémoire est bonne et enfin la pause des transponders et le remplissage de l'interface entre la membrane du transponder et la coque doit être parfaite et réalisé avec un produit adéquat .Pour moi aussi que du bonheur surtout que la composition des anti-fouling va changer beaucoup moins de biocides seront tolérés dans le futur et c'est là, outre l'épargne de grattages interminables de la coque, l'achat d'un système ultrason prend tout son sens et est amorti rapidement 1 an dans mon cas ; du moins si on le trouve à bon prix, mais cela continue d'exister pas au même prix (à bien chercher) sur le net donc . Le seul bémol que j'ai est le fait sur les deux ans que le bateau a passé en eau de mer, il est resté 6 mois dans l'eau douce d'une rivière .

26 mar. 2021
0

De quel matériau était la coque de leur bateau? En médical on utilise les ultrasons pour le nettoyage.
Ce qui m inquièterai c 'est le vieillissement de la structure au niveau des sondes, j ai quelques bacs de nettoyage en inox qui fuient par frittage/vieillissement de la matière, le dernier a 5 ans!

26 mar. 2021
0

Sur le fait que les constructeurs ne disent rien, ce n'est pas vrai :
j'ai uploadé le manuel de jaycar sur hisse et oh, et franchement, il dit absolument tout sur tout !
Ce n'est pas du tout une plaquette marketing, il donne absolument toutes les infos nécessaires pour le faire soi-même ... Ah, ben, oui, puisqu'ils vendaient justement un kit pour le faire soi-même.

26 mar. 2021
1

bonjour ,
c'est pour faire danser les crevettes et les patelles ??
alain

27 mar. 2021
0

Je suis abonné à la revue d'électronique australienne Silicon Chip où les deux versions du kit JAYCAR ont été décrites en détail dans quatre numéros. En Australie, le hobby électronique est plus développé qu'en France et JAYCAR est associé à cette revue (ou l'inverse, je ne sais pas). Il y a beaucoup d'utilisateurs de l'anti fouling qui écrivent dans le courrier des lecteurs car la rédaction et les auteurs du kit répondent toujours. Il faut dire que le courrier des lecteurs fait plusieurs pages dans cette revue. Il y a souvent des demandes de conseil, des témoignages et parfois des demandes d'aide suite à une panne. J'ai l'impression que quand il y a une panne du kit, les utilisateurs ont l'air pressé de remettre en service leur kit. Le kit de la deuxième version a toujours beaucoup de succès et il est vendu en magasin. J'ai pas vraiment vu de retour négatif mais les utilisateurs sont bien conseillés pour monter leur kit avec un maximum de chances pour que cela fonctionne ou ne pas l'acheter si cela sert à rien.

27 mar. 2021
0

Pour installer un tel kit, il faut savoir comment a été fabriqué son bateau. Dans le cas de mon superchallenger, j'ai eu plusieurs surprises en découpant la coque pour mettre le saildrive et aussi pour installer un passe-coque de speedo.
Au niveau du fond du bateau près de la quille, il y a plus de dix cm d'épaisseur avec 3 épaisseurs de stratifié dont un épais contre-moule structurel qui sert à renforcer le puit de quille plus un contre-moule intérieur. Je n'ai pas conservé la carote mais j'ai du reboucher car le capteur de speedo n'était pas assez long pour traverser la coque.
Au niveau du sail drive, voir la photo.
SI j'avais monté un anti-fouling à ultrason à ces emplacement, cela n'aurait jamais fonctionné.
j'en mettrai probablement un un jour au niveau de l'ancien puits de hors-bord que j'ai obturé et dont je connais la composition. Mais je crains que partout ailleurs, cela ne serve à rien vu la construction du bateau.
Ces épaisseurs sont une bonne chose sur ce bateau dont la quille ne fait pas loin de la moitié du poids du bateau.

27 mar. 2021
2

Bien sur que la nature de la structure compte énormément pour ce type de technique !
Mais je peux vous assurer une chose : mes expériences ont été avec un bateau en aluminium dont j'ai réalisé les plans, donc c'est en parfaite connaissance de cause que je peut dire que le matériel Harsonic ne fonctionne pas (enfin le produit de l'époque !!). Je voudrai préciser également que le jeu consiste à ne pas utiliser de peinture antifouling avec des produits nocifs, mais uniquement des peintures défavorisant l'accroche (silicone, autres ...) permettant effectivement d'être écologique. Quel intérêt de gâcher de l’énergie électrique pour continuer à polluer la mer ??? (pour ceux qui fond des essais avec une bonne couche de Trilux !!)
Par contre à lire le fil j'ose espérer que le produit JAYCAR fonctionne lui !! Le kit ne semble plus "trouvable". Par contre comme j'ai les transducteurs (je ne pense pas qu'ils soient en cause !). Je me dit que je pourrait compléter l'expérience avec des test de ce produit.
Étant électronicien de formation, je pourrais monter le kit sans problème, mais j'ai peu de temps à consacrer pour faire cela tout seul ... Si des amateurs veulent se regrouper pour cela (achat composant, cuivre, montage, programmation) je peux faire parti du groupement et apporter ma pierre, pour une nouvelle expérience !!!

27 mar. 2021
0

je me suis renseigner il y a 2 ou 3 ans , les fabricants de ces produits déconseillent pour des bateaux en CP .Donc le strip planking , et certains sandwichs , c est sûrement niet aussi Donc oui cela peut dépendre des bateaux et de leurs structures , sur les coques métalliques cela semble le plus adapte

27 mar. 2021
0

bateaux en CP et assimilés, cela ne marchera pas, deux matériaux de nature différente associés dont un dérivé du bois plus mauvais conducteur d'ultra sons . Donc coques métalliques et polyester ok ; attention cependant aux polyester avec doubles parois du moins sur certaines parties du bateau, il faut toujours aller fixer le transducteur sur le polysester "brut" de la coque même .

27 mar. 2021
0

Pour ceux qui pourraient être intéréssés, il y a un autre fil sur l', et un autre fil sur les : globalement, pas mal d'utilisateurs sont contents du système.

Sinon Eric Nordkyn a créé et .

Bonne lecture.

28 mar. 2021
0

J'ai eu un Harsonic sur mon Class 12. Pas de problèmes, cela fonctionne bien sur la partie monolithique du bateau. Comme expliqué plus haut, cela semble fonctionner nettement moins bien sur du CP ou des sandwichs. L'autre souci est qu'il y a une consommation d'électricité, Ce n'est pas un problème pour des bateaux à moteur mais pour les voiliers il faut voir...

Bref, une belle solution, pour moi efficace mais à valider selon les contraintes énergétiques...

29 mar. 2021
0

Je suis un peu étonné par le ton des commentaires avec trois catégories qui reviennent souvent : narquois, vaguement savant mais totalement creux juste pour ramener sa fraise, carrément malveillant.
Tout cela est d'abord très narcissique et ne fait pas beaucoup avancer le sujet, voire le fait carrément reculer.

Bon, c'est largement compensé heureusement par les autres, ceux qui veulent sincèrement comprendre, qui font leur propres recherches, qui pensent qu'il faut trouver des alternatives au poison des peintures biocides, et qui constatent que des gens sérieux sont déjà dans l'affaire depuis des dizaines d'années.

Pour mémoire, mon premier projet ici était de rappeler que l'anti-fouling électronique n'est pas du tout une chimère. Je réponds à cette question en expert : il y a des FAITS. Ils sont aussi largement rapportés ici même dans les forums HEO - sans aucun conflit d'intérêt, donc je laisse les utilisateurs s'exprimer (différentes marques).
Faut il que je retrouve toutes les urls de tous ces posts pour "faire dans le concret", ou aurez vous la force d'aller les trouver vous-mêmes?

Et pour le concret encore, je vous déconseille d'essayer de vendre "du vent" aux grands chantiers navals ou aux armateurs. Cela marchera peut-être une fois... Quoique parfois, le vent pourrait faire grand bien au bilan carbone du transport maritime. Mais c'est un autre sujet.

Mon second objectif est de rappeler que la solution anti-fouling traditionnel n'est plus soutenable, polluante et peu efficace. On découvre aujourd'hui la contribution des peintures sous-marines à la pollution par micro plastiques qui s'ajoute à celle des biocides déjà énorme. Ca tombe bien, il y a d'autres solutions plus économes et surtout plus écologiques, plus soutenables. Elles sont même meilleures que les anti-foulings traditionnels dans de nombreuses situations.
Encore ne faut il pas tomber dans les bras des opportunistes du lowcost. Quand les systèmes anti-fouling seront disponibles chez GIFI ou autres discounter à moins de 10€, ne vous attendez pas avoir de la qualité ou même à une quelconque efficacité. Cela ne remet pas en cause les fabricants sérieux.

Je réponds aussi à "monsieur je sais tout" qui prétend que les coques des bateaux de plaisance ne sont pas comparables aux cargos ou bateaux de service. Alors justement, l'anti-fouling électronique est universel. Il y a des ampoules pour éclairer les cargos, les mêmes en principe que celles qui éclairent les voiliers de 10m... Le mode opératoire se moque bien de la vitesse ou de l'âge du capitaine. Vous retrouverez facilement la littérature scientifique qui en parle.

Le seul impératif absolu est la réponse du matériau extérieur de coque à l'énergie sonore : elle ne doit pas être absorbée. Ce serait comme mettre une enveloppe noire sur une ampoule pour reprendre l'image ci-dessus. Les matériaux incompatibles sont ceux qui absorbent ou amortissent le son : bois, sandwich, air... Il faut transmettre l'énergie à la peau extérieure de la carène et qu'elle s'y diffuse bien. Si on sait fait cela, on a tout bon. C'est pourquoi on équipe certaines coques sandwich en créant un insert, une zone de monolithique.
En résumé, les systèmes fonctionnent très bien sur les métaux et les composites monolithiques, donc 80% au moins des carènes modernes dans la plaisance, quasi 100% dans le naval.

Pour tout ceux qui doutent encore, ce large marché de la purification de l'eau et autres fluides par les ultrasons représente des dizaines de millions d'Euros dans l'agro-industrie du Nord de l'Europe > Economie de médicament, de chimie, de maintenance, d'accident sanitaire, et écologie. Petite note technique au passage : les algues et animaux visibles ne sont que le résultat final d'un fouling initial invisible. Sans cette base microscopique, ni algues ni animaux. C'est là le secret de l'anti-fouling électronique enfin révélé...
Traitement des piscines, traitement des réservoirs d'eau ou de carburant, traitement des réseaux de fluides (eau en particulier), traitement des pompes et organes propulsifs...

