antifouling "électronique"

Je possède un bateau de 37 pieds et l'antifouling est une véritable corvée et devient un vrai problème car les aires de carénages sont obligatoires et deviennent saturées.

Je me suis donc, après beaucoup d'hésitation, décidé à tenter l'expérience de ce qui est appelé l'antifouling électronique.

Le principe est le suivant : Deux vibreurs sont « collés » sur la coque (à l'intérieur bien évidemment) , une centrale leur transmet à intervalles réguliers du courant électrique qui provoque des vibrations sur la coque sensées empêcher les algues et donc les bestioles d'adhérer à la coque.

Les caractéristiques pour un bateau inférieur à 14 m sont les suivantes :

Technical specifications

Input voltage 12 vdc
Input Current (avg) 750 mA
Input Current (peak) 5.5 A
Average daily power draw 18.2 A
Low voltage cut out 11.8 V
Current draw in cut out mode < 6 mA
Control box rating Ip 65
Tranducer rating Ip 67

Dimensions :
Control box 171x121x55 mm
Transducer 70x70x75 mm
Warranty 2 years

Je livre ici ma démarche et mes observations :

Après recherches, j'ai appris que plusieurs organismes officiels faisaient l'essai de ce type de produit et notamment la snsm qui le teste sur 3 vedettes. A priori, la gendarmerie le ferait également, par contre pour cet organisme, contrairement à la snsm, je n'ai pas eu de confirmation officielle.

Les prix sur le marché varient du simple au triple, pour un produit apparemment identique.

J'ai donc choisi le moins cher qui est fabriqué en Australie. Il n'est pas distribué directement en France, il faut le commander sur internet à l'agence Anglaise ou l'acheter en grande Bretagne pour ceux qui y vont régulièrement.

Il est au prix de 309£25 plus frais de port. Il m'est revenu à un peu moins de 400€.

Pour les adeptes du fer à souder le kit est vendu 90£50.

Je n'ai aucun intérêt dans cette société, et pour éviter toute ambiguïté sur l'objet de ce texte, je ne transmets pas les coordonnées du fabriquant.

Mon bateau a été mis à l'eau en mars 2013 et j'ai fait poser les vibreurs en avril 2013.

Je n'ai pas procédé à la pose moi même, car j'ai eu au téléphone un plaisancier Australien qui possède ce produit depuis 3 ans et en est très satisfait. Par contre, il m'a indiqué qu'il fallait que la pose soit parfaite et notamment qu'il ne fallait aucune bulle d'air entre la coque et les « vibreurs ». La pose sans les branchement électriques m'a été facturée 70 € .

Lors de la mise à l'eau en mars, je n'ai pas mis d'antifouling à l'endroit des patins des bers afin de tester l'efficacité exacte, sans antifouling, du process mais sans prendre le risque sur une coque entière !!!!!

Les premières observations :

Fin mai j'ai été obligé de lever le bateau pour un problème mineur de sail drive (un oubli du chantier). La coque était comme lors de sa mise à l'eau avec aucune différence entre les parties avec et sans antifouling.

Il ne faut pas en tirer la conclusion que le procédé fonctionne. En effet, l'eau en mai était à 08 ° et j'ai navigué en mars et avril.

J'ai à nouveau navigué en juin et début juillet. Le 10 juillet j'ai plongé, avec bouteilles, pour avoir le temps d'examiner la coque et il n'y a manifestement ,ni algue ni bestiole, et là encore pas de différence entre les parties avec et sans antifouling.

Il ne faut toujours pas en tirer de conclusions car j'ai beaucoup navigué pendant cette période.

Par contre, je ne vais pas naviguer jusqu'au 20 août et la température de l'eau monte, enfin 16° aujourd'hui, un grand luxe.

Je vais plonger fin juillet et fin août et vous tiendrai au courant de l'état de la coque. Lors de la mise au sec en novembre, je vais prendre des photos.

Concernant les incidences sur les poissons. Je coupe bien évidemment le procédé quand je navigue. Le problème éventuel est au port. J'ai un voisin de ponton qui utilise son bateau comme résidence secondaire. Il pêche le bar dans le port et en sortait souvent près de mon bateau les années précédentes. Je vais l'interroger sur les résultats de sa pêche de cette année. Ceci ne sera pas une mesure scientifique, mais un simple indicateur.

Pour ce qui est de la consommation électrique, je suis branché ponton. A partir des données remises par le fournisseur et figurant dans ce texte, une éolienne ou un panneau solaire devraient permettre d'assurer la consommation annoncée.
Je n'ai quant à moi fait aucune mesure de consommation, il faut donc rester prudent sur ce point.

Au niveau sonore, je n'ai jamais perçu le moindre bruit, même l'oreille collée à la coque.

Conclusion :

Ce texte n'a pas pour but de louanger ou critiquer un procédé mais de porter à la connaissance de tous ceux qui le souhaitent, le résultat d'une expérience.
Il faut savoir que je suis sur la cote nord Bretagne et que la température de l'eau n'a rien à voir avec la méditerranée par exemple. Ce qui est peut être valable ici ne le sera peut être pas sur la grande bleue.
Now Wait and see.

L'équipage
11 juil. 2013
11 juil. 2013
0

A suivre, effectivement.
Tous les retours d'expérience sont bons à prendre, surtout sur ce sujet si sensible...

12 juil. 201312 juil. 2013
0

une question quand même
quel est le matériaux de ta coque
les rumeur annonces de bons retour sur coque métallique et de mauvais sur coque plastic

ça fait plaisir de voir un post bien détaillé avec une procédure quasi scientifique (les zones non traité et le visu régulier)
en pus avant même les résultat finaux (c'est mieux quun avis catégorique après coup)

merci
(mériterait une étoile du coup)

12 juil. 2013
4

Bonjour,

Bonne question et désolé pour l'oubli de ce point essentiel.
C'est une coque plastique (sandwich sur une partie). Les vibreurs ont été posés sur une partie qui n'est pas sandwich.

13 juil. 2013
0

bonne idée : pourquoi ne peut-on étoiler directement un sujet ?

12 juil. 2013
1

Les micro-vibrations ne riquent elles pas de délaminer la coque ?

