antifouling à Sainte lucie

J'ai entendu parlé d'antifouling boostés et vendu à Sainte lucie. Comme le vendeur ne voulait pas prendre parti prix pour une marque ou une autre, que me conseillés vous.
Il y avait du sea hawk n°44+ ou 77+ et l'interlux micron 66.
Que pensez vous du tin booster de seahawk? Possible de le mélanger dans un antifouling aux normes "européen"?

L'équipage
25 fév. 2011
26 fév. 2011
0

Tin =
Etain , ce qui est interdit en europe , aux etats unis et dans de nombreux pays ........
Dom

26 fév. 2011
0

tin, étain, tbt, tributylétain, même poison
Exactement, ce sont des antifoulings "ancienne mode" au TBT (tributylétain), très efficaces mais aussi extrêmement toxiques et à long terme. Beaucoup de pays les ont interdits pour permettre de protéger les coraux ou autres bestioles des mouillages forains (entre autres).

Dans les pays laxistes c'est encore en vente.

À vérifier mais il me semble que c'est interdit sur toutes les coques dans les eaux françaises, ou simplement sur toutes les coques françaises (probablement rarement vérifié). De plus ça doit demander des précautions extrêmes au moment du carénage (les "moins toxiques" sont déjà de bons poisons dont il faut bien se protéger).

Personnellement je n'en mettrais pas mais je crois qu'un ancien propriétaire en avait mis sur ma coque, ce qui expliquerait la petite efficacité résiduelle alors que j'aurais dû le sortir depuis longtemps.

26 fév. 201116 juin 2020
0

hum pour la considération écologique...
je crois que les coraux se souviendront plus de BP au mexique, du réchauffement de la planète que du passage de tes 30m2 d'oeuvres vives avec antifouling "interdit" .... surtout si tu ne jettes plastiques et autres par dessus bord.

26 fév. 2011
0

sous les tropiques
pas la même chose que dans les eaux glacés de la bretagne ou tempéré l été sur le sud france

26 août 2011
0

Bonjour
importation illegale = non
transport non declare de matieres dangeureuses =oui et non
tous les pots d'antifouling de la marque JOTUN sont livres avec un certificat d'exemption sur le pot car ils DOIVENT etre de capacites inferieures a 30 litres pour cela

la norme s'appelle UN xxxxx ( a preciser )

Amicalement
Regisson

26 fév. 2011
0

Importation illégale ?
Si tu veux réellement t'en procurer et naviguer en toute illégalité et sans aucune considération écologique, ça veut aussi dire que tu devras caréner sur place.

Car importer les pots doit être passible d'une belle amende, pour :
- fraude douanière ;
- transport non déclaré de matières dangereuses ;
- importation de produits interdits ;

T'es prévenu.

Sinon, il existe dans les antifoulings sortis récemment certains annoncés pour 2 à 3 ans, à tester.

26 fév. 2011
0

écologie raisonnée
il ne faut pas négliger :
- l'effet d'échelle : quand il y a 100 bateaux 365 jours par an dans une crique, sachant que chacun perd annuellement toute sa dose de toxines, ça nous fait 3000m2 de poison largué par an dans un bassin restreint, alors que les pollutions au large (par antifouling de cargos, dégazages ou marées noires) se dissout beaucoup avant d'atteindre les zones fragiles ;
- l'usure : tout ça s'ajoute : les variations de température, les cyclones, les pollutions maritimes diverses, les antifoulings, les pollutions terrestres (eaux de ruissellement, rejets d'assainissement, antibiotiques, particules de plastiques). Au final certains milieux sont extrêmement fragilisés et c'est une question de "goutte qui fait déborder le vase". Comme le SIDA, ça t'affaiblit jusqu'à mourir d'un simple rhume.

Plutôt que de chercher à mettre le meilleur poison illégal, je préfère sortir mon bateau tous les 1 ou 2 ans pour tout vérifier et remettre une couche de poison moyennement violent, quitte à plonger 1 fois par mois pour un coup de brosse rapide en attendant le carénage repoussé. C'est aussi intéressant de voir régulièrement sa coque sous l'eau.

Si on est très motivé, on peut aussi s'en passer, je connais quelqu'un qui brosse tous les 15 jours son 6m devant chez lui dans 3m d'eau et le sort 1 à 2 fois par an sur remorque.