Donc, avant d'avancer des théories ou de prétendre que cela ne marche pas ou que le site Internet cache probablement une escroquerie (?!), on cherche, on se renseigne, on questionne si besoin sur des cas concrets, et on évite le ridicule.

Mon objectif principal est bien sûr d'en vendre un maximum - des systèmes Harsonic. Mais je souhaite le faire dans de bonnes conditions et de plus en plus facilement, donc à des gens qui comprennent déjà ou veulent comprendre comment ça marche sans arrière pensée. Pour cela la concurrence est vraiment bienvenue et je m'entends très bien avec les autres fabricants sérieux. Car si les produits sont de bonnes qualité, on sait qu'ils donnent de bons résultats, qu'ils sont bien installés et font des clients satisfaits qui valident le principe. Et tout cela génère une culture et un marché qui s'assainit et n'a plus à se justifier d'exister.

L'anti-fouling électronique - de qualité - n'est pas une charlatanerie ou un truc qui marche juste "par chance" ou "par hasard". C'est un vrai produit sophistiqué et efficace qui a fait ses preuves. Il reste cher car ses composants sont chers, mais toutefois beaucoup moins cher qu'une petite série de carénages ou qu'un bateau qui surconsomme du carburant, et c'est tellement plus écologique.

29 mar. 2021
0

Faut il que je retrouve toutes les urls de tous ces posts pour "faire dans le concret", ou aurez vous la force d'aller les trouver vous-mêmes?

Le problème c'est que le pluriel de "Anecdote", ce n'est pas "étude rigoureuse".

Vous retrouverez facilement la littérature scientifique qui en parle.

si c'est si facile, pourquoi ne pas la citer dans ton long message?

Donc, avant d'avancer des théories ou de prétendre que cela ne marche pas ou que le site Internet cache probablement une escroquerie (?!), on cherche, on se renseigne

C'est ce que nous demandons. Rien d'autre. Le problème, c'est que contrairement à ce que tu avances, c'est difficile de trouver des informations convaincantes. Toi même, tu écris beaucoup, mais tu corrobores peu.

Même ton site, est singulièrement vide de contenu autre que pure marketing.

L'anti-fouling électronique - de qualité - n'est pas une charlatanerie

J'espère. Mais ceux qui vendent de l'homéopathie ou autre huile de serpent disent la même chose. Seules des études sérieuses peuvent le démontrer.

Cette histoire semble assez difficile à croire, et c'est pour ça qu'on a un peu de mal à y croire. Extraordinary claims require extraordinary evidence.

Personnellement, j'observe avec intérêt. Je ne me suis pas encore fait d'opinion, ni pour ni contre, mais je constate seulement le manque de données probantes.

29 mar. 202129 mar. 2021
0

... Et pour ma part, je suis déjà équipé, c'est dire si je suis dubitatif...
Par contre, je regrette ce niveau de discours pas du tout technique, et totalement marketing, qui décrédibilise au global le message ...

Je regrette aussi qu'il y ait un manque d'éclairage sur les limites connues du système ...
Vous faites remarquer que sur les chantiers pro, on peut arnaquer une fois pas deux ... Et bien figurez vous que sur un forum tel que celui-ci, c'est encore plus expéditif.
Et quand on particulier lève sa coque équipée et pourtant pleine de salade, les gens vont rire, et passer à autre chose.
Ils ne s'intéresseront plus au fait que la salade part d'un simple coup de raclette ou karsher sans avoir besoin de poncer le moins du monde, et que l'appareil a bien eu un effet, parce qu'on leur aura servi au préalable un discours de camelot pour leur dire que ca marche aussi bien que la cuve de désinfection d'un dentiste (qui utilise un procédé largement plus radical de type cavitation)

Et au final, ce discours aura été bien contre-productif.

Le précédent message, j'étais moqueur, mais de bonne volonté. Mais pas celui-ci... Après tout, en décrédibilisant ce système, vous poussez les gens à empoisonner les eaux, comme vous le faites remarquer.

Pour ceux qui veulent des élément concrets, je ré-upload la notice de JayCar :
Eux, décrivent bien le principe et les limites du système.
... Vraiment dommage qu'ils ne distribuent plus leur kit.
(pour ceux qui ne lisent pas l'anglais : en gros, ca touche essentiellement les organismes qui veulent s'incruster dans la coque, mais a un effet limité sur ce qui est vaguement collé de façon souple, donc un nettoyage simple reste nécessaire, ou une forte navigation)

Dans les autres limites, hormis la matière de la coque et l'investissement initial, je rappelle à nouveau que ces engins consomment franchement, et sont voués à tourner 24/24 365j/an. Il ne peut donc équiper que des bateaux ayant une bonne production solaire, et de fortes batteries. Je pense que 100W solaire par transducteur sont probablement légèrement insuffisants en hiver. (rappel d'autant plus important que l'alternative consistant à se brancher au quai reviendrait à vous pousser à faire brûler votre bateau et ceux des voisins)
De plus, il faut absolument que l'appareil possède un mécanisme de protection en sous-charge des batteries, qui soit réglable en fonction du voltage limite souhaité.

Maintenant, pour un bateau qui possède la production solaire et les batteries suffisantes, et qui possède une solution simple pour faire partir de la salade non incrustée, cela doit éventuellement être rentable en replacement d'un antifouling érodable.
Dans mon cas (du métagrip), je juge cela simplement indispensable (et rentable, vu que poncer du metagrip, ca coûte cher aussi, tout bien considéré)


30 mar. 2021
0

Ah ! Enfin un lien avec avec qlq'un qui a associé metagrip et ultrasons....j'ai 4 jaycar depuis 4 ans, j'en suis très satisfait, c'est super. J' ai à bord 35 kg de DOXANODE, idem métagrip. Sablage prévu en juin prochain. Questions : ce sera un sablage humide, combien de temps de séchage avant application du zinc. Quelle épaisseur de chaque couche, combien de couches as tu mise....etc etc... en résumé je veux tout savoir et je te remercie d'avance...alain

30 mar. 2021
0

Hello,
L'association avec un l'antifouling électronique n'impose pas de pose du zinc (meta ou doxanode) spécifique...
Et je n'ai pas de supers conseils en la matière : je ne partais pas d'un sablage intégral, et j'ai simplement mis tout ce que j'avais (10kg sur un 13m)
Tu dois avoir une doc, et si besoin, je peux envoyer la doc meta

31 mar. 2021
0

Merci. Non je n'ai pas la doc méta car ...j'ai le produit doxanode ! C'est la même formule, du silicate de zinc. Je vais poser tout ça et été ....si possible !!!!

30 mar. 2021
0

Il suffit de lire la notice de Méta, visiblement d'après ce que tu écris tu ne l'as pas fait.
J'ai déjà , et depuis un moment, rapporté ici mon expérience Inversalu + ultrasons, Peuwi n'est pas le seul.

29 mar. 2021
1

Les études et les réflexions sont bel et bien disponibles sur le net. Je les ai trouvées et compulsées mais pas archivées, hélas. Mais si j'y suis parvenu, c'est que ça existe. Il y a un effort à faire car ce genre de démarche réclame d'être volontaire.
Je mets en copie le fruit de ce que j'ai compilé (et compris) dans un article que j'ai réalisé pour le club BBC, Boat Biloup Club.


30 mar. 2021
0

Super ton topo !c'est la 1ere fois que je comprends , presque,tout. Merci! je suis très satisfait des 4 émetteurs jaycar installés depuis 4 ans. 4 carénages économisés ( environ 1800 x 4 ....!!!!) Pas mal , non ?
Bien sûr, je gratte de temps en temps, et j'ai 800w de px solaires +eolienne.

30 mar. 2021
1

Marci à Peuwi et Chtit Luma pour ces deux documents qui font un peu avancer la question, sans la clore tout à fait. Donc je note:

  • il existe des études, elles sont sur le net, yaka chercher. Je rajoute ça sur ma liste.
  • il ne faut pas compter sur le professionnel de l'étape, Harsonic, pour les produire.
30 mar. 2021
-2

Le scepticisme - méthode intellectuelle parfaitement efficace et louable en principe - n'est pas une autorisation à la suspicion sans objet ou à la malveillance M. jdmuys...
Vous ferrez votre boulot et je ferai le mien - et de mon mieux même si ce n'est pas assez selon vos critères. en résumé, je n'ai pas espoir de vous convaincre ou de vous séduire.

Notre site Internet français est en construction. Il va changer rapidement. Nous n'avons pas des moyens illimités...

Parlons donc entre gens que le sujet intéresse vraiment, soyons constructifs - et conviviaux.
Les récits d'échecs sont les bienvenus aussi car il y a souvent une réponse à y apporter, et un enseignement à en tirer.

Je suis désolé si j'ai pas eu le temps de réunir moi-même ici tous les liens et documentations, pas encore. En attendant, sachant que les témoignages et études sont accessibles à tous, je ne peux que vous inviter à faire la démarche, si toutefois le sujet vous intéresse. Sinon, n'intervenez pas - logique.

La dernière étude en date parle du lien entre diffusion de micro plastiques et peinture sous-marine. Les peintures érodables en particulier ne sont pas sans effet. Cette pollution est un sujet important qui renforce la nécessité d'appliquer des solutions durables.

Contrairement à ce que je lis ci-dessus, je suis très concret dans mes propos. Je ne suis pas complet ni exhaustif c'est vrai. Mais je laisse aussi volontairement à chacun le soin de faire son chemin. C'est ma philosophie...
Posez des questions simples et pratiques auxquelles j'essaierai de répondre rapidement, soit ici soit par message.

Le sujet de l'efficacité du principe n'est plus discuté - je ne passerai plus de temps à cela. Reste les applications et les bonnes pratiques pour que cela fonctionne effectivement bien. L'installation requière quelques connaissances et du soin, et 1 à 2A permanent sur les petits bateaux (un petit panneau solaire) mais quasi ni surveillance ni maintenance.

Petite précision technique : Harsonic ne multiplie pas "émetteurs". Deux éléments suffisent pour un coque de 10 à 15m.

30 mar. 2021
0

Le scepticisme - méthode intellectuelle parfaitement efficace et louable en principe - n'est pas une autorisation à la suspicion sans objet ou à la malveillance M. jdmuys...
Vous ferrez votre boulot et je ferai le mien - et de mon mieux même si ce n'est pas assez selon vos critères. en résumé, je n'ai pas espoir de vous convaincre ou de vous séduire.

Notre site Internet français est en construction. Il va changer rapidement. Nous n'avons pas des moyens illimités...

Parlons donc entre gens que le sujet intéresse vraiment, soyons constructifs - et conviviaux.
Les récits d'échecs sont les bienvenus aussi car il y a souvent une réponse à y apporter, et un enseignement à en tirer.