12 juil. 2013
0

Sur 5 ans la réponse est non à priori, vu le nombre de bateaux qui en ont dans d'autres pays et qui n'ont pas eu ce type de problème. Au delà il n'y a pas assez de recul.
En effet le système existe depuis de nombreuses années mais n'était pas vraiment opérationnel. Tel qu'il est aujourd'hui, il n'a pas plus de 5 ans.
Donc si d'après les constructeurs il n'y a pas de risque, en pratique personne ne peut donner plus de 5 ans de recul.

12 juil. 2013
0

Bonjour,
Autre retour intéressant ici :
association-first30.org[...]pic.php

12 juil. 2013
0

Effectivement, ce n'est guère encourageant.
Je vais continuer à vérifier le mien et informer le forum des résultats constatés.
Comme je l'indiquais sur mon texte initial, même si le résultat est positif en ce qui me concerne en fin de saison, ce n'est pas forcément transposable dans d'autres régions aux eaux plus chaudes;

13 juil. 2013
0

Le souci dans ces "bilans" est que l'on ne peut pas en tirer grand'chose.
Pour être valables, il aurait fallu un peu de "rigueur scientifique" avec plusieurs coques similaires, à différents endroits dans différents ports, certaines protégées, d'autres pas, les uns navigant, d'autres à l'hivernage, sur plusieurs saisons... la quadrature du cercle au niveau de quelques plaisanciers de bonne volonté.
Seule une association au moins, un organisme officiel au mieux en ont les moyens.
Le seul pas en avant significatif serait d'intéresser un ministère (la mer ou l'écologie) sur la possibilité de moins rejeter en milieu marin de polluants.
Cependant, l'excellent Ch. Couderc, sur son site rempli de bonnes choses : "Voilelec"
www.voilelec.com[...]ile.php
descend en flammes le procédé, ne serait-ce que par la remarque:
"S'il suffisait de coller quelques centaines de pastilles magiques dans la coque, alimentées par des fils, tous les bateaux du monde en seraient équipés."
Mais je reste attentif à vos expériences...

13 juil. 2013
0

Tu as raison Bigornot, il faudrait faire des tests de manière scientifique, c'est pourquoi j'ai tenu à relativiser mon expérience. Les résultats ne seront que ceux d'une expérience limitée. Elle ne sera néanmoins pas totalement inutile. Et en tout état de cause, il faut bien commencer par une ou des expériences limitées.
Concernant l'article de Ch Couderc, je le connais mais il date un peu.
Si un organisme comme la snsm fait des tests c'est qu'il y a des potentialités. Il sont particulièrement attentifs aux problèmes de pollution et au respect de la mer.
De plus, le carénage sur les vedettes c'est un vrai problème en termes d'immobilisation et d'incidence sur la consommation, sachant que pour les stations, le coût du carburant est le poste de dépense le plus élevé.

13 juil. 201313 juil. 2013
2

On pourrait aussi parler d'un phénomène de "conservatisme".
L'industrie pétrochimique est contente de vendre des antifoulings à prix d'or, les shipchandlers aussi, tous les revendeurs ou entreprises travaillant dans le nautisme grattent et touchent plus ou prou cette manne, donc, ne changeons rien ou alors mollement...
De la même façon, lors d'un "traitement" anti-osmose, on parle pelage mécanique, micro-sablage, hydrogommage mais jamais d'enlever le gelcoat avec un décapeur thermique ou système équivalent. Pourtant, je suis en train de le faire, ça fonctionne parfaitement bien...
Et je regrette de ne pas avoir enlevé l'antifouling matrice dure par le même procédé, c'est ultra rapide et non destructif, alors, pourquoi donc changer ?
Combien de tests "in situ" d'antifouling ont été réellement effectués en France et à l'étranger? Je n'en connais qu'un, fait sur des plaques échantillons et qui date un peu. Curieux, non ? Pourtant, un peu de peinture sur une plaque, le tout avec x plaques et y marques ou procédés d'antifouling, hop, on disperse tout ça sur z ports et on voit le résultat dans un an avec un contrôle tous les mois.
Le ministère de l'écologie devrait se pencher dessus, puisque la plaisance pollue plus que les pro, paraît-il...
Mais c'est vrai qu'il a d'autres chats (ou chattes) à fouetter...

J'oubliais, merci à l'auteur de ce fil très intéresant d'avoir clairement indiqué ce qu'il a fait et ses constatations passées et (j'espère) futures. Car avec un panneau solaire, plus de souci de batterie à plat.

14 juil. 2013
0

Je ne suis pas adepte de la "théorie du complot".
Même si, à un certain niveau, on peut imaginer que les gros industriels de la chimie n'ont pas intérêt à tuer la poule aux œufs d'or, la concurrence qui règne actuellement dans ce bas monde fait que je ne crois pas que les antifoulings "classiques" soient une manne financière exceptionnelle...
Je pense surtout que si les armateurs et autres professionnels de la mer qui paient le carburant et les carénages des gros bateaux avaient trouvé un réel intérêt à ce procédé "nouveau" il serait installé partout...
J'ai eu une expérience douloureuse avec des procédés anti-tartre domestiques sensés être "révolutionnaires"... je n'ai pas franchement vu le résultat dans la maison mais je l'avais bien noté dans mon compte en banque! :-(
Depuis, je suis plus que méfiant et j'attends des résultats prouvés et non des belles paroles de commerciaux plus prompts à vous faire signer un bon de commande qu'à vous donner les preuves tangibles des tests réalisés par un labo indépendant.
Je pourrais vous parler aussi dans ce sens de l'escroquerie notoire des isolants minces dans la construction...

14 juil. 2013
1

Tu as peut être raison, c'est pourquoi il faut expérimenter.
Je n'ai personnellement aucun à priori. Ce qui est certain c'est que ce procédé n'est pas révolutionnaire,comme tu le dis, car utilisé dans les piscines et aquariums (ne tuent donc pas les poissons) depuis plusieurs années. Ce n'est pas pour autant que cela fonctionne sur les bateaux.
Je verrai au mois de novembre.
Et encore une fois ce que je constaterai ne sera pas forcément universel et il ne faudra surtout pas en tirer une conclusion générale.

13 juil. 2013
0

Bonjour,
Dommage qu'il paraît que le kit ne soit plus proposé,
Pourrait-on avoir un lien du vendeur?