26 fév. 2011
0

En effet
Avant le départ et selon les bons commentaires sur HEO, j'ai acheté du triton de Castlano érodable.
Le vendeur me stipulant qu'une couche était suffisante, j'en ai tout de même mis 2 pour être certain.
Résultat, cela fait 3 fois que je dois nettoyer la coque car depuis les canaries et surtout le cap vert, la prolifération s'est multipliée par 3.
C'est quintuplé lorsqu'on arrive dans les caraïbes.
NON, je n'ai pas frotté trop fort et oui, je navigue forcément souvent.
Je descend très souvent voir les carènes pour comparer et il semble que les carènes avec du silicone ou teflon sont une bonne alternative mais il est tout de même nécessaire de nettoyer de temps à autre, la grosse différence semble résider dans le fait qu'un coup d'éponge suffit.
En ce qui me concerne, la glisse n'est pas mon premier critère mais un propiétaire de first 28 avec presque le même parcourt que nous a affirmé voir une nette différence de vitesse au moteur ou par petit temps.
Il utilise le VC17.
Je creuse la question encore quelques mois et je reviens pour les conclusions sur un dossier antifouling pour une transat,...

07 sept. 2017
0

exact, j'aimerai bien voir l'anti fouling qui assure 2 ans d'efficacité sous les tropiques ? J'achète s'il me signe un document qui prends à sa charge le prochain carénage au bout de 2 ans si pas concluant.....rgument publicitaire

26 fév. 2011
0

faut pas oublier quand même
qu'une appliquation d'antifouling implique aussi un pot, un récipient, un pinceau, un rouleau, du diluant, des chiffons et souvent quelques canettes ou une bouteille (75cl) même si c'est du jus de fruit...
et tout ça doit être recyclé car cela fait partie des produits poluants.

alors lequel pollue le plus...
un antifouling très puissant et son nécessaire appliqué tout les 5 ans
ou
un antifouling "light" et tout son nécessaire appliqué tout les ans

sans oublier que:
la production de ce nécessaire d'application
et le recyclage à terre ainsi que la collecte des ordures consomme aussi de l'énergie dont la production pollue et contribue au réchauffement de la planète.

pour ma part, je pose deux fois par jour contre un quai dans de la vase, et rien ne pousse sous ma coque qui reste juste un peu grisâtre. C'est en dessous et ça se vois pas (ou presque), mais je sais qu'on ne peu pas tous bénéficier de cette méthode gratuite et efficace

28 fév. 2011
0

Plaisance et écologie compatibles ?
Si on dévie vers ce genre de considération d'écologie extémiste (pollution du pinceau supplémentaire et de la bouteille de jus de fruits), mieux vaut ne pas avoir de voilier, ou alors au pire un optimist non peint en bois putrescible et voile coton bio cousue à la main...

Alors même si nous sommes plaisanciers, nous pouvons essayer de diminuer notre impact.

Ici, pas de marée ou presque (1m), obligé d'avoir de l'antifouling pour la marina vaseuse mais pleine de vie où ça salit très vite, même en naviguant régulièrement. Mon bateau est le plus petit de la marina et va fêter ses 32 ans, ce n'est pas le plus "consommateur de ressources" et comme je suis insulaire j'en ai un usage assez utilitaire (nuits à bord et cabotage la voile au lieu de voiture+navette maritime moteur).

28 fév. 2011
0

évidement
qu'un plaisancier sérieux va essayer de diminuer son impact sur le milieu. Cela va de soit. je voulais juste dire que malheureusement, un antifouling, même si il pollue de moins en moins, gardera sensiblement le même impact sur la planète à cause de la pollution indirecte qu'il génère et qu'on a tendance a oublier. comme la plupart des consommables industriels.

Cela n'empêche nullement de faire attention à ce que l'on fait bien sur.

c'est une histoire entre soi et sa concience et ses possibilités (ne demandons pas à un plaisancier de 80 ans de plonger pour brosser sa coque).

il faut encourager tous les efforts, mais surtout ne pas se laisser baratiner par du blabla commercial qui se cache derrière une speudo écologie...faisons tous attention à cela pour que nos enfants puissent aussi naviguer

25 août 2011
0

choix de l'anti-fouling :

Je navigue dans les caraïbes depuis quelques années, et j'ai longuement testé différent anti-fouling .... Actuellement j'ai opté pour une solution radicale et écologique : le coppercoat !
Tout d'abord j'ai poncé ma coque jusqu'au gel coat, puis j'ai appliqué un primaire époxy bi-composant (Amercoat 385) et 4 couches de coppercoat.
Ce produit se présente sous la forme de kit (1 litre de résine époxy et 2 kg de poudre de cuivre pur) et s'applique en une journée sur la coque.
Depuis 1 an que je navigue avec ce produit je suis "bluffé" ! Tous les 6 mois je plonge avec une éponge pour frotter la ligne de flottaison afin de ré-activer le produit. Je n'ai pas d'accroche profonde de la part des coquillages et les algues partent facilement... La personne qui me la conseillé navigue depuis plus de 8 ans dans les caraïbes sans problème !
Ce produit est disponible sur saint martin. Bien sur le prix peut paraitre excessif au départ mais le retour sur investissement est de 3 ans, après c'est que du bénéf ...

