Antifouling après décapage carène

Bonjour,

J'envisage un décapage complet de la carène de mon Comet 36 cet hiver.
Je précise que je n'envisage pas de traitement osmose, c'est juste pour avoir une belle carène en enlevant tous les restes des couches passées qui donnent un état de surface pas terrible et difficile à rattraper lors du carénage.

A ce propos, j'ai deux questions :

1/ Une fois revenu au gelcoat, comment procéder?
Un primaire ? autre chose? ou directement l'antifouling?

2/ à propos de l'antifouling, j'ai toujours mis de l'érodable. Quel serait les avantages de passer à une matrice dure?
Je ne régate pas pour le moment (c'est envisagé mais je repousse tout le temps pour de mauvaises raisons).

L'équipage
04 oct. 2020
04 oct. 2020
0

ponçage léger, primaire mono, antifouling
le type d'AF, ça dépend de la zone, courants, etc ...

04 oct. 2020
0

Ok, noté, merci.

Pour la zone, j'ai oublié de préciser, je suis en méditerranée, basé à Toulon, donc mer assez chaude.

jusqu'à maintenant je mettais du Jotun érodable qui donne satisfaction, mais je me pose la question de profiter du décapage pour passer à une matrice dure, peut être pour éviter de reproduire le même phénomène de cratères au bout d'un moment avec les couches successives ? (une dizaine d'années quand même, la mon bateau a 15 ans)

04 oct. 2020
0

Une peinture adhère à une surface selon certaines conditions à réaliser.
Une peinture primaire est faite justement pour faire une transition efficace entre la coque et la peinture finale, en permettant d'abord une très bonne adhérence au support et offrant un bon support à la couche suivante. En théorie un système de peinture devrait être homogène, chaque fabricant ayant ses secrets. La primaire n'est ensuite pas refaite chaque année sauf problèmes locaux à reprendre.
L'antifouling est un consommable annuel. Essayer de trouver le meilleur rapport qualité prix et application facile en pensant à l'année suivante.

04 oct. 2020
2

Hary, si tu es satisfait de ton AF, ne change pas !
par contre en 1ere couche, tu mets un matrice dure d'une couleur, puis de l'érodable d'une autre ...

04 oct. 2020
1

Harry si tu reviens au gelcoat sans besoin d'un traitement anti osmose, il me semble que tu devrais te poser la question de ton futur programme, croisière très rapide et où régate avec un entretien minimum.
Dans ce cas j'opterai pour un Coppercoat appliqué au pistolet airless .
Tu gagnes l'amélioration de la tenue à l'osmose + une glisse impeccable.
Et cerise sur le bateau, la planète te remerciera .
Accessoirement ton portefeuille aussi.

04 oct. 2020
0

Allons bon, voila que tu vas me mettre un truc de plus dans la tête ...

J'ai tendance à te faire confiance, je sais que tu sais de quoi tu parle dans ce domaine, et le principe époxy + cuivre parait séduisant mais les retours sur ce produit sont tout de même mitigés. Peut être à cause de l'application délicate ?

Du coup, si il faut faire appel à un pro pour le faire, ça va faire beaucoup. Le décapage par aérogommage représente déjà un gros effort financier (je n'ai pas encore tout à fait décidé de le faire même si ça me tente beaucoup)

Pourquoi airless? j'ai un petit pistolet HVLP, ça n'irait pas pour appliquer le copercoat moi même?

04 oct. 2020
0

Retours mitigés ? Aucun de ceux que j'ai croisés en voyage et qui avaient du Coppercoat n'avait l'air de s'en plaindre ...

05 oct. 2020
2

Je comprends ton argument sur l'ensemble des coûts entre l'hydrogommage et l'application du Coppercoat au pistolet airless .
Concernant l'application à l'airless , voici les raisons .
- le Coppercoat est un produit visqueux dont la dilution a l'eau est difficile , la nature chimique des époxy sans solvant est comme ça et on n'y peut rien . L'airless permet l'application des produit à très haute viscosité , parfaitement adapté aux époxy sans solvant .
_ l'airless a un mélangeur statique qui parfait le mélange époxy 2 k cuivre pour un parfaite efficacité .
Pour finir , le Coppercoat protège le polyester de l'osmose car il s'agit des mêmes époxy utilisés dans les traitements .
En conclusion , traiter VC Tar + antifouling , ou traiter Coppercoat directement doit être équivalent .
Une piste pour réduire les coûts , location du pistolet airless chez Kiloutou et mutualisation avec un autre plaisancier pour rentabiliser l'application .
C'est ce que j'avais vu en Martinique ou 6 catamarans avaient été traité en même temps .
Chez qui ou , ou vas tu faire ton traitement de coque ?

05 oct. 2020
0

Et au rouleau, ça le fait pas pour appliquer le copercoat?

Je vais probablement faire appel à Bioboat. (C'est de l'aerogommage en circuit fermé, pas de l'hydrogommage).
A moins que je trouve moins cher, mais j'avais déjà cherché à une époque et il n'y avait pas tant que ça de prestataire par ici, et puis j'aime bien la technique de Bioboat que j'ai déjà vu à l'œuvre.
Bon, ça à un cout ...

05 oct. 2020
2

Harry, sur un 38 pieds,à deux reprises en 10 ans, j'ai refait ma carène. avec un bon grattoir, une grosse journée de boulot, seul. ça se fait avec un tout petit peu de technique pour ne pas griffer ton gel coat, et ça ne coute rien!
un petit coup d'orbital, un primaire et ton anti fouling au rouleau et tu repars avec une très jolie carène pour qqs années et à pas cher...

05 oct. 2020
0

Oui, mais non 😁

J'ai déjà fait ça sur mon ancien bateau, un Biloup 9m, donc bien plus petit que l'actuel (mais avec deux quilles), et j'en ai gardé un mauvais souvenir.
Il faut dire que le bateau avais plus de 30 ans et que les couches d'antifouling étaient bien accrochées!
J'ai usé pas mal de lames sur la sandwik et j'avais eu beaucoup de mal à revenir au gelcoat.

De plus depuis mes problèmes de tendons aux épaules, j'ai du mal à travailler avec les mains en l'air et longtemps, donc je vais sous-traiter cette fois ci.

05 oct. 2020
1

Bonjour,
Après le primaire epoxi, je conseille aussi le coper coat.
Le coper coat est vraiment un super produit, facile d'utilisation (beaucoup moins toxique à utiliser qu'un AF traditionnel) et très efficace dans le temps.
Même avec rouleau très bon rendu.
Comme pour tous les produits, bien suivre les consignes du fabricant.
J'ai refait mon bateau avec il y a trois ans et c'est toujours au top!
Bon travaux !

05 oct. 2020
1

Salut,

au risque de passer pour un iconoclaste...
J'ai remis ma carène à nu en 2016. J'ai trouvé que j'en ai bavé pour virer la dernière couche, composée d'un matrice dure. Du coup, je me suis dit que j'allais tenter le coup de ne mettre que de l'érodable.
Dont acte.
Mon bateau n'est pas plus sale que les autres quand on le sort pour carénage annuel. Je ne remets même pas une couche entière tous les ans, je comble les manques.
Précisions peut-être utiles :
- c'est du nautix A3 que j'utilise;
- l'alternance eau douce / eau salée aide probablement grandement à garder une carène propre.

05 oct. 2020
1

Avec l’alternance eau douce eau de mer évidemment la problématique n’est pas la même. A chaque fois que tu change de milieu tu tue les organismes. Plus difficile à mettre en œuvre dans la rade de Toulon.🤨

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (37)

novembre 2021