Cdt

13 juil. 2013
0

Le kit est toujours proposé.
Dans le lien donné par ratafia, figure, dans l'avant dernier paragraphe, le nom de la société qui fabrique ce produit.
Ce nom +co.uk devrait t'amener sur le site.
Je suis désolé, mais je n'aime pas trop donner des liens commerciaux directement.
J'ai peut être tort, mais on ne se refait pas.

13 juil. 2013
0

Merci breizhillien,
pour les liens commerciaux, je respecte le choix de chacun, après on peut toujours contacter l'auteur du fil par messagerie, et c'est bien pratique.

Cdt

14 juil. 2013
0

Bonsoir
sur le forum stw il y a aussi une expérience en cours, sur un bateau en alu;je vais essayer de relancer le post car je suis aussi intéressé par les resultats;
david

14 juil. 2013
0

Peux tu donner le lien de ce post car sur stw les recherches détaillées sont réservées aux membres ?
merci

14 juil. 2013
0

.
Pas adepte de la théorie du complot non plus, mais je constate cette relative lenteur ou indifférence et le signale simplement.
Suis aussi très intéressé pas ces expériences et soutiens de tout coeur les cobayes !

14 juil. 2013
14 juil. 2013
0

merci

14 juil. 2013
0

Philippe plus rapide, en attendant une réaction de ce post datant d'un an, pour l’expérience.

15 juil. 2013
0

Le lien sur stw est intéressant du seul fait que ce soit une expérience mais aussi sur deux plans particuliers :
D'une part il s'agit d'une expérience en eau chaude. En effet, je ne connais pas Santa Marta en Colombie, mais j'ai été à Carthagène en Colombie et je peux confirmer qu'il y fait très chaud et que l'eau y est très chaude.

D'autre part, le décollement des sondes a provoqué une réduction de l'efficacité. Ce qui confirme que l'installation est importante.

Par contre que cela permette de nettoyer une coque salie, je suis dubitatif.

16 juil. 2013
0

il y a aussi un bon retour sur le forum first30 voir le lien d' "ozons" sur stw; du texte et des photos parlantes!
J'attends un retour sur la durée pour un alu.
a+david

16 juil. 2013
0

C'est le lien de ratafia.
Il faut effectivement d'autres expériences pour avoir une idée de l'efficacité du processus.
J'ai rencontré, très rapidement, sur les pontons quelqu'un qui l'utilise depuis un an. Il m'a dit en être très satisfait, mais cela ne veut pas dire grand chose. En effet, c'est un professionnel (qui ne vend pas d'antifouling ni classique ni électronique) mais qui utilise son bateau tous les jours.
De plus l'expression très satisfait n'est pas très scientifique.

Je vais donc continuer mes constatations et tiendrai le forum au courant (sans jeu de mot).

16 juil. 2013
0

ça foisonne sur stw à ce sujet!

17 juil. 2013
0

Merci, je vais y jeter un cil ou deux.

0

J'ai placé pour ma part un système "Harsonic", made in Belgium et distribué en France... Comme les autres, c'est un gros émetteur d'ultra son que l'on colle à la coque et un boitier électronique... Le bateau sort de l'eau pour l'hiver et j'avais mis une couche d'antifouling a matrice dure à la base mais j'ai été étonné de la propreté de la carène au sortir de l'eau... Juste un peu sale, rien de plus...

Bien que mesurant 12 metres, je n'ai mis qu'un seu émetteur car la surface immergée ne le justifiait pas à mon goût... Il tourne en permanence (au port sur le 220V et en mer sur le 12V) et à part un petit "tic tic" très léger, il est totalement transparent ... Je ne pense pas que cela remplace l'Antifouling mais en renforce l'efficacité...

Le fabriquant (Harteel) est très sympa (étant Belge ,c'est normal ;+) ) et toujours prêt à aider (j'avais moi même modifié mon système pur le mettre en bi-voltage ce qui n'était pas une très bonne idée... ils m'ont aidé à faire la mise à jour...

0

J'ai placé pour ma part un système "Harsonic", made in Belgium et distribué en France... Comme les autres, c'est un gros émetteur d'ultra son que l'on colle à la coque et un boitier électronique... Le bateau sort de l'eau pour l'hiver et j'avais mis une couche d'antifouling a matrice dure à la base mais j'ai été étonné de la propreté de la carène au sortir de l'eau... Juste un peu sale, rien de plus...

Bien que mesurant 12 metres, je n'ai mis qu'un seu émetteur car la surface immergée ne le justifiait pas à mon goût... Il tourne en permanence (au port sur le 220V et en mer sur le 12V) et à part un petit "tic tic" très léger, il est totalement transparent ... Je ne pense pas que cela remplace l'Antifouling mais en renforce l'efficacité...

Le fabriquant (Harteel) est très sympa (étant Belge ,c'est normal ;+) ) et toujours prêt à aider (j'avais moi même modifié mon système pur le mettre en bi-voltage ce qui n'était pas une très bonne idée... ils m'ont aidé à faire la mise à jour...

17 juil. 2013
0

Bonjour,
Ton expérience est intéressante.
Peux tu nous dire si tu as laissé une surface sans antifouling et si oui le résultat obtenu par rapport à la surface recouverte d'antifouling.
Merci d'avance.

17 juil. 201317 juil. 2013
0

Bonjour,

J'ai parcouru de nombreux forums étrangers ( Ybw, cruiserforum, amicci della vella) depuis que j'ai installé ce systeme, il y a maintenant 2 ans. Sans caréner sauf l'année derniere en passant l'éponge bateau dans l'eau.
Tout concorde :
- ne dispense pas du carénage annuel avec AF en bonne et dûe forme
- aide à maintenir la coque propre plus longtemps.

Pas de miracle. mais une aide. Chacun place le curseur où il veut, de "faible" à "très satisfait".

Perso je le place à : "en dessous de la moyenne" -> par rapport à ce que j'en espérais.

Sachant qu'il faut alimenter la bestiole 24/24 365/365

17 juil. 2013
0

Bonjour,
je ne parle pas l'Allemand et ne puis donc faired d'observations, par contre, sur le forum Anglais, il y a des interventions qui datent de 2008 et qui sont plutôt positives avec des utilisateurs qui n'ont pas remis d'antifouling pendant 3 ans.
D'autres expériences sont conformes à ce que tu écris dans ton information.
Il y a surtout beaucoup de demandes de retours d'expériences.
Je continue donc mes constatations et vais les mettre sur ce forum.
La prochaine étape sera fin juillet comme promis.