Je suis désolé si j'ai pas eu le temps de réunir moi-même ici tous les liens et documentations, pas encore. En attendant, sachant que les témoignages et études sont accessibles à tous, je ne peux que vous inviter à faire la démarche, si toutefois le sujet vous intéresse. Sinon, n'intervenez pas - logique.

La dernière étude en date parle du lien entre diffusion de micro plastiques et peinture sous-marine. Les peintures érodables en particulier ne sont pas sans effet. Cette pollution est un sujet important qui renforce la nécessité d'appliquer des solutions durables.

Contrairement à ce que je lis ci-dessus, je suis très concret dans mes propos. Je ne suis pas complet ni exhaustif c'est vrai. Mais je laisse aussi volontairement à chacun le soin de faire son chemin. C'est ma philosophie...
Posez des questions simples et pratiques auxquelles j'essaierai de répondre rapidement, soit ici soit par message.

Le sujet de l'efficacité du principe n'est plus discuté - je ne passerai plus de temps à cela. Reste les applications et les bonnes pratiques pour que cela fonctionne effectivement bien. L'installation requière quelques connaissances et du soin, et 1 à 2A permanent sur les petits bateaux (un petit panneau solaire) mais quasi ni surveillance ni maintenance.

Petite précision technique : Harsonic ne multiplie pas "émetteurs". Deux éléments suffisent pour un coque de 10 à 15m.

30 mar. 2021
0

C'est vrai qu'il n'y a aucune donnée technique sur le site Harsonic. On y lit que c'est un produit qui n'est pas récent, alors c'est curieux. Est-ce qu'on peut les avoir ici?

30 mar. 2021
0

message de celui qui sait tout lol !!!
Donc âpres avoir soumis a un tir croise Harsonic auquel il réponds par beaucoup d énervements et quelques faibles données techniques on comprends que ;
-- cela est fiable pour les coques métalliques Le top pour les bateaux alus
-- normalement oui pour les coques en polyesther , mais attention si contre moule ? zones particulières ...
-- niet pour le CP ( c est con pour moi je vais rester un sale pollueur ) , et les sandwichs et autres bois
-- que harsonic utilise deux sondes jusqu’à 10 a 15m
-- consommation de 1 a 2 ampère , pourquoi cette fourchette ? ce qui fait tout de même 24 a 48 A jours , donc comme le précise un autre membre il faut avoir une installation électrique efficace et pas juste un petit panneau solaire ( ceux qui sortent a la journée , une batterie suffira, en rechargeant le soir en marina )
-- que cela n empêche pas le fouling de se mettre sur la coque mais que soit un coup de raclette soit en naviguant il va se décrocher facilement( donc plus on navigue , plus on va vite , moins on salit , moins on gratte , et si zone froide on est peinard )
Donc prévoir un narguilé ou de l’apnée pour gratter votre coque âpres un séjour prolonge au mouillage .Mais sans galérer
-- écologique

-- coût on sait pas !!

Alternatives ?
-- Antifouling classique avec tous les défauts que l on connaît , pollution , faible efficacité coût

-- antifouling epoxy avec cuivre en charge Un résultat similaire , il faut nettoyer régulièrement mais le fouling tient pas ( un coup de grattoir en plongée suffit ) , adapte sur le CP et autres sandwichs , polyester . NIET pour coque alu
Plus polluant mais pas d électricité

30 mar. 202130 mar. 2021
4

Cher Monsieur Harsonic,

Je ne crois pas avoir été malveillant. J'ai pris le temps d'aller voir votre site et d'y passer un temps certain. Je ne cherche pas forcément du contenu en Français. En fait, j'aurais même tendance à préférer du contenu en anglais.

Pour être très concret, je suis très préoccupé par l'impact environnemental des anti-foulings, et je ne souhaite qu'une chose, c'est que cette idée d'ultrasons fonctionne. J'ai vraiment envie d'y croire.

Ce qui est vrai, c'est que je n'ai pas encore investi le temps nécessaire à une investigation en profondeur de mon côté. C'est sur ma liste, mais il y a beaucoup de choses sur ma liste qui doivent passer avant (à mon grand regret). Cette question deviendra prioritaire pour moi en 2023, j'ai donc encore un peu de temps devant moi. En attendant, je suis avec attention ce qui me passe devant les yeux.

Je ne peux que vous suggérer à faire un peu moins long ici et sur votre site en ce qui concerne le marketing et la polémique, et poster un peu plus d'informations qui corroboreraient l'efficacité du système. Des infos pratiques seraient les bienvenues aussi (prix, mise en œuvre, consommation, maintenance…).

Par exemple quand vous mentionnez "La dernière étude en date parle du lien entre diffusion de micro plastiques et peinture sous-marine", ça n'aurait pas pris beaucoup de temps de joindre un lien.

31 mar. 2021
0

Concernant les liens, c'est bien vrai! plutôt qu'un long discours..

publication d'origine en GB

31 mar. 2021
0

Merci Vents, liens bienvenus!

31 mar. 2021
0

Et quid de l'impact environnemental des sons sur la faune marine, les dauphins, les baleines, etc... ?

31 mar. 2021
0

@KivoaLai: dans la doc JayCar il est indiqué que les poissons ne l'entendent pas. Les mammifères marins peuvent l'entendre mais ne sont pas gênés par ce bruit d'autant plus que l'émission est très faible et bien moindre que l'émission des sondeurs et profondimètres !

Question à ceux qui ont posé un système antifouling électronique sur leur bateau :
qu'avez-vous pour la peinture de la coque ? Vous avez sablé et repeint avec une peinture "neutre" ? Vous avez laissé tel quel ? Vous avez repeint sur l'antifouling existant ?

31 mar. 2021
0

Je constate également que les poissons ne sont pas dérangés par le fonctionnement de mon système Jaycar ; quant à l'antifouling une à deux couches d'un antifouling conforme à la nouvelle législation du pays où se trouve le bateau (antifouling à faible contenance en biocides) c'est suffisant . Je me répète peut-être, mais c'est un des points très importants car avec l'apparition imposée des nouveaux antifouling, pour garder une certaine efficacité, vous devez doubler le nombre de couches à appliquer à chaque carénage question temps et budgets, vous doublez ces coûts mais avec un ultrason efficace, avec deux couches du nouveau antifouling conforme à la nouvelle législation c'est suffisant pour deux ans, mais il faut toujours appliquer un antifouling

31 mar. 2021
0

Je constate également que les poissons ne sont pas dérangés par le fonctionnement de mon système Jaycar ; quant à l'antifouling une à deux couches d'un antifouling conforme à la nouvelle législation du pays où se trouve le bateau (antifouling à faible contenance en biocides) c'est suffisant . Je me répète peut-être, mais c'est un des points très importants car avec l'apparition imposée des nouveaux antifouling, pour garder une certaine efficacité, vous devez doubler le nombre de couches à appliquer à chaque carénage question temps et budgets, vous doublez ces coûts mais avec un ultrason efficace, avec deux couches du nouveau antifouling conforme à la nouvelle législation c'est suffisant pour deux ans, mais il faut toujours appliquer un antifouling

31 mar. 2021
1

Pour les bestiaux qui évoluent dans l'eau,
je note quand même que les plongeurs immédiatement sous la coque trouvent le bruit désagréable

Est-ce que les dauphins continuent à venir se frotter à l'étrave ?

31 mar. 2021
0

wwz.ifremer.fr[...]-marine

Si une conférence d'1h10 ne vous effraie pas et si le sérieux de l'Ifremer vous convient, il y a là tout ce qu'il faut savoir.

Sinon, pour ce qui nous concerne ici et pour faire simple:

  • Plus les ondes acoustiques sont courtes (fréquence élevée), plus la portée est réduite.
  • La portée dépend aussi de la puissance de l'émetteur. Pour les AFU, on parle de 120 - 160 watts, autant dire presque rien par rapport à un sonar tactique.
  • La fréquence acoustique des AFU (20 à 60 kHz) interfère avec celle des cétacés. Pourquoi seraient-ils dérangés par une fréquence qui leur est naturelle?
  • En présence de nuisance sonore, la faune marine réagit généralement en s'éloignant, mais des zones bruyantes finissent par être colonisées parce qu'elles se transforment en point de nourrissement.
  • L'objectif des AFU est d'être efficace contre la coque, une bonne partie de la puissance effective des émetteurs est absorbée par la mise en œuvre du processus à travers la coque.
  • L'observation du comportement des poissons autour de ma coque m'indique zéro réaction de leur part. Encore hier, j'ai pu voir un banc de petits poissons (pretes, sans doute) passant très lentement d'un bord sur l'autre, au port. D'autre part, les mulets continuent de brouter ce qui pousse entre deux sorties. Evidemment, ça vient sans effort.

J'en conclus que les AFU ne font pas partie des nuisances sonores pour la faune marine.

18 mai 2021
0

Je n'ai pas encore regardé la conférence, mais pour réagir sur deux points que vous soulevez:

La portée dépend aussi de la puissance de l'émetteur. Pour les AFU, on parle de 120 - 160 watts, autant dire presque rien par rapport à un sonar tactique.
120W de nuisance sonore, c'est énorme. Je sais que l'océan est grand, mais les enceintes de votre chaîne hi-fi sortent assez facilement 50 à 100W, et à fond, c'est assez insupportable. C'est sûr que comparé à un sonar militaire ou aux recherches pétrolières c'est pas grand chose, mais ce n'est quand même pas rien.

La fréquence acoustique des AFU (20 à 60 kHz) interfère avec celle des cétacés. Pourquoi seraient-ils dérangés par une fréquence qui leur est naturelle?
Le son que vous entendez (20-20000Hz) sont aussi des fréquences naturelles pour vous. Pourtant, si vous vous collez à un moteur de 747 au décollage, vous verrez que c'est très désagréable. C'est justement parce que ces émissions sont dans les bandes de fréquences qu'ils entendent qu'il faut être vigilant.

18 mai 2021
0

N'oublions pas que l'intensité sonore varie inversement au carré de la distance, si tu te places à 200 m de ta chaîne hifi elle n'aura plus rien d'insupportable (goûts musicaux mis à part). Mon AFU n'a jamais empêché les dauphins de venir jouer avec le bateau, ni les globicéphales de s'approcher, a t-il attisé leur curiosité je n'en sais rien.

18 mai 2021
0

Je parlais dans l'absolu, pas forcément sur ces produits là. Surtout qu'effectivement la puissance sonore effective est au final pas mal réduite une fois arrivée à l'eau.

31 mar. 2021
0

je ne sais pas si alain auboiroux vient sur h&o, mais il a installé ce type d'appareil et à l'air d'en être satisfait.