26 août 2011
0

hypocampos....tu en vend? c est drôle,j'ai entendu d'autres sons de cloches à propos du coppercoat, de la part de nombreux pros de ma connaissance et pour qui j'ai l'assurance de leurs compétences!...ils sont tout aussi véhéments sur ce produit mais dans le sens inverse!!...j'aurai tendance á pencher de leur côté, sachant d'expérience que l'anti fouling miracle n'existe pas, loin s'en faut!!

26 août 201116 juin 2020
0

Etre écolo, c'est bien, mais ça coute cher.

Il y a 4 ans, j'avais mis l'antifouling de Ste
Lucie avec l'additif tin booster sur mon Rorqual. Un petit coup d'éponge une fois par an.

Je suis passé à l'antifouling érodable standard et bien, tous les 3 mois, ma coque est couverte d'algues et de coquillages, et je vais devoir repasser à la caisse après moins d'un an...

RV

04 sept. 2017
0

Question, quelqu un aurait il un pot avec l étiquette sous la main ? J ai mis du sea hawk en février, remis à l eau, puis remis au sec en juin, et donc la question est : combien de temps peux t il rester efficace en vivant au sec ? ( quand je dis sec, c est sec, puisqu il est au sec à Madeire )
Merci pour l info, ça me ferait chier de refaire une couche d autre chose par dessus.

04 sept. 2017
0

Tu trouvera tout ce que tu cherches à propos des peintures Sea Hawk sur leur site:
www.seahawkpaints.com[...]/

05 sept. 2017
0

Bonjour Bruno, j avais déjà fait ma recherche sur leur site, mais rien qui m intéressais, ou alors mon anglais est peut être trop mauvais pour comprendre la subtilité qui m interresse.

www.seahawkpaints.com[...]plus-3/

04 sept. 2017
0

Bonjour , si vous me le permettez , je peux vous donner qq infos sur le Tin Booster . De passage à Curaçao Marine , il y avait qq flacons en vente sur une étagère , étant chimiste et impliqué dans la production d'Antifouling pendant ma carrière , j'ai fait une photo de l'étiquette et fait mes recherches sur le net professionnel ( les n° CAS etc .... ) . Il s'agit d'un copolymère acrylique greffé à l'étain , ce type de produit n'est pas interdit à la production et sur Alibaba on peut trouver des gens qui synthètise ce type de produit . A l'interdiction des sels d'étain dans les antifouling en 2004 , tous les producteurs mondiaux ont travaillés sur des nouvelles formules de résines pour les antifouling et aussi les producteurs de biocides . Depuis 2004 , des progrés énormes ont été réalisés et a vu l'avènement de nouveau produits comme les Sea Jet formulé avec des SPC (self polishing copolymères ) qui , combiné avec des biocides peu polluants pour la faune et la flore , donnent des résultats remarquable . Aujourd'hui , à peu prés tous le monde à résolu cette interdiction des sels et copolymères d'étain et cela va dans le bon sens . Sachez qu'un mg de sel d'étain pollue plusieurs million de m3 d'eau , alors si tous les bateaux s'y mettent .......
Nos amis américains se sont assis sur la législation mondiale et ont perduré dans leur petit commerce illégal . Pour info , tous plaisancier entrant aux USA peut être soumis a un test de vérification de son AF .
AMHA de professionnel , les alternatives pertinentes sont , les vrais SPC de nouvelles génération et les grandes marques que je fréquentais auparavant ( Hempel , Sigma , International , Sea Jet ) ont leur propre production de SPC et donc propose des produits à la vente , de nouvelles références de produits se créent , vérifiez sur les étiquettes .
Le cuivre est toujours AMHA de pro. Une façon trés élégante et écologique de faire de l'antifouling , et le coppercoat une excellente alternative , non obstant les âneries que j'ai entendu lors d'une réunion de professionnels de gestion des ports , qui craignait de voir le cuivre se concentrer dans la vase ?
Voilà , tout cela pour vous dire que Tin booster est illégal , et trés polluant .
Je tiens bien entendu à votre dispo pour plus de renseignements .

06 sept. 2017
0

Je remonte le fil, au cas où.... :-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (63)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021