17 juil. 2013
1

Apparemment, les coques alu ou métal sont plus aptes à ce type d'antifouling, soit à cause de la transmission des US ou des vibrations par la coque, soit à cause de la texture de l'alu et de la pose parfaite sur la coque.
J'ai bossé un peu sur ce genre de produit ou du moins ce genre de résultat demandé, à savoir "anatifes et algues, go home, carène propre !"
Ca fonctionne bien à très bien si les transducteurs US sont multi-fréquences ou si ils travaillent pile sur leur fréquence de résonance. Dans le premier cas, on ratisse large, effet moindre mais généralisé, dans le second, le simple fait d'âtre à la fréquence de résonance du (ou des) transducteur pique littéralement les doigts si on a une petite coupure ou bobo, et c'est très efficace.
Mais le prix n'est plus le même...
Pourquoi ne pas essayer les micro-ondes ?
OK, je sors...

17 juil. 2013
0

Merci pour ce post très intéressant.
Concernant les coques alu ou métal, c'est effectivement ce qui ressort de beaucoup de forums.
Pour le reste, nous faisons confiance au connaisseur que tu es manifestement, et il serait donc intéressant de comparer différents matériels.
Une revue ne le fera que si le principe même est déjà reconnu. Pour cela, il faut que plusieurs expériences soient concluantes.
Nous n'en sommes pas encore là.

01 août 2013
0

Bonjour,
Comme convenu, j'ai plongé hier, mais en apnée suite à un problème de gonflage de bouteille.
Toujours pas de bestioles ni algues ; par contre, un léger duvet qui s'en va au toucher du doigt.
Toujours pas de différence entre la partie avec et la partie sans antifouling.
En apnée, c'est moins précis qu'avec bouteille, d'autant que je ne suis pas un champion de l'apnée. Toutefois, la tendance est là et ce qui est certain, c'est qu'il n'y a pas de bestioles.
J'avoue que je commence à espérer.

01 août 2013
0

En admettant que ça fonctionne,est-ce que ça diminuerais la "fréquence " des autres travaux qui sont nécessaires à l'entretien du bateau ?

01 août 2013
0

La réponse est clairement non.
Notamment, cela n'évite pas la mise au sec en prévention d'osmose et pour changer les anodes, sauf à le faire en plongée ce qui est très difficile sur certains modèles de sail drive.
Ce n'est certainement pas un produit miracle. Il faut le situer dans son vrai contexte. Si cela fonctionne, mais à mon avis il faut attendre une expérience plus longue (au minimum jusqu'à la mise hors d'eau d'octobre novembre), il supprime la galère d'un nettoyage approfondi chaque année, les plongées de nettoyages en saison, le grattage régulier des couches d'antifouling même érodable et l'application chaque année d'antifouling.
Mais pour cette dernière maintenance, il faut tester sur plusieurs années.

22 août 2013
0

Bonjour à tous,
Comme prévu, j'ai plongé sous la coque hier, avec bouteille.
Il y a effectivement une sorte de duvet qui s'en va au simple toucher.
Il n'y a aucune différence entre la partie avec et celle sans antifouling.
Par contre, il y avait un peu de "filandreux" à l'avant du bateau, sur le devant de la quille et du safran.
Le duvet est un peu plus épais sur la quille, mais s'en va également au toucher du doigt.
je vais naviguer à nouveau dans les prochains jours et vais regarder ensuite si ce duvet s'en va tout seul par le frottement de la coque sur l'eau.
Il est aujourd'hui interdit de plonger dans les ports pour nettoyer les coques si elles ont de l'antifouling, au motif que cela dépose de l'antifouling dans les ports.
Il faut donc continuer à vérifier si le système est efficace sur les parties sans antifouling, et d'autre part si ce duvet nécessite une plongée et si oui la fréquence.
Je vous tiendrai au courant.

07 déc. 201316 juin 2020
0

Bonjour à tous,
J'ai levé le bateau la semaine dernière pour l'hivernage.
Les résultats sont les suivants :
Le bas de la quille pas propre, le bas du safran pas propre, l'embase d'hélice moyen. Le reste, au delà de mes espérances, à l'exception d'une toute petite surface un peu moins propre (photo 4), mais qui est partie à l'éponge sans aucune adhérence.
Il y avait partout ailleurs un léger film qui est parti avec un simple passage d'éponge.
Depuis mars, je n'ai pas touché à la coque même pas un coup d'éponge.
Aucune différence entre les endroits laissés sans antifouling et les autres.

Je vais donc enlever l'antifouling et je plongerai 3 ou 4 fois dans la saison pour enlever à l'éponge ce léger film qui se forme et nettoyer le bas de quille et de safran et l'embase d'hélice.
Il n'est plus autorisé de nettoyer en plongée s'il y a de l'antifouling, par contre pas de problème pour une coque nue.
L'eau n'a jamais dépassé 18 .5°, cette expérience n'est donc peut être pas applicable partout et notamment en méditerranée.
Chacun en tire les conclusions qu'il veut.

07 déc. 2013
0

Des vibrations sur une coque métallique ? Ça fait pas un peu de bruit ça ?

07 déc. 2013
0

Bonsoir,
Je ne peux pas te répondre ayant une coque en plastique.
Sur mon bateau aucun bruit même l'oreille collée à la coque

07 déc. 2013
0

Bruit or not bruit
C'est ressenti de façon différentes en particulier suivant l'âge.
J'ai 59 ans et je n'entends strictement rien même à 10 cm des sondes (coque alu).
Des personnes plus jeunes (20 ans) entendent parfaitement les cliquetis même en passant sur le ponton.
Comme dirait le vendeur Australien cela fait le bruit d'un scarabée qui marcherait dans une boite d’allumette (!?)

20 jan. 2014
0

Faut pas de clébard ni de chauve souris à bord !
Sans blague on ne connait pas la frequence d'emission !?

20 jan. 2014
0

Bonjour,
Pourrait on avoir quelques info même en mp concernât ce produit???

Merci mille fois par avance... ;)

22 jan. 2014
0

Je t'ai transmis les coordonnées par mail, n'entendant pas transformer ce forum en page publicitaire.