31 mar. 2021
-1

quelqu'un a déjà eu un bateau en cuivre ? je parle de la coque pas des partie immergées.
plus besoin d'antifouling je pense .
JF ...........

31 mar. 2021
1

Je reviens sur la soi-disant non disponibilité des kits JAYCAR.
JAYCAR les fabrique toujours. Ils sont distribués uniquement dans les nombreux magasins australiens JAYCAR où ils ont toujours du succès. JAYCAR ne fait rien pour les vendre à l'étranger ainsi qu'en quantité car il y a très probablement plusieurs petits malins qui ont du essayer de les revendre plus cher sur les autres continents. L'objectif de JAYCAR et de la revue SILICON CHIP est surtout la promotion du hobby électronique en Australie.

31 mar. 202131 mar. 2021
0

Le kit n'est pas vendu en France (en UK ? en Europe ? ), mais les schémas sont dispos. C'est assez facile de faire fabriquer un CI et de trouver les composants. Donc à mon avis, celui qui veut se lancer peut le faire...
Quant aux résultats, c'est l'inconnu, il n'y a pas de certitude. L'un dit que c'est bien, l'autre (un concurrent, 🙈🙉🙊) non...

01 avr. 2021
0

Pour le fabriquer soi même, je rappelle que Eric Nordkyn a créé et .

31 mar. 202131 mar. 2021
0

Pour joindre le geste à la parole, j'ai passé un temps certain sur le net à la recherche d'une étude, et j'en ai trouvé une seule, dont les conclusions ne sont pas favorables aux ultrasons.

Certes ils n'ont testé que 4 bateaux, ce qui est insuffisant à mon avis. Mais malheureusement, sur 4 bateaux testés, le résultat a été négatif pour 3 d'entre eux. C'est un taux de 75% d'échecs.

C'est l'étude de Finistère 360. La presse en a beaucoup parlé, mais j'ai eu du mal a obtenir les conclusions détaillées de l'étude. Elle est intéressante car elle examine le problème du fouling et de ses possibles solutions (y compris la brosse Lulu dont on a parlé ici aussi).

Ci joint le rapport de l'étude (133 pages)


15 mai 2021
0

Petit retour sur les interventions ci-dessus :

1/ L'étude Finistère 360 est totalement bidon. Et dire que cela fut grassement financé par de l'argent public, avec une agence de com' pour prendre sa marge au passage - et probablement détourner l'attention des vrais sujets. Je n'en reviens toujours pas que de tels projets existent et ne soient pas massacrés à l'édition du rapport. Une honte.
Mes message vers ces bidonneurs n'ont eu aucune réponse. Nous avons proposé notre matériel pour étendre un peu le panel, et c'eut été la moindre des choses que d'intégrer toutes les marques connues, et d'autant plus la marque historique que nous portons.
Ce n'est donc pas une "étude" mais un vague rapport à peine digne d'un stagiaire avec des hypothèses ou questions de départ complètement débiles, un faux protocole pour imiter la science et des conclusions affligeantes, voire partiales. C'est à se demander si l'étude n'était pas noyautée par les fabricants de peintures ou les chantiers navals qui font leur beurre avec les luxueux carénages annuels.
A JETER !

2/ Les témoignages sont extrêmement importants, du moins le sont ils pour les fabricants. Et pour le moment l'analyse des retours vérifiés et dument analysés est sans équivoque.
Nous remarquons une disparité de résultat. Dans 90% des cas expertisés "en défaut", toutes marques confondues, nous avons retrouvé soit une cause externe au système, soit un système en panne, soit un produit intrinsèquement défaillant (un mauvais produit, une imitation).
Il reste quelques cas rares pour lesquels nous ne retrouvons pas de cause évidente.

3/ Encore une fois, pour juger de la réalité et de l'efficacité de la protection, nous ne devrions pas nous focaliser sur le domaine des coques et encore moins sur le microcosme de la plaisance.
Les systèmes "ultrason" sont TRES LARGEMENT utilisés dans l'industrie (agroalimentaire) et les preuves d'efficacité y sont non seulement nécessaires mais permanentes, avec des installations à plusieurs dizaines de milliers d'€.
Libre aux plaisanciers de tergiverser entre eux, de s'inventer des raisonnements compliqués, de chercher finalement des justifications à l'anti-fouling traditionnel par peinture toxique. Reste que le système "ultrason" de bonne qualité est avant tout un produit industriel, parfaitement éprouvé dans le naval.

4/ Et malheureusement, certains plaisanciers faussent le débat sur l'efficacité. Ils veulent parfois le beurre et la crémière, recherchent plus un prix qu'un résultat. Ils enchainent donc les erreurs : achat de mauvais matériel low-cost (il n'y a pas de low-cost dans ce domaine), installation douteuse voire complètement ratée, mise à l'arrêt du système faute d'énergie, etc.

15 mai 2021
1

Avant d'imaginer installer un système à ultra-sons, ma priorité serait d'avoir accès à des données claires et chiffrées sur la fatigue du métal (5086) constituant la coque à proximité des émetteurs !

31 mar. 202131 mar. 2021
0

Je vais essayer sur mon ovni demain de: mettre le plus d'une batterie à l'avant et le moins à l'arrière du bateau, j'ai lu sur interbete que cela évite le fouling.

31 mar. 2021
0

t' as de la chance ric, ta coque alu étant plus grande que la mienne, çà devrait mieux marcher chez toi!
Gorlann

31 mar. 2021
0

J'ai lu cette étude aussi. A chaque méthode n'est associé qu'un seul produit. En ce qui concerne l'AFU, comme dit jdmuys, seulement 4 bateaux, et surtout une seule marque a été montée, on ne sait pas quel modèle sans doute légèrement obsolète aujourd'hui.
On a davantage de témoignages d'utilisateurs rien que sur ce site.

01 avr. 2021
0

Malheureusement, les témoignages ça ne suffit pas, ne serait-ce qu'à cause du biais de sélection. Pour faire une étude il faut un protocole, un contrôle, une hypothèse nulle, des critères… pas si simple :-(

01 avr. 2021
1

Bonjour,

les témoignages sont toujours intéressants, mais ne sont pas forcément représentatifs de l' efficacité d' un système.

Moi qui suis sans antifouling depuis quatre ans, je constate une différence énorme de fouling selon le basin de navigation.

Autan çà ne me pose pas de problème en navigation dans les îles Britanniques, autan l' année dernière en Espagne/Portugal çà a été bien plus galère!

Et pas forcément besoin d' aller bien loin pour voire des différences:
à mon port d' attache, à l' échouage à Pont-Aven, aucune différence entre mon bateau sans antifouling et tous les autres canotes qui en mettent, alors qu' à Rosbras/Kerdruc, à seulement 3 MN en aval, mais dans le courant de la rivière, les bateaux se salissent hyper-vite, avec bien-sûr des antifoulings classiques.
Donc autant il est facile pour moi de me passer d' antifouling, autan si mon canote était quelques MN en aval, je serais obligé de brosser ma carène tous les 15j/3 sem pour un résultat équivalent.

Ce que je trouve vraiment triste, c' est que quasiment tous les plaisanciers utilisent de l' antifouling par habitude, pas par nécessité, car la plupart des bateaux stationnés dans des ports à échouages ou dans des endroits comme par exemple Arzal avec alternance eau de mer/eau douce à chaque sortie pourraient sans problème se passer de peinture anti-salissure.

Gorlann

15 mai 2021
0

Je suis absolument d'accord avec vous sur l'emprise des habitudes, surtout la mauvaise et tenace habitude des peintures et carénages toxiques, sans même parler du cout et de la faible efficacité.

Je suis toujours étonné par la disparition de la rationalité quand on parle plaisance, quand on devient plaisancier, et surtout quand le capitaine parle de son propre bateau ou raconte son expérience : le plus beau bateau du monde qui a traversé avec bravoure les pires tempêtes imaginables.
Les conversations sont toujours teintées d'un orgueil particulier, et souvent d'une sorte d'expertise. D'où vient t-elle ? La plaisancier-propriétaire accède t-il automatiquement au rang de capitaine cap-hornier et de grand technicien naval? On pourrait le croire.
Passons sur le fait sociologique...

Le problème de cette tendance est qu'elle fait barrage au progrès, aux évolutions, aux décisions éclairées et rationnelles justement. Elle fait aussi le lit des commerçants sans scrupules, de tout un écosystème "plaisance" qui pratique des prix étonnants, qui distribue des préconisations discutables - très conservatrices et injustifiées - qui repose sur un réseau de faux experts, de techniciens boiteux ou opportunistes et qui surtout perpétue les mauvaises pratiques parce qu'elles sont plus rentables que les alternatives.
Dans ce contexte, nous voyons les témoignages d'efficacité ignorés, et des tergiversations assez invraissemblables sur la nocivité des ondes ou des ultrasons, jusqu'à comparer le système anti-fouling à un bac de nettoyage ultrason... On aurait envie de rire si c'était un sketch, mais ce sont des arguments auxquels les débatteurs s'accrochent comme à leur dernière branche.

Alors, les plus raisonnables diront et disent déjà : Le témoignage, c'est bien, c'est rassurant mais les cas particuliers ne suffisent pas à établir une science. Où sont les études, les vraies ?
Et je suis 100% d'accord avec eux ! J'incite les fabricants à s'associer avec les labos tels que Ifremer pour enfin faire cette étude. Elle n'existe pas. Et personne ne semble vouloir la financer. Car c'est là probablement le problème.
Les industriels font tourner la machine à cash, mais comparativement, le naval est encore un marché secondaire. Les marges, les enjeux ne justifient pas l'effort, ou alors le marché est encore trop immature, trop marginal...
Il est aussi un fait que pour mener l'étude, il ne faut pas avantager une marque, mais toutefois utiliser le matériel existant sur le marché. C'est plus compliqué de faire une double étude, à la fois sur l'efficacité du principe et sur la comparaison entre les produits du marché.

Je souhaiterais vivement que IFREMER s'empare enfin du dossier et mène cette étude en cycles réels avec le plus large panel de produits possible.
Ils le feront un jour, et nous le ferons avec eux, mais quand.

En attendant, il faut se contenter des témoignages, et de la réalité industrielle, un marché rationnel qui confie une partie de ses problèmes de fouling et de contamination aux systèmes ultrason dédiés.

15 mai 2021
2

Bref, encore du bla-bla en plus d'asséner une vision (clichés de bas étage)des plaisanciers bien loin de la réalité...
Il va falloir changer sérieusement de discours pour devenir crédible !

16 mai 202116 mai 2021
2

Je ne retiens qu'une chose de ce "discours", §2, c'est la vision hautaine et méprisante de Harsonic envers les plaisanciers.

15 mai 2021
1

A HARSONIC,
Je comprends et partage la lassitude de Café noir ...