0

En ce qui concerne le "Harsonic" (même principe que tout les autres), les fréquences utilisées ne posent aucun problème. Nous avons navigué avec le chien et il ne levait même pas l'oreille lorsque le système était mis en route ;+)

C'est la deuxième année que j'utilise le Harsonic. A voir la tête de ma coque à la sortie d'eau comparée à d'autre, je dois dire que c'est mieux. La plupart des gens croyaient que j'avais fait un carénage intermédiaire (régate oblige)... Les ultrasons fonctionnent cependant mieux sur des organismes de type coquillages etc... et il est clair qu'au plus rigide la coque est, au mieux.. donc avantage pour les coques métalliques où les ondes se propagent bien...(faut bien qu'elles aient un avantage quelque part, les pauvres ;+) )

Donc ma conclusion, c'est pas un produit miracle, cela coûte cher et cela consomme, mais cela aide... on ne peut pas arrêter de caréner mais on peut attendre plus longtemps entre deux carénages...

A éviter pour des bateaux ayant des difficultés à gérer leurs consommation énergétique (bateaux au mouillage sans panneaux solaires ni éoliennes.. etc) car cela consomme quand même un peu...

B.

07 août 2014
0

Bonjour
as-tu toujours ton Antifouling electronique? toujours satisfait?

10 août 2014
0

Bonjour,

j'ai toujours mon antifouling électronique.
Cet hiver j'ai enlevé tout mon antifouling chimique dans un chantier équipé en récupération. Pour éviter de polluer l'air et d'abîmer la coque, je l'ai fait à l'abrasif à l'eau. Une galère que je ne recommencerai pas.
J'ai donc une coque nue, sans antifouling.
J'ai mis à l'eau au mois de mars. Jusqu'en mai, pas la moindre trace sur la coque. En mai, j'ai eu un léger duvet, que j'ai retiré en plongée bouteille.
J'ai replongé en juin pour la présence d'un léger duvet.
Je n'ai ensuite pas navigué pendant 4 semaines et pas plongé pendant 6 semaines (2 de navigation et 4 sans naviguer).
Le 31 juillet, j'ai replongé. Là, j'ai eu un coup de stress, car la coque était couverte de petites "herbes". En fait elles n'adhéraient pas et avec une spatule (ce qui est autorisé car il n'y a pas d'antifouling) c'est parti sans effort.
La glisse est exceptionnelle, c'est une véritable peau de bébé.
Pour résumer, pour celui qui ne plonge pas ou ne peut pas faire plonger plusieurs fois pour un prix global comparable à celui de l'antifouling chimique , c'est à oublier. Par contre, en ce qui me concerne, il n'est pas question que je remette de l'antifouling chimique et je trouve toute satisfaction dans ce procédé.

20 déc. 2020
0

Bonjour Breizhillien

Je suis intéressé par un antifouling US ,je navigue en bretagne Nord bateau 36 pieds en Rance ?

quel est votre retour aprés 6 ans ? toujours aussi satisfait et ou sont posées les ou la sonde par rapport au varangue ,sonde ,quille .

merci pour les infos

cordialement

Jean-Pierre

0

Presque deux années maintenant... je reste positif, je pense cependant que pour mon bateau de 12 m même de vieille génération (longueur à la flottaison d'un peu plus de 10m) , un dispositif à deux "têtes" serait meilleur...Je vais prendre langue ;+) avec la Harsonic family pour voir ce qui est possible (et abordable) de faire ...

08 août 2014
0

Merci pour ta reponse, je vais donc essayer sur mon oceanis cette technologie, reste à trouver le fournisseur ce qui ne va pas être facile car je suis en Nouvelle Calèdonie, aurais-tu un fournisseur à recommander
Merci

10 août 2014
0

merci pour les infos et les liens, ça fait longtemps que je pensais a utiliser ce systéme, mais vu les prix en ship... glouups... par contre là c est nettement plus abordable... et puis alors si on peux carrément virer l'antifouling et récupérer la glisse du gel coat... super!

27 août 2014
0

Messieurs, bonjour
Actuel distributeur du produit Harsonic pour la marque Gom'air dans le nord de la france. Je serais ravis de répondre à toutes les questions que vous vous poser
Le produits Harsonic à fait ses preuves auprès de grands noms des industries nautiques : SNSM CGM PROMAR PIRIOU etc...
J'ai tout les éléments pour vous prouver que le système est efficace
n'hésitez pas
simon.roulland@live.fr
Bien cordialement

11 fév. 2016
0

"Canelle" m'a demandé un retour d'expérience à ce jour.
Je vais donc en faire profiter toute la communauté.
Je ne mets plus d'antifouling depuis le début de l'expérience. La coque est comme sur les photos, avec le même problème sur la quille et sur le safran sur qui je mets de l'antifouling, car le système est inefficace sur les appendices.
Je confirme qu'il faut plonger de temps à autre à partir d'une eau à plus de 15 °.
Personnellement, je plonge avant chaque départ de croisière, sachant que je ne fais pas de croisière inférieure à 15 jours. J'enlève cette sorte de duvet avec une spatule pour aller plus vite. Je récupère la glisse du gelcoat.
Encore une fois, je suis en Bretagne nord et ne sais pas si c'est applicable dans des eaux plus chaudes et il est nécessaire de plonger de temps à autre pour enlever le duvet qui se forme.

28 mar. 2016
0

Bonjour.
Merci pour ton article il parait ?que sur les coques anciennes cela ne marche pas .?
Pour un aquila 1980 c pas bon??? Le kit vendu en GB entier pas a monter est bien aussi?
Merci pout ta reponse

03 nov. 2016
0

peux tu me donner les coordonnées du fournisseur de l'antifooling que tu as installé. Mes expériences professionnelles me portent à croire aux nouvelles technologies.d'autre part ma petite fille habite Porthmouth et mon petit fils va partir pour 18 mois en Australie, j'espere que par leur intermediaire je pourrais acheter sur place. Le mois prochain je vais aller au salon nautic et vais me renseigner un peu plus. Je sais que beaucoup vont me dire que c'est de la foutaise, mais on me l'a déjà dit au sujet des antifooling a base de cuivre, j'ai essayé sur un canot de 6m et depuis 3 a

25 juil. 2017
0

Où en es tu ?
Question .on :
Tu arrêtes ton bidule électronique et tu plonges tous les 3 mois pour "nettoyer" la coque" est ce ce que tu vas voir une différence ? Top chrono... on attend un retour d'expérience l'année prochaine

25 juil. 2017
0

Aprés trois ans d'utilisation de mon "anti-foulling electronic"
je navigue souvant et envirron une fois tous les deux mois je nettoie la coque a l'aide d'une spatule et une petite ralonge d'envirron un mettre depuis le surface et un fois par an inspection de la coque en plongeant cette fois avec bouteille pour changement des anodes.
je peu donc faire un premier bilan, j'ai mis à sec mon bateau cela faisait quatre ans que je ne l'avais pas fait la coque n'etait pas tres sale même s'il y avait pas endroit des petits coraux ne depassant pas le milimètre d'epaisseur sur les parties jamais mettoyées avec la saptule, comme la quille.
Il n'y avait plus d'antifoulling mais j'ai quant même pris la décision d'en remettre mais cette fois une matrice dure qui je l'espère va durer plus de quatre ans.
Le resultat est donc positif mais il ne dispense pas d'effectuer de temps en temps un nettoyage de la coque depuis la surface surtout dans les eaux ou je navigue (l'ocean pacifique avec des tempèrature jamais en dessous de 22 °C)
je n'arrête pratiquement jamais le système (sauf lorsque je m'approche des baleines)
Je ne sais pas ce que peut donner le système sur des bateaux qui restent des mois à quai
Bonne navigation à tous.

26 juil. 2017
0

Et bien dis donc, çà m'a l'air très positif tout çà. Je vais me renseigner pour en trouver

27 déc. 202027 déc. 2020
0

Bonjour à tous,

Je me permets d'intervenir sur ce fil pour vous indiquer que les antifoulings électroniques HARSONIC sont en vente pas nos soins.

Harsonic est la 1ere marque historique d'antifouling électronique, validée et utilisée par les plus grands chantiers naval français, Piriou, Ocea, Couach ... et par les grands donneurs d'ordre tels SNSM ou DOUANE FRANCAISE et d'autres que nous n'avons pas l'autorisation de citer.

Harsonic protège les coques et les propulsions, mais aussi les boxcoolers, les réservoirs et les réseaux internes des navires - et même les piscines, et de nombreuses installations terrestres, industrielles et agricoles.

Si vous souhaitez économiser du carburant et des carénages, gagner en fiabilité, si vous souhaitez moins polluer, n'hésitez pas à me mettre un mot ici ou en MP pour plus de renseignements et nos coordonnées.

Stéphan

antifouling

harsonic

27 déc. 202027 déc. 2020
0

Merci pour ces précisions. Je suis content de celui qui est sur mon bateau depuis l'année 2000. Si jamais je trouve les finances je pourrais penser à changer. Je vais regarder les fréquences utilisées dans ton matériel. En dessous de 20kHzle début des ultrason mais lesquelles?

Le soucis pour l'instant sur ton matériel c'est:
Tension d’alimentation du boitier : 120-240 V

A bord on a du 12v , au mieux du 24v.
Quand on est à sa place au port on a la possibilité d'avoir 24h avec du 220volts, après cela coupe ...As tu un truc en 12v et moins de 1 Ampère?

27 déc. 2020
0

bonjour
vu sur leur site : alim en 110/220 et aussi en 12/24v
Par contre le prix ...GLUP GLUP //

JF

27 déc. 2020
2

Bonjour à tous.
Je suis souvent intervenu sur ce sujet…
J'ai un trawler de 52ft GRAND BANKS équipé depuis 4 ans avec le système Ultrasonic.
J'ai:- deux sondes émettrices à l'arrière situées sur les hélices
- une sonde au centre du bateau
- une sonde située à l'avant au niveau de propulseur d'étrave.
Mon constat:
Le système fonctionne sur les parties fixes du bateau et protège des concretions dures (dents de chien, vers de tartre, moules, huitres etc)
Le système n'empêche pas l'accumulation de 'duvet gras' voir d'algues à la ligne de flottaison.
Le système ne fonctionne pas sur les safrans, hélices, arbres d'hélices et toutes les parties mobiles du bateau (les ondes ne se propagent pas)
Les sondes doivent être fixées sur la coque (pas sur le contre moule)
Le résultat est meilleur sur les coques fines (sur mon GB j'ai par endroit 10 centimètres d'épaisseur de stratifié)
Le système fonctionne bien sur les coques acier, pas du tout sur les coques bois.
En résumé, ça ne remplace pas le carénage, mais ça peut permettre de caréner une année sur deux , avec un nettoyage manuel de la ligne de flottaison et les hélices entre 2 carénages.
Bonnes navigations et bonnes fêtes

27 déc. 2020
0

Bonjour,
J'ai installé l'ultrason australien sur mon voilier alu de 13m. Je l'ai acheté en kit et fait monter par une petite société dans le morbihan pour env. 70 euros. J'ai installé les deux sondes moi même.

Il est en place depuis début juillet 2020. Départ du golfe du morbihan et nous sommes actuellement à Portimao au Portugal. Nous avons échoué récemment pour faire un p'tit check des anodes, hélice, etc...

Le système fonctionne 24/24 depuis début juillet. Il n'y a pas d'apparition de vie flagrante sur la coque, pas de fouling visible, c'est propre.

En collant l'oreille sur les sondes, on entend un tictictic mais c'est tout. Inaudible en vie normale à board. Je dois de tps en tps, resserre un peu les sondes dans leur support mais c'est tout.

A voir en eau chaude ce que cela donnera.

Pour le moment, je suis satisfait de mon choix. Rapport Qualité/Prix imbattable !

Bye
Xavier

27 déc. 2020
0

Bonsoir bzh74,

ton retour est intéressant mais as-tu quand-même de l' antifouling sous ta carène ou pas?

Je te pose cette question parce que cet été, je suis descendu de Bretagne Sud à Cascaïs et retour avec mon brise de Mer 31 à la carène brute d' alu.

J' avais caréné le jour du départ, et 3 semaines à un mois plus tard, j' avais perdu un bon noeud en vitesse.
Re-carénage à Péniche en remontant, et 15 j 3 semaines plus tard, encore perdu presque un nd, un navigateur (héossiens d' ailleurs) très sympa m' a passé un coup de brosse à Sada avant la traversée retour, car c' était déjà bien sale.

Je pense que sur cette croisière, un antifouling électronique m' aurais probablement évité ces désagréments.

Mais bon, mon "terrain de jeu" est habituellement l' Irlande/Écosse, et la-haut, sans antifouling, le bateau glisse bien pendant environ deux mois.