Sauf erreur de ma part, c'est tout de même surprenant que parmi les 20 000 héonautes qui se connectent chaque jour, il n'y a pas encore eu un utilisateur de votre solution pour dire tout le bien qu'il en pensait. Je n'ai trouvé que deux posts sur ce site avec le nom de votre marque HARSONIC dans le contenu. Il n'y a aucun témoignage d'utilisateur.
C'est très rare sur ce site.
Je ne crois pas que votre solution soit forcément mauvaise. Peut-être est-elle trop chère pour qu'un plaisancier utilisateur exprime son enthousiasme si son efficacité partielle ne répond pas totalement à ses attentes ou à ce que vous lui avez vendu. On ne peut pas savoir sans retour d'utilisateur. Les meilleurs posts sur l'antifouling ultrason viennent d'utilisateur de la solution Jaycar ou d'installation extrapolées des articles ayant décrit la solution Jaycar.
Ce serait bien que des utilisateurs français de la solution HARSONIC s'expriment et montrent des photos ou mieux invitent les héonautes à passer voir leur carène comme le fait un utilisateur étranger de la solution HARSONIC.

16 mai 2021
6

@ HARSONIC
A la relecture de vos posts, je relève que vous êtes particulièrement méprisant sur les solutions open-source et celles de vos concurrents. C'est curieux d'oser comparer l'open-source au low-cost.

La solution open-source la plus utilisée dans le monde a le mérité d'avoir été développée pour de réelles raisons écologique et surtout la vulgarisation de l'électronique avec la contribution de SILICON CHIP, revue de vulgarisation électronique de grande notoriété dans l'hémisphère sud. Leo SIMPSON et John CLARK ont co-publié leur premier article sur un montage antifouling à ultrasons en novembre 2010. A l'identique de tous les montages proposés par cette revue, JAYCAR a diffusé le kit correspondant. Il n'y a pas vraiment de risque à tester cette solution. Elle fait l'objet de beaucoup de préconisations et de centaines d'avis d'utilisateurs dans la revue SILICON CHIP qui, aujourd'hui encore, répond toujours très simplement aux questions des utilisateurs dans le courrier des lecteurs. Je trouve que ce qu'ont fait Leo SIMPSON, John CLARK, SILICON CHIP, JAYCAR et tous les utilisateurs qui ont partagé leur expérience mérite plutôt du respect.

En voulant vérifier l'éventuelle antériorité d'HARSONIC sur les articles de Leo SIMPSON et John CLARK, j'ai constaté que la demande de brevet pour l'Europe émis par Gustaaf HARTEEL(créateur et concepteur technique d'HARSONIC) sur la "prévention de l'encrassement sur une surface immergée dans l'eau" a été déposée en août 2011, soit dix mois après la diffusion des articles de Leo SIMPSON et John CLARK sur l'utilisation des ultrasons comme antifouling. Je n'ai pas trouvé d'innovation significative dans ce brevet par rapport à ce qui avait déjà été publié dans la littérature. Peut-être la plage de fréquence plus large de 20 à 60 kHz pour 20 à 40 kHz pour la solution proposée par Leo SIMPSON et John CLARK? Est-ce vraiment une amélioration ?
Ce serait vraiment bien d'avoir un comparatif scientifique ou l'avis des utilisateurs.

16 mai 2021
1

bravo J-Marc

16 mai 2021
1

Bonjour,

Sans rentrer dans le débat, serait-il possible d'avoir une idée des tarifs (manquants sur votre site) et offrez-vous une garantie de non salissure de la coque pendant un certain nombre d'années (je veux bien fournir mon livre de bord pour justifier d'un certain nombre de sorties) si installation dans les règles de l'art? De même, des informations sur la consommation sont absentes alors qu'elles sont primordiales...

16 mai 202116 mai 2021
0

Il y a un autre point qui m'interpelle et que je n'ai jamais vu abordé nulle part :

Quels sont les effets à long terme sur la santé des gens vivants à bord; est-il sûr que parce que l'oreille ne les décrypte pas le corps ne subit pas de perturbations dues à la permanence de ces vibrations ultra-sonores surtout si la coque métallique entre éventuellement en résonance aux fréquences ou à leurs harmoniques ?

16 mai 2021
0

Mon retour d'expérience serait très positif si je n'avais pas fait n'importe quoi. La chronologie: bateau mis à l'eau caréné du vieil antifouling et tout, une couche de matrice dure et une d'érodable le 5 mai 2018. Hélice et embase avec Velox. Installation du système Hullsonic australien avec deux émetteurs en octobre 2019 soit 18 mois plus tard sans carénage. Sortie de l'eau suivante le 20 avril 2021.
Après un séjour total dans l'eau de trois ans à un mois près à 100% du temps, la coque était relativement peu sale pour cette durée (il faut relativiser, aussi) avec des herbes qui partaient à la main et quelques petits coquillages coniques qui glissaient gentiment sur la coque d'une légère poussée du doigt.

L'AFU a donc pu venir à bout (dans ses limites) des 17 mois de fouling qui ont précédé son installation.

Quelques séances de passage d'une brosse aux endroits accessibles du ponton ont permis de conclure qu'en effet les ultrasons empêchent le fouling de se cramponner mais pas complètement de se déposer. En fait, la vie dans l'eau de mer est si intense que le fouling commence à s'accrocher au bout de quelques instants après la mise à l'eau.

La cata se situait plutôt au niveau de l'hélice et de l'embase et aussi du sabot en inox de l'aileron qui soutient le safran où les moules s'étaient gaiement accumulées. Cette zone étant protégée par le Velox, j'en tire la conclusion que le Velox n'est pas fait pour être efficace si longtemps et que l'émetteur le plus proche n'agissait pas sur l'embase saildrive. Il est donc nécessaire d'avoir un émetteur dédié à ce niveau. Sans doute que les silent blocks isolent l'embase des effets des ultrasons. Il faut le savoir. Certaines marques d'antifouling électronique disposent d'émetteurs spécifiques aux embases.

Pour le reste, le Kärcher est venu à bout du tout sans insister, en général.
Bien que je n'aie pas fait les choses correctement, je suis très satisfait car le premier objectif de limiter la sortie d'eau à une fois tous les deux ans est atteinte. Financièrement, les 500€ dépensés l'ont été sans regret. Il faut maintenant que je trouve une solution pour l'embase. A part plonger tous les mois, bien sûr. Il me faudra sans doute rajouter un système avec un seul transmetteur. Je verrai. Sinon, s'il ne s'agit que de repasser le Velox une fois par an, une marée suffira.

Dernière conclusion: plus on navigue et plus le résultat est bon. Le déplacement de l'eau sur la coque est complémentaire de l'effet stérilisant et nettoyant de l'AFU. C'est pourquoi je suis convaincu qu'avec un AFU moderne et bien installé et un biofilm hydrophobe, on aurait une belle arme de dissuasion antifouling, et surtout sans pollution aucune. Donc, le droit de frotter sa carène librement.

Alors, avant que la question ne soit posée, oui j'ai remis une couche d'antifouling à matrice dure car le revêtement idéal n'existe pas encore ou bien est trop cher ou bien trop compliqué à mettre en œuvre ou plusieurs de ces inconvénients à la fois. Mais je suis convaincu que le futur passera par là.

My two cents.

17 mai 2021
0

Merci Chtit Luma pour ce retour !
La photo du sail drive est assez éloquente et exprime très bien à la fois les effets et les limites du système :
la coque n'est pas colonisée, alors que le sail drive l'est énormément.
Et effectivement, le saildrive n'est pas en contact fort avec la coque, (moins de transmission de vibrations), l'AFU ne peut donc pas s'y exprimer.
Par contre, il s'est visiblement exprimé sur le reste de la coque.

L'AF classique aussi a ses limites, généralement, on ne peut pas le mettre sur l'hélice.. C'est juste que pour l'AFU, les limites sont plus importantes.

17 mai 2021
0

Merci Chtit Luma pour ce retour !
La photo du sail drive est assez éloquente et exprime très bien à la fois les effets et les limites du système :
la coque n'est pas colonisée, alors que le sail drive l'est énormément.
Et effectivement, le saildrive n'est pas en contact fort avec la coque, (moins de transmission de vibrations), l'AFU ne peut donc pas s'y exprimer.
Par contre, il s'est visiblement exprimé sur le reste de la coque.

L'AF classique aussi a ses limites, généralement, on ne peut pas le mettre sur l'hélice.. C'est juste que pour l'AFU, les limites sont plus importantes.

18 mai 2021
0

Sans doute que les silent blocks isolent l'embase des effets des ultrasons.

Oui, c'est sûrement la raison. Le reste de la coque est quand même très propre.

19 mai 2021
0

Merci pour ton retour.
J'avais posé la question plus haut, mais jamais reçu de réponse, donc, vu que tu as essayé je te pose la question:
Si on a de l'eau au fond de la coque (eau de mer ou douce), si les transducteurs sont HS? ou sont-ils étanches?
Je sais que l'eau est à l'extérieur de la coque "normalement".
Merci

19 mai 2021
0

Merci pour ton retour.
J'avais posé la question plus haut, mais jamais reçu de réponse, donc, vu que tu as essayé je te pose la question:
Si on a de l'eau au fond de la coque (eau de mer ou douce), si les transducteurs sont HS? ou sont-ils étanches?
Je sais que l'eau est à l'extérieur de la coque "normalement".
Merci

19 mai 2021
0

Les transducteurs sont étanches (généralement)
En tout cas, sur le kit jaycar, ils le sont, et de mémoire, ce sont des transducteurs hullsonic utilisés.
(car effectivement, les transducteurs ne sont pas de la haute technologie, mais ca ne s'improvise pas non plus)

Et oui, ils sont étanches, parce qu'il sont quand même prévus pour être posés à fond de cale, lesquelles sont parfois humides :D

19 mai 2021
0

"quand même prévus pour être posés à fond de cale"... Sur l' Edel Cat 43, le chantier avait branché les pompes de cales avec... des dominos dans les fonds (sans même les mettre dans une boîte de dérivation)!!! Mais ce n' étaient "que" des pompes!
Gorlann

17 mai 2021
0

Bonjour Chtit Luma et merci pour ce retour
Peux tu nous préciser où tu avais installé tes transducteurs et en particulier l'arrière ?
Penses-tu en fixer un directement sur l'embase ou entre embase et safran ?

17 mai 2021
-2

@ Ces très chers plaisanciers ... de forum.

Mon projet n'est pas de polémiquer ici avec quiconque, ni d'ailleurs de recevoir des procès gratuits.
Je suis désolé si certaines hypothèses dérangent quelques intervenants - particulièrement velléitaires - concernant les freins au progrès et à la rationalité si spécifiques à la pratique de la plaisance. D'autres avis sont bienvenus sur ce thème pour tenter d'expliquer ce phénomène de frein, mais avec bienveillance toutefois.