Gorlann

22 fév. 2021
0

Bonsoir Gorlann,

Oui j'ai mis un antifouling sur ma carène, du Seajet Taisho 038 (2 couches et une 3eme bande au niveau de la flottaison).

Mes safrans ne sont pas protégés par le système à ultrasons. Je vois bien la différence.

Je vais échouer semaine prochaine dans une ria. Je ferai des photos.

Bye Xavier

27 déc. 2020
1

Je met de l'antifouling et je carène quand même chaque année, mais le carénage se résume à un coup de Karcher rapide et une couche d'antifouling érodable. Nous naviguons beaucoup 5 à 6000 nautiques par an et une carène parfaite se ressent immédiatement en terme de consommation carburant… Sur 500 heures de navigation, le coût du carénage devient négligeable au regard des économies de carburant.Si nous devions faire une cinquantaine d'heures à l'année nous ferions le carénage une année sur deux…
Bonnes navigations

22 fév. 2021
0

Bonjour,

Je suis très satisfait de voir enfin des retours d'expérience sérieux et rationnels sur le sujet des anti-foulings électroniques.
Certains ont tendance à penser que c'est un produit de charlatan, un objet magique, un totem... Non, c'est un outil de protection très efficace, mais il nécessite d'être posé et utilisé selon les prescriptions, avec rigueur. Il faut bien comprendre son fonctionnement pour en faire bon usage.

Nous avons reçu plusieurs témoignages très mauvais sur le système australien lowcost. Si finalement il fonctionne, tant mieux.
Nous savons en tout cas pourquoi nos systèmes Harsonic ne sont pas lowcost. Nous savons quel matériel est installé, la puissance des systèmes, et le soin de fabrication qui y est apporté. Tout cela justifient nos prix. Nous avons donc aussi un doute légitime sur la qualité des systèmes lowcost (durabilité et puissance en particulier).

Grand Bank 52 résume très bien l'efficacité du système et les résultats.
Il est vrai qu'il est difficile de protéger les safrans en plaisance, mais pas sur des unités plus grandes.
Nous sommes aussi capables de protéger les hélices et waterjets avec des systèmes spécifiques.
Notez aussi que Harsonic est très connu dans l'industrie et l'agriculture. Nous couvrons de vaste domaines ou interviennent des problématiques de réservoirs, adductions d'eau, canalisations, refroidissement. Le fouling n'est pas uniquement un problème de carène, ni seulement un problème maritime. C'est aussi un problème d'hygiène...
Nous protégeons aussi les réservoirs de carburant et les canalisations internes.

Clairement, le gain écologique n'est pas dans l'absence totale de peinture anti-fouling. Certains bateaux s'en passe complètement mais c'est rare.
Nous faisons faire des économies énormes en carburant et en carénage et en maintenance pour tous les navires. Les voiliers fonctionnent mieux, tiennent des moyennes plus élevées.
Pour l'anecdote, le fouling a été un véritable calvaire pour les compétiteurs de la course autours du monde "des vieux" (fr.wikipedia.org[...]ce_2018 ). L'anti-fouling Harsonic leur auraient fait gagner plusieurs jours (une victoire?) et éviter le danger d'avoir à plonger sous le bateau en pleine mer. Ceux qui ne nettoyaient pas leur coque transportaient des centaines de kilos de fouling, et perdaient au moins un nœud de moyenne.

Enfin, pour le détail technique, Harsonic propose un système automatique de changement de source électrique : 220-110-24-12. C'est une option à quelques dizaines d'€.
Et en effet, les coques candidates sont les composites monolithiques ou les sandwichs avec un insert monolithique, et tous les métaux (fer, alu). Le bois est exclu puisqu'il absorbe l'énergie du système. C'est pourquoi nous avions refusé d'équiper l'Hermione malheureusement.
Dans la même esprit, les peintures à matrice dure sont obligatoires.

Voilà pour compléter l'information sur ce sujet...

22 fév. 2021
0

Bonjour,
Qu'en est-il du contreplaqué époxy ?
Merci.

22 fév. 2021
0

Bonjour olcdlm,
Le contre-plaqué est du bois, donc à proscrire a priori.
Toutefois, si quelqu'un veut faire des essais en connectant directement la sonde active à la peau extérieure par un insert composite monolithique, si peau il y a et si elle est épaisse, cela se tente.
On pourrait avoir une bonne surprise.
Pas sûr toutefois que le fabricant se lance dans un partenariat pour ces essais... La question se tente aussi si nous avons un partenaire sérieux.

23 fév. 2021
0

merci pour la proposition, mais je n'aurai pas le temps car je pars en grand voyage dans quelques mois.

22 fév. 202122 fév. 2021
0

Harsonic, je suis dubitatif... mais je veux bien faire l'essai de votre système et s'il fonctionne, dans une année, je l'achète; qu'en pensez vous ? Je suis un partenaire sérieux ; je peux même faire un rapport mensuel.

22 fév. 2021
0

Bonjour Kivoalai,

Vos doutes ne peuvent suffire à justifier un prêt de matériel pendant un an. Nous n'avons pas de doute de notre côté sur les bons résultats d'un matériel bien installé et bien utilisé.
Vous comprenez aussi que si le principe d'un essai parait simple en théorie, ses conditions de réalisation sont plus complexes en pratique.
Il y a aussi un cout d'installation, et éventuellement de restitution.
Nous avons déjà prêté du matériel pour des essais. C'était dans le contexte de chantiers navals dont nous étions à peu près certains qu'ils appliqueraient le manuel à la lettre.

Décrivez nous votre projet en détail, en MP ou par mail : stephan.vallet@harsonic-maritime.fr.

  • Type de bateau,
  • Installateur,
  • Programme de navigation,
  • Argumentaire général.

Je ferai remonter votre proposition au fabricant.

22 fév. 202122 fév. 2021
0

Petite question :
Qu'apporte votre système en eaux intérieures ? Comparée à une peinture antifouling classique.
Je parle bien sûr au niveau de ce qui s'installe sur la coque mais aussi du temps d'espacement entre chaque carénage.

Merci d'avance pour votre réponse.

Bonne soirée.