Ne prenez pas la contradiction ou les hypothèses qui vous dérangent pour du mépris. C'est juste une forme d'impatiente.

Je suis totalement bienveillant avec les plaisanciers comme avec les concurrents. Je suis poli et ne fait de procès à personne en particilmier. Je juge des pratiques hautement critiquables et essaie de comprendre pourquoi elles durent malgré leur caractère irrationnel voire inacceptable.
Continuer l'anti-fouling toxique aujourd'hui devient criticable si d'autres solutions sont disponibles - et moins couteuses à terme. C'est d'autant plus critcable que nous parlons là d'une activité de loisir.
Je suis ferme sur les principes, sur ce qu'est une expérience scientifique, sur ce que vaut un témoignage vérifié, sur la réalité des témoignages, sur le cout effectif du matériel qui fonctionne, et quelques autres points.

Je ne suis pas ici pour le seul commerce, sinon le ton de mes interventions serait beaucoup plus superficiel, consensuel, et faux. Est ce le ton qu'il faut adopter pour vous convenir ?
Je pense sincèrement qu'il est devenu nécessaire, urgent même, d'apporter la contradiction, ferme, à ceux qui croient que leur bateau, ou les bateaux de leurs clients, doivent tous être peints, repeints, rerepeints tous les ans avec des peintures toxiques. STOP à l'excès d'antifouling !

Ce n'est pas du "blabla". Ce sont des arguments fermes et vérifiés :
Peinture toxique à grande échelle par les biocide mais aussi par les micro-plastiques (c'est documenté)
Carénage toxique au carré à grande échelle (c'est documenté)
Tout cet entretien à prix d'or - une rente
Des résultats mitigés, voire franchement en défaut (voire à ce sujet quelques bateaux du GoldenGlobeRace totalement arrêtés après un tiers du parcours malgré les peintures)

Et en face, une coque protégée 24/24 sans effet nocif (et quelques W/h d'énergie) :
Des économies d'énergie pour les bateaux à moteur
Des performance améliorées pour tous les bateaux
Une fiabilité améliorée quand on protège la propulsion, les réseaux de refroidissement, les réservoirs de carburant et d'eau

Il y a des témoignages à la pelle, y compris sur ce forum. Je me moque bien qu'ils concernent Harsonic ou autres. Quasi tous ceux qui montent de bons systèmes avec méthode ont d'excellents résultats. Nous en avons aussi comme les autres, avec toutefois une avance historique et un matériel prévu pour le naval au départ, dont plutôt durcit et éprouvé.

Les marques fiables qui proposent de bons systèmes sont rares. Il y a de fait quelques moutons noirs sur ce marché, qui profitent des "bons" plaisanciers plus malins, plus rationnels et plus clairvoyants que les autres, et nous font beaucoup de tort. Ils font croire qu'on peut fabriquer du matériel low-cost efficace. Finalement ils discréditent le principe.

Je ne confonds pas low-cost et DIY. Je sais le prix d'un très bon et puissant émetteur d'ultra-son encapsulé dans la résine pour durer 20 ans ou plus. C'est une pièce mécanique, pas un jouet.
Il y a probablement moyen de concevoir et fabriquer dans son garage un système de bonne qualité pour moins de 1000€, et XXX heures de travail. Espérons qu'il résiste au temps et à la submersion, qu'il produisent les bonnes fréquences, la bonne séquence, et transmette tout cela efficacement aux parois durablement...
Tout ce matériel et ce savoir-faire ont de la valeur. Pourquoi le nier ? Cela reste tellement moins cher et moins toxique que la méthode traditionnelle.

Et pour finir avec les argument fallacieux ou purement fictifs : on ne sait pas si c'est nocif à long terme.
Encore un bon début de sketch >>> On sait que les personnes qui boivent de l'eau finissent toutes par mourir, à plus ou moins long terme. On conclue donc à la nocivité de l'eau, à terme.
Un peu de raison : la nocivité est un sujet trop grave pour se traiter avec des raisonnements inversés.
Il y a une très forte présomption que le son à très faible puissance soit absolument non nocif, ou du moins que sa nocivité ne soit pas détectable dans un environnement normal - baigné de multiples sons cours et continus, couvrant toutes les fréquences et dans des puissances très supérieures.
Tout apnéiste peut rapporter l'expérience du son sous-marin, parfois puissant et d'origine naturelle, y compris les fameux cliquetis du plancton qui ressemblent beaucoup aux cliquetis des anti-fouling électroniques...

A propos des brevets, et du rapport entre les brevets et les études précédentes, la discussion est sans intérêt sauf à creuser le sujet sur ce thème précis. Et pour quel projet?
Il est plutôt rassurant que des études publiées (que chacun pourra lire ainsi que les brevets) précèdent la mise au point d'un système industriel. Non?

Donc j'en reviens à mon vœux : des études menées par un organisme indépendant. Ce n'est pas moi qui les ferait.
Pour être précis, il y a bien des études initiales (citées plus haut) sur les effets des ultra-sons. Ce sont elles qui sont à l'origine du procédé industriel. Mais il faudrait maintenant des études pour évaluer les produits en conditions réelles dans chaque branche d'usage. Nous n'avons que des retours d'expérience.
En attendant, les témoignages sont là, et l'industrie qui ne peut plus se passer de ces systèmes ultra-son pour maitriser le fouling en de nombreuses situations.
Si cela ne suffit toujours pas à dépasser définitivement l'accusation de "blabla", nous avons donc affaire à des contradicteurs de mauvaise foi, qu'il sera inutile d'intégrer aux suites des échanges... Du moins pour ma part.
Je leur demanderai pas contre d'éviter de me citer ou de citer la marque que je porte en nous associant à des jugements péremptoires ou des propos malveillants. Merci !

-1

bla bla bla bla , j'ai vu en VRAI et c'est de l'es...ie

17 mai 2021
1

Cher Harsonic,
Je suis persuadé que l'antifouling US peut être un plus, mais avez-vous bien lu le témoignage de plaisancier que vous avez joint. Ce plaisancier a mis le même antifouling que les autres années et a sorti son bateau un an après.
Notre wauquiez48 basé en méditerranée n'est pas plus sale que sur votre photo quand on le sort tous les ans alors qu'on lui passe qu'une couche d'AF pas très cher (Castellano).
Pourriez-vous nous trouver un témoignage de plaisancier ayant supprimé son antifouling pour ne plus polluer et qui soit satisfait de votre antifouling US.
Merci d'avance

17 mai 2021
3

Pour ma part, j'aimerais avoir de la vraie doc technique sur le système Harsonic, les caractéristiques, la méthode de pose et le prix, choses qu'on ne trouve toujours pas malgré de longues interventions.

Je ne parle pas pour tout le monde, mais moi ça m'ennuierait de dépenser sans savoir ce que j'achète. Et même ainsi, on arrive à se faire surprendre.

18 mai 2021
0

L'efficacité du système dépend de la coque. cela marche mieux sur un monolithique ou de l'acier que sur du sandwich. Mais à la base, et je l'ai essayé, c'est un plus.. Le remède absolu ?, probablement non, mais nous vivons tous avec des contraintes et limitations. Après tout les antifoulings fonctionnent de manière très différentes d'un endroit à l'autre et d'une technologie à l'autre. Il n'y a pourtant pas a ce jour un "vainqueur" absolu. Un bateau au soleil et au ponton ne réagira pas comme son collègue, moins exposé, et qui sort tous les week ends.. J'aurais tendance à dire que pour des bateaux "sédentaires" c'est un investissement qui vaut la peine, pour ceux qui sont en mer et en mouvement, vu les contraintes de consommation énergétique, c'est moins bon.

18 mai 2021
0

L'efficacité du système dépend de la coque. cela marche mieux sur un monolithique ou de l'acier que sur du sandwich. Mais à la base, et je l'ai essayé, c'est un plus.. Le remède absolu ?, probablement non, mais nous vivons tous avec des contraintes et limitations. Après tout les antifoulings fonctionnent de manière très différentes d'un endroit à l'autre et d'une technologie à l'autre. Il n'y a pourtant pas a ce jour un "vainqueur" absolu. Un bateau au soleil et au ponton ne réagira pas comme son collègue, moins exposé, et qui sort tous les week ends.. J'aurais tendance à dire que pour des bateaux "sédentaires" c'est un investissement qui vaut la peine, pour ceux qui sont en mer et en mouvement, vu les contraintes de consommation énergétique, c'est moins bon.

18 mai 2021
2

Je cite :
"@ Ces très chers plaisanciers ... de forum.
Mon projet n'est pas de polémiquer ici "

Cà commence mal...

18 mai 2021
4

Pour information, nous allons avec un ami installer une adaptation du kit Jaycar sur nos voiliers (coque alu). J'ai trouvé les articles d'origine des publications Silicon Chip et
Everyday Practical Electronics et je vais reconcevoir un système basé sur le même principe (mais utilisant un microcontrôleur moderne permettant de réaliser des mises à jour du code embarqué).

On fera une publication ici quand on lancera les développements à l'automne, pour ceux qui veulent se joindre à nous. Les plans seront hébergés sur Github, ainsi que le code et tout ce qu'il faut pour les fabriquer.
Nous pourrons aussi organiser des achats groupés (probablement au printemps 2022).

18 mai 2021
0

Une très bonne initiative, bien que je dispose déjà d'un kit Jaycar, je me joins à vous bien volontiers, je pourrai également partager ce que je sais et un second retour d'expérience éventuelle

18 mai 2021
2

@gromain : Je ne sais pas si vous connaissez ceci, mais il y a deux autres projets similaires (des variations sur le kit Jaycar / publications Silicon Chip et Everyday Practical Electronics) par :

  • : qui fait pas mal de travaux pour améliorer le kit et qui, parfois, en propose à la vente (quand il a produit des lots) - article en Anglais.
  • : un Français qui s'est inspiré des travaux d'Eric Bretscher pour se faire un kit à partir des publications Silicon Chip & Everyday Practical Electronics.

A vous de voir si ces projets peuvent vous aider. A noter que Samuel indique dans ces réponses à son article, qu'il ne travaille plus vraiment sur le projet mais qu'il est prêt à aider des gens qui voudraient travailler sur des projets similaires.

En tout cas, si votre projet avance, ça m'intéresse. Je peux même donner un coup de main : je suis nul en électronique mais je suis un informaticien developpeur ! ;-)

18 mai 2021
1

Oui, je suis tombé dessus sur ces projets. C'est intéressant, mais Eric ne partage pas ses plans (mais les infos sont déjà précieuses!).