23 fév. 202123 fév. 2021
0

rfinne,

L'anti-fouling électronique est un inhibiteur de l'installation du fouling.
Cette installation se déroule à peu près comme suit : bactéries > flore microscopique > faune microscopique > flore macroscopique > faune macroscopique
La vitesse et l'intensité de cette installation est évidement très variable selon les interactions entre la salinité, la température, la turbidité, la luminosité, le courant ETC... Mais le principe reste le même dans toutes les eaux non stériles, salées ou pas.

L'ensemencement initial des surfaces est seulement ralenti pas les peintures biocides, peintures dont les composants toxiques agissent essentiellement pas contact direct avec la flore et la faune. De plus les peintures s'usent et/ou perdent de leurs effets avec le temps, ou disparaissent sous des couches de fouling résistantes.

Le procédé HARSONIC agit lui quasi uniquement sur le lit d'ensemencement, sur les bactéries et organismes microscopiques initiateurs du fouling. Si ces organismes sont inhibés, le fouling est bloqué et la coque (ou autres éléments) reste propre. C'est pourquoi Harsonic est aussi utilisé en agriculture, par exemple, pour diminuer les produits chimiques et les antibiotiques en élevage.

Nous gardons toutefois l'anti-fouling sur la plupart des coques, peut-être par habitude, mais aussi pour la flottaison ou les appendices qui sont moins protégés.
D'ailleurs, la peinture anti-fouling reste d'autant plus efficace et plus durable qu'elle n'est jamais recouverte ou usée par des algues ou animaux fixés.

Harsonic pour les carènes de navires quelles que soient les eaux >>> Une coque plus propre et plus longtemps, une vitesse moyenne soutenue dans la durée, moins d'énergie, moins de carénages, moins de peinture, moins de maintenance, moins de pannes...

23 fév. 2021
0

Harsonic,

Merci pour cette réponse très complète.

Je vais faire une collecte dès maintenant.

27 fév. 2021
0

Bonjour,

Comme promis, voici qq photos de la coque de Mojito après 9 mois dans l'eau. Mise à l'eau dans le golfe du Morbihan et navigation à 2 à l'heure jusqu'au sud du Portugal (Portimao) où nous sommes depuis mi novembre.

Antifouling Seajet 038 Taisho 2 couches + système à ultrasons Jaycar en route 24/24 depuis la mise à l'eau.

Je vous laisse juger.

Bye Xavier

27 fév. 2021
0

Bonjour bzh74,

Auriez-vous un lien ou commander un système Jaycar histoire d'en connaitre le coût ?

Merci d'avance pour cette réponse.

Cordialement

Roland.

27 fév. 2021
0

Bonjour Roland,

Je l'ai acheté en kit avec 2 sondes sur ce site. Je l'ai fait monté par un électronicien près de chez moi.

Bye Xavier

27 fév. 2021
0

Bonjour Xavier,

Merci pour la réponse. Par contre pas de lien vers le site Jaycar....

Un oubli ?

Désolé....😉😊👍

Merciiiiiiii

Roland.

27 fév. 2021
0

Bonjour Xavier, il se trouve que j'ai moi aussi du Seajet 038 (3 couches) depuis maintenant 20 mois, et ma coque est propre. Pourtant ici aux Canaries l'eau est tiède (20 à 21°C en hiver). Depuis que j'ai le Seajet je n'ai pas rallumé le Jaycar, je pense le rallumer quand l'antifouling montrera des signes de faiblesse. Historiquement j'ai tourné plus de 3 ans ans avec Inversalu + Jaycar, ce qui fonctionnait plutôt pas mal malgré les eaux chaudes, sauf qu'au Brésil j'ai eu un problème car la sonde du Jaycar s'était dévissée, une fois la sonde revissée cela allait bien mais suite à un problème électrique dans le port la couche d'Inversalu a fondu ! J'ai donc décidé de protéger le tout à l'époxy et j'ai maintenant 2 couches d'Inversalu neuves (qui me restaient en stock), 6 couches d'époxy (!) et 3 couches de Seajet 038.
Tout cela pour dire qu'avec le Seajet il est bien difficile de conclure quoi que ce soit à propos du Jaycar.

27 fév. 2021
0

Bonjour Xavier,

effectivement, la combinaison entre ton antifouling et le système à ultrason a bien fonctionné.

Etant descendu à Cascaïs l' été dernier avec une carène brute d' alu, au bout de quinze jours, elle était bien plus sale que la tienne aujourd'hui.

Par contre, que ce soit avec ou sans antifouling, les quilles, ailerons et safrans se salissent toujours beaucoup plus rapidement que le reste de la coque.

Gorlann

27 fév. 2021
-1

C'est vrai que l'antifouling c'est la corvée, mais quand même pas top toutes ces ondes !

On a déjà le wifi, la 4G, bientôt la 5G, le micro-ondes ... alors quand on va en mer ?!

J'ai vu des films autocollant siliconés (voir MacGlide.eu)
apparemment les bébêtes et autres anatifes n'arrivent pas à s'accrocher... du moins en théorie

mais je ne sais pas ce que ça vaut vraiment, faudrait des retours d'expérience !

28 fév. 2021
1

Si les ondes électromagnétiques (non ionisantes) avaient un effet nocif, ça se saurait. On baigne dedans depuis 4,6 milliards d'années. Le plus gros émetteur d'ondes est le soleil.

28 fév. 2021
0

Il ne s'agit pas d'ondes mais de vibrations microscopiques. L'idée est de créer une suite de cycles pression - dépression. A chaque dépression se crée une bulle de cavitation. Au retour du cycle de pression suivant, la bulle de cavitation implose. Ceci a pour effet de rendre la surface de la coque hostile à l'installation et au développement des micro-organismes et par voie de conséquence de celui des faunes animalcules qui s'en nourrissent.

Et effectivement, à mon avis, le futur est à l'antifouling ultrasonique couplé à un revêtement silicone ou de nature à empêcher les bestioles de s'accrocher.

28 fév. 2021
1

Une vibration, c'est une onde

28 fév. 2021
1

oui mais pas électromagnétique. Soyons précis

28 fév. 202128 fév. 2021
0

Merci jdmuys. Je suis certain que KivoaLai avait compris ;-)

Pour rfinne: il semble que Jaycar ait cessé la fabrication. Tu ne pourras trouver que le stock à écouler chez les revendeurs. Pour le SAV, euh ...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

Après la pluie...

  • 4.5 (196)

Plage des Cabanes de Fleury, après la crue

mars 2021