Je rentrerai en contact avec eux directement quand l'effort sera officiellement lancé. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues! :-) (Et si certains se sentent de lancer tout ça avant l'automne, c'est juste que personnellement je n'aurai absolument pas le temps d'ici là avec mon départ en expédition cet été).

18 mai 2021
0

@ gromain: je profite de votre intervention pour répondre à votre post un peu plus haut sur la puissance de 120 watts des émetteurs.
Il ne faut pas confondre, il s'agit de la puissance imprimée aux émetteurs de coque, pas d'une puissance acoustique. Il faut en effet un peu de puissance pour que les émetteurs mettent en mouvement une coque et 120 watts, ce n'est vraiment pas grand chose pour faire ça. Encore une fois, ceux qui sont équipés peuvent (re)témoigner ici que le fonctionnement de l'AFU ne fait pas fuir les poissons, même les plus petits, qui continuent à nager paisiblement sous ma coque.

Une fois la coque traversée, il ne reste pratiquement pas d'énergie dispersée. Idéalement, les fabricants font tout pour que le phénomène de cavitation se limite à la surface de la coque. Ils y parviennent aujourd'hui grâce à la technologie numérique et aux rafales de fréquences diverses, au rythme aléatoire. C'est pourquoi un acheteur aura toujours intérêt à se tourner vers les versions les plus récentes en termes de développement.

D'après ce que je lis, Jaycar ne semble pas le plus abouti, mais si vous proposez de l'améliorer, je trouve que cela peut être une base intéressante.

18 mai 2021
0

Tout à fait, c'est vrai que j'ai un peu overlooked ça.
Après, c'était des remarques très générale, je ne pense pas que vu les puissances impliquées cela ait un impact négatif fort sur l'environnement!

18 mai 2021
3

Très bonne initiative.
Je pense utile aussi de concevoir un dispositif d'hydrophone et une méthodologie pour déterminer le meilleur emplacement de transducteur sur la coque. En installant mon saildrive, j'ai été très surpris de découvrir un sandwich de même que j'ai découvert un autre sandwich de plus de 10cm d'épaisseur pour tenir le puits de quille. Après rélexion, c'est un montage cohérent pour bien reprendre la quille qui fait un peu moins de la moitié du poids du bateau. Malheureusement, c'est quasiment impossible de connaître l'épaisseur et la composition de la coque sans la percer.
Même sur des coques métalliques, il y a des modes de résonance qui font que certains emplacements seront plus efficaces.
Un hydrophone associé à un montage électronique assez simple doit permettre d'étudier l'efficacité des transducteurs dans l'eau environnante ou sur la coque. Il doit y avoir moyen de tester les emplacements sans devoir fixer le(s) transducteur(s). Un tel dispositif pourrait être mutualisé car il ne sert qu'une fois.

18 mai 2021
0

Très bonne initiative, doublement ... enfin des mesures, réalisées sur plusieurs bateaux, dans différente configurations. Je suis près à participer, et montrer également que mon système Harsonic ne fonctionne pas et n'a jamais fonctionné !!! tout en trouvant peut être la cause (panne ou autre ???)
Par contre je pense qu'il sera impératif de fixer les transducteurs ... pas de bricolage possible en la matière, sinon le risque de mauvais couplages risque de totalement fausser les mesures !!

18 mai 2021
0

Je crains que tu aies raison car c'est la coque qu'il faut exciter. ce n'est pas pareil qu'un sondeur dont le rayonnement doit juste traverser la coque. Heureusement que les supports de fixations sont souvent assez légers

18 mai 2021
0

-Marc, oui, mille fois oui. J'ai épluché pas mal de docs (sauf Harsonic qui ne répond pas) et toutes les méthodes proposées par les fabricants d'AFU sont empiriques et seulement ça. J'ai envoyé plusieurs mails à des fabricants dont deux ont émis cette idée mais aucune réponse. Je ne sais pas ce qu'il faut en conclure. Soit ce n'est pas utile ou pas rentable, soit c'est une super idée et certains se préparent dans leur ateliers respectifs, sans résultat pour l'instant.

Mais voici ce que dit le fabricant Shipsonic:

The critical issue is determining the correct transducer locations. This is an acoustical problem, and acoustical problems are notoriously complex.
To address it, Shipsonic has developed a Digital Signal Processor (Shipsonic DSP, patent pending) coupled to either a magnetic ultrasonic microphone or an ultrasonic hydrophone. We combine this with removable test transducers which allows us to do in-situ analysis of ultrasonic sound pressure to optimize the design of your system.

Our most important agents have such a set consisting of
a Digital Signal Processor,
a magnetic ultrasonic microphone,
an ultrasonic hydrophone
a set of removable test transducers.

Consult Shipsonic or one of its agents for help with the optimal configuration of your system.

Moi, ils ne m'ont pas répondu. Il doit s'agir d'un système applicable aux grands navires. Mais bon courage pour tes travaux.

18 mai 2021
0

Un oscilloscope récent avec analyseur de spectre permet d'obtenir beaucoup d'informations avec un simple amplificateur à l'entrée. Mais il est possible de réaliser une interface électronique pas très compliquée peut permettre de décaler le signal en fréquence afin d'utiliser une simple application d'analyseur de spectre audio sur smartphone.
La difficulté est de savoir s'il faut utiliser un hydrophone a proximité de la coque plutôt qu'un accéléromètre sur la coque.
Mais j'ai eu l'occasion de faire des essais de vibration sur des tables vibrantes en laboratoire et on a beaucoup de problème avec les accéléromètres car il arrive qu'on les installe malencontreusement à un noeud de vibration. Il ne mesure alors presque rien alors que le matériel vibre réellement. Une mesure avec un hydrophone dans l'eau doit être plus fiable et plus représentative pour mesurer l'efficacité d'un excitateur sur la coque. Cela doit aussi permettre de mieux évaluer comment protéger une zone comme celle du saildrive ou du safran. Ce serait bien qu'un héonaute qui travaille ou a travaillé dans un laboratoire d'essai avec des hydrophones se manifeste

18 mai 2021
0

Entièrement d'accord avec tout le message, je confirme.
Sauf pour un équipement tel que le saildrive .... l'hydrophones "entendra" les ultra son qui se propageront facilement dans l'eau ... mais ce n'est pas pour autant que les parois du saildrive vibreront et seront protégé ? Ici le phénomène de protection deviens complexe et seul le complément pas un essais de salissure pourra être déterminant : mais au moins on peut savoir ou on va !!
L'avantage des acceleros, c'est que l'on peut faire plein de mesure facilement à l'intérieur du bateau et à plusieurs endroit (précis) y compris sur un saildrive monté sur silentbloc !! ... A mon avis il serait idéale de faire les deux mesures hydrophone et acceleros

19 mai 2021
2

certains poissons émettent des ondes électriques à une fréquence qui leur est propre, ne pourrait-on pas étudier la fréquence émise par ces poissons et apprivoiser les bons spécimens afin qu'ils colonisent nos coques.
ma longue expérience aquatique m'a permis de constater que beaucoup d'espèces de poissons n'ont pas de problème de fouling, c'est déjà une piste ...

19 mai 2021
0

Ces systèmes n'envoient absolument pas ni des ondes électriques ni électromagnétiques : ce sont de bêtes vibrations

19 mai 2021
0

A mon avis, un émetteur dédié et proprement fixé au saildrive sera facilement en mesure de le protéger. Mais il ne servira qu'à cela.
Cela veut dire que pour un bateau de 10m avec saildrive, il faudra un système avec trois émetteurs.

D'autre part, parmi tous les fabricants que j'ai interrogés, aucun ne sait se prononcer clairement pour le cas du biquille. C'est dire l'empirisme qui règne à propos des emplacements. Et c'est sans compter sur la volonté de faire paraître son système moins cher en sous évaluant la quantité de transmetteurs nécessaire et donc la puissance du système électrique du bord.

19 mai 2021
-1

@Chtit Luma

Permettez que je vous réponde sur ce point :

Vous érigez une sorte de conflit imaginaire avec les constructeurs ou distributeurs parce qu'ils ne vous répondent pas, pas assez vite, pas assez bien... Il y a là un procès d'intention assez lourd. Vous sous entendez donc que nous (fabricants de procédés anti-fouling par ultra son) parce que nous ne somme pas totalement ouverts à vos questions, nous sommes des escrocs en puissance, à peu de choses près.
C'est faux d'abord et c'est un jugement qui ne vous est pas autorisé, ni sur le plan des faits observables ni sur le plan légal.

Si j'avais reçu une demande de votre part, j'y aurai répondu au moins par courtoisie. Je n'en ai pas reçu à ce jour. Peut être avez vous écrit au fabricant ? je peux lui rappeler de vous répondre si vous avez une référence - un nom, une date.
Rien ne nous oblige à vous fournir une documentation ou des renseignements techniques qui vous permettraient ensuite de prétendre juger de nos systèmes ou pire vous passer de nos services. Je ne connais aucun constructeur de quelque produit que ce soit qui répondrait à vos demandes de documentations et preuves extensives. Nous le ferons d'autant moins que cela constitue de fait un engagement contractuel à sens unique, ou toutes les obligations portent sur le constructeur. L'usager/client/demandeur doit lui aussi tenir un certain nombre d'obligations pour que le produit rende bien le service attendu et pour protéger la confidentialité industrielle. C'est une protection légitime et nécessaire de la valeur ajoutée.

Les constructeurs et distributeurs peuvent vous proposer des témoignages, des références de clients sérieux, des garanties, mais pas des documentations techniques exhaustives.
Ils doivent bien entendu vous proposer un manuel d'installation et d'utilisation à l'achat. C'est une obligation. Mais avant, la communication est strictement commerciale, au gré de chaque constructeur.
Cela est vrai partout dans tous les domaines de l'industrie. Pourquoi cela serait différent pour le système US? Si la question se pose, c'est que vous ne comprenez pas comment le système marche, comment un tel effet est obtenu avec seulement du son, et donc que vous nous prenez pour des charlatans.

Ce n'est pas très grave, mais je vous saurai gré de ne pas incliner tout le monde à penser comme vous. L'inconnu n'est pas obligatoirement le lieu des croyances ou du charlatanisme. Encore une fois, nos clients principaux et récurrents sont des industriels, des institutions, des armateurs qui savent compter... Nous faisons avec eux des chiffres d'affaire respectables, et de plus en plus. C'est une preuve suffisante pour un honnête constructeur, sauf à prouver une escroquerie de grande ampleur.

@tous les autres

J'encourage vivement les grands esprits et petits malins à mettre au point des systèmes "fait main". C'est exactement l'évolution que je souhaite et soutiens dans la plaisance en vue de faire évoluer les pratiques toxiques et non durables. C'est d'ailleurs l'esprit de la plaisance populaire à son origine. J'avais moi-même fabriqué des antennes radio fabuleuses sur plans open source, qui m'ont suivies sur des dizaines de milliers de milles.
L'open source et le hacking (au sens constructif) ont toute leur place dans la plaisance moderne et populaire.

Micro contribution :
La recherche d'optimisation de placement des émetteurs est un sujet intéressant sur le plan théorique mais dont les retombées pratiques sont faibles. La complexité de la diffusion est proportionnelle à la spécificité de chaque carène. Il n'y aura jamais de cas général fiable. C'est pourquoi nous observons parfois sur les carènes une petite zone non traitée. C'est assez étonnant car c'est souvent très localisé.

Si un constructeur de système US propose une optimisation de placement, c'est plus pour vendre un service supplémentaire, une opération couteuse et aux résultats incertains. Je préfère vendre un émetteur supplémentaire, moins cher.
Il n'y aura pas de propreté absolue. Les quilles, appendices sont souvent difficiles à couvrir. Pour être plus précis, les propriétaires plaisanciers limitent souvent l'investissement à la carène, c'est à dire deux émetteurs et un contrôleur Harsonic pour un voilier de 10m par exemple.
Par ailleurs, nous avons - chez Harsonic - une procédure de test de "bon fonctionnement" que nous proposons aux "gros" clients. Nous déployons un microphone spécifique autours de la coque pour détecter d'éventuelles zones de "silence", donc des zones problématiques qui réclame un émetteur supplémentaire ou un ajustement de positionnement. C'est rare...

J'ai pu lire ci-dessus que J.Marc remet en cause l'efficacité du système US sur la base du fait qu'il a une carène propre sans système US et qu'il a mal lu le témoignage produit - qui concerne un bateau à moteur aux caraïbes (photo ci-dessous). La carène de voilier (Bavaria 32) en photo a quant à elle plusieurs années sans entretien/peinture/carénage.
J-Marc, un peu de logique : votre expérience du "sans" ne dit rien sur le "avec". Votre carène serrait probablement propre sur plusieurs années sans aucune intervention avec un système US. Pourquoi chercher des raisonnements boiteux pour prouver que vos peintures et carénages toxiques sont mieux que l'alternative US ? Essayez le "avec" avant de juger que le "sans" est meilleur...

Les bateaux sans peinture anti-fouling sont encore rares. Nous ne le préconisons pas officiellement, pas encore, à cause de la flottaison en particulier.
J'espère vivement avoir bientôt des essais à montrer dans ce sens. Voulez vous essayer ?

Enfin, concernant la puissance. Je vois fleurir des raisonnements sur ce thème qui laissent croire qu'il faut beaucoup d'énergie pour traiter une carène. Non. L'effet ultra son est obtenu à relativement basse énergie. Etonnant, contre-intuitif mais vrai. Par contre, du fait de la faible énergie, il requière une installation de très bonne qualité sur le plan mécanique. Deuxième contribution au hacking... Nos systèmes consomment quelques watts en moyenne, mais des watts optimisés.
Ne comptez donc pas protéger des matières souples ou absorbantes : concernant les carènes (!), nous ne traitons que les métaux et composites monolithiques, incluant certains sandwichs si des ponts monolithiques sont prévus et si la peau extérieure est suffisamment épaisse. Nous exigeons aussi des peintures à matrice dure.
Désolé mais je ne révélerai pas la puissance sonore en phase émissive, car l'émission n'est évidement pas constante. Je ne la connais pas moi-même... En tout cas elle est audible aux meilleures oreilles (jeunes oreilles capables d'entendre une partie basse des US) - sans aucune gène ni pour les occupants du navire ni pour la faune.

N'hésitez pas à me questionner en MP pour des cas concrets.
Bon hacking, bonnes navigations en eaux propres !

19 mai 2021
0

pour harsonic , je me suis intéressé il y a quelques années a ce procédé et à l’époque j'avais lu , peu recommandé au contre plaque marine . Mais je vois que certains sandwichs c'est oui ? Question pourquoi non le CP ? Qui pourtant transmet très bien les sons . En effet une coque cp est plus rigide que le polyester et bien plus bruyante . J'entends très bien à l’intérieur de mon bateau les dauphins à l’extérieur qui jouent autour , et encore mieux l’hélice d'un cargo Donc y a t'il eut des essais sur le cp , ou est ce juste un non théorique ? Ne pourrais t'on avoir de bons résultats en mettant sur du cp , plus de transpondeurs ?
en espérant des éclaircissements

19 mai 2021
1

Harsonic, je vous mets au défi de trouver les termes que vous utilisez (tels que escrocs et charlatans) dans mes propos. Le véritable auteur de procès d'intention, c'est donc vous. CQFD.

D'autre part, si c'est là votre réaction, soyez rassuré qu'à l'avenir je me garderai bien de dire le moindre mal mais aussi le moindre bien de votre produit. Je me satisferai très bien de ne pas commercer avec vous et croyez moi, ça n'arrivera pas.

19 mai 2021
0

@ J-Marc et JANYVE: un émetteur situé à l'avant, dans la zone de la sonde du loch, à bonne distance et l'autre à l'arrière dans un coffre à la hauteur du saildrive, à environ 80cm de l'axe longitudinal.
Les émetteurs sont classés IP68.

20 mai 2021
1

Bonjour,
La sonde (du sondeur) est-elle perturbée par ces transducteurs ?
Si non quelle distance entre les deux ?

20 mai 202120 mai 2021
1

Voici un extrait de ce que j'ai écrit dans mon article pour l'association Boat Biloup Club. Il s'agit d'une synthèse de tous les fabricants qui ont répondu à mes questions ou qui proposent l'information sur leur site.
(citation)
En ce qui concerne le positionnement des émetteurs, il y a quelques impératifs. Il n’existe pas de réponse universelle car il s’agit d’un problème acoustique et ceux-là sont particulièrement complexes. Personne ne peut prédire les nombreuses réactions locales en résonance de chaque partie de chaque coque.

Les dépliants des fabricants sont tous d’accord pour ne pas les monter sur l’axe longitudinal du bateau. En effet, sur de petits bateaux, le fond se comporte structurellement comme une varangue en oméga inversé. Etant donné que c’est là que les épaisseurs sont maximum, les émetteurs auront plus de mal à faire vibrer le fond.
Les émetteurs sont plus efficaces s’ils sont montés au plus profond, tout en respectant le critère précédent, également parce que s’ils se trouvent trop haut, l’eau à l’extérieur contient trop de bulles. Les émetteurs ont besoin d’une eau en écoulement peu turbulent pour être efficaces.
Selon le même principe, évitez de monter un émetteur dans le remous d’une partie saillante sur la coque, ainsi que dans le sillage d’un tunnel de propulseur d’étrave.
Ils doivent être posés à au moins 30 cm d’un obstacle à la propagation des impulsions. Ces obstacles sont par exemple des cloisons, des réservoirs, des renforts, des varangues, du tableau arrière, bref tout ce qui est trop rigide pour faciliter la dite propagation, incluant la ou les quilles.
Ils ne doivent pas être montés sur un plancher, un faux plancher ou à un endroit où la coque est composée de matériau en sandwich, quels qu’en soient les matériaux.
La protection de ou des hélices est délicate. En effet, les hélices forment une source de bruit qui peut perturber le fonctionnement du système. La source de perturbation est la cavitation des hélices. Sur un bateau, on sait que la cavitation des hélices se produit du coté où les pales descendent. Il faut donc installer l’émetteur de l’autre coté et si possible en avant du plan de l’hélice.
Les émetteurs ne doivent pas se trouver à moins de 30 cm de la sonde de vitesse ou de profondeur, sous peine de possibles indications erratiques voire perdues.
Il faut éviter que les câbles de liaison avec le boitier de commande cheminent dans le même conduit que celui d’installations facilement perturbables telles que VHF, radar, voies de communication inter-instruments. Dans le doute, mieux vaut tester le fonctionnement de tous ces appareils avant de refermer le câblage. Si les câbles doivent se croiser, cela doit se faire à angle droit. (fin de citation)

Je peux rajouter maintenant à la lumière de mon expérience qu'un ensemble saildrive doit bénéficier de son propre émetteur. En effet, les silent-blocks et le soufflet d'étanchéité sont un obstacle majeur à la transmission des impulsions venant des émetteurs de coque.

Toutes ces recommandations sont à comprendre pour toutes tailles de bateaux. Tout le monde n'a pas un propulseur d'étrave ou une partie saillante sur sa coque.

20 mai 2021
0

Cela fait tout de même un sacré paquet de conditions !

20 mai 2021
1

en lisant ces recommandations , on comprends que la technique est peu adaptée sur un voilier , encore moins un petit , et que ce sera plus efficace sur un cargo métallique ou les emplacement adéquats peuvent pulluler Si j’excepte pour mon voilier le problème matériaux ( il est en cp ) et que je tente juste d'appliquer tes recommandations je trouve que trois endroits qui conviennent , et encore , il y a des cloisons proches

20 mai 202120 mai 2021
0

Quand tu vois la structure d'un Romanée, avec une lisse tous les 18 cm et un couple tous les 40 cm, eh bien tu ne vois pas trop où implanter pour respecter les préconisations ci-dessus.

20 mai 2021
0

Café noir et laurent54, je suis bien d'accord avec vous. J'y vois une raison du faible développement de ces produits parmi la gent plaisancière, mais aussi à cause de la consommation permanente, si le bateau reste à l'eau. C'est probablement aussi l'origine de déceptions quant à l'efficacité des produits.
Concernant le Romanée, c'est une coque métallique qui se prête bien au montage d'un AFU. Si un lecteur propriétaire a cette expérience, il est le bienvenu pour partager.

20 mai 2021
1

oui ne pas oublier la consommation électrique , sur un voilier ça compte , et ça a un coût

20 mai 2021
0

Cela compte même énormément !

20 mai 2021
2

Je ne suis pas un expert mais j'ai beaucoup lu sur le sujet.
Je ne pense pas que la déclaration "la technique est peu adaptée sur un voilier, encore moins un petit" soit vraiment correcte en effet. Même s'il peut sembler difficile de trouver un emplacement pour les transpondeurs sur un voilier de petite taille (< 8m), de fait souvent un seul transpondeur suffira à couvrir tout le bateau (c'est par exemple le cas avec JayCar) donc avec 2 on est quasi sûr d'être couvert.
C'est au contraire sur des voiliers de grande taille (>14m) qu'il va falloir bien positionné les transpondeurs pour tout couvrir et les multiplier. ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (30)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021